Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Selon le FMI, il faut se préparer au pire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Alain BERTIER



Nombre de messages : 2692
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 15:16

Citation :


La plupart des Américains, y compris les candidats à l’élection présidentielle et les médias, ne savent pas qu’aujourd’hui le gouvernement des États-Unis, à cette minute même, n’est pas en mesure de financer cette journée de fonctionnement et doit compter pour ce faire sur les étrangers qui achètent ses bons du Trésor. Le gouvernement leur paie les intérêts grâce à la vente de nouveaux bons, et lorsque ceux-ci arrivent à échéance, le gouvernement les rembourse en vendant à nouveau des bons. Le jour où les étrangers cesseront d’acheter les bons du Trésor sera le jour où le peuple américain et son gouvernement seront ramenés à la réalité.


On pourra bientôt écrire "français" là où on lit "américain". Et l'ensemble de l'article est impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 15:18

les banques centrales aux abois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 15:34

Pourquoi LEAP/E2020 maintient son anticipation du taux de change EURUSD à 1,75 pour la fin 2008
- Communiqué public GEAB N°27 (15 septembre 2008) -



Contrairement à ce que la hausse vertigineuse du cours du Dollar par rapport à presque toutes les grandes devises depuis la fin Juillet 2008 pourrait laisser croire, LEAP/E2020 ne voit aucune raison pertinente pour modifier son anticipation du cours EURUSD pour la fin de cette année. Bien au contraire, comme décrites dans ce GEAB N°27, la nature et les conditions de l'immense manipulation du cours de la devise américaine orchestrée depuis la dernière semaine de Juillet 2008 par le Trésor américain, avec le soutien actif des « Primary Dealers » de la Fed, des banques centrales chinoises et probablement japonaises et européennes, a convaincu nos chercheurs que, outre son caractère éphémère, elle indiquait, du fait des conditions de sa mise en œuvre, une accélération de l'effondrement du système Dollar dans lequel nous vivons depuis 1945.

Depuis la fin Juillet 2008, les explications n'ont pas manqué pour tenter d'expliquer le fantastique rebond de la devise américaine par rapport à toutes les grandes devises mondiales. Elles se sont souvent focalisées sur le taux EURUSD qui est en effet devenu de facto le baromètre par excellence de la fin de l'ère Dollar. Avec attention, nos chercheurs ont analysé toutes ses explications pour arriver à une conclusion très simple : il est apparu que les 3 principales n'avaient aucun fondement mis à part les attentes, intérêts ou obsessions de ceux qui les formulaient (1), ou qu'elles ne permettaient pas d'expliquer à elles seules un mouvement aussi général et brutal de la devise américaine.

Ci-dessous notre équipe présente deux analyses de ses explications sur les trois développées dans le GEAB n°27.

1° explication : « L'économie mondiale est désormais touchée par la crise et cela provoque donc une fuite vers la qualité »

suite ici

http://www.leap2020.eu/GEAB-en-Francais_r26.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 16:10

Alain BERTIER a écrit:
Citation :


La plupart des Américains, y compris les candidats à l’élection présidentielle et les médias, ne savent pas qu’aujourd’hui le gouvernement des États-Unis, à cette minute même, n’est pas en mesure de financer cette journée de fonctionnement et doit compter pour ce faire sur les étrangers qui achètent ses bons du Trésor. Le gouvernement leur paie les intérêts grâce à la vente de nouveaux bons, et lorsque ceux-ci arrivent à échéance, le gouvernement les rembourse en vendant à nouveau des bons. Le jour où les étrangers cesseront d’acheter les bons du Trésor sera le jour où le peuple américain et son gouvernement seront ramenés à la réalité.


On pourra bientôt écrire "français" là où on lit "américain". Et l'ensemble de l'article est impressionnant.
Oui mais nous, nous avons avons Christine Lagarde pour nous vendre l'irréalité.

Et l'ensemble de l'article est effectivement impressionnant.


Dernière édition par libre le Mer 17 Sep 2008 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 16:15

remarque si elle s'amenait en disant:" mon Dieu, c'est terrible ce qui va arriver", ça provoquerait une panique qui pourrait destabiliser les banques, et l'économie qui n'ont pas besoin de ça en ce moment...
le pb, c'est qu'elle ment depuis tellement longtemps que les gens imaginent le pire , justement... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 16:17

juju41 a écrit:
remarque si elle s'amenait en disant:" mon Dieu, c'est terrible ce qui va arriver", ça provoquerait une panique qui pourrait destabiliser les banques, et l'économie qui n'ont pas besoin de ça en ce moment...
le pb, c'est qu'elle ment depuis tellement longtemps que les gens imaginent le pire , justement... affraid
Elle n'est pas obligée d'arriver en disant "Oh mon Dieu, c'est terrible ce qui va arriver". Mais elle n'est pas obligée non plus de raconter des bobards énormes, qui ne convainquent personne.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 17:11

Le Trésor américain lance des enchères pour soutenir la Fed

AP | 17.09.2008 | 16:41




Le Département américain du Trésor va mettre des bons aux enchères pour soutenir la Réserve fédérale, qui a multiplié les initiatives ces derniers jours face à la crise financière.
La première enchère pour un montant de 40 milliards de dollars devait avoir lieu dans la journée, avec des "cash management bills" d'une durée de 35 jours.
La banque centrale américaine est intervenue à plusieurs reprises ces derniers temps pour injecter des liquidités dans le système financier et sauver de la faillite des institutions financières victimes de la crise du crédit hypothécaire avec des prêts d'urgence. Le dernier d'un montant de 85 milliards de dollars (59,85 milliards d'euros) accordé mardi soir à l'assureur AIG. AP
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeMer 17 Sep 2008 - 18:56

formidable ! la FED émet des junk bonds !!!

dans 2 ans les souscripteurs vont être plantés et devront saisir son bâtiment
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 10:20

La Bourse de Moscou
n'a pas rouvert


Sylvain D'Huissel avec AFP
18/09/2008 | Mise à jour : 09:59 |

.


Les cotations devaient pourtant reprendre après une suspension des échanges intervenue mercredi en journée.

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Coeur-
La première Bourse de Moscou, le RTS, n'a pas rouvert ce matin. Les transactions sur cette dernière avaient été suspendues mercredi à la mi-journée sur fond de crise financière.
«Les échanges n'ont pas commencé. Nous n'avons pas reçu la permission du Service fédéral des marchés financiers», a indiqué un porte-parole du RTS.
Sur le site internet du second marché boursier de Moscou, le Micex, on observait aucun signe de reprise. Mardi, les indices boursiers russes avaient connu une baisse historique, les indices RTS et Micex ayant dévissé de 11,5 et 17,5%, soit leur pire performance jamais enregistrée sur une journée. Les échanges avaient déjà été interrompus pendant une heure.
Mercredi, après une baisse de plus de 6%, les autorités avaient demandé aux deux marchés boursiers de suspendre leurs cotations. Une réunion de crise entre responsables des marchés et superviseurs avait été convoquée.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 10:25

La Tribune.fr -
document.write(TRBshowDate('18/09/2008'))
18/09/08 à 9:41 - 188 mots
crise financière


Nouvelle intervention massive des banques centrales


La Fed, la BCE, les banques centrales d'Angleterre, du Japon, de Suisse et du Canada annoncent ce jeudi une action coordonnée destinée à améliorer la liquidité des marchés financiers. L'intervention de la Fed porte sur 180 milliards de dollars, celle de la BCE pourrait atteindre 40 milliards.


Plusieurs grandes banques centrales ont annoncé ce jeudi un nouveau plan d'actions coordonnées destiné à améliorer la liquidité sur les marchés mondiaux du crédit en y injectant des montants massifs en dollars. Cette initiative regroupe la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon, la Banque nationale suisse et la banque centrale canadienne.
La Fed a autorisé une extension de 180 milliards de dollars (126 milliards d'euros) de ses lignes de swaps avec les autres banques centrales. La BCE lance pour sa part, ce jeudi, une offre au jour le jour susceptible d'atteindre 40 milliards de dollars.
"Les banques centrales continuent de collaborer étroitement et elles prendront les mesures appropriées pour répondre aux tensions en cours", précise la BCE dans un communiqué.

http://www.latribune.fr/info/Nouvelle-intervention-massive-des-banques-centrales-~-ID8E36B30453186162C12574C80028EB63-$RSS=1
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 10:34

Publié le 18/09/2008 à 07:28 - Modifié le 18/09/2008 à 09:14 AFP

Les Bourses d'Asie poursuivent leur descente aux enfers


Les Bourses d'Asie-Pacifique ont continué à dégringoler lourdement jeudi dans le sillage de Wall Street la veille, les investisseurs craignant de nouvelles catastrophes dans le secteur financier après la spectaculaire nationalisation de l'assureur américain AIG.

Les Bourses d'Asie-Pacifique ont continué à dégringoler lourdement jeudi dans le sillage de Wall Street la veille, les investisseurs craignant de nouvelles catastrophes dans le secteur financier après la spectaculaire nationalisation de l'assureur américain AIG.

A Tokyo, qui avait connu un éphémère répit mercredi, l'indice Nikkei des valeurs vedettes a plongé de 2,22% en clôture jusqu'à son plus bas niveau en plus de trois ans, plombé par les valeurs bancaires mais aussi par celles des grands exportateurs japonais qui risquent de pâtir de la crise américaine.

A la mi-séance, l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong s'effondrait de 7,38% et Bangkok de 5,82%. Les pertes étaient plus légères à Shanghai (-1,70%).

La Bourse de Séoul a terminé en repli de 2,30%, Sydney de 2,43%, Taïpeh de 2,74%, Manille de 4,26% et la Nouvelle-Zélande de 3,51%.

Vers 06h15 GMT, Singapour reculait de 2,67%, Jakarta de 3,22%, Kuala Lumpur de 3,69% et Bombay de 3,54%.

Sous l'effet de nouvelles attaques contre les valeurs financières, Wall Street avait connu mercredi une nouvelle déroute, la nationalisation de l'assureur AIG confortant les analyses les plus pessimistes sur la gravité de la crise: le Dow Jones avait lâché 4,06% et le Nasdaq 4,94%. Les marchés européens et latino-américains avaient également connu une journée noire.

La banque britannique HBOS, dont le cours de Bourse s'est effondré depuis le début de la semaine, a été rachetée jeudi par sa compatriote et rivale Lloyds TSB pour 12,2 milliards de livres (15,4 milliards d'euros).

Après AIG, Lehman Brothers, Freddie Mac, Fannie Mae, Bear Sterns et autres, les investisseurs se demandent quel sera le prochain géant planétaire de la finance à chuter, ont expliqué les opérateurs asiatiques, selon qui les marchés bruissent de rumeurs toutes plus effrayantes les unes que les autres.

"La peur monte au sein du système bancaire", ont expliqué des analystes de la banque Calyon, cités par Dow Jones News Wires.

Le New York Times a quant à lui affirmé mercredi soir que la banque d'affaires américaine Morgan Stanley, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur en Bourse depuis une semaine, négociait une fusion avec la banque généraliste Wachovia.

La chaîne financière américaine de télévision CNBC a rapporté de son côté que Morgan Stanley, dernière grande banque d'investissement indépendante de Wall Street avec Goldman Sachs, négociait avec la banque chinoise CITIC.

"Ce qui est en train de se produire dépasse l'entendement, cela fait peur pour l'économie réelle pour les dix prochaines années", a commenté un analyste de Citigroup basé à Londres.

"Le plus stupéfiant, c'est la vitesse avec laquelle des institutions plus que centenaires sont capables de s'écrouler. Plus de la moitié de la capitalisation de HBOS s'est évaporée en deux heures!" s'est-il exclamé.


Pour tenter de calmer les marchés, la Banque du Japon (BOJ) a injecté jeudi 2.500 milliards de yens (16,7 milliards d'euros) dans le circuit bancaire, portant à 8.000 milliards de yens (53,3 milliards d'euros) les sommes allouées aux banques depuis le début de la semaine.

La Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre et les banques centrales d'Inde et d'Australie ont également injecté des milliards de dollars de liquidités dans leurs circuits bancaires respectifs ces derniers jours.


http://www.lepoint.fr/actualites-economie/les-bourses-d-asie-poursuivent-leur-descente-aux-enfers/916/0/274819
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 12:54

marchés - La crise des subprimes se transforme en tempête boursière- il y a 1 heure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 13:16

Le système capitaliste actuel est-il en train de s'écrouler ou est-ce juste une grosse crise passagère ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 13:24

ben si tu lis ça que j'ai déjà posté hier, ça me semble assez mal barré... tu remarqueras que els prédictions précédentes datant de plusieurs mois ou même de 2 ans se révèlent toutes justes, ce qui donne du sérieux aux prévisions pour la suite!)



en particulier ici
http://www.leap2020.eu/Extraits-et-communiques_r42.html?PHPSESSID=a2bfb9b3b40fd1a2fa210ff1417925d0
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 50
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 13:47

A mon avis de très très loin l'évènement le plus important de la semaine (ou de la décennie peut-être, on le saura un jour) et évidemment pratiquement personne n'en parle nulle part : les chinois viennent, après avoir soutenu le dollar comme la corde soutient le pendu pendant des années et des années, d'abattre leurs cartes.

http://news.yahoo.com/s/nm/20080917/bs_nm/financial_china_usa_dc


Ils demandent une refonte du système monétaire international (sinon ils revendent leurs T BONDS).

Si les américains acceptent le dollar est foutu pour un moment. Si jamais ils refusent, le dollar est foutu pour un moment aussi.

La suite : ben, une baisse du $ et une remontée mécanique de l'euro/dollar. Quand ce ratio monte de 1%, le bbl prend 4$ mécaniquement. Et les MP aussi.

Hier soir l'once avait repris 10 $, l'once 7 $ et les matières remontaient. Quid ce soir ???


Dernière édition par capitole le Ven 19 Sep 2008 - 12:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 14:20

Radar 18 septembre 2008 - Morgan : « nous n’allons pas y arriver si nous ne trouvons pas un partenaire »

18 septembre 2008
Lien Permanent







Ndlr : Cette page sera mise à jour au fil de la journée

Morgan Stanley doute de de son avenir

John J. Mack, CEO de la Morgan Stanley, a tenté sans succès de convaincre le président de Citigroup de monter un accord de partenariat pour échapper au sort de Lehman.

« Nous avons besoin d’un partenaire [merger] ou n’ou n’allons pas y arriver », aurait avoué M.Mack, selon deux témoins de la réunion.

M. Pandit, le CEO de Citigroup a déclaré n’être pas interessé par cette offre. Citigroup travallerait sur le rachat de Washington Mutual.

Les banques centrales vont injecter 180 milliards de dollars

La Fed, la BCE, les banques centrales du Japon, d’Angleterre, du Canada et de Suisse vont injecter 180 milliards de dollars sur les marchés lors d’une action concertée, pour lutter contre « la tension élevée qui persiste sur le marché monétaire à court terme du dollar ».

Rogoff : le sauvetage de la finance coûtera de 1 000 à 2 000 milliards

Keneth Rogoff : Si la crise financière prenait fin aujourd’hui la facture serait douloureuse mais gérable....Malheureusement, cette crise est loin d’être terminée, et il est difficile d’imaginer comment le gouvernement US pourrait réussir à élever un coupe feu contre la contagion sans dépenser de 5 à 10 fois plus que ce qu’il a déjà avancé. Cela fait un montant situé de 1 000 à 2 000 milliards de dollars.

Bernard Connolly : la dépression et ses horreurs

Bernard Connolly, analyste stratégique chez AIG, estime que la Fed et le Trésor ont agi insuffisamment et trop tard pour mettre un terme au désastre.

« A moins qu’il n’y ait un changement rapide d’état d’esprit, la dépression et toutes ses conséquences horribles sera inévitable. » (...) « Nous craignons qu’une nationalisation virtuelle du système financier ne soit désormais nécessaire ».

Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 14:26

extrait du telegraph:(dernier article ci-dessus)

Charles Dumas from Lombard Street Research said America's dependency on foreign money would carry a high price. "The ultimate test will be whether this seriously jeopardizes the reserve currency role of the US dollar. China finances the US government. So as long as the Chinese are willing to accept an annual loss of 15pc on their holdings of US bonds in real yuan terms, this can go on, but the decision lies in Beijing. What is clear is that it will take the US decades to pay this off," he said.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 18:18

Revues de presse de contre info

mise à jour permanente, quelques articles en anglais, cliquer sur les titres.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 18:38

La Tribune.fr -

18/09/08 à 17:36 - 377 mots
crise financière


Le Trésor américain va lever 100 milliards de dollars pour soutenir la Fed


Le Trésor américain vient d'annoncer ce jeudi qu'il allait lever 100 milliards de dollars supplémentaires dans le cadre de son programme spécial d'endettement destiné à soutenir la Fed. Il le fera via trois adjudications.







A force d'aider à la reprise de Bear Stearns, au sauvetage de Freddie Mac et Fannie Mae ou à celui de l'assureur AIG, la banque centrale américaine, la Fed (Reserve Federal) va-t-elle finir par manquer d'argent elle aussi ?
Le Trésor américain vient en tout cas d'annoncer ce jeudi qu'il allait lever 100 milliards de dollars supplémentaires dans le cadre de son programme spécial d'endettement destiné à soutenir la Fed. Il le fera via trois adjudications programmées pour les 19 et 24 septembre, deux tranches de bons à maturité de 45 et 59 jours, de 30 milliards chacune, offertes à la souscription vendredi, et une autre tranche de 40 milliards, de bons à maturité de 7 jours, proposée le 24 septembre.
Cette annonce intervient alors que plusieurs grandes banques centrales ont annoncé ce jeudi un nouveau plan d'actions coordonnées destiné à améliorer la liquidité sur les marchés mondiaux du crédit en y injectant des montants massifs en dollars. Cette initiative regroupe la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon, la Banque nationale suisse et la banque centrale canadienne.
La Fed a ainsi autorisé une extension de 180 milliards de dollars (126 milliards d'euros) de ses lignes de swaps avec les autres banques centrales. Il s'agit d'un montant record pour une seule intervention. La BCE lance pour sa part, ce jeudi, une offre au jour le jour susceptible d'atteindre 40 milliards de dollars.
Cette levée de fonds ne coûtera pas trop cher au Trésor américain car ses titres jugés comme les plus sûrs possibles, voient leurs rendements s'effondrer tout près de 0% contre 1,5% quelques jours plus tôt.
Le facteur négatif pour l'économie américaine concerne le risque d'inflation génér par ce recours massif à la planche à billets. Même si le statut de monnaie de référence internationale devrait en limiter le risque.

http://www.latribune.fr/info/Le-Tresor-americain-va-lever-100-milliards-de-dollars-pour-soutenir-la-Fed-~-ID0D5F0DCC8452923DC12574C80053C598-$RSS=1
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 18:44

Avons-nous vraiment besoin de banques privées?

Sans être anti-libéral, on peut se le demander.

Une banque, il n'y a rien de plus simple! Ce n'est ni plus ni moins une cagnotte où vous mettez votre argent pour qu'il soit en sécurité. S'il y dort quelque temps on vous verse des intérêts, parce que l'argent sert à d'autres porteurs de projet qui eux payent des intérêts à la banque pour emprunter cet argent. Si vous placez votre argent sur des valeurs en Bourse, finalement c'est la même chose, avec la seule différence que vous acceptez un niveau de risque et qu'en récompense de cette prise de risque on vous octroie, quand tout va bien, des dividendes.

On veut nous présenter la finance comme une chose compliquée et pourtant ça n'a rien de plus compliqué qu'un réseau routier. Le système financier est fait de tuyaux et de réservoirs gérés par des protocoles, le tout dirigé et organisé par une équipe experte, par des directeurs d'emprunt compétents, contrôlé par des commissaires assermentés, rien de plus. Idéalement un système financier qui fonctionne bien et au détriment de personne, c'est cela, un outil bien huilé et bien réglé qui sert à faire circuler des valeurs monétaires dans l'intéret du développement économique et de la collectivité, et non à faire fructifier l'outil lui-même. C'est tout ce qu'on lui demande. Ca n'a pas plus de prestige ni de panache qu'un réseau routier bien entretenu pour faire circuler hommes et marchandises dans les meilleurs temps et confort.

Le réseau routier a-t-il pris le pouvoir dans notre vie? Le réseau routier nous a-t-il sortis de la route et jetés sur les bas-côtés de la misère? A part quelques bouchons le dimanche soir ou des péages un peu forts, non, il n'y a pas trop à s'en plaindre! Les taxes servent à le maintenir et ne sont que l'équivalent des services réellement rendus. Pourquoi donc n'aurions nous pas, à l'instar du réseau routier, un réseau financier public, national ou européen?

Les banques privées aujourd'hui en difficulté tiraient des bénéfice colossaux pour des opérations qui sont à 80% purement automatiques et ne coûtent relativement plus rien. Avec l'argent de leurs dépositaires et les profits surajoutés qui seraient normalement dûs à ces derniers, que faisaient-elles? Elles jouaient à la roulette. Espérant ainsi gonfler encore plus leurs profits, dans une spirale hallucinante.

Qu'est-ce qui justifie l'existence des banques privées et autres crédits faussement mutualistes alors que tout ce qu'elles tiennent en leurs main n'est qu'un outil de communication des valeurs qui n'a rien de plus prestigieux que le poids lourds entre les mains d'un routier? Rien!

Au cours de l'Histoire, le développement commercial a créé ces institutions privées. Il fallait qu'elles soient organisées et armées pour se défendre des pillards et protéger l'argent de tout un chacun. Placées de façon stratégique au cœur du nœud commercial, les banques devinrent petit à petit et jusqu'à nos jours, les maîtresses du jeu, s'arrogeant les plus grands privilèges ainsi que le pouvoir d'influence sur la société et son économie, alors que, pourtant, le risque de vol et de pillage s'était bien réduit grâce aux techniques modernes et à une société de droit.

Au cour des deux dernières décennies, le pouvoir des banques s'est encore accru. Dans le même temps leur système s'est de plus en plus éloigné des réalités économiques et des besoins de la société, pour ne plus tirer profit que d'opérations purement synthétiques où l'argent ne sert plus qu'à créer encore plus d'argent dans une spirale infernale, par le biais de la spéculation et des transferts de prise de risque sur des plus petits.

Ce tableau établi par mediapart.fr (lire l'article) à partir de différentes sources illustre bien la monstrueuse différence entre ces marchés artificiels, dits dérivés, associés à ceux des changes d'une part et l'économie réelle d'autre part.

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Clip_i10

Le système bancaire contemporain est ainsi un système déviant qui n'a plus rien à voir avec sa fonction première. Comme il tourne en cercle vicieux, cherchant sans cesse à créer le profit à partir du profit précédent, sans passer par la case "économie et société" pour la fortifier, il ne peut que tôt ou tard s'écrouler tellement la hauteur prise n'est plus supportée par la réalité. La crise actuelle correspond à la chute d'un régime imposé précédemment par un véritable coup d'état financier.

Ayant usé dans ce jeu vertigineux de tous les fonds qu'on leur avait confié, tombées à terre, ces banques ont encore le culot de prendre l'argent de la poche de leur simple client, le contribuable, par le biais des aides gouvernementales sensées les redresser.

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Banklo10
Newsweek, Sept. 22 2008 :
- Je suis venu vous demander un prêt.
- Ca c'est drôle, j'étais sur le point de vous demander la même chose.

Pour que les crises ne se reproduisent plus, pour que la finance serve effectivement l'intérêt de la société par le développement de l'économie, on est en droit de se demander si l'heure n'est pas venue d'avoir un système financier qui corresponde à l'espoir de notre siècle et non plus au féodalisme hérité du passé. De fait, la tendance semble aller dans ce sens là. Nous voyons d'un côté un pays ultra libéral comme les États-Unis nationaliser ses banques et ses assurances en faillite. Nous voyons de l'autre un état comme celui de la Chine garder jalousement le contrôle de sa finance nationale, alors qu'en même temps il promeut le libéralisme commercial. Disons en passant que ce pays fait preuve de lucidité en réclamant désormais un nouvel ordre financier (cf le post de capitole).

Nous sommes à un nouveau tournant de l'Histoire. Vers 1990 le socialisme collectiviste échouait après avoir démontré son incapacité. Vingt ans plus tard c'est au tour du capitalisme individualiste, qu'on avait voulu nous vendre comme la seule alternative, de s'écrouler. Qu'on le veuille ou non, une troisième voie que nous ne connaissons pas encore, est en train de poindre dans le bourbier de la déconfiture financière. Espérons que cette voie, tirant le meilleur parti du libéralisme, de l'entreprenariat ainsi que de l'expérience économique et technique accumulée, favorisera une société plus juste envers ceux qui produisent.

En ces jours tourmentés le fameux conte "L'ïle des naufragés" de Louis Even et la philosophie qui l'anime ne devraient pas nous laisser insensibles. Ils n'ont jamais autant été d'actualité. Ce thème a déjà été abordé à l'occasion d'une discussion sur la monnaie franche aux "Grandes Idées" pour le projet du MoDem. Dans cette même section, un autre fil fort intéressant pose la question de l'avenir du capitalisme.

L'idée que ma question inspire n'est pas de faire disparaître la banque, il est de faire disparaître son pouvoir abusif. Une banque centrale unique aurait cet avantage de pouvoir être efficacement contrôlée et régulée. Elle redistribuerait ses profits vers la collectivité sous formes de dividendes collectifs servant au développement des biens sociaux ou sous la forme de capital souverain. Rien ne l'empêcherait de sous-traiter nombre de ses services auprès d'entreprises du secteur privé, elles-mêmes strictement contrôlées. Mais au final, c'est la banque centrale, organisme public, qui serait tenue responsable de la santé, de la légalité et de la moralité du système financier dont elle a la charge. Une crise grave et la probable inefficacité des patchs régulateurs proposés nous amènerait vraisemblablement à réaliser de tels changements dans le système financier.

EDIT: corrigé coquille
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 80
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 22:52

Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas parlé de l'Ile des naufragés; et que cela vienne de frantibus n'est pas une surprise ... Il manque dans les références citées sur ce texte fondamental le dernier fil où on trouve une (remarquable) contre-démonstration.
Revenir en haut Aller en bas
bestfriend



Nombre de messages : 237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeJeu 18 Sep 2008 - 23:27

Ce n'est pas une crise du capitalisme en tant que tel puisque Frantibus a montré, qu'au départ c'était un système relativement sain. C'est une crise de la financiarisation à outrance de l'activité économique et de la mise en place de produits financiers de plus en plus complexes, incontrolables même pour des experts (puisqu'ils se sont faits gruger sur les subprimes qui étaient la titrisation artificielle de créances douteuses).

Finalement tout cela remettra les choses en place, les américains en face de la réalité, et la véritable création de richesse sera mieux récompensée que la création de valeur artificielle des financiers qui ont dominé l'économie ces dernières années.

C'est vrai qu'ils nous faisaient envie, tous ces types qui gagnaient X fois notre salaire en devenant on ne sait trop comment broker pour des groupes qui brassaient des milliards d'Euros. Certains devaient même faire envie aux patrons du Cac40 qui doivent souvent en contrepartie d'un salaire mirobolant assurer la gouvernance de dizaines de milliers d'employés, être en première ligne dans la communication, travailler 90 heures par semaine à la limite de l'infarctus, alors que certains courtiers à New-York ont pu toucher des bonus de plusieurs centaines de millions d'Euros.

Est-ce que tout cela est terminé ?
C'est même pas sûr. Ils sont encore capable de trouver une autre martingale qui fera encore la fortune de certains. En 2000, l'éclatement de la bulle internet avait entrainé une débacle boursière encore plus prononcée que celle d'aujourd'hui, et puis finalement cela n'a pas empêcher des dérives encore plus irrationnelles.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Sep 2008 - 11:18

@ Alian Bertier
Tu me fais trop d'honneur ! Je te signale qu'en ayant mentionné ce fil, j'invitais implicitement à lire l'ensemble, dont les contre-démonstrations. Pour ma part, après lecture du fil et de "L'île des naufragés", je trouve qu'il n'y avait pas lieu d'en tirer querelle à moins qu'on se sente visé parce qu'on est soi-même un banquier ou qu'on soit fermement accroché par quelque intérêt personnel au système financier que notre société doit subir. Voici mon analyse sur "L'île des naufragés" qui te fait tant pleurer.

Il est bien évident que "L'île des naufragés" est une fable, une parabole publiée vers 1940 pour l'éducation des enfants et tout autant pour provoquer démystification et réflexion chez l'adulte. La prendre au pied de la lettre, pour un économiste, est absurde. Ce n'en est pas moins un document précieux par les enseignements qu'il profère, lesquels prennent justement tout leur sens au moment de la crise financière actuelle. Chaque point d'enseignement ci-dessous est d'actualité aujourd'hui :


  • L'argent est un "instrument de service".
  • L'argent n'a de valeur réelle que pour représenter les produits qui existent. Ceux qui "sont encore sous terre" n'ont pas de valeur et ne peuvent donc être représentés par de l'argent. Cet argent sans réalité correspondante c'est précisément celui des "bulles" de nos crises successives. Comme il n'y a rien derrière, la bulle éclate tôt ou tard.
  • L'or est un mythe et ne représente rien financièrement. Il n'a de valeur que s'il y a demande pour ce matériau.
  • La banque comme source du développement est encore un autre mythe. Le développement, la valeur ajoutée, c'est le producteur qui en est la source.
  • Le rôle du banquier, en dépit de l'admiration qu'on lui porte, est purement technique. Il bat la monnaie et contrôle sa circulation. Point barre.
  • Le pouvoir de la banque est un abus. Il est assis sur le mythe de l'or, sur le mythe d'être à la source du développement et sur l'admiration irraisonnée que les producteurs ont pour quelqu'un qui n'a rien d'autre qu'un rôle technique.
  • Un système financier injuste provoque le ralentissement de la production en dépit de la haute productivité. Il est source de malaise social et de tension humaine.
  • Le pouvoir de l'argent contrôle la presse et celle-ci lui sert à maintenir l'ignorance et la discorde chez les producteurs, asseyant ainsi encore mieux son pouvoir.
Il est à noter que la distribution de monnaie au départ sous la forme d'un prêt, puis la poursuite de ce prêt sous hypothèque des biens accumulés, sont une supercherie de la part du banquier qui de cette manière s'approprie fictivement tous les biens existants de l'île. Ça, c'est l'intrigue du conte. Rien ne se passe comme cela dans la réalité, sinon nous serions déjà tous des esclaves.

Il est clair que cette histoire a été écrite pour démystifier la banque et inviter les honnêtes producteurs à se méfier des manœuvres des banquiers. Louis Even était un philosophe d'inspiration sociale-chrétienne qui dénonçait les abus de pouvoir de la finance et défendit au Canada l'idée du Crédit Social. "L'île des naufragés" est enfin une invite à rejoindre le mouvement catholique social "Vers Demain" dont il fut l'un des fondateurs.

Le thème de ce conte avait été abordé dans le sujet "monnaie franche" mais il n'affirme pas qu'un prêt devrait se faire sans intérêt. C'est seulement l'usure sur argent neuf et l'absence de création de monnaie au fur et à mesure de la production de biens qui sont dénoncés, ces faits n'étant inscrits que dans l'intrigue de l'histoire, à des fins éducatives. Le crédit octroyé en avance sur production, suggéré à la fin de l'histoire, n'est qu'un artifice de comptabilité sur courte durée.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

hloben

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Sep 2008 - 11:37

"l'absence de création de monnaie au fur et à mesure de la production de biens qui sont dénoncés"

enfin quelqu'un qui m'a compris..........................
c'est un beau cadeau d'anniversaire,

merci frantibus !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Sep 2008 - 11:45

En tout cas, le politique qui jusqu'à présent subissait plutôt ce capitalisme débridé a une occasion unique de reprendre la main et de changer les règles du jeu pour que l'économie serve l'économie du réel et la production de vraies richesses. Saura-t-il la saisir ?
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Sep 2008 - 11:49

hloben, c'est ton anniversaire!

Heureux d'avoir fait ta connaissance sur ce forum.
Gros bisous pour l'occasion et bon courage pour la suite !

frantibus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Selon le FMI, il faut se préparer au pire
Revenir en haut 
Page 6 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faut il séparer les siamois?
» Comment se préparer à devenir parents( humour!!)
» La cuisine selon Juliette
» Se préparer aux épreuves d'admission en DUT...
» Thème "par défaut"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: