Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Droits de l Homme en chine .....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Droits de l Homme en chine .....   Mer 12 Mar 2008 - 22:57

Washington retire la Chine de sa liste noire des droits de l'homme




WASHINGTON, 11 mars 2008 (AFP) — Les Etats-Unis ont retiré mardi la Chine de leur liste des pires violateurs des droits de l'homme, sur laquelle ils ont ajouté la Syrie, le Soudan et l'Erythrée, tout en notant que le régime chinois continue à "harceler", "emprisonner" et "torturer".
Dans son rapport annuel sur les droits de l'Homme, publié par le département d'Etat, Washington cite dix pays dans lesquels le pouvoir est resté en 2007 "concentré entre les mains de dirigeants n'ayant aucun compte à rendre": la Corée du Nord, la Birmanie, l'Iran, la Syrie, le Zimbabwe, Cuba, le Bélarus, l'Ouzbékistan, l'Erythrée et le Soudan.
La Chine, qui figurait l'an dernier et en 2005 sur cette liste des "pires violateurs systématiques des droits de l'Homme dans le monde", est reléguée en cette année de Jeux Olympiques au rang de "pays autoritaire en pleine réforme économique ayant vécu des changements sociaux rapides mais n'ayant pas procédé à des réformes politiques et continuant à nier à ses citoyens les droits de l'Homme et les libertés fondamentales basiques".
"Ce rapport est rédigé avec l'espoir qu'aucune partie du monde n'est condamnée à perpétuité à la tyrannie", a déclaré la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, en présentant ce rapport.
Le rapport souligne que le bilan du régime chinois en 2007 est resté "mauvais", faisant état de cas de torture et de contrôle abusif des naissances mais note que le gouvernement a procédé à "plusieurs réformes importantes", notamment l'examen par le parlement chinois de certains aspects de la législation sur la peine de mort.
"Le gouvernement a continué à surveiller, harceler, détenir, arrêter et emprisonner des journalistes, des écrivains, des activistes et des avocats ainsi que leurs familles, qui cherchaient pour la plupart à exercer des droits prévus dans la loi", ajoute le rapport.
Sur cette deuxième liste figure notamment le Venezuela, le Nigeria, la Thaïlande, le Kenya et l'Egypte.
Le département d'Etat a cherché à minimiser la signification de ce retrait du régime chinois de la liste des "pires violateurs" des droits de l'Homme à quelques mois des Jeux Olympiques.
"Cette liste n'a aucune valeur statutaire", a souligné Tom Casey, un porte-parole du ministère américain des Affaires étrangères. L'inscription d'un pays sur la liste des pays soutenant le terrorisme entraîne par exemple des sanctions américaines.
"Cette année, la décision a été prise de souligner le fait que bien que la Chine ait enregistré tous ces progrès économiques, nous n'avons vu aucun progrès sur les réformes politiques", a précisé une autre porte-parole du département d'Etat ayant requis l'anonymat.
"Cela nous a paru le bon moment pour faire cela", a-t-elle ajouté, niant tout rapport avec la tenue des Jeux Olympiques en août à Pékin.
Pour Sophie Richardson, de l'organisation Human Right Watch, "ce qui nous importe, c'est (de savoir) si les rapports du département d'Etat sont complets et suffisamment critiques concernant l'éventail complet des violations des droits de l'Homme". Si cette décision "signifie que le département d'Etat acorde moins d'attention aux violations chroniques des droits de l'Homme en Chine, oui, cela est un problème", a-t-elle ajouté.
"La décision de Washington survient au plus mauvais moment, alors que la situation se dégrade avant les JO", a déploré de son côté Reporters sans frontières à Washington. "C'est un coup de poignard dans le dos des organisations qui militent pour des améliorations dans le domaine des droits de l'Homme", a estimé RSF.
Washington a ajouté trois pays sur la liste noire des droits de l'Homme cette année: la Syrie, le Soudan et l'Ouzbékistan.
En Syrie, "le régime a continué à commettre de graves abus tels que la détention d'un nombre croissant d'activistes, de responsables de la société civile et d'autres critiques du régime", ajoute le rapport.
Le rapport qualifie le bilan des droits de l'Homme au Soudan d'"horrible", faisant état de "meurtres, torture, coups et viols commis par les services de sécurité gouvernementaux et les milices à leur solde au Darfour".
En Ouzbékistan, les services de sécurité "torturent, frappent et abusent de façon routinière des détenus en cours d'interrogatoire", précise le rapport.
En revanche, la situation s'est améliorée en Mauritanie, au Ghana, Maroc et en Haïti. Ces deux derniers pays avaient déjà reçu un bon point des Etats-Unis pour leurs progrès l'an dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Droits de l Homme en chine .....   Ven 14 Mar 2008 - 13:57

AFP) - Des violences et des incendies volontaires, qui ont fait des blessés selon l'agence officielle chinoise, ont éclaté vendredi dans le coeur historique de Lhassa, la capitale du Tibet, sous tension depuis le début de la semaine.
L'ambassade des Etats-Unis à Pékin a par ailleurs fait état de coups de feu dans la capitale tibétaine, citant des témoignages de citoyens américains.
"L'ambassade a reçu des témoignages directs de citoyens américains dans la ville qui font état de coups de feu et d'autres violences", a indiqué l'ambassade des Etats-Unis dans un message adressé aux citoyens des Etats-Unis.
Depuis lundi, des moines bouddhistes manifestent au Tibet et dans les régions avoisinantes, où vivent des minorités tibétaines, à l'occasion du 49e anniversaire du soulèvement de Lhassa qui avait abouti à l'exil du dalaï lama.
Des incendies ont été allumés vendredi dans la vieille ville, notamment sur le marché du Barkhor, qui entoure le célèbre monastère du Jokhang, un site très touristique.
"Il y a plusieurs foyers dans la rue du Barkhor, nous sommes actuellement sur place", a déclaré à l'AFP un pompier de Lhassa, joint par téléphone.
L'agence officielle Chine Nouvelle a confirmé que des incendies volontaires avaient été provoqués par des violences vendredi à Lhassa, faisant des blessés.
Selon des témoins, plusieurs boutiques étaient en feu, a indiqué l'agence qui a fait pour la première fois état de troubles dans la capitale tibétaine.
"Une voiture de police a été incendiée près du monastère de Ramoche et nous avons appris que les mouvements de population avaient été restreints par les autorités", a déclaré de son côté Kate Saunders, une responsable de l'organisation basée à Londres.
Des touristes étrangers, contactés au téléphone par l'AFP, ont décrit une ville bouclée par les militaires et les forces de l'ordre.
"Il y a beaucoup de soldats et de policiers dans le centre de Lhassa, on nous a dit de rester à l'hôtel, on peut rien faire. Ils nous ont demandé de rester à l'hôtel, car il y avait des problèmes dans le centre", a témoigné un touriste allemand.
Tous les restaurants et les bars ont été fermés, a-t-il ajouté.
Un touriste français a indiqué avoir vu une manifestation sur une grande place proche du Jokhang à la mi-journée.
"On était sur la place vers 13H00 (05H00 GMT), on voyait des drapeaux blancs de manifestants dans la foule, quand les policiers sont arrivés en force et ont fait évacuer", a-t-il raconté.
"Le guide a eu peur et nous a demandé de quitter les lieux quand on a vu arriver les camions de policiers", a-t-il poursuivi, expliquant que c'était la "panique".
"Nous avons couru avec tout le monde, avec tous les marchands de la place qui fermaient", a expliqué ce touriste.
Le touriste français a également expliqué que tous les monastères étaient fermés depuis trois jours.
"Notre guide nous a prévenus qu'on ne pouvait pas les visiter", a-t-il dit.
Une manifestation a également eu lieu vendredi dans une région avoisinante, où vit une minorité tibétaine, dans la ville de Xiahe (nord-ouest de la Chine), siège du plus grand monastère du bouddhisme tibétain en dehors du Tibet.
Environ 200 personnes emmenées par des moines bouddhistes ont protesté dans cette ville de la province du Gansu, a constaté un photographe de l'AFP.
Les manifestants, dont certains brandissaient des drapeaux tibétains, ont été bloqués par les forces de l'ordre devant le bureau de la sécurité publique de la ville, située dans la province du Gansu, selon la même source.
Une centaine de policiers anti-émeutes ont ensuite réussi à disperser la manifestation et à repousser les moines vers leur monastère, sans faire usage de la violence.
Ces incidents interviennent à la veille d'un important rendez-vous politique à Pékin, où le Parlement doit confirmer un nouveau mandat de président pour Hu Jintao. Ce dernier était à la tête du Tibet en 1989, lors des précédentes grandes manifestations.
Jeudi, Pékin a accusé le dalaï lama, le leader spirituel des Tibétains, d'organiser ces manifestations


Dernière édition par Korigan le Ven 14 Mar 2008 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Droits de l Homme en chine .....   Ven 14 Mar 2008 - 14:50

Korigan, il faut prévisualiser son message avant de le poster, ton truc est illisible ! Merci de l'éditer pour en virer toutes les cochonneries javascipt et autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Droits de l Homme en chine .....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Droits de l Homme en chine .....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen
» Convention européenne des droits de l'homme - 1950
» Biodiversité : Festival des droits de l'homme Paris, Marie-M Robin
» Droits de l'homme : Mauritanie, Iran, Tanzanie
» l'Eau et les droits de l'Homme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: