Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pour un véritable "choc fiscal"?

Aller en bas 
AuteurMessage
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Pour un véritable "choc fiscal"?   Mer 5 Sep 2007 - 22:16

Voici ma proposition pour relancer l'économie (je sais, c'est prétentieux!! Wink)

Le gouvernement Sarkozy veut asséner un électrochoc à l’économie francaise afin que la croissance reparte. Est-ce que les mesures proposées serontsuffisantes ? A voir...


On nous a présenté la défiscalisation des heures supplémentaires, accompagnée de la possibilité de dégréver les intéréts de l’emprunt immobilier de la feuille d’impôt comme un déclencheur de la croissance hexagonale.
Quelles seront les conséquences réelles de ces mesures ? Le gouvernement table sur une relance de la consommation entraînant en bout de course la création d’emploi. L’ensemble des exonérations coûteront entre 15 et 20 milliards qui devrait relancer l’économie du pays... dans un monde idéal. Il faut aussi prendre en compte les conséquences sociales qu’entraînerait la détaxation des heures supplémentaires (en cas de succés) : l’augmentation de la charge de travail des cadres entraînant un accroissement du stress avec des conséquences terribles (cf. les suicides du technocentre de Renault), le problème de la garde des enfants et de l’absence accrue des parents pour l’éducation de ceux-ci pouvant entraîner une carence de repères (accroissement de la délinquance juvénile), l’inégalité des employés face à l’accés aux heures supplémentaires distribuées selon le bon vouloir du chef d’entreprise (cela ne va pas arranger la présence syndicale dans les PME)... Cela est loin d’être exhaustif.
Je vois votre sourire goguenard derrière votre écran, vous vous dites que vous avez déjà entendu toutes ces critiques par de plus compétents que moi et que c’est facile de critiquer sans apporter sa pierre à l’édifice. Je vais donc faire une proposition : exemptons les salaires des charges sociales (hormis pour les retraites). Cette idée n’est pas neuve mais l’exécution que je propose me semble l’être (enfin, je l’espère). Le but n’est pas de les supprimer purement et simplement mais de réinvestir cette argent non prélevé dans une augmentation massive des salaires et une baisse significative des charges patronales dans une proportion de 2/3-1/3.

Prenons un cas théorique : Vous gagnez 880 € brut soit 680 € net mais vous coûtez àl’entreprise 1250 € euros. Les charges cumulées sont donc de 570 €.
Répartissons le montant des charges non prélevées entre l’entreprise (1/3 soit 190 €) et le salarié (2/3 soit 380 €). Le résultat est un salaire atteignant 919 € (+26 % pouvoir d’achat) coûtant à l’entreprise 1130 € (-10 % coût du travail) aprés prélèvement des 20 % consacrés à la retraite.
On peut imaginer le coup de fouet que donnerait cette augmentation des
salaires sur la consommation tout en baissant les charges sur les entreprises. Elle rendrait inutiles les mesurettes comme la défiscalisation des heures supplémentaires ou la non-imposition des intérêts des prêts immobiliers.
Face à ce tableau idyllique, vous me rétorquerez : Sans les cotisations sociales, comment finance-t-on la sécurité sociale déjà en grand déficit ? Je pars d’abord du postulat que l’Etat (c’est-à-dire nous tous) doit prendre ses responsabilités en prenant en charge totalement la sécurité sociale, c’est une sécurité comme une autre, après tout.

En conséquence :


Cette forte augmentation des salaires va mécaniquement augmenter le rendement de l’impôt sur le revenu par accroissement des sommes prélevées sur les salariés déjà imposés mais aussi par augmentation du nombre des foyersimposables.
Les recettes de la TVA vont aussi augmenter en des proportions notables sans que l’on n’ait besoin d’augmenter son taux.
Le rendement de l’impôt sur les sociétés devrait aussi augmenter, ne serait-ce que par l’abaissement des coûts salariaux.
On peut supprimer les aides financières aux entreprises (sauf pour la
création d’entreprise peut-être) dont nous savons qu’elles profitent
majoritairement aux grandes entreprises et n’ont jamais apporté de preuve de leur efficacité. Elles sont très largement compensées par la baisse des charges patronales.
Vous l’aurezcompris, je ne tiens compte que des effets directs certains de cette mesure mais on peut imaginer qu’elle aura un impact fort sur le chômage notamment en facilitant grandement les services à la personne. La
baisse du chômage entrainerait celle de son coût social (RMI, CMU...) donc des dépenses de l’Etat tout en augmentant les recettes (pour rembourser la dette ). Une baisse massive du chômage permettrait aussi d’augmenter les retraites d’autant. Elle encouragerait aussi nos cerveaux, partis en des pays où on les paie mieux, à revenir. On revaloriserait massivement le travail en supprimant l’effet de seuil entre les minima sociaux et le revenu du travail. Il faudrait faire néanmoins très attention à l’inflation que pourrait provoquer cette soudaine hausse du pouvoir d’achat.

En conclusion :

je ne prétends pas que cela soit économiquement financable mais c’est une idée peut-être à creuser (je ne suis pas un expert...). Elle pourrait être mise en oeuvre avec un véritable toilettage de l’impôt sur le revenu afin de le débarrasser des niches fiscales inopérantes et une véritable réfection de notre système de santé... Malgré tout, C’est cela que l’on pourrait appeler un véritable « choc fiscal ».

Qu'en pensez-vous?


Dernière édition par le Mer 5 Sep 2007 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 64
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Mer 5 Sep 2007 - 22:19

On peut le faire un peu, mias pas aussi brutalement.

En économie, il vaut mieux être prudent, car on peut se tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Mer 5 Sep 2007 - 23:12

Aptien a écrit:
On peut le faire un peu, mias pas aussi brutalement.

En économie, il vaut mieux être prudent, car on peut se tromper.

Je pensais à l'étaler sur 5 ans pour éviter que l'électrochoc tue le patient.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Jeu 6 Sep 2007 - 9:32

C'est en gros ce que je propose depuis déjà dix ans :

http://www.blary.com/emploi/emploi.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Paladur

avatar

Masculin Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Carrière-sous-Poissy 78
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Jeu 6 Sep 2007 - 9:37

Les grands esprits se rencontrent...lol! (promis, j'ai pas copié!!)

En tout, bonne illustration de ton propos!!!
Revenir en haut Aller en bas
JCPran

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Ajaccio
Date d'inscription : 22/09/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Dim 23 Sep 2007 - 9:09

Paladur, il s'agit effectivement d'une idée et d'un projet très intéressant. On pourrait rétorquer qu'il faudra du temps pour que la baisse considérable des entrées par prélèvements directs sur les salaires de ce projet soit compensée par l'augmentation de l'imposition des salaires (N+1, quoi que cela devrait changer) et les entrées trimestrielles de TVA.

Pour ce qui est du temps pour l'appliquer, je ne suis pas persuadé qu'il ne faudrait pas, au contraire, aller au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Juan59

avatar

Masculin Nombre de messages : 129
Age : 42
Localisation : Valenciennes
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Dim 23 Sep 2007 - 12:13

le véritable choc fiscal serait de mettre à plat ce que gagne nos cher "dirigeants" et autre "dignitaires" de notre pays, tant que celui ci crèvera des privilèges de certains, nous nous ne en sortirons pas.........
Revenir en haut Aller en bas
http://resistancecitoyenne.spaces.live.com/
J-M



Masculin Nombre de messages : 2
Age : 60
Localisation : 10
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Ven 5 Sep 2008 - 17:30

Et au Modem pourquoi la proposition n'est pas en débat ? si ce n'est pas ce partie qui propose des solutions pour le 21° siecle, c'est foutu. Rien que l'idée que les charges ne pesent que sur les actifs est une erreur, "les travailleurs" ne se rendent pas compte du probleme, mais il est bien réel, et le sera de plus en plus. Le probleme est évidemment que les taxes sont sur le benefice, et en conséquence une délocalisation possible, mais pourquoi ne pas imaginer plusieurs systemes conjointement ?

JM
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: L   Sam 6 Sep 2008 - 21:18

La proposition qui est faite consiste grosso modo à diminuer les prélèvements obligatoires, et donc à choisir moins d'Etat pour assurer plus de croissance. Ca rejoint un débat complétement dépassé aujourd'hui entre les premiers libéraux attachés à l'Etat régalien réduit à ses fonctions essentielles (police, justice, armée), et ceux qui veulent toujours plus d'Etat pour effectuer des taches de redistributions ou s'occuper de services publics qui se substitueraient à la sphère privée.

Nous savons aujourd'hui que toutes les solutions sont possibles d'un point de vue économique. Il existe bien entendu des experts qui annoncent l'avènement d'une concurrence fiscale qui aboutiterait à la disparition des Etats à cause de la mondialisation.
Au delà du canular, la vérité est qu'un pays peut tout aussi bien être compétitif (vivre dans un monde mondialisé !) en choisissant entre les deux extrémités de formes d'Etat possibles. Ce choix n'appartient pas au champ économique mais au champ politique pour ne pas dire aux citoyens.
Cependant, il y a un bémol. Le choix du plus d'Etat suppose l'efficience dans les dépenses de l'Etat.

Nous savons par exemple qu'en France le niveau des prélèvements obligatoires est corrélé négativement avec la croissance alors que dans d'autres pays comme la Suède, cette corrélation est positive.
On sait également (toujours en France) que 100€ de déficit budgétaire en plus va générer seulement 77 € de PIB alors que la moyenne est de 104 € pour l'Union Européenne.
Il existe toute une série d'indicateurs qui prouve que la France est mal gérée.
La priorité de la France n'est donc pas la maitrise de ses déficits mais de gerer avec efficience son budget. Car en définitive, le premier est un symptôme, le second une maladie.

Néammoins sur un plan microéconomique, le niveau des prélèvements obligatoires peut représenter un problème pour l'emploi en alourdissant le coût du travail. ce dernier ne doit pas dépasser la productivité du travail. Tant que le cout du travail reste inférieur à ce que rapporte le salarié à son employeur, il n'existe aucun risque sur l'emploi selon les études (études sur les vendeurs de pizzas aux EU).
En France, nous savons que ce problème est bien réel mais uniquement sur les emplois non qualifiés. D'où la mise en place de politiques d'exonération de charges ciblées sur les bas salaires.
Revenir en haut Aller en bas
J-M



Masculin Nombre de messages : 2
Age : 60
Localisation : 10
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Sam 13 Sep 2008 - 15:57

Oui mais les cotisations sociales et l'état c'est différent, je conçois que l'état soit mal gérer, reste d'autres problemes, par exemple ce sont les entreprises qui emploie qui sont le soutien des inactifs, de la santé, des retraites etc.... alors que les entreprises qui ont un faible taux de main d'oeuvre sont moins concernées. Je crois que le mode de taxation est devenu obsolète et ne favorise pas l'évolution des salaires par exemple, entre autre; il faut se demander si il est judicieux de taxer les actifs alors que l'on a des problemes de chomage persistant etc... JM
Revenir en haut Aller en bas
johanono

avatar

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 36
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Sam 13 Sep 2008 - 18:45

François Bayrou avait déjà plus ou moins fait ce genre de propositions pendant la campagne, avec l'histoire des deux emplois sans charges pour les petites entreprises.

Mais les considérations sur la faisabilité financière de ce genre de mesures restent totalement utopiques. Il est utopique, en effet, de croire qu'il suffit de baisser les charges, que cette baisse de charges aboutira à une augmentation de la consommation, donc à une relance économique et à davantage de rentrées fiscales qui compenseront le coût de la mesure.

Les x milliards d'euros supplémentaires octroyées aux agents économiques par cette baisse de charges ne reviendront que partiellement dans les caisses publiques par le biais de recettes fiscales accrues. Le reste ira pour partie aux entreprises, pour parties aux actionnaires, pour partie aux ménages, et ne sera pas totalement réinjecté dans l'économie.
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 50
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Sam 13 Sep 2008 - 18:55

johanono a écrit:
....
Les x milliards d'euros supplémentaires octroyées aux agents économiques par cette baisse de charges .... ira pour partie aux entreprises, pour parties aux actionnaires, pour partie aux ménages, et ne sera pas totalement réinjecté dans l'économie.

Et pour l'essentiel à l'étranger !
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Sam 13 Sep 2008 - 18:58

Moi, je subis un véritable choc fiscal chaque fois que je reçois mon avis de taxe foncière...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
filincel

avatar

Masculin Nombre de messages : 303
Age : 30
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Sam 13 Sep 2008 - 19:28

johanono a écrit:
Il est utopique, en effet, de croire qu'il suffit de baisser les charges, que cette baisse de charges aboutira à une augmentation de la consommation, donc à une relance économique et à davantage de rentrées fiscales qui compenseront le coût de la mesure.

Il ne s'agit pas de baisser les charges, mais de les transférer à partir du bénéfice brut de l'entreprise, et non plus faire porter la totalité du les charges salariales qui rendent intéressant les licenciements.
Ce qui veut dire plus d'impôts pour les entreprises, mais moins de charges.


Jean-Luc => Cela semble si simple ... pourquoi tout n'est pas aussi simple ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Dim 14 Sep 2008 - 8:25

filincel a écrit:
Jean-Luc => Cela semble si simple ... pourquoi tout n'est pas aussi simple ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
johanono

avatar

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 36
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Dim 14 Sep 2008 - 12:15

filincel a écrit:
Il ne s'agit pas de baisser les charges, mais de les transférer à partir du bénéfice brut de l'entreprise, et non plus faire porter la totalité du les charges salariales qui rendent intéressant les licenciements.
Ce qui veut dire plus d'impôts pour les entreprises, mais moins de charges.

S'il s'agit uniquement de transférer une partie des prélèvements obligatoires sur autre chose que les charges, alors c'est différent. La question mérite bien sûr d'être posée, tant notre système fiscal actuel souffre de graves problèmes structurels. Mais il est utopique de croire que l'on peut diminuer aujourd'hui les prélèvements obligatoires, l'état de nos finances publiques étant ce qu'il est.

Du point de vue des entreprises, il avait déjà été question, ces derniers mois, de transférer une partie des charges sociales sur la TVA. Malheureusement, les socialistes, de manière totalement irresponsable, ont réussi à discréditer cette belle idée de TVA sociale en faisant croire qu'elle constituerait une atteinte au pouvoir d'achat pour les ménages les plus modestes.

On pourrait imaginer aussi transférer une partie des charges sociales sur un impôt sur les sociétés. Cela avantagerait probablement les entreprises ayant beaucoup de main d'oeuvre, mais pénaliserait les secteurs utilisant peu de main d'oeuvre et beaucoup de capital.

Du point de vue des ménages, je l'ai déjà souligné dans un autre topic, l'idéal serait d'intégrer une grande partie des prélèvements obligatoires leur pesant actuellement dessus à un impôt sur le revenu élargi et simplifié.

Ce faisant, le système aurait le mérite de la simplicité et de la transparence, et de la justice.
Revenir en haut Aller en bas
filincel

avatar

Masculin Nombre de messages : 303
Age : 30
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   Dim 14 Sep 2008 - 14:26

[quote="johanono"]
filincel a écrit:

Ce faisant, le système aurait le mérite de la simplicité et de la transparence,

Je crois d'ailleurs que c'est ce qui manque beaucoup à notre pays. Aujourd'hui tout est compliqué, et soyons honnête, bcp de gens ne comprennent comment ca marche. En gros, on a fait une administration mpar laquelle les gens doivent passer, mais qui ne comprennent pas comment ça marche ... aberrant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour un véritable "choc fiscal"?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un véritable "choc fiscal"?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CANNABIS - Le pour et le contre - et aussi, "les pour" et "les contre"
» Cherche recette pour moule silicone "détaillé"
» Après "L'Hebdo" : "Bon pour la tête"
» Les "déchets" (fanes, épluchures, graines...)
» Inventé par le L-Colonel DURONSOY,pour "piéger" ses officiers,qui.......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: