Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Dim 8 Juil 2007 - 11:06

le problème de la langue en soi ne devrait pas être rédibitoire, mais il faut bien reconnaitre que ces femmes ne parlant pas la langue française, se retrouvent souvent exclues de la société, sans compter les coutumes culturelles qui les confinent à la maison, il ne peut pas y avoir d'intégration.
Je suis pour que ces femmes soient obligées de suivre une initiation à la langue, et que les couples soient informés de loi Française qui donne l'égalité des droits aux femmes, et par conséquent que celles-ci puissent évoluer sans contrainte dans notre société.
Si ces critères ne sont pas suivis, je ne pense pas que l'intégration se fasse, et de fait , la présence de ces femmes sur le sol français doit pouvoir être remise en cause, cela ferait réfléchir les maris?D'autre part, je n'admets pas la polygamie de fait, si un homme fait venir sa femme et ses gosses, très bien mais , il ne doit pas avoir le droit de faire venir , la deuxième ou la troisième, c'est contraire à nos lois, et c'est une atteinte à la qualité de vie de chaque femme.
Nous sommes en France, les immigrés doivent se plier aux coutumes françaises.
Je vais souvent dans les pays du magreb et du moyen-orient, il ne me vient pas à l'idée en tant que femme de déroger aux coutumes locales, même si ça m'ennuie, j'accepte même de porter un voile ou de me couvrir si c'est nécessaire, cela ne me choque pas, donc chez nous les étrangers doivent faire de même, ça n'est pas une question de racisme , ni de religion, c'est simplement normal.

Les français de souche qui épousent des étrangers , ne sont pas dans le même contexte dans la mesure où ils connaissent la loi et la coutume française et qu'à terme, leur conjoint se fondra dans la société naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Dim 8 Juil 2007 - 11:21

juju41 a écrit:
D'autre part, je n'admets pas la polygamie de fait, si un homme fait venir sa femme et ses gosses, très bien mais , il ne doit pas avoir le droit de faire venir , la deuxième ou la troisième, c'est contraire à nos lois, et c'est une atteinte à la qualité de vie de chaque femme.
Nous sommes en France, les immigrés doivent se plier aux coutumes françaises.
1) Les coutumes françaises n'empêchent pas une personne mariée d'avoir des maîtresses (ou des amants) ni d'avoir avec eux des enfants et les reconnaître.
2) Une personne mariée peut se pacser avec une autre. Même sans que son conjoint en soit informé.
Conslusion : la polygamie de fait existe et a toujours existé, même en France.

La polygamie pratiquée dans certains pays n'est-elle pas dans un sens plus honnête ?

En outre, je ne vois pas pourquoi, si un homme a des enfants de plusieurs femmes, il ne pourrait faire venir que ceux d'une seule ; ou, s'il peut faire venir tous ses enfants, pourquoi en priver certains de leur mère ?

Par ailleurs, bien qu'étant moi-même farouchement monogame, je ne vois aucune raison pour que la polygamie ou la polyandrie soient illégaux - dans la mesure où tous les conjoints sont d'accord, naturellement. C'est une restriction aux libertés individuelles qui a un fondement essentiellement religieux et n'a de nos jours même plus l'excuse du problème de la reconnaissance de paternité, on a les tests ADN pour y remédier.
À l'heure où certains se battent pour permettre le mariage homosexuel, maintenir par ailleurs l'interdiction de la polygamie|andrie serait d'une hypocrisie sans bornes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Lun 20 Aoû 2007 - 10:50

Bonjour à toutes et à tous,
Je viens d'arriver sur ce forum. Ayant parcouru vos discussions de juin à juillet, j'apprécie ce qui s'est dit et serai heureux de poursuivre avec vous. En attendant, voila:

Je me suis déjà présenté sur e-soutiens à
http://e-soutiens.bayrou.fr/pour_une_politique_de_l_immigration_intelligente_et_humaniste
J'offre à la discussion les points suivants, en préparation des assises de Seignosse et à proposer pour le projet politique du MoDem. Les 3 premiers points sont dérivés de la fiche 36 dans Ateliers_CHE_V0.1.ppt distribué par Christophe-Henocq sur e-soutiens et peut-être ici. Merci d'apporter commentaires, suggestions, ajouts à ce qui suit.

Pour une politique de l’immigration intelligente et humaniste
1] Aide efficace au développement. Mettre en place un plan Marshal pour le codéveloppement, en particulier de l’Afrique et des pays les plus pauvres, qui sera basé sur une taxe mondiale. Favoriser le développement du micro crédit. Aborder le développement en termes globaux (l’Homme dans l’écosystème).
2] Cesser d’ignorer l’immigration illégale. Processus de régularisation. Mettre en place un Contrat d’Intégration des immigrés en situation illégale débouchant sur une régularisation qui reste conditionnelle aux progrès d’intégration faits dans les trois premières années de régularisation. Procéder un peu comme avec le contrat de réinsertion du RMI : réunions, rencontres, suivi, bilan avec travailleur social.
3] Rendre la France moins attractive du point de vue des aides sociales, afin d’améliorer la qualité de l’intention migratoire. Faire reculer l’assistanat en France, d’une manière générale.
4] Respecter la vie privée et familiale. Laisser une chance à ceux qui s’aiment : regroupement familial, conjoints mariés ou non mariés/pacsés. Intégration selon le point (2). Séjour 6 mois renouvelable sur vérification pour les non mariés/pacsés jusqu’à vie commune stable ou mariage/pacs.
5] Apprentissage du français encouragé avant l’arrivée en France, obligatoire après l’arrivée selon rythme et modalité adaptés aux différents types de personnes concernées. Cours offerts sur une chaîne de télévision.
6] Cours d’instruction civique avec contenu surtout pratique, montrant les avantages de la démocratie sans être moralisateur. Cours offerts sur une chaîne de télévision.
7] Régularisation de l’employeur et de l’emploi de main d’œuvre immigrée. Tous les immigrés qui sont employés doivent l’être avec déclaration de leur emploi et sans aucune discrimination par rapport à la main d’œuvre non-immigrée (même travail, même salaire, mêmes conditions). Peine de prison effective pour l’employeur récalcitrant.
8] Lutte contre le trafic de main d’œuvre immigrée. Collaboration avec les pays de départ en contrepartie des aides du point (1). Sévères peines sur le territoire européen.
9] Politique européenne d’immigration et respect des droits humains en général.
a) La France et ses voisins doivent ratifier la Convention internationale sur la Protection des Droits de tous les Travailleurs Migrants et des Membres de leur Famille (Nations Unies A.G. res. 45/158).
b) Cette dernière ainsi que la Convention européenne de sauvegarde des Droits de L’homme et des Libertés Fondamentales et la Convention (de Genève) relative au statut des Réfugiés et des Apatrides doivent être respectées à la lettre.
c) Attaquer effectivement les textes de loi et de réglementation nationaux contraires à ces conventions par tout moyen légal disponible, pétitions citoyennes ou associatives, parlement européen, recours constitutionnel européen.
d) Éliminer tous textes de loi et de réglementation qui vont à l’encontre des conventions ratifiées. Invalider la jurisprudence basée sur ces textes.
e) Renforcement de la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui est actuellement débordée.
liens:
http://www.migrantsrights.org/Int_Conv_Prot_Rights_MigWorkers_Fam_1990_Fr.htm
http://conventions.coe.int/Treaty/FR/Treaties/Html/005.htm
http://www.unhchr.ch/french/html/menu3/b/o_c_ref_fr.htm

A l'écoute. Bien amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Lun 20 Aoû 2007 - 11:26

POint1:
le plan marshall en soi est une bonne idée, mais ce qui me gêne actuellement c'est l'état de corruption généralisée dans les pays en voie de développement, l'aide ne peut être efficace que si elle strictement encadrée afin que l'argent aille effectivement aux acteurs économiques de la base, il faut aussi utiliser le "mini-crédit pour les pauvres" je ne sais plus comment ça se nomme, afin de promouvoir les initiatives personnellles en particulier celles des femmes qui pourraient avoir une plus grande autonomie financière.

Point2:
le contrat d'intégration, ne peut exister que si les autres points ont été respectés, c'est à dire que les immigrés bien qu'en situation illégale, ont fait l'effort de s'intégrer, du point de vue de l'apprentissage de la langue, du respect du Droit français(concernant la famille, la polygamie doit être totalement interdite, si une famille est composée de plusieurs femmes, avec enfants, on ne peut tolérer que les femmes de deuxièmes zones restent sur le territoire, c'est peut-être dur mais si on le fait, les hommes y réfléchiront à 2 fois avant de faire venir leurs deuxième ou troisième épouse), le respect de la laicité, pas de contraintes sur les femmes et jeunes filles, pas d'obligation de port du voile , pas de mariage forcé, ni d'excision).

Le point3
rendre la France moins attractive du point de vue des aides sociales, difficile à mettre en place en vertu du principe d'égalité, comment refuser les aides socialesà certaines catégories...
la solution peut venir de conditionner les aides au respect des principes de notre pays.Accorder les aides en échange d'un contrat d'acceptation des principes définis précédemment, précisant que toute déviance de ces principes entraine la perte des avantages sociaux .

point4
Respect de la vie privée
l'amour n'a rien à voir la -dedans, le seul respect qui doit être mis en avant est le respect de chaque personne de la famille et en particulier des femmes.
Quand aux mariages -Pacs, 6 mois est beaucoup trop court, l'acquisition de la nationalité Française par mariage est de l'ordre de 2 ans , avec preuve de vie commune réelle.

Point 5et 6
Apprentissage du français
devrait être obligatoire dans le contrat d'intégration, par contre exiger de savoir le Français avant d'arriver est idiot!
Les cours de Français doivent être donnés à tous les primo-arrivants, surtout les femmes au foyer qui ne doivent pas être coupées de la société où elles arrivent.
Les cours d'instruction civique aussi doivent être obligatoires pour tous, avant la signature du contrat d'intégration, le rpincipe de l'exament pratiqué en GB et au Canada me semble une bonne solution, car il faut aussi avoir acquis la langue.

Point7
les employeurs de main-d'oeuvre immigré clandestine, devraient être punis financièrement à la hauteur du préjudice social, fiscal et humain, en particulier pour les entreprises qui décrochent des contrats en faisant des devis trop bas à cause de leur travailleurs illégaux(pas forcément immigrés d'ailleurs), si on leur faisait rembourser , la marge supérieure entre leurs devis et lceux de leurs concurrents exclus car honn^tes, ces entreprises seraient sommés d'exécuter leurs travaux au prix annoncé mais avec une main d'oeuvre déclarée et vérifiée, je peux vous garantir qu'ils ne recommenceraient pas deux fois , car leur devis étant sous éstimé, leur boite serait en danger , de plus ils devraient être inscrits sur une liste noire afin que les consommateurs et les donneurs d'ordre publics puissent consulter cette liste , histoire de ne pas laisser passer deux fois de telles entreprises à des appels d'offre.

Point 8
Lutte contre le traffic de main d'oeuvre immigrée OK

Point 9 et 10

si tous les poins précédents étaient mis en place, ces points seraient de fait ratifiés...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Lun 20 Aoû 2007 - 11:49

agoravox sur le micro-crédit


Un regard sur le microcrédit
Le microcrédit s’impose désormais comme l’instrument privilégié de la lutte contre l’exclusion bancaire et la pauvreté. C’est d’ailleurs probablement pour cela que l’ONU a consacrée 2005 comme "année internationale du microcrédit".



Les institutions de microfinance offrent des services financiers aux populations qui sont dans l’impossibilité de réunir les conditions indispensables à l’octroi d’un prêt. Philantropie ? Je serais plus nuancé : ces institutions sont légalement reconnues, mais ne font pas l’objet d’une régulation, ce qui leur permet de pratiquer un système de remboursement complexe qui peut créer mécaniquement des taux d’intérêt supérieurs à 50 %...
Dans les pays en développement, plus de 80 % de la population n’a pas accès aux banques. Et même si les études ayant pour objet d’évaluer les effets du microcrédit restent contradictoires, on sait que les impayés s’élèvent seulement à 1 % ou 2 %. Dès lors, les institutions de microfinance ont de l’avenir et on comprend leur intérêt pour les populations pauvres du Sud. Car l’ouverture de comptes épargne permettrait la réinjection dans le système bancaire du "capital mort" et les services de transferts de fonds faciliteraient la transaction de centaines de milliards de dollars (envoyés chaque année par les émigrés à leur famille).

Symbole d’une époque qui se cherche une conscience : en 2006, la Banque de Suède a attribué le prix Nobel de la paix à Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit et fondateur de la Grameen Bank au Bangladesh. Cet établissement est désormais une institution de microfinance de dimension internationale puisque la Grameen Bank ("banque du village") est implantée dans soixante pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine et qu’elle répond à la demande de 7 millions de clients auxquels elle a prêté 6 milliards de dollars depuis sa création, il y a trente ans.

Mais qu’en est-il des bénéficiaires des microcrédits ? Sont-ils parvenus à sortir de la pauvreté en développant une activité économique pérenne qui leur permet de nourrir leur famille et d’élever durablement leur niveau de vie ?

Il est évident que la microfinance est un apport incontestable aux politiques sociales de développement, mais ce n’est ni la seule solution ni le remède miracle contre la pauvreté. Car si le microcrédit présente les symptômes d’une démocratisation de la finance (puisque les populations du Sud bénéficieraient des mêmes droits et services que celles du Nord), c’est surtout une occasion de promouvoir le Consensus de Washington, qui vise avant tout la libéralisation des marchés financiers... et qui est critiqué, entre autres, par le prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz. En faisant un peu de mauvais esprit, on pourrait se demander si cette exportation de notre modèle économique n’est pas une autre façon de coloniser les continents.

D’ailleurs, depuis son apparition dans les pays industrialisés au début des années 1980, le microcrédit a connu une expansion de 67 % par an en moyenne, notamment du fait du chômage de masse et du nombre élevé de petites entreprises. Et l’Union européenne encourage ce développement avec un objectif avoué : la rentabilité financière.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Lun 20 Aoû 2007 - 16:15

Point 1:

Il faut un système qui court-circuite la corruption. Une organisation pourrait s'occuper du suivi (attribution, conseil, vérification) de ces initiatives personnelles ou familiales avec des représentants sur le terrain qui seraient relativement mobiles et changeant, évitant ainsi la fraude qui souvent se développe dès que des liens personnels s'établissent. Au moins arriver à réduire sensiblement cette corruption, mais aussi réduire la corruption officielle. Si une banque profite des micro-crédits pour s'octroyer des taux d'intérêts aussi usuriers que ça, c'est un vol en toute légalité que le système doit réguler de façon très stricte.

Le micro-crédit des pays pauvres est à encourager vivement. Que font les organisations mondiale concernées (FMI etc) en ce sens?

Je pense à ces femmes qui développent un petit commerce entre les villages, pas seulement pour améliorer la vie de leurs enfants et les faire accéder à l'éducation, mais aussi par esprit de réseau et d'ouverture pour une entraide locale. Je pense par ex. à des jeunes qui ne demandent qu'à apprendre la mécanique ou l'informatique de base et auxquels une petite subvention et un petit crédit permettrait d'apprendre vite et de revenir au village pour entretenir les tracteurs, les puits, les appareillages et pour y faire entrer la connaissance et la communication. Bien sûr il y aura encore longtemps la résistance interne des anciens ou de certains maris qui ne verront pas d'un bon œil de tels changements surtout lorsqu'ils ouvrent l'esprit ou lorsque leurs épouses sortent du foyer. Mais leur survie puis leur progrès seront à ce prix, pas d'autre choix.

L'internet, même limité, dans les coins les plus reculés, aurait de fortes répercussions pour l'éducation et le développement. L'ordinateur de brousse à 100 euros, qu'est-il devenu? Ils ont plein de satellites de comm au-dessus de leurs têtes, ouvrons leur une fenêtre! C'est alors seulement que la démocratie s'apprendra.

Beaucoup de recherche à faire sur ce thème! J'aborderai d'autres points un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Mar 21 Aoû 2007 - 11:01

Point 2

D'accord avec toutes les remarques de juju41 sur ce point.

Jean-Luc écrivais le 8 juillet :
Citation :
1) Les coutumes françaises n'empêchent pas une personne mariée d'avoir des maîtresses (ou des amants) ni d'avoir avec eux des enfants et les reconnaître.
2) Une personne mariée peut se pacser avec une autre. Même sans que son conjoint en soit informé.
Conslusion : la polygamie de fait existe et a toujours existé, même en France.
La polygamie pratiquée dans certains pays n'est-elle pas dans un sens plus honnête ?
C'est un pt de vue qu'on peut avoir -en tout cas pas le mien- mais qui va contre les avis de la très grande majorité toutes tendances politiques confondues. Le but ici n'est pas d'argumenter sur des philosophies de la vie mais disons juste cela:

a) Si on accepte la polygamie, il faut qu'elle soit dans les deux sens: par principe d'égalité une femme pourrait alors avoir plusieurs maris.

b) Notre liberté nous permet d'avoir maitresses et amants, cela ne veut pas dire que ces derniers ont un statut social officiel en tant que membres d'une telle relation, à part, inévitablement, une parenté éventuelle à assumer. Je ne pense pas qu'en l'état actuel notre société puisse supporter des familles poly-amour. C'est déjà assez difficile de la garder stable à deux. Imaginez les conflits à résoudre légalement à chaque cas de rupture d'un lien à l'intérieur d'une telle "cellule" familiale.

c) Lorsqu'une personne trompe ou quitte sont épou(x/se) pour une autre personne c'est généralement qu'ils ne s'entendent pas, donc ce n'est pas à proprement parler une forme de polygamie.

d) Non! Une personne mariée ne peut se pacser avec une autre : Article 515-2 du Code Civil (cf http://www.legifrance.gouv.fr/)

Question regroupement familial, imaginez les escouades de femmes et d'enfants plus ou moins liés à un homme fécond qu'il faudrait recueillir. La polygamie à laquelle il faut justement s'opposer par nos valeurs, c'est celle-là où les femmes sont exploitées et où le plus puissant est entouré alors que le plus faible est solitaire.

Le principe numéro un de la politique d'immigration c'est d'accepter nos valeurs sociétales. Au-delà de ces valeurs essentielles rien n'empêche chacun ni chaque groupe de faire ce qui lui plait ou de pratiquer telle ou telle culture.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Mar 21 Aoû 2007 - 11:17

concernant le point 7 voici l'exemple d'un patron voyou, qui a décroché un marché public alors qu'il avait déjà été épinglé un epremière fois, si il avait été sur une liste noire, on en serait pas là, et une entreprise honnête aurait pu avoir ce chantier...

Les ouvriers polonais contre le "patron voyou"
Thomas Bronnec
A Eyne, dans les Pyrénées-orientales, une cinquantaine d'ouvriers polonais, employés sur un chantier de BTP, n'avaient même plus de quoi se nourrir. Comme le patron était en vacances, la mairie a dû parer au plus pressé. Et la CGT s'empare de l'affaire.


Une cinquantaine d’ouvriers polonais ont été littéralement abandonnés par leur patron, le gérant d’une entreprise de BTP. Employés par la Sogebat pour construire un complexe touristique à Eyne, dans les Pyrénées-orientales, ils n’ont perçu aucun salaire depuis deux mois et demi. Pire, depuis début août, ils ne peuvent même plus se nourrir.

Explications du maire du village, Alain Bousquet : "Au départ, ils étaient nourris et logés dans un centre de vacances, La Clé des champs, mais il y a quinze jours, ils ont changé de lieu d’hébergement. Et le nouveau centre, lui, n’a pas de cantine. C’est là où nous avons réalisé la gravité de l’affaire : dépourvus de salaire, ils n’avaient pas un sou pour manger". Entre-temps, le gérant de la Sogebat était, lui, parti en vacances.

Dans l’urgence, le maire a demandé au responsable de la Clé des champs de leur fournir les repas. Et parallèlement, la direction départementale du travail, alliée à la police de l’air et des frontières, s’est mise à la recherche du "patron voyou", ainsi que l’a surnommé Thierry Labelle, secrétaire départemental de la CGT.

Le syndicat soutient désormais les ouvriers polonais, qui ne parlent pas français, et envisage de porter plainte en leur nom au tribunal pénal. Contre la Sogebat, mais aussi contre le maître d’œuvre, Pierce&Elliott, une entreprise hollandaise. "Il faut une sanction exemplaire", affirme Thierry Labelle, qui pointe d’autres manquements au droit du travail : "Certains ouvriers n’ont pas de contrats, d’autres ont signé un CNE normalement réservé aux entreprises de moins de 20 salariés… Il faut faire cesser ce grand banditisme patronal". Pour le moment, en tous cas, le chantier de la résidence Pyrénéal, un complexe de 142 logements, est arrêté.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Mar 21 Aoû 2007 - 11:22

frantibus a écrit:
a) Si on accepte la polygamie, il faut qu'elle soit dans les deux sens: par principe d'égalité une femme pourrait alors avoir plusieurs maris.
C'est l'évidence même. Smile

frantibus a écrit:
b) Notre liberté nous permet d'avoir maitresses et amants, cela ne veut pas dire que ces derniers ont un statut social officiel en tant que membres d'une telle relation, à part, inévitablement, une parenté éventuelle à assumer. Je ne pense pas qu'en l'état actuel notre société puisse supporter des familles poly-amour. C'est déjà assez difficile de la garder stable à deux. Imaginez les conflits à résoudre légalement à chaque cas de rupture d'un lien à l'intérieur d'une telle "cellule" familiale.
Ça se discute. Simplement, de mon point de vue, accepter le mariage homosexuel tout en maintenant l'interdiction de la polygamie/andrie est une injustice criante.

frantibus a écrit:
c) Lorsqu'une personne trompe ou quitte sont épou(x/se) pour une autre personne c'est généralement qu'ils ne s'entendent pas, donc ce n'est pas à proprement parler une forme de polygamie.
C'est un cas de figure différent. Je pensais plus à ceux qui « papillonnent » ou maintiennent des liaisons extra-conjugales durables.

frantibus a écrit:
d) Non! Une personne mariée ne peut se pacser avec une autre : Article 515-2 du Code Civil (cf http://www.legifrance.gouv.fr/)
Au temps pour moi. Embarassed Et tant mieux.
Mais il me semble que cela ne figurait pas dans le projet initial, j'ai souvenir de réflexions à ce sujet dans les médias.

frantibus a écrit:
Question regroupement familial, imaginez les escouades de femmes et d'enfants plus ou moins liés à un homme fécond qu'il faudrait recueillir. La polygamie à laquelle il faut justement s'opposer par nos valeurs, c'est celle-là où les femmes sont exploitées et où le plus puissant est entouré alors que le plus faible est solitaire.
La polygamie où les femmes sont exploitées est aussi celle qui découle dans beaucoup de pays de permettre à un homme de prendre une épouse supplémentaire sans que la ou les précédentes aient leur mot à dire.
Sinon, je citerai la réponse lors d'une interview d'une femme « occidentale » qui a ainsi accepté de devenir la deuxième femme d'un arabe (je ne sais plus dans quel pays) : « Je préfère partager un homme admirable qu'avoir un imbécile pour moi toute seule. »
C'est une forme de « sélection naturelle », non ? lol!

frantibus a écrit:
Le principe numéro un de la politique d'immigration c'est d'accepter nos valeurs sociétales. Au-delà de ces valeurs essentielles rien n'empêche chacun ni chaque groupe de faire ce qui lui plait ou de pratiquer telle ou telle culture.
Mais l'acceptation nécessaire de nos valeurs sociétales ne doit pas être un prétexte à renier les valeurs du pays d'origine quand elles ont donné lieu à des choses concrètes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Redonner à la France un nouveau souffle d'humanisme   Mar 28 Aoû 2007 - 10:52

Je réitère ici ce que je viens de poster sur e-soutiens.

Moi, quand je lis çà :
http://www.liberation.fr/actualite/societe/274589.FR.php
je me demande "où suis-je?"

Quelle est cette "république" qui se dit si avancée, si cultivée, si respectueuse de la démocratie et de la justice, si forte de l'humanisme, de cet humanisme que la même République d'alors m'enseignait sur les bancs de l'école? Quand je lis cela, j'ai honte, j'ai de la peine au cœur, les yeux mouillent!

Qu'on ne veuille pas protéger des réfugiés qui ont vécu ces choses là est le signe de la pire bassesse où est tombé notre pays. J'essaie de modérer mes avis, mais réellement, bien souvent je me demande si le fascisme n'est pas loin, en France : une nouvelle forme de cette horrible maladie, moins spectaculaire mais diffuse et tout aussi perverse.

Il y a de quoi être embarrassés Mmes et Mrs les dignitaires dont les pouvoirs vous donnent tant d'aisance à jouer avec le destin des autres! Pendant que vous vous offrez le luxe d'un embarras puisque vous êtes si humains n'est-ce-pas ( tout en gardant l'expulsion à votre disposition), notre voisin l'Italie n'a pas hésité à accueillir une sœur du couple laquelle a pu ainsi écrire un livre sur les évènements de Sarajevo...

Ce n'est pas eux les immigrés qui "foutent le bordel". Ce n'est pas eux qui posent des problèmes d'intégration, bien au contraire. Mais comme ce sont eux les plus faibles, c'est eux qu'on attaque, juste pour faire oublier les vrais problèmes qui sont ceux de l'intégration des jeunes, réellement français, des banlieues et autres zones troublées de notre société.

Il faut que cela change. Si nous savons les accueillir et les intégrer les réfugiés et les immigrés ne coûtent rien à la France . Au contraire ils travaillent et apportent leur concours. L'argent qu'ils envoient dans leur pays représente leur courageuse contribution (non détournée par la corruption) au codéveloppement auquel nous devrions aussi souscrire en tant que société avancée.

Je vous invite à vous prononcer pour donner une posture ferme et claire au Mouvement Démocrate dans le sens du respect aux Droits de l'Homme, en particulier dans le domaine de l'immigration:
sur Démocratie Directe (http://democratie-directe.superforum.fr/)
j'ai mis au vote une proposition qui sera reprise à Seignosse. Si vous êtes adhérent au MoDem, n'oubliez pas de vous rendre sur ce site et de cocher ces petites cases, et même de commenter, sur toutes les thèmes exposés. Les résultats donneront déjà une bonne indication de la direction des débats pour construire notre Mouvement. Qu'il soit un nouveau poumon pour insuffler l'oxygène à l'humanisme mourant du pays.

François Villebrod
Revenir en haut Aller en bas
Diderot



Masculin Nombre de messages : 18
Age : 36
Localisation : Saint Denis
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Mer 25 Juin 2008 - 12:13

Avant toute reflexion sur l'immigration, il convient de répondre à deux questions fondamentales :
1) Quelles sont les bénéfices et inconvénients de l'immigration ?
2) Quelles sont les erreurs à éviter pour mettre en oeuvre une bonne politique d'immigration ?

1) Avantages et inconvénients ?

Premièrement, l'immigration permet une régénération des populations et les peuples ont beaucoup à gagner en mixité, metissage qui permet d'accroitre la créativité.
Ensuite, l'immigration permet de pourvoir certains emplois (batiment, hottellerie).
Le problèmes, c'est que l'immigration tire les salaires vers le bas, ghettoise certains quartiers.

2) Erreurs à éviter
Les immigrationnistes d'extreme gauche partent du principe que la France, ayant péché lors de la colonisation, doit aujourd'hui régulariser tous les sans papiers. Ce genre de politique est extremement dangereuse car elle provoque des appels d'air.

3) Quelle politique alors ?

Il faut pouvoir allier des moments ou on ouvre les vannes d'immigration et différents moments ou on les ferme.
Notre tradition française, héritière des Lumières, nous donne un devoir d'aider les libres penseurs persécutés par les différentes dictatures.
Quand à la politique de co-developpement, elle ne sera valable que le jour ou on arretera de faire du buseness avec les dictatures comme la Lybie......
Revenir en haut Aller en bas
Crescent

avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 69
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Immigration et Europe-forteresse   Ven 12 Sep 2008 - 11:28

Immigration : députés européens et nationaux démentent "l'Europe-forteresse"
"Alors que le vieillissement de la population européenne et la pénurie de travailleurs observée dans certains secteurs risquent de mettre à mal les systèmes sociaux, le recours à l'immigration ne doit plus être perçu comme une menace, ont estimé députés européens et nationaux, jeudi à Bruxelles. Pour eux, c'est au niveau de l'Union que doivent être régulés les flux migratoires, le "pacte sur l'immigration" proposé par la Présidence du Conseil recevant le soutien de la plupart des intervenants."

Lire le communiqué de presse ici...
Revenir en haut Aller en bas
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 8789
Age : 41
Localisation : France
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   Dim 7 Déc 2008 - 16:01

Allez, je vais faire mon démago mais il y a quand même une réflexion philosophique : ce midi j'écoutais Hortefeux sur Canal + et comme toujours je suis choqué qu'on "privatise" un territoire de la planète en reconduisant ceux qui ne sont pas de la race des propriétaires de ce territoire... Je trouve que c'est une atteinte fondamentale à la liberté de l'Homme et que c'est bien culoté de privatiser ainsi la Terre alors qu'on passe notre temps à la bousiller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Grand Thème] Immigration, sans papiers, travail clandestin
» Régul' de charges (Urssaf et Carpimko) sur petite activité
» FLAN A LA PARISIENNE DE MA GRAND-MERE
» Expulsions des étrangers : le nouveau gouvernement va avoir du travail pour rétablir la justice et l’égalité
» Trouver un travail pour femme de gendarme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: