Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Sarkozy UMP conséquence et non cause du conservatisme   Sam 10 Nov 2007 - 17:06

Oh là là ! Quels emportements inutiles ! Et que de décisions incroyables sur des sujets qui ne le méritent pas ...

Aptien, tu n'as pas à être choqué par de simples mots ! Peu importe que Jean-Luc traite notre président de "malade mental", si c'est son opinion.

Sarkozy est un homme public : ses proches comme lui n'ont pas à s'effrayer des injures que l'on peut proférer à son encontre.

C'est la règle du jeu si nous ne sommes pas en dictature.

Il faut être vigileant à toujours laisser de la place à une parole différente de celles proférées par ceux qui ont tous les pouvoirs ; en particulier celui de diffuser leurs paroles quand et où ils veulent !

Mais pour revenir au sujet, quand "Leniais" dit :
Citation :
Le rpr maintenant l'ump sont passé maître dans l'art de la conservation du pouvoir. on parle de l'état ump comme on parle de l'état ump.

l'ump est vaste réseau dont l'objectif est le pouvoir coûte que coûte . la fin justifie les moyens, la cooptation est la règle.

Moi je dirais plutôt : ce n'est pas l'Ump qui est passé maître dans l'art de la conservation du pouvoir : c'est l'art de ceux, qui veulent conserver les pouvoirs, qui leur a fait créer l'UMP comme une machine de guerre susceptible de remporter à tout prix les élections ; moyen le plus sûr dans les fausses démocraties de garder pour soi et ses amis toutes les bonnes places de pouvoir.
Citation :
Sarko a gagné pour plusieurs raisons.

La première d'entre elles, c'est que parmi les tenants de l'UMP, c'était le seul "bon"; entendu le plus méchant, le plus pugnace, le plus rusé....

Pourquoi ? Parce que ne se faisant pas partie de l'aristocratie (apparatchik!) de la droite, pour se hisser à la place de leader de l'UMP, le petit Sarko a dû user de tous les moyens, tous ceux que l'esprit de vengeance donne aux humiliés. Il a réussi en se posant comme l'antithèse à ces grands bourgeois... Devant la méchanceté du petit roquet, les dogues lassifs se sont fait embobiner jusqu' à l' O. !

On a vu pendant la campagne et maintenant, tous ses ump ayant perdu toute indépendance d'esprit ne sachant que répéter à l'envi les mots mêmes du Sarko ou de son staf communication. On les a même vu aller jusqu'à répéter les grosses bourdes de Sarko, lorsqu'il s'est fait piéger par Onfray sur les pédophiles génétiques : tous les ump (qui sont pourtant le plus souvent des grands bourgeois cultivés) se perdre dans des considérations du genre : il a raison de poser le débat, etc etc... Tous les mensonges les plus éhontées, les logiques les idiotes sont aujourd'hui encore reprises à qui mieux mieux.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Sam 10 Nov 2007 - 17:32

Et alors Claire M3T ?
Il nous fait avancer ce bilan ?
Sarko est président .-
Toutes ses magouilles et manipulations on les connait.
Reste à construire l'avenir...

C'est le but du MoDem une nouvelle façon de faire de la politique.

Alors qu'on casse de temps à autres ça soulage. Moi la première.

C'est pas pour autant qu'on va s'étaler...
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Sam 10 Nov 2007 - 20:05

Claire, Maintenant on n'a pas à être choqué....

Bonjour la liberté....
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: les conséquences ?   Dim 11 Nov 2007 - 2:42

Encore néophite, je me suis emêlée dans le fil des emails.
C'est vrai que j'ai du mal à suivre vos tergiversations.

J'ai proposé un diagnostic... avec lequel vous semblez être à peu près d'accord ; au bémol près de Signora qui le trouve excessif et qui se sent mal à l'aise.

Ce serait très intéressant d'approfondir les raisons de ce malaise... Qu'est-ce qui est dérangeant dans ce message ? Parce que parfois au Modem ce qui me chagrine un peu, c'est que je sens comme un petit brin de "pensée" "un peu tranquille mimile"... On veut bien faire du neuf mais faut pas tout déranger ! Je me trompe ?

Parce que si nous sommes d'accord sur le diagnostic (dur et sans appel) on peut alors travailler dessus pour en étudier les conséquences et faire comme disent jean-Luc et vincent :

Citation :
si on reparlait de la démoratie et de comment ramener des gens intelligents au pouvoir?
Donc pour faire advenir le modem au pouvoir ? C'est une vaste question qui mérite de trouver une réponse ? N'est-ce pas ! A tous on devrait trouver ! On s'apercevra d'ailleurs que le le détour sur les tactiques de Sarko ne sera pas inutile (benchmarking).

Au plaisir de vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 5:52

Attendez, Claire: J'avais dit que vous aviez écrit un beau texte.

Cela ne veut pas dire que je suis d'accord sur tout.

Et, à le relire, j'ai de nombreux points de désaccord:

Tout d'abord vous semblez assez pessimiste sur le rôle de l'Ecole, alors que je pense que c'est encore un atout en France.

Vous nous dites que l'Elite prône la mélancolie. Alors là, je suis très étonné. Je crois au contraire qu'il est de bon ton d'être "zen", positif et autres fadaises.

Enfin vous sembles vouloir réformer les classes dirigeantes par la contrainte et la sanction: pourquoi n'auraient ils pas droit, eux aussi, à être traités avec des méthodes dignes de notre temps?
Revenir en haut Aller en bas
Europium

avatar

Masculin Nombre de messages : 1364
Age : 51
Localisation : france
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 6:48

autre rappel sur sarko :
à l'automne 2004, suite aux ennuis judiciaires de juppé, il a réussi a prendre la tête de l'ump, ce qui stratégiquement est toujours bon. ensuite il a pu oeuvrer de l'intérieur pour créer une machine de guerre.

à l'ump, même si c'est un parti très discipliné, il existe des non sarkophiles qui se sont trouvés piégés car les affaires ont empêché les opposants à sarko de présenter un candidat crédible.

à lire certains commentaires, il existe au sein de l'ump des opposants farouches à sarko, qui commencent à l'ouvrir.

pour jean-luc

ne dit-on pas que sarko a décomplexé la droite en allant draguer l'extrême droite?
ne dit-on pas que sarko le décomplexé, s'en est donné à coeur joie de faire allusion à blum et jaures  afin de perturber la gauche?
ne dit-on pas que sarko n'a aucun scrupules, donc de complexes, à organiser une ouverture( plutôt débauchages!!!) au détriment de ses grognards?
ne dit-on pas que sarko n' a aucun complexe avec l'argent?
ne dit-on pas que sarko n'a aucun complexe à revendiquer son attirance pour l'amérique?
ne dit-on pas que sarko n'a aucun complexes a s'aproprier les idées des autres et les faire siennes?
ne dit-on pas que sarko n'a aucun complexes a toujour tirer la couverture à lui?
etc....

a un moment donné il ne faut mélanger posture physique, tic (ou toc) avec la réalité des décisions.

sarko par son attitude, son énergie, sa volonté d'agir vite, de parler trop vite, de tout mélanger pour brouiller les pistes, de tout "casser" sans se poser de questions, d'avoir un coté bling-bling , de revendiquer ce qui brille, de donner son avis sur tout,etc.. il a la démarche réelle de quelqu'un qui n'a pas froid aux yeux,donc qui n'a pas ou très peu de complexes dans sa façon d'agir.
 
un "complexé" ne pourrait pas le faire de la sorte...


à signora

il ne faut s'en faire si des propos te rende mal à l'aise. c'est un des défaut du net, certains utilisent "maladroitement" leur possibilité de s'exprimer librement, sans retenue et prise de hauteur. ça dé-crédibilise leurs propos.

le modem est un parti modéré, il ne faudrait pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 9:05

leniais a écrit:
un "complexé" ne pourrait pas le faire de la sorte...
Oh que si, mon cher Leniais.
Par exemple, bien des gens timides sont de vraies bêtes de scène. Tu serais surpris de savoir que certaines célébrités sont de grands timides dans la vie courante.

Sarko, c'est la même chose : il sublime ses complexes par un total manque de scrupules. Comme les timides (je n'ai pas dit qu'il l'était, lui c'est sa taille qui le complexe entre autres), il a besoin d'être la cible des regards pour se sentir à l'aise.
Vis-à-vis des autres, jamais il n'est naturel, il fait sans cesse du spectacle. Dès que le naturel revient (et c'est de plus en plus fréquent), on découvre un individu odieux.

Il a des complexes, mais il compense en faisant de l'excès dans les domaines où il n'en a pas, c'est tout. Et c'est ce qui le rend dangereux, car il est en train d'escroquer 60 millions de personnes.

C'est pourquoi je suis tout aussi désireux que Claire M3T de contribuer à mettre au point un plan d'action pour restaurer notre démocratie bien mal en point.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Europium

avatar

Masculin Nombre de messages : 1364
Age : 51
Localisation : france
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 9:24

la comparaison avec les timides qui sont des bêtes de scènes est classique mais elles n'a rien a voir avec le cas présent.

les artistes qui se disent timides, le sont-ils réellement au sens maladif du terme, ou n'est-ce pas plutôt un manque de confiance qu'ils arrivent à transcender sur scène.

quand au qualitatifs complexes et décomplexés ils sont généralement employés par les grands éditorialistes lorsqu'ils parlent de sarko. je n'ai rien inventé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 10:26

leniais a écrit:
la comparaison avec les timides qui sont des bêtes de scènes est classique mais elles n'a rien a voir avec le cas présent.

les artistes qui se disent timides, le sont-ils réellement au sens maladif du terme, ou n'est-ce pas plutôt un manque de confiance qu'ils arrivent à transcender sur scène.
Je parle d'expérience : j'étais moi-même très timide dans ma jeunesse (mais je me suis soigné, j'ai juste conservé une certaine réserve), j'ai toujours été plus à l'aise sur scène (ou l'estrade) que dans le public, et ce n'était pas un manque de confiance en moi.

leniais a écrit:
quand au qualitatifs complexes et décomplexés ils sont généralement employés par les grands éditorialistes lorsqu'ils parlent de sarko. je n'ai rien inventé.
Je sais, mais ils ne vont certes pas aller dire de Sarko qu'il est sans scrupules. C'est du politiquement correct, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Europium

avatar

Masculin Nombre de messages : 1364
Age : 51
Localisation : france
Date d'inscription : 12/10/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 10:41

d'accord pour une fois!!!! 
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Retour sur le diagnostic   Dim 11 Nov 2007 - 13:38

Aptien
Citation :
Attendez, Claire: J'avais dit que vous aviez écrit un beau texte.

Cela ne veut pas dire que je suis d'accord sur tout.

Bah alors fallait commencer par là ! Les désaccord !
Car nous serons tous d'accord pour dire que si nous voulons travailler à faire advenir "une autre situation possible", qui viendra en contre-solution à la mise au pouvoir des "mêmes type de gens", des "mêmes Possibles" (avec sa cohorte d'attitudes dites "décomplexées" en fait sans scrupules); il nous faut, au préalable, nous entendre sur l'analyse de la situation "d'où l'on part".

Et là, Aptien Signora Leniais ne paraissent pas entièrement convaincus, soit parce que :

- Signora se sent mal à l'aise ---> qu'elle nous explique son sentiment !

- Leniais, lui pense que je m'exprime de manière excessive, par manque de pratique du NET (précision je pratique Internet depuis 1988), ce qui tendrait à rendre mes propos insignifiants :
Citation :
il ne faut s'en faire si des propos te rendent mal à l'aise. c'est un des défaut du net, certains utilisent "maladroitement" leur possibilité de s'exprimer librement, sans retenue et prise de hauteur. ça dé-crédibilise leurs propos.
---> je crois plutôt que "toute vérité n'est pas bonne à dire"! Or comme mon analyse s'attaque au conformisme séculaire, à la pensée traditionnelle, elle choque ou dérange. C'est vrai que, pour ma part, je trouve l'analyse de Bayrou trop "gentillette", trop dans les clous (il n'arrive pas à secouer sa cape des scories "bien pensantes" (c'est ce qui lui a manqué pour emporter le peuple avec lui)). Et je crains que cette analyse ne lui suffise pas pour poser les bases d'une quelconque transformation.

Bref, si le Mode du Modem est le Modéré, nous n'irons pas plus loin que l'UDF : càd nulle part !

- enfin Aptien soulève quelques points qui lui posent particulièrement problèmes :

Citation :
Et, à le relire, j'ai de nombreux points de désaccord:

Tout d'abord vous semblez assez pessimiste sur le rôle de l'Ecole, alors que je pense que c'est encore un atout en France.

Vous nous dites que l'Elite prône la mélancolie. Alors là, je suis très étonné. Je crois au contraire qu'il est de bon ton d'être "zen", positif et autres fadaises.

L'école est pour moi le socle d'une société, puisqu'elle "forme" "formate" les individus. Or j'affirme que ce pouvoir formidable ne sert plus à former de citoyens libres indépendants capables de réussir ce qu'ils ont à entreprendre. Au contraire c'est un instrument d'aliénation, de sélection (et donc de conservation des pouvoirs), d'humiliation et d'échec.
Toutes les études internationales le montrent : les performances de notre école sont de pire en pire. Nous avons de moins en moins d'étudiants dans les filières scientifiques (sans eux pas d'avenir pour un pays modernes !). Au lieu de donner confiance en eux aux jeunes, leur apprendre des compétences démocratiques on les évaluent, évaluent, évaluent, n'aboutissant avec ça qu'à une culpabilisation massive des gens (ce qui explique les chiffres phénoménaux de dépressifs et de suicides de notre "beau" pays).

l'Elite prône la mélancolie ou le zen (qui ne fait que cacher des valeurs de passivité, de comtemplation pour que surtout rien ne bouge). L'élite ne laisse aucune place aux projets d'avenir, à l'enthousiasme qui élève l'âme vers les nouveaux possibles, car ces créations ne viendraient pas d'elles-mêmes et risqueraient de mettre leurs privilèges en péril. Cette élite est majoritairement constituée de grand commis de l'état, de grands pontes sortis des grandes écoles... qui possèdent tous le même esprit que l'on qualifie de "brillant", mais qui, à l'usage, ne sont que capacités de calcul, froids, réservées à prévoir le "pire", pour en réalité ne pas faire advenir le "neuf". Sans compter qu'utilisant tous ses pouvoirs (dont les médias) pour justifier son existence et empêcher qu'elle soit remplacée, elle salit tous les autres possibles les réléguants à des choses sans intérêts ou insignifiantes...

Citation :
Enfin vous semblez vouloir réformer les classes dirigeantes par la contrainte et la sanction: pourquoi n'auraient ils pas droit, eux aussi, à être traités avec des méthodes dignes de notre temps?

Hum ! Ai-je proposé de réformer les classes dirigeantes ? De plus par la contrainte et la sanction ? Ce serait bien présomptueux de ma part ! Non justement je crois que c'est ici qu'il nous faut réfléchir ensemble à comment faire (si nous sommes d'accord que ce fonctionnement de l'élite pose problème à notre pays) pour qu'avec, en négociant, ou contre, en proposant une autre solution politique,..., nous sortions notre pays de l'ornière dans laquelle il s'enfonce, il s'enfonce...

....Et ce, avant qu'il n'ait sombré totalement ?


Dernière édition par le Dim 11 Nov 2007 - 14:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 14:03

Claire M3T a écrit:
Aptien
Citation :
Attendez, Claire: J'avais dit que vous aviez écrit un beau texte.

Cela ne veut pas dire que je suis d'accord sur tout.

Bah alors fallait commencer par là ! Les désaccord !

Je ne pense pas.

On peut commencer par les accords, et il y a même des désaccords, avec certaines personnes et sur certains sujets, que j'ai jamais exprimés.
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 14:06

Oui vous avez raison on dit avec quoi on est d'accord ! et ensuite on travaille sur les désaccords.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 14:15

On peut aussi constater un désaccord et le déclarer impossible à combler.

Indeed.

"dans ce cas, sir, ma flotte va être amenée à faire feu sur vos couleurs"

(dernières paroles du Captain Holland à l'amiral Gensoul, à Mers el Kébir.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 14:19

Aptien a écrit:
On peut aussi constater un désaccord et le déclarer impossible à combler.
Mais pas sans en avoir discuté d'abord ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: les désaccord impossible à combler   Dim 11 Nov 2007 - 14:35

A moins que de se déclarer en désaccord impossible à combler, ne serve qu'à s'éviter de participer à la discussion ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 15:25

Je ne parlais, Claire, que de considérations générales sur la diplomatie.

En ce qui nous concerne, rien ne s'oppose à la discussion, bien au contraire.

J'ai surtout noté des critiques, dans vos propos.

Mais que désirez vous, comme but organisationnel de notre société?
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 15:46

Claire,

Je viens de relire ton texte.

Je trouve toujours tes propos excessifs.

De plus, j' n'y trouve aucun élément positif.

Je le "ressens" presque comme une provocation...

Est-ce mon côté Madame sunny ?
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: moins de critique plus de "plus"   Dim 11 Nov 2007 - 16:07

Citation :
J'ai surtout noté des critiques, dans vos propos.

Mais que désirez vous, comme but organisationnel de notre société?

Je préfère le mot "jugements" que "critiques".

La situation de notre pays m'inquiète. Et d'après mon analyse, je juge que si on ne change rien, nous allons vers des temps de plus en plus durs.

En même temps, les moments de crise sont les plus féconds pour les sociétés, puisqu'ils permettent la remise en question. Ils sont propices à faire des bonds "civilisationnels".

Aussi mes désirs en matière de société sont simples (bien que complexes à mettre en oeuvre, à cause des préjugés) :

- plus de démocratie (ce qui induit de donner des compétences démocratiques à tous les citoyens) que je traduits par égalité d'expression de devoir et de droit
- plus de pluralisme de différence et plus de réussite pour chacun : du savoir pour tous et du savoirs différents pour chacun (mettre les grandes écoles dans l'université - réformer le lycée - donner une place équivalente aux différents moyens de se former : abstraction/pratique/ technique... et donner de l'excellence partout pas au seuls matheux)
- De la liberté (moins d'état)
- De la justice de l'équité (en finir avec notre appareil judiciaire pourri)
- De la vérité (des médias plus pédagogiques, plus d'éthique chez les journalistes
- Favoriser la créativité et l'inventivité (aide à nos jeunes entrepreneurs...)
- restreindre la puissance des profiteurs : banques assurances...
- empêcher les mécanismes de formatage et de spoliation des pouvoirs : revoir concours administratifs ; capes ; agreg magistrature etc...
- donner un revenu d'existence (sécurité de base) à tous les français et libérer totalement le marché du travail...

Bon ce ne sont que quelques pistes ; j'explore cela chaque jours un peu plus !

Ça vous convient en terme de positivité ?
Revenir en haut Aller en bas
ptitou29

avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 16:35

Bonjour !


Au fil de la lecture, je comprends le malaise de certaines personnes. Sans ouvrir à nouveau la polémique sur l’état de santé de notre chef d’Etat, il me semble que la réaction qu’elle entraina fut un peu excessive ! La liberté d’expression reste une clef essentielle dans une démocratie ! A charge pour celui qui en abuse d’en répondre.

Toutefois, si j’ai bien compris la position de Clair3, il faut un nouveau programme au MODEM un programme qui va encore plus loin que celui du Grand Chef un peu trop gentillet !!!!

Nombre de positions sur différents sujets peuvent paraître à certains comme trop frileuses voire pour d’autres trop catégoriques. Tous les partis ont leurs extrêmes pour autant devons nous y parvenir ?

Je pense qu’il faut savoir donner du temps au temps et nous retrouver dans notre propre organisation, vivre en société, avant de vouloir y faire vivre les autres. En ce qui me concerne, je n’envisage pas un mouvement Démocrate en coupant des têtes, furent-elles de nantis mais bien davantage un mouvement révolutionnaire. C’est peut-être par là qu’il fallait passer avant mais dans ce cas il semble y avoir une erreur de casting !



Kenavo !
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 16:57

Ils sont sages nos bretons MoDem !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Positivons tous en coeur en attendant l'écroulement   Dim 11 Nov 2007 - 17:07

C'est quoi ce besoin de "positif" que vous exprimez si souvent ?
C'est la pub Carrefour ou la charité chrétienne mal comprise qui font encore leurs dégâts ?

En politique (nous sommes bien dans un forum de discussions politiques ? Non ?) la posture "tout est positif" pour analyser une situation "sociale" n'a aucune efficacité ! Le positif c'est dans la vision politique qu'il faut le placer : comment puis-je améliorer les choses.

L'excessif je l'ai déjà expliqué : toute vérité n'est pas bonne à dire...

Quant au fait, que l'on ressente de la provocation dans mes propos ; je n'en doute pas. En première analyse, la plupart de mes interlocuteurs sont choqués.

En fait, je pense que c'est parce qu'ils ont trop l'habitude des paroles sucrées et consensuelles qui sont distillées à longueur de journée par nos médias ou nos camarades de bureau. Les gens ont trop l'habitude de raisonner en " ccomça", ponctué de quelques invectives ou de la fausse colère, qui font "rebelles", contre des cibles faciles : les capitalistes libéraux pour les uns, les intellos socialos pour les autres, le sarkozy en ce moment est le parfait ennemi sur lequel on peut s'égosiller à loisir... Par contre parler des vrais responsables du marasme ; indépendemment du "on dit" s'avère beaucoup plus difficile ; et je dois dire que cela demande un maximum de courage.

C'est pourquoi j'ai été franchement étonnée de l'accueil que vous avez réservé dans un premier tps à mon analyse, qui présageait de futurs entretiens très intéressants.

Mais à l'usage c'est peut-être pas gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 17:34

Claire,

J'ai lu vos propositions.

En quoi le Modem n'essaye-t-il pas de faire un peu de tout cela?
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Réponse à ptitou29   Dim 11 Nov 2007 - 17:53

ptitou29 a écrit:
La liberté d’expression reste une clef essentielle dans une démocratie ! A charge pour celui qui en abuse d’en répondre.
Ce sujet de la liberté dexpression m'intéresse vivement !

Pourquoi sommes-nous si prompts canaliser l'expression des autres. Savez-vous comment la loi de diffamation est utilisée par nos fonctionnaires de tout grade ? Un véritable usage stalinien : confere le juge burgaux qui a gagné contre le journaliste de libération, parce que le pov homme avait osé réfléchir sur le manque de culpabilité du juge ?

Savez-vous qu'en plus selon la procédure de diffamation "au bout de dix jours la vérité disparaît ????", c'est à dire que si vous accusez une personne de faits vrais (et graves), au bout de 10 jours vous pouvez aller en prison parce que ces accusations véritables auront atteint à la considération de l'individu en question ???? Alors même que vos dires auront peut-être empêché un crime ou un délit !

Pourquoi ne pas laisser dire ce que les gens ont envie de dire ? Surtout dans des débats comme ceux-ci ? Nous ne disons que des mots ! Chaque argument peut-être discuté ! Qu'est-ce que cela peut bien faire de dire que untel est si ou ça ? Qu'il utilise la caricature ou qu'il est excessif ? Chacun selon son style ou ses talents ! Si un exagère, reste le mépris : ne pas lui répondre...
Par contre lorsque Jean-Luc éprouve le besoin de dire que Sarko est un malade mental c'est important... politiquement parlant ! Car il est de notre responsabilité (politique) de notre éthique, d'étudier et de prévoir ce que pourrait devenir notre pays avec un malade mental à sa tête.

Citation :

Toutefois, si j’ai bien compris la position de Clair3, il faut un nouveau programme au MODEM un programme qui va encore plus loin que celui du Grand Chef un peu trop gentillet !!!!

Nombre de positions sur différents sujets peuvent paraître à certains comme trop frileuses voire pour d’autres trop catégoriques. Tous les partis ont leurs extrêmes pour autant devons nous y parvenir ?

Il ne s'agit pas d'extrême ? Il s'agit de laisser s'exprimer d'autres points de vue sur le monde qui doivent enfin se confronter, hors des anciens clivages castrateurs, et donc dans un nouveau mouvement : Le modem que Bayrou, dans sa grande sagesse, a voulu neuf ? Il faut donc aller au bout de ses rêves et accepter que le programme (original et efficace ; ni gentillet ni extremistes) ne soit pas défini autoritairement par un seul homme (le chef) mais par l'ensemble des adhérents (démocrates).

Citation :
Je pense qu’il faut savoir donner du temps au temps et nous retrouver dans notre propre organisation, vivre en société, avant de vouloir y faire vivre les autres. En ce qui me concerne, je n’envisage pas un mouvement Démocrate en coupant des têtes, furent-elles de nantis mais bien davantage un mouvement révolutionnaire. C’est peut-être par là qu’il fallait passer avant mais dans ce cas il semble y avoir une erreur de casting !

D'accord pour donner du temps au temps... et justement de nous entendre pour se retrouver et expérimenter en interne ce que nous préconiserons pour les autres.

Il ne s'agit pas de couper les têtes : "trop sauvage !" "Trop ringard"!
Et je reste êtremement méfiante avec l'idée de Révolution. A chaque fois les révolutions ont conduit systématiquement vers plus de despotisme qu'avant.

Bon mais quand est-ce qu'on commence à travailler au lieu de critiquer les positions des uns et des autres ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 18:02

mais on travaille déjà sur le terrain, enfin, il me semble que c'est là que nous devons être,non? participer à des réunions, apprendre à se connaître, et réfléchir à un projet local, c'est déjà un gros travail...
Revenir en haut Aller en bas
Claire M3T



Nombre de messages : 511
Localisation : 78
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   Dim 11 Nov 2007 - 18:06

A Aptien,

Bien sûr que le projet du modem rassemble bcp de mes envies ! C'est pourquoi je suis ici ! Et que le projet de François Bayrou m'enthousiasme.

Simplement, François B. ne va pouvoir longtemps tenir tout seul ... Il a besoin d'adhérents qui réfléchissent pour lui et qui soient forces de propositions plus novatrices plus efficaces moins conservatrices...

Déjà pour les municipales, sous la pression (il faut absolument des élus) FB recule son idéal. Il va créer un flou incroyable (les querelles et les programmes de politiciens vont revenir aussi vite qu'ils avaient disparu). Mais pour un nouveau mouvt se renier sur sa base "faire de la politique autrement" dès les premières élections est excessivement dangereux ! Il faut que les nouveaux adhérents poussent l'état major à l'audace et au courage politique lui évite de se laisser aller au plus facile ...

FB n'a pas résolu non plus cette question ; comment battre un mec tel que Sarko aux prochaines élections ? Là il va nous falloir une sacré intelligence collective les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si c'était "l'état" (et ceux qui le dirigent) le p
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Débat "C'était mieux avant... ou pas"
» "des mots dits...aux écrits".
» Le jeu dit " COUCOU" = Quoi ?????
» Olivier Dion - "Il était complexé" - Sa mère
» Opération "Soukiès I" Algérie 1958

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Etat-
Sauter vers: