Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Italie: Chute du gouvernement Prodi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 44
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Ven 25 Jan 2008 - 13:16

Fin de la coalition de centre gauche en Italie, vers un gouvernement technique, une alternance ou un renouveau démocrate?

Quelques éléments du dilemme présidentiel en attendant sa décision:

http://quindi.typepad.com/log/2008/01/quindi-fin-de-l.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 44
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Lun 28 Jan 2008 - 22:17

Silvio Berlusconi revient au centre du jeu pour la sortie de crise italienne
LE MONDE | 28.01.08 | 15h48 • Mis à jour le 28.01.08 | 15h48
ROME CORRESPONDANT

près Prodi, Berlusconi ? Il est trop tôt pour dire si, dans le chassé-croisé auquel se livrent les deux hommes depuis le milieu des années 1990, Silvio Berlusconi retrouvera un jour le Palazzo Chigi, siège du gouvernement italien, où Romano Prodi expédie les affaires courantes depuis sa démission, le 24 janvier.

Une chose est sûre : à la faveur de la crise, "il Cavaliere", 71 ans, a retrouvé toute sa place au centre de la scène politique. C'est en partie de lui que dépend l'issue des consultations entreprises par le président de la République, Giorgio Napolitano, pour sortir du blocage institutionnel.

Lorsque viendra son tour d'être reçu par le chef de l'Etat, mardi 29 janvier, l'ancien président du Conseil réaffirmera son souhait d'aller immédiatement aux urnes plutôt que vers un gouvernement de transition. "Si nous n'obtenons pas des élections anticipées, je crois que des millions de personnes iront à Rome pour les réclamer", a averti M. Berlusconi, dimanche.

GAUCHE DIVISÉE

Pour lui, "la campagne électorale est lancée". Sans l'assentiment du patron de Forza Italia, le premier parti italien, comment espérer mettre sur pied un exécutif de transition capable de mener à bien des réformes institutionnelles, au premier rang desquelles celle du mode de scrutin ? "Pour le moment, la synthèse est impossible", a reconnu M. Napolitano, à l'issue de ses premiers entretiens.

En lançant "un appel sincère au sens de la responsabilité nationale de toutes les forces politiques", Walter Veltroni, secrétaire du Parti démocrate (PD), né à l'automne 2007 de la fusion entre les Démocrates de gauche (post-communistes) et la Marguerite (d'inspiration démocrate chrétienne), cherche à prolonger la durée de vie de la législature. Il "déconseille un recours aussi hâtif aux élections sous prétexte que la victoire est assurée", demandant aux partis de droite d'attendre une nouvelle loi électorale. Deux mois peuvent suffire, selon lui.

M. Berlusconi peut compter sur l'appui de ses alliés. "L'Italie n'a pas besoin d'un gouvernement d'unité nationale mais d'un gouvernement qui se mette à travailler immédiatement, après avoir été légitimé par le vote des citoyens", a insisté Gianfranco Fini, leader d'Alliance nationale. La populiste Ligue du Nord exige "des élections, sinon ce sera la révolution armée". Même les centristes de l'UDC, qui avaient pris leurs distances avec M. Berlusconi, se disent disponibles pour aller aux élections "dans l'unité et la cohésion" avec le centre-droit.

La gauche, en revanche, qui veut dans son ensemble éviter les urnes alors que le gouvernement sortant battait des records d'impopularité, est plus divisée que jamais. A l'intérieur même du Parti démocrate, les tensions s'exacerbent. Il est reproché à Walter Veltroni d'avoir remis en selle "il Cavaliere". En instaurant avec lui un dialogue pour la réforme électorale, murmure-t-on, le maire de Rome l'aurait légitimé à nouveau comme chef de l'opposition, alors même que ses alliés s'attaquaient à son leadership.

M. Berlusconi a aujourd'hui les mains libres, alors que les sondages accordent au centre-droit une dizaine de points d'avance. Ses proches évoquent la possibilité d'une grande coalition. "Mais après les élections", a déclaré à La Repubblica l'ancien ministre de l'économie Giulio Tremonti. "Si, au sein de la gauche, il y avait des personnes de bonne volonté prêtes à partager avec nous certaines responsabilités pour des réformes peut-être impopulaires, nous ne dirions pas non", a confirmé M. Berlusconi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Lun 28 Jan 2008 - 22:24

les 2 dernières lignes, là, me rappellent quelque chose, mais quoi donc ? bon sang !
Revenir en haut Aller en bas
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 44
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Lun 28 Jan 2008 - 22:30


Sont pas copains pour rien!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 0:27

Hé hé Very Happy
Des centaines de milliers d'Italiens défilent contre Berlusconi

La rue et la gauche se mobilisent contre Silvio Berlusconi

Jusqu'à présent, il a fait ce qu'il voulait ou presque. Depuis son
élection à la présidence du conseil italien, Silvio Berlusconi a imposé
le rythme et les thèmes de la vie politique italienne sans avoir à
craindre que quiconque ne le fasse choir du piédestal où il trône, fort
d'une cote de popularité à 60 %. La rue ? Muette au point que le
cinéaste Nanni Moretti a parlé de "disparition de l'opinion publique".
.../...
Aujourd'hui, la rue se réveille. Depuis plusieurs jours, des dizaines
de milliers de professeurs, d'étudiants, de lycéens battent
quotidiennement les pavés des grandes villes contre la réforme conduite
par la ministre de l'instruction, Mariastella Gelmini. Elle prévoit des
coupes budgétaires de plusieurs milliards d'euros et la suppression
d'environ 140 000 postes dans les prochaines années.
.../...
Le "Cavaliere" a menacé de faire intervenir la police pour évacuer les
contestataires qui bloquent les lycées et universités. Mais ces
déclarations martiales n'ont pas convaincu les étudiants de renoncer à
leur action. Au contraire : "Non seulement la mobilisation
continue, mais elle augmente. C'est désormais la société dans son
ensemble qui se rend compte que le gouvernement met en danger le
développement économique du pays
"
, affirme un communiqué de l'Union des étudiants italiens (UDU).


Un rayon de soleil nous viendrait donc d'Italie? flower
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 9:05


oui, le sourire d'hier soir....
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 9:12

sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 12:34

La démocratie est celle des urnes, pas des rues. Et l'Italie est un bon exemple des dérives de la démocratie des rues...
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 13:01

Et tu ne crois pas que quand les urnes se sont trompées, il arrive un moment où il est bon de se faire entendre dans la rue ?
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 14:05

signora a écrit:
Et tu ne crois pas que quand les urnes se sont trompées, il arrive un moment où il est bon de se faire entendre dans la rue ?
Mais les gens dans la rue sont les meme que cex des urnes.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Dim 26 Oct 2008 - 14:15

La différence, c'est qu'entre-temps ils ont compris avoir été floués.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Lun 27 Oct 2008 - 10:05

Certains , malheureusement , croient encore au moustik sarko , désolant .

et idem pour berlueSconi en italie , je suppose .


Dernière édition par marco11 le Lun 27 Oct 2008 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Lun 27 Oct 2008 - 10:11

Je ne suis pas contre les manifestations, bien entendu.

Mais je suis toujours méfiant de ces "élans de démocratie piétonniers".

Ils ne sont pas toujours l'expression de la majorité, bien souvent le fruit d'une manipulation et surtout peuvent se révéler dangeureux pour la démocratie.

C'est assez caustique pour être relever de voir qu'on acclame un mouvement de la rue en Italie, en plein anniversaire de la "Marche sur Rome".

NTM disait "Marre de ce retour au même shéma".
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Jeu 30 Oct 2008 - 17:23

Umberto Eco et la malédiction des Italiens

Que se passe-t-il en Italie ? Eternel retour de Berlusconi, divisions
des partis de gauche, progression toujours plus forte des courants
néofascistes : le peuple italien peut-il réagir à ce que Umberto Eco
qualifie de "malédiction" ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Jeu 30 Oct 2008 - 17:32

je me suis toujours demandé si l'Italie est vraiment une nation... son unité ne date que d'un siècle, les différences socio-géographiques sont très grandes, les provinces du Nord sont carrément influencées par l'Autriche ( question fascisme), le centre est plus "central" et le sud plutôt à gauche... est ce que à terme, ce pays ne risque pas une scission mode belgique?
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Jeu 30 Oct 2008 - 19:38

Juju , il existe trois Italie :

- celle du Nord
- celle du Sud
- et la Sicile

Puis Roma , administrative .

Comme la belgique , je ne crois pas , car le pays est grand .
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   Jeu 30 Oct 2008 - 19:43

oui, enfin, les italiens du Nord n'ont pas grand chose à voir avec ceux du Sud... qu'ils appellent d'ailleurs les "arabes"... c'est dire! l'Italie n'a pas d'histoire commune comme la France...pas plus que la Belgique, ce sont des états qui ont été unifiés de force, il y a peu de temps au regard de l'histoire d'où les conflits...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Italie: Chute du gouvernement Prodi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Italie: Chute du gouvernement Prodi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Italie: Chute du gouvernement Prodi...
» Cecile Kyenge Kashetu: Ministre d´integration du nouveau gouvernement italien.
» nego csq visit gouvernement a ma... (rde)
» La chute de feu, une vision très rare
» La neige revient, le gouvernement prévient

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: