Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
PhL



Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Mai 2007 - 21:18

Au plan de l'union, ça ne présente pour moi aucun problème. Je considère donc que c'est aux intéressés de décider.
Pour les enfants, la loi actuelle qui permet aux célibataires d'adopter donc aux couples d'homosexuels de le faire. Moi, bêtement sans doute, je me pause la question: "est ce que ça a un impact sur les enfants"? Et là, je pense que c'est aux gens compétents de le dire
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Mai 2007 - 22:53

Allez, je vais mettre un peu d'ambiance en écrivant que je te rejoins assez partisan blanc. Qu'on arrête de faire croire que tous les style de vie sont autorisés et qu'il faut adaptés la loi à l'évolution des moeurs. La loi est faite pour dire le bien du mal et pour défendre les plus faible. L'argument de dire qu'il vaut mieux un couple homo qui s'aime plutôt qu'un couple hétéro qui se déchire peut être parfaitement retourné. Il vaut mieux un couple hétéro qui s'aime qu'un couple homo qui se déchire. Arrêtons aussi de sortir des chiffres bruts qui ne veulent rien dire, puisqu'il y a 23 millions de couples hétéro et quelques centaine de mille de couple homo. Les seuls chiffres valables sont en pourcentages, et les couples homo durent effectivement moins longtemps que les couples hétéro.
Ce dont rêve un enfant, c'est d'être élevé par ses parents qui s'aiment, et on ne lui fera pas croire qu'il est issu de deux hommes ou deux femmes. Bien sûr, il s'adapte. Mais ce serait comme même mieux pour lui avec ses vrais parents. Bien sûr, une fois qu'il est mis au monde, c'est l'amour que lui donnent ses parents qui compte. Mais si ce sont ses vrais parents n'est-ce pas préférable? Vous avez déjà vécu l'adolescence angoissée d'un enfant adopté, à la recherche de son vrai pére ou de sa vraie mére. Arrêtons de nous raconter des histoires ou tout le monde est beau et gentils...
Quand à l'égalité des droits, la non discrimination pour orientation sexuelle, je pourrais vous écrire que, fondamentalement, sans que je n'y puisse rien, ma nature me pousse à être bigame, c'est à dire à être marié avec deux femmes. Aprés tout c'est une orientation sexuelle qui vaut bien l'homosexualité. Et je suis sûr que mes enfants, avec mes deux femmes, seront trés heureux. Je réclame les mêmes droits que les autres et un vrai mariage à la mairie qui autorise la bigamie. Je réclame aussi que, si je disparaisse, mes deux femmes puissent élever nos enfants en les adoptants reciproquement....
Pour davantage encore déchainer les critiques sur ce post et me faire traiter d'homophobe par la moitié du forum, je précise que je suis catholique pratiquant, et qu'avec ma femme, nous préparons tous les ans une quarantaine de couples au mariage religieux.
L'orientation sexuelle n'autorise pas à tout. Comme lorsque je faisais des manifs avec touche pas à mon pote, c'est pas parce qu'on est noir que l'on est autorisé à casser. Ce n'est pas être raciste que les balncs, comme les noirs, doivent respecter la loi, comme les chasseurs mécontents des jours de chasse ou les viticulteurs mécontents des cours du vin. La loi aujourd'hui n'autorise pas le mariage homosexuel, et il n'y a pas de raison objective qu'elle l'autorise. Et l'évolution des moeurs est un faux prétexte. Ce n'est pas parce que 50% des jeunes mineurs ont fumé du canabis (et j'en ai fait parti), qu'il faut l'autoriser. La loi est aussi là pour mettre des barriéres et permettre à tous de distinguer le bien du mal. Pour reprendre mon exemple stupide de la bigamie, ce n'est pas parce que des couples se trompent l'un l'autre, qu'il faut faire une loi autorisant à être infidéle....
Bon allez à plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
romix



Masculin Nombre de messages : 52
Age : 32
Localisation : Schiltigheim-Strasbourg
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Mai 2007 - 23:27

La loi est faite pour distinguer le bien du mal ... hum ... conception interessante.
Juges-tu que l'homosexualité est mal et devrai être réprimandée par la loi???

Ton exemple avec la bigamie est totalement différent! Concernant la bigamie il s'agit d'éviter l'instrumentalisation des femmes. Là je pense que la loi a tout à fait son rôle à jouer.

Ce qui m'étonne dans ce genre de message, tout comme ceux de partisanc-blanc, c'est qu'on a l'impression que tout est mieux chez les hétéros! Alors qu'à mon sens il n'y a aucune différence avec les quelques familles où 2 personnes de même sexe élèvent un enfant. Il faut arrêter cette hypocrisie à 2 balles et évoluer un peu!!! Selon votre vision des choses, les homos sont des gens qui ont des pratiques obsènes, qui sont contre nature, qui n'ont pas à évoluer et à construire de famille, qui changent de partenaires toutes les semaines etc ..!!!
Faut un peu retomber sur terre quand même.

Alors oui je suis un homme, oui je suis gay, mais j'estime avoir les mêmes droits et devoirs que les hétéros que vous êtes!
Revenir en haut Aller en bas
Nadette

Nadette

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 47
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: @ avalie   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeJeu 17 Mai 2007 - 23:54

Personne n'est en train de dire que l'idéal n'est pas d'avoir un père et une mère. Non seulement c'est la situation la plus générale, mais c'est aussi la plus équilibrée en terme d'identité, comme je l'avais posté plus tôt dans le débat.

Bien sûr que l'argument peut se retourner concernant le déchirement du couple. Il s'agissait simplement de pointer qu'une généralité sur l'hétérosexualité peut cacher des situations particulières qui ne sont pas en faveur de l'équilibre de l'enfant. Je persiste à dire que 10% de femmes mariées battues (puisque les chiffres bruts ne te conviennent pas), ce n'est pas bon pour les enfants non plus.

Je comprends ton argument de dire que la loi ne peut pas répondre à tous les particularismes, mais si FB a évolué dans sa position concernant ce sujet, c'est aussi parce que cela représente des centaines de milliers de personnes, et lui aussi est un catholique pratiquant. La loi est là aussi pour que les hommes soient égaux en droits.
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 9:12

[quote="JeePeeHell"]"La délinquance juvenile est du à la dislocation
de la famille, l'adoption par les homosexuels créera plus de problèmes
qu'ils resoudra."

je diaris juste pour répondre de instinctivement et avec les tripes qu'il me semble qu'a l'heure actuelle la positipon d ela famille qui est mise en cause dans cette citation est la "famille hétérosexuelle type" car il n'y a pas de famille homosexuelle donc la délinquence n'est peut être pas liée à des parents homosexuels.

Je verrais plus dans la délinquence juvénile le problème entra autre du refaus des parents d'assurer leur rôle de parent et les necssaires décisions d'autorité qui en découlent et bien sur la mise en place de borne pour les enfants, l'apprentissage du bien et du mal, du respect, de la tolérence...

Ces valeurs là, que l'on soit hétérosexuel ou homosexuel on les a ou pas, et on accepte de les apprendre aux enfants ou pas (car c'est très dur..) et cela a plus avoir avec le caractère des gens qu'avec leur identité sexuelle.
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 9:13

[quote="JeePeeHell"]"La délinquance juvenile est du à la dislocation
de la famille, l'adoption par les homosexuels créera plus de problèmes
qu'ils resoudra."

je diaris juste pour répondre de instinctivement et avec les tripes qu'il me semble qu'a l'heure actuelle la positipon d ela famille qui est mise en cause dans cette citation est la "famille hétérosexuelle type" car il n'y a pas de famille homosexuelle donc la délinquence n'est peut être pas liée à des parents homosexuels.

Je verrais plus dans la délinquence juvénile le problème entra autre du refaus des parents d'assurer leur rôle de parent et les necssaires décisions d'autorité qui en découlent et bien sur la mise en place de borne pour les enfants, l'apprentissage du bien et du mal, du respect, de la tolérence...

Ces valeurs là, que l'on soit hétérosexuel ou homosexuel on les a ou pas, et on accepte de les apprendre aux enfants ou pas (car c'est très dur..) et cela a plus avoir avec le caractère des gens qu'avec leur identité sexuelle.
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 9:22



Je crois qu'il faudrait lire quelques livres sur la construction de soi-mëme et de l'image de soi. Il n'est pas forcément evident de se voir homosexuel, et une fois qu'on le sait de l'accepter. il ya tout un chemin interieur à faire. Il faut je pense que vou vous ouvriez aux aux différences du genre humains et essayer de comprendre au lieu de juger
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 9:27

partisan-blanc a écrit:
Nadette a écrit:
Personnellement, je trouve que la proposition de FB est équilibrée. Elle respecte à la fois la notion de mariage et de filiation, tout en garantissant la protection de l'enfant adopté en cas de décès du conjoint. C'est une solution pragmatique et adaptée à la réalité.

Je ne suis pas d'accord avec ton raisonnement , Partisan. Bien sûr que le couple homosexuel ne peut pas "créer" la famille, mais c'est bien le cas aussi d'un couple hétérosexuel qui serait stérile et voudrait adopter, non ?

Pour ce qui est du mariage, une union civile ou un pacs renforcé me semblent suffisants, du moment qu'ils donnent les mêmes droits. C'est cela qui est primordial. On peut bien laisser le mot "mariage" aux couples hétérosexuels pour ne pas heurter la foi d'une partie de la population. Dans mon entourage en tout cas, ils ne réclament pas le "mariage" mais simplement les mêmes droits.

N'est-ce pas la définition de l'égalité? égaux devant la loi tout en respectant les différences.

Elle ne pouvait pas réaliser qu'elle était lesbienne, avant de se marier?

Et on fait passer le bonheur de sa famille et de ces enfants, avant le sien.

Rien n'empechait les homosexuels de se marier avec une personne de sexe différent. L'égalité devant la loi est là.

La politique doit viser le bien commun, et la base de la société humaine est la famille, on ne peut pas faire de la politique en niant cela.

pour lemessage précédent je voulias rebondir a cette réponse sur le fait que la femme aurait du réaliser son homosexualité avant
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 9:34

partisan-blanc a écrit:
palmeraie34 a écrit:
Avec quoi étayez-vous votre affirmation que les couples homos ne durent pas longtemps ? Et à quels devoirs pensez-vous ? sunny

C'est une stastique. Regardez le couple qui s'est marié à Begue s'est séparé.

Qui dit droits, dit aussi devoirs.

en effet batir une statistique sur un couple c'est imparable....
donc je vais en batir une sur le même échantillon j'ai un ami qui est en couple gay depuis 38 ans avec le même homme et toujours aussi amoureux...et en même temps je dirais que 1 mariage sur deux "hétero " puisquon ets sur le mariage divorce.. alors niveau stabilité longueur de vie commune je ne pense pas que les couples hétéros ont des leçons à donner aux couples hommo.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

SangJun

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 37
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 10:07

Une des avantages de l'adoption par un couple homosexuel est que :
1) S'il choississent d'adopter c'est que leur couple est stable
2) L'enfant vit avec des personnes différentes (on pourrait dire "anormales" car "au mode de vie différent de la norme") ce qu'il
peut lui éviter de devenir réactionnaire.
3) L'adoption est un lourd choix, on peut être quasiment certain qu'il ne s'agit pas de personnes qui ont des enfants uniquement dans le but de toucher les aides sans s'occuper de l'avenir de ces enfants.
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 10:28

oui c'est un choix lourd et il est vrai que l'on peut parier sur la stabilité du couple qui veut adopter.
là où je rejoins romix c'est que la peur qui provoque le refus de l'adoption ou le frein de la faire vient du regard des autres sur la situation de l'enfant adopté par un couple homo. Le problème vient en effet de la réaction des parents des enfants qui sont en classe avecl'enfant adopté. Ils transmette aux autres enfants leur désaccord, leur peur, leur rejet et c'est là que commencent les difficultés pour l'enfant adopté. Le malaise ne vient pas de l'intérieur de cette famille atypique mais de l'exterieur avec les regards les réflexions des autres. Alors un peu plus de d'acceptation de l'autre de la part de ces adultes qui d'après certains ont le monopole de la bonne éducation et cet enfant adopté n'aura pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

SangJun

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 37
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 10:32

LE_DAMS, je te rejoinds sur cette peur mais lorsqu'une famille noire (ou asiatique ou arabe) déménage dans un petit village sans immigration, elle reçoit le même rejet (de même s'il s'agit d'une famille blanche ayant adopter un enfant d'une autre couleur de peau).
On n'imagine pas interdire à ces enfants d'aller à l'école à cause du rejet qu'ils vont recevoir, donc pourquoi le faire pour les enfants élevés par des homos?
Revenir en haut Aller en bas
etolie

etolie

Féminin Nombre de messages : 270
Age : 50
Localisation : Dans le ventre de la France (Limousin et Creuse)
Date d'inscription : 15/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 10:57

partisan-blanc a écrit:
Alex a écrit:
et donc partisant blanc ?
Si on suit ton raisonnement jusqu'au bout, on en fait quoi des homos ? Ce que faisait Pierre le grand ?

Ils sont sous la même loi que nous, point barre.
Le refus du mariage homosexuel ne signifie pas l'extermination.

Notre conception juridique héritée de la Révolution ne légifere pas pour des minorités.

La loi ne fait que reconnaître des réalités, pas pour en créer une autre (on glisserait vers le totalitarisme).

La loi reconnait le mariage héterosexuel car c'est un fait social qui procrée des enfants.

Et que dire des petits qui ont DE FAITS deux mamans ou deux papas et qui au décès du "véritable" n'ont aucun lien avec le conjoint qui les aiment ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
LE-DAMS

LE-DAMS

Masculin Nombre de messages : 179
Age : 44
Localisation : bondy et paris
Date d'inscription : 12/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 11:38

SangJun a écrit:
LE_DAMS, je te rejoinds sur cette peur mais lorsqu'une famille noire (ou asiatique ou arabe) déménage dans un petit village sans immigration, elle reçoit le même rejet (de même s'il s'agit d'une famille blanche ayant adopter un enfant d'une autre couleur de peau).
On n'imagine pas interdire à ces enfants d'aller à l'école à cause du rejet qu'ils vont recevoir, donc pourquoi le faire pour les enfants élevés par des homos?

c'est evident en tout cas pour moi comme pour beaucoup d'entre nous, nous avons un gros travail d'éducation à faire alors haut les coeurs et en avant
Revenir en haut Aller en bas
gabelou75

gabelou75

Masculin Nombre de messages : 71
Localisation : paris 15
Date d'inscription : 17/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: allez un peu de raison !!!   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 12:04

en lisant les commentaires divers et variés, il est clair qu'une bonne dose d'ex UDF pur et dur ont encore du mal a evoluer comme FB.En effet sur les 65.000 nouveaux adherents combien sont concernés par ce sujet vous ne le savez pas !!!Essayez alors de reflechir a ne pas rejeter mais a comprendre les differences....sinon le mouvement democrate est mort-né.
Notre force comme celle de FB sera notre ouverture et notre capacité a réflechir et ne pas citer la bible ou ce que pense l'eglise comme dogme.Cela reste de la sphere privée.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

SangJun

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 37
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 12:10

gabelou75 a écrit:
en lisant les commentaires divers et variés, il est clair qu'une bonne dose d'ex UDF pur et dur ont encore du mal a evoluer comme FB.En effet sur les 65.000 nouveaux adherents combien sont concernés par ce sujet vous ne le savez pas !!!Essayez alors de reflechir a ne pas rejeter mais a comprendre les differences....sinon le mouvement democrate est mort-né.
Notre force comme celle de FB sera notre ouverture et notre capacité a réflechir et ne pas citer la bible ou ce que pense l'eglise comme dogme.Cela reste de la sphere privée.

+666

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Maincorn





Que les croyants gardent leur croyance pour eux et regroupons-nous autour de valeurs humanistes.
Revenir en haut Aller en bas
palmeraie34

palmeraie34

Féminin Nombre de messages : 171
Age : 59
Localisation : Valergues (34)
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: En cherchant...   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 15:35

En cherchant des renseignements sur Bachelot, j'ai suivi Pacs sur Wikipédia et voici une partie de l'article, intéressant parce qu'il résume assez bien ou qu'il met le doigt sur ce que nous pensons tous, que nous soyons pour ou contre :

Positions des partisans et des opposants
Du fait, au niveau de leurs droits, il existe une différence de régime juridique entre les couples hétérosexuels et les couples homosexuels. Au nom d’une notion d’égalité de droits indifférente de l’orientation sentimentale et sexuelle, ceux-ci demandent une égalité de traitement qui passe par une levée de l’interdit. Les arguments suivants sont avancés :
• pour offrir à toute personne la possibilité de fonder une famille (de nombreuses Constitutions à travers le monde lui confèrent le titre de droit fondamental),
• pour permettre aux familles homoparentales déjà existantes (en union libre) de disposer d'un moyen de reconnaissance de leur famille en tant que telle,
• pour banaliser l'homosexualité, diminuer le communautarisme et contribuer à faire disparaître l’homophobie.

À l’inverse, les opposants au mariage homosexuel présentent plutôt le mariage comme une spécificité hétérosexuelle, où l’homme et la femme sont certes égaux, mais pas identiques ni interchangeables (notamment par rapport à la maternité, et ses conséquences sur la vie du couple et la vie professionnelle des mariés), ce qui implique des aménagements par définition stériles entre deux personnes de même sexe.
Les considérations religieuses sont très présentes dans les motifs d’opposition (quasiment toutes les confessions sacralisent le mariage d'un homme et d'une femme et quasiment aucune ne considère la vie entre deux personnes du même sexe comme union sacrée).
Enfin, une toute petite minorité considère que le mariage n’est pas (ou plus) l’affaire de l’État, et que donc la question n’est pas d’étendre le bénéfice du mariage, mais plutôt de le supprimer en tant que procédure d’État. En faveur de cette opinion sont avancées des considérations
• religieuses : caractère religieux du mariage ;
• philosophiques : non intervention de l’État dans les relations entre personnes ;
• pratiques et sociales : le mariage était justifié par le soutien aux femmes avec enfants, il ne l’est plus maintenant dans les pays où les femmes peuvent travailler et bénéficier de l’aide sociale indépendamment de l'existence d’un mari.

Questions connexes
L'homoparentalité
Article détaillé : Homoparentalité.
Les questions de l’adoption, et plus généralement, de la reconnaissance de la parentalité des homosexuels sont également des éléments du débat, distincts mais très liés. En effet la grande majorité des opposants au mariage entre homosexuels sont également contre la reconnaissance de l'homoparentalité.
Ils avancent comme argument principal l'équilibre familial, puisque par définition l'enfant est le fruit de l'union de deux parents de sexe différent. La question est donc de savoir si un environnement éducatif composé de deux parents de même sexe ne nuit pas à l'enfant et à son développement. Des études commencent à fleurir, notamment aux USA, sur les nombreux cas d'enfants vivant sous la responsabilité de parents gays, notamment lorsque les deux parents sont des femmes1. Ces études sont encore à confirmer car trop récentes : il manque notamment une étude générale sur un nombre important d'enfants de cultures différentes, et avec le recul d'une génération entière. Cependant, les premières études menées ne démontrent pas de différences significatives entre ces enfants et les autres, ce qui tendrait à rejeter l'hypothèse d'un effet négatif.

Les unions civiles
Article détaillé : Union civile.
Compromis entre concubinage (ou union de fait) et mariage, elles sont habituellement, quoique pas exclusivement, créées pour les couples de même sexe avec l'objectif de donner des droits équivalents à ceux du mariage.
Certains y voient une reconnaissance croissante des couples homosexuels et donc un pas en faveur du mariage.
D'autres y voient une façon de faire plaisir aux deux camps.
Les partisans peuvent y trouver un exemple d'officialisation de la vie de couple homosexuelle.
Les opposants peuvent y voir les quasi-systématiques interdictions de l'adoption.
Ces unions civiles soulèvent donc énormément de crainte et d'espoir.

L'homophobie
Les évolutions au niveau mondial des législations depuis de nombreuses années ont abouti à l'autorisation (ou à la dépénalisation) des relations sexuelles entre personnes de même sexe consentantes. Celles-ci restent interdites dans quatre-vingts États. L'accès au mariage nécessite préalablement la reconnaissance des droits humains des homosexuels.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

SangJun

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 37
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Concernant la religion   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 15:46

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme_et_homosexualit%C3%A9

Bouddhisme et homosexualité


Pour les laïcs


On ne trouve pas de texte bouddhiste condamnant l'homosexualité. Le bouddhisme conseille une conduite sexuelle éthique. Le troisième des cinq préceptes (pañca-sila) concerne l'abstention de toute mauvaise conduite sexuelle
et plus généralement de garder la maîtrise des sens (en pali, langue
des textes Theravada: « Kamesu micchacara veramani sikkhapadam
samadiyami », qui peut également s'appliquer aux plaisirs des sens).
Les cinq préceptes sont des règles de base pour la vie des hommes et
femmes laïcs ayant pris refuge dans le Bouddha, le Dharma et la Sangha
(voir: bouddhisme).
L'homosexualité n'est donc pas (clairement) blâmée, la « conduite
sexuelle éthique » est une expression générale, pour le bouddhisme
l'essentiel est de ne pas s'engager dans des actions ayant pour
conséquence la souffrance d'autrui ou de soi-même.
Dans les huit préceptes (attha-sila), le troisième est étendu à une interdiction complète de toute activité sexuelle.

Pour les moines


Le seul domaine où le bouddhisme aborde directement la question des
pratiques sexuelles est celui des règles monastiques, qui concernent
les bonzes,
hommes et femmes, mais pas les adeptes laïcs : « Si un moine pratique
l'acte sexuel dans ce passage (l'anus), même si la pénétration ne
dépasse pas la taille d'un grain de sésame, il est coupable d'une
faute ».

Les sources de la morale bouddhique


Les sources de la morale bouddhique sont à chercher dans le corpus du brahmanisme. Or si Bernard Sergent, un élève de Dumézil (L'homosexualité dans la mythologie grecque
paru chez Payot) a prétendu que l'homosexualité y était tabou, rien n'a
été trouvé de probant à cet égard. En compulsant une version française
du Dharma Shastra, on a pu trouver deux attestations
contradictoires. Dans un cas, celui qui faute perd sa caste. Dans
l'autre un petit bain rituel suffit à la racheter. Ce qui n'est pas
sans rappeler certains passages du Lévitique chez les hébreux.
Côté bouddhique une dérivation reste à établir avec le brahmanisme
et il faut savoir qu'il existe plusieurs versions des « dix actes
négatifs » dont parle la religion du Bouddha.
Dans la plus succincte on ne doit pas voler le partenaire d'un autre,
ne pas avoir de relations sexuelles à proximité de lieux ou d'édifices
religieux tandis que dans les versions extensives on retrouve quelque
chose de très semblable à la défense chrétienne de s'unir en ayant
recours aux « vases » qui ne conviennent pas (sodomie au sens moderne).
Il semble que ces versions extensives soient contemporaines de
certains dérapages monastiques plus ou moins contemporains de la
réforme de Tsong Khapa, le créateur des Bonnets jaunes[réf. nécessaire].
Il faut ajouter à cela que la pédérastie qui fut en usage dans certaines sectes monastique japonaises et qui aurait été constatée par François Xavier, au milieu du XVIe siècle, constitue manifestement un dérapage incompatible avec la morale monastique bouddhique originelle. D'après Éric Rommeluère[1] :
« Les moines étaient généralement issus de la noblesse et de la
classe guerrière où les amours pédérastes, perçues comme un raffinement
culturel, étaient tenues en haute estime alors que les relations entre
hommes et femmes étaient le plus souvent dévalorisées. […] L'exemple
japonais reste bien entendu marginal […]
».

Le point de vue du Dalaï Lama


Le XIVe Dalaï Lama
a, dans les premières années de son exil, déclaré que le bouddhisme ne
tolérait pas l'homosexualité. Ce point de vue est repris dans plusieurs
interviews (ex : lepoint.fr) en parlant de l'homosexualité le Dalaï Lama déclare :
« Cela fait partie de ce que nous, les bouddhistes, appelons
« une mauvaise conduite sexuelle ». Les organes sexuels ont été créés
pour la reproduction entre l'élément masculin et l'élément féminin et
tout ce qui en dévie n'est pas acceptable d'un point de vue bouddhiste
[…]
».
Cette déclaration a beaucoup étonné et est sujette à plusieurs
critiques au sein de la communauté bouddhiste. Suite aux réactions de
la communauté homosexuelle américaine, le Dalaï Lama s'est publiquement
excusé de ces propos, déclarant que :
« seuls le respect et l'attention à l'autre devait gouverner la relation d'un couple qu'il soit hétéro ou homosexuel}}[1] ».
Notons tout d'abord que le Dalaï Lama expose son point de vue de
principal chef religieux du bouddhisme tibétain, qui n'engage pas
d'autres communautés bouddhistes. Il n'est pas établi que d'autres
grandes figures ou chefs de lignées, même du bouddhisme tibétain, tel que le Karmapa, approuvent cette déclaration. Il n'y a pas, de clergé
hiérarchisé dans le bouddhisme. Si l'actuel Dalaï Lama est généralement
extrêmement respecté par les diverses communautés bouddhistes, c'est
plus pour ses connaissances et le niveau de sa pratique spirituelle,
que pour son titre. Il n'est pas inutile de rappeler qu'il n'en
représente qu'une minorité (l'école tibétaine Gelugpa ne rassemblant qu'environ 3 à 4% des bouddhistes dans le monde).
Le Dalaï Lama expose généralement à l'intention du public une
interprétation de la doctrine bouddhiste toute de tolérance. En cette
occasion, il donne une interprétation du troisième précepte appliquée à
l'homosexualité, dans la mesure où, il le dit, cette sexualité n'a pas
pour objet la reproduction. C'est donc qu'elle est toute tournée vers
le plaisir des sens, et contrevient alors au troisième précepte. Le XIVe
Dalaï Lama est connu pour rejetter l'apologie du sexe et d'un mode de
vie tourné vers l'assouvissement des plaisirs des sens des sociétés
occidentales, ce qui est parfaitement compréhensible du point de vue du
troisième précepte.



Interprétation dans le Bouddhisme Theravada


D'après A. L. De Silva[2],
dans le Theravada, l'homosexualité doit être jugé de la même manière
que l'hétérosexualité. Le cas de l'homme et de la femme laïcs où il y a
consentement mutuel, où l'adultère n'est pas impliqué et où l'acte
sexuel est une expression de l'amour, du respect, de la fidélité et de
la chaleur humaine, ne contredit pas le troisième précepte. Il en va de
même quand les deux personnes sont du même genre.
De même la promiscuité, la débauche et la négligence pour les
sentiments d'autrui rendraient un acte sexuel incorrect qu'il soit
hétérosexuel ou homosexuel. Tous les principes par lesquels nous avons
l'habitude d'évaluer un rapport hétérosexuel permettent également
d'évaluer un acte homosexuel. Dans le bouddhisme Theravada, ce n'est
pas l'objet du désir sexuel qui détermine si un acte sexuel est
incorrect ou pas, mais plutôt la qualité des émotions et des intentions
impliquées.

Sociétés bouddhistes


Si le Dalaï Lama, et la doctrine bouddhiste, sont généralement très
tolérants, cela n'est pas forcément le cas des sociétés imprégnées par
le bouddhisme, qui sont souvent des sociétés « traditionnelles ».
L'interprétation du troisième précepte peut ainsi être plus ou moins
tolérante selon les lieux, les époques, et les écoles du bouddhisme.

Sociétés traditionnelles


On peut dire que la sexualité homosexuelle n'est pas explicitement
condamnée par les sociétés bouddhistes, ce qui explique l'impression de
tolérance ressentie en Asie du Sud-Est. La société est peu critique ou
hostile envers deux hommes qui seraient perçus comme homosexuels en Occident.
En revanche, d'un point de vue personnel, la personne homosexuelle
subit une pression sociale implacable pourqu'elle se marie, fonde une
famille et offre une postérité à ses parents ou ses beaux-parents.
Aussi, plus que l'homosexualité, c'est le célibat de l'homosexuel(le) qui est attaqué par les sociétés traditionnelles.

Influences coloniales


Actuellement l'homosexualité est interdite au Sri Lanka et en
Birmanie. Cependant, ces lois répressives auraient été introduites par
les colonisateurs britanniques. Et en effet, la Thaïlande, ainsi que le
Viêt Nam, ne connaissent pas de telles interdictions: la Thaïlande n'a
jamais été colonisée et le Viêt Nam l'a été par la France. La
population vietnamienne dans son ensemble semble condamner
l'homosexualité, mais sans demander de sanctions. Il semble également
que le gouvernement la condamne, et pourrait aller jusqu'à engager des
poursuites pour 'conduite immorale' par exemple, mais seulement dans
les cas extrêmes de comportements provocateurs. Par exemple, nous
connaissons quelques cas de mariages homosexuels qui ont été annulés.
Cependant, le simple fait que ces mariages aient seulement eu lieu en
dit long sur la tolérance dont jouissent les homosexuels (des deux
sexes).
Il semble que le laisser-faire et éventuellement la moquerie soient
la règle de conduite de la population pour un acte par ailleurs
généralement désapprouvé dans les pays fortement influencés par le
bouddhisme. Historiquement, il n'y a jamais aurait jamais eu de
persécution des homosexuels dans ces pays.

Conclusion


Par le troisième précepte, le bouddhiste a un discours moralisant
modéré sur la sexualité en général, mais il laisse une large part à
l'interprétation concernant l'homosexualité. En tout état de cause,
celle-ci n'est directement condamnée par aucun enseignement. Il semble
que l'homosexualité puisse être jugée de la même manière que
l'hétérosexualité.
Dans les faits, les populations et les législations nationales sont
généralement réprobatrices mais tolérantes, à l'exception des pays
colonisés ayant conservé les législations héritées de l'empire
britannique.


Dernière édition par le Ven 18 Mai 2007 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ptitou29

ptitou29

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Grands thèmes] Homoparentalité : droits, mariage ,adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 15:56

Salut à tous !


La lecture des pages du sujet est pour le moins fastidieuse !!!!! et provoque en moi quelques inquiétudes ?????? surtout sur la couleur affichée, j'ai peur que parfois l'orange devienne bien bleu voire Marinne on peut y voir un jeu de mot !!!!!!

oh secours WEBMASTER il faut remettre des racines et du lien .... un nouveau sujet en perspective : Etre Démocrate aujourd'hui qu'est-ce que cela veut dire !!!!!!!!

Billet d'humeur ou d'humour je ne sais plus mais je pense qu'un petit retour en arrière permettrait peut être de faire un bon en avant !!! :elephant: çà trompe énormément lol!


De l'homosexualité pour rapl il y à peu c'était un délit....... L'arrivée de MITOU 1er à permis une dépénalisation. L'homosexuel pouvait vivre au grand jour (oui oui n'en déplaise !!!! ). De fait comme tout un chacun vivre au grand jour implique forcément des envies de normatif (les gens adorent les normes allons savoir pourquoi ????).
Si le code pénal connaît de pemanentes modifications il faut savoir qu'il en va autrement pour le code civil, la matière n'interresse que peu pourtant elle est celle qui régit le droit des personnes ........ mais la matière n'est pas noble pour les politiques.

La société évolue..... nombreux sont ceux qui souhaiteraient que les choses soient statiques comme cela point de problème la balle au centre un point partout !!!!!!

L'adoption devenait il faut le savoir une possible "légalisation de l'union de personnes de même sexe". Oui oui il suffisait d'adopter pour avoir des droits et notamment permettre la succession au survivant sans laisser au fisc la part égale à celle de "l'étranger à la famille". La chose devint d'autant plus aisée qu'il se révéla au sein des dits couples des différences d'âges qui le permettaient !!!!

De l'autre côté il y avait ces petits couples hétérosexuels qui ne voulaient pas rentrer dans le rang "par le mariage" et du concubinage de fait voulait de droit, de droit en droits un mariage bis sans pour autant le consommer !lol! devant le maire.

Alors le PACS ....... Grande question du siècle est-il fait pour les couples hétéro ou les couples homo ???????????? C'est si je puis me permettre le serpent qui se mord la queue !!!!!!!!

Ainsi la société avance et une reconnaissance se fait au moins pour l'union civile quelque soit sa forme.

Vivre en union c'est aussi pouvoir élever des enfants. La question, selon le couple que l'on est, reste alors comment les faire ???????

L'adoption permet à ceux qui ne peuvent ou ne veulent donner le jour "sur un mode biologique" d'avoir néanmoins un enfant !!!!!!

La loi est dite par certains dans ces pages faîte pour le bien commun !!!!!! De façon implicite pas pour le bien privé puisque forcément le bien commun est supérieur au bien privé ! Donc avec un tel argument le débat s'arrête !!!!affraid Pour d'autres la loi est l'intérêt général donc elle existe pour tout le monde et tout le monde rentre dans son champ point de salut !!!!!!!!!!!!!

Juste une petite nuance : d'une part si les lois étaient bien faîtes peut être n'aurions nous pas ce genre de problème ; d'autre part c'est bien de sa qualité que dépend la création ou non de minorités !!!!!! Certes la loi ne peut tout prévoir et c'est pourquoi la Jurisprudence existe. Toutefois, que dire du Gouvernement des Juges en l'espèce, nous qui nous proclamons Démocrates ????
Et puis d'ailleurs lorsque les postes les plus importants dans les Cours les plus importantes sont pourvus par le pouvoir politique, la réflexion juridique qui conduit aux Jurisprudences que nous connaissons notamment sur la question de l'adoption simple au sein d'un couple homo, je pense à celle dernière de la Cour de Cassation se fondant sur l'intérêt supérieur de l'enfant...........Peut-on la voir purement juridique ??????? Mais la loi nous interdit de commenter une décision de justice !!!!! au moins dans ce contexte ..... donc loin de moi l'envie .......mais je constate que nous ne pouvons pas attendre des Juges qu'ils règlent tous les mots de la société.

Alors que faire : Force est de constater deux camps opposés "les ceux qui sont pour" "les ceux qui sont contre" lol! .

A la lecture des pages il faut préciser que l'orange vient pour décrystaliser le débat !!!!! On voit alors apparaître la position de FB qui est là, affirmée comme un juste compromis.

FB pense et affirme sa position qui forcément est de l'ordre du compromis à mon sens plus politique que sociétal.

Pourquoi ? parce que pour faire un compromis il faut un centre à la question du choix !!!! et en l'occurence admettre que les couples autres aient les mêmes droits que les couples classiques, que les célibataires autres aient les mêmes droits que les célibataires classiques n'offre guère de compromis puisqu'il serait légitime de faire un choix, celui de droit !!!!! la notion d'égalité si chère semble t-il à de nombreux "posteurs" mais il en va autrement alors pourquoi ????????? et surtout moi ce qui m'interresserais de savoir c'est comment ?????? Un compromis entre quoi et quoi ? entre d'un côté le mariage et l'union civile qu'elle différence fondamentale ???? Pour respect des gens mariés !!!!!!! Tiens donc et en quoi les gens mariés pourraient-ils se sentir atteints de savoir que d'autres s'unissent de la même façon furent-ils de même sexe ????? Sauf peut être à regretter d'avoir fait le mauvais choix lol! je ne vois là pour ma part aucun motif à rancoeur !!!!!!!!!

Mais je comprends que la première démarche appelle la seconde !!! avoir des enfants !!!!! donc l'adoption....... Ce qui manifestement ni le célibat ni le concubinage n'avait jusque là amené !!!!!!!!!! Ouf si on leur refuse le mariage la société est sauvée !!!!!!! Il n'y à point plus aveugle que celui qui ne veut voir !!!!!!!

De l'adoption des enfants et surtout de l'éducation de ceux-ci par des couples homo!!!!! certes en France nous avons que peu de recul et parfois regarder plus loin de ses frontières permet de constater aux regards des travaux réalisés que rien n'affirme que les dits enfants soit ni mieux ni moins biens que ceux de couples différents. Mais j'en conviens ainsi nous bouleversons les fondamentaux et jusqu'ici seuls les fondamentaux sont bouleversés ce qui est trés bien pour les enfants !!!!!!!

Alors s'interroger sur l'adoption semble aujourd'hui devoir être bien davantage sur la nature même de l'adoption simple ou pleinière que sur le fait même celui-ci étant acquis au nom du sacro saint droit à l'égalité !!!!!!

Pourquoi simple et pas pleinière ? Pleinière elle créee une filiation avec la famille adoptive et suprime les liens avec la famille biologique en quoi le fait d'être homosexuel nuirait à la création de liens de filiation ???????????????? Y à t-il toujours une famille biologique ??????.

Certes, l'adoption simple c'est déjà pas si mal mais j'ai bien peur quelle ne règle pas le problème et en génère d'autres ... En tous les cas ce n'est pas en favorisant davantage la co-parentalité avec ne l'oublions pas pour certains plus nantis que d'autres le recours possible à une mère qui pourrait être bien plus "porteuse" que biologique !!!!!! qui fera avancer les choses...

Mais cet un sujet délicat et forcément plein de passion !!!!!! mais la passion n'est pas forcément la raison.
Pour ma part, je pense qu'il manque dans ce forum des groupes de travaux pour ceux qui le souhaite sur des sujets aussi fort afin d'apporter peut être un jour à nos élus la meilleure réponse !!!!! une réponse citoyenne que peut-il y avoir de plus noble !!! lol!

Billet d'humour ou billet d'humeur, je ne sais ...... mais ce dont je suis certain c'est que les choses doivent avancées et ce avec zénitude être démocrate et point démogratte !!!! car qui s'endort aujourd'hui avec le cul qui gratte (à genoux mil pardons Môsieur le Webmaster) se reveillera demain avec les doigts qui puent.

Kénavo !
Revenir en haut Aller en bas
ptitou29

ptitou29

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 16:08

ptitou29 a écrit:
Salut à tous !

mais je constate que nous ne pouvons pas attendre des Juges qu'ils règlent tous les mots de la société.


Désolé il fallait lire tous les maux !!!!!!!!

Kénavo !
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

SangJun

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 37
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 16:10

ptitou29 a écrit:
ptitou29 a écrit:
Salut à tous !

mais je constate que nous ne pouvons pas attendre des Juges qu'ils règlent tous les mots de la société.


Désolé il fallait lire tous les maux !!!!!!!!

Kénavo !

Fais un édit de ton post, c'est plus simple Wink
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 17:13

Mais non ce n’est pas mal d’être homosexuel. Simplement, heureusement que nous ne le sommes pas tous. Parce que, c’est quand même plus facile pour faire des enfants d’être de sexes différents, malgré les progrès de la fécondation artificielle. En plus, que la fécondation artificielle soit proposée à des parents qui se sont mariés en espérant avoir des enfants me parait normal, autant, quand on vit avec une personne du même sexe, cela me parait bizarre d’imaginer qu’on puisse avoir des enfants avec cette personne…

L’homosexualité n’a pas a être réprimandée par la loi. Quand on choisit d’être footballeur, ont ne choisit pas d’être fonctionnaire, et on n’imagine pas les footballeurs défiler dans la rue pour réclamer les mêmes droits que les fonctionnaires. Chaque choix a ses avantages et ses inconvénients. C’est comme si moi, père de famille nombreuse, je réclamais le droit, comme tout le monde de dormir 8 h par nuit, sans être réveillé deux fois par nuit. Avec ma femme, nous avons fait des choix et nous en avons les conséquences, joyeuses et moins joyeuses.

Si l’exemple de la bigamie vous gêne, je connais aussi des femmes qui seraient prêtent à vivre avec deux hommes…

Je ne suis pas sûr que l’argument des femmes battues ait grand-chose à voir avec ce sujet. Bien évidemment, nous sommes tous contre ce type de pratique, quelque soit la nature du couple. Et s’il faut le dire, oui, les couples homosexuels hommes ont une culture, un respect de l’autre, une délicatesse, une tendresse que bien des hommes hétéro devraient prendre pour exemple.
Revenir en haut Aller en bas
kamel

kamel

Masculin Nombre de messages : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 15/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 17:28

Citation :
[quote="d'avalie noire"]Mais non ce n’est pas mal d’être homosexuel. Simplement, heureusement que nous ne le sommes pas tous. Parce que, c’est quand même plus facile pour faire des enfants d’être de sexes différents, malgré les progrès de la fécondation artificielle. En plus, que la fécondation artificielle soit proposée à des parents qui se sont mariés en espérant avoir des enfants me parait normal, autant, quand on vit avec une personne du même sexe, cela me parait bizarre d’imaginer qu’on puisse avoir des enfants avec cette personne…

Déjà placer la question homosexuel par le prisme du bien ou du mal on ne va pas aller très loin je le crains. De plus la question n'est pas de savoir si on est tous ou pas gay mais de reconnaître l'existence légale du fait homosexuel et donc par extension de l'homoparentaltié et du mariage gay.

On peut avoir des enfants sans passer par l'accouplement papa/maman. En belgique on peut être lesbienne et être insiminée.

Citation :
L’homosexualité n’a pas a être réprimandée par la loi. Quand on choisit d’être footballeur, ont ne choisit pas d’être fonctionnaire, et on n’imagine pas les footballeurs défiler dans la rue pour réclamer les mêmes droits que les fonctionnaires. Chaque choix a ses avantages et ses inconvénients. C’est comme si moi, père de famille nombreuse, je réclamais le droit, comme tout le monde de dormir 8 h par nuit, sans être réveillé deux fois par nuit. Avec ma femme, nous avons fait des choix et nous en avons les conséquences, joyeuses et moins joyeuses.

Choisit-on d'être homosexuel ? La question est plus délicate qu'avec une utilisation comme le football comme comparaison.
Il ne s'agit en réalité que de combler un vide juridique (homoparentalité par exemple, mariage gay et décès de l'un des partenaires) et de reconnaître que ces situations existent déjà de toute manière. Il y a en france 300 000 enfants élevés par un ou deux parents gays/lesbiens, donc on peut toujours continuer à pratiquer la politique de l'autruche en attendant ces situations la existent déjà.

tu as choisis d'être hétéro ? Moi je n'ai rien chosisi, je suis hétéro comme j'aurai pu être gay.
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 17:30

J’imagine bien que les qualificatifs d’UDF pur et dur, voire davantage me concerne en parti. Pas de chance, je viens plutôt d’un mouvance Delors, et qui souhaiterait voir l’Eglise beaucoup plus proche des plus faibles plutôt que de la voir se cantonner à des positions difficilement défendables. Peut-être suis-je arriéré. Il y a 30 ans, ceux qui se déplaçaient à vélo étaient aussi considérés comme des arriérés. C’était l’époque de la voiture reine. Aujourd’hui, on ressort les vélos et les tramway qu’on avait démoli il y a 50 ans, au nom du "progrès"

Voyez-vous, nous faisons depuis 13 ans de la préparation au mariage religieux. Une chose me frappe : Ces dernières années, à chaque fois, nous avons des couples qui sont en mal d’enfant. Cela fait souvent plusieurs années qu’ils souhaitent en mettre un en route, sans y parvenir. La plupart du temps, les jeune femme a pris la pilule pendant 10 ans, sans se rendre compte que, parfois, cela pouvais avoir ensuite une influence sur sa fécondité. Et que finalement, d’autres méthodes, plus respectueuses du cycle féminin auraient sans doute permis une fécondation plus facile. Et c’est bizarre, mais cette position est de plus acceptée, surtout chez mes copains écolos qui ne souhaitent pas absorber n’importe quoi et qui font davantage confiance à la « nature ».
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire

d'avalie noire

Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 17:46

Au risque de me répéter, ce n'est pas parce qu'une situation existe qu'elle doit être reconnue par la loi. Des maris trompent leur femme tous les jours, des automobilistes roulent à 120 km/h tous les jours sur des départementales et pourtant, aucune loi ne les y autorise.
Actuellement, des familles pauvres ont beaucoup d'enfant, et des familles riches n'arrivent pas à en avoir. C'est vraiment pas de chance. Alors, dans le même ordre d'idée, comblons un vide juridique qui autorise les familles pauvres à vendre leurs enfants à des familles riches... Que du bonheur pour tout le monde...
J'ai aussi un peu de mal avec le chantage aux enfants. Certains couples homo (pas tous heureusement) se placent volontairement dans des situations illégales, en espérant ensuite par leur action de lobying, faire évoluer la loi. Et si la loi ne bouge pas, alors on est tout de suite homophobe.
Je construit ma maison à coté d'un aéroport, et je demande ensuite la fermeture de l'aéroport parce qu'il fait trop de bruit. Et si on refuse, alors j'accuse tout le monde d'être à la solde des constructeurs d'avios et d'aéroport.
Revenir en haut Aller en bas
partisan-blanc



Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 15/05/2007

[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitimeVen 18 Mai 2007 - 18:15

romix a écrit:
Citation :
Donc la nature humaine évolue selon le temps et l'espace?

Et oui l'Homme évolue ... sinon les droits de l'Homme n'existeraient pas ^^

Non justement, s'il n'a pas d'essence de l'homme, l'homme n'existe pas, si l'homme n'existe pas ce qu'il n'y a pas droits de l'hommes.

Selon votre logique, si vous jugez qu'un homme n'a pas subi l'évolution que vous souhaitez (idée trop réactionnaire), il n'est plus un homme, donc il n'a plus les droits de l'homme.

Ce fut la même pensée des terroristes sous la Terreur, niant l'humanité des vendéens car ils ne pensaient pas pareil (refus de "l'évolution apportée par la révolution), puisqu'ils n'étaient pas humains, au nom de l'humanité on devait les exterminer, de peur que leurs idées se répandent.

Votre relativisme moral née des lumières peut vite se transformer en totalitarisme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption   [Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand Thème] Homoparentalité : droits, mariage, adoption
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Anniversaire de mariage, noce de ............
» P.Duron... "le grand Caen"?
» Le grand voyage.
» Rotrou III le Grand.
» Le Grand Bazar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Famille et Santé-
Sauter vers: