Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fonctionnarisation des médecins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: La fonctionnarisation des médecins   Mer 5 Sep 2007 - 21:26

Comme UP9 l'a fait remarqué, nous sommes souvent contre mais pas assez pour. Voici ma contribution qui, je l'espère entrainera moultes réactions (article paru sur Agoravox et écrit par mes soins Wink ):


On aurait pu penser que les nouvelles franchises annoncées devaient servir à combler le "trou de la sécu" mais que nenni: elles seront affectées à de nouvelles dépenses comme la lutte contre le Cancer, la multiplication des lits de soin palliatif, le paiement des heures supplémentaires aux infirmières (ce qui est cocasse aprés la manifestation des officiers de police contre le non paiement des heures supplémentaires déjà effectuées). Il faut dire que l'Etat n'est décidément pas un bon payeur car il doit 6 milliards d'euro à la Sécurité sociale au titre des exonérations de charge déjà effectués sur les bas salaires. Cette gabegie ne risque pas de cesser avec la défiscalisation des heures supplémentaires et une éventuelle TVA sociale.


Pourtant, outre l'impécuniosité de l'Etat, notre système de santé connait des dysfonctionnements notamment à sa base, les médecins généralistes. Je tiens d'abord à préciser que cette spécialité est éminemment précieuse
et indispensable mais son statut est ubuesque. Le médecin généraliste est une profession libérale... Qu'a-t-elle de libérale?Elle est rémunérée par la Sécu, recrutée par l'Etat avec le numerus clausus mais son employeur n'a aucune influence sur le travail de celui-ci. Cette question a d'autant plus d'importance que des missions essentielles mais non rémunérées (la prévention, la pédagogie contre le tout-médicament) ne sont pas toujours effectuées par les médecins généralistes, ceux-ci étant payés à l'acte.

L'autre plaie de notre système de santé est une couverture sanitaire de
plus en plus inégalitaire du territoire francais avec un manque chronique de médecin dans les campagnes et une surreprésentation dans les villes par exemple.

Enfin, il faut couper les liens malsains entre l'industrie pharmaceutique et les médecins généralistes par le biais des visiteurs médicaux qui constituent parfois l'une des seules façons pour les praticiens de s'informer sur les nouveautés médicales.

Il y a aussi le problème des vocations à résoudre car la médecine générale attire de moins en moins à cause du statut même de leur profession. La nouvelle génération ne veut plus sacrifier sa vie de famille sur l'autel de son métier d'où une rétiscence accrue pour effectuer des gardes de nuit. L'actualité nous montre aussi le problème de la judiciarisation de la médecine qui font monté à l'excés les primes d'assurance encourageant ainsi les étudiants à choisir des spécialités moins exposées.

Je propose que les médecins généralistes deviennent des "hussards blancs de la République". Je m'explique, afin qu'ils puissent effectuer sereinement leur métier de salubrité publique, ils devraient faire partis de la fonction publique au lieu d'être payé à l'acte.

.Les avantages sont multiples:

- Le patient ne serait plus un client mais un usager. Les arrêts de travail ne seront plus un objet de pression fait du patient-client sur le médecin-employé.

-les médecins fonctionnaires seraient obliger de prescrire des générics sans être sous la pression de l'industrie pharmaceutique ou celle des patients intoxiqués par les marques.

- Ce changement de statut permettrait d'effectuer sans perte financière
pour le praticien des campagnes de sensibilisation et de prévention massive. On pourrait, sans alourdir le budget de la Sécurité Sociale, rendre obligatoire pour chaque français une visite médicale annuelle afin de faire un bilan de santé et de dépister des éventuelles maladies liées à l'ascendance, à l'âge, au sexe, à l'activité professionnelle pour éviter une prise en charge postérieure lourde et coûteuse pour la famille et la collectivité.

- La collectivité, aussi employeur des mèdecins, pourrait organiser une implantation des médecins selon les besoins. On mettrait fin ainsi à l'inégalité face aux soins lié à la position géographique. Cette meilleur
répartition permettrait d'avoir toujours un médecin de garde à proximité et de désengorger les Urgences les plus proches, ce qui libérerait des lits pour des pathologies de longues durées.

- La formation continue indispensable pour la mise à niveau des médecins
généralistes pourrait être assuré par la faculté de médecine la plus proche et ainsi échapper à la formation interressée proposée par les laboratoires pharmaceutiques.

- Membre de la Fonction publique, les médecins généralistes verraient leurs primes d'assurance pris en charge par l'Etat ainsi que leurs frais d'installation. Ils cotiseraient aussi pour leur retraite et pourraient avoir accés aux 35h. Cela améliorerait grandement la qualité de vie des généralistes et favoriserait un afflux de vocation.


Je ne sais pas si cette mesure serait réalisable mais je suis sûr qu'elle rencontrerait une grande rétiscence auprés de certains généralistes attachés à leur statut mais soulagerait le sort des médecins confrontés à la misère sociale. Aprés tout, l'Etat est garant de notre Sécurité et pourquoi
ne serait-il pas garant de notre sécurité médicale?


Alors qu'en dites-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 7:41

Je suis tout à fait d'accord cela permettrait aussi qu'il y ait plus de médecins à la campagne car ils seraient payés pareil, même si le nombre de patients et inferieur.

Par contre il faudrait un organisme de controle pour éviter les dérives.

C'est une idée intérréssante
Revenir en haut Aller en bas
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 13:48

Boudiou... voilà que ça s'étoffe, d'un coup !
Autant le dire tout de suite, le fait d'avoir des professionnels de la santé dans mon entourage ne devrait pas avoir trop d'influence sur mon avis. J'espère.

Fonctionnarisation ? Je n'y crois pas beaucoup et pour plusieurs raisons :
- les études de médecine sont longues, très longues. Et la perspective d'une rémunération fixe pousserait nombre de candidats vers d'autres secteurs plus rémunérateurs.
- la rémunération fixe ne pousserait probablement pas non plus à avoir des consultations d'une meilleure qualité. Quel intérêt à choyer le patient sans risque de le voir partir vers un autre médecin ?
- le fait administratif fait que les meilleurs médecins seraient soit promus (vision objective) et donc coupés de leurs malades, soit (vision négative) condamnés à rester au bas de l'échelle tandis que les moins bon mais plus producteurs de papier et rapports les encadreraient.
Bref, on arriverait à un système à l'anglaise voire, pire, à la soviétique.


Alors quelques pistes ?

- fixer des médecins dans des régions par un numérus clausus par habitant pondéré (nourrisson 1,5 hab., grand âge 2hab etc.) pour coller à la réalité du terrain.

- établir une véritable formation continue PAR LES SERVICES DE L'ETAT... avec une présence obligatoire. Que je sache, certaines professions comme les pilotes de ligne par exemple, sont soumis à des contrôles régulier pour conserver leur capacité d'exercice. De ce fait, un médecin qui aurait déjà passé 1 journée par mois en formation aurait un peu moins envie de voir des visiteurs médicaux.

- un plus grand contrôle des séminaires de formation. La sensibilisation à la prévention de l'AVC peut se faire autrement que sur un paquebot aux Antilles (avec sponsor bien sur).

- confier les questions de santé à des organismes paritaires. Faire représenter les malades et cotisants, les familles et les professionnels, les élus etc.. Pour commencer, un détail de la composition par secteur d'activité de l'assemblée nationale pourrait être publié !


Mais surtout... surtout, il faudrait une révolution comme la prônait Bayrou ! Une révolution avec un retour du l'humain au premier plan avant le financier.
Que le médecin ne soit plus une machine de concours gavée de maths et de physique, mais un humaniste - certes notable - mais humaniste.
Que la consultation fasse la part belle à l'interrogatoire et à l'examen clinique plus qu'au remplissage d'une feuille de soins par un assuré social !

Tiens, pourquoi pas une rémunération de base par malade déclarant un "médecin de famille" ?
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 14:19

up9 a écrit:
Boudiou... voilà que ça s'étoffe, d'un coup !
Autant le dire tout de suite, le fait d'avoir des professionnels de la santé dans mon entourage ne devrait pas avoir trop d'influence sur mon avis. J'espère.

Fonctionnarisation ? Je n'y crois pas beaucoup et pour plusieurs raisons :
- les études de médecine sont longues, très longues. Et la perspective d'une rémunération fixe pousserait nombre de candidats vers d'autres secteurs plus rémunérateurs.
- la rémunération fixe ne pousserait probablement pas non plus à avoir des consultations d'une meilleure qualité. Quel intérêt à choyer le patient sans risque de le voir partir vers un autre médecin ?
- le fait administratif fait que les meilleurs médecins seraient soit promus (vision objective) et donc coupés de leurs malades, soit (vision négative) condamnés à rester au bas de l'échelle tandis que les moins bon mais plus producteurs de papier et rapports les encadreraient.
Bref, on arriverait à un système à l'anglaise voire, pire, à la soviétique.

Mais surtout... surtout, il faudrait une révolution comme la prônait Bayrou ! Une révolution avec un retour du l'humain au premier plan avant le financier.
Que le médecin ne soit plus une machine de concours gavée de maths et de physique, mais un humaniste - certes notable - mais humaniste.
Que la consultation fasse la part belle à l'interrogatoire et à l'examen clinique plus qu'au remplissage d'une feuille de soins par un assuré social !

Tiens, pourquoi pas une rémunération de base par malade déclarant un "médecin de famille" ?

Je n'ai pas parler encore de la rémunération... Quand je parle de fonctionnarisation, c'est avoir comme employeur l'Etat. Le salaire devrait être proportionnel au nombre et à la qualité du patient.

Je m'explique:
Au lieu d'avoir un salaire fixe pour tout le monde, chaque médecin serait rémunéré pour chaque malade dont il a la charge selon son âge et son état physique (une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum).
Autre méthode à l'anglaise (leur médecine général marche bien contrairement à leurs hôpitaux): les médecins réunis en cabinets sont pourvu d'une enveloppe chaque année selon l'état de la population de la circonscription dont ils ont la charge (pour le quantitatif) avec d'éventuels bonus ou malus s'ils atteignent des objectifs de santé sont atteints (pour le qualitatif). Ce modèle devrait adapter pour la France car notre pays n'a pas la même densité de population.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 14:41

Paladur a écrit:
une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum
Ce qui inciterait le médecin à avoir un maximum de personnes malades dans sa clientèle... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 14:46

Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum
Ce qui inciterait le médecin à avoir un maximum de personnes malades dans sa clientèle... Suspect

tant mieux, c'est quand même les premières qui en ont besoin!! De plus,un nombre limite serait déterminé pour éviter les abus... Une personne agée demande plus de temps qu'une personne jeune sans handicap.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 14:50

Paladur a écrit:
Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum
Ce qui inciterait le médecin à avoir un maximum de personnes malades dans sa clientèle... Suspect
tant mieux (...)
Shocked Tu encourages donc les médecins à ne pas guérir leurs patients ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 15:52

Ce qui est "marrant", dans ces histoires, c'est que l'on regarde toujours du côté du médecin, mais jamais du côté du malade !
La franchise d'un euro sur les médocs, c'est pas ça qui empêchera des personnes de demander des arrêts maladie de complaisance.

Y'a des dizaines de pistes pour limiter les dépenses. Mais elles sont toujours bonnes ailleurs et pas chez nous.

Ici, par exemple, les traitements ne sont vendus qu'en boite avec une quantité donnée. Et pourquoi, ailleurs, peut on donner le nombre exact de gélules pour un traitement ?

Pourquoi ne pas avoir un Véritable dossier maladie ?
Caractéristique franchouillarde : un dossier médicale, c'est de l'atteinte à ma vie privée.
Pour moi, c'est l'assurance de ne rien cacher à mon médecin qui pourrait me mettre en danger (interactions médicamenteuses), fausser son diagnostique (traitement à priori anodin dont on ne parle pas) voire coûter inutilement (analyses redondantes).

Pourquoi ne pas dire le nombre de députés qui sont des représentants du monde médical ?
Ne pas donner publiquement le nombre représentants par marque et par département (je dis pas "délégué médical" et "laboratoire", ça les flatte) ? Et ne pas rappeler qu'ils sont jugés sur la progression des ventes dans leur circonscription ???

Pourquoi ne pas avoir une Réelle recherche scientifique publique ou mixte avec des moyens conséquents et de la dépose de brevets plutôt que de se laisser toujours guider par "le profit nous sert à faire de la recherche" ?

Pourquoi ne pas responsabiliser et IMPOSER une facture distincte lors de visites médicales qui n'ont rien à voir avec la médecine (attestations sportives et autres) ?
Faire une visite de "check-up" à des âges donnés en contrepartie d'un meilleur remboursement ?

Une foule de petites choses, simples et peu coûteuses à mettre en oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 15:59

Fonctionnariser les médecins empêcherait les arrêts de travail de complaisance... de plus je suis pour un nouvelle carte vitale type carte de crédit qui permettrait au médecin de pouvoir consulter le dossier médicale du patient contenu sur cette carte. le patient devra composer son code et le médecin le sien pour avoir accés aux infos. Un patient sans carte ne devrait payer sa consultation sans remboursement. Pour certaines personne ne pouvant prendre la responsabilité d'une carte vitale, celle-ci serait conservé par le médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 15:59

Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum
Ce qui inciterait le médecin à avoir un maximum de personnes malades dans sa clientèle... Suspect
tant mieux (...)
Shocked Tu encourages donc les médecins à ne pas guérir leurs patients ?

je parle des maladies chroniques... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 17:23

Paladur a écrit:
Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
Jean-Luc a écrit:
Paladur a écrit:
une personne agée atteinte d'une maladie incurable serait payé le maximum et un jeune homme en bonne santé un minimum
Ce qui inciterait le médecin à avoir un maximum de personnes malades dans sa clientèle... Suspect
tant mieux (...)
Shocked Tu encourages donc les médecins à ne pas guérir leurs patients ?
je parle des maladies chroniques... Suspect
Et moi du cas général. Faut toujours penser aux dérives possibles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 17:43

je ne crois pas que la fonctionnarisation des médecins soit un bien, ni la prime au malade chronique.
Il faut que les médecins soient plus précis dans leurs examens cliniques, cela permettrait d'éviter de nombreux examens inutiles, d'autre part que les patients ne se prennent pas pour des clients qui en veulent pour leur argent (du moins pour notre argent), exiger des ordonnances alors que ça n'est pas nécessaire,demander des médicaments non-génériques parce que on a pas confiance, des antibiotiques parce que c'est "mieux", bref toute une éducation à faire, et les médecins doivent être intransigeants et ne pas accepter les pressions de leurs patients, sous prétexte de "nomadisme médical".
Je suis pour les sanctions pécuniaires pour les patients qui vont de médecins en médecins, on n'est pas au supermarché.

D'autre part, mener son gosse chez le pédiatre pour un rhume est idiot, le médecin généraliste est dans son rôle pour toutes les maladies courantes même chez l'enfant.Mes enfants n'ont jamais mis les pieds chez un pédiatre, et ils n'ont jamais eu à s'en plaindre.

ayant quand même une "petite " expérience du milieu médical, je regrette que des dispensaires ne soient pas installés un peu partout en ville et en campagne, regroupant des médecins, infirmières, kiné. cette médecine de proximité fidéliserait grandement les gens et les eloignerait des "urgences " qui ne doivent recevoir comme le nom l'indique des urgences, et pas le "pet de travers" du jour.

il faut que chaque étudiant en médecine passe 2 ou 3 ans dans ces dispensaires obligatoirement en fin d'études , ensuite il peut s'installer mais comme pour les pharmacies, il faut une limitation de la population médicale par secteur, sinon, on se retrouve avec tous les médecins en ville et personne en campagne ou dans les coins moins attirants.
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 20:19

Juju41> la fonctionnarisation des médecins généralistes éviterait les abus d'examen (surtout si on a des vrais dossiers médicaux) car il n'y aurait plus de pression du patient-client. De plus le médecin généraliste serait le premier interlocuteur médical.
Enfin je suis d'acord avec toi, les dispensaires sont une structure idéale de base de santé, c'est d'ailleurs le cas en Grande Bretagne

En fait la fonctionnarisation des médecins répond à tous les objectifs que tu trouves essentiel... Wink
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 20:30

sauf qu'en grande bretagne , il faut poireauter des mois pour avoir un RV, du coup les gens sont obligés d'aller chez les médecins privés qui sont horriblement chers!
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 20:38

La fonctionnarisation des médecins, maintenant!

Plus fort qu'Arlette, le Modem....
Revenir en haut Aller en bas
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:10

Paladur, je pense que vous faites une erreur de raisonnement... et un contresens historique.
Sans parler de l'éloignement des idées du MoDem (à mon sens).

Parce qu'à ce compte, il faudrait :
- fonctionnariser les architectes pour que tout le monde puisse avoir une belle maison bien conçue,

- fonctionnariser les avocats, pour que tout le monde soit bien défendu,

- fonctionnariser l'agriculture, pour que certaines exploitations ne collectent pas toutes les subventions etc..


Allez, je ne vais pas plus loin... vous m'avez compris.
Vous répondez à un extraime par un autre.
Parlons pragmatique et non dogmatique, solutions et non provocation ou solution irréaliste (je ne parlerai pas d'utopie).
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:22

Allez hop, tous fonctionnaires.

Taxation des sociétés à 90%.

Quadruplement de l'impôt sur la fortune.

Taux marginal de l'impôt sur le revenu: 110% (C'est plus sûr)

Service militaire de 4 ans pour tous.

32H, 55ans pour tous.

Toute condamnation inférieure à 5 ans sera dispensée de peine.

Plafonnement de la cylindrée des véhicules à 500cc.

Pas plus de 5000 Km par an sous peine d'amende égale à 10 fois le plein du véhicule.

Plus de voyages en avion pour personne.

Des shukoî d'occasion et des navires soviétiques au rebut pour les armées.

Les ministres à pied, et logés sous les toits de l'Elysée.

ça, c'est un programme.........
Revenir en haut Aller en bas
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:38

En adoucissant un peu, tout n'est pas mauvais dans ton programme, Aptien !!!!

Voiture de 300CV pour aller chercher le pain, Ministres avec 5 voitures pour aller serrer la louche à un maire de campagne (suivi de 3 cars de journalistes) etc., ne sont pas utiles !!!
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:40

UP9 et Aptien> le raisonnement par l'absurde n'est toujours pas un moyen crédible d'argumentation....
Je maintiens juste que le statut des médecins (profession libérale) n'est pas en adéquation avec les faits.

Quand je parle de fonctionnarisation, je pense au fait de rémunérer directement les médecins par l'Etat mais dans des modalités bien différentes qu'un prof ou un flic. Le système anglais de médecine générale (on peut pas les traiter de communiste) est, à mon avis, meilleur que le nôtre.
Si le mot "fonctionnaire" vous herrisse, j'en suis bien désolé mais nul Etat ne peut se passer d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:49

Non, non, pas de raisonnement par l'absurde.
Par contre, par l'outrance, vous provoquez la réaction : la sécu privée, le contrat d'entretien santé, etc..

Le libéralat est un certain gage de qualité : un médecin n'a de patients que s'il est bon. Ceci dit dans un fonctionnement normal, c'est à dire avec une densité homogène sur le territoire.

Proposer une solution sans avenir n'est pas une amorce qui peut faire avancer vers des propositions constructives.

De plus, il est important, je pense, que le citoyen ait une idée du coût de sa santé !
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 21:56

Citation :
proposer une solution sans avenir:
un exemple inspiré d'une idée qui marche alleurs est forcément sans avenir?

Citation :
Le libéralat est un certain gage de qualité : un
médecin n'a de patients que s'il est bon. Ceci dit dans un
fonctionnement normal, c'est à dire avec une densité homogène sur le
territoire.
: Comme tu le dis, la médecine libérale serait idéal dans un monde parfait (sur un territoire de densité et de sociologie homogène)

Citation :
De plus, il est important, je pense, que le citoyen ait une idée du coût de sa santé
: Avec une carte vitale digne de ce nom, les abus serait éviter et chaque usager pourrait savoir ce qu'il coûte.
Revenir en haut Aller en bas
up9



Nombre de messages : 149
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 22:00

Sans avenir parce qu'on ne parle pas de "corps" médical pour rien.
Sans avenir parce qu'une réforme comme celle là ne peut se faire qu'avec l'ensemble des personnes concernées, acteurs, mais surtout professionnels de santé. Sans parler des politiques dont certains sont médecins.

Je n'ai pas dit que votre système est ridicule. Je dis juste que c'est une solution sans aucun avenir en France !
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Jeu 6 Sep 2007 - 22:04

UP9> vous me prenez pour un stalinien? C'est une véritable révolution médicale qu'il faut engager et bien sur cela ne peut se faire sans l'ensemble des acteurs concernés.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Ven 7 Sep 2007 - 6:11

ça suffit!

Parler de fonctionnarisation des médecins n'a pas sa place au MODEM.

Enfin j'espère.

Point barre.
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   Ven 7 Sep 2007 - 7:30

Aptien a écrit:
ça suffit!

Vous sonnez la fin de la récréation? je rappelle encore une fois que c'est une proposition et une proposition est faite pour être discuté. Que vous n'ayez aucun autre argument qu'un refus idéologique, c'est un peu court...


Dernière édition par le Ven 7 Sep 2007 - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fonctionnarisation des médecins   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fonctionnarisation des médecins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» liste médecins militaire 2012
» pharmacie de garde
» Comment utiliser les MSF
» Damien ,militant de l' humanitaire tué en Somalie
» Quand les médecins nous font des diagnostiques douteux!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Famille et Santé-
Sauter vers: