Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Lun 10 Déc 2007 - 11:25

le figaro 10/12
Kouchner "résigné" à recevoir Kadhafi
La visite de Kadhafi est un épiphénomène", a estimé le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner sur France Inter. Il s'est est dit "résigné", espérant que ce geste controversé de la France envers le chef de l'Etat libyen, permettra "d'accentuer l'évolution" de la Libye vers sa réintégration dans le concert des nations.

Le plus important pour le chef de la diplomatie française, c'est que la France "ait réussi à libérer des infirmières dont tout le monde parlait sans ne rien faire". "C'est ça le succès de la diplomatie!", s'est-il exclamé.

"La visite de Kadhafi c'est un épiphénomène qui nous permettra, je l'espère, d'accentuer l'évolution de ce pays qui rejoint la communauté internationale", a ajouté Bernard Kouchner. "Ce n'est pas simple, nous n'oublions rien, surtout les victimes et je serai toujours à leur côté", a-t-il conclu.

Source : AFP//

par contre Kouchner se "couche " comme d'hab...
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Lun 10 Déc 2007 - 11:28

Il a trouvé un bouclier derrière les infirmières.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Lun 10 Déc 2007 - 11:31

AGORAVOX 10/12

Sarkozy ou la politique de l’iceberg avec la France dans le rôle du Titanic
Après avoir été l’un des premiers et seuls chefs d’état à avoir félicité chaleureusement le dictateur brutal russe d’une victoire entachée, Sarkozy se dit très heureux de recevoir Kadhafi quand celui défend juste avant sa venue en France la légitimité du terrorisme.
Cela fait plus de six mois que Sarkozy règne sans partage sur la politique intérieure, extérieure et économique en France. Bien heureux et très savant est celui qui sait où notre guide nous guide. Pour un observateur un peu simple comme je le suis, on ne voit que du pointillisme réactif à l’actualité émotive avec un dessein clair - celui de faire parler de lui et d’user des media complices comme d’une arme de propagande - mais sans tableau cohérent qui se dessinerait même à l’œil d’un professionnel (peut-être à celui d’un astrologue ou d’un scientologue). Une des rares clartés de cette politique est le business quel qu’en soit le coût pour les libertés, l’humanisme et l’honneur.

Pour définir ce qu’est une politique de l’iceberg, il faut poser quelques jalons. Les faits et les actes se jugent dans un contexte mais également en regard des promesses et des déclarations antérieures à ces actes et faits. Il faut donc ne pas avoir la mémoire courte et se souvenir. Pour cette démonstration - je me flatte - nul n’est besoin de prendre mille et une références - que le sultan Shâriyâr me pardonne mais je n’ai pas assez de place ici - seulement deux ou trois. En politique intérieure il nous était annoncé deux éléments fondamentaux : Sarkozy et sa bande UMP avait un programme de gouvernement prêt, cohérent et salué par des organismes d’analyse financière indépendants, dépendants du patronat. Une fois en place on appuyait sur le bouton de la machine à loi et le doux crépitement des imprimantes nationales donnerait un son mélodieux qui déclencherait joie, richesse et choc de confiance. Les jours heureux allaient chanter. Et élément corollaire non moins certain : une équipe gouvernementale soudée, compétente (la meilleure non seulement possible mais jamais vue depuis la création de la terre - peut-être même était-ce écrit dans la Bible dans le chapitre de l’Apocalypse qui n’est pas le désastre mais bien au contraire l’avènement du royaume de Dieu sur terre). En politique extérieure il en serait enfin fini de la langue de bois, des reculades diplomatiques, du repentir, d’une France inaudible et éteinte, avec Sarkozy sur le théâtre international France would be back !

Que voit-on dans la réalité ? Borloo - compétent mais amer - que l’on change de ministère car il parle trop et est trop brouillon - deux questions : ne le savait-on pas avant - il semble que Sarkozy devait le connaître un peu quand-même ? et pourquoi donc lui avoir confié ce ministère ? Juppé incompétent car battu aux législatives. En ce qui concerne une équipe soudée et appréciée il suffit d’ouvrir un journal pour lire que Yama Rade n’apprécie pas la favorite Rachida Dati - petite digression sur notre minsitre de la justice car cette femme est effectivement stupéfiante : a-t-on jamais vu un ministre devenir mannequin Dior dans un magazine ? On ne pourra plus le dire -, que Fadela Amara - dont le langage ravit tous les poètes et Nadine Morano - n’aime guère Hortefeux mais ne se retire pas et que le Grand Chef passe régulièrement des avoinées aux uns et aux autres en fonction de son humeur, des baisses de sondage ou de la conception égocentrée qu’il a de la communication. Que voit-on d’autre ? En matière de lois des reculades (Université, service minimum), des incompétences (intérêts d’emprunt) alors que tout était soi-disant prêt et aux petits oignons et par ci par là : des cadeaux non prévus injustes car catégoriels et restrictifs (marin pêcheurs) ou alambiqués (la complexité des heures supplémentaires est telle que personne n’y comprend rien et c’est de toute façon anticonstitutionnel). Nous pouvons aussi parler de la contradiction de cette politique à la petite semaine. Exemple : notre lider Massimo annonce aux français - obligatoirement béats et fascinés - que les 35 heures n’existent plus. Et donc quid des heures supplémentaires ? Notre père Noël comme la semeuse d’un geste large distribue à chaque réunion publique quelques millions. Ce fut le cas avec les pêcheurs juste après un petit accrochage verbal avec un marin et menace de bagarre à poings nus. On attend maintenant les routiers, les chauffeurs de taxi, les ambulanciers, les coursiers. Devant la CGPME d’une phrase (mais où est donc Christine Lagarde ?) notre Manitou incantateur supprime l’IFA ( l’impôt forfaitaire annuel). Rien de tout cela n’était dans un programme quelconque et rien de tout cela ne procède d’une vue d’ensemble ni d’une cohérence de gouvernement. J’y reviendrai plus loin.

Quelques mots maintenant en politique étrangère. On nous avait dit - le " on " vous savez qui sait, suivez mon regard - donc on nous avait dit que nous aurions désormais un héraut sur la scène internationale et que tout allait changer : les dictateurs et autres autocrates allaient trembler dans leur culottes : Duguesclin était là ! Que remarque-t-on ? Rama Yade ne va pas en Chine, Dati oui. Elle va en Tunisie mais se tait. Sarkozy va en Russie et tout d’abord comprend les " spécificités russes " - vous savez celles qui donnent le droit dans une salle d’opéra de gazer des centaines de personnes ou à Boslan de dynamiter les enfants, celles qui autorisent l’emprisonnement de Kasparov (Sarkozy silencieux là-dessus) ou de journalistes quand on ne les tue pas, celles qui autorisent le massacre des tchétchènes ou l’asphyxie de l’Ukraine par coupure du gaz, quelques bonnes petites spécifités russes spécialités d’un ancien du KGB, cette ONG humanitaire communiste qui réservait des traitements corporels pour aider à perdre du poids et parfois une dent ou deux ou un œil ou sa raison mentale et qui offrait des séjours de survie dans les conditions extrêmes, sorte d’exercice de motivation (un management à l’américaine en somme) - puis a félicité son éminent dirigeant après une élection douteuse - c’est cela notre honneur retrouvé celui d’avoir à la tête de notre monarchie républicaine un des rares et premiers chefs d’état à féliciter un tortionnaire. Vient ensuite la Chine où le Tibet et Taïwan - alors que personne ne demandait rien à notre Omniscient - sont par évidence pour Sarkozy des provinces chinoises. On couronne ce tour du monde par la venue de l’autre guide, celui de la révolution libyenne qui va loger sous sa tente sans égard pour le pays qui le reçoit montrant que le chef des deux c’est bien lui, le roi du désert, lui qui vient juste de légitimer le terrorisme, lui dont la photo parue dans le Figaro montre un personnage de film noir avec ses lunettes de soleil et son sourire de bandit de grand chemin auquel répond celui d’un Sarkozy béat et indigne. Tous ces reniements et toute cette honte pour notre pays en politique étrangère pour quoi et pourquoi ? La réponse est multiple. Il y a cette dualité du discours pour l’intérieur de nos frontières opposé à celui pour l’extérieur, il y a flatter le côté coq de bruyère des français avec la lâcheté fondamentale de Sarkozy qui est fort et méprisant pour les faibles et faible et obséquieux devant les forts. Et il y a son environnement le business et l’argent roi. Ses défenseurs vont nous seriner que derrière il y a des contrats. Ah les contrats ! Si ce n’est pas nous, ce sera les autres. Soyons pragmatiques tonnerre de Brest (et d’ailleurs) ! Voilà, la morale du compte en banque. Peu importe que l’Allemagne ne suive pas ce chemin et ait pourtant plus de contrats que nous. Mais il est vrai que ceux qui ont payé les vacances de Sarkozy à Malte ou aux USA (à ce propos les deux familles commanditaires de ces vacances étaient les fournisseurs vestimentaires de la première dame de France à l’époque, dame qui a disparu de la circulation, enterrée), les amis de Sarkozy sont des conseillers philanthropes qui ont dû glisser quelques mots bien sentis dans le tuyau de son oreille fort réceptive. Il serait bon de rappeler la mauvaise foi des journalistes dans ces fameux contrats tant en Chine qu’en Algérie. En Chine d’abord ils ont négligemment oublié de dire que la France dans Airbus n’est qu’à une minorité tant dans le capital qu’en retombée économique - se trouvent dans ce consortium également l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et à une moindre mesure l’Italie - comme pour Areva une part sera localisée avec un investissement de cette société sur place avec création d’une société commune. Ceci réduit de façon significative ces contrats d’une part et ensuite Sarkozy n’est en rien responsable de ces signatures dont certains sont en négociation depuis plus de quatre ans. En ce qui concerne l’Algérie l’amalgame est plus complet encore. Sont allègrement mélangés les contrats de fournitures algériennes (gaz), les investissements français (Total) et les contrats au bénéfice de la France. En somme on additionne pommes, poires et carottes et on présente le tout dans un beau paquet cadeau en sous entendant ou même en le criant sur les toits - voilà l’efficacité de Sarkozy. Ici aussi il est évident que ces contrats sont négociés depuis des années et en ce qui concerne le gaz la date ne correspond à rien d’autre qu’à la date d’échéance et de renouvellement d’un contrat d’approvisionnement. Du reste bientôt on va féliciter Sarkozy que le jour de l’an (en l’occurrence celui de 2008 le premier de son quinquennat) tombe un premier janvier.

Ne croyez pas que j’ai oublié le titre de cet article : la politique de l’iceberg. Tout ce qui est écrit plus haut en est la démonstration. Sarkozy règne comme un capitaine qui n’a jamais navigué (ohé ohé) mais qui a tout fait pour être capitaine : mensonges, promesses éhontées, tromperie manifeste sur sa supposée compétence, tromperie sur sa préparation à gouverner, sur son trajet maritime, sur ses réserves de carburant, sur son équipe de matelots. Il voulait le bateau et faire une petite croisière mais ignorait complètement comment le diriger et vers quel port il allait le diriger (vers les USA ?). Capitaine incompétent, colérique et sûr de lui, celui qui donne à tout le personnel de bord les ordres en passant par dessus tous les lieutenants, quartiers maîtres et maître queue. Le navigateur c’est lui, sans boussole et sans carte. C’est son jouet et qu’on ne vienne pas l’emmerder. Le premier grand coup de barre qu’il donne pour donner du punch à son navire coûte un petit quatorze milliards d’euros. Et le bateau quitte le port en tanguant. Malheureusement sa route est très vite dévié au nord (contrairement au réchauffement climatique) : choc de confiance inexistant, grèves, économie en berne, subprime américains qui plombent les marchés etc. Un capitaine au long cours possède une carte, un trajet, tient compte des éléments et doit tout en conservant son objectif à long terme (son port d’arrivée) tenir compte du moyen terme et du court terme cependant il délègue aux compétents concernés leurs tâches respectives et se contente de donner la direction au navire et de répondre aux urgences quand cela concerne son grade. Notre actuel capitaine bondissant qui navigue, lui, à vue, sans carte mais sous les projecteurs des media et pour tout outil d’orientation les sondages regarde ce qu’il voit sur les flots en l’occurrence les icebergs qui dérivent. Or comme il ne traite que ce qui se voit (media oblige), qu’il ne cherche pas à traiter le fond (la partie non visible des icebergs) qu’il arrive directement sur eux car il n’a pas de plan cohérent à long terme et qu’il réagit en donnant des coups de barre ici et là en fonction uniquement de l’actualité, et comme il est sûr de lui et croit en l’insubmersibilité de notre Pauvre France il fonce sur l’iceberg comme on joue aux autotamponeuses. Comme il n’a qu’une courte vue, il voit les icebergs juste quand le navire les aborde et réagit à l’instinct communiquant : presse, compassion et aucun recul. Un des plus beaux exemples en a été la réception à l’Elysée des parents des deux adolescents morts dans ce qui est un banal accident de la route. Certes la police a été engagée mais ce n’est qu’une coïncidence. Ce n’est ni politiquement ni moralement juste de recevoir ces parents-là. Va-il recevoir tous les parents de tous les accidentés de la route ? Il est allé voir les policiers blessés lors des émeutes qui ont suivi mais non (à ma connaissance) le conducteur du véhicule et ceux qui étaient avec lui qui, s’il est et s’ils sont des êtres normaux, doiv(en)t être terriblement choqué(s) d’avoir été impliqué(s) dans un accident qui a ôté la vie à deux hommes encore bien trop jeunes pour mourir, comme il n’a pas rencontré les parents de la jeune fille assassinée dans le RER. Sa compassion est médiatique et opportuniste. Cette politique de l’iceberg est aussi appliquée dans le choix des ministres notamment Rachida Dati, Fadella Amara, Rama Yade et les ouverts. On les prend parce que sous le soleil, comme le haut d’un iceberg, ils sont beaux et brillent. Peu importe tout ce qu’il y a sous la ligne de flottaisonr. Ils sont en fait représentatifs, plutôt démonstratifs. Des marionnettes que l’on montre en foire. Ils possèdent en plus - ce pour quoi ils ont été choisis - en eux une contre-attaque permanente à toute velléité de mettre en cause leur compétence ou leur honnêteté intellectuelle. A toute critique est immédiatement opposée une série de contre-feu difficilement contrables : vous les attaquez parce qu’ils sont minoritaires (femme, d’origine immigrée) ce qui fait de leurs détracteurs au choix des jaloux, des racistes, des machistes, des aigris, des malhonnêtes. Tout est dit. Du reste Sarkozy aux USA les a montrées comme des animaux en disant voyez regardez les bien, moi je fais de l’ouverture tous azimuts. Voilà ce que c’est que la politique de l’icebergs et j’ai bien peur que notre pauvre France ne soit en fait qu’un Titanic en devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Lun 10 Déc 2007 - 11:34

Tiens?

Tu avais déjà trouvé l'image, il y a une semaine.

Bravo, Juju.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 10:17

Europe
Kadhafi: les infirmières bulgares annulent leur visite à Paris et envisagent le dépôt d'une plainte
nouvelobs AP | 11.12.2007 | 09:48
Les infirmières qui devaient venir à Paris ont décidé d'annuler leur visite en France en raison de la présence du colonel Kadhafi, a annoncé mardi l'un de leurs avocats qui précise que les soignants bulgares étudient le dépôt d'une plainte devant "éventuellement" la Cour européenne de Justice (CEJ).

Interrogé sur RTL, Me Stéphane Zerbib a précisé que "c'est la raison pour laquelle les infirmières ont annulé leur déplacement en France qui devait durer trois jours". "Elles devaient venir pour rencontrer leurs avocats, des associations qui les ont soutenues tout au long de leur tragédie et remercier les uns et les autres". Mais, a-t-il souligné, elles devaient "surtout venir pour faire le point sur les éventuelles procédures à diligenter".

Me Zerbib a précisé que les avocats "sont en train d'analyser les faits" pour un éventuel dépôt de plainte. "Ce qu'elles veulent avant tout c'est tourner la page, se reconstruire. Et dans le cadre de cette reconstruction il y a un certain nombre d'actions qui sont envisageables, que ce soit des actions en justice ou pas. Elles y réfléchissent".

Si dépôt de plainte il y a, "ce serait une juridiction internationale", a dit Me Zerbib ajoutant que ce serait "éventuellement" la Cour européenne de justice.

Arrêtés en 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien avaient été reconnus coupables d'avoir inoculé le VIH à 400 enfants libyens et avaient été condamnés à mort.

Le 12 juillet dernier, le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant s'était rendu à Tripoli avec Cécilia Sarkozy pour tenter d'obtenir que la peine capitale soit commuée en détention à vie, ce qui est intervenu le 17 juillet.

Le 22 juillet, le même duo est retourné en Libye pour obtenir cette fois le rapatriement des infirmières et du médecin, naturalisé bulgare depuis. Le 24 juillet, les six soignants quittaient la Libye pour Sofia.

Le lendemain, en visite à Tripoli, le président de la République Nicolas Sarkozy signait avec les autorités libyennes plusieurs accords de coopération, notamment sur le nucléaire civil.

L'opposition a demandé une commission d'enquête parlementaire sur les conditions de libération. Elle a aussi requis que Cécilia Sarkozy soit entendue par cette commission.

Jeudi dernier, Jean-David Levitte, le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, avait affirmé devant cette commission d'enquête parlementaire que la prochaine visite à Paris du colonel Moammar Kadhafi "n'a pas du tout fait partie de la négociation" sur la libération des personnels soignants bulgares.

Devenu fréquentable depuis qu'il a renoncé au terrorisme, à l'arme atomique et libéré les infirmières bulgares qu'il détenait depuis huit ans, Moammar Kadhafi doit séjourner en France jusqu'à samedi, avant de se rendre en Espagne où il rencontrera le chef du gouvernement José Luis Rodriguez Zapatero. AP
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 10:20

libération 11/12

Kadhafi met le souk en Sarkozie


La secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme, Rama Yade, a été priée par Nicolas Sarkozy de taire ses critiques pendant la visite de Kadhafi. Enjeu, 10 milliards d’euros.
ANTOINE GUIRAL et NATHALIE RAULIN
QUOTIDIEN : mardi 11 décembre 2007

L’heure des règlements de comptes viendra plus tard. Et tous ceux qui, à droite ou au gouvernement, se sont plus ou moins désolidarisés de la visite de Muammar Kadhafi à Paris paieront. Ainsi en a décidé Nicolas Sarkozy qui ne décolère pas contre «les naïfs» et les «donneurs de leçons». Il a passé hier une des plus sales journées depuis son investiture, devant même patienter trente- cinq minutes avant d’accueillir Kadhafi, arrivé en retard à l’Elysée, en limousine blanche et vêtu d’une gandoura.



Fracassantes. Plus tôt dans la matinée, il avait convoqué Rama Yade, sa secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme, auteur de fracassantes déclarations contre la venue du «Guide» libyen. Vingt minutes d’entretien pour «une grosse explication», selon un conseiller, où le chef de l’Etat très en colère a dit à sa secrétaire d’Etat tout le mal qu’il pensait de ses propos. Il lui est notamment reproché sa «méthode» jugée «inacceptable». En comparaison, les réserves du ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, sur la venue de Kadhafi, sont jugées «intelligentes et politiques» par l’Elysée. Peu après sa sortie, Rama Yade a assuré sur Europe 1 qu’elle ne démissionnerait pas au motif qu’«on ne déserte pas en rase campagne». Même si Sarkozy lui a publiquement réaffirmé sa «confiance» hier, son sort semble bien scellé et il lui sera difficile de conserver son poste lors d’un prochain remaniement.

Boycotter. Toute la journée d’hier, il a donc fallu faire le gros dos et contenir le vrai malaise au sein de la majorité. Le tout sous un tir nourri de la gauche, du Modem et d’une opinion publique qui peine à cautionner la diplomatie du carnet de chèques de Nicolas Sarkozy.

Une diplomatie revendiquée par le chef de l’Etat, qui a évoqué «des dizaines de milliards d’euros» de contrats (lire page 4). Mais qui a tout de même précisé hier soir avoir dit à Kadhafi «combien il fallait continuer à progresser sur le chemin des droits de l’homme».

Tôt le matin sur France Inter, Bernard Kouchner avait cherché à protéger sa secrétaire d’Etat : «Non seulement je la soutiens, mais c’est ma secrétaire d’Etat et, de temps en temps, un ministre des Affaires étrangères envie une secrétaire d’Etat qui peut parler ainsi des droits de l’homme. C’est son travail.» Néanmoins, contrairement à ce qu’il laisse entendre, il n’y a eu aucune répartition des rôles entre eux. Kouchner n’a pas assisté au dîner officiel en l’honneur du colonel, hier soir à l’Elysée, pour cause de dîner avec son homologue allemand. «Un heureux hasard», a-t-il dit.

De son côté, le PS s’est déchaîné. Les députés socialistes ont décidé de boycotter aujourd’hui la réception de Kadhafi à la présidence de l’Assemblée nationale. Quant à Ségolène Royal, elle a félicité Rama Yade pour ses «déclarations courageuses et fermes» contre la venue du dirigeant libyen.

Pince-fesse. Toutefois le débat interne à la droite rend de nouveau l’opposition peu audible. Au sein de l’UMP, ils sont une minorité à juger, comme Patrick Ollier, président de la commission des affaires économiques, «inacceptables» les propos de Rama Yade. Plus nombreux sont les députés qui confessent leur trouble à l’idée de dérouler ce matin le tapis rouge de l’Assemblée sous les pieds du «Guide». «Je trouve inadmissible que l’on reçoive Kadhafi au Palais-Bourbon, tempête Lionnel Luca (Alpes-Maritimes). J’aurais trouvé plus normal de l’entendre dans le cadre de la commission d’enquête sur les conditions de libération des infirmières bulgares.» Et le même de «féliciter» Rama Yade. Comme Françoise de Panafieu, candidate à la mairie de Paris, qui lui a dit «bravo». Plus mesuré, Axel Poniatowski, président de la commission des affaires étrangères, se convertit à la realpolitik mais ne se désolidarise pas de la secrétaire d’Etat: «Il faut être pragmatique et accompagner la volonté de la Libye de réintégrer la communauté internationale, dit-il. Pour autant, je ne suis dupe de rien. La Libye est tout sauf un état démocratique. J’adhère à la quasi-totalité de ce qu’a dit Rama Yade.» Jean-François Copé, chef de file des députés UMP, n’assistera pas, lui, au pince-fesse : «Je ne veux pas annuler la réunion de groupe qui a lieu au même moment», justifie le député maire de Meaux qui admet toutefois «ne pas avoir une envie irrépressible» d’assister à la réception en l’honneur du Libyen. Interrogé sur Rama Yade, il sort un nouveau joker : «Je ne comprends pas toujours très bien certaines communications du gouvernement, dit Copé. Et en l’occurrence, je n’ai sans doute pas les clés pour comprendre.» Qu’il se rassure, même des ministres ont du mal à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 10:25

un tollé....

Je propose d'envoyer ceci à Sarkozy

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 10:26

Bakchich 11/12

Visite officielle

mardi 11 décembre 2007 par Renée de Saissandre

Arrivé hier, le guide libyen a confirmé les contrats déjà promis à la France (Airbus, notamment). En échange la patrie des droits de l’homme, premier pays occidental à l’avoir convié, lui a accordé un « droit à la rédemption ». Le mérite-t-il ?



La France de Nicolas Sarkozy a foi en la Libye. Au point de lui accorder, dans sa grande miséricorde, ce que Jean-David Levitte a appelé « le droit à la rédemption ». À se demander si le conseiller diplomatique de l’Élysée n’a pas trop traîné aux États-Unis administrés par Georges W. Bush au point de lui chiper sa rhétorique chrétienne. C’est pourtant bien en ces termes que le sieur Levitte a justifié aux députés de la Commission d’enquête parlementaire française sur les conditions de la libération des infirmières bulgares, la politique de normalisation avec la Libye et la venue de Kadhafi en France : une main tendue à feu un État-voyou qui, pour avoir démontré sa « volonté affichée de s’ouvrir à la communauté internationale », mérite de se voir « offrir la possibilité de revenir » dans le droit chemin. Dans l’Évangile selon Jean-David, même les pires régimes peuvent vouloir expier leurs fautes. Par conséquent, reconnaître à un dirigeant qui ne peut s’être que fourvoyé « la volonté de tourner la page » ne peut que l’aider à le faire définitivement.


Optimisme béat ou méthode Coué ? S’il est vrai que le régime libyen a officiellement renoncé au terrorisme en 1999 puis à ses programmes d’armes de destruction massive en 2003, déclenchant la levée des sanctions internationales à son encontre, il reste à démontrer que la communauté internationale, et plus encore la population libyenne, y ont gagné. Franchement pas évident. Cette doctrine, très en vogue dans les cercles libéraux, consistant à parier sur l’électrochoc salutaire que produirait la réintégration de régimes condamnés par la loi internationale sur la situation intérieure de ces pays, a déjà montré ses limites concernant la… Libye.

Malgré les promesses de réformes en tous genres réitérées par les plus hautes figures du régime à leurs nouveaux partenaires occidentaux, le pays reste contrôlé par la même élite qui s’accroche à son statut. Pour préserver ses intérêts. Un rapport pondu par le Kings College London pour le ministère anglais de la Défense que Bakchich s’est procuré montre que les États-Unis se sont déjà fait avoir. Ils s’étaient laissés convaincre par les messages encourageants distillés par les mêmes, que le système de gouvernance libyen pouvait se muer en un système plus politiquement correct de République présidentielle. Lequel pouvait laisser présager quelques effets sur l’accès aux dividendes à en attendre pour le plus grand nombre, sur les droits de l’homme et la liberté d’expression. Voire même, soyons fous, sur l’émergence d’une opposition à Kadhafi qui, tant qu’à faire, serait favorable aux idées occidentales… Raté, mille fois râté. Malgré l’afflux depuis 1999 de compagnies étrangères, essentiellement pétrolières, une position géostratégique enviable, d’immenses ressources naturelles pour une population réduite, la Libye demeure dans un pitoyable état de pauvreté. Et jouit en prime d’infrastructures aussi archaïques que sa bureaucratie. En témoigne cette blague populaire qui veut que lorsque les inspecteurs de l’AIEA ont débarqué à Tripoli, ils n’ont pas trouvé d’armes de destruction massive mais seulement de la destruction massive…

Kadhafi & co
Seif Al-Islam : la Fondation Kadhafi pour le Développement qu’il a créé à la fin des années 90 ne lui sert pas qu’à financer des projets caritatifs. Elle abrite un groupe d’investissement qu’il dirige, le One Nine Group. Le fiston détient ainsi une pléthore d’intérêts couvrant notamment le secteur des medias (One Nine Media Company) et du pétrole (One Nine Petroleum). Selon le rapport du King’s Collège London précédemment cité, Seif possèderait en outre la première compagnie aérienne privée du pays, Al-Buraq, et projetterait d’en créer une autre au sein de sa branche One Nine Aviation.

Mohammed : possède deux sociétés de téléphones portables - Libyanna et Al-Madar - ainsi que la Compagnie générale de la Poste et des Télécommunications.

Essaâdi : heureux propriétaire d’une société de construction, Al-Wathiqoun, qui réalise les projets stratégiques du pays dans ce domaine.

Hannibal : le plus agité des enfants du Guide détient des intérêts majeurs dans le secteur du transport maritime et serait par ailleurs propriétaire de la Compagnie Générale Nationale du Transport Maritime
Les revenus issus de la corruption et l’économie parallèle ont par contre peu « souffert » du retour de la Libye dans le giron international. Ils affichent une santé insolente : un peu plus d’un tiers du PIB. En 2005, l’ONG Transparency International, qui traque les pratiques de corruption de par le monde, a d’ailleurs classé la Libye en 117ème position sur 158 pays. Bon à savoir pour les Français tentés de profiter de l’état de grâce bilatéral pour se lancer dans l’aventure…

Même si théoriquement la Jamahiriyah, littéralement « l’État des masses », est censée formaliser la gouvernance par le peuple à travers une hiérarchie de différentes enceintes de consultations, les Congrès du Peuple, la réalité est toute autre. La pléthore de ces instances de décision gérées par des fonctionnaires biberonnés à la bureaucratie n’a rien à voir avec les attributs d’une démocratie populaire. Mais davantage avec les ambitions d’un seul homme – le Guide – et de ses proches : sa famille et les hauts dirigeants du régime. Contrairement à la majorité de la population, contrainte dans le secteur public à exercer d’autres activités pour vivre ou soumis, dans le privé, à une administration peu encline à les laisser se développer, ces nouveaux enrichis sont les seuls vrais bénéficiaires de l’ouverture de la Libye à la communauté internationale. Les fils du Guide et ceux des notables bien en cour ont ainsi pu développer de lucratifs business (cf. Encadré).

Enfin, les redoutables Comités révolutionnaires, sorte de police politique chargée de réduire toute forme de menace à la pérennité de la Jamahiriyah et d’éliminer les opposants, n’ont pas faibli. Au contraire. À l’issue des violentes émeutes de février 2006 dans la région de Benghazi, où l’adhésion au discours islamiste est vécue comme une menace pour le régime, ils ont réintégré le Comité Général du Peuple, signant ainsi leur retour en grâce. La Jamahariyah a de l’avenir devant elle que ce soit sous Kadhafi ou après. La relève n’est pas prête de lâcher le morceau. Même le dauphin prédestiné, Seif Al-Islam, ne parle pas de réforme politique. Sa vision pour la Libye de demain oscille entre deux modèles, comme il l’a raconté à la presse allemande en 2006 : celui économique des Émirats Arabes Unis, et celui politique du Maroc… Malgré les vacheries et autres coups bas qu’il a envoyé par presse interposée à Nicolas Sarkozy après la libération des infirmières Bulgares, ses projets aux accents cynico-pragmatiques lui vaudraient bien une petite « rédemption » élyséenne à lui tout seul !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 11:13

elysée.fr

Publié le 07-12-07 à 16:22

Agenda de M. le Président de la République du 7 au 14 décembre 2007

(...)

LUNDI 10 DECEMBRE

(...)

14 h 30
Entretien avec le Guide de la Révolution Libyenne, le Colonel Mouammar QADDAFI

(...)

MERCREDI 12 DECEMBRE

(...)

16 h 00
Entretien avec le Guide de la Révolution Libyenne, le Colonel Mouammar QADDAFI

(...)

JEUDI 13 DECEMBRE

Signature du Traité Simplifié à Lisbonne


VENDREDI 14 DECEMBRE

Conseil européen à Bruxelles
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 11:19

NOUVELOBS.COM | 11.12.2007 | 10:50

Selon un sondage CSA, le chef de l'Etat gagne 4 points. La cote de confiance de François Fillon est, elle, de 45%.

Selon un sondage CSA pour itélé à paraître également dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, mardi 11 décembre, plus d'un Français sur deux (55%) déclare faire confiance au président Nicolas Sarkozy pour "affronter efficacement les principaux problèmes" de la France, (+ 4 points par rapport au mois dernier). En revanche, 38% des sondés affirment ne "pas faire confiance" au chef de l'Etat. La cote de confiance du Premier ministre François Fillon est, elle, de 45% (+ 4 points). Trente-neuf pour-cent affirment ne pas lui faire confiance, selon ce sondage.

- Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 960 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
(Avec AP)//


CSA appartient à 56 % à des actionnaires et 44 %à Bolloré. Bolloré, Bolloré, c'est pas celui qui avait prêté son yacht à Sarko ? Non ? C'est étrange tout de même ces sondages et cette opinion française qui en veut encore du Sarko !!!
Revenir en haut Aller en bas
modem66

avatar

Masculin Nombre de messages : 370
Localisation : 66
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 11:43

Désolé mais j'ai eu envi de revenir la dessus :

juju41 a écrit:
Europe

Arrêtés en 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien avaient été reconnus coupables d'avoir inoculé le VIH à 400 enfants libyens et avaient été condamnés à mort.

Le 12 juillet dernier, le secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant s'était rendu à Tripoli avec Cécilia Sarkozy pour tenter d'obtenir que la peine capitale soit commuée en détention à vie, ce qui est intervenu le 17 juillet.

Le 22 juillet, le même duo est retourné en Libye pour obtenir cette fois le rapatriement des infirmières et du médecin, naturalisé bulgare depuis. Le 24 juillet, les six soignants quittaient la Libye pour Sofia.

Le lendemain, en visite à Tripoli, le président de la République Nicolas Sarkozy signait avec les autorités libyennes plusieurs accords de coopération, notamment sur le nucléaire civil.

AP

Si ce n'est pas le paiemment d'une rançon ca y ressemble.
Kadhafi libere "les otages" et en contreparti obtient un dédommagement sous forme de coopération nucléaire et de respectabilité.
Il faut donc s'attendre en cas de libération d'Ingrid Bettencourt des compromissions envers les Farcs, par de la vente d'armes ou autre.

La question est : Est ce que de réagir de la sorte a ces exactions ne va pas encourager ce genre de pratiques a travers le monde ?

Certains gouvernements ou organisations pourraient se dire qu'il suffit d'enlever quelques Francais ou européens de par le monde pour obtenir des contreparties, bénéficier du nucleaire et obtenir des armes ou de l'argent. Ou meme tout simplement faire connaitre leur cause et qu'elle soit défendu par notre président. La preuve en ce moment, on peut pas dire qu'il soit tres severe envers les FARCS, ils les brossent plutot dans le sens du poil.
Revenir en haut Aller en bas
Fabiolo



Nombre de messages : 25
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 11:56

juju41 a écrit:
NOUVELOBS.COM | 11.12.2007 | 10:50

Selon un sondage CSA, le chef de l'Etat gagne 4 points. La cote de confiance de François Fillon est, elle, de 45%.

Selon un sondage CSA pour itélé à paraître également dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, mardi 11 décembre, plus d'un Français sur deux (55%) déclare faire confiance au président Nicolas Sarkozy pour "affronter efficacement les principaux problèmes" de la France, (+ 4 points par rapport au mois dernier). En revanche, 38% des sondés affirment ne "pas faire confiance" au chef de l'Etat. La cote de confiance du Premier ministre François Fillon est, elle, de 45% (+ 4 points). Trente-neuf pour-cent affirment ne pas lui faire confiance, selon ce sondage.

- Sondage réalisé par téléphone les 5 et 6 décembre auprès d'un échantillon représentatif de 960 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
(Avec AP)//


CSA appartient à 56 % à des actionnaires et 44 %à Bolloré. Bolloré, Bolloré, c'est pas celui qui avait prêté son yacht à Sarko ? Non ? C'est étrange tout de même ces sondages et cette opinion française qui en veut encore du Sarko !!!

si d'ailleurs ce n'est pas innocemment que le dernier sondage CSA avant le blackout pré électoral mettait JML 5% devant Bayrou.....
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 11:56

Attention les infirmières bulgares et le mèdecin ont été reconnus coupables par Kadhafi.
Les enquêtes de la communauté internationale ont prouvé le contraire. Ces femmes et cet homme n'ont pas inoculé le sida à ces enfants.
Je n'ai plus les éléments en tête mais ce procès n'était nullement équitable !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 13:57

un mensonge de plus...

Kadhafi n'a pas parlé des droits de l'homme avec Sarkozy
Par AFP , le 11/12/2007

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a affirmé ne pas avoir évoqué le sujet des droits de l'Homme avec le président Nicolas Sarkozy, dans un entretien avec France 2 dont un extrait a été diffusé à la mi-journée.


Interrogé sur le fait que M. Sarkozy avait indiqué avoir demandé au dirigeant libyen de "progresser sur le sujet des droits de l'Homme", celui-ci a répondu: "Tout d'abord nous n'avons pas évoqué moi et le président Sarkozy ces sujets".

"Nous sommes des amis assez proches, nous coopérons", a-t-il ajouté, selon la traduction de la chaîne.

L'interview faite par David Pujadas doit être diffusée dans le journal de 20H00.

Nicolas Sarkozy avait indiqué lundi avoir abordé le sujet des droits de l'Homme lors de son premier entretien avec le dirigeant libyen.

Lors d'un point de presse à l'Elysée, il avait déclaré avoir demandé au colonel Kadhafi "de progresser sur le chemin des droits de l'Homme".
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:00

KADHAFI SUR LA 2 ce soir.

QUESTION A TOUS ?
Que faut-il faire ce soir ?
Le regarder ?
Au risque de faire monter l'audience de cette chaine ?
Ou le boycotter pour montrer notre dédain ?
Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:03

Avant de se poser la question sous cette forme faut déjà pouvoir le supporter...
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:05

à la d'accord.... c'est en tout cas une réponse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:17

Déjà "on" se tape sarko , alors l'autre en prime et en prime , non merci...
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:31

ça fait 3 ....
Revenir en haut Aller en bas
Fabiolo



Nombre de messages : 25
Localisation : Sud-ouest
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:52

de toute façon à la base, l'audience est calculée grâce à des personnes qui ne viennent pas ici ( enfin sauf si un propriétaire de boitier vient me contredire ) donc que nous on le regarde ou pas, ça ne changera rien à l'audience....

maintenant à titre perso je ne l'écouterai pas car je n'ai pas envie de le voir ou de l'entendre....
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 14:54

Fabiolo a écrit:
maintenant à titre perso je ne l'écouterai pas car je n'ai pas envie de le voir ou de l'entendre....
Idem.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 15:16

qui ment?
Sarkozy a bien parlé des droits de l'Homme à Kadhafi (Guéant)
Le Monde 11.12.07 | 14h12


Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, a assuré mardi à l'AFP que Nicolas Sarkozy avait "parlé des droits de l'Homme" à Mouammar Kadhafi, réfutant l'affirmation du leader libyen selon lequel cette question n'avait pas été "évoquée" lors de leurs entretiens.

"Le président Sarkozy a parlé des droits de l'Homme à Mouammar Kadhafi, à deux reprises, lors de leur entretien puis du dîner" à l'Elysée lundi, a assuré M. Guéant.

"J'en ai été le témoin", a-t-il affirmé.

Selon lui, "Nicolas Sarkozy a évoqué le fonctionnement démocratique et les libertés individuelles en Libye" devant le dirigeant libyen. "Il lui a dit qu'il considérait que des progrès avaient été faits, mais qu'il fallait encore progresser", a-t-il ajouté.

Mouammar Kadhafi a affirmé mardi ne pas avoir évoqué le sujet des droits de l'Homme avec le président Nicolas Sarkozy, dans un entretien sur France 2 dont un extrait a été diffusé à la mi-journée.

Interrogé sur le fait que M. Sarkozy avait indiqué qu'il avait demandé au dirigeant libyen de "progresser sur le sujet des droits de l'Homme", celui-ci a répondu: "Tout d'abord nous n'avons pas évoqué moi et le président Sarkozy ces sujets".
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 15:19

Tout le monde dans le même panier !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 15:25

Si Sarkozy en a parlé mais que Kadhafi ne lui a pas répondu, telles que sont tournées leurs déclarations ils ont raison tous les deux.

C'est ça, la langue de bois...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Eon755

avatar

Nombre de messages : 758
Age : 48
Localisation : Hauts-de-Seine
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   Mar 11 Déc 2007 - 16:22

Une prochaine visite de Sarko durant laquelle il risque de commettre de sacrées boulettes :

http://www.capital.fr/actualite/Default.asp?source=FI&numero=66415&Cat=IND&numpage=1


Le pape Benoit XVI recevra la semaine prochaine Nicolas Sarkozy au Vatican

Programmé pour septembre 2008, la première visite en France de Benoit XVI depuis le début de son pontificat sera l'un des principaux sujets évoqués lors de l'audience qu’il accordera, jeudi 20 décembre au Vatican, à Nicolas Sarkozy.

Le pape devrait se rendre à Lourdes pour le 150 ème anniversaire des premières apparitions de la Vierge à Bernadette Soubirous. Et au Mont Saint-Michel dont on célèbrera l'an prochain les 1300 ans. Il pourrait aussi venir à Paris puisqu’il y a été invité par l'Institut. Raison : en 1992, celui qui n'était alors que le cardinal Joseph Ratzinger avait été reçu comme membre étranger à l'Académie des Sciences Morales et Politiques au fauteuil occupé avant lui par le physicien et dissident soviétique, Andrei Sakharov, décédé en 1989.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 2)
» [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 4)
» [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes (chapitre 5)
» [Hollandeland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes
» Application du numérus clausus dans toutes les filières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Politique :: [Sarkozyland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes-
Sauter vers: