Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 prix du pétrole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: prix du pétrole   Jeu 22 Mai 2008 - 14:16

agoravox
par Paul Villach
mercredi 21 mai 2008



La hausse continue du prix des carburants : scénario délirant d’un bouleversement prochain ?


Est-il raisonnable d’acheter encore une voiture aujourd’hui ? Celles qui roulent ne sont-elles pas dès maintenant condamnées à brève échéance à l’immobilisation le long des rues, des routes ou dans les garages ? Va-t-on voir sous peu villes et campagnes devenir des cimetières de voitures ?


Autrement dit, l’augmentation quotidienne du prix des carburants ne porte-t-elle pas en elle, à court terme, la fin de la civilisation automobile avec les bouleversements immédiats et brutaux du mode de vie qu’elle a produit au XXe siècle. Voit-on revenir le temps où les carrosses étaient le privilège de la fraction la plus riche de la population, du moins tant qu’une alternative énergétique comme l’électricité ou l’hydrogène ne sera pas opérationnelle ?

Un dollar de plus tous les trois jours

Le prix du baril de pétrole a atteint, mardi 20 mai 2008, 129,31 dollars à New York. Depuis des semaines, il augmente quasiment d’un dollar tous les trois jours. C’est en février dernier qu’il a franchi la barre psychologique des 100 dollars. Pour mémoire, en 1999, le baril revenait à 20 dollars et, en 2003, à 30. Du coup, les prix à la pompe atteignent des records : un litre de super sans-plomb 95 tourne autour d’1,50 euro, (soit 10 francs !), et le litre de gazole tend à le dépasser.
Les professions qui sont les plus exposées sont entrées en action : les marins-pêcheurs barrent les ports, les chauffeurs routiers s’apprêtent à renouer avec le blocage des raffineries. Les stations-service dans certaines régions sont prises d’assaut et affichent déjà des cuves vides.

Facteurs structurels et conjoncturels

On sait tous que les cours du pétrole dépendent, disent les experts, de facteurs tant structurels que conjoncturels. L’arrivée des pays « émergents » à l’âge du développement industriel a accru la demande que l’offre ne peut forcément satisfaire, surtout si les pays producteurs entendent maintenir leurs revenus à un niveau élevé. La moindre tension politique dans une région d’extraction accroît aussitôt les tensions sur le marché, qu’il s’agisse de l’Irak, de l’Iran, du Nigéria ou du Venezuela. S’ajoutent à cette occasion les ravages des spéculateurs.

Peut-on imaginer que les prix retombent ? Il ne semble pas. Sans doute, rendent-ils concurrentiel le développement d’autres énergies, et contraignent-ils à des mesures drastiques d’économie. Mais les premières ne sont pas encore opérationnelles et les secondes ont leurs limites. Va donc venir un temps très proche, si ce n’est déjà fait, où nombre de familles vont devoir se servir de moins en moins de leur voiture jusqu’à y renoncer. Quels revenus sont en mesure aujourd’hui de faire face à cette hausse continue des carburants ? Sûrement pas ceux de la majorité des Français.

Vivre sans voiture dans un monde pour voitures

On voit déjà pour une famille les conséquences d’être sans voiture quand elle s’est établie dans le lotissement d’un de ces villages satellites plus ou moins éloignés d’une ville métropole où ses membres travaillent et en périphérie de laquelle se sont concentrés les centres commerciaux. Les transports en commun sont encore loin d’être faciles pour seulement se rendre à son travail ou faire ses courses. Ne parlons plus de voyages : l’avion comme la voiture deviendra lui aussi hors de prix : le tourisme de masse est condamné à une mutation sans précédent. Quant aux produits de toute nature qui pour être offerts aux clients doivent être acheminés par transports, ils ne peuvent eux aussi qu’augmenter du coût croissant des carburants.

On n’ignore pas que, dans le prix d’un litre d’essence, la taxe intérieure sur les produits pétroliers est d’environ 70 %. Mais quand bien même l’État accepterait de la rogner, au train où vont les cours du baril, dans un an ou deux on se retrouvera devant le même problème.

Ce scénario catastrophe est-il délirant ? A-t-il été imaginé par les gouvernants ? Des solutions ont-elles été explorées ? À partir de quel prix du litre d’essence le processus va-t-il s’enclencher ? Attend-on que l’on soit devant le fait accompli pour contraindre les citoyens à s’adapter vaille que vaille à ce bouleversement ? Celui-ci peut-il se faire progressivement en douceur ou au contraire dans la douleur ? La pénurie et le marché noir qu’elle engendre avec son cortège de dissensions, de « siphonages » des réservoirs et d’agressions des réserves, sont-ils inévitables ? Une « policiérisation » accrue au nom de la sécurité ne va-t-elle pas être favorisée ? La société française peut-elle résister sans trop de dommages à un changement de civilisation aussi radical ? Ou bien ce scénario ne peut-il germer heureusement que dans un esprit complètement siphonné ? Paul Villach



http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=40142

Revenir en haut Aller en bas
liberspirita



Masculin Nombre de messages : 952
Age : 48
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Sam 24 Mai 2008 - 22:50

le scénario pourrait être catastrophique, si et seulement si cette hausse continue d'être aussi brutale.
La pénurie de pétrole est inéluctable à long terme, et il est donc souhaitable que son prix augmente dans le monde entier proportionnellement à sa rareté, à un rythme suffisament soutenu pour que la science imagine et conçoive les alternatives.

l'erreur de nos gouvernants serait aussi de céder aux corporatismes comme les marins-pecheurs ... leur donner l'illusion qu'on peut continuer sans vergogne à purger les fonds marins avec du carburant pas cher, alors qu'il serait plus raisonnable de les aider à sortir dignement de cette profession.
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
modorange



Masculin Nombre de messages : 1491
Age : 27
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 3:27

Tout à fait d'accord !
Mais attention... il faut quand même protéger notre peche. Du poisson 100% élevage, non merci...
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Modorange
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 77
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 5:44

liberspirita a écrit:
le scénario pourrait être catastrophique, si et seulement si cette hausse continue d'être aussi brutale.
La pénurie de pétrole est inéluctable à long terme, et il est donc souhaitable que son prix augmente dans le monde entier proportionnellement à sa rareté, à un rythme suffisament soutenu pour que la science imagine et conçoive les alternatives.

l'erreur de nos gouvernants serait aussi de céder aux corporatismes comme les marins-pecheurs ... leur donner l'illusion qu'on peut continuer sans vergogne à purger les fonds marins avec du carburant pas cher, alors qu'il serait plus raisonnable de les aider à sortir dignement de cette profession.
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 77
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 5:47

modorange a écrit:
Tout à fait d'accord !
Mais attention... il faut quand même protéger notre peche. Du poisson 100% élevage, non merci...
Garantir le gazole à 0.40€ comme l'a fait notre illustre ministre, ce n'est pas protéger notre pêche, car ce n'est pas tenable, et cela va générer des revendications identiques pour tous les usages professionnels du pétrole ou de ses sous-produits.
Revenir en haut Aller en bas
pourleboss



Masculin Nombre de messages : 3430
Age : 62
Localisation : 69100 VILLEURBANNE
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 8:46

Le prix du pétrole est artificiel... Il ne dépend pas tant que ça des réserves (d'ailleurs, mettez un litre d'huile + 1 litre de GO, votre voiture roule mais on ne vous l'autorise pas). Ce prix de baril est concocté par les spéculateurs du marché boursier... avec en tête... TOTAL !!! Société ... (!) Française(!).
Nous marchons sur la tête depuis bien longtemps. Misère !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tmt1.fr
liberspirita



Masculin Nombre de messages : 952
Age : 48
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 9:17

ça fait bien longtemps que je roule à l'huile de kebab filtrée (dans ma vieille 305 ...)

Quant à l'affirmation sur la spéculation, c'est digne d'un Besancenot qui chercherait absolument des coupables à une situation qui résulte uniquement d'un marché tendu (l'offre ne suit pas la demande ...)

http://www.libres.org/francais/actualite/archives/actualite_1005/petrole_a4_4205.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 77
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 10:01

pourleboss a écrit:
Le prix du pétrole est artificiel... Il ne dépend pas tant que ça des réserves (d'ailleurs, mettez un litre d'huile + 1 litre de GO, votre voiture roule mais on ne vous l'autorise pas). Ce prix de baril est concocté par les spéculateurs du marché boursier... avec en tête... TOTAL !!! Société ... (!) Française(!).
Nous marchons sur la tête depuis bien longtemps. Misère !!!
Tu as des éléments pour soutenir cette affirmation?
Est-ce que les compagnies aériennes (Air France la première), grandes consommatrices de produits pétroliers, qui achètent A TERME, c'est à dire spéculent, les quantités dont elles auront besoin dans les deux prochaines années, commettent un péché? Et la croissance chinoise qui entraîne une forte augmentation de sa consommation de pétrole (d'exportateur elle est devenue gros importateur), cela n'a aucune incidence sur la demande globale et donc sur le prix?
La seule partie artificielle du prix du pétrole A LA POMPE, c'est la TIPP dont l'évolution n'est pas neutre.
Revenir en haut Aller en bas
pourleboss



Masculin Nombre de messages : 3430
Age : 62
Localisation : 69100 VILLEURBANNE
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 10:41

ça gave, hein ?, le côté boursier de mes attaques... mais l'occultation systématique de mes autres arguments (car quand je parle de bourse, je ne la laisse jamais seule... 1 litre d'huile+1 litre de GO) vous ne croyez pas que ça puisse me prendre la tête de temps en temps. Car l'interdiction d'ajouter l'huile au GO n'est-elle pas pour mieux spéculer ?...

Besancenot, connais pas !!! Marché tendu : n'y crois pas. Suis plus naïf depuis lulure !!!
Attends toujours que les prix de pompe baissent quand celui du baril baisse. L'ai jamais vu !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tmt1.fr
roymustang



Masculin Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Montbéliard
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 10:43

Je suis de ceux qui disent que la hausse du prix du baril du pétrole est due à la spéculation. Les pays de l'OPEP me font rire quand ils disent qu'ils augmentent leur production pour faire baisser un peu les pris alors qu'ils savent bien que la hausse du prix du pétrole est bénéfique pour eux car aujourd'hui, on ne peut pas s'en passer.

Certains justifient la hausse du prix du baril par le facteur rareré mais c'est totalement faux. Ce sont les spéculateurs qui font circuler ses informations ainsi que les pays de l'OPEP pour pouvoir augmenter le prix du baril. Pour certains, il n'y aura plus de pétrole dans 50 ans mais pou d'autres, l'échéance arrivera dans 100 ans, cela montre bien que les spéculateurs y sont pour quelque chose surtout qu'il existe encore des gisements de pétrole au Groënland qui sont encore inexploités car trop coûteux mais avec la fonte des glaces, ces gisements seront accessibles plus facilement.

Je vais parler de la situation sociale dans les pays de l'OPEP. On pourrait penser que la hausse du baril du pétrole servirait à développer à aider les populations des pays de l'OPEP mais ce n'est qu'une fiction car ce n'est qu'une minorité qui jouissent de l'or noir et non la population toute entière car la vie dans ses pays reste archaïque et on peut se demander si un jour la population profitera pleinement de la hausse du prix du baril de pétrole car même si leur situation s'améliorent petit par petit comme la construction d'usines qui traitent l'eau de mer par les rentiers du pétrole, elle reste précaire par rapport aux prfotis faits sur le pétrole. J'avais envie de faire une petite parenthèse sur la situation sociale de la population des pays de l'OPEP.
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 77
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Dim 25 Mai 2008 - 10:50

pourleboss a écrit:
ça gave, hein ?, le côté boursier de mes attaques... mais l'occultation systématique de mes autres arguments (car quand je parle de bourse, je ne la laisse jamais seule... 1 litre d'huile+1 litre de GO) vous ne croyez pas que ça puisse me prendre la tête de temps en temps. Car l'interdiction d'ajouter l'huile au GO n'est-elle pas pour mieux spéculer ?...

Besancenot, connais pas !!! Marché tendu : n'y crois pas. Suis plus naïf depuis lulure !!!
Attends toujours que les prix de pompe baissent quand celui du baril baisse. L'ai jamais vu !!!
Tu as remarqué que l'Etat, depuis toujours, contrôle la production, la distribution et l'usage des produits pétroliers en tant qu'énergie. Il ne permet donc pas la substitution au pétrole d'autres produits dont il ne peut contrôler la production et la consommation. Ce qui peut se passer de mieux, c'est qu'il invente une TIHA (Taxe Intérieure sue les Huiles Agricoles) qui lui rapporte autant que la TIPP.
Revenir en haut Aller en bas
Korigan



Masculin Nombre de messages : 738
Age : 49
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:01

hier Bling bLing annoncait que la TIPP rapportait 170 millions d euos tous lmes trimestres et qu ils seraent affecté à fond de somidarité pour profession touché par le cout elevé du pétrole....

voilà une vion long terme
merci président...
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:03

c'est pas la TIPP mais la TVA...
Revenir en haut Aller en bas
Korigan



Masculin Nombre de messages : 738
Age : 49
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:06

à oui...encore mieux...
ja avis doute...
une idée du montant collectée par la TIPP...?
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:09

80% sur le prix du litre, multiplié par la consommation journalière
su tous les carburants en france...peut pa te dite combien ça fait, mais ça doit cuber...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:15

Non, Juju, plus maintenant : à 135 $ le baril, le coût du carburant atteint déjà 0,70 € le litre hors TIPP et TVA, soit quasiment la moitié.

(quand les pêcheurs veulent du gazole à 30 ou 40c, ils demandent carrément à l'état de les subventionner, pas seulement d'être dispensés des taxes)

Si, de l'aveu même du petit Nicolas, la TVA rapporte 180 M€ par trimestre, la TIPP doit se monter à près de 300 M€ trimestriels.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Korigan



Masculin Nombre de messages : 738
Age : 49
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 9:33

juju41 a écrit:
80% sur le prix du litre, multiplié par la consommation journalière
su tous les carburants en france...peut pa te dite combien ça fait, mais ça doit cuber...

j ai chiffre de 25 milliards d 'euros...pour période-1995 à 2005, site du ministère des finances ...
pour info sur fonctionement de la TIPP..
http://fr.wikipedia.org/wiki/TIPP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 10:08

De toutes façons, le petit Nicolas est coincé : il ne peut pas baisser les taxes sur le carburant car les caisses sont vides et il a besoin de rentrées fiscales pour équilibrer les comptes.

Les mesures prises ces jours-ci (les 110 millions d'euros versés aux pêcheurs et cette annonce du jour sur le fond de solidarité destinés aux professions les plus touchées) ne sont que des mesures d'urgence, de"s mesures à court terme. Et d'autres professions qui souffrent également de la montée du prix du pétrole (routiers par exemple) sont déjà sur le pied de guerre.

Et à long terme de quoi parle-ton ? Ne serait-ce pas le moment de donner un coup d'acélérateur sur le développement du ferroutage par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Korigan



Masculin Nombre de messages : 738
Age : 49
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 10:37

libre a écrit:

Et à long terme de quoi parle-ton ? Ne serait-ce pas le moment de donner un coup d'acélérateur sur le développement du ferroutage par exemple ?

une alternative au tout pétrole..avec comme première étape le ferroutage pour le transport des marchandises..et la mise en place d "un plan After Oil" avec 25 milliards ya des moyens pour mener politik energetik alternative ...
Revenir en haut Aller en bas
pourleboss



Masculin Nombre de messages : 3430
Age : 62
Localisation : 69100 VILLEURBANNE
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mar 27 Mai 2008 - 18:44

Remettons des voiles aux bateaux plutôt que des moteurs.
Du coup, les pêcheurs mettront plus de temps, ça nous coûtera plus cher, on mangera moins de poisson et le poisson en profitera pour se refaire une santé... Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tmt1.fr
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mer 28 Mai 2008 - 11:11

La quadrature du baril
(Reuters)
Avec des prix durablement à la hausse, le gouvernement ne peut se contenter de mesures d’urgence.Les Français devront changer leurs habitudes de consommation.
GUILLAUME LAUNAY
libération QUOTIDIEN : mercredi 28 mai 2008

Les mécontents du pétrole cher s’unissent : pêcheurs, agriculteurs et routiers envisagent désormais une action commune pour «début juin», annonce le président des Jeunes agriculteurs. Et, face à cette colère, Nicolas Sarkozy n’a pas de solution miracle: «Ayons le courage de le dire aux Français : ça ne va pas s’arranger», a-t-il admis hier matin sur RTL. Tout juste s’est-il engagé à créer un fonds pour venir en aide aux plus touchés.




. Il a aussi annoncé qu’il allait défendre auprès de l’Union européenne le principe d’un plafonnement de la TVA sur le pétrole. En clair, «la TVA ne s’appliquerait plus à un (certain) niveau de prix». Moins de deux heures après, la Commission sapait l’idée, y voyant «un très mauvais signal» pour les pays producteurs, qui les encouragerait à «augmenter leurs prix».

Voilà résumée l’équation impossible du gouvernement: d’un côté, une hausse du baril spectaculaire (sa valeur en dollars a doublé en un an) et sans doute inexorable, impliquant des réformes structurelles longues et coûteuses; de l’autre, des professions et des particuliers en plein débat sur le pouvoir d’achat. Et au-dessus, une Union européenne qui voit d’un mauvais œil tout ce qui ressemble à une aide directe de l’Etat.

Pourtant, à moyen terme, la hausse du pétrole peut être considérée comme une… bonne nouvelle. D’un point de vue économique parce qu’elle pousse à la sobriété énergétique, alors que les ressources fossiles ne sont pas illimitées. Et d’un point de vue environnemental dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Comme si le marché, en provoquant la flambée du prix, ne faisait qu’anticiper une éventuelle taxe carbone en créant une sorte de surcoût écologique. Or, ni les consommateurs ni les entreprises ne sont prêts : la transition que l’Europe et la France tentent d’organiser est débordée par la vitesse de la hausse des cours.

Car les politiques n’ont pas attendu cette crise pour préparer l’avenir. A Bruxelles se prépare le «paquet climat-énergie», pour mettre en œuvre l’objectif «3x20» (réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, baisse de 20 % de la consommation d’énergie, 20 % d’énergies renouvelables), avec une échéance fixée à 2020. En France, la loi issue du Grenelle de l’environnement, présentée bientôt en conseil des ministres, prévoit plusieurs mesures pour réduire la dépendance au pétrole : rénovation énergétique des bâtiments, développement des renouvelables et des transports propres… Avec des calendriers qui s’échelonnent entre 2012 et 2020.

Or, la répercussion sur la facture frappe immédiatement. C’est un des manques de la loi Grenelle noté hier par le Conseil économique et social qui rendait son avis sur le texte. «Pour les citoyens, les investissements (rénovation, chauffage économe…) sont coûteux, souligne le rapporteur Paul de Viguerie. Le projet de loi nous dit que les investissements seront financés sur les économies d’énergie. Mais ce retour sur investissement n’est pas immédiat pour les ménages les plus modestes ou les PME.» Le Conseil appelle ainsi à prévoir rapidement des dispositifs financiers et budgétaires pour «amorcer le processus».

Flotte. Même problématique d’urgence pour les pêcheurs: le plan Barnier, annoncé en janvier, prévoit bien des mesures pour moderniser la flotte et «réduire la dépendance au gazole», via un diagnostic énergétique des navires et un plan de recherche pour des moteurs plus sobres. Mais les pêcheurs ont vu le prix à la pompe passer de 40 à 75 centimes en quelques mois… Et là encore, les marges de manœuvre du gouvernement sont limitées pour dégager des aides, réglementation européenne oblige. Bruxelles a déjà annoncé qu’il serait «vigilant» quant aux modalités du plan d’urgence de la semaine dernière.

C’est pourtant sans doute à Bruxelles qu’il faudra trouver une partie de la solution. Hier, le chef de l’Etat s’interrogeait tout haut : «Si on a un baril qui continue à augmenter, je veux dire à nos partenaires : qu’est-ce qu’on fait ?» La réponse n’est, hélas, pas dans la question.

http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/328564.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
roymustang



Masculin Nombre de messages : 59
Age : 26
Localisation : Montbéliard
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mer 28 Mai 2008 - 20:40

Citation :
En clair, «la TVA ne s’appliquerait plus à un
(certain) niveau de prix». Moins de deux heures après, la Commission
sapait l’idée, y voyant «un très mauvais signal» pour les pays
producteurs, qui les encouragerait à «augmenter leurs prix»

Je sens que j'aime de moins en moins la Commission Européenne qui ne fait rien comme la France et qui est de plus en plus stupide. Sarkosy trouve a au moins une idée pour limiter l'aggravation de la montée des prix du pétrole. La Commission Européenne a t'elle une solution pour aider les ménages européens ?
Revenir en haut Aller en bas
Elfyn



Masculin Nombre de messages : 457
Age : 25
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Mer 28 Mai 2008 - 21:30

Et si c'était l'inverse, si la France ne faisait rien comme le reste de l'Europe ?
C'est une idée certes, mais nous devrons un jour ou l'autre assumer pleinement la disparition du pétrole... diminuer les taxes n'a d'intérêt que pour soutenir les citoyens le temps d'un passage opérationnel à d'autres énergies. Or je n'ai pas l'impression que le gouvernement ait développé un projet de grande envergure à ce sujet, donc cela s'apparenterait plus à la politique de l'autruche. Attendre que ça se passe, alors qu'on sait que cela ne sera jamais le cas.
Revenir en haut Aller en bas
pourleboss



Masculin Nombre de messages : 3430
Age : 62
Localisation : 69100 VILLEURBANNE
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Jeu 29 Mai 2008 - 5:32

@ roymustang et Elfyn ...dur d'être objectif dans cette affaire...
Chacune de vos positions est la bonne.
La commission européenne ne laisse pas de place à l'initiative perso et...
cette même commission s'aligne sur les autres qui disent que : manipuler les taxes européennes à chaque fois que l'OPEP éternue c'est dire à l'OPEP qu'à chaque éternuement elle peut déterminer la politique économique européenne(et ça, c'est pas totalement faux - même si on pourrait rétorquer que l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole pourrait s'en foutre littéralement de nos taxes).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tmt1.fr
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: prix du pétrole   Jeu 29 Mai 2008 - 9:22

L'Europe touchée par
le troisième choc pétrolier


De nos correspondants à Londres, Rome et Madrid
le figaro 29/05/2008 | Mise à jour : 09:03 | .


La grogne gagne tout le continent.
L'incendie pétrolier se propage à travers toute l'Europe. Après Nicolas Sar­kozy mardi, c'était mercredi au tour de Gordon Brown de tenter de calmer la grogne des Britanniques face à la hausse des prix à la pompe. Après une grève des camionneurs il y a deux jours, le premier ministre a rencontré en urgence les producteurs de pétrole.

L'Espagne s'apprête de son côté à vivre demain une journée de manifestation de ses pêcheurs à Madrid. Alors que la grève illimitée des petits patrons pêcheurs se poursuivait mercredi dans les ports catalans de Barcelone, Port de la Selva et Vilanova, la profession espère obtenir des aides du gouvernement socialiste de Jose Luis Zapatero. Ce vent de protestation devrait toucher les transporteurs. Les deux principales organisations espagnoles, Fenadismer et Confedetrans ont annoncé une grève indéfinie à partir du 8 juin.

Les pêcheurs portugais pourraient aussi se mettre en grève illimitée vendredi. Aux Pays-Bas, les deux premières organisations de transporteurs ont disposé des panneaux à travers le pays proclamant «la coupe est pleine, le réservoir est vide ». En Italie, les syndicats et les associations de consommateurs demandent au gouvernement et aux pétroliers de «ne pas spéculer», l'État en prélevant des impôts à taux fixes sur les carburants, les distributeurs en ne jouant pas le jeu de la libre concurrence. En Bulgarie, plus de 100 camions ont défilé autour de Sofia en demandant au gouvernement «la maîtrise de la hausse spéculative du prix du diesel»…

«Nous faisons face au troisième choc pétrolier. Nous voulons faire plus pour augmenter la production en mer du Nord», a assuré mercredi le premier ministre britannique pour calmer ses concitoyens. Il a décidé de réduire les impôts sur l'extraction pétrolière pour les petits champs offshore, les plus difficiles à atteindre. Des discussions sont en cours pour élargir ces exemptions aux champs pétroliers de taille moyenne.


Un sujet pour le prochain G8

Depuis 1999, la production de pétrole en mer du Nord baisse. Mais le gouvernement britannique estime qu'il reste encore 25 milliards de barils à exploiter. Londres veut donc encourager leur exploitation, tout en reconnaissant que l'aide à la production prendra du temps à faire sentir ses effets. De plus, cela ne résoudra pas le problème de la flambée mondiale des prix. «Il faut augmenter la production internationale. Nous devons en parler lors de la rencontre des pays du G8 au Japon en juillet et lors prochain du sommet européen», estime Gordon Brown.

Par ailleurs, Downing Street est sous pression pour ne pas mettre en œuvre la hausse de 2 pence des taxes sur l'essence prévue en octobre. Mercredi, le chancelier Alistair Darling a promis d'étudier la possibilité de repousser son entrée en vigueur.

En Italie, le ministre de l'Industrie, Claudio Scajola, a convoqué pour cette fin de semaine le président de l'Union pétrolière, Pasquale De Vita, pour obtenir des grandes compagnies des rabais substantiels à la pompe. Et Giulio Tremonti, le ministre de l'Économie, a annoncé une «initiative prochaine» qui pourrait consister en un écrêtement de la TVA sur le prix des carburants, une mesure déjà condamnée par Bruxelles. D'ailleurs, comme souvent, l'Europe a du mal à parler d'une seule voix.

Mercredi, le ministre espagnol de l'Économie, Pedro Solbes, a estimé que la proposition de Nicolas Sarkozy (limiter les impôts sur les combustibles) était «contradictoire». «C'est une mesure qu'on devra m'expliquer pour que je la trouve positive», a-t-il déclaré. «Il existe actuellement un problème d'excès de demande et une restriction de l'offre, la proposition française ne peut qu'inciter les pays producteurs à augmenter les prix.»
http://www.lefigaro.fr/economie/2008/05/29/04001-20080529ARTFIG00306-l-europe-touchee-par-le-troisieme-choc-petrolier.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prix du pétrole   Aujourd'hui à 4:01

Revenir en haut Aller en bas
 
prix du pétrole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» prix du pétrole
» Comparatif des prix des couches tailles 1à3
» Site Internet pour achat High Treck (à prix intéressant)
» prix littéraires
» recherche meilleur prix cameleon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: