Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
marco11



Nombre de messages : 5812
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 19 Juil 2007 - 20:41

Pourquoi Juju tu ne mets pas un bel avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 19 Juil 2007 - 20:53

ça te va comme ça?
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 19 Juil 2007 - 21:01



J'ai essayé un smile mais je ne suis pas un pro.

Bravo pour ta souris.hi hi hi c'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
centrifuge2



Nombre de messages : 10
Localisation : ain
Date d'inscription : 13/07/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 19 Juil 2007 - 22:26

Bonjour gandalf,

Quel est l'impact du coût de production des denrées alimentaires sur le prix de vente? Les coûts de distribtion ne sont-ils pas plus signifiant (je ne sais pas la réponse je me renseigne).
La déréglementation et l'OMC : la lutte contre le subventionnement pervers des agricultures occidentales est-ce mauvais?
Au delà de ces questions, quel modèle d'agricultures préconises- tu?
Personnellement je suis favorable au "protectionisme" agricole ( c'est qd même consternant de penser que de la viande argentine coutent moins cher que de la française).
Ou mieux je demanderais volontiers qu'on relative la théorie économique classique (adam smith...) qui pousse à la non prise en compte des coùts réels de transport ( aujourd'hui essentiellement supportés par le contribuable dans les pays développés ) ce qui fausse le Marché comme ils disent.

...fin des subventions / paiement de taxes de droits de passage significatifs pour le transport/ réorganisation des circuits de distribution au profit des producteur/ augmentation de la marge des producteurs sur la base d'une amélioration sensible de la qualité. On pourrait envisager un processus programmé sur 10 ans.

Logiquement on devrait pouvoir protéger les agricultures locales qui nourriraient alors les populations locales... ça me rappele un peu Réné DUMONT en 1974.
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Ven 20 Juil 2007 - 13:35

Oui bien sûr je l'ai reconnu c'est Diddle.
Elle a un succès considérable avec les enfants...
Revenir en haut Aller en bas
gandalf

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : manche
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Ven 20 Juil 2007 - 13:47

Centrifuge, voici quelques réponses, et quelques opinions de ma part

pour les couts de production, voici un exemple :
le cout de production d'un kilo de boeuf pour un agriculteur est d'environ 2,2.€; il vend le kilo à l'abattoir 2,80 € au boucher (dans les bonnes années ), le consommateur l'achète 5€ pour les bas morceaux et 15€ pour le roti . tu peux constater que la part du lion ne va pas à l'agriculteur.

Concerant le subventionnement à outrance, il faut bien savoir que les paysans sont plutot contre dans le principe, mais font comme tout le monde, essaient de profiter au maximum du système.
maintenant, si l'on décide d'un coup de supprimer toutes les primes compensatrices dans le monde, 90% de la production agricole mondiale disparaitrait : en France, un producteur de lait, ou de céréales ou de viande bovine est totalement dépendant de ces aides ( environ 120% du revenu annuelle ) et cette dépendance est valable dans tous les principaux pays producteurs de denrées alimentaires (USA, Brésil, pays de l'Océanie )

En fait, l'argument avancé lors des négociations de l'OMC qui est de dire que les subventions pénalisent les PVD est faux; ces pays ont des couts de production tellement minimes qu'ils sont concurrentiels à tous les niveaux.
le problème pour ces pays sont :
- des quantités produites beaucoup trop faibles
- des importations limitées car les cours mondiaux sont encore trop élevés pour eux
donc, le fait de supprimer les aides ne feraient que d'empirer leur situation : l'offre diminuant ,les prix flamberaient.

(au passage, ce qui est paradoxale, 1 terrien sur 4 mange à sa faim et on parlait de surproduction)

La solution au niveau mondiale, est de réguler les marchés mondiaux, soit en continuant le subventionnement, soit en appliquant des prix planchers afin que tout agriculteur puisse vivre uniquement de son labeur

concernant la localité du producteur et du consommateur, il est bien evident que dans notre pays, ce serait l'idéal :
les produits agricoles n'ont jamais été aussi sûrs sanitairement et qualitativement ; pourquoi importer de la viande argentine bourrée d'hormones de croissance, d'aliments OGM et peut être porteur de l'ESB; mais voila, si RENAULT veut implanter des chaines de montage là bas, il faut faire des concessions
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Ven 20 Juil 2007 - 13:50

En résumé c'est une histoire de donnant à donnant.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Ven 20 Juil 2007 - 13:58

gandalf a écrit:
La solution au niveau mondiale, est de réguler les marchés mondiaux, soit en continuant le subventionnement, soit en appliquant des prix planchers afin que tout agriculteur puisse vivre uniquement de son labeur
Pour moi, une grande partie du problème - et pas seulement pour l'agriculture, serait réglée si les taux de change n'étaient pas complètement à côté de la plaque.
Actuellement, les premiers bénéficiaires de cette situation sont, d'une part les grosses sociétés qui délocalisent car elles paient ainsi la main-d'oeuvre un prix dérisoire ; et d'autre part certains pays producteurs qui se retrouvent ultra-compétitifs.

En revanche, ça renchérit considérablement le coût des importations pour ces mêmes pays, ce qui freine leur développement. Sauf la Chine, qui est courtisée et profite à fond du système.

Des taux de change reflétant la réalité dissuaderaient les grands groupes de délocaliser - beaucoup moins rentable -, nous permettraient de réduire - et supprimer à terme - les subventions agricoles, amélioreraient notre balance commerciale à l'exportation tout en permettant aux pays pauvres d'améliorer leur niveau de vie. Il paraît que ceux-ci ne demandent qu'à consommer, ça leur en donnerait les moyens...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
puyguilhem

avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Age : 46
Localisation : dordogne
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 26 Juil 2007 - 12:41

j'ai écrit un petit article sue le sujet de l'écologie citoyenne http://modem24.over-blog.fr/
(...) Souvenez vous dans les années 80, les petites tortues de Floride envahissaient nos animaleries, les foires. Rapidement encombrantes dans la chambre des petits chérubins, les tortues étaient balancées dans les rivières et les étangs. Elles sont donc présentes aujourd’hui car elles se reproduisent sans problème sous nos latitudes au détriment de nos belles cistudes D’où le programme lancé en Aquitaine. Même si les tortues de Floride sont interdites à la vente depuis 1997 pouvez m’expliquer comment on peut retrouver une autre sous-espèce « des Floride » tout au si dangereuse dans certaine animalerie ? Ne pas prendre en compte les difficultés de la faune, même petite en taille et sans pour autant devenir écologiste, c’est mettre en péril notre environnement et donc l’avenir de nos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mar 14 Aoû 2007 - 9:14

blog d'été de Corinne Lepage

14.08.2007
Corinne Lepage: communiquer n'est pas informer !
la récente pollution au PCB du Rhône mérite qu'on s'y arrête à plusieurs égards

1 S'il est tout à fait nécessaire d'interdire la consommation de poissons, il l'est tout autant de connaître l'origine de cette pollution. Or, sur ce point, silence radio. Il va de soi que ce ne sont pas les sédiments qui auraient été antérieurement chargés qui seraient responsables de cette pollution. Il faut très probablement chercher dans une pollution industrielle accidentelle ou non. A cet égard, on ignore tout des recherches qui ont pu être ou non engagées par la DRIRE et pourtant l'essentiel est là.

2 Nos fleuves sont dans l'ensemble et nos nappes extrêmement pollués. Si des progrès ont été accomplis en ce qui concerne les pollutions bactériologiques, les pollutions chimiques, hormonales et médicamenteuses ne régressent pas, loin de là. Mais le manteau de Noé est jeté sur cette réalité. La question des pollutions aux nitrates a entraîné des réactions que l'on peut qualifier de contrastées. Or, les conséquences environnementales et sanitaires de cette situation sont considérables. Il y aurait donc du y avoir une très forte protestation contre la politique inacceptable que nous poursuivons! Il n'en a rien été.

3 En définitive, dans le monde virtuel dans lequel nous vivons, seules comptent l'apparence et et la "com". Au hit parade de l'été, la question de l'ours qui est une question de biodiversité importante mais plus symbolqiue que prioritaire l'a emporté sur la survie des poissons et probablement des écosystèmes du Rhône, sur les phénomènes extrêmes que nous avons vécu en Europe et sur l'appauvrissement global de la biodiversité qui ne se voit pas. Quand nous nous réveillerons de notre torpeur à la sauce TF1 (à quand Ushuaia sur les conséquences du lisier sur les espaces bretons?) il risque d'être bien tard. A force de perdre complétement de vue l'échelle des problèmes, nous n'avons plus la moindre idée de ce qui est essentiel et de ce qui ne l'est pas.
En définitive, la sur information se traduit en sous-réflexion et nous sommes renvoyés à notre bon sens, notre réflexion et le besoin de trouver une information autre que celle qui nous est prémachée tous les jours.

07:11 Publié dans Blog | Lien permanent
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mar 14 Aoû 2007 - 10:00

« communiquer n'est pas informer »

Une vérité dont le petit Nicolas a usé et abusé. Ce pourrait être un des axes d'étude du Modem.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
gandalf

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : manche
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mar 14 Aoû 2007 - 13:02

et il en va de même que pour la dioxine retrouvée dans le lait d'exploitations agricoles autour de Redon

on veut nous faire croire que l'on ne sait pas d'ou cela vient, alors que la passé nous a montré que, la plutart des pollutions à la dioxine provenaient de centre d'incinérations de déchets domestiques
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mar 14 Aoû 2007 - 13:52

C'est vrai que par le passé les centre d'incinérations de déchets étaient les principaux producteurs de dioxine, mais depuis l'affaire des oeufs contaminés en Belgique, de nombreux efforts ont été apporté et sauf accident, les incinérateurs sont aujourd'hui très sur.

Bien sur comme tu le soulignes, il me semble primordial de ne pas juste dire, il y a eu une pollution, mais bien sur de trouver d'ou vient la cause du problème et d'en informer les gens.
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

avatar

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 51
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 16 Aoû 2007 - 17:52

Oui, jene dirait pas mieux que jmeers sur le sûreté des usine d'incinération. C'est comme si on considérait que les voitures sont peu sûr actuellement, sous prétexte que nos 4L d'il y a quelques années ne l'était pas.
Pour le plaisir de faire quelques comparaisons, qui pourraient aussi se trouver sur un aurtre fil, celui des énergies renouvelables, l'incinération en France représente (chaleur et électricité) une puissance installée d'environ 1400 MW. C'est l'équivalent d'une grosse centrale nucléaire, c'est trois fois la puissance installée en éolien (900 éloliennes environ).
Sachant que 50% de nos décehts non valorisables sont encore enfouis sans valorisation énergétique, le simple fait de fermer nos décharges (ce qui permettrait d'économiser 500 ha de surface/an), nous permettrait d'installer 1400 MW supplémentaire, d'éviter ainsi la construction d"une nouvelle centrale nucléaire ou la construction de 2700 éoliennes...
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Ven 17 Aoû 2007 - 9:19

Je rejoins également d'avalie noire sur les aspects énergétiques.
Les incinérateurs représentent une source d'énergie non négligeable avec un combustible qui ne manque pas.
Je travaille dans le domaine de la valorisation des déchets industriels, et il est vrai que les centres de traitement seraient très intéressés par la possibilité de valoriser énergétiquement leurs installations.
Non seulement, cela permettrait de produire de l'énergie alternative, mais également de réduire les coûts de traitements des déchets, ce qui se traduirait au final (normalement) par une baisse pour les particuliers.
Mais le plus difficile sera de faire accepter cette source d'énergie comme une énergie propre.
En Belgique par exemple, la où je travaille, les incinérateurs n'arrive pas à obtenir facilement le label vert qui leur permettraient de pouvoir vendre cette énergie.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Lun 20 Aoû 2007 - 13:39

ça fait très peur!


Info & Secteurs > Energie / Environnement > Actualité
SCIENCES ET TECHNOLOGIES - ENVIRONNEMENT -


La mort des abeilles met la planète en danger
[ 20/08/07 ]

Les abeilles s'éteignent par milliards depuis quelques mois. Leur disparition pourrait sonner le glas de l'espèce humaine.
C'est une incroyable épidémie, d'une violence et d'une ampleur faramineuse, qui est en train de se propager de ruche en ruche sur la planète. Partie d'un élevage de Floride l'automne dernier, elle a d'abord gagné la plupart des Etats américains, puis le Canada et l'Europe jusqu'à contaminer Taiwan en avril dernier. Partout, le même scénario se répète : par milliards, les abeilles quittent les ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible, pas plus que de squatter pourtant prompt à occuper les habitats abandonnés.

En quelques mois, entre 60 % et 90 % des abeilles se sont ainsi volatilisées aux Etats-Unis où les dernières estimations chiffrent à 1,5 million (sur 2,4 millions de ruches au total) le nombre de colonies qui ont disparu dans 27 Etats. Au Québec, 40 % des ruches sont portées manquantes.

En Allemagne, selon l'association nationale des apiculteurs, le quart des colonies a été décimé avec des pertes jusqu'à 80 % dans certains élevages. Même chose en Suisse, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Autriche, en Pologne, en Angleterre où le syndrome a été baptisé « phénomène «Marie-Céleste» », du nom du navire dont l'équipage s'est volatilisé en 1872. En France, où les apiculteurs ont connu de lourdes pertes depuis 1995 (entre 300.000 et 400.000 abeilles chaque année) jusqu'à l'interdiction du pesticide incriminé, le Gaucho, sur les champs de maïs et de tournesol, l'épidémie a également repris de plus belle, avec des pertes allant de 15 % à 95 % selon les cheptels.

« Syndrome d'effondrement »
Légitimement inquiets, les scientifiques ont trouvé un nom à la mesure de ces désertions massives : le « syndrome d'effondrement » - ou « colony collapse disorder ». Ils ont de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. « Trois quart des cultures qui nourrissent l'humanité en dépendent », résume Bernard Vaissière, spécialiste des pollinisateurs à l'Inra (Institut national de recherche agronomique). Arrivée sur Terre 60 millions d'année avant l'homme, Apis mellifera (l'abeille à miel) est aussi indispensable à son économie qu'à sa survie. Aux Etats-Unis, où 90 plantes alimentaires sont pollinisées par les butineuses, les récoltes qui en dépendent sont évaluées à 14 milliards de dollars.

Faut-il incriminer les pesticides ? Un nouveau microbe ? La multiplication des émissions électromagnétiques perturbant les nanoparticules de magnétite présentes dans l'abdomen des abeilles ? « Plutôt une combinaison de tous ces agents », assure le professeur Joe Cummins de l'université d'Ontario. Dans un communiqué publié cet été par l'institut Isis (Institute of Science in Society), une ONG basée à Londres, connue pour ses positions critiques sur la course au progrès scientifique, il affirme que « des indices suggèrent que des champignons parasites utilisés pour la lutte biologique, et certains pesticides du groupe des néonicotinoïdes, interagissent entre eux et en synergie pour provoquer la destruction des abeilles ». Pour éviter les épandages incontrôlables, les nouvelles générations d'insecticides enrobent les semences pour pénétrer de façon systémique dans toute la plante, jusqu'au pollen que les abeilles rapportent à la ruche, qu'elles empoisonnent. Même à faible concentration, affirme le professeur, l'emploi de ce type de pesticides détruit les défenses immunitaires des abeilles. Par effet de cascade, intoxiquées par le principal principe actif utilisé - l'imidaclopride (dédouané par l'Europe, mais largement contesté outre-Atlantique et en France, il est distribué par Bayer sous différentes marques : Gaucho, Merit, Admire, Confidore, Hachikusan, Premise, Advantage...) -, les butineuses deviendraient vulnérables à l'activité insecticide d'agents pathogènes fongiques pulvérisés en complément sur les cultures.

Butineuses apathiques
Pour preuve, estime le chercheur, des champignons parasites de la famille des Nosema sont présents dans quantités d'essaims en cours d'effondrement où les butineuses, apathiques, ont été retrouvées infectées par une demi-douzaine de virus et de microbes.

La plupart du temps, ces champignons sont incorporés à des pesticides chimiques, pour combattre les criquets (Nosema locustae), certaines teignes (Nosema bombycis) ou la pyrale du maïs (Nosema pyrausta). Mais ils voyagent aussi le long des voies ouvertes par les échanges marchands, à l'image de Nosema ceranae, un parasite porté par les abeilles d'Asie qui a contaminé ses congénères occidentales tuées en quelques jours.

C'est ce que vient de démontrer dans une étude conduite sur l'ADN de plusieurs abeilles l'équipe de recherche de Mariano Higes installée à Guadalajara, une province à l'est de Madrid réputée pour être le berceau de l'industrie du miel espagnol. « Ce parasite est le plus dangereux de la famille, explique-t-il. Il peut résister aussi bien à la chaleur qu'au froid et infecte un essaim en deux mois. Nous pensons que 50 % de nos ruches sont contaminées. » Or l'Espagne, qui compte 2,3 millions de ruches, est le foyer du quart des abeilles domestiques de l'Union européenne.

L'effet de cascade ne s'arrête pas là : il jouerait également entre ces champignons parasites et les biopesticides produits par les plantes génétiquement modifiées, assure le professeur Joe Cummins. Il vient ainsi de démontrer que des larves de pyrale infectées par Nosema pyrausta présentent une sensibilité quarante-cinq fois plus élevée à certaines toxines que les larves saines. « Les autorités chargées de la réglementation ont traité le déclin des abeilles avec une approche étroite et bornée, en ignorant l'évidence selon laquelle les pesticides agissent en synergie avec d'autres éléments dévastateurs », accuse-t-il pour conclure. Il n'est pas seul à sonner le tocsin. Sans interdiction massive des pesticides systémiques, la planète risque d'assister à un autre syndrome d'effondrement, craignent les scientifiques : celui de l'espèce humaine. Il y a cinquante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l'homme : « Si l'abeille disparaissait du globe, avait-il prédit, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. »

PAUL MOLGA
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Lun 20 Aoû 2007 - 14:24

Tribune de Corine Lepage figaro 18/8
sur son blog d'été

http://corinnelepage.hautetfort.com/archive/2007/08/20/pour-un-vrai-debat-sur-les-ogm.html
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 11:11

Une loi sur les OGM sortira du Grenelle de l'Environnement
23.08.07 | 10h05 Le Monde

P ARIS (Reuters) - Le "Grenelle de l'Environnement" débouchera sur une vingtaine de plans d'action dans les domaines énergétique, de la biodiversité ou de la santé et préparera une loi sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), dit Jean-Louis Borloo.

A l'issue de ces rencontres, qui rassembleront notamment des responsables politiques, des experts, des ONG, des entreprises et des syndicats, à partir de fin septembre, des propositions seront soumises aux Français via internet, a expliqué le ministre de l'Ecologie au micro de RTL.

"On va proposer une vingtaine de plans d'action, notamment thermique, notamment sur la biodiversité", a déclaré Jean-Louis Borloo.

"Vous verrez que votre santé va changer", a-t-il ajouté.

Prié de dire si ces conférences prépareraient une loi sur les OGM, le ministre de l'Ecologie a répondu : "Oui. On est dans une situation qui est complètement hypocrite en France."

"Oui, on va faire une loi", a-t-il ajouté.//


j'espère qu'on pourra donner notre avis sur internet!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 11:17

des toilettes comme les aime jean-luc, à propager partout!

http://quotidiendurable.com/news/sanivertes-les-toilettes-ecologiques-pour-collectivites
Revenir en haut Aller en bas
jmeers

avatar

Masculin Nombre de messages : 166
Age : 42
Localisation : Hem (59)
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 11:44

Plutôt pas mal ces nouvelles toilettes ! Pédaler pour économiser l'énergie....faudrait rajouter une dynamo et on pourrait produire de l'électricité !!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 12:13

juju41 a écrit:
des toilettes comme les aime jean-luc,
Pourquoi moi spécialement ??? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 12:21

il mesemble que tu en as déjà parlé, non? en tout cas, je sais que tu recycles tes déchets humains, enfin j'ai cru le comprendre! donc c'est une idée qui devrait t'interesser , mais bon ça interesse tout le monde aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 12:52

Oui, la m... pour les rosiers et le potager. Mais j'ai une fosse septique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Jeu 23 Aoû 2007 - 13:03

C'est un très bon engrais et naturel en plus...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mer 29 Aoû 2007 - 11:18

29.08.2007
Une haute autorité pour les OGM est-elle une bonne idée ?
Une haute autorité pour les OGM est-elle une bonne idée ? Il s'agit incontestablement d'une réponse à une vraie question qui est double.

D'une part, la commission du génie biomoléculaire du fait de sa composition, des liens qu'entretiennent un certain nombre de ses membres avec la précédente commission présidée par Axel Kahn, laquelle avait autorisé et de manière particulièrement laxiste l'expérimentation d'OGM en France, de la procédure qui laisse au ministère de l'agriculture la plénitude des pouvoirs et aux producteurs d'OGM le choix des experts, a incontestablement marqué ses limites.

D'autre part, l'absence de réel débat sur les OGM, l'information tronquée , l'absence d'études sur la santé, le refus d'ouvrir une controverse scientifique sur ce sujet sont autant de justifications à la demande des associations d'organiser un vrai débat publique avant le vote d'une loi.

Pour autant la haute autorité est-elle la réponse appropriée? d'une part, faut-il dédier à la seule question des OGM un tel organisme? ne serait-il pas davantage intéressant de disposer d'une haute autorité, composée de manière équitable et contradictoire, chargée de se prononcer sur les grands choix technologiques qui ne se limitent pas aux OGM. On peut penser en particulier aux nanotechnologies dont l'impact sur notre société sera bien plus considérable que les OGM. En second lieu, cette haute autorité est-elle chargée, dans l'esprit du ministre, de donner un avis scientifique ou de jouer un rôle de sage. En réalité, nous avons besoin de l'un et de l'autre. C'est la raison pour laquelle construction de cet ordre impliquerait à mon sens un organisme, qui pourrait du reste être et c'est la proposition j'avais faite, un conseil économique et social rénové sous la forme d'un conseil de la société civile. Mais, cet organisme disposerait d'un conseil scientifique indépendant, chargé précisément de l'étude scientifique du sujet. Par scientifique, il faut entendre bien évidemment l'aspect pluridisciplinaire du sujet. Mais, l'aspect scientifique n'épuise évidemment pas le sujet lui-même et le rôle de cet organisme serait de se placer d'un point de vue sociétal, le périmètre de la réalité du risque sanitaire et environnementale ayant été clairement déterminé par le conseil scientifique.

http://corinnelepage.hautetfort.com/archive/2007/08/29/une-haute-autorite-pour-les-ogm-est-elle-une-bonne-idee.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   Mer 29 Aoû 2007 - 12:11

juju41 a écrit:

D'une part, la commission du génie biomoléculaire du fait de sa composition, des liens qu'entretiennent un certain nombre de ses membres avec la précédente commission présidée par Axel Kahn, laquelle avait autorisé et de manière particulièrement laxiste l'expérimentation d'OGM en France, de la procédure qui laisse au ministère de l'agriculture la plénitude des pouvoirs et aux producteurs d'OGM le choix des experts, a incontestablement marqué ses limites.

je pense que ce n'est pas à une commission de régler la question mais au ministère de l'agriculture

les scientifiques ont de bonnes raisons d'autoriser les OGM, consultez les textes d'Axel Kahn pour comprendre, mais leur utilisation massive dans l'agriculture est problématique car pas du tout écologique et inutile sur le long terme.

Il ne faut pas interdire les OGM mais encourager la pluralité des plantes cultivées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'eau, la biodiversité, l'agriculture (bio, ogm...)
Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» KOKOPELLI : biodiversité, la fin des illusions
» ENVIRONNEMENT - 2010, l'année de la biodiversité : quels enjeux ?
» La Normandie trône au salon de l'agriculture
» Etat de l'Agriculture dans l'Orne.
» Agriculture et Santé de Guillaume Moricourt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Ecologie-
Sauter vers: