Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 14:09

c'est pour ça que je l'ai mis,( toi c'est Papy pas Nanny!)
si c'est ce que propose bayrou, il devrait en parler un peu plus car, on n'a jamais eu le détail de sa réflexion, même pendant la campagne électorale, c'est bien dommage, car, il aurait pu faire un consensus sur ce problème et récolter un max de voix...
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 14:28

le principe d'une "grande caisse nationale" qui décide à notre place ce qui est bon pour le brave peuple me débecte à l'avance ... ça sent un nouvel Etat dans l'Etat style URSSaf à plein nez !

Et puis on en revient tout le temps à cette question existentielle : qu'est ce qui justifie le classement en pénibilité d'un métier ?
Et même lorsqu'un métier est pénible, la rémunération de la pénibilité doit elle se faire pour la retraite, ou pendant la carrière par un meilleur salaire et des repos compensateurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 17:05

"qu'est ce qui justifie le classement en pénibilité d'un métier"
L'espérance de vie... non ?
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 17:15

liberspirita

Je suis partie faire un tour sur le site Alternative Libérale...
Mais QUI a eu l'idée du visage grimaçant près de votre titre ?
Vraiment ça n'engage pas à aller plus loin No
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 18:40

signora a écrit:
liberspirita

Je suis partie faire un tour sur le site Alternative Libérale...
Mais QUI a eu l'idée du visage grimaçant près de votre titre ?
Vraiment ça n'engage pas à aller plus loin No

Elle est affreuse celle là ! heureusement, l'image d'accueil est aléatoire parmis une bonne dizaine. T'es mal tombée !
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 18:44

signora a écrit:
"qu'est ce qui justifie le classement en pénibilité d'un métier"
L'espérance de vie... non ?

Donc les hommes devraient être avantagés par rapport aux femmes ?

Les employés par rapport aux agriculteurs ?

Les pompiers ont-ils une espérance de vie inférieure à la moyenne ? Ils revendiquent une pénibilité ...

Quelle est l'espérance de vie d'un administrateur systèmes et réseaux informatiques en milieu industriel ? Est-elle plus faible que celle de mes homologues en milieu hospitalier ?

Je t'assure que cette histoire de pénibilité, ne nous mènera qu'à une nouvelle lutte corporatistes sans fin .
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 19:13

d'autant que le stress devrait aussi être pris en compte pour les cadres et aussi les autres salariés et ça n'est pas qu'une vue de l'esprit...Difficile de faire la part des choses!
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 13 Nov 2007 - 23:09

Tout de même vous ne pouvez pas comparer certains métiers...
Un carreleur, un maçon, par exemple.
J'ai un ami électricien qui lui même avoue que sur les chantiers son métier est bien moins pénible que le leur.

Non, les mèdecins le reconnaissent on rencontre des hommes et des femmes usés avt l'age par des métiers difficiles et commencés tôt.

Le stress ? on va en avoir de + en + et les nouvelles formes de contrats ne vont pas aller en améliorant les choses.

De toutes façons on marche sur la tête il faut travailler plus longtemps mais le taux d'emploi des séniors est très bas. Et actuellement les départs vont bon train justement en prévision des interdiction de licenciements de ces mêmes séniors.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 20 Nov 2007 - 14:43

mardi, 20 novembre 2007


C'est l'ensemble du problème des retraites qu'il aurait fallu mettre sur la table



François Bayrou était l'invité, le 17 novembre dernier, de l'émission de Franz Olivier Giesbert "Chez FOG". Après avoir abordé ses goûts en matière de littérature, rappelant notamment son admiration pour Charles Péguy et son coup de foudre pour Les enfants Jéromine de Ernst Wiechert, la discussion s'est portée sur des questions plus politiques : retraites, médias, mondialisation, modèle de société entre autres.

Concernant la réforme des régimes spéciaux, le président de l'UDF-Mouvement Démocrate a souligné qu'il ne s'agissait pas "d'un sujet facile" et estimé que "c'est l'ensemble du problème des retraites qu'il aurait fallu mettre sur la table car aujourd'hui on vend de faux droits, on donne aux gens des droits qui ne seront pas honorés et dans l'idée que je défend, celle d'un citoyen conscient, je pense qu'il aurait fallu vendre de vrais droits. C'est pourquoi je défendais une retraite par points, ce qui n'a pas du tout été le choix du gouvernement".

Dans un dialogue sur la mondialisation avec le philosophe Marcel Gauchet, François Bayrou a affirmé que "l'un des enjeux des démocraties est de définir d'autres projets de société, de civilisation et de valeurs à l'intérieur de la mondialisation". Rappelant "la distinction des ordres chez Pascal", il a estimé que cette idée de séparation est "une idée d'avenir en particulier parce qu'il va falloir dire que les lois qui font le monde de l'argent ne sont pas les seules, ne doivent pas être les seules qui s'imposent à la société. Il y a d'autres manières d'aborder les choses".

La discussion s'est également engagée avec le journaliste et écrivain Eric Fottorino au sujet de l'indépendance des médias. François Bayrou a souligné que "le phénomène français de l'intimité affichée entre un certain nombre de propriétaires de groupes de médias et Nicolas Sarkozy pose un problème démocratique, de confiance" ajoutant qu'un "certain nombre de mélange de genre" ne devrait pas être accepté par la République.
UDF - Modem - MOuvement Démocrate Boulogne Billancourt
Revenir en haut Aller en bas
pascal47

avatar

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 54
Localisation : agen
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mer 26 Déc 2007 - 12:19

Décrets avant mi-janvier en contradiction avec les engagements prient avec les syndicats et une duré de cotisation portée à 41 ans en 2016.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.laicite1905.com/index.htm
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Dim 30 Déc 2007 - 12:27

Précisions de ma caisse de pension sur les régimes spéciaux..

Vous avez dit déficitaires ? ces régimes vivent surle dos du régime général ?

Le seul régime spécial déficitaire qui n'a jamais été cité dans les différents débats est le régime agricole ! Devinez pourquoi ?

1 Transferts vieillesse au titre de la compensation démographique généralisée ( en millions d'euros )

Montant total des transferts :
6 158
M€

Contributeurs

Régime général :

- CNAV ( régime général ) : 2 838

Régimes spéciaux :

- Etat : 1 324

- CNRACL ( collectivités locales ) : 1 444
- CNIEG ( EDF/GDF ) : 84
-RATP : 26

Régimes des non salariés :

CNAVPL ( professions libérales ) : 392
CNBF ( avocats ) : 57
-------------------------------------------------

Qui encaisse ?

Régime agricole :

- Salariés et exploitants : 4 274
( à eux seuls ils absorbent les 2/3 de la solidarité interrégimes plus que ce que donne leur le régime général et l' Etat )

Régimes spéciaux :

- Mines : 309
- Marins : 62
- SNCF : 13

Régime des non salariés :

- Commerçants : 885
- Artusans : 434
- Cultes : 176 ( à raprocher de la SNCF
Laughing )
- Clercs de notaires : 5

Transferts vieillesse au titre de la compensation démographique spécifique

solidarité entre régimes spéciaux

Montant total des transferts : [size=1 526[/size][/size] M€

Contributeurs


- Etat ( civils ) : 297
- CNRACL ( collectivités locales ) : 1 177
- CNIEG ( EDF/GDF ) : 49
- RATP : 3

Qui encaisse ?

- Mines : 885
- SNCF : 331
- Marins : 221
- CAMR ( chemins de fers non SNCF ) : 35
- Clercs de notaires : 25
- Seita : 23
- Banque de France : 6

A vous d'en tirer les conclusions..
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Dim 30 Déc 2007 - 14:21

ça ne me choque pas qu'il y ait des tranferts entre régimes. Des professions ont quasiment disparu, il faut bien compenser.
Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Dim 30 Déc 2007 - 15:15

Moi non plus , ça ne me choque pas quil y ait des transferts entre régimes, ni qu'il y ait des paysans.

Ce qui me choque c'est que l' UMP s'en penne exclusivement aux régimes spéciaux des services publics er des fonctionnaires alors qu'il y a un vrai problème de fiancement de la caisse agricole.

Le monde agricole a toujours voté à droite, alors on y touche pas ! c'est tabou.

Je préfèrerais qu'on dise la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Dim 30 Déc 2007 - 15:18

C'est nul, l'attitude de l'UMP de monter les uns contre les autres.

L'attitude de Bayrou "tremblez, ce n'est pas financé" ne vaut pas mieux.

Je croyais que c'était le Pen qui surfait sur les peurs populaires?
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mer 14 Mai 2008 - 14:05

Je viens de survoler les commentaires sur la réforme des retraites. Je trouve personnellement que c’est une parfaite illustration de la médiocratie française. La France n’est pas simplement le pays de fromages, il est surtout celui des régimes de retraite. Nous avons en France 16 régimes de retraite différents quand l’Angleterre n’en compte que 2. Il ne faut pas sortir de polytechnique pour comprendre que ce foisonnement est à la source même d’ inégalités entre français. Si vous regardez du coté de l’Irlande, l’ouvrier, le cadre et l’enseignant touchent la même retraite quel qu’était son salaire précédent durant sa vie active . Le niveau de pension est tel qu’il permet de vivre normalement sans se priver car la philosophie du système est qu’il faut assurer à chacun une fin de vie digne à l’abri de la misère et du besoin.

Pendant ce temps la France entière ergote sur ses retraites pour finalement savoir qui paiera pour son imprévoyance et son égoïsme, chacun essayant d’arracher à l’autre ce qui lui reste pour vivre….. .

Il n’est nul besoin de sortir une boule de cristal pour savoir qui bénéficiera de la solidarité nationale. On sait que les transferts suivront la carte de la représentativité syndicale ou du poids politique de chaque corporation qui compose le pays. On se demande seulement jusqu’où ne pas aller dans la tonte des prochaines générations et quelle part patrimoine on pourrait bien confisquer en toute l égalité quand les cotisations ne suffiront plus.

Ensuite ces transferts financiers se répartiront sur le principe de la loi plus fort contre le principe d’équité, il ne sera effectivement pas question de renoncer à ses vacances pour soulager un autre de la misère…….

Il est par exemple particulièrement cocasse quand on parle de tenir compte de la pénibilité du travail pour calculer l’âge de la retraite, d’entendre en premier lieu l’enseignant qui travaille en zone sensible, le conducteur de train de la SNCF qui essaient de grappiller son petit bout pour obtenir encore plus qu’il n’a déjà.

Il est tout aussi inique de voir la mise en place d’une pénalisation progressive pour ceux qui ne pourront se prévaloir d’années de cotisations suffisantes. Non seulement, ils devront cotiser pour combler les caisses de retraite mais ils devront bien gardés à l’esprit qu’ils seront de fait écartés du système au moment de l’indemnisation. Après tout les personnes qui ont accumulé des périodes de chômage n’avaient qu’à appartenir à une grande entreprise ou à une administration qui aurait pu lui garantir un emploi à vie.

Etpuis on sait que les retraites généreuses des uns ne sont pas généreuses du seul fait des contribuions pécuniaires du bénéficiaire. Tout le talent du bénéficiaire vient de son habileté à capter les solidarités en sa faveur en modifiant les règles et en transférant les efforts à d’autres…...

En conclusion, on dit que c’est dans les moments difficiles que l’on reconnaît la grandeur d’une nation….. je crois que c’est pas dans la question des retraites qu’i faudra rechercher le sens du courage et de la solidarité du peuple français.
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 33
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mer 14 Mai 2008 - 14:58

Je suis bien d'accord et il n'y a pas besoin de le démontrer, sur ce forum comme partout en France, les français sont vraiment égoïstes et je pense qu'on ne mérite pas de vivre...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 12:54

Quelles retraites pour demain ?


Que faire pour "sauver les retraites", sujet périlleux pour les politiques, d’impuissance pour les experts, d’incompréhension (ou d’ignorance) pour les citoyens ?

À cette question, peu osent même seulement tenter de répondre. Tandis que les premiers insistent à un rythme annuel sur les déficits de court terme, ce que pointent réellement les seconds sont les déséquilibres à long terme (vers 2030-2050).

Cependant, les données habituelles du débat sont biaisées. Elles se résument à des arbitrages entre trois coefficients principaux que sont le taux de cotisation, l’âge du départ à la retraite et le niveau des pensions, à quoi s’ajoute une série de dispositifs annexes chargés de régler des problèmes qui vont parfois au-delà des missions "théoriques" d’un système de retraite

Dans une proposition récente, Antoine Bozio, économiste à l’Institute for Fiscal Studies et dont la thèse sur le sujet des retraites a été récompensée par l’Association française de sciences économiques (AFSE) l’année dernière, et Thomas Piketty, que l’on ne présente plus, proposent d’élargir les problèmes à prendre en compte, et de leur donner une solution simple et équilibrée. Décrite dans un document de 70 pages environ, lisible même pour le non spécialiste , cette proposition s’inspire de la réforme suédoise votée en 1994 et progressivement mise en place depuis 1998. T. Piketty en avait en fait déjà donné les grandes lignes dans sa tribune mensuelle à Libération en novembre dernier, et un article dans le Monde a permis de publiciser cette proposition, immédiatement suivi par un débat animé sur la blogosphère. Une exposition pédagogique supplémentaire a été mise en ligne sur le blog Ecopublix, qui réunit une dizaine de doctorants et jeunes docteurs en économie, dont Antoine Bozio, sous le pseudonyme de Petitsuix !

L’avantage majeur de la réforme proposée est sa clarté concernant les grands principes à conserver tout en changeant radicalement les moyens. Le principe du système par répartition reste central : ce sont les actifs d’aujourd’hui qui payent les retraites de leurs aînés. Le principe d’équité horizontale ("à contributions égales, retraites égales"), que la complexité du système avait mécaniquement supprimé, est restauré. Enfin, argument majeur, la réforme assurerait une lisibilité du système qui est totalement absente aujourd’hui.

En effet, prenant acte du caractère incompréhensible du système et de son inadaptation aux mutations des carrières, A. Bozio et T. Piketty proposent de trancher le nœud gordien plutôt que de le dénouer : les différentes caisses seraient supprimées au profit d’un "compte individuel de cotisation" unifié. Chacun abonderait un compte "notionnel de droits à la retraite en versant des cotisations d’environ 25% du salaire. Cela signifie que le compte n’est pas réellement constitué de capital, comme le serait un système par capitalisation, mais que les droits qu’il représente sont immédiatement traduisibles en une pension bien définie, contrairement au système complexe des annuités avec décotes éventuelles qui caractérise notre régime de retraites actuel. Au cours du temps, un taux d’intérêt garanti est affecté à ce compte, ce qui permet de valoriser les premières années de cotisation autant que les dernières. Il s’agit là de rendre évident le fait, souvent oublié, que les cotisations retraites ne constituent pas un impôt mais une épargne (virtuelle) forcée, justifiée par les difficultés du marché à gérer du capital sur le très long terme, alors que par le système par répartition (pour peu qu’il soit à l’équilibre financier), l’État garantit les droits accumulés par chaque génération.

Les droits étant désormais fondés sur les revenus au long de la carrière et non sur sa période finale, la notion de "taux de remplacement" est supprimée, point que critique Emmanuel du blog Ceteris Paribus, dans un excellent commentaire par ailleurs favorable à cette proposition. Notons ainsi que, contrairement à une idée reçue, un système de compte individuel peut être plus équitable que l’actuel, qui exige un certain âge de départ à la retraite, même pour ceux ayant commencé à travailler à 16 ans. Autre avantage notable, à l’heure où les carrières se font de plus en plus heurtées, les problèmes posés actuellement par la mobilité professionnelle (entre cadre et non-cadre, privé et public, ou internationale) seraient automatiquement réglés par cette caisse unique. Enfin, la liquidation des droits se fait à un âge déterminé par l’individu lui-même, avec une pension dépendant directement des droits accumulés au cours de sa vie professionnelle et son espérance de vie à ce moment là. Une information régulière des salariés sur le niveau de leur "compte notionnel" est prévue pour mettre un terme au sentiment d’opacité qui frappe le système actuel. Certains auteurs ayant tracé un lien direct entre l’incertitude des Français face à leurs retraites et le manque de prise de risque, la restauration de l’intelligibilité du système n’est pas un menu détail.

Il ne s’agit là que des grandes lignes du rapport, et la blogosphère s’est chargée d’approfondir les questions, les dirigeant surtout sur la faisabilité politique d’une telle réforme : dans le système bismarckien où nous nous situons, les différents corporatismes accepteront-ils le principe d’une caisse unique ? Les fonctionnaires, qui y perdent, ne risquent-ils pas de constituer une force de blocage ? Face à ces objections soulevées par Arthur Goldhammer et Emmanuel, A. Bozio oppose le fait que chaque catégorie y trouvera aussi des avantages.

Il est évident que le jeu des administrations et des politiques amènera des évolutions du système. Mais en lançant cette proposition originale pour une réforme, ces économistes ont sans aucun doute ouvert le champ des possibles.

http://www.nonfiction.fr/article-973-quelles_retraites_pour_demain_.htm


document de Piketty très interessant
http://www.jourdan.ens.fr/piketty/fichiers/public/BozioPiketty2008.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 13:13

Encore un plaidoyer pour la retraite par points, seule solution viable à terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 13:16

je ne comprends pourquoi cette possibilité n'est même pas étudiée ...
Aucun syndicat ne la défend ? Ils sont donc tous pétris de conservatisme absurde ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 13:18

moi je trouve ça vraiment bien et équitable... ça m'énerve que tous les acteurs qu'ils soient sociaux comme gouvernementaux n'abordent pas le pb de cette manière, on pourrait peut-être enfin voir le bout du tunnel..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 13:27

Effectivement, ça a l'air bien.
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 14:01

liberspirita a écrit:
je ne comprends pourquoi cette possibilité n'est même pas étudiée ...
Aucun syndicat ne la défend ? Ils sont donc tous pétris de conservatisme absurde ?
De corporatisme, forme la plus égoïste du conservatisme.
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 19:41

Dans les annexes à l'étude de Bozio sur les retraites, on trouve des chiffres intéressants :
Retraite des fonctionnaires
- cotisations salariales : 7.85%
- versement de l'Etat : 55.71%
Retraites des députés
- par des députés : 7.85%
- versement par l'Etat : environ 70%
Faut pas s'étonner que le secteur privé veuille faire baisser les effectifs ...
Pas une entreprise ne tiendrait avec des charges pareilles ...


Dernière édition par Alain BERTIER le Mar 27 Mai 2008 - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 19:52

je signale que Piketty était le "conseiller spécial" de ségo pour sa campagne... ele aurait du l'écouter un peu plus...

c'est plutôt libéral comme proposition, pas étonnant que Ségo n'ait pas voulu en tenir compte, espérons que quelqu'un finira par s'y interesser!
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 20:20

L'idée générale est très séduisante ; elle présente une solution quasi parfaite en comparaison de toutes les complexités et les anomalies actuelles. Le problème, énorme, serait bien sûr de passer d'un système à l'autre.
J'ai l'impression que cela constitue néanmoins un approfondissement sérieux de l'idée générale de FB sur la retraite par points.


Dernière édition par Alain BERTIER le Mar 27 Mai 2008 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   Mar 27 Mai 2008 - 20:36

le commentaire

12 avril 2008

Réforme des retraites : la route est droite mais la décôte est forte


Le "rendez-vous des retraites" prévu par la loi de 2003 oriente presque inévitablement la discussion vers le déficit prévisionnel du régime de retraites pour les années à venir, et sur les trois leviers sur lesquels il est possible d'agir pour restaurer l'équilibre financier : hausse des cotisations, baisse des pensions ou allongement de la durée de cotisations. A moins...

A moins de proposer de changer franchement le régime actuel (ou plutôt les régimes actuels) de retraite par répartition en France. C'est ce que font Thomas Piketty et Antoine Bozio dans une étude (pdf) qui vient de paraître, et dont les principaux éléments sont repris dans une (très dense) tribune publiée dans Le Monde daté d'aujourd'hui. Leur proposition, qui s'inspire de la réforme mise en place en Suède en 1998, est très intéressante. Et l'étude passionnante, en plus d'être agréable à lire, à condition de ne pas trop s'offusquer de la tragique et répétée coquille qui me fournit une partie du mauvais titre de cette note.

Comme je sais que tous mes lecteurs n'iront pas lire l'intégralité de l'article en question (69 pages quand même), je me propose de leur présenter une synthèse de la proposition de réforme, des avantages qu'elle présente et des critique qu'on peut lui opposer. En espérant obtenir les réactions de l'un au moins des auteurs (cough cough).

Lire la suite
A. La proposition Piketty-Bozio en 4 points (et une image)

Pour être synthétique, et si possible simple :

1. Les auteurs proposent la création d'un régime unique de retraite par répartition, financé par une cotisation de 25% sur le salaire brut jusqu'à 2 fois le plafond de la sécurité sociale (plafond qui est de 33 276 € en 2008, soit 2 773 € par mois). Si le système était en place aujourd'hui, les cotisations seraient donc dues sur les salaires bruts jusqu'à un plafond de 5 546 € par mois.

2. Les cotisations versées par chaque salarié au cours de sa carrière sont accumulées (virtuellement) sur un "compte notionnel". Ces sommes portent intérêts (virtuels), le taux d'intérêt réel appliqué correspondant au taux d'évolution de la masse salariale brute, que les auteurs estiment à 2% sur longue période.

Ok, j'avais promis de la simplicité. Pour vraiment clarifier les choses, voilà, en image reprise dans un remarquable rapport du Sénat, comment les choses se présentent en Suède, qui a mis en place en 1998 un système de comptes notionnels (laissez tomber les "gains hérités" et le "coefficient de conversion" pour l'instant).



3. L'âge minimum de liquidation de la pension est de 60 ans, la sortie ne peut se faire qu'en rente viagère et la pension annuelle est calculée en divisant le "capital" accumulé sur le compte par le nombre d'années d'espérance de vie moyenne à l'âge de la liquidation. L'âge effectif de départ dépend donc, pour chaque individu, arbitrage entre la durée de la retraite et son montant (plus le départ est tardif, plus la retraite sera élevée).

4. Un dispositif distinct, financé sur le budget de l'Etat, permettrait de maintenir un minimum vieillesse pour ceux qui auraient une pension trop faible en raison de cotisations insuffisantes.


B. Davantage d'avantages...

Le système proposé offrirait quatre avantages principaux :

Simplicité
: le mode de calcul du montant de la retraite est plus simple, voire beaucoup plus simple, que ceux en vigueur dans les différents régimes actuels. Ainsi, l'abandon du système par annuités permet de se passer des peu lisibles (et souvent peu équitables) systèmes de surcote et de décote.

Le regroupement des différentes caisses de retraites permet également de simplifier grandement la gestion du régime, avec des économies potentielles à la clé.

Transparence
: le système de compte notionnel autorise chaque cotisant à connaître régulièrement (les auteurs proposent a minima un relevé annuel) le montant total des cotisations retraite qu'il a versé au cours de sa carrière et la pension qu'il peut espérer toucher au moment de la liquidation. Le système explicite ainsi le lien entre cotisations et pension, comme dans un régime par capitalisation.

Equité
: la réforme proposée fonctionne selon le principe "à cotisations égales, retraite égale" et permet de mettre fin à trois grandes inégalités du système actuel :

  • le système par annuité désavantage les carrières longues (ceux qui ne peuvent pas liquider leur pension même en ayant atteint les 40 ans de cotisation car il n'ont pas encore 60 ans), même après les ajustements de la loi Fillon de 2003. En d'autres termes, les ouvriers qui ont commencé à travailler à 16 ans subventionnent les cadres qui ont commencé à 25.


  • la multiplicité des caisses et des règles de liquidation se traduit par des pensions différentes en fonction des profils de carrière : ainsi, il vaut mieux commencer dans le privé et finir dans la fonction publique (calcul de la pension sur les 6 derniers mois de traitement) que le contraire (calcul sur les 25 meilleures années); de même, les règles applicables aux retraites publiques (il faut un minimum de 15 ans de cotisations pour pouvoir liquider sa pension) pénalise très fortement ceux qui effectuent des passages de courte durée dans la fonction publique.


  • le mode actuel de calcul des retraites favorise ceux qui ont une carrière ascendantes (en raison de la référence aux 25 meilleures années, et a fortiori aux 6 derniers mois) par rapport aux carrières "plates". Là encore, le système actuel est anti-redistributif, dans la mesure où les cadres connaissent, en moyenne, une évolution salariale beaucoup plus forte au long de leur carrière.

Soutenabilité financière : les pensions reçues correspondent à la somme des cotisations versées à laquelle s'ajoute un rendement correspondant à l'évolution moyenne des salaires. Pour peu que l'évolution de la masse salariale ne soit pas totalement discontinue, le système est par définition équilibré sur le long terme. En cas de "bosse démographique" type baby-boom, il suffit de mettre en réserve l'excédent de cotisations pour assurer le paiement effectif des pensions quand la génération de taille plus importante arrivera à l'âge de la retraite (je renvoie à l'annexe 1 de l'étude, p 65, pour un discussion détaillée et formalisée de l'équilibre financier du système).

Si l'on reprend les 3 leviers permettant d'équilibrer le système actuel (hausse des cotisations, hausse de la durée de cotisation, baisse des pensions), l'ajustement se fait ici en forçant chaque cotisant à choisir entre une durée de cotisation plus longue et une pension plus faible, le taux de cotisation restant fixe. Le mode de calcul de la retraite permet en outre, contrairement au système d'actuel, d'ajuster automatiquement le niveau des pensions en fonction de l'allongement de l'espérance de vie.

Pour mes lecteurs anti-étatistes, je signale enfin que le système proposé se traduirait, ceteris paribus, par une légère baisse des prélèvements obligatoires, les cotisations étant plafonnées à 25% du salaire brut (on suppose que la masse salariale / PIB est constante sur longue période) et versées jusqu'à 2 fois le plafond de la sécurité sociale, contre 8 fois (!) aujourd'hui dans le système Agirc.

suite après
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Grand thème] Retraites et régimes spéciaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand thème] Retraites et régimes spéciaux
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retraites des régimes spéciaux
» [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap
» [Grand Thème] Urbanisme et logement
» [Grand Thème] La politique de sécurité routière
» [Grand Thème] Politique industrielle et mondialisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: