Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens   Mer 27 Fév 2008 - 23:01

POLITIQUE.net Brèves
La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens

--------------------------------------------------------------------------------

publié le mercredi 27 février 2008 à 20h45



--------------------------------------------------------------------------------
L'information révélée par le Canard Enchaîné dans son édition du jour a peu de chance d'être relayée dans les grands médias (radio/télévision) : un peu complexe, trop technique, elle manque de lisibilité immédiate. Pourtant, l'article du Canard Enchaîné révèle une forme de gestion du pouvoir plutôt étonnante. La ministre de la Santé a demandé aux services chargés de lutter contre les fraudes des pharmaciens, d'annuler toutes les procédures pour l'année 2007. Les services des fraudes avaient établi que de nombreuses pharmacies avaient vendu des génériques à un prix trop élevé, pour augmenter leur bénéfice. Explications.


--------------------------------------------------------------------------------

Le principe des marges arrière pour les médicaments
Comme pour les biens de consommation courante, les médicaments génériques sont soumis à des règles tarifaires strictes : les prix de vente sont fixés par un Comité économique de santé. Si les pharmacies ne fixent pas le prix du générique, elles ont tout de même tout le loisir de négocier avec les fournisseurs. Selon les quantités commandées, les pharmacies peuvent ainsi négocier certains rabais. C'est ce qu'on appelle des marges arrière.
Exemple : la pharmacie achète 10 000 boites de générique au prix de 9 euros la boite, mais le fournisseur, étant donné les quantités vendues, va faire une ristourne à 8 euros la boite. Résultat : les boîtes de médicament sont vendus 9 euros (le prix légal) alors que les pharmacies les ont acheté 8 euros (1 euro par boite = marge arrière).
Ce système de marges arrière a été instauré pour tenter de protéger les fournisseurs et interdire la vente à perte.


--------------------------------------------------------------------------------
La réglementation Dutreil de 2005
Si ces marges arrière permettent aux fournisseurs d'avoir un revenu garanti, elle pénalise les patients qui ne bénéficient pas des ristournes obtenus par les pharmaciens. Ces derniers n'ont en effet pas le droit de vendre moins cher que le prix fixé légalement. Mais depuis la loi Dutreil de 2005, les pharmaciens ont l'obligation de répercuter une partie de ces marges arrière lorsque celles-ci sont importantes, en baissant le prix de vente de ces médicaments génériques. Grâce à cette loi, les marges arrière ont été ramenées à 20% en 2006 et à 15% en 2007.


--------------------------------------------------------------------------------

Les pharmaciens vendent les médicaments génériques à un prix trop élevé
Les services départements et régionaux de la DGC-CRF (qui luttent contre les fraudes des pharmaciens) ont décelé des manquements aux règlements dans de nombreuses pharmacies. En clair, certains pharmaciens n'ont pas répercuté les marges arrière sur le prix de vente des médicaments et continuent à empocher les 20% de ristournes pour leur seul bénéfice. A ce tarif, les médicaments étaient donc vendus à un prix bien plus élevé que le prix d'achat aux fournisseurs. En temps normal, une fois l'infraction constatée, les pharmaciens doivent être sanctionnés et contraints à payer une lourde amende.


--------------------------------------------------------------------------------

Roselyne Bachelot a obtenu la suspension des sanctions
Selon le Canard Enchaîné du 27 février 2008, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a demandé à Christine Lagarde, sa collègue des finances qui a autorité sur les services de contrôle des pharmacies, de suspendre les sanctions, sous prétexte de "trouver, avec les différents acteurs, des solutions constructives sur ce dossier". Début janvier, la direction des Fraudes a reçu comme consigne de suspendre les enquêtes en cours et de détruire les procès verbaux rédigés en 2007. Et le 22 janvier, les services des Fraudes ont appris qu'ils n'avaient plus à enquêter sur les marges arrière puisqu'une loi avait été votée autorisant les pharmaciens à encaisser jusqu'à 17% de marges arrière. Grâce à cette nouvelle loi, les fraudeurs sont désormais dans les clous.

Roselyne Bachelot, docteur en pharmacie dans le civil, a donc bien soigné sa clientèle grâce à sa politique clientéliste en amnistiant les fraudeurs des pharmacies… sur le dos des patients.



*** Source
- "Bachelot soigne les pharmaciens", Le Canard Enchaîné n°4557, 27 février 2008
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens   Mer 27 Fév 2008 - 23:26

J'aime bien le Canard, mais là il ne tape pas au bon endroit.
La marge brute des pharmacies est de 26 à 28%. C'est l'une des plus basse de la distribution spécialisée. Les différentes mesures pour diminuer le déficit de la sécu ont détérioré l'économie des officines, et on considère qu'il y en a actuellement au moins 5000 en trop sur 23000.
Ces histoires de marges arrières sont très embrouillées; par exemple, on nous a raconté depuis plusieurs années que les grandes surfaces recoivent des marges arrières considérables (jusqu'à 35%), qu'elles ne peuvent utiliser pour baisser les prix de vente à cause d'une loi qui le leur interdit. En conséquence, ces sommes considérables devraient se retrouver dans leurs résultats. Curieusement leurs résultats n'ont pas changé, alors où sont passées les marges arrières? et comment pourraient-ils baisser les prix suite au changement de la loi si leurs résultats ne leur permettent pas?
Revenir en haut Aller en bas
 
Roselyne Bachelot, a couvert les fraudes des pharmaciens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: