Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
hloben



Nombre de messages : 6861
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 10:03

cela, je ne le savais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 11:45

il nest pas de la compètence de la BCE que d organiser la souplesse du marché du travail si vous voulez une croissance similaire à celle des états unis...

par ailleurs le taux de chomage n est pas indentique selon les pays de la zone euro non plus....et je le redis les allemands ont la même monnaie et réussissent ...
enfin ce ne st pas en lachant les déficits qu on s inscrit dans les temps futurs...
chacun son role....
la commission si elle a l ambition de contruire les croissances à venir devrait proposer deux plans..
un sur les énergies du futur...et un sur le developpement soutenable ...
il ya là des gisemements d emplois énormes ...la croissance en découlera
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 11:55

Korigan, ce que tu dis est vrai...

Mais ce n'est pas vraiment le problème ici.

Décider que la création monétaire revient au pouvoir politique (donc à toi indirectement avec ton bulletin de vote) n'est pas forcément "lacher les déficits"

Pourquoi accorder des découverts/prêts au secteur public est malsain, mais le faire au secteur privé est sain ?

Et tu ne t'es pas prononcée sur la "thèse de Bécassine"... (voir plus haut)

Entre nous, les allemands réussissent à exporter... mais il y a cependant une sacré casse sociale en allemagne ces temps ci.

Le taux de chômage n'est pas le même dans la zone euro, c'est vrai... mais le chômage (et non pas le taux !!... car ça dépend comment on le calcule, il y a du chômage masqué) est élevé dans l'ensemble des pays de la zone euro selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 12:11

Alain,


Je te réponds surtout pour ceux que notre discussion peut intéresser car, quand je parle de monnaie avec toi, j'ai l'impression de discuter de l'infaillibilité du Pape avec des catholiques traditionnels, qui vivent selon des dogmes qu'ils sont incapables de remettre en cause.

  • À qui la chute a-t-elle fait perdre de l'argent ?
Contrairement à ce que tu penses, je connais très bien le fonctionnement boursier et je l'ai spécialement suivi entre le moment où le Président Bush a annoncé ses mesures de relance économique et de soutien à la solvabilité des investisseurs immobiliers, suivie par les mesures inflationnistes prises par la Fed et qui se termine avec la révélation de l'affaire Kerviel (moins de 15 jours).
Dans son discours, Jean-Claude Trichet a condamné la politique de relance économique et de soutien aux foyers sur-endettés. Il a affirmé qu'il ne suivrait pas les États-Unis dans cette voie, que sa mission était de défendre la stabilité monétaire contre vents et marées.


Ce sont ces fortes paroles, annonciatrice d'un coup de frein économique sur l'Euroland, qui ont déclenché une baisse généralisée qui a été instantanément mise à profit par les spéculateurs qui l’ont accélérée en vendant, massivement le plus rapidement possible (même à découvert), toutes les actions des grandes capitalisations pour les racheter à moindre coût.

Dès que la tendance baissière a risqué de s'inverser, les grandes banques et les fonds spéculatifs, qui ont des systèmes de déclenchement d'achat ou de vente hyper-sophistiqués leur permettant d'intervenir avec un minimum de fonds, ont continué à faire sauter les seuils de sécurité des petits investisseurs.


En effet, les petits investisseurs, qui n'ont ni le temps ni le goût de suivre en permanence les variations boursières, placent, pour sécuriser leurs avoirs, des ordres de vente à déclenchement automatique lorsque la valeur de leurs titres passe sous le niveau de perte qui leur paraît acceptable.

L’art des fonds spéculatifs est de faire sauter les uns après les autres tous les paliers de sécurité en vendant au départ un maximum d'actions et par la suite en réduisant progressivement leur mise. Comme la chute est statiquement beaucoup plus rapide que la remontée, le coup d'accordéon est extrêmement profitable.
Ils peuvent racheter progressivement sans déclencher trop vite la remontée des titres qui généralement mettent longtemps à revenir à leur niveau de départ.


Les grandes banques et les assurances qui veulent profiter, sans risque, de ce genre d'opération peuvent louer leurs actions à des fonds spéculatifs ! Tout est bon pour gagner de l'argent!

Le seul grand financier qui ait perdu beaucoup d'argent dans l'affaire, certainement au-delà du milliard d'euros, est la Société Générale qui était en train de liquider les positions spéculatives prise par Kerviel.

Quand Jean-Claude Trichet a fait son discours, il ne pouvait pas ignorer ce que faisait la Société Générale. A-t-il voulu lui donner une leçon ? C'est un autre débat.

  • Pourquoi l'effet du discours de Trichet a-t-il été limité ?
Comme je l'ai dit précédemment, les Américains ont considéré que la politique de Jean-Claude Trichet mettrait l'Euroland en position concurrentielle encore plus difficile et que c'était une bonne chose pour les Etats-Unis.

La bourse américaine étant positive, dès l'ouverture du lendemain les spéculateurs se sont mis à racheter leurs ventes à découvert ce qui a rapidement fermé le coup d'accordéon.

Toujours est-il que la relance économique qui démarrait suite aux mesures américaines a été stoppée.

On peut se demander, à très juste titre, ce qui se serait produit si la BCE avait suivi les Américains dans leurs mesures de relance.
Elle aurait peut-être rattrapé les 10 % qu'elle venait de perdre avant l'intervention américaine ?


3. Alors tu raisonnes comme Trichet

Quand tu dis : « Ben oui, la croissance du PIB des premiers est naturellement inférieure à celle des pays en développement pour lesquels le rattrapage a un effet statistique considérable, de même que la reconstruction a permis les taux de croissance des trente glorieuses. Par ailleurs, il faut se réjouir de ne pas être allé plus vite quand on mesure les effets néfastes des croissances accélérées sur la planète. Enfin on devrait se réjouir aussi d’être si bien classés alors que l’Europe a été sabotée par le méchant Trichet depuis 20 ans. »

Alors comment se fait-il que la croissance américaine soit régulièrement nettement supérieure à celle de l’Euroland ?
J'ose prétendre que, tant que le chômage et le sous-emploi sont massifs, la croissance est insuffisante. Pour sauver la planète, il faut beaucoup plus de croissance car les investissements à faire de toute urgence sont considérables.


Les normes économiques néolibérales sont absolument incapables de réaliser ces investissements, qui sont de long terme. Pour les néolibéraux ils ne peuvent pas être rentables.

Par contre, un système monétaire admettant une inflation raisonnable permettrait de les faire facilement grâce à des taux d'intérêt sensiblement négatifs.
La politique monétaire de la BCE est anti-économique, anti-écologique et anti-sociale.

En effet, elle n'assure ni les investissements nécessaires, ni l'emploi utile de tous, ni le partage équitable des richesses.

J. C. Trichet freine la politique économique de la France depuis plus de 20 ans dont seulement 5 (ou 10) dans le cadre européen.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 12:29

hloben..tu considères que la création doit être de la préragative du politik personnellemetn pour connaitre je peux le dire très bien les marchés financiers et celui des responsables politik et je peux te dire que nos chèrs gouvernants n ont aucun culture économik l exemple le plus carricaturale fut notre chèr Bling Bling qui déclara qu il irait chercher avec les dents la croissance...je peux te dire que cela bien fait rire les acteurs de marchés...
mais au délaà de ce que tu pourrais considerer comme une carricature quant on voit comme le budget est géré depuis plus 30 ans on al immense demonstration de leur incompètence ...
alors leur confier la planche à billet l histoire est marqué d éepisode ou nos charmant spolitiks l ont fait tournés pour masquer leur politik irresponsable....
et la BCE avec cette compètence fait preuve à la foisd e modération je le redis la gestion de la crise des sub primes a été exemplaire ...
la vrai problématik actuelle est le cours élevé du pétrole problème prévisible et la Bce fait son job en déclarant être vigileante à l 'inflation..
aux politik a faire leur boulot ....
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 13:01

Korigan, outre cette histoire de subprimes... dont je ne suis pas sûre que l'on ait encore vu la totalité des conséquences...

j'aimerais que tu jettes un coup d'oeil là :
http://fragments-diffusion.chez-alice.fr/lamonnaiefranche.html
et que tu me dises ce que tu en penses

pour ce qui est du niveau de chômage en Europe : http://www.inegalites.fr/spip.php?article556

ou même mondial
http://blog.france3.fr/avenue2gaulle/index.php/2007/01/26/46128-chomage-mondial-a-son-plus-haut-niveau-historique
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/economie/politique_eco/20080124.OBS6896/le_chomage_mondial_senvoleraiten_2008.html?idfx=RSS_economie
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 13:11

qu on ait pas vu l ampleur des subprimes c est un fait qu un capitaine dans la tempete ajuste sa voilure pour ne pas casser c est autre chose c est ce que la bce a fait ..
pour ce qui de ton lien que jai lu avec interet...il elargit le role d un emonnaie et surtout sa finalité ...mais cela n est pas du role d une bank centrale mais du débat politik...

on parle ici du role de la BCE...ouvrons autre post sur la monnaie c est un sujet pasionnant et qui mériterait à lui seul des heures et des heures ..
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 13:19

JUSTEMENT... on ne peut pas parler de monnaie, sans parler de banque centrale... c'est la banque centrale qui contrôle la monnaie !!! et le rôle de la monnaie devrait être un débat politique comme tu le dis... !!
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 13:25

mconstant a écrit:
Alain,


La politique monétaire de la BCE est anti-économique, anti-écologique et anti-sociale.

En effet, elle n'assure ni les investissements nécessaires, ni l'emploi utile de tous, ni le partage équitable des richesses.

J. C. Trichet freine la politique économique de la France depuis plus de 20 ans dont seulement 5 (ou 10) dans le cadre européen.


de tels slogans ont une raisonnance certainement intéressante comme titre d un livre ou d un discours mais au déla de cet effet de manche peux tu développer stp..scratch
.
car je ne vois pas en quoi Trichet d autant que pour mémoire ile est à ce poste depuis 2003....
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 13:31

trichet était auparavant à la banque de france non ?
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 14:05

oui mais le role de la bank de France avec la BCE ca donne koi ...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 14:08

je n'ai pas trop creusé le sujet
mais peut être que marc considère que trichet a suivi les mêmes principes à la banque de France et à la bce
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 14:25

j attends de lire son developpemetn car je ne vois aucune difference entre ce genre de slogans et l attitude de des politiks ne voulant assumer leur actes font porter le chaepau à d ' autre....
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 14:29

moi je commence à me demander si les politiques sont réellement mauvais, ou si tout simplement, il n'ont pas les moyens de nous sortir du pétrin, parce que ce ne sont pas eux qui ont le pouvoir réel.
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 14:43

ils evoluent dans un cadre dont on peut penser ce que l on veut ..ils ont une marge consèquente si ls osent fair eleur job...et non servir les intérets de lobbys...
les voies sont multiples qu ils osent....
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 15:02

étant donné que tous les pays européens rament quels que soient leurs gouvernants, j'ai parfois de gros doutes
Revenir en haut Aller en bas
nitou86

avatar

Féminin Nombre de messages : 571
Age : 53
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 15:31

@ Hloben : doutes que je partage ; je crois que d'une manière générale, les politiques se sont fait dépasser par le pouvoir économique, et ça, depuis longtemps ...

_________________
L'apprenti de la sagesse est celui qui sait choisir entre les fausses idoles et les valeurs véritables.[i][i]
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 16:32

qu ils changent les objectifs -croissance comme seuls indicateurs de mesure pour des critères plus humains et la on verrait des politik moins axés sur la réussite des multinationales par exemple savez vous que 80 % des budgets de la recherche sont à destination des sociétés du cac 40....
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 16:59

À Korigan,


En complément à ce qu'a répondu hloben, j'ajoute :

C'est la gestion monétaire qui donne la capacité d'agir non seulement à l'État mais aussi aux entreprises et aux investisseurs privés.

Sans une gestion monétaire adéquate la politique est impuissante.
La majorité des Allemands souffre de la politique de la BCE. ( En Allemagne en six ans 6,5 millions de salariés sont tombés dans la précarité) Seuls les exportateurs de machine-outil peuvent la supporter car ils ont un quasi-monopole sur un très grand nombre de machines-outil indispensables au développement des pays émergents. Quel que soient leurs prix cela ne fera pas baisser leur demande.

Si l'euro était moins fort, ils pourraient augmenter leurs prix au autant qu'ils voudraient, alors que les autres industriels allemands ne peuvent pas baisser les leurs pour exporter. Cela oblige BMW à délocaliser, et personne ne veut reprend les usines d’Airbus …

À juste titre, tu voudrais que la commission lance de grands programmes écologiques pour relancer l'emploi. C'est impossible sans un changement de politique monétaire et budgétaire. Quand récemment, les Français et les Allemands ont voulu le faire ils se sont heurtés à un refus catégorique des instances européennes.

À propos de ta dernière intervention, (tu en as fait d'autres depuis j'y répondrai dans un autre texte)

Je suis d'accord avec toi, la majorité de nos députés n'y connaît rien en économie, c'est malheureusement le cas de François Bayrou et même, d'après certains économistes, celui de Jean-Claude Trichet.

S'il n'y a que quelques députés ayant de solides connaissances économiques, c'est à cause du scrutin uninominal de circonscriptions qui détruit la politique française depuis 50 ans. Ils sont en effet élus sur leurs capacités de médiateurs locaux, et non sur leurs compétences à gérer la France et à en faire évoluer les lois.

Mais nos députés compétents, compte tenu de tout ce qui leur est demandé, sont beaucoup trop inconsciemment influencés par le puissant lobby de l'Argent.

C'est quand même à eux que devraient revenir les décisions en matière de partage de l'activité et des richesses, et non à des banquiers complètement déconnectés des besoins de la société. Deux éminents économistes et prix Nobel sont de cet avis : Joseph Stiglitz pour les Américains, et Maurice ALLAIS pour les Français.

Il vaut beaucoup mieux confier la monnaie à des personnes peu compétentes mais qui recherchent le bien commun qu'à des personnes très compétentes pour défendre les seuls intérêts des puissances financières et dont le seul but, inavoué, est d'endetter l'État et les particuliers au profit des seuls ultra privilégiés.

Ils critiquent d'autant plus fort la dette qu'elle leur bénéficie. La stabilité monétaire permet de l'accroître.

Comment se fait-il que la BCE (Trichet) veut absolument désindexer les salaires des Belges et Luxembourgeois et n'émet aucune critique contre les emprunts d'État indexés sur l'inflation et à taux réel positif ?

On a enlevé le pouvoir monétaire aux politiques pour les empêcher d'endetter l'État, mais après un quart de siècle de gestion par les Banquiers centraux il faut bien constater que ce sont eux qui font croître les dettes systématiquement depuis leur prise de pouvoir.

Ils ont reçu une France avec une dette de moins de 30 %, pour la faire croître régulièrement jusqu'aux 65 % actuels. Où est l'erreur ?

Nous vivons dans une société de mensonges sur la dette comme sur la RTT (les 35 heures servent de bouc émissaire pour ne pas faire les vraies réformes)

Si tu veux une étude difficilement discutable sur la situation de la France vis-à-vis de ses partenaires tu la trouveras dans : « 20 bonnes raisons et 1 stratégie pour en finir avec Sarkozy » de Pierre Larrouturou. Il coûte 14 € et comprend 220 petites pages de grande écriture.
Si c'est trop long ou trop cher, je peux te mailer les 10 réformes prioritaires sur lesquelles il veut obliger le PS à travailler. Elles s'appuient sur des données économiques et sociales réelles. Cela ne fait que 60 pages et c’est gratuit. Avis aux amateurs - mon mail est : martin.constant@wanadoo.fr

La BCE applique à l'Europe la politique qui a conduit l'Argentine à la faillite il y a un peu plus de cinq ans. (Monnaie forte ouverture, sans régulation, des frontières)

La différence entre l’Euroland et l'Argentine, est que la première a beaucoup plus d'inertie, ce qui l'empêche de prendre aussi vite la direction la chute, mais la courbe est amorcée.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 17:20

ce n est l eruo fort qui favorisent les délocalisatins mais la mondialisation avec ce que jappelle le dumping social pour arier les cpaitaux pour les nouveaux entrants ..s il y existait une tva sociale tu verrais que ce problème disparaitrait...

les cas de l Argentine que tu cites n est en aucun point comparable - en aucun point ..et tu oublies de dire que la chute de la monnaie c est fait par le départ brutal de capitaux de la part des dignitaires et d une nomenclarura...
en revanche la politik proéne par la bank mondiale pour de pays en developpement scratch est un désastre ....
mais à se que je sache l Europe n est pays en voie de developpement....

pour ce qui du refus d une politk elogik de quelles instances parlent tu ????
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 17:33

Curriculum vitae de Jean-Claude Trichet d'après wikipedia :


Il travaille comme inspecteur général des Finances.
En 1978, il est conseiller technique à l'Élysée, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. En 1986, il est directeur de cabinet d'Édouard Balladur au ministère des Finances. Entre 1987 et 1993, il est directeur du Trésor. En 1993, il devient gouverneur de la Banque de France.

Le 18 juin 2003, il est relaxé par le tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire du Crédit Lyonnais (devenu LCL). Le 21 mai 2008, la cour d'appel de Versailles autorise la poursuite de la procédure civile contre lui dans le cadre de l'affaire du Crédit Lyonnais.

Le 1er novembre 2003, il devient président de la Banque centrale européenne succédant à Wim Duisenberg, premier président de la BCE, depuis le 1er juin 1998. En 2007, le Financial Times le déclare personnalité de l'année pour sa gestion de la crise des subprimes[2].
-:-:-:-:-:-
Durant tout ce temps il a été très près des décisions monétaires qui ont lourdement pesé sur l'économie française dont : l'attachement du franc au Deutsche Mark plusieurs années avant l'entrée dans l'euro et pour faire bon poids le choix d'une parité défavorable au moment du passage à
l'euro
. Cela nous a mis dans une position concurrentielle difficile vis-à-vis de nos partenaires de l'Euroland, ce qui est très grave dans une conjoncture de stabilité monétaire.

Vous avez raison, en perdant le pouvoir monétaire les politiques ont perdu leur moyen d'action prépondérant.

Le courage politique voudrait que nos élus reviennent sur le statut de la BCE et surtout sur sa mission aberrante, l’ultra stabilité monétaire.

Dans mon intervention :« La monnaie franche existe mais est mal utilisée », je donne un bref aperçu de ce que pourrait être une monnaie efficace.

Vous pouvez poser vos questions sur ce fil de discussion qui n'a pas eu beaucoup de succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 18:06

Korigan,

En ce qui concerne le départ des capitaux de l'Argentine, c'est encore une façon de déguiser la vérité pour qu'elle s'adapte aux dogmes de l'ultra libéralisme ploutocratique.

Un pays n'a besoin de capitaux étrangers que pour subvenir à ses importations.

Un pays qui a une balance commerciale équilibrée peut créer lui-même toute la monnaie qui est nécessaire à son développement.

Les excédents de trésorerie obtenue par la Chine grâce à ses exportations ne servent pas à la création des 40 capitales régionales qui sont en train de sortir de terre, mais principalement à l'achat de bons du trésor américain.

La monnaie forte de l'Argentine, liée au dollar, conjuguée avec l'ouverture totale aux importations a provoqué un chômage massif dépassant largement 20 %. Parallèlement, grâce à la force de leur monnaie liée au dollar, les Argentins se sont très fortement endettés au point que le FMI lui a enlevé toute convertibilité. Quand les financiers ont vu venir la banqueroute, ils ce sont sauvés en vitesse ce qui l’a accélérée.
Le schéma est reproductible :

  • monnaie forte et ouverture des frontières
  • envahissement du pays par des produits à bas coût produisant le chômage massif et les délocalisations
  • croissance extrêmement rapide des dettes
  • perte de confiance en la monnaie locale qui devient de plus difficile à échanger
  • fuite des capitaux et banqueroute.
L'Argentine avait très bien appliqué les préceptes diffusés par les Américains au travers du FMI mais qu'ils n'appliquent surtout pas (dixit Stiglitz)

Une mondialisation au lieu d'être l'objet d’échanges

  • – esclavage/chômage et précarité -
pourrait par l'application de montants compensatoires, comme cela existait lors de la création de l'Europe des 6, devenir le lieu d'échanges :

  • gagnant / gagnant.
Les pays en développement consacreraient une plus grande partie de leur activité à leur développement grâce à des exportations plus rémunératrices, et les pays riches n'importeraient que ce dont ils auraient besoin au-delà du plein emploi.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 18:20

J’oubliais,
Ils avaient parlé de lancer des grands travaux d'infrastructure, éventuellement
au profit des nouveaux entrants, cela a été arrêté dans l'œuf comme contraire aux
critères de Maastricht et au plan de stabilisation.
Cela a été tellement fugace que je n'ai pas cherché à en retrouver les références.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Mer 4 Juin 2008 - 23:56

désolé de te dire mais tu denonces le système financier- j ai dit que cela méritait un post p
our ce sujet ...
tes citations ne sont que des allègations partisanes que tu ne dissimules pas ;; je le reconnais en citant les thèses de Larouturu ....par exemple ...

Mais à à t ecouter il aurait fallu se deconecter du deutchmark dans l optik du projet de monnaie unique à venir..affraid vision très court terme...
qu aurais tu proposé toi ... scratch
qaunt je te demande qui décident en europe des travaux la Bce ou les politik....? pas de réponse ...

pour info...
La Commission européenne est l'organe exécutif de l'Union européenne. Elle est politiquement indépendante et représente l’intérêt général de l’Union.

Dans le cadre des grandes orientations fixées par le Conseil européen, elle prépare et met en oeuvre les décisions du Conseil de l'Union européenne et du Parlement européen.



Par ailleurs la CE depense 42 Milliards d euros pour la pac 54 milliards pour le developpement des régions alors faire croire que c est le traité de Maastricht qui empêche de mener un autre type de developpement n est pas sérieux du tout....

personnellement l^ambition de la Bce d un euro fort monnaie qui devient une référence me convient parfaitement ....un peu de rigueur monétaire évite des deficits abyssaux comme la France connait hypothèquant les marges de manoeuvre pour les générations futures ...

tu sais comme moi quel interet de la dette represente le premier poste de dépense .. joli réussite...


Concenrnant les délocalisations elles trouvent leur justification dans les règles du libre echange avec le dumping social legalisé par l omc..car même à un euro 20 % moins cher au coût du salaire en Roumanie ou en Tchéquie en tant qu investisseur jai tout interet à m installer là bas qu en france ou Allemagne ...renault ne s 'y est pas tromper d ailleurs faisant de la loggan son modèle le plus vendu sur marché francais de son catalogue...
voila pour quoi il est urgent d instaurer un TVA sociale..afin d avoir des règles de concurrence comparable..mais suis certaisn que les mêmes qui denoncent la monnaie forte la maitrise des déficits vons hurler au loup car en définitive ...i

mais laisser galoper l inflation les déficits on sait ou cela nous même à la ruine....l enfer est pavé de bonnes intentions...
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Jeu 5 Juin 2008 - 8:48

Alain BERTIER a écrit:


Tu te répètes beaucoup, sans doute crois-tu renforcer ta démonstration par ce moyen, grosse erreur. Par exemple ta répétition de « son discours qui a fait baisser en quelques heures l'ensemble des bourses de l’Euroland de plus de 7 %» comme preuve absolue de la nocivité de JC TRICHET, dénote une sorte d’incompréhension des cotations boursières, qui fait perdre à l’ensemble de tes démonstrations une grande partie de leur éventuel intérêt.

En effet, les sept % de variation on été, si j’en crois les courbes, très vite corrigés et la bourse a regagné des cours au-delà des 5000 points dans des conditions qui n’avaient rien d’extraordinaire. D’autre part quelle a été la conséquence de cette variation très courte : les seuls à en souffrir on été quelques spéculateurs à près court terme qui, me semble-t-il, ne jouissent pas habituellement de ta sympathie. Alors tu veux prouver quoi, que Trichet fait du tort aux day traders ?

Et si cette fameuse chute de 7% avait eu l’effet ravageur que tu sous-entends, cela aurait forcément coûté un maximum à tes ennemis naturels, les banquiers, les spéculateurs, les hedge-funds, etc. Pourquoi cela semble-t-il t’ennuyer tant ?





mconstant a écrit:


  • À qui la chute a-t-elle fait perdre de l'argent ?


Contrairement à ce que tu penses, je connais très bien le fonctionnement boursier et je l'ai spécialement suivi entre le moment où le Président Bush a annoncé ses mesures de relance économique et de soutien à la solvabilité des investisseurs immobiliers, suivie par les mesures inflationnistes prises par la Fed et qui se termine avec la révélation de l'affaire Kerviel (moins de 15 jours). Dans son discours, Jean-Claude Trichet a condamné la politique de relance économique et de soutien aux foyers sur-endettés. Il a affirmé qu'il ne suivrait pas les États-Unis dans cette voie, que sa mission était de défendre la stabilité monétaire contre vents et marées.
Ce sont ces fortes paroles, annonciatrice d'un coup de frein économique sur l'Euroland, qui ont déclenché une baisse généralisée qui a été instantanément mise à profit par les spéculateurs qui l’ont accélérée en vendant, massivement le plus rapidement possible (même à découvert), toutes les actions des grandes capitalisations pour les racheter à moindre coût.Dès que la tendance baissière a risqué de s'inverser, les grandes banques et les fonds spéculatifs, qui ont des systèmes de déclenchement d'achat ou de vente hyper-sophistiqués leur permettant d'intervenir avec un minimum de fonds, ont continué à faire sauter les seuils de sécurité des petits investisseurs.
En effet, les petits investisseurs, qui n'ont ni le temps ni le goût de suivre en permanence les variations boursières, placent, pour sécuriser leurs avoirs, des ordres de vente à déclenchement automatique lorsque la valeur de leurs titres passe sous le niveau de perte qui leur paraît acceptable.
L’art des fonds spéculatifs est de faire sauter les uns après les autres tous les paliers de sécurité en vendant au départ un maximum d'actions et par la suite en réduisant progressivement leur mise. Comme la chute est statiquement beaucoup plus rapide que la remontée, le coup d'accordéon est extrêmement profitable. Ils peuvent racheter progressivement sans déclencher trop vite la remontée des titres qui généralement mettent longtemps à revenir à leur niveau de départ.
Les grandes banques et les assurances qui veulent profiter, sans risque, de ce genre d'opération peuvent louer leurs actions à des fonds spéculatifs ! Tout est bon pour gagner de l'argent!
Le seul grand financier qui ait perdu beaucoup d'argent dans l'affaire, certainement au-delà du milliard d'euros, est la Société Générale qui était en train de liquider les positions spéculatives prise par Kerviel.
Quand Jean-Claude Trichet a fait son discours, il ne pouvait pas ignorer ce que faisait la Société Générale. A-t-il voulu lui donner une leçon ? C'est un autre débat.



Je ne doute pas de ta compétence en matière d’opérations boursières, mais si je devais te faire un reproche, ce serait de ne pas nous en faire profiter. La belle histoire que tu racontes en réponse à mon message n’a rien a voir avec la réalité.

Voici les faits :

Le 2 janvier le CAC clôture à 5550.36

Le 18 janvier, dernier jour avant la révélation de l’affaire SG, le CAC clôture à 5092.4, soit en baisse de 8.3% par rapport au 2 janvier ; le programme de relance américain n’avait pas eu une influence positive visible sur le CAC.

Le 21 janvier, jour de la révélation de l’affaire Kerviel, le CAC clôture à 4744.45 soit en baisse de 6.8% que l’on peut raisonnablement imputer au scandale SG.

Le 22 janvier, le CAC clôture à 4842.54, soit en hausse de 2.1%, variation qui montre que le marché a absorbé le scandale et n’en exagère pas les effets.

Le 23 janvier, JC Trichet fait, au nom de la BCE, une déclaration devant le parlement européen sur la politique de la BCE en matière de crises financières (http://www.ecb.int/press/key/date/2008/html/sp080123.en.html). Le CAC clôture à 4636.76, soit en baisse de 4.2% ; c’est tout ce que l’on peut imputer à la déclaration de JC Trichet.

Le 27 janvier, lundi suivant la déclaration, le CAC clôture à 4968.82, soit en hausse de 7.2% par rapport au jour de la déclaration, et au-delà du jour qui précédait la déclaration.

Alors on peut nous expliquer que de telles variations sur deux ou trois jours décrivent d’immenses spéculations, on ne peut te prendre au sérieux.

Deux détails encore : les volumes traités durant ces journées n’ont pas été massifs, ce qui limite encore l’hypothèse de la spéculation. D’autre part, entre le 27 janvier et le 17 mars, le CAC a baissé de 10.8%, baisse qui doit beaucoup aux subprimes, et rien du tout à JC Trichet. Ensuite le 19 mai le CAC a atteint 5142.10, soit une hausse de 16%.

Il ressort de tout cela que ta théorie est fausse à un tel degré qu’étant donné ta compétence déclarée on ne peut que l’imputer au désir de nuire au MoDem et à ses adhérents.



mconstant a écrit:




  • Pourquoi l'effet du discours de Trichet a-t-il été limité ?


Comme je l'ai dit précédemment, les Américains ont considéré que la politique de Jean-Claude Trichet mettrait l'Euroland en position concurrentielle encore plus difficile et que c'était une bonne chose pour les Etats-Unis.
La bourse américaine étant positive, dès l'ouverture du lendemain les spéculateurs se sont mis à racheter leurs ventes à découvert ce qui a rapidement fermé le coup d'accordéon.
Toujours est-il que la relance économique qui démarrait suite aux mesures américaines a été stoppée.
On peut se demander, à très juste titre, ce qui se serait produit si la BCE avait suivi les Américains dans leurs mesures de relance. Elle aurait peut-être rattrapé les 10 % qu'elle venait de perdre avant l'intervention américaine ?



Que dire de ce plaidoyer pour justifier ton erreur ? Ce dont tu accusais JC Trichet s’est révélé injustifié, et tu nous dis, c’était justifié mais on ne le voit pas à cause des américains.

Et tu insistes, en gras souligné, sur des hypothèses romanesques sur ce qui se serait produit si … et si …

Je te rappelle que nous sommes sur un forum politique et qu’il n’est pas honnête de tenter de faire du bourrage de crânes avec des théories fumeuses dont tu ne te donnes même pas la peine de les justifier avec des faits et non avec d’interminables baratins.
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 50
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   Jeu 5 Juin 2008 - 9:01

merci alain pour cette remise en perspective des faits ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan de 10 ans de BCE. Très bon ou très décevant ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Feuilletés apero très rapide et très simple mais extra!!
» Pourquoi aiment-ils autant les cheveux LONGS ?
» Sarkozy, premier bilan
» Un petit écureuil très curieux...
» Inondation à tunis: bilan actuel 13 morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: