Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La guerre en direct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 29 Aoû 2008 - 11:53

Moscou envisage l'absorption à terme de l'Ossétie du Sud
AP | 29.08.2008 | 10:49
La Russie envisage à terme d'absorber l'Ossétie du Sud, ont affirmé vendredi des responsables de la province séparatiste géorgienne.

Alors le Kremlin se refusait à tout commentaire, le président du Parlement sud-ossète Znaur Gassïev a précisé que le président russe Dimitri Medvedev et le leader de la province Edouard Koïkoti ont discuté de l'avenir de l'Ossétie du Sud au début de la semaine à Moscou.

Selon Gassïev, la Russie absorbera l'Ossétie du Sud "dans plusieurs années" ou peut-être plus tôt. Il a ajouté que ce projet a été "clairement établi par les deux dirigeants".

Le vice-président du Parlement, Tarzan Koïkoti, a déclaré de son côté que les Sud-Ossètes ont le droit de réunifier avec l'Ossétie du Nord qui fait partie de la Russie. AP
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 29 Aoû 2008 - 11:55

Si le gouvernement russe en vient au chantage (car c'est bien de cela qu'il s'agit), c'est qu'il n'a pas d'arguments valables pour justifier son comportement. Donc qu'il est en tort.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 29 Aoû 2008 - 11:57

tu sais ce qu'il nous dit le gouvernement Russe?.....il est en position de force, sachant très bien que l'UE est dépendante sur le planén ergétique, il peut rouler des mécaniques, et faire ce qu'il veut...on finira par s'écraser comme d'hab...
Revenir en haut Aller en bas
Elfyn

avatar

Masculin Nombre de messages : 457
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 29 Aoû 2008 - 12:43

S'il faut en arriver à la guerre économique, la Russie a les moyens de nous mettre la pression, mais il ne faut pas oublier que nous aussi, pour autant que nos dirigeants aient le courage d'envisager cette solution.
Examinons un rapport récent du Sénat disponible ici :
Citation :
L'Union européenne est, de loin, le premier partenaire commercial de la Russie avec lequel elle réalise plus de la moitié de ses échanges (55 % des exportations russes ont été dirigées vers l'Union européenne et 49 % des importations de la Russie provenaient de l'Union européenne en 2005).
Aucune des deux parties n'a vraiment intérêt à un gel de ses intérêts économiques chez le voisin...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 29 Aoû 2008 - 12:48

plus la peine, flash France 3:
"l'UE renonce à toute sanction contre la Russie"

et voilà! on a bien baissé la culotte...Sarko a menacé, trépigné, et il a cédé...
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Dim 31 Aoû 2008 - 18:52

J'aurais bien voulu savoir quelles sanctions l'UE aurait pu prononcer de toutes façons. Envoyer l'UE en médiation me semble aussi pertinent qu'envoyer un lapin régler un conflit entre deux groupes de chasseurs.

Les russes ont bien appris aussi des américains ces dernières années et testent nos réactions face à leurs provocations. Devant la formidable unanimité avec laquelle les européens ont baissé leur pantalon, ils ne sont sûrement pas déçus.

La fédération russe (pas seulement la russie, en attendant l'Union avec la Biélo-russie qui est dans les tuyaux) ne fait que récupérer l'influence qui leur a été prise sur les anciennes républiques, lorsque les américains ont voulu "sécuriser" le flux d'hydrocarbures (ou encercler la fédération selon les points de vue) en plantant des hommes à eux en Géorgie (point essentiel de passage du pipe), en Ukraine ou actuellement en Serbie (mais là c'est plus compliqué). Ils ont quand même été jusqu'à faire bombarder BELGRADE par l'OTAN pour construire un nouveau pipe (avec un missile perdu au passage sur l'ambassade de Chine), et maintenant qu'un second pipe doit voir le jour, ils reconnaissent l'indépendance du KOSOVO où ledit pipe doit aboutir.

Dans ces conditions, il n'est pas très surprenant que les russes montrent les dents et essaient de récupérer le terrain et l'influence qu'ils avaient perdus.

Au fait, le budget militaire russe prévoit une progression annuelle de 30 % environ sur la base d'un bbl de brent à 20$. Ca laisse imaginer le budget de l'armée avec un bbl à 140 !!! C'est étonnant de voir à quel point la manipulation par les américains et leurs alliés du marché du pétrole leur revient à la figure. Les russes ont aussi mis au point des missiles d'un "type nouveau" apparemment aussi novateur que les torpilles schkval qui équipent leurs sous-marins (et notamment le Koursk...) et leur alliance commerciale-militaire avec la Chine semble assez forte (sauf pour la reconnaissance des deux républiques séparatistes mais il y a des raisons juridiques particulières). N'oublions pas que les russes ont toujours 8000 têtes nucléaires de plus que les américains et que les sous-marins ne sont pas concernés par les traités anti-prolifération.

Le plus inquiétant est qu'à mon avis les deux camps n'ont pas le choix (je parle des américains et des russes, pas de l'UE qui compte pour du beurre) : les russes ne peuvent pas se laisser enfermer (et leur discours est ouvertement belliqueux et de plus en plus arrogant, j'ai bien aimé l'ouverture d'un bureau à Paris au début de l'année d'observation des violations des droits de l'homme dans les pays occidentaux) et les américains ne laisseront pas d'une part tomber la GB, et d'autre part ne veulent pas d'une collaboration trop forte entre la russie, l'allemagne et la france qui pourrait aboutir à un conglomérat plus puissant qu'eux (doctrine McKINDER dont se sont inspirées à ma connaissance toutes les administrations).

Je ne sais pas très bien où tout cela nous mène, mais, sans pessimisme exagéré, je ne serais pas très étonné de voir apparaître un conflit armé ouvert plus ou moins sanglant d'ici quelques années sur le territoire européen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La guerre en direct   Dim 31 Aoû 2008 - 19:03

capitole a écrit:
J'aurais bien voulu savoir quelles sanctions l'UE aurait pu prononcer de toutes façons. Envoyer l'UE en médiation me semble aussi pertinent qu'envoyer un lapin régler un conflit entre deux groupes de chasseurs.
Ca ne justifie nullement qu'on annonce que l'UE ne prendra pas de sanctions contre la Russie avant la tenue du conseil du 1er septembre, qu'on a soi-même convoqué, en plus.

La diplomatie sarkozyenne est un désastre. On en a une fois de plus la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Dim 31 Aoû 2008 - 20:45

libre a écrit:

Ca ne justifie nullement qu'on annonce que l'UE ne prendra pas de sanctions contre la Russie avant la tenue du conseil du 1er septembre, qu'on a soi-même convoqué, en plus.


Il me semble aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Crescent

avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 68
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Spatial : Dégradation des relations entre USA et Russie   Dim 31 Aoû 2008 - 23:27


Espace : Les relations entre les Etats-Unis et la Russie se dégradent

Citation :
Les relations internationales entre les Etats-Unis et la Russie se sont passablement dégradées après l'expédition Russe en Géorgie. Cette situation est bien embarrassante pour la NASA qui compte sur les systèmes de transports russes pour la desserte de la Station.

C'est avant tout la décision des Etats-Unis d'installer en Europe de l'Est un système limité de défense antimissile qui a provoquéle courroux des responsables politiques et militaires russes. En l'état, ce projet prévoit l'installation d'un radar perfectionné en bande X en République tchèque et 10 intercepteurs de missiles sans ogive en Pologne. Les intercepteurs sont destinés à détruire un nombre limité de missiles balistiques lancés à partir d'un État voyou tel que l'Iran. Ce système de défense antimissile devrait être en place dès 2012.

(...) au sein de l'Agence spatiale américaine on prend cette crise très au sérieux. Tout simplement parce que à partir de 2010 et jusqu'en 2015, les américains dépendront des russes pour accéder à la Station et qu'il n'existe aucune alternative au Soyouz pour le transport d'équipage.
(...)
Si cette tension devait durer, le retrait des navettes, prévues en 2010 pourrait être décalé dans le temps. A suivre donc.
(...)


www.flashespace.com
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 17:42

attention article d'origine Russe...

SARKOZY • "En Europe, c'est moi qui négocie !"

Le président français a une vision très personnelle de son rôle de médiateur européen. Dernière illustration : le sommet du 8 septembre à Moscou où Nicolas Sarkozy semble avoir modérément apprécié la présence à ses côtés des Européens Barroso et Solana.



Un mois jour pour jour après l'attaque de l'Ossétie du Sud par l'armée géorgienne, le château de Mayendorf, près de Moscou, accueillait les deux principaux négociateurs engagés sur ce sujet, Dmitri Medvedev et Nicolas Sarkozy. Le 12 août dernier, ils avaient élaboré un document en six points pour parvenir au règlement de la situation dans la région. Cette fois, Sarkozy était flanqué de José Manuel Barroso, le chef de la Commission européenne, et de Javier Solana, le haut représentant de l'UE pour la politique étrangère et la sécurité commune. Ce qui ne semblait pas du tout lui faire plaisir…

Le président français était même carrément irrité. Il a accepté à contrecœur que Solana et Barroso soient présents à la table des négociations, insistant pour que les représentants de l'UE ne participent en tout cas pas à la conférence de presse finale. Il refuse manifestement de partager avec quiconque ses lauriers de médiateur. Le claudiquant Sarkozy a été invité par Medvedev à s'asseoir dans un fauteuil près de la cheminée, encouragé par une tape sur l'épaule. "Mon Dieu, que nous sommes peu nombreux !" a murmuré Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, qui, lorsque sont entrés les deux présidents et les représentants de l'UE, était déjà installé dans le grand salon.

Sarkozy s'est alors adressé à Medvedev : "M. Barroso et moi-même portons ici les espoirs de vingt-sept pays. Et qu'est-ce que ces pays attendent de la Russie ?" Effectivement, bonne question. Qu'est-ce qu'ils attendent ? Eh bien, "la paix, la confiance et de bonnes relations". Sarkozy avait pourtant prévenu : si la Russie avait l'intention de défendre ses convictions, l'Union européenne comptait bien défendre les siennes. Les négociations s'annonçaient difficiles…

Au reste, Medvedev aussi était déterminé à faire respecter ses positions. Il a noté que, depuis sa dernière rencontre avec Sarkozy, il s'était écoulé "un mois assez tendu, au cours duquel tous les efforts [avaient] été faits pour appliquer le plan Medvedev-Sarkozy". Le président russe a souligné que ce mois avait aussi vu "d'autres événements marquants", comme la reconnaissance par la Russie de l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.

"Il est temps de se mettre au travail", a déclaré Sarkozy, comme si, au cours de ce dernier mois, aucune des parties n'avait encore rien fait. "Certains doivent s'y mettre, d'autres l'achever", a répliqué Medvedev, philosophe, avec un petit sourire. Pendant ce temps, dans le pavillon dressé sur les pelouses du château depuis une semaine pour abriter la conférence de presse, on pouvait observer les deux estrades destinées aux seuls intervenants, les présidents russe et français.

Victoria Prikhodko
Moskovski Komsomolets


http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=89128
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 17:44

"Certains doivent s'y mettre, d'autres l'achever", a répliqué Medvedev, philosophe, avec un petit sourire

je ne crois pas que cela sera repris par tf1 !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 18:12

juju41 a écrit:
Le président français était même carrément irrité. Il a accepté à contrecœur que Solana et Barroso soient présents à la table des négociations, insistant pour que les représentants de l'UE ne participent en tout cas pas à la conférence de presse finale. Il refuse manifestement de partager avec quiconque ses lauriers de médiateur.
C'est Sarko tout craché, ça. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 18:13

on sent qu'on nous prend vraiment au sérieux

ce que c'est que d'avoir des dirigeants de cette envergure et aussi visionnaires
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 18:14

j'aimais pas chirac... mais au moins, à l'étranger, j'avais moins la honte quand c'était lui notre président...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 18:30

hloben a écrit:
j'aimais pas chirac... mais au moins, à l'étranger, j'avais moins la honte quand c'était lui notre président...
Idem.
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mar 9 Sep 2008 - 19:26

Un souvenir....

http://www.dailymotion.com/relevance/search/chirac%2Bisrael/video/x15n9s_chirac-en-israel_politics

J'adore le "Bonjour" après qu'il se soit énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mer 10 Sep 2008 - 0:28

si on en est à se revisionner ces moments là, c'est qu'on est vraiment malheureux ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mer 10 Sep 2008 - 13:32

Moscou multiplie les chausse-trapes au lendemain de la venue de Sarkozy
De notre correspondante à Moscou LORRAINE MILLOT
QUOTIDIEN : mercredi 10 septembre 2008

Sitôt Nicolas Sarkozy reparti, Moscou a recommencé à avancer ses pions en Abkhazie et en Ossétie du Sud, les deux provinces géorgiennes qu’elle a reconnues «indépendantes». Trois mille huit cents soldats russes seront installés, durablement, dans chacun de ces deux nouveaux «Etats», soit 7 600 hommes au total, a annoncé hier le ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov. Ce sera nettement plus que les 500 soldats russes basés en Ossétie du Sud avant le dernier conflit et les 2 500 déployés en Abkhazie, sous couvert de «missions de paix». Le Kremlin entend désormais y établir de vraies bases militaires, en vertu d’accords qu’il compte conclure dès cette semaine avec les deux républiques.

Dicter. Comme en point d’orgue de la négociation à venir avec les Européens, la Russie a aussi annoncé hier avoir établi des relations diplomatiques avec les deux républiques sécessionnistes. Après avoir fait lundi au président français toute une série de concessions plutôt techniques (calendrier du retrait de Géorgie, date d’une conférence sur l’avenir des deux provinces, déploiement d’une mission de l’Union européenne), la Russie a ainsi rappelé qu’elle entend encore dicter ses conditions dans la région. Malgré la précision du deuxième plan négocié lundi, mille détails peuvent encore limiter sa mise en œuvre. «Je suis indigné, indigné !» s’écriait ainsi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à la sortie des entretiens avec Nicolas Sarkozy, dénonçant le fait que les Européens auraient refusé une enquête pour établir les responsabilités dans le déclenchement de la guerre, le 7 août.

Hier, le même Lavrov a soulevé un autre point de friction : l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud devront être «pleinement» associées aux pourparlers internationaux qui s’ouvriront le 15 octobre à Genève, a-t-il souligné. Un casse-tête, au moins protocolaire, puisque pour la Géorgie et le reste du monde (à l’exception de la Russie et du Nicaragua), ce ne sont pas des Etats, mais de simples provinces géorgiennes. Une autre divergence d’interprétation est déjà apparue au sujet de la mission européenne qui doit se déployer d’ici le 1er octobre en Géorgie. Ces 200 observateurs «ont vocation à entrer» en Abkhazie et en Ossétie du Sud, a déclaré Sarkozy lundi, à Tbilissi. L’accord conclu à Moscou ne prévoit pourtant leur déploiement que «dans les zones adjacentes» aux deux provinces.

«Tournant». L’accord conclu lundi est «bénéfique pour tous», estime Vitali Ivanov, analyste proche du Kremlin. Et Dmitri Medvedev ne l’a certainement pas signé «pour le démolir», renchérit son collègue Gleb Pavlovski. «Medvedev a montré sa volonté de coopérer avec l’Union européenne. C’est un tournant caché de la politique russe, qui se détache des Etats-Unis pour aller vers l’Europe», assure ce conseiller du régime. Le risque est que la Russie se serve de l’Europe pour entériner son redécoupage de la Géorgie : l’UE sera «garante» du non-usage de la force en Géorgie, a souligné hier Lavrov.

http://www.liberation.fr/actualite/monde/351128.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mer 10 Sep 2008 - 14:33

[quote="juju41"]Moscou multiplie les chausse-trapes au lendemain de la venue de Sarkozy
De notre correspondante à Moscou LORRAINE MILLOT
QUOTIDIEN : mercredi 10 septembre 2008

Sitôt Nicolas Sarkozy reparti, Moscou a recommencé à avancer ses pions en Abkhazie et en Ossétie du Sud, les deux provinces géorgiennes qu’elle a reconnues «indépendantes». Trois mille huit cents soldats russes seront installés, durablement, dans chacun de ces deux nouveaux «Etats», soit 7 600 hommes au total, a annoncé hier le ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov. Ce sera nettement plus que les 500 soldats russes basés en Ossétie du Sud avant le dernier conflit et les 2 500 déployés en Abkhazie, sous couvert de «missions de paix». Le Kremlin entend désormais y établir de vraies bases militaires, en vertu d’accords qu’il compte conclure dès cette semaine avec les deux républiques.

Dicter. Comme en point d’orgue de la négociation à venir avec les Européens, la Russie a aussi annoncé hier avoir établi des relations diplomatiques avec les deux républiques sécessionnistes. Après avoir fait lundi au président français toute une série de concessions plutôt techniques (calendrier du retrait de Géorgie, date d’une conférence sur l’avenir des deux provinces, déploiement d’une mission de l’Union européenne), la Russie a ainsi rappelé qu’elle entend encore dicter ses conditions dans la région. Malgré la précision du deuxième plan négocié lundi, mille détails peuvent encore limiter sa mise en œuvre. «Je suis indigné, indigné !» s’écriait ainsi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à la sortie des entretiens avec Nicolas Sarkozy, dénonçant le fait que les Européens auraient refusé une enquête pour établir les responsabilités dans le déclenchement de la guerre, le 7 août.

Hier, le même Lavrov a soulevé un autre point de friction : l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud devront être «pleinement» associées aux pourparlers internationaux qui s’ouvriront le 15 octobre à Genève, a-t-il souligné. Un casse-tête, au moins protocolaire, puisque pour la Géorgie et le reste du monde (à l’exception de la Russie et du Nicaragua), ce ne sont pas des Etats, mais de simples provinces géorgiennes. Une autre divergence d’interprétation est déjà apparue au sujet de la mission européenne qui doit se déployer d’ici le 1er octobre en Géorgie. Ces 200 observateurs «ont vocation à entrer» en Abkhazie et en Ossétie du Sud, a déclaré Sarkozy lundi, à Tbilissi. L’accord conclu à Moscou ne prévoit pourtant leur déploiement que «dans les zones adjacentes» aux deux provinces.

«Tournant». L’accord conclu lundi est «bénéfique pour tous», estime Vitali Ivanov, analyste proche du Kremlin. Et Dmitri Medvedev ne l’a certainement pas signé «pour le démolir», renchérit son collègue Gleb Pavlovski. «Medvedev a montré sa volonté de coopérer avec l’Union européenne. C’est un tournant caché de la politique russe, qui se détache des Etats-Unis pour aller vers l’Europe», assure ce conseiller du régime. Le risque est que la Russie se serve de l’Europe pour entériner son redécoupage de la Géorgie : l’UE sera «garante» du non-usage de la force en Géorgie, a souligné hier Lavrov.

http://www.liberation.fr/actualite/monde/351128.FR.php[/quote]

Au moins quand les russes se paient notre fiole, ils ne le font pas à moitié. Ce n'est pas à l'anglaise ou à l'américaine : c'est franc et en face.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Mer 10 Sep 2008 - 14:37

en tout cas, ils connaissent bien notre "Guignol" et le manipulent , en utilisant ses défauts, en particulier , la Flagornerie...
Revenir en haut Aller en bas
Crescent

avatar

Masculin Nombre de messages : 379
Age : 68
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Union européenne et Ukraine   Ven 12 Sep 2008 - 0:22


Graham Watson, président de l' Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe au Parlement européen s'est félicité du signal positif envoyé par l'UE à ses voisins ukrainiens
Lire la suite...


Istvan Szent-Ivanyi (SZDSZ, Hongrie), porte parole de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe sur les relations UE-Ukraine a également salué les nouvelles positives :
"L'accord d'association proposé avec l'Ukraine est un signal clair par lequel l'Europe reconnaît enfin la vocation européenne de notre voisin oriental."
Lire la suite...
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 12 Sep 2008 - 7:55

Eh oui, pourquoi l'Europe ne ferait-elle pas aussi son "coup de force" vers l'Ukraine, et, pourquoi pas dans la foulée, la Géorgie (ce qui en reste). On saurait peut-être mieux retenir cette dernière de faire l'idiote que ne l'ont su les américains.

Tout cela semble être la suite logique, l'occasion de se débarrasser des américains, celle de laisser crouler l'OTAN et celle de donner du tonus à l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 12 Sep 2008 - 11:38

frantibus a écrit:
Eh oui, pourquoi l'Europe ne ferait-elle pas aussi son "coup de force" vers l'Ukraine, et, pourquoi pas dans la foulée, la Géorgie (ce qui en reste). On saurait peut-être mieux retenir cette dernière de faire l'idiote que ne l'ont su les américains.

Tout cela semble être la suite logique, l'occasion de se débarrasser des américains, celle de laisser crouler l'OTAN et celle de donner du tonus à l'Europe.

tu y crois vraiment ?

si les américains viennent de proclamer leur "soutien indéfectible" à la Georgie et d'envoyer une aide militaire, tu penses qu'il y aura une unanimité à l'UE pour intervenir et contrarier leurs intérêts ? J'en doute fort...

Si les américains ont organisé deux guerres en ex-yougoslavie, installé des bases militaires un peu partout et placé des hommes à eux à la tête des gouvernements concernés pendant 20 ans, ce n'est sûrement pas pour laisser l'UE les déloger avec un cure-dent. Surtout qu'ils ne vont pas tarder à mettre en construction le 2ème pipe qui doit aboutir au Kosovo. Et surtout que bon nombre de dirigeants de l'UE, qui leur doivent leur poste, n'ont aucune envie ni la moindre possibilité de contrarier leurs intérêts.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 12 Sep 2008 - 11:46

capitole a écrit:
ce n'est sûrement pas pour laisser l'UE les déloger avec un cure-dent.
Si les Géorgiens apprennent que tu qualifies leur pays de cure-dents...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 48
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 12 Sep 2008 - 11:47

Jean-Luc a écrit:
capitole a écrit:
ce n'est sûrement pas pour laisser l'UE les déloger avec un cure-dent.
Si les Géorgiens apprennent que tu qualifies leur pays de cure-dents...

de cure-dix-dents ? c'est mieux ? les turcs ne seront pas contents alors.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: La guerre en direct   Ven 12 Sep 2008 - 22:01

capitole a écrit:
si les américains viennent de proclamer leur "soutien indéfectible" à la Georgie et d'envoyer une aide militaire, tu penses qu'il y aura une unanimité à l'UE pour intervenir et contrarier leurs intérêts ? J'en doute fort...

Si les américains ont organisé deux guerres en ex-yougoslavie, installé des bases militaires un peu partout et placé des hommes à eux à la tête des gouvernements concernés pendant 20 ans, ce n'est sûrement pas pour laisser l'UE les déloger avec un cure-dent. Surtout qu'ils ne vont pas tarder à mettre en construction le 2ème pipe qui doit aboutir au Kosovo. Et surtout que bon nombre de dirigeants de l'UE, qui leur doivent leur poste, n'ont aucune envie ni la moindre possibilité de contrarier leurs intérêts.
Ah, ils nous emm...... Tant pis, ont leur laisse la Géorgie et on s'occupe de l'Ukraine.

Ca ferait quand-même pas d'mal que notre Europe à nous relève la tête et respire et soit autre chose qu'un marché d'Rungis. Le monde multipolaire c'est pas si mal si on est indépendant et ne se marche pas sur les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La guerre en direct   

Revenir en haut Aller en bas
 
La guerre en direct
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La guerre en direct
» OPERATION SERVAL, près de 1000 PHOTOS EXCEPTIONNELLES - LA GUERRE EN DIRECT
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: