Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lettre ouverte à un candidat aux municipales de Cintré

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane Bello



Masculin Nombre de messages : 1
Age : 53
Localisation : Cintré
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Lettre ouverte à un candidat aux municipales de Cintré   Mer 20 Fév 2008 - 15:51

Lettre ouverte à Monsieur Pincemin, chef de liste aux élections municipales de Mars 2008, à Cintré.

Monsieur Pincemin,

Etranger aux affaires politiques si ce n’est par le partage de convictions et de valeurs qui dirigent mon vote d’un coté ou d’un autre, je souhaite connaître votre point de vue sur certains sujets qui intéressent la vie d’une commune comme Cintré.

Je pourrais me contenter de lire votre programme ou de vous écouter, le temps venu. Mais la composition de votre liste me fait pressentir certaines contradictions entre un militant du MODEM tel que vous et certains de vos colistiers.

Une majorité de vos colistiers fait partie de l’association « Cintré à tout cœur », ceux là même qui sont directement concernés par l’aménagement du centre bourg de Cintré ou du POS/PLU. Soit qu’ils seraient susceptible d’être expropriés, soit qu’ils verraient leur environnement proche modifié.

Je suis moi-même concerné au premier chef puisque le projet de mail est-ouest passe par mon jardin auquel je suis très attaché et qu’aucune indemnité financière ne pourra remplacer. J’ai participé à la première réunion de la future association « Cintré à tout cœur », sans grande conviction, ne voyant pas comment une somme d’intérêts particuliers et privés pourraient se fédérer et surtout sur quelles valeurs. Cette réunion a été pour moi suffisamment instructive pour me décider à ne pas m’engager plus avant au coté de l’association.

La défense des intérêts privés se muait en défense du patrimoine, le rejet de petits collectifs en développement durable. Moi qui suis attaché à ces valeurs, je n’admets pas facilement quelles soient utilisées de cette façon. Depuis, des personnes bien intentionnées se soient rattachées au mouvement, mais je pense qu’elles sont utilisées pour servir les intérêts d’un petit nombre. Ce petit nombre, je le retrouve sur votre liste.

Bien sûr le politiquement correct est préservé lors des réunions publiques et le discours a été depuis édulcoré pour être plus vendeur. Mais on peut malgré tout lire entre les lignes de ce qui se dit lors de la première de ces réunions :

· Pas assez de parkings prévus dans le futur aménagement du bourg :
Cette critique est souvent portée par les défenseurs du « tout voiture » qui craignent toujours de ne pas pouvoir se stationner « à la porte du café ». Pour ma part, je ne connais pas beaucoup de commune disposant d’autant de places de stationnement, au regard des parkings de l’école, à proximité de tous les commerces. Je pense personnellement que les parkings attirent les voitures et que leur déficit favorise les déplacements doux.

· Les logements situés au dessus des commerces pâtiraient de nuisances occasionnées par ces derniers :
Ici, il s’agissait je pense d’une critique à l’encontre du nouvel immeuble qui remplace la boulangerie et de suggérer que celui-ci ne dépasse pas un rez-de-chaussée. En effet, un immeuble à cet endroit pourrait nuire aux maisons attenantes qui appartiennent à un de vos colistiers.

· Limiter la hauteur du bâti à un étage ou deux plus combles :
Comme il est d’ailleurs prévu dans le PLU. Mais ils considèrent que les promoteurs et le maire actuel pourront outre passer ce document. Je ne suis pas partisan et lorsque j’arguais en procès d’intention, il m’a été violemment rétorqué que si des personnes pro-maire faisaient parti de l’association, mon interlocuteur n’avait plus qu’à la quitter sur le champ. Ceci pour expliquer le climat et pour insister sur le fait que les arguments évoqués sont souvent là pour rameuter des partisans à une cause virtuelle.

· Nous payons 80% des trottoirs :
« J’ai lu un article où il est dit que nous payons 80% des trottoirs » Ben oui, et alors ? Ici, il est clair encore qu’il ne s’agit ni de développement durable, ni de qualité de vie, ni de quoi que soit d’autre que de frapper le contribuable qui sommeille en chacun de nous. Mais réfléchissons quand même au sens de cette phrase ; Ceci ne veut il pas dire qu’il faut arrêter de faire des trottoirs à Cintré parce que ça nous coûte cher ? Je n’ai pas entendu le pendant : « Nous payons 80% des parkings », pourtant, lors de la même réunion, ils réclamaient plus de parkings à Cintré.

· Limiter les immeubles :
Les immeubles font peur aux gens de l’association ; Ils sont le symbole de l’urbanisation sauvage des années 70 dont nous souffrons encore. L’immeuble symbolise aussi le logement à loyer modéré. Sous couvert de protéger le patrimoine de Cintré, on veut empêcher le développement de notre commune. Comme si demain nous allions abattre les calvaires, l’église, les monuments remarquables pour les remplacer par du béton. Encore une fois je ne suis pas partisan, même si mon jardin est peut être en sursis et je me refuse à ce genre de frauduleux raccourcis. En fait de patrimoine, il s’agit de préserver certaines habitations en fin de vie, louées ou qui étaient encore récemment louées par des propriétaires qui ne peuvent ou ne veulent pas investir pour les maintenir en état.
Que dit le développement durable en matière d’urbanisme ? Le modèle de la maison individuelle est impossible à tenir et encore moins celui de la maison à 100.000 Euro source de gaspillage à tous les points de vue. Cette démagogie a le vent en poupe chez les politiques car cette maison individuelle fait rêver la plupart d’entre nous. Mais quelle est la maison individuelle qui nous fait rêver ? Celle qui coûte de plus en plus cher, posée sur un terrain à peine plus grand qu’une terrasse ? Celle que nos enfants ne pourront jamais s’offrir quand la place sera hors de leur bourse ? Celle qui ne tient pas ses promesses de verdure, de tranquillité, de proximité des services ?
Nous sommes en train faire croire qu’on pourra remplacer les immeubles des années 70 par des champs de maisons agglutinées et de plus en plus excentrées. Le petit collectif de proximité est plus réaliste. Il s’agit de se tourner vers l’autre modèle d’immeuble : celui qui permet de gagner de l’espace pour le mettre au service de tous les habitants ; qui met en œuvre des matériaux respectueux de notre environnement ; qui permet d’optimiser les dépenses d’énergies et de rendre accessibles les énergies renouvelables dont chacun sait qu’elles sont encore peu accessibles aux particuliers ; qui préserve la tranquillité et l’intimité de ces occupants par un meilleur traitement des nuisances sonores et visuelles ; enfin, qui permettra à nos enfants de se loger.
Des exemples existent déjà en France de HLM HQE (Haute Qualité Environnementale) ce qui prouve que quand la volonté est là, les promoteurs savent faire sans que cela coûtent forcément plus cher.

· Augmentation de la délinquance :
« En favorisant l’arrivée de nouvelles populations, la délinquance risque d’augmenter à Cintré ». Nous avons déjà une petite délinquance à Cintré et pourtant je n’y vois pas encore de gros collectif à loyer modéré ni beaucoup de population « colorée ». Cette jeune délinquance est connue et identifiée, il s’agit de jeunes qui habitent dans des lotissements et non en immeuble. Ils ont pour terrain de jeu notre belle campagne environnante mais apparemment ils s’ennuient à Cintré. C’est comme ça et plus comme dans le temps ; les jeux ne sont plus les mêmes. A croire que dans ma cité d’Aulnay Sous Bois on avait plus de ressources : plus d’immeubles, de halls d’immeuble, de rues, … On ne s’ennuyait pas, sauf le dimanche. C’est comme ça : aujourd’hui on s’ennuie à Aulnay et à Cintré. A Aulnay on brûle des voitures et à Cintré on tague l’arrêt de bus, l’école, on renverse les poubelles, … Il faudrait inventer le droit au loisir minimum.

· Sauvegarder le patrimoine :
Lequel ? Je ne sache pas qu’il soit en projet de raser l’église, le lavoir ou le calvaire. Quant aux quelques bâtiments en terre, il est effectivement temps et même déjà trop tard pour certains. La grange, la seule jolie restauration, a été réalisée par l’actuelle municipalité et elle me satisfait pleinement. Sachant bien sûr que ces questions sont aussi affaire de goût et que les goûts et les couleurs…

· Les nuisances apportées par le bus :
Certaines personnes font parties de l’association et maintenant de votre liste car le futur tracé du bus passe par leur rue ou leur impasse. Pas par leur jardin ni dans leur maison mais « seulement » dans leur rue. Le bus est donc seulement source de nuisance. Et les gens qu’il transporte ? Les usagers des transports en commun devraient mieux se défendre.

Voici donc ce qui se disait lors d’une réunion publique.

Maintenant, je vais vous dire ce qui se dit lors d’une réunion privée où il était question de persuader une dame âgée, ma voisine, d’adhérer à l’association. Réunion à laquelle j’assistais. Je reprends les mêmes termes :
« Cintré va devenir une ville de pauvres, il va se construire des immeubles et des voitures vont brûler au seuil de votre porte. Des immigrés vont venir s’installer dans votre village. Ils vont abattre la boulangerie et vous n’aurez donc plus de pain.» Ce discours a été tenu par le président de l’association de l’époque.

Voici se qui se dit lors de la première réunion à laquelle j’ai participé :
« Pour habiter Cintré, il faut avoir un certain niveau de ressources ; On ne vient pas s’installer à Cintré quand on ne peut pas se payer deux voitures. Qu’est ce que ça peut faire aux gens qui prennent le bus de marcher 500 mètres de plus ? Rien ne les empêchera de faire dix étages aux immeubles.»

Vous aurez compris, monsieur Pincemin, je ne partage pas ces valeurs et je m’étonne beaucoup de les voir figurer en bonne place dans votre liste. Vous aurez également compris que je ne suis pas quelqu’un qui recherchera un quelconque avantage de ces élections pour défendre mes intérêts privés. Ceux-ci, comme leur nom l’indique, seront défendus par moi seul, quand le moment sera venu.

Cordialement,
Stéphane Bello.


Titre modifié ArnaudH
Titre original: Lettre ouverte à un candidat aux municipales
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte à un candidat aux municipales de Cintré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Organisation sur le terrain et sur internet :: Fédération Nationale :: Municipales 2008-
Sauter vers: