Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interventions de Marielle de Sarnez

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Jeu 13 Mar 2008 - 11:42

mouvementdemocrate.fr 13 mars 2008
"La vie politique française a plus bougé en huit jours qu'en trente ans. Nous avons vu en huit jours qu'il y avait deux gauches" souligne Marielle de Sarnez


Marielle de Sarnez était sur le plateau du Grand Journal sur Canal plus, le mercredi 12 mars. Invitée à réagir sur le débat entre Bertrand Delanoë et Françoise de Panafieu, la candidate du Modem a regretté un "débat assez convenu", "les deux étaient campés dans leur personnage. Cela n'a pas fait bouger une voie." Elle a regretté "qu'il n'y a pas eu un moment d'émotion, un moment magique où l'on sort des phrases toutes faites" et dénoncé le retour du " camp contre camp, chacun refusant de faire un pas vers l'autre." Interrogée par Jean Michel Apathie sur le bilan du maire sortant, Marielle de Sarnez a qualifié le bilan de Delanoë de "correct sur certains points, mais insuffisant sur d'autres, je pense notamment à la question des classes moyennes et du logement, tous ceux qui ont du mal à rester dans Paris." La chef de file du Modem à Paris a notamment mis l'accent sur la question des logements insalubres. Par ailleurs, elle a noté que "la droite parisienne n'a pas évolué depuis 2001, elle n'a pas essayé de comprendre les raisons de son échec en 2001. Elle voit toujours Paris comme en 2001. Cette ville a bougé : la sociologie des habitants, la précarité, les logements sociaux?" Questionnée par Miche Denisot sur les alliances et la stratégie du Mouvement démocrate lors des élections municipales, Marielle de Sarnez a estimé que "la vie politique française a plus bougé en huit jours qu'en trente ans. Nous avons vu en huit jours qu'il y avait deux gauches : l'une progressiste, moderne, ouverte et qui était d'accord pour des alliances, par exemple avec le centre et donc le Mouvement Démocrate et une gauche très refermée, très repliée. Et l'on s'est également rendu compte qu'il y avait deux droites" ajoutant que "sortir du droite contre-gauche, c'est nécessaire. Quant on gouverne une ville, ce n'est pas une question d'étiquette."

http://www.canalplus.fr/tous-les-programmes/les-emissions/pid2174-c-p-le-grand-journal.html?tpl=&cha=&multi=2#jo
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 2 Avr 2008 - 10:24

Un message de Marielle de Sarnez adressé aux adhérents de Paris. Un peu long mais riche en pistes de travail:


Paris, le 28 mars 2008

Mes chers amis,

Le temps des élections municipales est passé. Aujourd’hui, mes pensées vont vers vous, adhérents et militants du Mouvement Démocrate. Je veux tout d’abord vous remercier. Vous remercier de votre présence, de votre soutien, de votre engagement tout au long de la campagne pour les élections municipales que nous venons de vivre. Grâce à vous tous, dans chacun des arrondissements de Paris, nous avons vécu des moments très forts. Ce témoignage d’amitié et de reconnaissance s’adresse particulièrement à nos vingt têtes de listes. Et à leurs coéquipiers. Ils ont été formidables, vaillants et courageux.

Merci également à tous ceux, ils sont aux alentours de 1000, qui ont travaillé à notre projet « une ville plus humaine ». Et à tous ceux qui, arrondissement par arrondissement, quartier par quartier, ont élaboré nos vingt projets d’arrondissements. Chacun de ces projets était d’une très grande qualité, d’une très grande justesse. Je veux dire un très grand merci à tous les militants qui y ont contribué.

C’est la première fois de toute notre histoire que nous nous présentions sous nos propres couleurs. Chacun et chacune d’entre nous l’a fait en mesurant la chance de vivre une telle entreprise, mais en en mesurant également le risque.

Le résultat est-il ce que nous avions espéré ? Notre objectif implicite, c’était un score de 10 % : nous avons réalisé un peu plus de 9 %. Il nous a manqué moins d’un point pour atteindre l’objectif. Nous avons passé la barre dans trois arrondissements. Dans cinq autres arrondissements, il s’en est fallu de quelques dizaines de voix que nous atteignions le seuil qui nous aurait permis de nous maintenir. Nous avons dû affronter deux vagues qui se sont ajoutées l’une à l’autre : la vague de gauche et la vague de la prime au sortant, qui ont joué l’une et l’autre avec une force particulière à Paris. Nous avons également dû faire face à un taux d’abstention record, jamais atteint depuis 1995. Dans ce contexte difficile, nous avons réalisé un score honorable, qui fait de nous la troisième force politique de la capitale, comme nous le sommes aussi dans tout le pays. Ce score constitue un socle solide sur lequel nous allons maintenant construire.

Bien sûr, il aurait dû nous conduire à avoir une représentation proportionnelle à notre nombre de voix. C’est-à-dire aux environs de quatorze élus au Conseil de Paris. Mais, compte tenu du mode de scrutin, cela n’était possible qu’à la seule condition de fusionner entre les deux tours.

Travailler en partenariat avec le maire sortant, en pleine liberté, dans le respect mutuel ? Nous y étions prêts, et même préparés. Nous avions marqué des signes d’intérêt pour un tel partenariat. Mais le premier tour passé, M. Delanoë a refusé ce partenariat. Chacun jugera de ses raisons. Je pense pour ma part que son attitude préfigure la prochaine ligne de fracture qui va traverser le Parti socialiste à l’occasion de son congrès. Entre ceux qui accepteront une évolution en profondeur, envisageant des majorités plus larges, et ceux qui resteront figés sur une alliance stérile avec l’ultra-gauche.

Pouvions-nous alors, à la va vite, entre les deux tours, négocier par raccroc une entente avec l’UMP ? Il nous a semblé que cela n’aurait pas été digne sur le fond. Pas cohérent non plus. Cette décision, nous l’avons prise à l’unanimité de nos têtes de listes. Je veux en remercier plus particulièrement ceux qui étaient directement concernés, Elisabeth de Fresquet et Pierre-Emmanuel Portheret. Nous avons donc choisi de maintenir nos listes partout où nous le pouvions pour que notre indépendance ne soit pas un vain mot.

Pour ma part, quand je vois une injustice, je veux pouvoir la dénoncer et changer les choses. Ce résultat en sièges est une injustice, dû uniquement au fait que Paris, Lyon et Marseille sont maintenus sous une loi d’exception qui fausse les vrais débats. C’est cela mon regret et c’est cela qu’il faudra changer à l’avenir.

Après le temps de l’élection vient celui de la construction. Nous allons désormais vivre une longue période sans échéance électorale. Nous devons faire de ce temps, propice à la réflexion, au travail en profondeur, une chance pour le Mouvement Démocrate à Paris, en consolidant notre socle électoral, en mettant à contribution chaque adhérent, en allant au devant des Parisiens.

Je vous propose d'abord que la somme des investissements individuels soit mise à profit d’une véritable implantation locale. Créons les conditions d’une écoute permanente des Parisiens : dans les Conseils de quartier, les associations,… Il existe 121 conseils de quartiers. Il faut nous y investir en nombre. Inventons les instruments nouveaux d’une démocratie locale ouverte. Ouvrons le « livre orange » de Paris, qui recensera les besoins, les attentes et les idées des Parisiens. Créons le « fil orange » d’une démocratie locale qui nous permettra d’affirmer notre présence, sur le terrain, dans les six années qui viennent.

Je vous propose que nos groupes de travail se remettent en route pour analyser la politique qui sera entreprise par le Maire de Paris, suivre ce que formulera l’opposition, mais surtout pour proposer notre vision, en cohérence avec le projet que nous avons porté et défendu ces derniers mois.

Je vous propose que, sur chacun des sujets de vie quotidienne des Parisiens, nous demandions à des porte-parole de s’exprimer au nom du Mouvement Démocrate. Ils le feront systématiquement avant chaque Conseil de Paris, mais aussi à l’occasion de l’actualité de tous les jours. Animateurs des groupes de travail, porte-parole par grands secteurs, ce sera l’occasion de faire exister une génération nouvelle. Et de faire entendre dans les medias parisiens une équipe renouvelée.

Dans cette perspective, chacun pourra s’appuyer sur nos conseillers d’arrondissement, qui feront le lien, comme je le ferai au Conseil de Paris, entre l’actualité politique parisienne et notre mouvement.

Je vous propose aussi que nous poursuivions notre dialogue interactif avec les Parisiens via notre blog qui sera également le portail des sites d'arrondissement créés lors de la campagne municipale. L'outil internet est une chance pour dialoguer plus facilement avec nos concitoyens. Saisissons-la !

Je vous propose d’organiser des débats publics pour nous permettre d’aborder en profondeur, avec des invités extérieurs, un certain nombre de grands thèmes. Il me semble que le prochain pourrait utilement porter sur la question du « Grand Paris ».

Autre point très important à mes yeux : je vous propose de reprendre l’organisation de sessions d’accueil pour les nouveaux adhérents et de mettre en place des sessions de formation pour répondre à un besoin souvent exprimé par nos adhérents. Formation sur les idées, les valeurs, les racines de notre Mouvement Démocrate.

Un mot sur l’organisation de nos instances et la vie interne du Mouvement. Le Conseil National du Mouvement Démocrate, c'est-à-dire notre "Parlement" se réunira le mercredi 14 mai à Paris. Ce sera l’occasion de dresser un bilan d’un an d’action gouvernementale, et de tracer des perspectives. Ce sera également l’occasion de débattre, puis d’adopter, ainsi que le prévoient nos nouveaux statuts, le Règlement intérieur national qui servira de cadre à l’organisation des mouvements départementaux et fixera les modalités pratiques des futures élections. Pendant cette période intermédiaire, nous devrons nous appuyer sur des instances départementales élargies. Le prochain Bureau Exécutif national va fixer les critères de cet élargissement pour tous les départements. Dès que nous en aurons connaissance, nous procéderons à l’élargissement de notre Bureau départemental afin de le réunir le plus rapidement possible.

Voilà, mes chers amis, ce que je voulais vous dire sur la situation politique parisienne. Je veux, en conclusion, ajouter quelques mots sur la situation nationale. Le chemin d’indépendance que nous avons choisi est un chemin exigeant. Notre ambition, vous le savez bien, est de changer la vie politique française. Nous voyons depuis trente ans les dégâts de la bipolarisation de notre vie politique. Camp contre camp, effets de balancier successifs de droite à gauche ou de gauche à droite, cette instabilité institutionnelle ne permet pas de conduire notre pays avec l’esprit de réforme, de réalité, d’équité et de justice qui serait nécessaire. Plus que jamais nous croyons que la France a besoin d’une offre politique nouvelle, d’un centre fort, capable de parler avec la droite, comme avec la gauche. Capable de faire émerger, à droite comme à gauche, des femmes et des hommes prêts à bousculer les lignes. Capable de gouverner un jour au sein d’une coalition respectueuse de chacune de ses composantes. Capable de promouvoir un projet d’une société plus créative, plus durable, et plus humaniste. Capable d’imposer une vision où l’être comptera plus que l’avoir.

Ce qu’il nous faut construire est immense. Mais j’ai confiance. Et je sais pouvoir compter sur vous.

Très amicalement à vous,

Marielle de Sarnez
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 2 Avr 2008 - 12:21

Décidément je me retrouve chaque fois : cap21/modem. Lettre longue...... si on tient des discours aussi rasants on est pas près d'avancer !
Revenir en haut Aller en bas
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 44
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 2 Avr 2008 - 17:37

Pas de mauvais esprit, il y avait beaucoup de non-dits qui devaient sortir et qui sont abordés dans ce message...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 2 Avr 2008 - 21:41

Désolée Arnaud, je ne fais pas de mauvais esprit, elle m'énerve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Jeu 3 Avr 2008 - 1:21

Enfin, ça concerne essentiellement Paris.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 8 Avr 2008 - 18:53

nouvelobs 8/04
LA FLAMME OLYMPIQUE A PARIS
"La position du gouvernement révèle une absence totale de courage"

Le fiasco de l'étape parisienne de la flamme, lundi, signe-t-il une première victoire des militants des droits de l'homme ? Quelles actions prévoyez-vous désormais ?

- Oui, cela signe une victoire de ceux qui veulent manifester leur solidarité au Tibet et dire à la Chine combien nous sommes attentifs à la question des droits de l'homme. Sans vouloir faire de jeu de mots, il s'agit de la première victoire d'une longue marche.
Je suis allée manifester hier. Et le dispositif policier en place me laisse une impression étrange. Plus de 3.000 policiers, cela provoque forcément des tensions. Pourtant, les manifestants étaient dans leur droit le plus élémentaire. Le droit de manifester pacifiquement est la première des libertés dans un pays démocratique. C'est un drôle de pays que cette France que nous avons vue hier. Certes, ces manifestations ne sont pas agréables pour les organisateurs.
Mais je ne relâcherai pas la vigilance, en tant qu'élue de Paris, députée européenne et citoyenne. Je continuerai à suivre de près cette question des droits de l'homme en Chine.

Le gouvernement semble quelque peu hésitant vis-à-vis de la Chine. Quelle devrait être, selon vous, son attitude ?

- La stratégie du gouvernement, silencieux et cafouillant, est clairement une mauvaise stratégie. La position du gouvernement révèle une absence totale de courage.
Le gouvernement français a été parmi les derniers à évoquer le problème des droits de l'homme à propos des JO, et n'a aujourd'hui aucune position claire. Bernard Kouchner et Rama Yade sont complètement empêtrés dans cette affaire. Il s'agit d'une faute politique assez lourde.
Pour les dirigeants chinois, on ne peut plus pragmatiques, les droits de l'homme sont une question complètement secondaire. La France est dans son rôle en protestant, tout comme l'UE, si elle avait porté une parole unique.
Angela Merkel n'a jamais mâché ses mots quand elle s'adressait à la Chine, elle a reçu le dalaï-lama, et pourtant l'Allemagne vend plus aux Chinois que la France. On ne plaît pas nécessairement aux Chinois en voulant ne pas leur déplaire. Le courage est une vertu qui est respectée par les autres.
C'est quand même abominable que l'on ait à rappeler que c'est bien la voie à suivre pour la France. Mais, manifestement, elle n'en prend pas le chemin.

Quel serait l'impact selon vous de l'arrêt du parcours de la flamme autour du monde, envisagé par le CIO ? Ne signifie-t-il pas aussi l'arrêt des manifestations qui l'accompagnent ?

- Je pense que le CIO devrait assumer. Le choix de la Chine a été fait en connaissance de cause, pour des raisons économiques plutôt que pour la défense des droits de l'homme. Qu'ils assument ! Il serait préférable que la flamme continue à circuler dans le monde, pour que les gens puissent continuer à manifestes pacifiquement. Si elle fait effectivement les 60.000 km prévus, alors les citoyens du monde se lèveront pour protester et porter ces valeurs des droits de l'homme.

Interview de Marielle de Sarnez par Anne-Sophie Hojlo
(le mardi 8 avril 2008)
Revenir en haut Aller en bas
LAURENT LE BIHAN



Masculin Nombre de messages : 16
Age : 56
Localisation : Vannes
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 8 Avr 2008 - 18:58

polemique qui n'aidera certainement pas la France....
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 8 Avr 2008 - 20:01

juju41 a écrit:

Le choix de la Chine a été fait en connaissance de cause, pour des raisons économiques plutôt que pour la défense des droits de l'homme. Qu'ils assument ! Il serait préférable que la flamme continue à circuler dans le monde, pour que les gens puissent continuer à manifester pacifiquement ....Marielle de Sarnez
(le mardi 8 avril 2008)


Totalement d'accord , je pense exactement la même chose.....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 8 Avr 2008 - 23:09

sur la 6 chez Marco actuellement
--- ?----
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 9 Avr 2008 - 9:49

d0m1 a écrit:
sur la 6 chez Marco actuellement
--- ?----

Oui, rien a noter de spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 9 Avr 2008 - 9:54

ok, pas besoin de regarder l'enregistrement !
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 9 Avr 2008 - 11:03

d0m1 a écrit:
ok, pas besoin de regarder l'enregistrement !
Ni de l'interview, ni de l'émission, pas un bon numéro hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Ven 23 Mai 2008 - 11:37

Marielle de Sarnez sur Direct 8 mardi 27 mai


Marielle de Sarnez sera l'invitée mardi 27 mai à 22h20 de l'émission "Politiquement parlant" présentée par Valérie Trierweiler sur Direct 8.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 28 Mai 2008 - 18:35

mercredi, 28 mai 2008


Marielle de Sarnez et Philippe Morillon


Marielle de Sarnez et Philippe Morillon font condamner fermement le Hezbollah, au nom de l'ADLE, au sein du Parlement Européen.
J'avoue que je suis fier que la proposition vienne de Marielle et de Philippe Morillon. Nos euro-députés MoDem ne se tournent pas les pouces, c'est le moins que l'on puisse dire.
Je copie ici la résolution qui a été adoptée par le Parlement Européen :
déposée à la suite de déclarations du Conseil et de la Commission conformément à l'article 103, paragraphe 2, du règlement
par Philippe Morillon, Elizabeth Lynne et Marielle De Sarnez au nom du groupe ALDE sur la situation au Liban
Le Parlement européen,
– vu ses résolutions antérieures sur le Moyen-Orient, en particulier celles du 16 janvier 2003 sur la conclusion d'un accord d'association avec la République libanaise, du 10 mars 2005 sur la situation au Liban, du 7 septembre 2006 sur la situation au Proche-Orient, du 12 juillet 2007 sur le Proche-Orient, et du 29 novembre 2007 sur la proposition de décision du Conseil portant attribution d'une aide macrofinancière de la Communauté au Liban,
– vu les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies 1559 (2004), 1636 (2005), 1680 (2006), 1701 (2006) et 1757 (2007),
– vu l'accord d'association euro-méditerranéen établissant une association entre la Communauté européenne et ses États membres, d'une part, et la République libanaise, d'autre part,
– vu la décision du Conseil 2007/860/CE du 10 décembre 2007 portant attribution d'une aide macrofinancière de la Communauté au Liban,
– vu la déclaration de la Présidence, au nom de l'Union européenne, sur le Moyen-Orient, du 14 mars 2008,
– vu la déclaration du Haut Représentant pour la PESC du 15 mai 2008,
– vu l'article 103, paragraphe 2, de son règlement,
A. considérant que l'établissement d'un Liban stable, pleinement souverain, uni et démocratique revêt une importance cruciale pour la stabilité et le développement pacifique de l'ensemble du Moyen-Orient,
B. considérant que le Liban se trouve depuis longtemps dans une impasse politique qui paralyse le fonctionnement correct des institutions fragiles du pays,
C. considérant que, le 6 mai 2008, le gouvernement libanais a décidé de mettre hors la loi le vaste réseau de télécommunications du Hezbollah, considéré par ce groupe comme faisant partie intégrante de ses mesures de défense contre Israël, et de licencier le chef de sécurité de l'aéroport présumé lié au Hezbollah,
D. considérant que des affrontements violents ont éclaté dans certaines parties du pays et, en particulier, dans la capitale, où des milices du Hezbollah ont érigé des barricades, bloqué l'aéroport et pris le contrôle de Beyrouth-Ouest,
E. considérant que les combats se sont étendus à la région du Chouf et au Nord, causant au total la mort d'au moins 80 personnes; considérant que l'armée libanaise a décidé de ne pas intervenir et, après qu'une trêve eut été conclue et que les milices du Hezbollah se furent retirées, a repris progressivement le contrôle de la situation et tenté de rétablir l'ordre; considérant que ces combats ont été les pires qui se soient produits depuis la fin de la guerre civile de 1975 à 1990,
F. considérant que le 15 mai 2008, une délégation de la Ligue arabe, sous la direction du Qatar, est arrivée à un accord avec les dirigeants libanais pour mettre fin à la crise,
G. considérant que la résolution 1757(2007) du Conseil de sécurité des Nations unies met en place un tribunal international chargé de juger les responsables de l'assassinat de l'ancien premier ministre libanais Rafic Hariri et d'autres assassinats politiques au Liban,
H. considérant que l'article 2 de l'accord euro-méditerranéen établissant une association entre la Communauté européenne et ses États membres, d'une part, et la République libanaise, d'autre part, stipule que les relations entre les parties, ainsi que toutes les autres dispositions de l'accord, sont fondées sur le respect des principes démocratiques et des droits fondamentaux de l'homme inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, respect qui inspire leur politique intérieure et internationale et constitue un élément essentiel dudit accord,
I. considérant que, suite au conflit armé de juillet-août 2006, le Liban se trouve toujours confronté à des défis financiers et économiques considérables; considérant que les autorités du Liban ont adopté, le 4 janvier 2007, un vaste programme de réformes socio-économiques; considérant que l'Union européenne a proposé l'octroi d'une assistance macrofinancière d'un montant de 80 million d'euros, pour soutenir les efforts réalisés par le Liban à l'échelon national pour assurer la reconstruction après la guerre et opérer un redressement économique durable, et alléger ainsi les contraintes financières qui pèsent sur la mise en œuvre du programme économique du gouvernement,
L. considérant que plus de 300 000 réfugiés palestiniens vivent toujours dans des conditions misérables au Liban; considérant que les explosions de violences et les combats avec l'armée qui ont eu lieu dans certains camps de réfugiés palestiniens ont contribué à aggraver la situation dans le pays,
M. considérant que la situation des fermes de Chebaa et l'établissement de frontières bien définies entre le Liban et Israël restent des questions en suspens,
N. considérant que, depuis le retrait de ses troupes en 2005, la Syrie n'a pas cessé de faire de l'obstruction et de s'immiscer dans les affaires intérieures libanaises,
1. se dit profondément préoccupé par les graves conséquences que pourraient avoir la crise politique actuelle et la détérioration de la situation sécuritaire au Liban; souligne l'importance de la stabilité, de la souveraineté, de l'indépendance, de l'unité et de l'intégrité territoriale du Liban et souligne que la stabilité politique au Liban ne peut reposer que sur la restauration d'un climat de confiance entre toutes les parties et sur le rejet de toute ingérence extérieure;
2. condamne fermement la conduite du Hezbollah, qui utilise la force ou menace de le faire pour atteindre ses objectifs politiques supérieurs;
3. déplore qu'en dépit de l'accord conclu par les diverses factions libanaises en vue de mettre un terme au conflit armé, de nouvelles confrontations aient encore eu lieu dans la soirée du 15 mai à Baalbek, dans l'est du pays, entre des milices de différentes factions; selon les services de sécurité, une personne a été tuée et une autre a été blessée à cette occasion;
4. souligne que l'attitude du Hezbollah, qui se comporte comme un État dans l'État, est incompatible avec un système démocratique; invite dès lors la direction du Hezbollah à prendre clairement parti et, conformément à la résolution 1559 du Conseil de sécurité de l'ONU, à démanteler et à désarmer ses milices, à renoncer à la violence, à accepter sans réserve les règles de la démocratie et à reconnaître toutes les autorités et institutions de l'État démocratiquement élues, quelle que soit leur appartenance ou origine ethnique, religieuse ou politique;
5. déplore le fait que la session du parlement libanais au cours de laquelle devait être élu le président de la république ait été reportée sine die et invite instamment toutes les parties à conclure un accord de manière à ce que les élections puissent avoir lieu dans les meilleurs délais;
6. soutient tous les efforts visant à trouver une solution constitutionnelle et démocratique à l'impasse politique actuelle; souligne qu'aucune solution durable ne pourra être trouvée sans que les parties impliquées d'une manière directe ou indirecte ne fassent la preuve d'une réelle volonté politique de s'attaquer aux causes profondes de la crise;
7. presse le président du parlement libanais de tout mettre en oeuvre pour restaurer le fonctionnement de l'institution, qui est une condition essentielle de la démocratie, pour contribuer à un dialogue de réconciliation nationale et pour trouver une solution de compromis à l'impasse politique actuelle;
8. se félicite de l'accord auquel sont parvenues les parties sous la médiation du Qatar et soutient vivement les efforts en cours de la Ligue arabe, et en particulier du premier ministre du Qatar, pour résoudre la crise politique actuelle afin d'arriver à un accord large et approfondi;
9. décide, sous réserve, d'inviter tous les chefs des groupes parlementaires libanais à Bruxelles, en coordination avec la Ligue arabe, de manière à apaiser la crise institutionnelle, reconstruire la confiance et faciliter le dialogue en vue d'obtenir un compromis durable;
10. demande à nouveau à toutes les parties concernées de faciliter les travaux du tribunal international chargé de juger les personnes responsables de l'assassinat de l'ancien premier ministre Rafik Hariri et d'autres assassinats commis pour des raisons politiques au Liban et invite instamment la Syrie à coopérer sans réserve avec ce tribunal;
11. presse le gouvernement libanais de s'employer sans relâche à mettre fin à toute discrimination à l'encontre des réfugiés palestiniens et appelle à nouveau la communauté internationale à accroître son assistance pour arriver à un règlement durable;
12. appelle au désarmement progressif de toutes les milices et de tous les groupes paramilitaires et estime qu'il est vital que toutes les armes importées au Liban soient destinées uniquement à l'armée officielle libanaise; invite à nouveau le gouvernement libanais à exercer, en coopération avec la FINUL, sa pleine souveraineté et un contrôle effectif sur les frontières et sur le territoire du pays à cet égard;
13. invite la Syrie à s'abstenir de toute ingérence susceptible de nuire aux affaires intérieures libanaises et à jouer un rôle constructif pour mettre en place une paix et une stabilité durable dans le pays;
14. répète qu'il approuve la détermination de l'Union européenne à aider le Liban dans sa restructuration économique; invite le Conseil et la Commission à persévérer dans leurs efforts pour soutenir la reconstruction et le redressement économique du Liban ainsi que pour établir une coopération plus étroite avec la société civile dans le pays, de manière à y promouvoir une plus grande démocratisation;
15. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, au haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au Secrétaire général des Nations unies, au secrétaire général de la Ligue arabe, à l'envoyé spécial du Quatuor au Moyen-Orient, au président de l'Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne, au gouvernement et au parlement du Liban ainsi qu'au Président et au gouvernement de la Syrie.

http://heresie.hautetfort.com/archive/2008/05/28/marielle-de-sarnez-et-philippe-morillon.html
Revenir en haut Aller en bas
roymustang



Masculin Nombre de messages : 59
Age : 28
Localisation : Montbéliard
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mer 28 Mai 2008 - 19:34

Il ne faut pas oublier que le Moyen-Orient est un région très tendue et que le Liban fait partie des tensions au Moyen-Orient.

Si on s'occupe du Liban, il faut aussi s'occuper de la Jordanie, d'Israël, de la Palestine, de la Syrie et aussi de l'Iran.

Le problème libanais ne sera pas résolu si facilement car le Liban n'est qu'une partie du puzzle de la résolution des conflits au Moyen-Orient.

Aujoud'hui, la seule résolution possible des conflits de cette région est de discuter avec l'Iran car c'est de là que viennent tous les mouvements islamistes qui font peur dans cette région du monde. Si un jour, on parvient à discuter avec l'Iran et à reconnaître l'Etat d'Israël, les conflist du Moyen-Orient s'arrêteront et ce sera aussi la fin des terroristes fondamentalistes.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 10:42

mouvementdemocrate.fr

Concentration dans les medias: l'ADLE appelle à la vigilance
Jun 03, 2008 07:57:00 GMT

Soucieuse du phénomène de concentration qui pourrait affecter le pluralisme des médias dans l'Union européenne, l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE) a apporté son soutien à un rapport voté aujourd'hui par la commission Culture du Parlement européen, qui partage ce point de vue et préconise des solutions. Rapporteur fictive de l'ADLE, Marielle de Sarnez a déclaré: "La concentration est une menace pour le pluralisme et la diversité culturelle alors que de grandes entreprises du secteur des médias ont constitué des positions importantes et souvent dominantes dans certains États membres".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 11:51

C'est indéniable que c'est un problème. Et chez nous, ça ne va pas en s'arrangeant : http://www.marianne2.fr/Commission-Cope-les-copains-d-abord-!_a87887.html. Suspect

Franchement, je regrette de plus en plus d'avoir pensé que supprimer la pub sur le service public était une bonne idée. pale
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 12:21

Nous étions quand même un certain nombre à avoir compris tout de suite que c'était une magouille du zozo pour encore favoriser ses copains...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 13:40

Jean-Luc a écrit:
Nous étions quand même un certain nombre à avoir compris tout de suite que c'était une magouille du zozo pour encore favoriser ses copains...
Je te rassure : moi aussi.

Mais ça n'empêchait que sur le principe, j'étais pour. Car je trouve qu'on demande 2 choses contradictoires: faire du culturel et courir après TF1 en terme d'audimat (pour faire rentrer des recettes publicitaires).. Et par le passé, cette "mission de service public" a un peu trop servi de cache-misère et de prétexte à fourguer certains programmes indignes du service public, genre "C'est mon choix". Mais il est vrai aussi que depuis ça s'est bien arrangé.
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 33
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 13:49

Bien arrangé ?

Y a toujours "C'est mon choix" ou quasiment (le producteur de l'ancien est animateur et producteur du second).

Mais je suis aussi pour la disparition de la pub. Mais n'est-ce pas utopiste ? Je veux dire par là, qu'on a bien d'autres soucis à régler avant de s'y intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 14:32

Prouesse a écrit:
Mais je suis aussi pour la disparition de la pub. Mais n'est-ce pas utopiste ? Je veux dire par là, qu'on a bien d'autres soucis à régler avant de s'y intéresser.
Ça fait partie des écrans de fumée qu'allume sans cesse le microbe : lancer des choses a priori intéressantes mais pas vitales pour deux sous afin de détourner l'attention de choses bien plus graves.
Quoi qu'il en soit, pour moi le seul moyen "honnête" de supprimer la pub des chaînes publiques est de leur accorder un % des recettes publicitaires des chaînes privées, de sorte qu'elles profitent toujours de la manne.

Bon, on est un peu sorti du sujet de ce fil...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 14:44

Prouesse a écrit:
Bien arrangé ?

Y a toujours "C'est mon choix" ou quasiment (le producteur de l'ancien est animateur et producteur du second).

Mais je suis aussi pour la disparition de la pub. Mais n'est-ce pas utopiste ? Je veux dire par là, qu'on a bien d'autres soucis à régler avant de s'y intéresser.
C'est sûr : y'a pas urgence à ça. Et ça ne peut se faire qu'en gaarantissant le même financement (1,2 milliards) qu'aujourd'hui. Mais quand je dis bien arrangé, je parle de la qualité globale des programmes. Mais il reste quelques points noirs, dont les émissions de Delarue.

Jean-Luc a écrit:
Ça fait partie des écrans de fumée qu'allume sans cesse le microbe : lancer des choses a priori intéressantes mais pas vitales pour deux sous afin de détourner l'attention de choses bien plus graves.
Quoi qu'il en soit, pour moi le seul moyen "honnête" de supprimer la pub des chaînes publiques est de leur accorder un % des recettes publicitaires des chaînes privées, de sorte qu'elles profitent toujours de la manne.
Outre faire un cadeau à son pote Bouygues, le microbe avait surtout envie de faire un coup. C'était une idée de la gauche au départ : il savait donc qu'ils auraient du mal à dire que c'était une mauvaise idée. Il n'y avait qu'à voir sa mine réjouie au moment de l'annonce.
Donc il a balancé l'annonce de la suppression de la pub au 1er janvier 2009 sans réfléchir et après seulement il a engagé la réflexion sur comment on allait faire, alors qu'il aurait fallu l'exact inverse. Total, avec ses conneries, tout ce qu'il a réussi à faire pour le moment, c'est à déstabiliser le service public qui ne sait pas à quelle sauce il va être mangé et à lui faire perdre 150 millions d'euros de financement pour 2008 vu que les annonceurs ont déjà commencé à plier bagage.

Mais c'est pas grave : ça amuse le microbe... C'est totalement irresponsable !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 14:48

médiépart abonnement

[b]Télévision: un millier de professionnels se mobilisent pour le service public[/b]
03 jun 2008Par Antoine Perraud
Les grandes manœuvres battent leur plein alors que la Commission Copé sur l’audiovisuel public doit rendre ses conclusions le 25 juin. Les trois grandes chaînes privées, TF1, M6 et Canal+, ont ainsi envoyé une lettre commune au gouvernement. Elles s’insurgent à l’avance contre toute possible taxation de leurs recettes publicitaires supplémentaires dans le sillage de la suppression de la publicité sur le service public. Une telle piste de réflexion est en effet, entre autres, avancée par la commission Copé.



Cette annonce a « stupéfait » les dirigeants de TF1 (Nonce Paolini), M6 (Nicolas de Tavernost) et Canal+ (Bertrand Méheut), indiquent-ils dans leur lettre commune. Les trois chaînes ont en effet créé, à la mi-mai, une association pour défendre ensemble leurs intérêts.



Intérêts qui ne semblent pourtant pas absents des préoccupations gouvernementales. La ministre de la Culture, Christine Albanel, propose ainsi d'augmenter de 3 minutes le volume horaire maximal de publicité sur les chaînes privées, qui passerait donc de 6 à 9 minutes par heure en moyenne, dans le cadre de la directive européenne sur les services de médias audiovisuels, indique-t-elle dans un entretien aux Echos ce mardi.



Un tel volume sera en outre calculé sur une heure d'horloge (de 20h00 à 21h00 par exemple) et non plus sur une heure glissante (de 19h50 à 20h50), ajoute la ministre.



Ces deux dispositions « relèvent du décret. Nous avons déjà rédigé le projet de décret et nous lançons aujourd'hui une consultation publique d'une durée d'un mois sur ce projet », indique Christine Albanel, précisant que le décret pourrait être publié « dès l'été ».



La ministre de la culture et de la communication souhaite également alléger les règles anti-concentration : « Nous réfléchissons à repenser la règle interdisant à un même groupe de détenir à la fois un journal national, une télévision et une radio. »




c'est encore pire....
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 14:56

Citation :
Les trois grandes chaînes privées, TF1, M6 et Canal+, ont ainsi envoyé une lettre commune au gouvernement. Elles s’insurgent à l’avance contre toute possible taxation de leurs recettes publicitaires supplémentaires dans le sillage de la suppression de la publicité sur le service public.
Ben tiens... Suspect

Il leur faut le beurre, l'argent du beurre, le cul de la fermière et en prime le sourire du fermier. Avec un bon copain à eux à l'Élysée, ils auraient tort de se gêner.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   Mar 3 Juin 2008 - 15:17

Jean-Luc a écrit:
Citation :
Les trois grandes chaînes privées, TF1, M6 et Canal+, ont ainsi envoyé une lettre commune au gouvernement. Elles s’insurgent à l’avance contre toute possible taxation de leurs recettes publicitaires supplémentaires dans le sillage de la suppression de la publicité sur le service public.
Ben tiens... Suspect

Il leur faut le beurre, l'argent du beurre, le cul de la fermière et en prime le sourire du fermier. Avec un bon copain à eux à l'Élysée, ils auraient tort de se gêner.
Tout juste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interventions de Marielle de Sarnez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interventions de Marielle de Sarnez
Revenir en haut 
Page 2 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interventions de Marielle de Sarnez
» résolution Tibet ( Marielle de Sarnez)
» Le sourire de Marielle de Sarnez
» "Féminin singulier" de Marielle de Sarnez
» Le Grand Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Pôle Modem :: Actu Média-
Sauter vers: