Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fête du cinéma

Aller en bas 
AuteurMessage
SangJun

avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 36
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Fête du cinéma   Lun 25 Juin 2007 - 12:45

Hier, vu 4 films (je vais sûrement me faire aussi Zodiac et Bande de Sauvages, la programmation est très pauvre cette année, j'enrage).


La colline à des yeux 2

Bon, je suis allé voir hier cette suite aussi attendue que redoutée.
Bon évidemment, on ne va pas comparer avec le travail d'Aja, le résultat n'est pas du tout à la hauteur des espérances.
Pour ce qui est de l'histoire : une bande de GI trouffions vont près de la zone dans une zone militaire où ils découvrent (pour ceux qui ne se font pas bouffer dès la première rencontre) des mutants. Rien à voir avec les X-Men ni même avec l'équipe de Magnéto (celui ou celle qui me sort Mutant X se prend une baffe), là il s'agit des cousins dégénérés de la première famille, ils sont encore plus moches et plus forts.
Ce qu'on a sur l'écran : ben les affrontements trouffions contres mutants et quelques bons ptits passages gores.
Les personnages ne sont pas approfondis, les trouffions sont des caricatures (la mère, le sergent gueulard, le pacifiste, le rambo, ...) et les mutants peu nombreux.
On a donc une bonne petite série B aussi vue aussi oubliée mais qui fait passer un moment sympa (dommage qu'on ne puisse pas ramener des bières dans la salle, ça aurait été mieux ^^).

Note : 3,5/6


Boulevard de la mort

Je n'ai malheureusement pas la science infuse (mais j'ai du thé, quelqu'un en veut?) en matière de cinéma de genre mais je me suis bien amusé pendant la séance.
On retrouve des petits clins d'oeil et des situations qu'on a souvent vu dans les films des 70's, le souci du détail dans la pellicule bien pourrie participe au charme de l'ensemble.
J'ai surtout pensé à Faster Pussycat! Kill! Kill! pendant la séance mais l'ambiance s'installe très bien.
Les filles sont très sympa et leur caractère archétypal n'est pas désagréable puisque volontaire, tandis que Kurt Russel est génial.
Un bon ptit film dont les défauts sont inhérents au genre dont il a voulu rendre hommage, rien à reprocher ... euh si, ces imbéciles de distributeurs qui vont nous faire payer 2 fois au lieu de nous mettre les 2 films d'affilés (j'espère que les bandes-annonces seront présentes cette fois et qu'il ne faudra pas attendre la sortie DVD pour les visionner)

Note : 4.5/6



Steak

Euh, que dire sur ce film. Il y a des fois où les mots manquent. En fait, on s'y ennuie à mourir, l'image est moche (c'est quand même un minimum à l'heure où même une caméra de particulier permet de rendre un minimum de qualité), il ne se passe rien, les gags tombent à plat.
J'y suis allé avec un ami, au bout de 20 minutes j'en ai eu marre, il m'a patienter jusqu'à la fin de la première heure du film puis on est sorti ... c'est la première fois de ma vie que je sors avant la fin (et pourtant j'ai déjà vu The One, La Planète des Singes version Burton, Traffic d'Influence et Double Zéro).

Note : 0/6


A l'Intérieur

L'histoire : Alysson Paradis est à la fin de sa grossesse, seule, au réveillon de Noël. Béatrice Dalle l'attaque et en veut à son bébé.
Alexandre Bustillo signe là son premier film et on peut dire que c'est un coup de maître, Alysson Paradis est poignante dans toutes ses émotions et Béatrice Dalle semble aussi froide que folle.
On voit que les réalisateurs connaîssent leur public et aiment le genre dans lequel ils officient (Bustillo un ancien rédacteur de Mad Movies), ils livrent un film violent aux émotions profondément marquantes et aux scènes criantes de vérités.
Je dis juste un grand bravo.

Note : 5.5/6
(et à déconseiller très vivement aux femmes enceintes)
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Fête du cinéma   Lun 25 Juin 2007 - 15:27

Merci pour tes commentaires reporter Sangjun.
Donc j'irai voir "à l'intérieur" et je te donnerai mes impressions.
Bonne journée à toi.
Si tu es parti voir d'autres films.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 36
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Fête du cinéma   Jeu 18 Oct 2007 - 18:32

99F

Le nouveau film de Jan Kounen d’après le roman de Frédéric Beigbeder est le nouveau film Français à voir et à exporter.

Octave (alter-ego romancé de Beigbeder) est une grosse merde, pardon un publicitaire qui se vautre dans le système. Il a toujours eu conscience de travailler pour le système et de rester dans ses limites. Mais un jour, il décide de détruire ce système, il ne désire pas changer le système, simplement le foutre en l’air, une espèce d’attentat kamikaze nihiliste contre son milieu.

L’univers de la publicité (le public est un con, il lui faut une pub qui lui martèle le nom du produit de telle sorte qu’il ne s’interroge au supermarché et l’achète) et du showbiz (coke et sexe) est dépeint de façon caricaturale mais assumée et basée sur l'expérience de l'auteur (qui vient réellement de la pub, ainsi que le réal).

J’ai été un peu déçu de ne pas trouvé certains éléments du roman, mais j’ai été ravi de
certains ajouts (le passage en animation est un pur délire).

Beigbeder m’énerve du fait qu’il est chroniqueur dans ce torchon nommé « voici », mais
son ancienne émission me plaisait bien (surtout la dernière où son message est plus ou moins « si l’émission s’arrête, c’est à cause de vous. Non, pas vous qui aimait l’humour sur un ton décalé, mais vous qui préférez regarder des jeux débiles où il faut jeter des couches dans tes chiottes géantes ou des émissions de variété aux débats tournant dans le vide »).

Je n’ai pas accroché à Blueberry, mais je fais parti de ceux qui ont beaucoup aimé Doberman.


5/6
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête du cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fête du cinéma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: La vie du forum :: Au coin du feu :: Culture - suggestions-
Sauter vers: