Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
AuteurMessage
pascal47



Nombre de messages : 610
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 27 Juin 2007 - 14:27

Jean-Luc a écrit:
Même un « modèle réduit » doit être de taille importante (100m de haut), sinon certains effets sources n'auront qu'une influence négligeable (essentiellement Coriolis). Et le coût de construction n'est quand même pas négligeable, donc le contrat ne se signe pas entre deux verres sur un coin de table de bistrot.
Des tractations sont en cours avec au moins deux organismes intéressés, dont je ne puis rien révéler car encore confidentielles.

Ok.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
pascal47

pascal47

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 55
Localisation : agen
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 27 Juin 2007 - 18:34

Certains se reconnaitront:


La responsabilité des Verts…

Que penser des informations et perspectives qui précédent ? Devant la nouveauté sidérante d'un tel avenir si proche, ne sommes-nous pas tentés d'en nier l'avènement ou, au moins, d'en minimiser l'ampleur ? Les opinions se regroupent grosso modo en trois ensembles :

- Les cornucopiens, croyants déterminés en la technologie et en l'ingéniosité humaine, estiment tranquillement que celles-ci parviendront à prolonger les modes de production et de consommation industriels, et même à les étendre au monde entier. L'avenir est radieux, la mondialisation heureuse.

- Les centristes admettent qu'en effet le pétrole et le gaz naturel déclineront dans vingt ou trente ans, mais ils croient que les signaux-prix des marchés orienteront " naturellement " les investissements vers des substituts et vers la " maîtrise " sans trop d'inconfort, en tous cas sans chaos et sans guerre.

- Les piquistes (de Hubbert !) supputent que l'organisation actuelle du monde est totalement impréparée au triple choc pétrolier, que le déni de l'imminence et de l'ampleur de ce choc continuera jusqu'à la crise générale dans quelques années, qu'il est déjà trop tard pour l'éviter, qu'enfin on ne peut que réduire les effets létaux du choc.

http://lesverts91.ouvaton.org/article.php3?id_article=195
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
pascal47

pascal47

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 55
Localisation : agen
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 27 Juin 2007 - 19:04

Taux moyen de remplacement des réserves des cinq principales compagnies pétrolières internationales:

http://www.lemonde.fr/web/infog/0,47-0@2-3234,54-928371@51-869296,0.html




Hausse des émissions de CO2 entre 2004 et 2030 en Chine, en Inde et dans l'OCDE
LEMONDE.FR | 27.06.07 | 15h39 • Mis à jour le 27.06.07 | 15h44

http://www.lemonde.fr/web/infog/0,47-0@2-3244,54-928374@51-869296,0.html



Sans l'or noir irakien, le marché pétrolier fera face à un "mur" d'ici à 2015
LEMONDE.FR | 27.06.07 | 16h47 • Mis à jour le 27.06.07 | 17h26

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-928476@51-869296,0.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
pascal47

pascal47

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 55
Localisation : agen
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeJeu 28 Juin 2007 - 9:56

http://forum.pacte-ecologique-2007.org/viewtopic.php?id=1007
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeDim 8 Juil 2007 - 13:39

Petite synthèse d'une dizaine de posts d'un fil d'Alliance Orange :

J'espère que les tours aérogénératrices seront effectivememnt misese en oeuvre : 500 MW et plus pour une seule tour de 300m de haut, rien que de l'énergie renouvelable.
En pratique, ça génère un cyclone artificiel qui actionne des turbines, ça fonctionne 24h / 24 et un simple jeu de volets à la base permet de réguler la puissance.
... en plus, elle peuvent être construites à côté des centrales et exploiter leurs pertes calorifiques ! Idéal pour prendre leur succession en douceur.

La faisabilité a été confirmée, la résistance a été calculée, les effets de surface aussi. Une limite a été déterminée : le vent ne doit pas dépasser 700 km/h pour éviter les problèmes (pour info, on a déjà relevé des pointes de vent à 500 km/h dans des cyclones naturels)...
Je sais qu'un modèle réduit (60m) est en cours de construction.

Faut savoir aussi que ces tours ont une forme d'entonnoir renversé (200m à la base, 60m à partir de la mi-hauteur), ce qui aide à canaliser et à maîtriser le processus, qui met 4 forces en jeu :
- l'effet cheminée (l'air chaud monte)
- l'effet coriolis (mais sensible seulement à partir d'une construction d'au moins 100m de haut)
- l'effet venturi (rétrécissement -> accélération)
- l'effet de serre (pour préchauffer l'air à la base - par exemple avec 4 km² de vraies serres, utilisables pour les cultures).

Quant au cyclone en sortie de la tour :
1) La puissance sera considérablement réduite (environ de moitié) avec la puissance transmise aux turbines.
2) Il est prévu un évasement au sommet pour étaler le flux, mais il faudra des tests pour optimiser.
3) En pratique, il ne devrait y avoir qu'un souffle à s'échapper de la cheminée. Le cyclone, lui, aura été « cassé ».
4) De fait, ça pourra avoir un effet sur la météo locale, notamment attirer des nuages et donc l'humidité (je l'avais moi-même fait remarquer à l'inventeur). Ce qui pourrait être très intéressant dans les régions sèches (Sahara...) Là encore, seuls des essais ou des simulations évoluées pourront préciser les effets.
5) Comme pour les centrales nucléaires, le survol en sera interdit, mais là pour des raisons évidentes. Smile

Pour l'implémentation : en France, comme déjà dit, l'idéal est à proximité des centrales nucléaires. Plein d'avantages :
1) Il y a la place pour.
2) Le survol à basse altitude y est déjà interdit.
3) Récupération possible des calories perdues pour augmenter encore le rendement.
4) Substitution en douceur aux centrales une fois celles-ci arrivées en fin de vie.

En Afrique centrale, implantation près des côtes, car l'énergie produite peut servir à de l'irrigation intensive pour aider à lutter contre la désertification (ex : plantation de bambous).

Un autre avantage des tours aérogénératrices, c'est que les entreprises actuelles du nucléaire peuvent en profiter pour se « recycler » progressivement. Bien mieux que de vouloir le « détruire » car là les lobbies défendront leurs intérêts becs et ongles.
Les tours aérogénératrices, par contre, les titillent du bon côté.

En plus, même si une tour demande 4 km² en installation autonome, presque toute cette surface peut (et doit) être aménagée en serres. Donc surface non perdue pour l'agriculture !
Et les bâtiments eux-mêmes peuvent avoir divers usages (il a même été envisagé d'en faire, extérieurement, des immeubles de bureaux ou d'habitation...)

Pour plus d'info, cf le bouquin que j'ai donné mercredi 4 à François Bayrou et qu'il a mentionné le lendemain au meeting d'Orléans :
http://www.eons.fr//main.php?lang=fr&rubrique=Catalogue&idlivre=38
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
pascal47

pascal47

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 55
Localisation : agen
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeDim 29 Juil 2007 - 9:37

Bonjour,

Sur le papier cette solution semble réaliste.

Le problème est sa transformation dans le concret. Comme bien souvent entre une étude dans un bureau et la réalisation, parfois il y a des surprises.

Les forces de circulations engagées dans ce projet, me semble difficilements maitrisables actuellement matériellement parlant. Mais bon je ne suis absolument pas un spécialiste dans ce domaine, il s'agit juste d'une impréssion.

J'ai donc lu son livre. Interressant et inquiétant quand à ses projections bien plus graves pour l'humanité que les chiffres donnés par le GIEC. J'espère qu'il se trompe...


Conernant l'automobile j'ai trouvé celà:

http://www.mdi.lu/fra/affiche_fra.php?page=moteurs

Comme quoi les solutions existent, manque la volonté politique ! Et surtout comment éventuellement recupérer des taxes !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeDim 29 Juil 2007 - 10:03

28.07.2007


Avenir Climatique


Enquête sur les attentes des étudiants de l'enseignement supérieur français en matière de sensibilisation aux enjeux énergétiques et climatiques
Répondre au questionnaire: http://www.avenirclimatique.org/

Avenir Climatique est une association citoyenne créée en 2007 et initiée par Jean-Marc Jancovici, ingénieur conseil et membre du Comité de Veille Ecologique de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme.

L’association Avenir Climatique a pour objectif de contribuer à faire des enjeux énergétiques et climatiques une priorité nationale en agissant au niveau des établissements d’enseignement supérieur et de leurs étudiants : en favorisant la mise en place d’enseignements de sensibilisation, en recensant et proposant des sujets de stage et des projets de recherche, en jouant un rôle d’appui et de fédération auprès d’associations d’étudiants ou d’anciens élèves, en développant les relations avec les entreprises privées et l’ensemble des acteurs du secteur public.//




Autre article

28 juillet 2007


Cinq minutes avant la catastrophe - Jusque là, tout va bien ....


Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Jeanpierre_dupuy Jean-Pierre Dupuy, polytechnicien, né en 1941, est ingénieur des mines et philosophe des sciences, professeur de philosophie sociale et politique à l'École polytechnique et à l'Université de Stanford en Californie.
Il s’entretient avec l'Expansion :
« Les premières manifestations tragiques du réchauffement climatique ne seront pas la montée des océans, les canicules, la fréquence des événements extrêmes, l’assèchement de régions entières. Ce seront les conflits et les guerres provoqués par les migrations massives que l’anticipation de ces événements déclenchera.
Une autre anticipation génératrice de guerres est liée à l’épuisement des ressources fossiles : les grandes puissances consommatrices se battront avec l’énergie du désespoir pour s’approprier la dernière goutte de pétrole et la dernière tonne de charbon, alors que, paradoxalement, nous ne devrions pas extraire du sous-sol plus du tiers du carbone qui s’y trouve encore enfoui si nous voulons éviter une catastrophe climatique majeure.
[...]
Sur la base de nombreux exemples, un chercheur anglais a dégagé ce qu’il appelle un « principe inverse d’évaluation des risques » : la propension d’une communauté à reconnaître l’existence d’un risque, explique-t-il, serait déterminée par l’idée qu’elle se fait des solutions. Comme les pouvoirs qui nous gouvernent, économiques et politiques, croient qu’un changement radical de nos modes de vie et un renoncement au « progrès » seraient le prix à payer pour éviter le désastre, et que cela leur paraît irréalisable, l’occultation du mal s’ensuit inévitablement.
Les raisons de notre cécité sont multiples. L’extrême division du travail joue un rôle. Des productions que l’on s’accorde à juger superflues ou même nuisibles sont légitimées par le travail qu’elles fournissent à la population. La raison principale a trait à notre rapport au temps qui précède la catastrophe. Nous ne tenons celle-ci pour possible qu’après qu’elle a eu lieu. » (in : "Jean-Pierre Dupuy : l’impensable des crises" / ContreInfo)
---
L'article original de l’Expansion :
"Fin du monde : il est moins cinq" (téléchargeable au format PDF)
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeLun 30 Juil 2007 - 12:57

réaction de corinne Lepage aux accords nucléaires Sarko-kadafiens
http://corinnelepage.hautetfort.com/
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeLun 13 Aoû 2007 - 17:34

Londres chercherait à échapper à l'objectif de 20 % d'énergies renouvelables
LEMONDE.FR | 13.08.07 | 11h32 • Mis à jour le 13.08.07 | 12h44

Un rapport secret, rédigé par des hauts fonctionnaires britanniques et transmis aux ministres de Grande-Bretagne au début de l'été, affirme que le royaume n'a pas la moindre chance d'atteindre l'objectif de 20 % d'énergies renouvelables d'ici à 2020, fixé cette année par l'Union européenne (UE). Le rapport, révélé par The Guardian dans son édition du 13 août, suggère de rechercher "des interprétations statistiques de cet objectif".

Ce rapport, dont le quotidien britannique a obtenu copie, révèle que des officiels du ministère du commerce et de l'entreprise jugent que la Grande-Bretagne ne peut espérer faire mieux que 9 % d'énergies renouvelables d'ici à 2020 (contre 2 % aujourd'hui), et qu'un tel objectif représente déjà "une gageure" dont le coût s'élèverait à 4 milliards de livres par an (5,9 milliards d'euros).

L'ALLEMAGNE DIFFICILE À CONVAINCRE

Le document suggère plusieurs tactiques pour parvenir à échapper aux 20 % d'énergies renouvelables négociés en avril par les chefs d'Etat de l'UE. Les hauts fonctionnaires à l'origine du texte recommandent aux ministres d'étudier "quelles sont les options permettant des interprétations statistiques de l'objectif [de 20 %] qui le rendrait plus facile à atteindre". Ils suggèrent que les ministres britanniques interviennent auprès de certains commissaires européens et de pays comme la France, l'Allemagne, la Pologne et l'Italie afin de se mettre d'accord sur un assouplissement de l'objectif, en incluant dans le décompte des énergies renouvelables le nucléaire ou encore les investissements dans des fermes solaires en Afrique.

Les fonctionnaires redoutent que la Grande-Bretagne ne puisse négocier mieux qu'un objectif de 16 % d'énergies renouvelables, ce qui serait "extrêmement difficile" à réaliser, selon eux. Ils reconnaissent qu'il sera délicat de convaincre Berlin : la chancelière, Angela Merkel, s'est faite la championne des énergies renouvelables et souhaite que l'Allemagne parviennent à un taux de 27 % d'ici à 2020. Le rapport prévient : "Ces options de flexibilité risquent d'être difficiles à négocier avec certains Etats membres tels que l'Allemagne, dont nous pensons qu'ils résisteront à des approches qui pourraient sembler édulcorer l'objectif sur les renouvelables."

The Guardian rapporte la vive réaction d'Alan Duncan, membre du cabinet fantôme du parti conservateur (opposition) : "C'est une révélation stupéfiante qui montre que le gouvernement sait depuis le début qu'il sera incapable d'atteindre ses objectifs, mais qu'il a délibérément évité de l'admettre." Le quotidien britannique de centre-gauche, pour sa part, juge que le rapport secret exagère les difficultés et le coût inhérents à la transition vers les renouvelables et "révèle une aversion" envers ce type d'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

jmeers

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 43
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 14 Aoû 2007 - 12:06

A la lecture de ce genre d'article, on se pose vraiment la question suivante : les politiciens des différents gouvernements européens ont ils vraiment pris conscience des enjeux climatiques ou se contentent-ils de suivre le mouvement car c'est un sujet qui préoccupe fortement leurs électeurs ???
Revenir en haut Aller en bas
gandalf

gandalf

Nombre de messages : 10
Localisation : manche
Date d'inscription : 21/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 14 Aoû 2007 - 13:09

bien sur que non; le seul raisonnement qu'ont nos politiciens, n'est qu'un raisonnement économique, totalement à l'opposé des inquiétudes sur l'évolution du climat
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

jmeers

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 43
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 14 Aoû 2007 - 13:46

C'était bien sur une question pour laquelle j'avais déjà la réponse !
C'est un peu la World company avec le commandant Sylvestre des guignols de l'onfo Smile
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 10:40

Biocarburants ou eau: il faut choisir
AFP | 16.08.2007 | 11:11

Les biocarburants, largement préconisés pour remplacer les énergies fossiles et réduire les émissions de CO2, sont loin d'être la panacée selon des experts soulignant que leur production est très gourmande en eau, une ressource déjà limitée.

Ils redoutent également que la fabrication à grande échelle de ces carburants "verts", faits à partir de produits agricoles, se fasse au détriment de la production des aliments de base.

"Lorsque les gouvernements et les entreprises discutent de la solution des biocarburants, je pense que la question de l'eau n'est pas suffisamment prise en compte", a indiqué à l'AFP Johan Kuylenstierna, directeur de la Semaine mondiale de l'eau.

Ce congrès annuel est actuellement réuni pour sa 17e édition à Stockholm, en présence de quelque 2.500 experts du secteur de l'eau, venus du monde entier.

A l'avenir, "la production de nourriture va devoir augmenter, la consommation d'eau dans le secteur agricole va énormément augmenter et la production de biocarburants va augmenter. Du point de vue de l'eau, l'équation ne tient pas la route", a averti M. Kuylenstierna.

"D'où viendra l'eau servant à cultiver des aliments pour nourrir une population mondiale croissante si elle est détournée par la production de céréales servant aux biocarburants", s'est interrogé de son côté David Trouba, porte-parole l'Institut international de l'eau à Stockholm (SIWI).

Selon le SIWI, en 2050, la quantité d'eau nécessaire à la fabrication de biocarburants sera équivalente a celle requise par le secteur agricole pour nourrir l'ensemble de la population de la planète.

"Les biocarburants ne sont pas +la+ solution mais +une+ solution", a estimé M. Kuylenstierna.

Pour Sunita Narain, directrice du Centre pour la science et l'environnement, en Inde, les biocombustibles sont "une idée qui est bonne en théorie, mauvaise dans la pratique".

Selon cette experte influente, la priorité est d'aborder et de régler la question de la consommation de carburant.

Car il est "extrêmement idiot" d'imaginer qu'il sera possible à l'avenir de consommer autant de biocarburant que nous consommons actuellement de combustible fossile, a-t-elle estimé.

"Si nous voulons consacrer de l'eau (à la production de biocarburants), nous devons réduire la consommation des biocarburants. Par exemple, les destiner aux bus et non aux voitures", a-t-elle expliqué.

Au delà de la question de la limite de la disponibilité de l'eau, les experts craignent que la production à grande échelle des carburants "verts" entraîne une forte hausse du prix des denrées alimentaires de base.

"La production de biocarburants pourrait devenir un important concurrent de la production de nourriture. Les prix mondiaux des aliments pourraient augmenter", explique M. Kuylenstierna.

Un avis partagé par Mme Narain qui dénonce la pression haussière sur les prix des aliments et cite en exemple "la guerre de la tortilla": l'augmentation aux Etats-Unis de la production d'éthanol à partir du maïs a provoqué début 2007 une hausse du prix du maïs sur le marché international et une hausse de celui de la "tortilla", galette de maïs largement consommée par les Mexicains.

L'éthanol est un biocarburant qui a été érigé au rang de priorité nationale aux Etats-Unis où il compte désormais pour 5% du volume total d'essence distribué.

Remplir un réservoir de 95 litres d'éthanol pur nécessite environ 200 kilos de maïs, c'est à dire assez de calories pour nourrir une personne pendant un an, relève le SIWI dans un dossier de presse.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 10:46

et si on faisait céréales et cochons, ça serait peut-être plus équilibré! en tout cas une idée à creuser du côté de Grenelle!

Agoravox

Le nucléaire dépassé par des cochons
C’est un agriculteur de l’Isère, qui a réussi ce challenge, en utilisant du lisier de porc pour produire de l’énergie.
Comme chacun sait, les animaux produisent une énorme quantité de méthane, lequel est l’un des gaz qui participe à l’effet de serre. Il est donc important de le brûler, de le consommer, pour lutter contre le réchauffement de la planète.

La glace de la banquise fond et le méthane qui était piégé dans le permafrost regagne l’athmosphère, et accelère encore l’effet de serre.

Notre agriculteur (Maurice François) habite près d’un site nucléaire qui a défrayé la chronique en son temps : la centrale de Malville, dont le surrégénérateur devait fabriquer théoriquement sa propre énergie, d’ou son nom de « superphénix », l’oiseau qui renait de ses cendres. L’histoire nous a prouvé que cet oiseau là y a laissé quelques plumes, puisqu’aujourd’hui, cette installation n’ayant pas donné les résultats attendus, est définitivement fermée, et est en cours de démantellement depuis 9 ans.

Maurice François a donc eu l’idée de faire d’une pierre trois coups : lutter contre l’effet de serre, et produire de l’énergie propre en récupérant le lisier de porc, dont les paysans du voisinage était bien content de se débarrasser.

Il a donc, avec ses propres deniers, sans demander la moindre subvention, mis au point un « diggesteur » de méthane.

Le principe est assez simple, mais demande quand même une bonne approche technique.
Creuser une fosse, couler des murs en béton, les rendre totalement étanche, prévoir un système de réchauffement du lisier (il faut l’amener à la température de l’estomac du porc : 36°), puis poser un couvercle hermétique, et un récupérateur de méthane.
Ce méthane est envoyé dans un « totem », moteur de voiture, équipé pour carburer au gaz (comme le GPL, par exemple). Ce moteur est refroidi de la même façon qu’est refroidi le moteur des voitures, et l’eau chaude alimente les radiateurs de la maison familiale.

De plus, ce moteur produit de l’électricité, laquelle est envoyée sur le réseau, ou consommée sur place.
L’installation a dépassé toutes les espérances, puisqu’elle a fonctionné pendant vingt ans, en produisant 160 m3 de méthane par jour.

Aujourd’hui, Maurice François coule des jours heureux dans sa maison, et a arreté l’installation, puisqu’il est à la retraite.

Sa plus grande victoire, c’est lorsque des ingénieurs spécialisés en nucléaire, venant de Chine, du Japon, ou de Russie, sont venus visiter son installation, après avoir visité Malville.
Les Russes lui avait d’ailleurs proposé d’installer une centrale identique chez eux.

Comme superphénix a consommé plus d’énergie qu’elle en a produit, Maurice François n’a donc pas eu de mal a fabriquer plus d’énergie que la super centrale nucléaire.

Pour la petite histoire, « superphénix » à couté près de 10 milliards d’euros, et son démantelement va en couter 3 supplémentaires, alors que la centrale « méthane » de notre ami n’a couté que 45 000 euros, et a économisé 10 000 litres de fuel par an. Tous les ans, EDF lui reversait près de 10 000 fr en échange de l’électricité produite.

Dommage qu’aujourd’hui cette filière « méthane » ne soit pas regardée de plus près par notre gouvernement, car elle pourrait produire l’équivalent de 30 millions de tonnes equivalent pétrole par an, ce qui est correspond à plus du dixième des besoins de notre pays.

De plus, ce méthane, une fois puréfié, pourrait remplacer avantageusement le si cher et si rare pétrole.

Croyez vous que « le grenelle de l’environnement » abordera le sujet ? personnellement j’en doute beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 11:44

Bel article sur l'utilisation du méthane, qui, au passage a un pouvoir d'effet de serre 20 fois supérieur à celui du CO2. Quand je vois tout le tapage médiatique autours du CO2 alors que la plupart des décharges n'ont pas de récupérateur de méthane, c'est vraiment bizarre.
deux petits bémols cependant : le calcul ne tient pas compte de l'énergie nécessaire pour apporter le lisier des fermes voisines, ni de ce que peut devenir le lisier une fois que le méthane en a été extrait.
Mais c'est toujours mieux que de ne rien faire, je suis entiérement d'accord
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

jmeers

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 43
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 12:33

Effectivement c'est un bel exemple de ce qu'il est possible de faire. Pour la problématique du transport, il faudrait bien évidemment que ce système soit mis en place in situ pour diminuer les coûts au maximun. Pour les déchets de lisiers résultant, il y a toujours la solution de les deshydrater et des les utiliser à leur tour comme combustible.
Pour le méthane, c'est vrai qu'il a pouvoir d'effet de serre importantet qu'il y a d'autres gaz dont on ne parle pas dont la vapeur d'eau notamment.

Voici les contributions approximatives à l'effet de serre des principaux gaz (Wikipédia) :


  • vapeur d'eau : 55 %
  • dioxyde de carbone : 39 %
  • ozone : 2 %
  • méthane : 2 %
  • oxyde nitreux : 2 %
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

Aptien

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 65
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 13:08

Il y a beaucoup de dossiers qu'on n'a pas suffisamment étudié:

- Gazeïfication in situ
- Usines méromotrices
- géothermie

Et bien d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

Aptien

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 65
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeVen 17 Aoû 2007 - 13:08

Je voulais dire gazeïfication "du charbon"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeSam 18 Aoû 2007 - 11:04

Moi je crois dur comme fer à l'énergie nucléaire.

Pour l'instant il faudrait limiter au maximum les émissions de gaz à effet de serre. Le meilleur moyen est de faire des voitures electriques (si tout les couples ayant deux voitures en avaient une électrique et une hybride, les emmissions seraient largement diminuées). Pour cela le meilleur moyen d'inciter les fabriquants à en produire en quantité (et donc à les vendre moins cher) serait que l'état commande en grande quantité des voitures électriques pour la poste, les municipalités etc.

Le problème c'est qu'il faudrait une grande quantité d'électricité. Le meilleur moyen d'en avoir en grande quantité est le nucléaire, mais il y a plusieurs problèmes :

Les dechets d'une part, mais la plupart sont réutilisés dans les centrales. Le reste est vitrifié et stocké ce qui enlève une grande part de leur radioactivité (mais une part seulement).

La baisse de la quantité de combustible, qui ne sera plus disponible dans une soixantaine d'années est un gros problème pour le long termes.

Mais il existe une autre solution c'est la fusion nucléaire.
Elle permettra, quand elle sera au point, de tirer d'isotopes présents dans l'eau de mer, et qui se renouvellent, le deutérium et le tritium, l'energie nécessaire pour fabriquer de l'energie en grande quantité, et ce de manière non polluante et sans aucun risque de réaction en chaîne.

Le problème c'est que ces réactions se réalisent dans des condition de haute température et de haute préssion qui ne sont pas encore maitrisées tout à fait.
Pour l'instant nous arrivons à faire des réacteurs rentables, mais qui ne fonctionnent que quelques secondes, ou des réacteurs qui fonctionnent plus longtemps mais qui produissent moins d'énergie qu'ils en consomment.

Les réacteurs permettant l'utilisation de cette technique devront être au poitn d'ici 40 ans.
Ils faudrait donc utiliser l'energie nucléaire classique jusque là, tout en utilisant bien sur le plus possible d'énergies renouvelables, qui permettront d'avoir un approvisionnement d'appoint nécéssaire.

POour cela les formes d'énergie citées par Aptien seraient parfaits.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2007 - 13:10

Fujitsu s’est félicitée d’être la première compagnie à installer une pile à combustible à l’hydrogène pour alimenter un de ses campus dans la Silicon Valley.


Une pile à combustible est une pile où la fabrication de l'électricité se fait grâce à l'oxydation sur une électrode d'un combustible réducteur (par exemple l'hydrogène) couplée à la réduction sur l'autre électrode d'un oxydant, tel que l'oxygène de l'air.




La pile à combustile a été installée dans le campus de Sunnyvale de Fujitsu et fournit de l’électricité à l’ensemble de son centre de données.

La pile à combustible à l’hydrogène utilisée par Fujitsu est une pile de marque UTC Power, et est le modèle PureCell Model 200 (200 kilowatts). Cette unité produit 35% moins de dioxyde de carbone par mW/heure, économise 3028.329 m³ d’eau par an, et produit 1814.369 kg moins de NOx par an que les centrales électriques traditionnelles.


« Notre utilisation de la pile à combustible à l’hydrogène est une démonstration claire de la capacité des corporations à faire des investissements significatifs et reponsables financièrement pour réduire ses impacts sur l’environnement, avec comme objectif final d’inverser le réchauffement climatique » a déclaré Tetsuo Urano, directeur des opérations américaines pour Fujitsu America.
D’après Fujitsu, la pile à combustible à l’hydrogène fournit 50% de l’électricité nécessaire pour refroidir le centre de données et les laboratoires d’ordinateurs.

« Fujitsu est un modèle à suivre pour les grandes organisations. Fujitsu a montré qu’on pouvait comprendre ses besoins d’énergie, rechercher les meilleurs solutions pour satisfaire ses besoins fiscaux et ses objectifs concernant l’environnement, puis faire un investissement solide, à long terme dans un système d’énergie propre et efficace » a déclaré le Président de UTC Power, Jan van Dokkum.
Fujitsu affirme que la pile à combustible à l’hydrogène sera rentable d’ici trois ans et demi et aura une durée de vie de 15 ans.


voir autres articles sur
http://www.actualites-news-environnement.com/11333-fujitsu-hydrogene.html
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2007 - 13:32

une nouvelle voiture électrique performante

Ford Fusion Hydrogen 999 : l'écologie roule rapidement !
Tags :Electricité | Evénement | Ford | Hydrogène | Motorisation | Pile à combustible
Par Séverine Alibeu le Lundi 20 août 2007 |



Nouveau record de vitesse terrestre : Ford est devenu ainsi le premier constructeur à produire une voiture électrique à pile à combustible pouvant se déplacer très vite. Dans le lac salé asséché de Bonneville en Utah (superficie de 121 kilomètres carrés et relief très plat), la voiture baptisée Ford Fusion Hydrogen 999 a enregistré une vitesse 333,6 km/h (207,297 milles à l'heure) : elle a battu le record en dépassant l'objectif de 322 km/heure ! Rick Byrnes a conduit le bolide. D'où vient "999" ? Il s'agit en fait d'un clin d'oeil. En 1904, Henry Ford, le fondateur de la marque, a battu le record de vitesse mondial sur un lac gelé, le lac St. Clair (situé au Michigan non loin de Detroit). Au volant de sa 999, l'industriel a atteint 147 km/heure grâce à un quatre cylindres d'une grosseur de 18,9 litres. Le groupe motopropulseur de la Fusion est différent de son ancêtre : il ne produit aucune émission polluante. Le moteur électrique a été élaboré par des étudiants de l'Université d'État de l'Ohio, développant 770 chevaux. Des piles à combustible se chargent de la production d'électricité et fonctionnent grâce à une réaction chimique produite au contact de l'hydrogène et de l'oxygène à l'intérieur d'un caisson (principe inverse de l'électrolyse). Il n'y a que de l'eau et de la chaleur qui s'échappent des piles. L'hydrogène n'est ainsi pas le carburant envoyé au moteur. La compagnie Ballard Power System a fourni cette batterie de piles. La division de Ford s'est occupée de l'ingénierie des autres composants de l'auto. Félicitations !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMar 21 Aoû 2007 - 14:10

juju41 a écrit:
La pile à combustible à l’hydrogène utilisée par Fujitsu est une pile de marque UTC Power, et est le modèle PureCell Model 200 (200 kilowatts). Cette unité produit 35% moins de dioxyde de carbone par mW/heure, économise 3028.329 m³ d’eau par an, et produit 1814.369 kg moins de NOx par an que les centrales électriques traditionnelles.
Avec la manie américaine de ne pas suivre les normes internationales, je pense qu'il s'agit de 3 028 m³ pour l'eau et de 1 814 kg de NOx.
Mais pourquoi donnent-ils un % pour le CO² et des valeurs absolues pour le reste ? Shocked Parce qu'ils prennent les valeurs les plus « spectaculaires » ?
Au passage, appréciez la précision : ils savent au litre près combien d'eau ils économisent ! Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 949190
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 22 Aoû 2007 - 10:15

http://www.actualites-news-environnement.com/11341-biocarburants-source-energie.html

De nouvelles sources d’énergie pour les biocarburants pour ne pas concurrencer les cultures alimentaires 21/08/2007 13:44 (Par Sandra BESSON)


De nouvelles sources d’énergie pour les biocarburants

Les plantes qui peuvent être cultivées pour le biocarburant sont souvent qualifiées de source d’énergie vaste et propre –sauf par ceux qui disent qu’une nourriture précieuse est déversée dans les réservoirs d’essence et que les cultures de biocarburant épuisent les terres et l’eau.

Les scientifiques affirment que la recherche concernant une nouvelle génération de sources de biocarburant pourrait déboucher sur des offres d’énergie bon marché qui ne feraient pas concurrence aux cultures pour l’alimentation – ou avec la nature- pour l’approvisionnement en eau et en espace.

Ces recherches aboutiront peut-être seulement dans plusieurs décennies, mais certains scientifiques pensent que les plantes pourront couvrir une grande part des besoins d’énergie du monde.

Goran Berndes, un chercheur à l’Université Chalmers de Technologie en Suède, pensent que la liste de plantes potentielles va bien au-delà des cultures courantes telles que le blé, le maïs, la canne à sucre qui sont déjà cultivées commercialement pour les biocarburants.

« La bio-énergie est bien plus large » a-t-il déclaré. « La plupart des individus qui travaillent dans la bioénergie espèrent que d’autres cultures domineront ce secteur à long terme ».

Une des sources prometteuses d’énergie est le saule, une plante du nord utilisée pour faire des panier et des battes. Parmi ces autres sources d’énergie futures on trouve le chanvre, ou encore le Panicum virgatum, une herbe courante dans les plaines d’Amérique du nord.

Une nouvelle culture qui est déjà utilisée est le jatropha, une plante tropicale oléagineuse qui peut être cultivée dans les terrains dépourvus de nutriments, et peut même introduire des nutriments dans le sol. Cette huile est déjà utilisée en Inde pour alimenter les voitures diesel et les turbines.

La Jatropha a fait les gros titres parce qu’elle permet d’éviter la plus grande controverse entourant les biocarburants : le débat éthique se demandant si les ressources agricoles devraient être utilisées pour l’énergie alors que des millions de personnes sur Terre meurent de faim. Cela peut signifier l’épuisement de l’eau et des terrains.

L’Institut International de la Gestion de l’Eau, qui a mené une étude mondiale de cinq ans sur l’eau, impliquant plus de 700 chercheurs, a découvert que si la Chine et l’Inde continuaient leur plans de biocarburants actuels, ces deux pays seraient confrontés à la pénurie d’eau d’ici 2030.

Goran Berndes a construit des modèles qui essayent de se projeter plus loin dans l’avenir, supposant que les récoltes continueront à augmenter étant donné que la science agricole fera des progrès, et que les nouvelles cultures de biocarburant deviendront plus productives.

Un des scénarios, le plus optimiste, suggère qu’une zone de terrains agricoles deux fois plus grande que Monaco, pourrait devenir un surplus par rapport aux besoins d’ici 2050.

Si ces terrains étaient tous utilisés pour cultiver des plantes pour le biocarburant, on pourrait récolter 400 exajoules (EJ) d’énergie -soit l’équivalent de la consommation actuelle mondiale d’énergie.

Bien sur un tel scénario est très complexe et la question de savoir où trouver autant de terrains agricoles ne se pose même pas. L’augmentation des récoltes présumée pourrait probablement avoir des conséquences sur l’environnement, puisque de telles récoltes nécessiteraient plus d’irrigation et de fertilisation.

Au moins un secteur industriel est préparé à soutenir les cultures pour le biocarburant qui ne feront pas autant concurrence avec la production alimentaire. Nestlé, la plus grande compagnie alimentaire au monde, a déclaré que les subventions appliquées aux cultures actuelles pour le biocarburant altéraient le marché et poussaient vers le haut les prix des cultures pour l’alimentation, et qu’une deuxième génération de biocarburants pourrait être la réponse à ce problème.

« Si ça fonctionne, et que ça peut marcher économiquement, cela sera certainement –d’un point de vue économique et environnemental- une bien meilleure solution qu’une focalisation sur la première génération de cultures pour le biocarburant » a déclaré Claus Conzelmann le vice-président de Nestlé pour la sécurité, la santé et l’environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Yorgat

Yorgat

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 39
Localisation : Aubervilliers - 93
Date d'inscription : 10/08/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 22 Aoû 2007 - 20:18

Déjà, ce serait pas mal de parler d'agro-carburants et non de bio-carburants ... puisque les récoltes utilisées ne sont pas issues de l'agriculture biologique mais de l'agriculture classique
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 22 Aoû 2007 - 20:22

Il s'agit simplement de carburants d'origine biologique. Quand on parle de biomasse, de biosphère ou de biotope, il n'est même pas question d'agriculture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Yorgat

Yorgat

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 39
Localisation : Aubervilliers - 93
Date d'inscription : 10/08/2007

Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitimeMer 22 Aoû 2007 - 20:23

Jeuneducalvados a écrit:
Comme mon pseudo l'indique, je suis encore jeune et l'environnement est une de mes priorités. Car si il doit y avoir montées des eaux, tempêtes, réchauffement climatique, je connaitrai tout cela...
Pour moi le combat principal pour l'instant c'est la lutte contre le réchauffement climatique. C'est plus qu'indispensable ! L'arme que l'on dispose pourt le moment et qui est la plus efficace, c'est l'énergie nucléaire. Il faut développer ou en tout cas maintenir le nucléaire civile. Mais, il faut en parallèle trois choses :
-encourager les économies d'énergie (déductions fiscales etc...)
-encourager les énergies renouvelables : à ce niveau les bâtiments publics devraient montrer l'exemple comme installer des panneaux solaires sur les toits de ces bâtiments.
-encourager la recherche quant à d'autres énergies renouvables et quant au nucléaire (maitrise des déchets...)

Je suis assez d'accord. C'est aussi l'avis d'un environnementaliste britannique du nom de James Lovelock, dans son livre La Revanche de Gaïa. La priorité actuelle est vraiment la lutte contre le réchauffement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Le nucléaire (fission nucléaire ... la fusion n'étant qu'au prochain stade de prototype) est un investissement important pour les 40 années à venir, en attendant que d'autres énergies comme l'hydrogène se développe.

Cependant, il ne faut pas non plus mettre tous ses oeufs dans le même panier et des initiatives comme le moteur qui produit automatiquement son hydrogène d'un certain Fabien Lecler sont à étudier.

http://193.251.6.244/LaboratoireLecler/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire   Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Energies : nouvelles, renouvelables, fossiles, nucléaire
Revenir en haut 
Page 5 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» rapport des contrôles internes de radioprotection (médecine nucléaire)
» Ventilation médecine nucléaire
» Déchets du nucléaire = produits pour médecine nucléaire
» Exercice de mesures nucléaires
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Ecologie-
Sauter vers: