Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Selon le FMI, il faut se préparer au pire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
capitole



Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 18:01

Allez hop ! quelques petits conseils de LEAP :

Cinq recommandations stratégiques et opérationnelles pour sauver sa retraite face à la déroute des fonds de pension
D'ici la fin de l'année 2008, il est encore temps de « sauver les meubles », mais à condition d'agir vite.


Première recommandation : Renseignez vous très vite sur la structure des investissements de
votre fonds de pension. Il est important de savoir s'il est fortement investi dans les produits financiers
dérivés, les hedge funds, les actions, les obligations, l'immobilier, ...
Si plus de 50% est investi dans les produits financiers dérivés ou les hedge funds, essayez d'en sortir
au plus vite (nous parlons ici de jours) pour redevenir liquide et investir de vous-même dans d'autres
classes d'actifs (voir notamment les précédentes recommandations de LEAP/E2020 à ce sujet) car
chaque semaine, et pour une longue période, ces actifs voient leur valeur s'effondrer un peu plus.
S'il est essentiellement en actions, analysez plus en détail le portefeuille, mais sortez-en également
très vite s’il s’agit de valeurs financières américaines ou dépendantes du marché américain.
S'il est essentiellement dans des valeurs libellées en Dollars US ou en Livres Sterling, même
recommandation : dégagez-vous rapidement !

Deuxième recommandation : Protégez-vous contre l'inflation tout en limitant les risques au strict
miminum, surtout tant que la crise systémique globale n'est pas entrée dans une phase de
stabilisation. Privilégiez les obligations d'état (sauf Etats-Unis et Royaume-Uni) indexées sur l'inflation.
Ne cherchez pas la grande rentabilité, visez les placements d'épargnants frileux. Toujours le même
conseil que nous donnons depuis un an, ne cherchez pas à gagner, contentez vous de ne pas perdre.
Au pire restez totalement liquide sur votre compte en banque pour les mois à venir.

Troisième recommandation : Si vous n'êtes pas propriétaire de votre habitation principale,
investissez dans l'immobilier pour en acheter une. Attention ! Il ne s’agot pas ici de spéculer mais d’y
habiter.

Quatrième recommandation : Méfiez vous de l'or et de l'argent. Il y a actuellement une très forte
spéculation autour de ces deux métaux précieux et les banques centrales du monde entier ont déjà
montré par le passé qu'elles pouvaient brutalement faire plonger leurs cours en se mettant à en
vendre de grandes quantités. Quand aux gouvernements, ils ont déjà à plusieurs reprises, en cas de
crises très graves, réquisitionné ces métaux ou rendu illégale leur possession privée afin de défendre
la valeur de la monnaie papier. Donc, si les lingots vous rassurent, suivez régulièrement l'évolution
des cours pour ne pas vous faire prendre par surprise en cas de retournement brutal toujours
possible.

Cinquième recommandation : Diversifiez ! Ne mettez pas toutes vos économies dans le même
plan de pension, dans la même banque, dans le même type de placement, dans la même monnaie…
Sans vous perdre dans une multitude d'opérations, mettez vos oeufs dans au moins trois paniers :
liquide, devises fortes, immobilier personnel ou autres placements (métaux précieux, rares, valeurs
boursières agro-alimentaires).
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 18:35

ben moi j'ai des fonds placés sur plusieurs supports en euro et actions et sicav, sur plusieurs organismes, plus l'immobilier...le tout est de savoir ce que ça va donner!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 18:38

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 MarketsSelon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Markets
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 19:22

à lire demain dans le Monde

Le Monde, samedi 11 octobre


Publié par Paul Jorion dans Constitution pour l’économie, Economie, Monde financier, Monnaie, Subprime
Ma tribune intitulée Un Bretton Woods dont l’espèce se souvienne paraît demain, dans l’édition datée de dimanche-lundi. C’est tout un dossier et il y a du beau monde.
Vous verrez, j’y parle des investisseurs et des dirigeants d’entreprises qui ont eu la folie de substituer le crédit à la consommation aux salaires de plus en plus maigres, je dis que les banques centrales ont appliqué servilement ce programme, je demande que la monnaie reflète la richesse et que celle-ci soit évaluée comme réel surplus et non comme la somme totale des paris faits partout dans le monde, et ceci à l’aune de la santé de la planète, où son épuisement doit être enregistré au passif.

http://www.pauljorion.com/blog/
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 20:30

Une crise qui peut en cacher une autre
Olivier Baccuzat | 10.10.2008, 07h00


LA CRISE financière actuelle pourrait bien en annoncer une deuxième, au moins aussi virulente, dans les deux ou trois ans à venir… C’est ce qu’a pronostiqué, hier, l’économiste Michel Aglietta devant une poignée de députés médusés. La faute, selon cet ancien membre du Conseil d’analyse économique, à l’utilisation excessive jusqu’en 2007, par des fonds d’investissement, de montages financiers consistant à racheter des entreprises en empruntant de l’argent.



Pari risqué

Importée des pays anglo-saxons, cette technique dite du LBO (Leverage Buy Out, en anglais) prévoit ensuite de rembourser, deux ou trois ans plus tard, les crédits contractés grâce aux profits générés par les sociétés après restructuration. Un pari qui peut s’avérer payant en période de croissance. Le problème, comme l’a rappelé Michel Aglietta devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, c’est qu’une bonne partie des économies mondiales tournera au ralenti en 2009 (le Fonds monétaire international prévoit une croissance nulle aux Etats-Unis et dans la plupart des pays d’Europe). Les fonds qui ont emprunté auront donc le plus grand mal à rembourser leurs crédits. Une très mauvaise nouvelle pour les banques, d’autant que le montant des prêts LBO, en 2007, s’élèverait à près de 150 milliards d’euros, dont une trentaine en France… « Après la crise des crédits hypothécaires de l’an dernier, les établissements financiers risquent donc d’être confrontés à l’apparition d’une nouvelle couche de dettes impayées. »

Une perspective d’autant plus inquiétante que, contrairement aux crédits hypothécaires, la pratique du LBO a été aussi forte aux Etats-Unis qu’en Europe. En clair, c’est l’ensemble des grandes banques occidentales, déjà à court de liquidités aujourd’hui, qui risquent d’être à nouveau confrontées à un assèchement du marché du crédit. Et c’est sans compter sur « l’opacité la plus totale dans laquelle fonctionnent souvent les fonds d’investissement », indiquent, très inquiets, le socialiste Henri Emmanuelli ou l’UMP Bernard Carayon. Dénonçant tous deux un système financier « cupide », les deux parlementaires estiment que l’instauration de « règles globales » n’en est que plus urgente. De son côté, le ministère des Finances dit prendre cette menace très au sérieux même si, dans l’immédiat, « il s’agit surtout d’éviter une contagion de la crise actuelle à l’économie réelle ».

http://www.leparisien.fr/economie/une-crise-qui-peut-en-cacher-une-autre-10-10-2008-270829.php
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

frantibus

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 72
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeVen 10 Oct 2008 - 23:29

Lire les commentaires de Bernard Maris, lundi dernier sur france Inter .

Et toujours d'actualité cette interview de Bernard Maris datant du 28 janvier 2008 par six35.fr aussi sur dailymotion .
Aperçu (condensé de l'interview de Bernard Maris):
<<
Première question posée : va-t-on vers un krach en 2008? ...

La titrisation : c'est cacher les pommes pourries sous les bonnes dans le panier. ...

Crise globale du système capitalisme hyperfinancier? oui. ... Il n'y a plus le parefeu des banques centrales adossées à un système de Bretton-Wood mondial qui contrôlait ...

Les banques privées sont désormais autonomes, créent leurs liquidités elles-mêmes, alors que les banques centrales sont à la remorque. Ces dernières peuvent agir sur la valeur du crédit mais ne s'occupent plus du financement ni des questions de solvabilité. ...

Les banques ont créé une ingénierie financière qui capte, qui pompe dans l'économie réelle une grosse partie de la valeur du travail sans en créer (système parasitaire). Cela mène à une bulle qui inévitablement va éclater. ...

Il se peut que l'économie des E-U s'arrête pendant douze ans (comme le Japon dans les années 90). ...Il faudra purger la crise, "liquider", remettre à l'ordre, ces gens qui sont des parasites et des incompétents complets, qui se roulent les uns les autres et prétendent que le marché du crédit peut s'autoréguler. ...

J'aime pas du tout les banquiers ...
Les banques vous taxent pour tout, c'est la moitié du chiffre d'affaire, c'est de la rente et à partir de ça elles font les clowns avec, créent des subprimes, et financent des hedgefunds sur des entreprises juste pour faire monter les actions en se foutant pas mal de ce qu'elles fabriquent. ...

Y'a basta. Faut les foutre aux plis. ... Des incapables, pas des gens très compétents. ...

A chaque fois la bulle est un peu plus forte et il se peut qu'il y ait une crise majeure d'ici 5 ou 6 ans. ...

Des alternatives à ce système?
Non, pas pour l'instant, mais l'élite politique et certains industriels commencent à voir le besoin d'une alternative, car le système ne peut pas tenir et la crise est politiquement dangereuse. ...

[rien de concret.] L'alternative viendra avec une crise majeure. ...
Y'a pas de volonté politique, mais il faudrait... y'a un grand coup à jouer au niveau européen.
>>
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeSam 11 Oct 2008 - 16:28

La solvabilité des Etats commence à préoccuper les opérateurs
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeSam 11 Oct 2008 - 17:00



Quand les bornes sont dépassées…
PAR CHARLES GAVE* | JDF HEBDO |

Il n’y a plus de limites, comme l’avait dit le président Pompidou, citant Joseph Prudhomme, lors d’une conférence de presse.
Depuis quinze jours, les marchés se sont absolument écroulés, l’indice mondial baissant de plus de 30 % en très peu de temps. Trois raisons peuvent expliquer cet effondrement :
1. Les investisseurs se dégagent à toute allure des marchés tant ils ont perdu confiance dans les règles juridiques qui sont censées encadrer leur propriété. La quasi-spoliation des actionnaires de Fannie Mae et Freddie Mac par le Trésor américain serait à l’origine de cette dégringolade sans fin. Nous serions donc au milieu d’une grève des acheteurs de proportion historique.
2. Deuxième raison : les marchés du papier commercial sont fermés, et la faillite de Lehman a montré que les fonds de trésorerie n’étaient rien d’autre que des dépôts bancaires effectués auprès d’une institution qui n’était pas une banque, n’avait pas de fonds propres ni de réserve obligatoire, et dont l’Etat ne garantissait pas les encours. Cette perception bouleverse totalement tous les circuits de financement, et pourrait amener l’économie dans un ralentissement beaucoup plus sensible que celui auquel on pouvait s’attendre avant que tout cela ne se passe.
3. La troisième raison est plus technique. Apparemment, il y aurait plus de 450 milliards de dollars de CDS (Credit Default Swaps) sur Lehman qui doivent être réglés ce vendredi. Les CDS, ce sont des contrats d’assurance vendus par une institution financière garantissant qu’une autre société ne va pas faire faillite. 450 milliards de dollars de ces contrats d’assurance sur Lehman - qui a fait faillite - arriveraient donc à échéance ce vendredi 10 octobre.
Tous ceux qui avaient cédé ces contrats vendent comme des fous depuis trois semaines pour lever les fonds nécessaires à ce règlement. Ils en arrivent même à se séparer des obligations d’Etat, dernière ligne de défense, qui baissent depuis deux ou trois jours. Nous sommes donc en train d’arriver à une situation binaire.
Ou bien ces règlements ont lieu en bon ordre, et, les vendeurs ayant disparu, les marchés rouvriront lundi en forte hausse.
Ou bien ces règlements n’ont pu avoir lieu, et, dans ce cas-là, la protection apportée par les CDS apparaîtra comme illusoire, et toutes les banques et institutions financières devront annoncer quelle est la valeur exacte de leurs positions, hors protection.
Pour l’instant, les positions assurées sont au bilan à 100 % de leur valeur faciale. Si l’assureur fait faillite, il faudra mettre au bilan la valeur de marché et non la valeur assurée. Dans ce cas, toutes nos banques seraient en faillite et devraient être nationalisées. Dans cette hypothèse, une fermeture des Bourses pendant quelque temps est tout à fait envisageable, le temps que les autorités remontent toutes les transactions.
Bref, nous vivons des moments historiques. Ce que nous réapprenons, c’est que le risque existe. Comme le disait Karl Popper, si on cherche à réduire le risque au niveau individuel, il réapparaît au niveau collectif. Les mathématiciens de marché ont cru réduire le risque. Ils l’avaient simplement transféré…


http://www.jdf.com/hebdo/
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeDim 12 Oct 2008 - 11:23

Mobilisation générale pour sortir de la crise financière
Par Nicolas PRISSETTE
Le Journal du Dimanche

C'est peut-être la réunion de la dernière chance. Nicolas Sarkozy rassemble dimanche après-midi à Paris les dirigeants des pays de la zone euro, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet et celui de la commission José Manuel Barroso. Objectif affiché par l'Elysée: "définir un plan d'action conjoint de la zone euro et de la BCE face à la crise financière".

La tension est à son comble, au bout de cinq jours de débâcle boursière et de revirements en cascade. Il n'a jamais semblé aussi urgent d'agir pour relancer la distribution du crédit bancaire, éviter les faillites, affronter la récession, restaurer la confiance et le bon fonctionnement des marchés.

Le G7 des ministres des Finances à Washington, qui s'est achevé tard vendredi, a marqué une nouvelle étape. Aujourd'hui, il s'agit d'aller encore"au-delà", a dit Christine Lagarde depuis les Etats-Unis. Que faire? Incapables de s'entendre sur un fonds commun à l'américaine (700 milliards de dollars pour racheter les titres douteux et recapitaliser les banques), les Européens vont s'inspirer du pragmatisme d'outre-Manche et le diront d'une seule voix. Nicolas Sarkozy reçoit Gordon Brown en premier, à 15h30, avec Jean-Claude Trichet et Jose Manuel Barroso. "Il y a dans cette initiative la volonté de maximiser les chances de coordination", a expliqué le chef de l'Etat hier à Colombey-les-Deux-Eglises, aux côtés d'Angela Merkel (lire à droite).

L'exemple anglais

Car l'Anglais a montré la voie. Le Premier ministre britannique a ouvert mercredi un fonds de 31 milliards d'euros dans lequel les banques peuvent puiser à leur guise. En contrepartie, elles doivent laisser le Trésor entrer à leur capital et lui accorder un droit de regard sur leur gestion et sur la rémunération des dirigeants. Ce n'est pas tout. L'Etat garantit les échanges interbancaires, dont le grippage bloque les emprunts à court terme accordés aux entreprises pour fonctionner au jour le jour. Tous applaudissent. Les Pays-Bas ont adopté un dispositif équivalent et, surtout, Angela Merkel devrait suivre. Selon plusieurs indiscrétions, la chancelière allemande lancerait demain matin, avant l'ouverture des marchés, un fonds de secours du secteur bancaire. Comme le plan Brown, il prévoirait l'entrée de l'Etat fédéral au capital des établissements en difficulté.

La facture pour les Allemands est évaluée entre 50 et 100 milliards d'euros. "Il faut que les banques disposent de capitaux suffisants. Je n'exclus pas que le soutien de l'Etat arrive", a-t-elle reconnu hier. La France s'est également dotée d'une structure, dévoilée mercredi par François Fillon. Mais la nouvelle "Société de prises de participations de l'Etat" (SPPE) ne dispose pour l'heure d'aucun euro en caisse. Il n'est "pas nécessaire" d'entrer au capital des banques françaises, a estimé Christine Lagarde. "Elles sont parmi les plus capitalisées de l'ensemble de la zone euro", assure-t-elle. La SPPE a le mérite d'exister.

Les actes pèseront-ils plus que les mots? Le sommet d'aujourd'hui doit permettre aux Européens de coordonner leurs fonds d'intervention et d'harmoniser les garanties qu'ils apporteront aux échanges entre établissements financiers. "Nous serons entre les Américains, les Hollandais et Brown", dit-on dans l'entourage du chef de l'Etat. D'autres décisions ne sont pas exclues.

Des bouées de sauvetage

Il faudra des chiffres précis pour rasséréner les banquiers. Le week-end dernier à l'Elysée, le groupe des quatre pays européens les plus puissants avait consacré des grands principes pour soutenir les banques et calmer les marchés financiers. Mais parler n'a pas suffi. Tout au long de la semaine, il a fallu intervenir. Angela Merkel a renfloué Hypo Real Estate, quatrième établissement de son pays. Les banques centrales (Etats-Unis, Europe, Grande-Bretagne, Suède, Canada, Suisse) ont ensemble baissé leurs taux d'intérêt, du jamais-vu depuis le 11- Septembre. "Reprenez vos esprits!", a imploré Jean-Claude Trichet. Le président de la Banque centrale européenne explique en petit comité que la panique mondiale date du jour où les autorités américaines ont lâché Lehman Brothers. Ce n'est pas tout. La France, la Belgique et le Luxembourg ont décidé de garantir temporairement les emprunts de Dexia. La banque spécialisée dans le financement des collectivités locales avait déjà reçu en urgence 6 milliards d'euros d'argent public pour éviter l'asphyxie. Mais sa valeur en Bourse n'a cessé de chuter.

Toutes ces bouées de sauvetage auront une lourde conséquence: elles vont endetter les pays, les gouvernements faisant appel à l'emprunt pour acheter les parts de banques. En Angleterre comme en Allemagne ou aux Etats-Unis, les citoyens devront rembourser. Se voulant rassurant, Gordon Brown fait un pari: "Je pense qu'en fait à long terme, nous ferons gagner de l'argent aux contribuables grâce à ces actions."

Nos multinationales à la merci des prédateurs

En attendant, les comptes publics devraient plonger dans le rouge. Les Européens se sont d'ores et déjà entendus pour mettre entre parenthèses les règles européennes sur les déficits. Ils devraient en parler à nouveau aujourd'hui. Berlin, qui estimait la semaine dernière pouvoir résoudre ses problèmes seul, a ainsi changé d'avis, comptant sur la clémence collective. Le déblocage de la finance mondiale permettrait, à court terme, de freiner la récession dans les grands pays et de préserver les entreprises. Désemparés par le scénario noir, les boursiers vendent les actions des grandes compagnies européennes, jugeant qu'il vaut mieux perdre beaucoup d'argent aujourd'hui qu'énormément demain.

Les sociétés cotées à la Bourse de New York ont perdu 18 % de leur valeur cette semaine. A Paris, le CAC 40 peut s'acheter 22% moins cher. Le prix de toutes les actions de l'indice atteint environ 767 milliards d'euros. Autrement dit, nos multinationales sont à la portée d'éventuels prédateurs. Les fonds souverains d'Asie ou du Moyen-Orient, qui disposeraient de plus de 3 000 milliards d'euros de réserves, font figure d'acheteurs potentiels. L'épicentre du monde glisserait alors vers l'Est. A moins que la crise ne frappe très durement les pays émergents qui ont constitué ces réserves, comme le redoute le FMI.


http://www.lejdd.fr/cmc/economie/200841/mobilisation-generale-pour-sortir-de-la-crise-financiere_156391.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeDim 12 Oct 2008 - 11:46

Un économiste invité sur iTélé hier a expliqué que le budget 2009 voté avec 2,7% de déficits était caduque et qu'on serait à 3,5 ou 4% de déficits à la fin de 2009.
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 51
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 11:57

SELON LE FMI LA CRISE EST TERMINEE

Après le sommet de l'Eurogroupe, "le pic de la crise est peut-être derrière nous", estime DSK
Par AP

lun 13 oct, 10h49


Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a estimé lundi que, grâce aux mesures prises ce week-end par l'Eurogroupe, "le pic de la crise est peut-être derrière nous". La confiance "doit revenir", selon lui.
"Grâce aux mesures qui viennent d'être prises, le pic de la crise est peut-être derrière nous, c'est que nous allons voir dans les jours qui viennent", a déclaré DSK sur Europe-1.

Tant que toutes les pertes financières, actuellement estimées "à 1.400 milliards" par le FMI, ne sont pas révélées, "ce sera difficile de dire que la crise financière est totalement derrière nous", a-t-il toutefois nuancé.

"Ce qui a été fait depuis trois jours devrait fournir les éléments qui permettent de rassurer, dans une situation qui est quand même très irrationnelle", a-t-il affirmé.

"Je pense qu'elle (la confiance, NDLR) doit venir. Il n'y a pas de raison aujourd'hui, ni pour les déposants, ni pour les intervenants sur le marché, ni pour les chefs d'entreprise de craindre quelque chose", a-t-il poursuivi.

Concernant la croissance, le FMI, a rappelé DSK, prévoit pour 2009 "3% pour l'ensemble de la planète" et "0,2%" pour l'Europe. "La bonne nouvelle, c'est qu'on voit le redémarrage vers la fin de 2009", a-t-il ajouté.

"Il faut absolument refonder le système", a-t-il plaidé, expliquant que les 185 pays membres du FMI ont donné mission à celui-ci de "tirer les leçons de ce qui s'est passé", et le FMI proposera "très rapidement un rapport sur ces leçons" qui pourra "alimenter" le prochain sommet du G8. AP


Voila, bonnes gens, vous pouvez rentrer chez vous et dormir sur vos deux oreilles, les financiers et les gouvernements veillent sur vous.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 11:59

poui avec nos billes, ils sont repartis pour recommencer les mêmes conneries, sauf que la prochaine fois, on n'aura plus de munitions!
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 51
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 12:01

la prochaine fois c'est maintenant...et la vraie crise, pas la comédie qu'on nous jour depuis l'été, commencera réellement dans trois mois, peut-être même juste après les élections US

cette annonce de DSK mérite le prix nobel de la désinformation
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 12:03

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 08-10-13-eurogroupe
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 12:05

jocolor ben nous y voilà!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 13:18

le prix Nobel d'Economie à Paul krugman, dont je vous ai posté de nombreux articles
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 14:12

Je Vous avais bien dit que c'était du Pipeau !

Les cours sont au plus bas...

C'est le bon moment pour faire son Marché...

J'aimerais quand même bien savoir..

Ou voulaient-ils en venir avec ce " Grand Guignol " ...

Déja terminé Le Krach de 29 !...

Dommage , çà commençait à devenir excitant!..

Sarko ... le Roi du Pipeau ...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 14:49

" GONFLAGE DE BULLE " ...

Ce sont les Contribuables Françàis qui devront payer ...

Les Cadeaux faits au Banquiers !!!...

Mais il parait que c'est quand même une Bonne Affaire !! ..

OUF ! On s'en sort pas si mal !!!...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 15:03

"La survie de l'espèce l'exige", par Paul Jorion

extrait

Une mission délicate avait été confiée aux banques centrales : s'assurer que la monnaie reflète la richesse véritablement créée et non, comme c'est le cas aujourd'hui, le montant des paris faits partout dans le monde. Il faut que cette mission redevienne d'urgence leur tâche essentielle, réduisant la masse monétaire quand la richesse se contracte et l'augmentant quand elle est en expansion.
Ce rôle, elles l'ont assumé par le passé, mais dans un cadre faussé de deux manières. D'abord, parce qu'elles représentent les intérêts des seuls investisseurs, alors qu'elles devraient représenter la nation tout entière dans le cadre d'une redistribution juste de la richesse.
Faussé aussi parce que aveugle à la nature finie du monde que nous habitons : comptabilisant comme bénéfice net le pillage des ressources naturelles non renouvelables, alors que la richesse doit se juger à sa juste mesure, c'est-à-dire à l'aune de la santé de la planète, où son épuisement doit être enregistré au passif.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 15:08

Radar 13 octobre 2008 - Le prix de la confiance : des centaines de milliards
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 15:21

Les pays pauvres relégués au second plan par la crise financière, selon Oxfam
LEMONDE.FR avec AFP | 13.10.08 | 13h06 •
L'organisation non gouvernementale (ONG) Oxfam se dit insatisfaite du résultat des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale organisées ce week-end. Dans un communiqué publié dimanche, Oxfam affirme que "les réunions de ce week-end ont offert un nombre de solutions scandaleusement faible pour les pays les plus pauvres. Les dirigeants mondiaux reconnaissent qu'il y a une crise mondiale de la pauvreté, mais l'ont ignorée".


"La crise financière ne doit pas servir de prétexte aux pays riches pour renoncer aujourd'hui à leur engagement d'augmenter leur aide au développement", prévient Sébastien Fourmy, d'Oxfam France-Agir ici.

"Les problèmes des pays pauvres ont été relégués au second plan", poursuit Oxfam, ajoutant que "la façon dont les pays pauvres vont être aidés à surmonter la crise du crédit n'est toujours pas connue". "Alors que le monde développé a dégagé plus de 1 000 milliards de dollars en quelques semaines pour empêcher ses banques de faire faillite, il ne parvient pas à trouver 1 % de cette somme pour aider les pays les plus pauvres à surmonter la crise alimentaire", a ajouté l'organisation.

http://www.lemonde.fr/international/article/2008/10/13/les-pays-pauvres-relegues-au-second-plan-par-la-crise-financiere-selon-oxfam_1106113_3210.html
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 51
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeLun 13 Oct 2008 - 20:10

Depuis quelques jours, j'ai eu l'occasion de me pencher sur les problèmes des HEDGE FUNDS.

S’il est trop tôt encore pour apprécier l’étendue de la calamité que représentera le plan dit PAULSON (seuls certains financiers bien inspirés ont pu en tirer d’ores et déjà parti en jouant sur les avantages fiscaux exorbitants proposés par ce plan afin de faire main basse sur des établissements bancaires et sociétés industrielles), il est en revanche possible de se reporter aux précédentes initiatives des autorités compétentes des Etats-Unis pour se rendre compte du danger qu’elles représentent pour l’ensemble de l’économie mondiale à travers le système des hedge funds.

Il faut se souvenir que la précédente offre de la Réserve Fédérale de prêter 200 Milliards USD aux banques américaines contre pratiquement n’importe quel type de garanties. L’action de la Fed, qui a déjà échoué à arrêter l’effondrement des marchés financiers et du Dollar US, a surtout permis d’éviter que plusieurs d’entre elles ne fassent faillite avant l’été 2008 du fait d’un risque systémique d’appel à garanties supplémentaires de plus de 300 Milliards USD.

En réalité, la mesure de la banque centrale américaine a eu pour effet pervers induit de précipiter la chute des hedge funds.

Le LEAP/E/21020 analyse dans son bulletin n° 23 que ces Hedge funds voient leur chute s’accélérer depuis que la Fed a offert aux banques de prendre les hypothèques en tout genre en garantie de ses prêts. Les banques se sont donc précipitées pour accroître leurs demandes de garantie aux hedge funds à qui elles ont prêté des sommes énormes (32 fois son capital pour le fonds Carlyle qui vient de faire faillite à Amsterdam) afin de porter ces mêmes garanties à la Fed en échange de liquidités.

Ainsi, selon le LEAP, la FED, sans visiblement s’en rendre compte, avait-elle enfoncé encore plus profondément Wall Street dans la crise, car non seulement ces faillites de hedge funds alimentent la panique boursière mais elles contribuent in fine à détériorer encore plus le bilan des banques qui restent de toute façon lourdement engagées dans ce secteur financier (Lire à ce sujet l’article de Roddy Boyd intitulé « Anatomie de l’effondrement d’un hedge fund », Fortune/CNNMoney, 07/03/2008).

Et en contribuant involontairement ou non à affaiblir les hedge funds, la FED déclenche l’explosion d’une nouvelle « bombe » de produits dérivés d’un montant de plus de 500.000 Milliards de dollars (MarketWatch/DowJones, 10/03/2008).

Autant dire que, si ces analyses se vérifient, et elles ont jusqu’à présent montré une réelle fiabilité, les à peine 10.000 Milliards d’actifs fantômes issus de la crise dite des subprimes et qui occasionnent aujourd’hui tant de soucis ne constituent qu’un aimable commencement au regard de ce qui nous attend.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeMar 14 Oct 2008 - 8:28

Il ne suffit pas de Réguler un Systéme défaillant ...

Il faut le Changer !!..

La Social - Démocratie en France ...

C'est Pour Quand ?? ...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeMar 14 Oct 2008 - 8:41

Les trois recettes des pays nordiques face à la crise


Alexandrine Bouilhet
23/09/2008 | Mise à jour : 09:24 |

Commentaires Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Bulle_comment 16 .

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 20caecac-8940-11dd-8cc3-58b86c4a598c
La capitale suédoise, Stockholm. Le gouvernement va réduire de 1 % les cotisations sociales patronales. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

Le gouvernement suédois a présenté lundi un plan de relance qui prévoit 1,55 milliard d'euros de baisses d'impôts.

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Coeur-
Très sensibles au ralentissement de la conjoncture mondiale, les pays nordiques disposent de sérieux atouts pour faire face à la crise. Leur première arme est budgétaire. La Suède, le Danemark et la Finlande affichent des excédents budgétaires records qui leur permettent, aujourd'hui, de réduire les impôts et d'augmenter les dépenses dans la recherche et développement.
Lundi, le gouvernement suédois a présenté au Parlement un plan de relance, évalué à 1 % du PIB. Alors que l'activité est restée au point mort au premier semestre, le gouvernement de centre droit prévoit d'importantes baisses d'impôts sur le revenu, estimées à 1,55 milliard d'euros. Afin de stimuler les investissements, Stock&shy;holm va réduire le taux de l'impôt sur les sociétés de 28 % à 26,3 % et réduire de 1 % les cotisations sociales patronales. La Suède qui détient avec la France le record d'Europe des prélèvements obligatoires (60 %) est bien décidée à réduire la pression fiscale pour faire repartir la dépense privée.
Champions de la «flexisécurité»



Plus touchée encore par la crise, en raison notamment de la dégradation de ses relations commerciales avec la Russie qui affectent ses industries du papier, la Finlande a également annoncé qu'elle puiserait dans ses excédents budgétaires records (5,3 % du PIB en 2007) pour éviter une récession. Le gouvernement prévoit 870 millions d'euros de baisses d'impôts en 2009, dont bénéficieront toutes les tranches de revenus. Les taxes sur les produits alimentaires seront également réduites. Du coup, le pouvoir d'achat des Finlandais devrait augmenter de 3,5 % l'an prochain.
Dans cette crise à forte composante financière, les pays du nord de l'Europe bénéficient d'un autre atout non négligeable : la solidité de leurs banques. «Depuis la crise de la fin des années quatre-vingt, les banques nordiques ont une gestion hyper rigoureuse : elles sont très surveillées et ne prennent plus du tout de risques», rappelle Raymond Van der Putten, économiste chez BNP Paribas. À la suite d'une grave crise bancaire, qui leur a coûté 10 % de PIB, la Finlande et la Suède ont nationalisé leurs banques privées. Aujourd'hui, leur exposition aux produits de crédit à risques est jugée faible. Et leur capacité à financer l'économie reste intacte. Le troisième atout des pays nordiques face à la crise est structurel. Champions de la «flexisécurité», les pays du Nord n'attendent pas que leurs usines mettent la clé sous la porte pour licencier. Dès que l'économie ralentit, les effectifs sont revus à la baisse, avec l'accord des syndicats, ce qui permet aux entreprises de conserver leur compétitivité.



http://www.lefigaro.fr/economie/2008/09/23/04001-20080923ARTFIG00324-les-trois-recettes-des-pays-nordiques-face-a-la-crise-.php
Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Trans
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeMar 14 Oct 2008 - 8:56

la grosse différence c'est qu'avec des réserves on peut faire un plan de relance...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitimeMar 14 Oct 2008 - 9:59

Eh Oui !..

Nous on a que des Bulles !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: Selon le FMI, il faut se préparer au pire   Selon le FMI, il faut se préparer au pire - Page 18 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Selon le FMI, il faut se préparer au pire
Revenir en haut 
Page 18 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: