Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 brèche dans le principe de mixité scolaire

Aller en bas 
AuteurMessage
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 9:10

Ecole: séparer filles et garçons, c'est de nouveau possible
rue 89 rue Par Chloé Leprince | 19/05/2008 | 00H03
La nouvelle loi contre les discriminations rend possible les classes non-mixtes, interdites dans le public depuis 1975.



Le 15 mai 2008 restera-t-il dans les annales comme la première grande brèche dans le principe de mixité scolaire? Jeudi, le Parlement a en tous cas adopté définitivement la nouvelle loi anti-discrimination, après plusieurs discussions houleuses tant que le texte faisait encore la navette entre les deux assemblées.

Au détour de cette loi, s'installe en effet la possibilité d'organiser un enseignement séparé pour les garçons et les filles à l'école. La mixité s'était pourtant généralisée dès les années 60 dans l'éducation: une circulaire l'impose en juin 1965 pour toutes les nouvelles écoles élémentaires créées, avant de l'étendre à toutes les écoles primaires à la fin de la décennie. C'est, enfin, la loi Haby du 11 juillet 1975 qui allait rendre la mixité obligatoire dans l'enseignement public primaire et secondaire.

Cette disposition du texte finalement adopté a été très critiquée durant le travail parlementaire. Notamment au Sénat, massivement hostile à cette mesure, tous groupes politiques confondus. Début avril, Valérie Létard, secrétaire d'Etat chargée de la Solidarité, avait d'ailleurs été largement interpellée lors de son audition par la commission des Affaires sociales.

C'est ce que raconte Sylvie Demarescaux, sénatrice du Nord (sans étiquette), qui déplore qu'aucun des trois amendements sénatoriaux soit finalement parvenu à infléchir le texte. Mercredi 14 mai, la veille de l'adoption définitive de la loi, la commission mixte paritaire avait en effet fait retirer ces trois amendements visant à supprimer la disposition liée à l'enseignement.

L'un de ces amendements émanait pourtant du centriste Nicolas About, qui préside les affaires sociales au palais du Luxembourg, et qui n'a pas hésité à parler "d'erreur gouvernementale".

Une directive européenne sert de bouc émissaire au gouvernement

De son côté, le gouvernement n'a cessé, jusqu'à l'adoption définitive du texte et malgré les discussions qu'il soulevait, d'arguer de son "absence de marge de manoeuvre", avançant l'obligation de transposer en droit français cinq directives européennes en matière de discrimination.

C'est ce qui fut du reste répondu à la sénatrice Sylvie Demarescaux alors que celle-ci trouvait à s'émouvoir du pas en arrière que cette mesure représente à ses yeux:

"Valérie Létard nous a expliqué que la Commission européenne laissait une très faible marge de manoeuvre dans la transposition des directives en matière de discrimination et que la France n'avait pas vraiment eu le choix.

"Or, pour moi, on revient à ce que j'ai vécu quand j'étais jeune, c'est à dire à une discrimination sexiste. C'est la première fois qu'on revient tant en arrière, alors qu'on avait plutôt bien avancé récemment en matière d'égalité hommes-femmes."

Or si Bruxelles avait bien exigé de ses Etats-membres qu'ils transposent dans leurs législations respectives des mesures antidiscriminatoires, celles-ci concernaient le champ des biens et services. Et nullement l'éducation, prérogative nationale.

Laurence Rossignol, vice-présidente du conseil régional de Picardie et secrétaire nationale chargée des droits des femmes et de la parité au PS, doute elle aussi de cette explication:

"L'Europe? On sourit... Regardez le nombre de directives européennes pour lesquelles la France traine les pieds. Quand on veut freiner, ou peut. C'est un argument fallacieux."

La non-mixité à l'école fait débat dans les mouvements féministes

De fait, l'Europe était plutôt considérée comme un vecteur de progrès en matière d'égalité d'accès à l'éducation depuis le début, soutiennent les féministes. Et ce, même si les cultures féministes varient grandement d'un pays à l'autre. Dans les pays anglo-saxons, par exemple, les revendications féministes sont depuis longtemps infusées par les questions de genre et les pratiques de discrimination positive. Contrairement à la France qui, traditionnellement, s'est plutôt appuyée sur l'égalité républicaine.

L'élue picarde, reconnue pour ses engagements féministes, fustige également ce qu'elle qualifie de "vraie double régression, pour la laïcité et pour l'égalité d'accès à l'éducation pour les filles". Pour elle, c'est en effet dès l'école qu'on doit créer les bases d'une égalité hommes-femmes, que cette loi était pourtant censée garantir dans le monde professionnel:



Autre argument apparu en marge du débat: certaines revendications féministes auraient elles-mêmes contribué à ce que le verrou de la mixité scolaire saute... Notamment en exigeant des activités séparées pour garçons et filles dans certaines disciplines. On pense bien sûr au sport. Mais certaines voix ont pu s'élever pour que la séparation se fasse dans d'autres cours, arguant que la présence des garçons pouvait inhiber leurs congénères féminines.

La socialiste Laurence Rossignol doute pourtant fortement de cette explication:

"Des discussions de comptoir et de couloir sur le sujet, j'en ai eu beaucoup. J'ai même entendu dire que la mixité pouvait engendrer une forme de harcèlement. C'est vrai que c'est ce qui s'est dit à un moment donné. Mais, moi, je m'en tiens aux écrits et aux propos publics. Or, en France, je n'ai jamais lu une féministe tenir de tels propos par écrit."

Pervertir l'image des religions: l'autre effet pervers de cette loi

Pour Laurence Rossignol, plus que l'Europe ou le serpent féministe qui se serait mangé la queue, cette disposition révèle plutôt "une grande porosité du gouvernement à toutes les menées qui sont possibles contre la mixité":

"On sait très bien, aujourd'hui, que les courants fondamentalistes sont marginaux et minoritaires. Que la grande masse des écoles primaires, des collèges et des lycées fonctionnent avec toutes les confessions, et que ça se gère bon an mal an assez bien au quotidien. Mais le gouvernement s'est montré poreux à des revendications fondamentalistes.

"Cette complaisance m'irrite d'autant plus qu'en plus de remettre en cause la mixité, la laïcité, cette concession aux plus marginaux pervertit notre regard sur les communautés religieuses. On est à tous points de vue dans le symbolique, et il faut faire très attention à ces symboles, dans le droit fil du discours de Latran de Nicolas Sarkozy."

Concrètement, il faudra attendre le décret d'application de cette loi pour savoir comment sera organisée sur le terrain cette possibilité d'enseignements non-mixtes. Un ultime obstacle, très pragmatique, celui-là, pourrait bien entrer en ligne de compte: comment organiser des dédoublements de classes en séparant garçons et filles à l'heure de 11 200 suppressions de postes dans l'Education nationale?

http://www.rue89.com/2008/05/19/ecole-separer-filles-et-garcons-cest-de-nouveau-possible
Revenir en haut Aller en bas
nitou86

nitou86

Féminin Nombre de messages : 571
Age : 55
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 17/10/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:06

Si jamais cette fichue séparation a lieu, je ne vous raconte pas le contenu des cours : économie ménagère pour les filles, le grand retour !! Suspect

_________________
L'apprenti de la sagesse est celui qui sait choisir entre les fausses idoles et les valeurs véritables.[i][i]
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:17

j'ai vécu ça! manque plus que la blouse rose et Mai 68 sera enterré...
c'est idiot, vu mon expérience de classe non mixte jusqu'en terminale, je peux témoigner de la difficulté des relations filles-garçons en dehors de l'école, n'ayant pas de frère, c'était très difficile de cotoyer des garçons,je sais bien que l'époque a changé, mais je crois que pour les jeunes immigrés ou issus de l'immigration ayant déjà des difficultés à accepter l'égalité des filles dans leur vie quotidienne, ce serait un recul énorme.à l'école, ils apprennent au moins à se connaitre et s'estimer.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:31

Franchement Juju ton exemple ne parait pas très bon...
Les quartiers "à problèmes" avec non reconnaissance des filles par les garçons et ce qui en découle? Ces jeunes sont pourtant bien, depuis la maternelle, dans des classes mixtes ? et cela n'a rien modifié dans leur comportement.
Donc, c'est du niveau de l'éducation que cela relève, pas de l'école.


Dernière édition par signora le Lun 19 Mai 2008 - 10:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

Prouesse

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 34
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:35

Ca ne suffit sans doute pas, mais ça permet tout de même un contact entre les 2. Qu'est-ce que ce sera si jamais on sépare filles de garçons.
Pour le retour de l'uniforme par contre, je ne suis pas contre.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:41

justement ils y sont , et ça limite les dégats... mais en tant que déléguée parent d'élève au CA durant 10 ans dans un lycée où les élèves venaient des quartiers dits défavorisés, j'en ai vu des choses pas belles ,j'en ai entendu des plaintes de jeunes filles, le seul moment où elles se trouvaient enfin fières d'elles vis à vis des garçons de leur quartier , c'était en classe, parce qu'elles ont une telle envie de réussir et de s'en sortir,mais dés qu'elles sont dehors , elles sont enfermées, celle qui sort est "forcément une pute".
revenir sur la mixité les laisserait dans un ghetto ( je suis certaine que leurs parents seraient ravis)

pour l'uniforme, enfin une tenue correcte , oui, mais pitié pas la blouse...
Revenir en haut Aller en bas
marco11

marco11

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 53
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 10:59

Avancer est positif , régresser ainsi est un mauvais présage...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 11:09

juju41 a écrit:
c'est idiot, vu mon expérience de classe non mixte jusqu'en terminale, je peux témoigner de la difficulté des relations filles-garçons en dehors de l'école, n'ayant pas de frère, c'était très difficile de côtoyer des garçons,
Idem pour l'école. J'avais (et j'ai toujours) des sœurs, mais beaucoup plus jeunes que moi (10 ans de différence avec la première, 15 avec l'autre)... Il m'a fallu fréquenter une « maison de jeunes » en plus d'entrer à l'université (2 filles pour 60 garçons en 1e année...) pour établir un contact social. C'est d'ailleurs dans cette même maison de jeunes (que j'ai fréquentée pendant 5 ans) que j'ai rencontré celle qui partage mon existence depuis maintenant plus d'un tiers de siècle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 11:13

moi aussi, jai du passer par les maisons de jeunes, et c'est seulement en fac, que j'ai appris à travailler avec des garçons, et faire la fête aussi...d'où la rencontre avec mon fanfareux de mari...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitimeLun 19 Mai 2008 - 11:17

Alors que pour nos enfants, des sorties avec des copains et des copines, c'est naturel de toute éternité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




brèche dans le principe de mixité scolaire Empty
MessageSujet: Re: brèche dans le principe de mixité scolaire   brèche dans le principe de mixité scolaire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
brèche dans le principe de mixité scolaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les objets nécessaires à l'homme....et dans la vraie vie
» Découvertes archéologiques dans la Hague (50).
» décompte de la rentrée scolaire de nos petits!!!
» Chaussures "Qui courait dans l'herbe"
» L’employeur est tenu de rembourser au salarié les frais engagés dans le cadre de son activité professionnelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: