Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 système de monnaie franche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 14:24

dans la rubrique "topics tordus"...
(et "marrant" dirait jacqueline25... sans rancune jacqueline !! Wink )

j'aimerais que vous me disiez si vous avez déjà entendu parler de "monnaie franche" et si oui, ce que vous en pensez

et si non, vous pouvez consulter les liens suivants :

http://fragments-diffusion.chez-alice.fr/lamonnaiefranche.html
http://www.onnouscachetout.com/themes/economie/ajh-00-un-autre-regard-sur-l-economie.php

ça fait un moment que je m'y étais interessée... et j'y ai repensé suite aux dernières turbulences de la bourses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 16:54

- ? - bizarre, je ne connais pas. Juste les réseaux S.E.L, qui
fonctionnent sans argent mais avec une monnaie virtuelle, de l'ordre du
troc...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 17:43

d0m1

si tu veux, tu peux lire une paire de texte sur le site "on nous cache tout"....
moi j'aimerais bien en parler...
Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 18:08

Un article qui me semble bien utile pour aborder ce débat ..


http://fr.ekopedia.org/Monnaie_fondante

Citation :
Rôle d'une monnaie


Elle doit faciliter l'échange des marchandises, éliminer les difficultés inhérentes au troc.
Celui-ci était incertain, lent, onéreux, souvent même impraticable. La
monnaie, destinée à nous dispenser du troc, doit assurer les échanges,
les accélérer, et les rendre moins coûteux.
Tels sont les services que nous attendons du numéraire. Le degré de
sûreté, de rapidité et de bon marché qu'une monnaie confère aux
échanges constitue la pierre de touche qui nous indiquera si cette
monnaie est utilisable.






Citation :
Problèmes de la monnaie actuelle


L'enquête menée dans la première partie de ce volume nous a montré
que la monnaie traditionnelle se comporte très mal en tant qu'outil des
échanges.
Une monnaie qui régulièrement se retire du marché quand elle
commence à y faire défaut, pour réapparaître en masse quand il y en a
déjà trop, ne peut que favoriser la fraude et l'usure; Elle doit être
disqualifiée, eût-elle toutes les qualités matérielles.


On jugera d'après ces critères, quel désastre fut, pour
l'Allemagne, l'introduction de l'étalon or. D'abord la période
d'activité nourrie par les milliards ravis à la France après 1870-1871,
puis l'inévitable krach.
Nous avions adopté l'étalon or, dans l'espoir d'un avantage ;
Quel avantage pouvions-nous attendre d'une réforme de la monnaie, autre
que l'augmentation de la sûreté et de la vitesse des échanges, et la
réduction de leur coût ?
Tel était donc le but; Comment l'étalon or prétendait-il l'atteindre? Il serait très intéressant de le savoir. On voulait l'or,
l'éclat de l'or, de jolies pièces sonnantes et trébuchantes, pour
faciliter, pour assurer, pour accélérer, pour rendre moins coûteux
l'échange de paille, de fer, de chaux, de fourrure, de pétrole, de froment.


Comment cela se produirait-il ? Personne ne le savait : on y croyait,
tout bonnement. Au reste, on s'en référait (comme Bismarck lui-même) à
l'avis de prétendus experts.
Les échanges absorbent, après l'adoption de l'étalon or, tout
comme avant, 30, 40, peut-être 50 % des marchandises produites. Les
arrêts se produisent encore aussi souvent, et sévissent aussi gravement
qu'au temps du thaler et du florin, et au grand nombre de commerçants,
on peut mesurer combien est minime la vertu de l'or de faciliter
l'échange des marchandises.


Le fait que la monnaie favorise si peu l'échange des marchandises
provient de ce qu'on l'a trop améliorée, uniquement du point de vue du
porteur.


En choisissant la matière dont elle serait faite, on n'a pensé
qu'à l'acheteur, à la demande. Les marchandises, l'offre, le vendeur,
le producteur de marchandises, ont été complètement oubliés. Pour
confectionner la monnaie, on a choisit la plus belle substance que
livrait la terre. Il s'agissait de plaire au porteur. On ne voulait pas
voir que le détenteur de marchandises devrait, lors de la vente de ses
produits, payer ce luxe. Par le choix de cette substance on a donné à
l'acheteur le temps de choisir pour ses achats le moment le plus
opportun, et l'on a oublié que cette liberté force le vendeur à
attendre patiemment sur le marché, qu'il plaise à l'acheteur de
paraître.

Par ce choix, on a soumis la demande à la volonté du
détenteur de monnaie, on a abandonné la demande à la spéculation, à la
fantaisie, à la cupidité, au hasard ;


On a perdu de vue que l'offre
est, de par sa nature, absolument désarmée devant cette volonté. Ainsi
est née la force de l'argent, qui, devenue la puissance financière,
fait peser sur chaque producteur son joug insupportable.
Bref, nos bons experts ont résolu le problème monétaire sans se
soucier des marchandises, qui sont précisément la raison d'être de
l'argent. Ils ont tellement perfectionné la monnaie, du seul point de
vue du porteur, qu'elle est devenue inutilisable comme instrument
d'échange. La chose est évidente : ils ne se sont jamais demandé quelle
est la raison d'être de l'argent, et ils ont ainsi, selon l'expression
de Proudhon, forgé « non la clef du marché, mais le verrou ».
La
monnaie repousse les marchandises au lieu de les attirer. On achète des
marchandises, c'est vrai, mais quand on a faim, ou quand on y gagne. En
tant que consommateur, chacun achète le moins qu'il peut. Des
provisions, quelles qu'elles soient, personne n'en veut. Dans les
plans, nul ne prévoit jamais de resserres. Si l'on donnait aujourd'hui
à tous les bourgeois une chambre bien bourrée de provisions, demain
déjà on retrouverait toutes ces provisions sur le marché. Les gens ne
veulent détenir que de l'argent, quoi que tous sachent que ce désir est
irréalisable. Si chacun ne possédait que de l'argent, à quoi celui-ci
servirait-il ? Posséder une pièce d'or est incontestablement bien plus
agréable ; nous préférons que « les autres » gardent les marchandises.
Mais dans l'économie générale, quels sont donc ces « autres » ? Ces
autres, c'est nous-mêmes ; Nous tous, qui produisons des marchandises.
En refusant en tant qu'acheteur la production d'autrui, nous bloquons
la vente de nos propres produits. Si nous ne préférions pas l'argent à
ce que produisent nos concitoyens, si au lieu de lutter vainement pour
remplir nos coffres, nous installions une resserre pour le remplir des
produits du travail de nos concitoyens, nous n'aurions pas nous-mêmes à
laisser nos propres produits attendre l'acheteur dans de coûteux
magasins, où les frais généraux dévorent le plus clair de ce qui nous
revient. Nous aurions alors une vente rapide et peu coûteuse.


L'or ne convient pas à la nature de nos marchandises.

De l'or
et de la paille, de l'or et du pétrole, de l'or et du guano, de l'or et
des briques, de l'or et du fer, de l'or et des peaux.

Seuls le délire,
la folie et la doctrine de la valeur peuvent concevoir pareils
rapprochements.


Les marchandises en général, la paille, le pétrole, le
guano ne pourront s'échanger entre elles que s'il est tout à fait égal
aux gens de posséder de la monnaie ou de la marchandise, et il ne peut
en être ainsi qu'avec une monnaie affligée des mêmes imperfections que
les marchandises. C'est évident. Nos marchandises vieillissent,
rouillent, se gâtent, se rompent. Lorsque la monnaie aura des
propriétés physiques correspondants aux désagréments et aux pertes que
nous causent les marchandises, alors seulement, elle constituera
l'instrument sûr, rapide et bon marché des échanges, puisque nul ne la
préférera aux marchandises, en aucun cas et à aucun moment.

De l'argent qui vieillit comme un journal, qui se gâte comme les pommes de terre,
qui rouille comme le fer, qui s'évapore comme l'éther, un tel argent
peut seul convenir comme moyen d'échange pour les pommes de terre, les
journaux, le fer et l'éther ;


Un tel argent ne sera préféré à la
marchandise ni par le vendeur, ni par l'acheteur. On n'échangera la
marchandise contre pareille monnaie, que si l'on a besoin d'un moyen
d'échange, et non dans l'attente des avantages que procure la
possession de l'argent.


Objectifs [/url]


Nous devons donc faire de l'argent une marchandise plus mauvaise si nous voulons en faire un meilleur moyen d'échange.


Puisque le possesseur de marchandises est toujours prêt à
l'échange, de même, la justice veut que les détenteurs de moyens
d'échange se montrent également empressés. Une contrainte immédiate et
inhérente pesant sur l'offre, il est juste que la demande y soit
soumise elle aussi.
L'offre est une chose qui ne dépend pas de la volonté du propriétaire
de marchandises; La demande sera donc aussi une chose affranchie de la
volonté du possesseur de monnaie.
Si nous nous décidons à supprimer le privilège du détenteur de monnaie,
et à soumettre la demande à la même contrainte que celle infligée à
l'offre par la nature, nous supprimerons toutes les difficultés dues à
l'argent traditionnel, et nous obtiendrons que la demande paraisse
régulièrement sur le marché, dans la plus grande indépendance vis-à-vis
des évènements politiques, économiques et naturels. Ni les vues, les
fantaisies des prêteurs et des banquiers, ni la spéculation n'auront
plus aucune influence sur la demande. Les mouvements massifs de la
bourse n'existeront plus. La loi de la pesanteur ignore toute
variation : il en sera de même pour la demande. Désormais, pour la
demande, plus de fuite devant la perte, plus de zèle devant le gain.
Dès lors, dans toutes les circonstances imaginables, la demande
sera représentée par la quantité de monnaie émise par l'Etat, soumise à
la vitesse de circulation la plus grande que permette le développement
économique du pays.
Toutes les réserves monétaires privées s'écouleront
automatiquement à cause de l'obligation de circuler. La totalité du
numéraire émis sera soumise à une circulation ininterrompue, régulière
et rapide. Plus personne ne pourra jeter le trouble dans la gestion
financière du pays, par la mise en circulation massive ou la rétention
de réserves d'argent. D'autre part, l'État devra proportionner
l'émission (la demande) à l'offre et ceci toujours avec précision, en
vue de quoi il lui suffira d'émettre et de retirer alternativement de
petites quantités de numéraire.
Il n'en faut pas plus pour assurer le troc de nos marchandises contre
tout danger imaginable, pour empêcher toute crise et tout chômage, pour
faire descendre le profit commercial au rang des salaires et pour noyer
à bref délai l'intérêt dans un océan de capitaux.
Et que nous coûtera ce don précieux d'une circulation forcée, à nous,
producteurs, qui créons la monnaie par la division du travail ?
L'abandon du privilège de pouvoir agir à notre fantaisie dans le
domaine de la demande, et d'y laisser sévir les caprices, la cupidité,
l'incertitude, les soucis, la crainte, l'inquiétude, la terreur.
Abandonnons cette illusion que l'on peut vendre ses produits sans qu'un
autre ne les achète. Il suffit que nous nous engagions tous à acheter
immédiatement, quelles que soient les circonstances, pour un montant
égal à celui de nos ventes. En garantie de cet accord, créons une
monnaie telle que ses propriétés contraignent le vendeur à remplir les
devoirs de quiconque détient de l'argent, à l'échanger contre de la
marchandise, personnellement s'il en a besoin ou par l'intermédiaire
d'un emprunteur. Le prêt en question devra se faire en n'importe
quelles circonstances et sans égard pour les conditions.
Nous déciderons-nous ? Briserons-nous les chaînes que nous traînons
comme vendeur ; Les briserons-nous en renonçant, en tant qu'acheteurs,
au privilège de tyranniser nos concitoyens ? Si oui, examinons de plus
près la proposition inouïe, bouleversante, de la demande obligatoire.
Examinons cette monnaie que nous avons positivement soumise à l'offre
forcée.





Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 18:09

[quote]
Citation :
Qu'est-ce que la monnaie franche

[url=http://fr.ekopedia.org/Image:Worglfront.jpg]

Specimen de monnaie franche émise à Wörgl(Autriche) en 1932 suite à la crise de 29




  1. La monnaie franche est émise en billets de 1, 10, 50, 100, 500,
    1000 unités monétaires. Elle comprend aussi de la monnaie
    divisionnaire, constituée par des timbres adhésifs analogues aux
    timbres-poste. Pour payer les sommes inférieurs à l'unité monétaire, on
    détache de leur feuille la quantité nécessaire de timbres-monnaie
    d'appoint(ces timbres servent aussi à tenir à jour les billets
    proprement dits : on les applique sur les cases portant les dates
    échues ; voir 2). Les timbres rentrant dans les caisses publiques ne
    retournent pas dans la circulation : ils sont remplacés par des timbres
    frais,
  2. La somme que chaque billet représente diminue
    périodiquement : la monnaie franche perd chaque semaine un millième ou
    chaque mois un demi-pour cent de son « pouvoir de payement » initial.
    Ceci, bien entendu, au détriment du détenteur, qui est tenu de parfaire
    la somme initiale en appliquant sur son billet des timbres-monnaie
    d'appoint. Le billet ci-contre, par exemple, est complété jusqu'à fin
    mars. Celui qui le recevra cherchera évidemment à s'en débarrasser le
    plus vite possible, afin d'éviter la perte périodique. S'il tarde
    jusqu'au mois de septembre pour le rendre à la circulation, il devra
    suppléer 6 fois 2 FF 50 soit 15 FF en détachant 6 timbres-monnaie de 2
    FF 50 pour les appliquer sur son billet de 500 francs. La circulation
    monétaire subit donc une pression : chacun paye comptant, rembourse ses
    dettes, et s'il lui reste du numéraire, s'empresse de le verser à la
    caisse d'épargne. La caisse d'épargne, à son tour, et pour les mêmes
    raisons, cherchera à placer ses dépôts, dût-elle pour trouver
    emprunteur, abaisser le taux d'intérêt.
  3. A la fin de chaque année, tous les billets de banque seront échangés contre d'autres.
  4. But de la monnaie franche. Le but est avant tout de supprimer
    le privilège de la monnaie : la monnaie traditionnelle avait sur les
    marchandises l'avantage d'être impérissable. Tandis que les produits de
    notre travail exigent des frais considérables de magasinage, et de
    surveillance (qui ne peuvent que ralentir leur dégradation, mais non
    l'éviter complètement), le détenteur d'argent au contraire, est
    immunisé de toute perte, grâce à la nature du métal (métal noble).
    Celui qui détient le numéraire (le capitaliste) dispose ainsi dans les
    affaires, d'un temps illimité, il peut attendre, tandis que les
    détenteurs de marchandises sont toujours pressés. Si les négociations à
    propos du prix échouent, les préjudices qui en résultent ne touchent
    jamais que le détenteur de marchandises, et par là, en dernière
    analyse, le travailleur. Le capitaliste profite de cet état de choses
    pour exercer une pression sur les possesseurs de marchandises (et le
    travailleur) pour les pousser à vendre le produit de leur travail (la
    prestation de travail) au-dessous du prix.
  5. L'institut d'émission ne s'engage pas à reprendre les
    billets. Pourquoi ? D'ailleurs. La monnaie sera toujours nécessaire. Il
    n'est donc pas question de remboursement. Toutefois, cet institut est
    tenu d'ajuster la quantité de monnaie émise aux besoins du marché, de
    manière telle, que les prix restent fermes en moyenne. Il émet plus de
    monnaie quand les prix ont tendance à fléchir et en retire de la
    circulation quand les prix ont tendance à hausser, puisque les prix
    dépendent exclusivement de la quantité d'argent offert. La nature même
    de la monnaie franche veille à ce que le numéraire émis soit
    immédiatement offert en échange de marchandises. L'institut d'émission
    n'aura donc plus, comme jadis, à sommeiller, et à baser, en se fiant au
    hasard, la monnaie nationale sur la chimérique « valeur intrinsèque de
    l'or », au profit des escrocs, des chevaliers d'industrie et des
    usuriers ; Il devra au contraire, agir en connaissance de cause, tenir
    la main ferme, et protéger le commerce honnête de toute mésaventure.
  6. Eu égard à l'importance du commerce extérieur, il y aura
    lieu de négocier une entente internationale en vue de stabiliser les
    changes. Cependant, aussi longtemps que ce but ne sera pas atteint, il
    conviendra de décider si, par l'ajustement de la quantité de monnaie en
    circulation, la gestion de la monnaie visera à la stabilité des prix
    intérieurs ou à la stabilité des changes.
  7. L'échange de la monnaie métallique contre la monnaie franche
    restera entièrement facultatif. Celui qui ne pourra se passer d'or
    pourra le conserver ; Cependant l'or perdra (comme cela s'est déjà
    produit pour l'argent) le droit d'être monnayé, et les pièces perdront
    le privilège d'être un moyen légal de payement. Le délai d'échange
    écoulé, les pièces seront, suivant décret, refusées dans toutes les
    caisses publiques
  8. Pour solder les importations et les exportations, on se
    servira comme actuellement, de la lettre de change que les banques et
    les commerçants utilisent pour acquitter les transactions
    internationales. Pour les petites sommes, on utilisera plus couramment
    les mandats postaux.
  9. Si quelqu'un veut acquérir des produits nationaux pour
    l'exportation, et ne dispose que d'or (n'ayant pas pu se procurer de
    lettre de change pour solder ses exportations), la banque le lui
    achètera. Inversement, à celui qui emploie de l'or pour l'importation
    de ses produits étrangers (ne pouvant se procurer de lettre de change
    pour solder ses importations) la banque vendra l'or nécessaire. Le prix
    de l'or dépendra de la façon dont on aura résolu la question posée au
    paragraphe 6.
  10. La monnaie se dépréciant chaque année de 6 %, le montant en
    circulation se réduit automatiquement de 6 % par an. Afin qu'il n'en
    résulte pas de pénurie monétaire, l'institut d'émission doit remplacer
    chaque année ces millions, en émettant du numéraire frais. Celui-ci
    représente pour l'administration une recette régulière.
  11. Ce revenu de l'administration des finances constitue une
    conséquence non intentionnelle de la réforme monétaire, conséquence
    d'une importance relative tout à fait secondaire. Il conviendra de
    fixer par la loi l'affectation de ces revenus.


Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 18:16

c'est très documenté jacqueline...

moi, le texte qui m'a troublé sur le lien
http://www.onnouscachetout.com/themes/economie/ajh-00-un-autre-regard-sur-l-economie.php
(tous les textes sont "troublants" mais c'est celui là qui l'est le plus selon moi)
c'est celui sur l'île des naufragés.

on nous mentirait depuis le début sur la dette ???? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 18:19

En gros, c'est un système d'inflation virtuelle : au lieu que ce soit la marchandise qui augmente, c'est le billet dont la valeur faciale baisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 18:22

mais... l'île des naufragés ???
excusez moi... je suis lourde ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 20:21

@hloben je n'ai lu (pour l'instant), que l'ile des naufragés que je ne connaissais pas.
je laisse de côté l'aspect philosophique.
je crois comprendre ce qui te trouble : on nous a habitués à considérer que la monnaie doit avoir son équivalent en or.
et le conte te démontre que la vraie valeur est la production des richesses ; ça demande un renversement mental.

imagine que demain (n'importe quoi ! ), on découvre que le sous-sol parisien est un réseau de mines d'or.

le cours de l'or baisse à une vitesse vertigineuse ; que vaut notre monnaie ?

ou :
imagine que sur l'île, une sécheresse détruise les récoltes, une maladie décime les troupeaux, 2 naufragés tombent malades...
plus de production...
même le banquier n'y survivrait pas !

un bémol sur ce conte : la remise en cause du fondement du système :
pourquoi pas ? un jeu intellectuel ne fait de mal à personne !
maintenant la connotation raciste du banquier parasite et voleur me gêne énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Jacqueline25



Féminin Nombre de messages : 1139
Localisation : Doubs
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 20:45

Oui ces exemples sont toujours basés sur une économie de type rurale.et artisanale..

La finance ce n'est pas mon domaine, je n'y comprend rien...

mais je vois mal comment, sans épargne, sans prets et donc sans banque ( sinon avec la monnaie franche l'argent qui dort perd sa valeur ), on pourrait financer une création d' entreprise, des écoles, des hopitaux, la recherche.. bref une société plus moderne que "koh lanta"..

Mais on a surement abusé...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 20:53

moi ce qui me trouble

c'est le fait que si la banque prête 100 € à 5 personnes sur une île par un simple jeu d'écriture... et demande après le remboursement de 500 € de capital + n euros d'intérêt...

ce n'est pas possible de la rembourser parce qu'il n'y a que 500 € de créé... (ou peut on aller chercher les n euros d'intérêt... puisqu'il n'y a que 500 € en circulation sur l'ile ???)

ce qui laisse à penser que l'on court après une dette qu'on n'aura jamais fini de rembourser....
(on est condamné à toujours emprunter pour payer les intérêts et on s'enfonce dans la dette)

les textes laissent à penser que la "crise" est du à la non adéquation de la production monétaire par rapport à la production de biens
c'est à dire que la masse monétaire doit croître en même temps que la production...
ce qui n'est pas le cas aujourdhui...

le souci, c'est que la banque n'est pas entre les mains du pouvoir politique... puisque la bce est indépendante...

ça me ferait plaisir que tu reviennes dans le topic après avoir relu les autres textes...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:08

@ jacqueline

l'exemple est basé sur une économie basique pour "simplifier"...

la finance, ce n'est pas non plus mon domaine....

c'est pour cela que j'aurais bien aimé en parler ici, pour voir ce que d'autres peuvent en penser
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:25

Si c'est trop simple, cela s'éloigne trop de la réalité et finit par la trahir.
Le principe du contrôle de la masse monétaire consiste à ce que la banque émettrice finance les banques en exigeant comme garantie les effets de commerce qu'elles ont excompté pour financer les entreprises. Ainsi les banques sont alimentées en proportion de l'activité économique. Ensuite, à l'échéance les entreprises paient aux banques le montant des effets escompté et les banques remboursent l'institut d'émission.
Il y a bien sur d'autres créations de monnaie, et le système finit par être três compliqué, mais l'idée est toujours la même.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:31

alain, je veux bien croire que c'est trop simple

mais l'histoire de l'ïle
c'est comme l'illusionisme, y'a un truc...
il y a eu aussi des expérience comme les sel, le wara...

à quel moment cette idée déconne ?
... je n'arrive pas à me l'expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:42

je ne suis pas une spécialiste en économie.

quand je lis cette histoire, je trouve que ça commence à délirer quand
les naufragés pensent avoir besoin de monnaie pour leurs échanges.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:47

d0m1

ils ont besoin de monnaie, parce que le troc, c'est pas très pratique...
après le banquier emet le nb de billets qu'il veut sous forme de prêt... mais ensuite, il exige le remboursement de la somme prêtée + n intérêts...
mais comme il n'emet pas de billets supplémentaires, les naufragés ne pourront jamais éteindre leur dette...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 21:51

en toute logique, il aurait dû émettre le nombre de billets équivalent
à l'or ; je crois qu'on veut nous démontrer que ce ne sont QUE les
intérêts qui génèrent la richesse du banquier.

je suis assez pessimiste et je pense que l'objectif de ce conte n'a pas
une logique de démonstration économique, mais une logique de trouver un
bouc émissaire à une crise économique.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:01

non, si on raisonne sur le fait que l'on doit émettre le nb de billets équivalent à l'or,
cela revient à dire que la production de richesse sur l'île est fixe, qu'elle ne peut pas augmenter...
la cassette d'or vaut... disons 5 000 € ...
mais l'île peut générer davantages de richesse avec le travail de l'homme...
le souci c'est que création de la masse monétaire doit suivre la production de richesse

en gros, plus il y a de moutons et de sacs de blé, plus il doit y avoir de billets...
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:09

hloben a écrit:
alain, je veux bien croire que c'est trop simple

mais l'histoire de l'ïle
c'est comme l'illusionisme, y'a un truc...
il y a eu aussi des expérience comme les sel, le wara...

à quel moment cette idée déconne ?
... je n'arrive pas à me l'expliquer...

Ce n'est pas compliqué du tout, l'astuce est que le prétendu banquier demande, en garantie de la valeur de la production annuelle, la totalité des biens des 5 naufragés qui représentent évidemment beaucoup plus. S'il avait demandé en garantie par exemple le dixième des biens, ce qui aurait valorisé les biens à 10 fois la valeur de la production annuelle, cela aurait pu fonctionner durablement


Dernière édition par le Mer 30 Jan 2008 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:13

@hloben oui, mais cela est dans une logique d'augmentation des
richesses, sans tenir compte des imprévus (intempéries, etc...) ; il
n'y a aucun volet social, en fait !
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:20

Alain BERTIER a écrit:


Ce n'est pas compliqué du tout, l'astuce est que le prétendu banquier demande, en garantie de la valeur de la production annuelle, la totalité des biens des 5 naufragés qui représentent évidemment beaucoup plus. S'il avait demandé en garantie par exemple le dixème des biens, ce qui aurait valorisé les biens à 10 fois la valeur de la production annuelle, cela aurait pu fonctionner durablement

pour moi, cela n'aurait fait que baisser la pression psychologique
si le banquier emet 500 €
les naufragés ne peuvent pas rembourser 510 €
si personne ne crée en face 10 €

donc les 10 € sont empruntés
et la dette augmente...

non ? ... je me plante où ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:28

hloben : je crois que tu galères sur ce truc parce que tu veux une réponse mathématique alors qu'il faut une approche globale...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:36

d0m1... explique moi
rassure moi... dis moi que la dette pourra se payer un jour
je ne demande qu'à te croire...

mais le texte m'a carrément déboussolé ...
y'a un qqu'un ici qui serait à l'aise sur le sujet et qui pourrait nous apporter un éclairage??
Revenir en haut Aller en bas
Aptien

avatar

Masculin Nombre de messages : 2715
Age : 63
Localisation : NPDC
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:42

Mais bien sûr que la dette peut être payée.

Il suffit d'augmenter la TVA à 24%

Gommer les cadeaux Chirac Raffarin sur les impôts des classes moyennes.

Annuler le pacquet fiscal de cet été.

Augmenter les fonctionnaires et le retraités 1% de moins que l'inflation.

appliquer les mesures Attali.

En 10 à 15 ans, c'est payé.

Et d'ailleurs, pour moi, c'est ce qu'il faut faire.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: système de monnaie franche   Dim 27 Jan 2008 - 22:45

euh... Aptien,
t'es sérieux ???

parce que là, il est presque 23h ... je suis fatiguée

soit je suis plus fatiguée que je ne le pensais, je comprends rien et je dois aller d'urgence me coucher...
soit tu me fais marcher, et je ne dois pas chercher à comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: système de monnaie franche   

Revenir en haut Aller en bas
 
système de monnaie franche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie
» [Système d'imposition] Imposition négative et taux fixe ?
» Machine à compter la monnaie qui prend un pourcentage
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» Système politique Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: