Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Médias : vous avez dit "indépendants" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
AuteurMessage
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 12:32

http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/nicolas-sarkozy-a-la-manoeuvre_509310.html

Citation :
C'est dans le secret du bureau de Nicolas Sarkozy, à l'Elysée, que la refonte de l'information de TF1 s'est décidée, en liaison directe avec celui qui apparaît, au fil des mois, comme le grand inspirateur de la pensée élyséenne en matière de réforme audiovisuelle, l'industriel et propriétaire de cette chaîne, Martin Bouygues.
No

Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 13:27



C'est tout ce que ça m'inspire.
Revenir en haut Aller en bas
hloben



Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 13:32

ferrari, c'était pas une copine de sarkozy ??
elle avait démenti à l'époque...
Revenir en haut Aller en bas
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 14:27

libre a écrit:


C'est tout ce que ça m'inspire.

moi aussi , mais quel média est vraiment indépendant dans ce pays ?

l'éteau se resserre petit à petit , j'imagine dans 4 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 15:42

marco11 a écrit:
libre a écrit:


C'est tout ce que ça m'inspire.

moi aussi , mais quel média est vraiment indépendant dans ce pays ?

l'éteau se resserre petit à petit , j'imagine dans 4 ans ...
Et moi donc. Va-t-on finir comme en Chine ?
Revenir en haut Aller en bas
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 15:45

libre a écrit:
Et moi donc. Va-t-on finir comme en Chine ?

mené à la baguette ?
Revenir en haut Aller en bas
hloben



Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 15:49

c'est pour cela que les mesures de contrôle internet m'inquiète
il n'y a encore que là où on peut trouver une info un peu indépendante...
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse



Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 32
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 15:55

Il est évident qu'actuellement, il n'y a pas réelle séparation entre le pouvoir médiatique et les autres.

Mais doit-on l'imposer ? Comment ?
Interdire d'être actionnaires d'un média et élu ?

On ne peut pas interdire à des médias d'être partisans.
Doit-on simplement faire confiance à l'intelligence des citoyens pour qu'ils arrêtent de lire de tels médias ?

Après tout, si cela se vend, c'est que ça plaît, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:03

hloben a écrit:
c'est pour cela que les mesures de contrôle internet m'inquiète
il n'y a encore que là où on peut trouver une info un peu indépendante...
Ces mesures-là sont presque toutes inacceptables, certaines carrément anticonstitutionnelles, et uniquement inspirées par la volonté de qui-vous-savez de contrôler tous les médias pour mieux oblitérer ce qui n'est pas en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:10

Jean-Luc a écrit:
et uniquement inspirées par la volonté de qui-vous-savez de contrôler tous les médias pour mieux oblitérer ce qui n'est pas en sa faveur.

Exactement , mais je trouve cela GRAVE pour un pays soi-disant dit Libre...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:15

Seulement voilà : le petit Nicolas est tout sauf un démocrate. Pour lui, "démocratie", ça sert juste à devoir convaincre les foules pour se faire élire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:25

Même un jour , nous n'aurons plus le droit de le critiquer No



avé à toi le meilleur , le plus beau , le plus intelligent président que la France n'ait jamais eu !

j'exagère bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:32

le pb c'st que tout va être vérouillé bientôt, sans que personne ne réagisse, la preuve..

La valse des nominations dans la magistrature

Justice / lundi 9 juin par Laurent Léger







Un mouvement général de procureurs généraux et de hauts magistrats se prépare à l’Élysée et à la chancellerie. Et les nominés sont… Laurent Le Mesle, Jean-Claude Marin, Philippe Courroye…


Ça va valser dans la magistrature. Un mouvement général de procureurs généraux et de hauts magistrats se prépare à l’Élysée et à la chancellerie. La faute aux nouveaux retraités, dont certains laissent des place en or : le secrétariat général du ministère de la Justice devrait bientôt être attribuée à l’ancien conseiller de Chirac, Laurent Le Mesle, Marc Moinard, l’homme de l’hélicoptère envoyé au Népal pour sauver les Tibéri, étant renvoyé dans ses pénates. Dans les couloirs du ministère, on observe que certains de ces nouveaux retraités de la magistrature – tel Bruno Cotte depuis le 2 juin, et Yves Bot depuis la fin mars –, qui occupent des fonctions internationales (Juge à la Cour pénale internationale pour le premier, avocat général à la cour de Justice des Communautés européennes pour le second) pourront bénéficier à la fois de leur retraite et de leur traitement de fonctionnaire international. Pas négligeable !


Pour succéder à Laurent Le Mesle au poste de plus haut magistrat de Paris, le fauteuil de procureur général, Jean-Claude Marin – l’actuel procureur de Paris tout court – piaffe d’impatience, et multiplie les gages donnés au pouvoir. Il s’y voit bien, et a de fortes chances d’être nommé. Pour le remplacer comme procureur et chef du parquet de Paris, Philippe Courroye est dans les starting-blocks. L’ancien juge d’instruction vedette du pôle financier, actuellement proc’ à Nanterre et bien vu à l’Élysée, devrait pouvoir y arriver.

À l’Élysée justement, Nicolas Sarkozy pourrait aussi à la fin de l’année se mettre en quête d’un nouveau conseiller chargé des affaires de justice : Patrick Ouart, qui n’appartient déjà plus à la magistrature comme Bakchich l’a raconté, devrait rejoindre le groupe bling bling LVMH. Seul un conseiller technique (Christophe Ingrain) suit aujourd’hui ce secteur sensible à la présidence de la République. Place Vendôme, où Rachida Dati n’a toujours pas trouvé son conseiller diplomatique (le Quai ne lui a pas trouvé de candidat), la valse des conseillers ne s’est pas interrompue.

http://www.bakchich.info/article4014.html
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 16:37

Presse, mon meilleur ennemi !
Par Daniel Schneidermann
libération QUOTIDIEN : lundi 9 juin 2008


loadNbReaction('NbReactions',curDocId);




En provenance de l’étrange et indéchiffrable galaxie sarkozyenne, deux signaux contradictoires, la semaine dernière, n’ont pas manqué de troubler les observateurs. En visite à Rome, Nicolas Sarkozy s’est laissé aller, une fois de plus, à son péché mignon: l’humiliation publique de journaliste accrédité. Sans doute, comme Obélix avec les Romains ou les sangliers, ne peut-il pas s’en empêcher. Cette fois, c’est Philippe Ridet, du Monde, qui en a fait les frais. Alors que le journaliste, au cours d’une conférence de presse conjointe avec Berlusconi, lui demandait s’il se reconnaissait dans la nouvelle appellation, forgée par le politologue Pierre Musso, de sarko-berlusconisme, Sarkozy l’a renvoyé à ses futilités: lui, Sarkozy, était venu en Italie, non pour se regarder dans le blanc des yeux, mais pour parler de choses sérieuses, crise alimentaire, pétrole, agriculture, immigration clandestine. «Ne nous en voulez pas, Monsieur Ridet, on est toujours un peu occupés pour faire des comparaisons comme ça (…) Ne nous demandez pas d’avoir des comportements si nombrilistes. Je pense même que vos lecteurs souhaitent également que vous vous préoccupiez d’autre chose». En d’autres termes: si vous traitiez d’affaires sérieuses, votre journal, bien mal en point, se vendrait peut-être mieux.


Le lendemain, paraissait ici-même, dans les pages Rebonds de Libération, une tribune du conseiller pour la presse du même Sarkozy, Franck Louvrier, intitulée «l’information de qualité n’est pas soluble dans le haut débit». Que disait cette tribune ? Que la presse écrite (dont Le Monde, donc) était le lieu, ô combien nécessaire, de «l’explication», la «pédagogie», «l’information vérifiée», et de la «mise en contexte». Il importait de sauver ce joyau, indispensable à une «société libre et démocratique», etc.
Car ce chef d’oeuvre était menacé. Par quel redoutable ennemi ? Par les sites Internet bien entendu, et notamment ceux des journaux en question, sensationnalistes, racoleurs, engagés dans une course à l’audience (suivez le regard de Louvrier, du côté du «Si tu reviens, j’annule tout», scoop -douteux- du site de L’Obs, et du «Casse-toi pauvre con», injure présidentielle marmonnée au Salon de l’agriculture, et diffusée sur le site du Parisien). On en fut confondu de perplexité. A l’instant même où le président morigénait la presse, pour délit de futilité et nombrilisme, son conseiller ciselait un éloge des mêmes journaux ?
Plusieurs hypothèses. Soit le conseiller et le président ne se parlent pas, ne se rencontrent que par accident, ne se sont pas coordonnés, les portables ne captent pas, bref c’est une boulette. Soit l’affrontement Sarkozy-Ridet est une escarmouche pour la galerie après laquelle, comme à la buvette de l’Assemblée, le président et le journaliste s’en iront boire un verre, en toute complémentarité démocratique. Il y a une dernière hypothèse. Sarkozy, comme toute la Sarkozie, comme tous ses prédecesseurs, et comme une bonne partie de la classe politique, méprise la presse. Toute la presse, bien entendu. Car s’il traite ainsi l’infortuné Ridet, qui a pourtant consacré les plus belles années de sa vie à étudier le sujet préféré de Nicolas Sarkozy, c’est à dire Sarkozy Nicolas, autant dire que le reste de la corporation est en-dehors de son champ de vision.
Parfaitement représentatif du responsable politique moyen, l’actuel président méprise la presse pour de bonnes, et de mauvaises raisons. Pour sa futilité, sa servilité, sa versatilité, son effronterie, ses velléités d’indépendance, toutes ces tendances contradictoires que traduit, au fond, la question gentiment provocatrice du journaliste du Monde. Il la méprise, oui, mais il la connaît. Il sait, ou croit savoir, comment l’alimenter, la satisfaire, l’essouffler, l’intimider, la contrôler. Et puis, il en a besoin. Qu’un matin, les journaux cessent de chanter sa Geste, et la journée sera gâchée. Tiens, les journalistes de L’Obs, par exemple. Sarkozy, ces derniers jours, les a invités à déjeuner par wagons entiers. Eh bien que font-ils ? Ils racontent ces déjeuners, sur deux pleines pages cette semaine. Certes, pour se venger d’avoir été invités, ils multiplient les piques. Mais au moins, ils traitent le sujet.
Mais Internet ! On plonge dans l’inconnu. Aucun visage familier, à qui cracher la fumée de son cigare. Internet ne prend pas les avions de presse. Internet ne se transporte pas en troupe badgée, de l’Acropole au TajMahal. Internet ne s’invite pas à déjeuner. Internet reste à distance, lâchement, et tient ses quartiers dans d’improbables garages, au milieu de nulle part. En un mot, c’est (horreur !) incontrôlable. A moins d’être en Chine, bien entendu, et encore. A tout prendre, mieux vaut garder en face de soi son ennemi préféré, plutôt que cette cohorte anonyme, sombre menace pour l’ordre des choses, si rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
hloben



Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 17:48

juju41 a écrit:

Mais Internet ! On plonge dans l’inconnu. Aucun visage familier, à qui cracher la fumée de son cigare. Internet ne prend pas les avions de presse. Internet ne se transporte pas en troupe badgée, de l’Acropole au TajMahal. Internet ne s’invite pas à déjeuner. Internet reste à distance, lâchement, et tient ses quartiers dans d’improbables garages, au milieu de nulle part. En un mot, c’est (horreur !) incontrôlable. A moins d’être en Chine, bien entendu, et encore. A tout prendre, mieux vaut garder en face de soi son ennemi préféré, plutôt que cette cohorte anonyme, sombre menace pour l’ordre des choses, si rassurant.

c'est ce que je disais sur internet... je le considère comme un dernier rempart...
mais des sites, ça se ferme malheureusement
pale
Revenir en haut Aller en bas
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 18:00

hey oui quand " on " dérange trop d'une certaine manière , le meilleur moyen est de l'éradiquer...
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 18:10

c'est peut-être là que l'Europe peut changer la donne, car je doute que les "envies" de Sarko de maitriser le net, soient du gout des autres pays...
Revenir en haut Aller en bas
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 18:15

et surtout des utilisateurs Européens....
Revenir en haut Aller en bas
nitou86



Féminin Nombre de messages : 571
Age : 52
Localisation : poitou-charentes
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Lun 9 Juin 2008 - 21:50

C'est possible que tous les internautes européens soient masos au même moment ? Shocked

_________________
L'apprenti de la sagesse est celui qui sait choisir entre les fausses idoles et les valeurs véritables.[i][i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mar 10 Juin 2008 - 13:03

Départ de PPDA de TF1: Sarkozy "a d'autres chats à fouetter" (Paillé, UMP)


Citation :
Nicolas Sarkozy "a d'autres chats à fouetter que de se préoccuper" du choix du présentateur du journal de 20H de TF1
Oui : flinguer Bayrou.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mar 10 Juin 2008 - 14:31

Et la marmotte emballe le chocolat dans le papier alu...

Si vraiment Sarko n'a pas pesé dans la décision de virer PPDA, je mange mon chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11



Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 50
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mar 10 Juin 2008 - 14:41

Jean-Luc a écrit:
Et la marmotte emballe le chocolat dans le papier alu...

Si vraiment Sarko n'a pas pesé dans la décision de virer PPDA, je mange mon chapeau.

Et en direct sur dailymotion , stp , de paille le chapeau ?


bien sûr qu'il a contribué à ce de ppda !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mar 10 Juin 2008 - 15:30

Jean-Luc a écrit:
Et la marmotte emballe le chocolat dans le papier alu...

Si vraiment Sarko n'a pas pesé dans la décision de virer PPDA, je mange mon chapeau.

Moi, j'en mange 2. Et je rentre dans les ordres en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Urban



Masculin Nombre de messages : 323
Age : 42
Localisation : 6ème circonscription du 95
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mar 10 Juin 2008 - 22:40

PPDA se plaint de la censure sarkozyste

Par Nicolas Domenach. Au pays de Nicolas Sarkozy, tout doit bouger, évoluer. Même l'icône incontestable du 20 heures.



C'est bien d'une « éviction politique » dont il s'agit. Patrick Poivre
d'Arvor l'a confirmé hier pour ceux qui en doutaient, lors de sa
conférence de rédaction de l'après-midi. Sa liberté, son expérience
chenue, auraient déplu au Prince, l'ami de l'actionnaire principal,
Francis Bouygues, lui-même confronté à une baisse d'audience de la
chaîne numéro 1 et soucieux donc de rajeunir les cadres fussent-ils
emblématiques. La montée de la juvénile concurrence obligerait à faire
tomber les idoles trop adulées, même le talent ne vaut rien contre le
cheminement assassin des rides dans la société du jeunisme sarkozyen.
Et qu'importe les services rendus…
Une icône ménagère sous ce nouvel empire doit avoir tous
ses cheveux à lui, blond comme le soleil ou le blé. Les implants, ça le
fait pas, ça fait vieux. Sarkozy déteste ce qui vieillit, ce qui fait
mourir. C'est pour cela déjà que le monarque républicain avait demandé
du sang neuf lors de sa dernière interview. L'astre dominant ne veut
plus s'encombrer de ceux qui ont accompagné son ascension et qui le
tireraient, demain, en arrière. Tout doit bouger, évoluer !


Évincer les gêneurs pour mieux régner

Prenez du champ. Regardez. Ce n'est pas que PPDA qui est écarté de
l'écran mais encore Jean-Pierre Elkabbach qui est mis de côté. Toute
une génération de journalistes qui ont été marqués par le giscardisme,
en particulier PPDA, qui avaient la passion de ce travail et sont
devenus des stars, le sont restés, se sont affirmés sous la gauche puis
sous le chiraquisme, avant d'escorter l'irrésistible marche du
sarkozysme. Le présidentiable a illuminé sa légende conquérante avec
eux. Mais que voilà des compagnons gênants maintenant.
Le petit Nicolas, ils l'ont connu en culotte courte, ils
l'ont fait, ils l'ont regardé grandir. Ils le contemplaient avec
admiration mais aussi condescendance. Des Présidents, ils en ont vu
d'autres, et des plus impressionnants. La vraie puissance c'étaient
eux, les médiacteurs.
Et Poivre en particulier, l'homme qui s'introduisait dans les intimités
tous les jours, quand le Président, lui, n'y était
qu'exceptionnellement autorisé. Avec quel métier, en outre, ce
présentateur assurait son autorité, veloutant les émotions, s'excusant
quasiment des mauvaises nouvelles, apprivoisant l'insupportable. Ce
jeu, cette intelligence des yeux, des mots, le massif de la carrure, la
mécanique rassurante des enchaînements, l'appétit toujours aiguisé pour
l'info, et, en politique, l'info c'était Sarkozy. Mais il n'en
paraissait pas complètement dupe, de cet agencement frénétique. Il
imposait une – légère – distance. Avec des effets d'acteur économe et
sûr de son art. PPDA était le numéro 1 de l'info depuis tant de temps
qu'on ne se voyait plus vieillir sans lui. Danger…
Les présidents passent, Poivre reste. Et se permet même de
se montrer parfois piquant. Quand la tradition journalistique française
est faite de révérences, même si les médias ont pris de la puissance
et, de-ci, de là, s'essaient à la critique, voire à l'insolence. Pas
aux dépens du monarque républicain ! Alors, sans doute a-t-il dépassé
les bornes – son actionnaire l'a ainsi ressenti – le jour où il a
comparé le nouveau président à « un petit garçon rentrant dans la cour des grands ». Son sort était réglé. Le journaliste était sorti de son rôle. C'était plus qu'une insolence, un crime de lèse-majesté.

PPDA montrait que c'était lui le pouvoir et que son interlocuteur
n'était qu'un simulacre… Alors même que le Président, rappelons-le, est
tombé dans la marmite médiatique quand il était tout petit. Et qu'il
n'en est jamais sorti !


Vaincu par un Président, chef d'orchestre médiatique

Nicolas Sarkozy voulait devenir journaliste. Il a décidé de faire mieux
: chef d'État. Ce n'est pas pour se laisser donner des leçons par « un saltimbanque ».
Surtout qu'il connaît la musique médiatique sur le bout des doigts. Il
a fait ses classes du plus petit au plus haut plateau. Il connaît tous
les journalistes qui comptent et leurs chefs, et les chefs de leurs
chefs, et leurs patrons qui sont ses amis.
Le président de la République a même ses idées. Des idées
très « modernes » et très arrêtées sur la façon dont les groupes
médiatiques doivent grandir, évoluer, se moderniser. Il y a placé ses
hommes, comme Laurent Solly à TF1, croit savoir mieux que quiconque les
changements qu'il faut effectuer, et n'hésite pas à le faire savoir à
ses proches, propriétaires de médias, quitte même à les mettre en
concurrence. Les désirs du monarque républicain, bien sûr, sont des
ordres. Il ne voit pas le mal…
La gauche avait fait pire, croit-il. Lui, il ne nomme pas,
il suggère. Que c'est reculer que d'être stationnaire, qu'il ne saurait
y avoir de rente de situation, qu'il faut faire la place aux jeunes et
être moins systématiquement critique … face au pouvoir, bien sûr. C'est
vrai que le président enrage contre ces journalistes systématiquement
démolisseurs et qui se refusent « à pédagogiser »,
selon ses termes, l'action du gouvernement. Eh bien, il faudra qu'ils
s'y mettent, croit-il. En attendant, il versera même une larme pour
PPDA. Sûr qu'il serait prêt à lui donner des conseils pour la suite.
Peut-être lui déconseillerait-il le retour à la case « public », même
s'il pourrait y connaître une nouvelle vie, sauf que la service public
c'est encore lui le président tout puissant.
Mais le véritable défi de Poivre n'est-il pas ailleurs :
devenir un écrivain, un vrai, pas seulement un romancier doué, à
succès. Un écrivain maudit, évidemment. Un solitaire qui n'écrit plus
sur les ondes ni sur le vent, mais avec le sang d'encre qu'il se fait.
Maintenant qu'il est réprouvé, qu'il a l'honneur d'avoir été disgracié,
il lui reste le plus beau, le plus dur des défis à relever :
l'écriture. Une œuvre, pas seulement quelques livres qui passent comme
des vols de nuit. Et à la télé, sur ce miroir aux alouettes qui finit
toujours par plumer, demeurera toujours PPD qui parlera pour lui. Son
double pour nous distraire. Celui-là non plus ne mourra jamais.

Mardi 10 Juin 2008 - 17:21
Nicolas Domenach

http://www.marianne2.fr/PPDA-se-plaint-de-la-censure-sarkozyste_a88141.html?PHPSESSID=01b4ab1f85361e13b291b38ace7ae702
Revenir en haut Aller en bas
http://regionales2010.modem95.org/
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Mer 11 Juin 2008 - 8:10

En tout cas, une chose est sûre : faire ami-ami avec le nabot ne protège pas : tout individu considéré comme un tant soit peu gênant sera inexorablement balayé nonobstant les services rendus.

NS est un parfait exemple de l'expression : « mordre la main qui l'a nourri ». Même pas la « reconnaissance du ventre ».

Sur Alliance Orange, on l'avait surnommé "le serpent". En plus, il est salement venimeux.
Un vrai serpent à so(r)nettes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias : vous avez dit "indépendants" ?   Aujourd'hui à 4:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias : vous avez dit "indépendants" ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 33Aller à la page : 1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vous avez dit "MEDIEVAL" ?
» vous avez quoi comme deuxieme poussette?
» auriez vous des photos de la chambre que vous avez choisi ?
» Lorsque vous avez des invités
» Les villes où vous avez habité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: