Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Selon le FMI, il faut se préparer au pire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Alain BERTIER



Nombre de messages : 2692
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 10:27

libre a écrit:

Dans la crise des subprimes, il y a quand même une part de spéculation financière, en ce sens qu'on a transformé la dette des ménages américains acquérant un logement en produit financier qu'on a vendu à un peu tout le monde.
...
Tu emploies l'expression "spéculation financière" pour qualifier une magouille qui, par définition, n'est pas un jeu a somme nulle. Je ne l'emploie que pour désigner des opérations financières parfaitement légales et honnètes qui consistent à jouer avec quelqu'un d'autre sur l'idée que l'on se fait de l'avenir d'un produit; et c'est, par construction, un jeu à somme nulle. En ce sens, la spéculation financière n'est pour rien dans la crise des subprimes.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 10:34

Oui, le scandale de ce capitalime-là c'est le fait que la communauté paie les pots cassés pour redresser une situation causée par l'enrichissement d'une minorité. Comment éviter ça?
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 80
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 10:38

On pourrait commencer par arrêter d'appliquer les doctrines et les normes anglo-saxonnes qui ont maintenant suffisamment démontré leur nocivité globale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 10:50

Ce serait un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 11:03

Cool, on avance! Que propose le Mouvement Démocrate pour réguler?
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 11:05

Alain BERTIER a écrit:


Tu es toujours dans la théorie du complot, on dirait. Il y a peut-être des explications moins romanesques.

Mais pour l’admettre, il faudrait accepter le monde réel ; je suppose que tu peux le faire, en tous cas je te le souhaite. Alors c’est quoi le monde réel et son rapport avec la crise des subprimes ?

Tout d’abord, lorsque l’on analyse l’économie en terme de théorie des jeux, on voit qu’il y a des jeux à somme nulle (tout ce que gagne l’un ou les uns est perdu par un autre ou des autres), par exemple la spéculation financière, et d’autres dans lesquels le résultat (la somme) n’est pas nulle, par exemple l’économie hors spéculation financière.

La crise des subprimes trouve son origine non pas dans la spéculation financière, mais dans le financement de logements neufs par le crédit délibérément accordé à des ménages qui n’avaient pas la capacité financière de rembourser ultérieurement ce crédit. Ce crédit provenait d’établissements financiers qui s’étaient eux-mêmes endettés pour l’obtenir, dans une chaîne qui se terminait chez Fannie Mae et Freddy Mac ou Lehman Brothers et Merril Lynch d’autre part, pour l’essentiel.

Nous sommes donc dans l’économie normale, pas la spéculation financière, et l’argent prêté ainsi va avoir une utilisation normale, à savoir financer la construction de logements réels par l’industrie du bâtiment et tous les services périphériques (architectes, géomètres, notaires, agences immobilières, courtiers en financement, établissements financiers, etc.). C’est ce qui soutient la croissance américaine tellement enviée par certains en Europe.

Il n’y aura pas, au cours de cette période initiale de partage scandaleux des milliards investis dans la construction (si ce n’est que l’idée même d’avoir fait des prêts de longue durée à des ménages certainement insolvables génère obligatoirement de graves problèmes humains ou financiers à un terme plus ou moins proche, ce qui, en soi, est un pur scandal).

Ensuite, les milliards prêtés ont été convertis en logements dont la mise brutale sur le marché, suite à la « révélation » de l’insolvabilité des emprunteurs, causera une baisse des prix ne permettant plus à leur vente de couvrir l’emprunt. Cela se traduit par une diminution de la valeur intrinsèque du prêt, c'est-à-dire une perte réelle reflétée dans le bilan des prêteurs par une perte comptable.

Les seuls qui vont en profiter ce sont les chacals habituels qui vont liquider « à la casse », aussi bien les logements dont les malheureux propriétaires auront été expulsés (déjà un million et demi parait-il) que les titres dépréciés des établissements financiers. Notons que l’acceptation par la Fed de montants importants de ces titres a sans doute aussi pour but de priver les chacals d’une partie du butin.

Qui va payer pour ce désastre typiquement américain ?
- Les malheureux ménages américains qui ont cédé aux sirènes
- Les contribuables américains
- Les contribuables anglais (nationalisation de la Northern Rock)
- Les actionnaires américains et internationaux des établissements financiers concernés
- Les actionnaires internationaux des banques mondiales

Je te remercie chaleureusement pour tes précieux conseils, mais le "monde réel" je crois que je le vois suffisamment depuis mon bureau ou les hoblots des avions pour savoir à peu près à quoi m'en tenir. Des "complots" petits ou plus grands, malheureusement, j'en vois tous les jours, et je dirais que c'est même mon métier. A vrai dire, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu un seul dossier important sans au moins une manoeuvre sous-terraine ou un coup tordu plus ou moins évident. Quand on touche au pétrole, à l'immobilier ou à des matières sensibles, là on atteint assez vite des sommets. Mais si d'autres ont envie de penser que les sociétés américaines sont constituées de choux à la crème, que le kremlin et les services russes sont peuplés de chèvres des montagnes dont la seule envie est de venir nous lécher les pieds pour nous réveiller avant le petit déjeuner qui nous sera servi l'administration de Bruxelles et l'ami Ricoré, c'est leur problème et je leur souhaite de couler des jours heureux. Moi, après, on me croit pas ou on ne me croit pas, on m'écoute ou on ne m'écoute pas, depuis le temps que je fais ce métier, disons que j'en ai pris l'habitude et que je n'ai plus trop d'états d'âme devant le degré de réactivité de mes aimables interlocuteurs. J'ai aussi pris mon parti des gens qui viennent me donner des leçons sans apparemment trop savoir de quoi ils parlent ni avoir trop expérimenté ce qu'à mon avis il convient d'expérimenter pour percevoir tout le sel de ces questions. C'est la vie, c'est comme ça.

Ceci étant dit, et sur l'analyse de la crise des subprimes, je ne vais pas répondre dans le détail, il faudrait écrire une thèse et cela n'aurait aucun intérêt. Disons que le seul axiome avec lequel je serais d'accord est qu'il s'agit d'un jeu à somme nulle.

Après ça, et en utilisant une forme d'analyse qui jusqu'à présent ne m'a pas trop mal réussi lorsqu'il s'agit de se fricoter avec le monde anglo-saxon, j'aurais plutôt tendance à regarder à quelle date la crise a été annoncée : même le Canard enchaîné l'avait annoncé il y a plus de deux années (je crois que c'était en 2005) ainsi que la plupart des journaux économiques.

Ensuite, on regarde quelle a été la réaction des principales institutions américaines pour éviter une telle crise. La réponse est éloquente : rien ou presque n'a été fait. Après les premiers soubresauts d'août 2007, Greenspan, qui a vraiment de l'humour et l'habitude des formules à sens multiples, a déclaré qu'il était impossible de prévoir la crise des subprimes...Si on n'y voit pas un aveu que tout ceci était en réalité voulu par l'administration du Trésor, je ne sais pas ce qu'il faut y voir, sauf à considérer que GREENSPAN ne lit pas le journal et est entouré d'économistes qui ne savent même pas ce qu'est un crédit immobilier. Bon, il ne lit sûrement pas le CANARD ENCHAINE, là vous avez un point et je ne doute pas que cet argument achèvera de vous convaincre qu'il n'y a absolument aucun "complot" là-dessous.

Après ça, si on n'est pas trop fatigués, on regarde qui paie pour les sociétés qui sont en faillite : au premier rang le contribuable, comme d'habitude, qui va payer pour que les banques ou les actionnaires qui rachètent les grosses banques en difficultés puissent faire des bénéfices conséquents dans 3 ou 4 ans. Et c'est vrai quelques braves propriétaires qui étaient endettés de toutes façons et qui vont perdre à la fois leur maison et leur argent.

Ensuite, il y aura quelques banques dont les actionnaires ne sont plus vraiment dans les petits papiers de l'administration ni parmi les lobbyistes les "plus en vue". Dernièrement LEHMAN dont les actionnaires influents sont partis il y a plus de 20 ans, puis AMEX, et qui ne pèse apparemment pas tellement plus que son nom. Avant cela BEAR STERNS, qui avait planté la FED il y a 2 ans et à qui il s'agissait de faire payer son arrogance. La prochaine pourrait être AIG qui vient d'annoncer des chiffres catastrophiques (20 Mds d'exposition), et là ça serait tout à fait une autre chanson...mais si ils laissent couler AIG, c'est à mon avis qu'il y a une volonté de purger d'un coup le marché. Sinon, il y aura encore les capacités financières de la renflouer.

Enfin, on regarde qui a empoché les bénéfices. Certains se sont déjà largement sucrés, notamment un trader qui a empoché en 2007 à titre personnel 3 Mds et 35 (de mémoire) pour les clients de son fonds. Il est proche de l'administration et avait apparemment plein d'infos intéressantes. D'ailleurs il a spéculé contre BEAR STERNS et a empoché plein d'argent au moment de la faillite. Mais la SEC a décidé d'enquêter contre lui pour délit d'initiés. Ces gens malintentionnés voient des complots partout, ce n'est pas bien du tout.

Pour la suite, on verra bien au fil des évènements. De toutes façons, parmi ceux qui seront encore vivants dans 2-3 ans, il y aura ceux qui ont été sages et ont fait des provisions (les moyens et les petits) et les très gros qui auront empoché le paquet et qui avaient tout prévu depuis le début. Ce seront naturellement les plus innocents.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 12:36

Une crise sans précédent (Strauss-Kahn)

Source : AFP
16/09/2008 | Mise à jour : 12:23 |

.


Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a estimé aujourd'hui que la crise économique et financière actuelle était sans précédent.

"Nous sommes face à une crise financière jamais vue" car elle est partie du "coeur du système", les Etats-Unis, et non de sa "périphérie" et a touché en simultané le monde entier, a-t-il dit au Caire à l'AFP.

"Certaines parties du monde sont plus ou moins touchées, mais le ralentissement est général", a-t-il dit, estimant que "toute l'économie mondiale va ralentir d'un demi-point à deux points" de croissance, y compris la Chine ou les pays d'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 12:53

@capitole

Woaah! Ca vous laisse coi!
Comme ces tours, sept ans déjà.
Complots tu vois partout, toi
Puisque devant ton nez, là!

C'est ça le métier d'avocat.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 13:34

On ne va pas pouvoir rabibocher

Publié par Paul Jorion

Ce texte est un « article presslib’ » (*)
La bourse de New York a donc perdu 4,42 %. Le CAC 40 avait fini en baisse de 3,78 %.
Le titre d’American International Group (AIG), le plus gros assureur américain, a perdu 60,79 % de sa valeur dans la journée, c’est dire si le plan de restructuration annoncé ce matin a convaincu. J’ai noté hier qu’il ne se sera écoulé que cinq jours entre le plan de restructuration de Lehman Brothers et son dépôt de bilan, AIG risque de battre ce triste record - à moins que l’autorisation spéciale que vient de lui octroyer le gouverneur de l’état de New York, de puiser dans la caisse de ses filiales, ne puisse la sauver. On change les règles en cours de route, c’est normal : on a déjà tout essayé.
Je viens de me livrer à quelques petits calculs sur le cours des actions, dont je vous livre le résultat. Le chiffre porte sur les 365 derniers jours, ce qui nous reporte à un mois environ après qu’a débuté le tarissement du crédit.

* Bank of America, No 1 des banques commerciales : - 31,9 %
* J.P. Morgan Chase, No 2 : - 18,3 %
* Wells Fargo, No 3 : -13,1 %
* Citigroup, No 4 : - 66,9 %
* Wachovia, No 5 : - 78,5 %
* Washington Mutual, No 1 des caisses d’épargne : - 94,4 %
* Zions Bancorp, banque régionale, appartenant à l’église mormone : - 47,4 %
* First Horizon National, banque régionale, principale banque du Tennessee : - 61,2 %
* National City, banque régionale, principale banque de l’Ohio : - 83,5 %
La plupart de ces chiffres sont bien entendu consternants, mais ce n’est pas là l’essentiel. L’essentiel c’est ceci : on ne va pas pouvoir rabibocher. Le message n’a pas l’air de passer. Je reviens encore une fois sur le Rapport Ricol, parce qu’il est symptomatique de ce que je dénonce. Le Président dit : « La question prioritaire n’est plus d’apprécier la responsabilité des différents acteurs une fois le sinistre intervenu, mais bien d’éviter de nouvelles crises », et le rapport répond : « … se préparer au mieux aux crises futures, qui sont inévitables ». Zéro ! Ce n’est pas la bonne réponse à la question.
Quand le Rapport Ricol affirme « Mieux se préparer à gérer les crises futures, avec une approche contra-cyclique des exigences en capital, avec des instruments pour lisser les effets de cycle », il faut répondre : « Non, pas d’accord ! » Il faut absolument sortir de ce paradigme qui dit crises cycliques, et qui se veut rassurant : « On est dans une mauvaise passe, mais ne vous inquiétez pas : cela va s’arranger, cela s’arrange toujours ! » Cela s’est toujours arrangé jusqu’ici parce qu’on a à chaque fois mobilisé tous les moyens du bord pour empêcher que le navire n’aille par le fond ! Ça a toujours marché jusqu’ici, mais il n’y a aucune garantie que ça marchera toujours : on n’a jamais eu affaire à des cycles mais uniquement à des catastrophes, et la méthode utilisée pour s’en sortir a chaque fois été différente parce qu’on procédait par essai et erreur, et il a parfois fallu trente ans pour que l’on retourne, non pas à une situation idéale, mais à une situation tolérable.
Il faut donc se le mettre en tête une fois pour toutes : il ne s’agit pas de cycles mais de catastrophes et ce qu’il convient de faire, c’est, comme il est excellemment dit dans la lettre du Président : « éviter de nouvelles crises ». C’est tout un programme, mais c’est de cela qu’il s’agit, et de rien d’autre.

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

http://www.pauljorion.com/blog/?p=760#comments
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 14:55

Wall Street expliqué aux idiots
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 15:39

Nouriel Roubini, l'oracle
de la crise


Perrine Créquy
16/09/2008 | Mise à jour : 13:05 |

.


Dès 2006, l'économiste américain a prédit une crise de l'immobilier aux Etats-Unis induisant plusieurs faillites de banques outre-Atlantique. Selon ses prévisions, les difficultés vont maintenant s'abattre sur Goldman Sachs et Morgan Stanley.

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Coeur-
La prophétie de Nouriel Roubini avait été donnée le 7 septembre 2006. L'économiste américain avait alors annoncé la crise des subprime et la récession, lors d'une intervention devant le Fonds monétaire international. Il a encore prédit la chute de Lehman Brothers et de Merrill Lynch, deux jours avant le dépôt de bilan de la première et de la reprise de la seconde par Bank of America, lundi. Selon lui, d'autres établissements bancaires américains devraient rencontrer des difficultés.
Nouriel Roubini estime que Goldman Sachs et Morgan Stanley seront les prochaines banques victime de la crise, avant que les difficultés atteignent certains établissements bancaires commerciaux, en particulier JP Morgan ou Citigroup. Ces vagues successives devraient conduire à «une crise massive et systémique».
Ce mardi matin, sur le site internet de Roubini Global Economics LLC, l'agence d'information et de conseil en économie et géostratégie qu'il préside, Nouriel Roubini précise que «les événements du week-end dernier pourraient accroître l'aversion au risque chez les investisseurs et les prêteurs. Dans ce cas, cela pourrait étouffer le crédit aux consommateurs et aux entreprises, étrangler l'économie américaine et engendrer la récession de long-terme annoncée».
Si ce scénario se réalise, les anticipations du professeur d'économie de la Stern School of Business à l'Université de New York seront parfaitement vérifiées. Jusqu'alors, ses prévisions se sont révélées exactes et précises, tant au sujet des circonstances de la crise actuelle, issue de l'effondrement du marché immobilier américain et d'un choc pétrolier, que de ses conséquences.

http://www.lefigaro.fr/societes/2008/09/16/04015-20080916ARTFIG00405-nouriel-roubini-l-oracle-de-la-crise-.php
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 15:57

Goldman Sachs voit ses revenus et ses profits plonger
[ 16/09/08 - 14H45 - actualisé à 15:23:00 ]




La banque d'affaires américaine a clos le troisième trimestre sur un bénéfice net en baisse de 70 % et ses revenus ont plongé de moitié à 6 milliards de dollars. Le titre est en chute de 7 % après cette annonce.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 16:47

jusqu'ici, toutes leurs prévisionjs s'avèrent juste... pour la crise ça fait des mois qu'ils l'avaient prévue et dans la bonne ampleur...lire les articles datant du début de l'année ou de l'année dernière...
alors voici la prévision pour la suite

Alerte LEAP/E2020 - Juillet-Décembre 2008 : Le monde plonge au coeur de la phase d'impact de la crise systémique globale



- Communiqué public GEAB N°26 (numéro spécial été 2008 - 31 pages !)



A l'occasion de ce numéro 26 - Spécial Eté 2008 - du Global Europe Anticipation Bulletin, l'équipe de LEAP/E2020 a décidé de lancer une alerte sur la période Juillet-Décembre 2008. En effet, notre équipe est désormais convaincue que cette période sera caractérisée par un plongeon de l'ensemble de la planète au coeur de la phase d'impact de la crise systémique globale. Les six mois qui viennent vont donc constituer le vrai noyau de la crise en cours. Les turbulences des douze derniers mois n'en ont été qu'une faible prémisse.

suite ici
http://www.leap2020.eu/Alerte-LEAP-E2020-Juillet-Decembre-2008-Le-monde-plonge-au-coeur-de-la-phase-d-impact-de-la-crise-systemique-globale_a1797.html

et encore

Cinq pays occidentaux vont être les plus affectés par l'effondrement du système de retraites par capitalisation
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 80
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 16:54

Oh la la, les théoriciens de la retraite par capitalisation vont devoir réviser leur copie ...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 17:01

j'imagine les pauvres salariés anglais qui voient leurs retraites s'envoler en fumée...ça peut quand même être un facteur de déstabilisation économique grave, il me semble...quant à nos placements d'assurance-vie ou retraite plutôt, j'ai bien peur qu'on se fasse avoir comme d'hab...

enfin, pendant ce temps, sarko joue au chefaillon qui a réussi à taper sur 2 ou 3 pirates somaliens... attention, hein, ça va barder!mais pour ce qui est de la crise économique et financière il n'y pas d'abonné au N° que vous avez demandé...et c'est pas la Gourdasse qui va sauver les meubles...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 17:08

Assurance
AIG: 24 heures pour trouver 75 milliards de dollars
Le gouverneur de New York donne un jour à AIG pour lever les fonds lui permettant d'éviter la faillite. C'est lui qui supervise les assureurs, dont AIG, installés dans son Etat.

AIG aurait besoin de plus de 70 milliards de dollars.
Le compte à rebours s'accélère pour AIG et la finance mondiale. Le gouverneur de New York donne 24 heures chrono à l'assureur pour lever les quelque 75 à 80 milliards de dollars qui pourrait lui permettre d'éviter la faillite.

"Je crois qu'il leur reste la journée, mais je crois que c'est le moment, juste maintenant, pour voir si oui ou non ils peuvent rassembler je pense 75 à 80 milliards de dollars", a déclaré David Paterson, interrogé sur la chaîne de télévision CNBC, ce mardi 16 septembre, alors que l'action AIG devisse totalement à Wall street.

Ce responsable politique sait de quoi il parle. En droit américain, c'est lui qui supervise les sociétés d'assurance dont le siège est implanté dans son Etat. C'est le cas d'AIG dont le siège est installé à New York, à deux pas de Wall street.

David Paterson souligné qu'une faillite aurait des conséquences "énormes", bien plus importantes que celle de la banque d'affaires Lehman Brothers, qui a été annoncé hier lundi. Il a déjà tiré les conséquences de ces déclarations en autorisant AIG à emprunter 20 milliards de dollars à ses filiales. Cela risque d'être très insuffisant.


http://www.latribune.fr/info/AIG--24-heures-pour-trouver-75-milliards-de-dollars-~-IDE80BCF1A7611ABA7C12574C6004FE5F2
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 17:57

baaah...plaie d'argent n'est pas mortelle
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:07

oui, c'est vrai, en 29, ils ne sautaient pas des buildings, et les "raisins de la colère" c'est juste du cinéma... on oublie trop les conséquences pour les petites gens qui ont mis quelques économies et qui perdent tout... sans parler des risques de chomage accrus, et de toute la misère qui va avec... oui, finalement , t'as raison, faut pas s'en faire! il y a pire!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:27




Mis à Jour le : 16 septembre 2008 13:06

La malhonnêteté des établissements financiers est à l’origine de la crise, par Joseph Stiglitz

16 septembre 2008


Le refus de toute réglementation vue comme une entrave à l’innovation financière, la malhonnêteté des banques et des entreprises qui ont déployé des trésors d’ingéniosité pour contourner les règles existantes, voilà selon Joseph Stiglitz quelles sont les causes de cette crise, dont l’incompétence des responsables américains actuels rend l’issue toujours incertaine. Restera, quoi qu’il en soit, à régler la facture des errements de la finance, et c’est à la collectivité que cela va incomber.

Par Joseph Stiglitz, The Guardian, 16 septembre 2008

suite ici
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2167
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:27

juju41 a écrit:
oui, c'est vrai, en 29, ils ne sautaient pas des buildings, et les "raisins de la colère" c'est juste du cinéma... on oublie trop les conséquences pour les petites gens qui ont mis quelques économies et qui perdent tout... sans parler des risques de chomage accrus, et de toute la misère qui va avec... oui, finalement , t'as raison, faut pas s'en faire! il y a pire!

je plaisantais...notamment au regard des 75 Mds d'AIG. A ce niveau là, ça ne veut plus rien dire. De toutes façons, les montants financiers issus de la spéculation n'ont plus aucun lien avec l'économie réelle. On se prête, et on spécule avec, de l'argent qui n'existe pas. Alors quand il faut le rembourser, il n'existe toujours pas. C'est bien regrettable mais c'était prévisible et prévu depuis un petit moment.

Pour répondre à ton post, de toutes façons, à mon avis, bientôt il n'y aura plus de petites gens, ou alors ce ne seront plus les mêmes. En 29, ce n'étaient pas les secrétaires qui sautaient du haut des buildings, c'étaient plutôt leurs patrons. On verra bien dans quelques semaines ou quelques mois qui panique et qui ne panique pas. A mon avis la seconde option est toujours la meilleure. Et au fond je suis d'accord, il y a pire dans la vie. Et de toutes façons, on n'aura pas trop le choix... Comme on dit en montagne (ou ailleurs aussi bien), la peur n'efface pas le danger.

J'écrivais il y a qq semaines sur je ne sais plus quel thread que le luxe dans quelques années, ce serait d'aller faire son pain soi-même dans les Pyrénées. Cela pourrait arriver plus vite que prévu, on verra bien. On peut aussi manger du riz ou du millet selon les goûts. Il vaut mieux ne pas être trop attachés à un certain mode de vie, c'est tout. Moi je me suis acheté un manuel de survie au Canada, on ne sait jamais, bientôt ça pourrait servir ailleurs que dans les Rocheuses.

Mais ne me demandez pas forcément non plus d'écraser une larme de crocodile pour les traders de LEHMAN ou de BEAR STERNS, ce ne sont pas forcément les banques les plus sympathiques et je ne crois pas qu'ils aient jamais spécialement recherché le bien du genre humain.


Dernière édition par capitole le Mar 16 Sep 2008 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:32

si tu as lu ce que je viens de poster, moi non plus je ne pleurerai pas sur les traders... mais la différence avc 29, c'ets que le choc financier se répercute aussi sur des lillions de gens obligés de capitaliser leur retraite, ou de prendre des assurances retraite pour leurs vieux jours( j'en parel parce qu'en tant qu'artisan, notre retraite sera minable, fallait bien placer un peu d'argent), je ne me plains pas, il ya pire que ça dans la vie, je sais! mais bon, les riches seront un peu moins riches , les autres seront beaucoup plus pauvres...
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:39

juju41 a écrit:
si tu as lu ce que je viens de poster, moi non plus je ne pleurerai pas sur les traders... mais la différence avc 29, c'ets que le choc financier se répercute aussi sur des lillions de gens obligés de capitaliser leur retraite, ou de prendre des assurances retraite pour leurs vieux jours( j'en parel parce qu'en tant qu'artisan, notre retraite sera minable, fallait bien placer un peu d'argent), je ne me plains pas, il ya pire que ça dans la vie, je sais! mais bon, les riches seront un peu moins riches , les autres seront beaucoup plus pauvres...

Mais la crise de 29 aussi avait touché tout le monde. Et plus durement et durablement les classes moyennes et populaires en Europe qu'aux USA d'ailleurs. Cela sera aussi le cas cette fois-ci sans doute.

En 29 les gens n'avaient pratiquement pas de retraite ni de sécurité sociale, ce qui soldait une grande partie du problème. De toutes façons, en dehors des golden parachutes, les retraites ne sont pas très généreuses dans notre beau pays, il ne faut pas trop rêver. Enfin, pour ceux qui auront la chance d'en prendre une.

Sinon, je ne suis pas du tout certain que, comme tu dis, les riches seront un peu moins riches et les pauvres beaucoup plus pauvres. Je crains (ou espère, je ne sais pas, mais à mon avis ça ne sera pas que du bon) que les cartes ne soient redistribuées de manière beaucoup plus égalitaire avec un grand lessivage général des ouvriers et des classes moyennes mêmes aisées (les classes moyennes étant la cible privilégiée des réformes depuis un certain nombre d'années). Mais je ne m'en fais pas trop pour le gratin du CAC, moi non plus. Et il y a peut-être des contrées plus accueillantes, je ne serais pas étonné d'assister à un exode plus ou moins conséquent.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMar 16 Sep 2008 - 18:45

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Jpg_-1-4-beeb3
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 11:30

Le pire de la crise financière est peut-être à venir, dit DSK
17.09.08 | 11h04


JEDDAH (Reuters) - Le pire de la crise financière est peut-être encore à venir et d'autres grands noms de la finance pourraient se retrouver prochainement dans une situation, a déclaré Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

"Les racines de la crise sont connues, il s'agit de la chute des prix immobiliers. Mais les conséquences pour certains établissements financiers sont encore devant nous. Nous devons nous attendre à ce qu'il pourrait y avoir dans les semaines et les mois à venir d'autres groupes en situation difficile", a-t-il déclaré à des journalistes.



Dominique Strauss-Kahn, qui sortait d'une réunion avec les ministres des Finances et les banquiers des pays du Golfe, s'exprimait quelques heures après le sauvetage d'AIG par la Réserve fédérale américaine et deux jours après la faillite de Lehman Brothers.

Le directeur général du FMI a confirmé la prévision de l'institution disant que la crise financière coûterait 1.000 milliards de dollars.

Il a toutefois estimé que l'économie mondiale faisait preuve de résistance, ajoutant qu'elle devrait rebondir l'année prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 14:42

Mis à Jour le : 17 septembre 2008 12:34
L’économie américaine à vau-l’eau, par Paul Craig Roberts
17 septembre 2008L’ancien Sous Secrétaire au Trésor de Reagan rappelle les fondamentaux de cette crise financière : ce sont les vertigineux déficits jumeaux du budget et de la balance US, aggravés selon lui par les délocalisations, qui sont à l’origine d’une économie de la dette. C’est sur ce recours perpétuel au crédit et au recyclage des capitaux étrangers qu’a prospéré un secteur financier hypertrophié, autorisé à tous les excès par la grâce de la dérégulation. C’est ce mécanisme qui maintient à flot les USA et leur permet de se lancer dans de ruineuses aventures militaires. En mettant à mal la confiance accordée à la signature de la maison USA, la crise actuelle pourrait mettre fin à cette illusion de richesse, intenable à long terme.


Par Paul Craig Roberts, Vdare, 15 septembre 2008

On nous avait promis une « nouvelle économie » faite de haute technologie, où les services exportables à haute valeur ajoutée prendraient la place de l’industrie perdue dans les délocalisations. En étudiant ce qu’est devenue cette « nouvelle économie », le Offshoring Research Network de la Duke University l’a retrouvée outre mer. C’est ainsi : les activités de la « nouvelle économie » sont elles aussi assurées en sous-traitance à l’étranger.

Les centres d’appels téléphoniques, l’activité informatique, les back-offices et les industries ont déjà depuis longtemps été délocalisés. Aujourd’hui les activités à forte valeur ajoutée telles que la recherche et le développement, l’ingénierie, la conception de produits et les services d’études sont eux aussi transférés à l’étranger. Il ne reste plus que la finance, et elle est en train de s’effondrer sous nos yeux.


suite ici
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2170
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 80
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 15:16

Citation :


La plupart des Américains, y compris les candidats à l’élection présidentielle et les médias, ne savent pas qu’aujourd’hui le gouvernement des États-Unis, à cette minute même, n’est pas en mesure de financer cette journée de fonctionnement et doit compter pour ce faire sur les étrangers qui achètent ses bons du Trésor. Le gouvernement leur paie les intérêts grâce à la vente de nouveaux bons, et lorsque ceux-ci arrivent à échéance, le gouvernement les rembourse en vendant à nouveau des bons. Le jour où les étrangers cesseront d’acheter les bons du Trésor sera le jour où le peuple américain et son gouvernement seront ramenés à la réalité.


On pourra bientôt écrire "français" là où on lit "américain". Et l'ensemble de l'article est impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Selon le FMI, il faut se préparer au pire
Revenir en haut 
Page 5 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faut il séparer les siamois?
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» La cuisine selon Juliette
» Se préparer aux épreuves d'admission en DUT...
» Thème "par défaut"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: