Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des règles de financement des campagnes assouplies ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Des règles de financement des campagnes assouplies ?   Ven 13 Juin 2008 - 16:39

http://www.lefigaro.fr/politique/2008/06/10/01002-20080610ARTFIG00005-des-regles-de-financement-des-campagnes-assouplies.php

Assouplir la réglementation

Dans ses observations sur les législatives de juin 2007, rendues publiques le 29 mai, le Conseil constitutionnel avait lui aussi recommandé aux pouvoirs publics d'assouplir la réglementation. La haute juridiction a évoqué le cas d'un candidat aux législatives qui, pour avoir réglé lui-même 550 €, a vu son compte de campagne rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. «On peut douter de l'utilité d'un tel contrôle et de la nécessité des sanctions attachées aux irrégularités lorsque les dépenses sont aussi faibles », argumente le Conseil constitutionnel. En outre, il arrive que le candidat règle lui-même des frais en raison de «l'indisponibilité temporaire du mandataire pour le règlement d'une dépense urgente».

Surtout, la déchéance du mandat assortie d'une inéligibilité d'un an interdit à l'intéressé de se représenter à l'élection législative partielle qui suit. «Cette sanction est beaucoup plus sévère que celle qui s'applique à un candidat dont l'élection a été annulée à la suite d'une fraude ou d'une manœuvre condamnable», conclut le Conseil constitutionnel. On comprend donc le cauchemar du candidat qui paye une tournée dans un café avant de devoir dire à voix basse au patron, avec un sourire gêné : «Envoyez la note à mon mandataire.»



C’était trop beau pour que ça dure …

Le financement des campagnes électorales par l’État était fondé sur des normes, strictes comme toute norme sérieuse, mais qui n’empêchaient pas un candidat organisé d’engager toutes les dépenses autorisées, dans les limites permises.

On vient nous présenter comme insupportable (un cauchemar !) la situation « du candidat qui paye une tournée dans un café avant de devoir dire à voix basse au patron, avec un sourire gêné : «Envoyez la note à mon mandataire.» » Qu’est-ce que le sourire gêné vient faire là-dedans ? De plus, n’existe-t-il pas des solutions non-cauchemardesques de régler ce minuscule problème ?

Il faut se rappeler qu’une campagne électorale au cours de laquelle aucune somme d’argent ne sera passée entre les mains du candidat (ni en recette, ni en dépense, car si on autorise les dépenses, il faudra aussi permettre les recettes, et on sait à quoi cela a conduit dans un passé pas très lointain) présente une garantie sérieuse de transparence financière. Or la transparence financière est un acquis considérable après le scandale que constituaient les pratiques antérieures qui n’étaient rien d’autre que des détournements de fonds publics assortis de corruption. Si cela complique un peu la vie des candidats, ils devraient vivement apprécier de ne plus être suspectés de ces malhonnêtetés, au prix de menus inconvénients.

Qu’ils ne s’étonnent pas que, de même qu’ils exagèrent les inconvénients du régime actuel, on exagère aussi les inconvénients du moindre assouplissement considéré comme l’ouverture d’une porte pour de nouvelles et plus inquiétantes facilités.
Revenir en haut Aller en bas
bkds52

avatar

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : Neaux
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Des règles de financement des campagnes assouplies ?   Sam 10 Avr 2010 - 13:14

Je réponds à ce post assez ancien car j'ai eu l'occasion de participer en tant que candidat à 2 campagnes récentes :
la première concernait une cantonale en zone rurale. Après avoir beaucoup galéré pour trouver un mandataire financier, la personne choisie n'était jamais disponible. Résultat, impossible d'engager aucun frais. Du coup, je ne me suis rien fait rembourser par la CNCCFP et j'en ai été pour environ 250-300 € de ma poche, la propagande officielle ayant été prise en charge directement par la préfecture.
la deuxième était celle des régionales 2010. Et là, j'ai appris que toutes les dépenses devaient passer par le mandataire situé à 200 km de là. Dans ces conditions, nous n'avons rien dépensé et avons fait avec les moyens, très limités, du bord.

Bref, tout cela pour dire que le système du mandataire n'est pas simple pour des petites écuries telles que les nôtres car il nécessite une personne qui soit aussi disponible que le candidat pour payer les factures.
Et je ne parle pas du remboursement des frais d'essence. Vous avez déjà essayé de payer par chèque une pompe automatique la nuit après avoir collé des affiches?
Revenir en haut Aller en bas
http://silveresay.over-blog.com
 
Des règles de financement des campagnes assouplies ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les règles et vous ?
» Les règles à respecter pour agrandir sa maison
» Quelles sont les règles d'un bon devis ?
» règles pour bien dresser la table
» Les 10 règles d'or de la conduite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Etat-
Sauter vers: