Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Afghanistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 17:58

Lier Afghanistan et Pakistan me semble une bonne démarche.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7337
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 18:55

François Fillon était invité sur Europe 1, lundi 1er septembre. Interrogé par Jean-Pierre Elkkabach, le Premier ministre évoque divers sujets: pouvoir d'achat, ISF, RSA, Europe, Géorgie...
Quand survient une question relative à l'engagement militaire français en Afghanistan, le Premier ministre donne cette réponse inédite:
"Le conflit va durer, parce que les causes de ce conflit sont très profondes (…) C’est l’opposition entre le monde musulman et une grande partie du reste de la planète, c’est le conflit israélo-palestinien, c’est les déséquilibres économiques et sociaux qui règnent dans le monde."
Une rhétorique digne des partisans du choc des civilisations. Lapsus révélateur ou erreur sémantique?

(Source: Europe 1)
En quelques mots, le chef du gouvernement applique une grille de lecture religieuse au conflit israélo-palestinien et rapproche ce conflit, pour d'obscures raisons, de la guerre en Afghanistan. Comme si la situation à Kaboul ou à Jérusalem était finalement comparable, en raison de la simple présence de musulmans dans ces régions.
Cette "boulette" du Premier ministre, qui a eu lieu le premier jour du ramadan, est passée inaperçue : les politiques se gaussaient de l'université d'été du PS tandis que les médias étaient sans doute trop occupés à commenter la rentrée scolaire, peser les cartables ou "enquêter" sur la grossesse de Rachida Dati...
Ce sont 5 millions de Francais musulmans qui pourraient s'estimer outragés d'être ainsi pointés du doigt comme des "opposants" potentiels avec le "reste de la planète"...dont, ipso facto, leur propre pays, la France.

Depuis l'embuscade qui a causé la mort de dix militaires français, les talibans sont revenus brutalement dans l'actualité -qu'ils n'avaient pourtant jamais vraiment quitté depuis l'invasion de l'Afghanistan fin 2001- et suivant leur point de vue, chaque commentateur les compare à d'autres groupes: des "résistants" pour leurs sympathisants, des "insurgés" pour les parties neutres, des "terroristes" pour l'Otan, des "nazis" pour Sarkozy (le 25 août dernier, quand il était en Indre-et-Loire pour commémorer le massacre de Français tués lors de la seconde guerre mondiale, le chef de l'Etat évoqué les talibans, "des barbares moyenâgeux, terroristes, ndlr). Fillon peut-il remporter la palme de l'outrance pour avoir relié le "monde musulman" et les talibans?

Est-ce là une simple confusion d'homme politique mal réveillé ou un lapsus révélateur et inquiétant pour notre politique étrangère? A vous de juger...

http://www.lepost.fr/article/2008/09/07/1259961_la-grosse-gaffe-de-fillon-nous-sommes-en-guerre-contre-l-islam.html
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 20:29

et voilà le recrutement de chair à canon pour la guerre-qu'on-sait-pas-quand-elle-finira

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/09/11/demain-vous-serez-soldats_1094099_3224.html?xtor=RSS-3224

principalement des jeunes qui n'ont pas fait d'étude, de milieu populaire, et qui rêvent d'aventures
bref, comme aux usa
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 20:37

hloben a écrit:

bref, comme aux usa
Bref comme partout dans le monde!
Revenir en haut Aller en bas
bestfriend



Nombre de messages : 237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 22:21

"Une rhétorique digne des partisans du choc des civilisations. Lapsus révélateur ou erreur sémantique?"

Lorsque Ben Laden a revendiqué après 1 mois de dénégations stupides les attentats du 11 septembre, c'est lui qui a donné pour 1er motif le fait de venger les palestiniens.

Le 11 septembre 2001, j'étais en déplacement professionnel et à l'hotel. Avant d'aller voir les reportages à la télévision, je vais chercher à manger à coté de l'hotel et tombe sur une épicerie arabe ouverte. J'achète sandwiches et boissons à l'épicier très sympathique et entend 2 jeunes magrébines qui discutent entre elles.
L'une racontant ce qu'elle a vu et exprimant son horreur et son incompréhesion, l'autre ayant déjà subi un lavage de cerveau et lui répondant "oui, mais les américains, ils aident les israëliens à tuer des palestiniens".
Rappelons qu'à l'époque l'administation Bush apportait déjà une aide de 350 millions de dollards par an à l'autonomie palestinienne.
On voit bien que pour une partie non négligeable des musulmans, le lien entre la palestine et le Jihad terroriste méné par Ben Laden ou d'autres est intimement lié. Le nier serait se comporter comme des autruches.
Revenir en haut Aller en bas
bestfriend



Nombre de messages : 237
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 22:24

bestfriend a écrit:
"Une rhétorique digne des partisans du choc des civilisations. Lapsus révélateur ou erreur sémantique?"

Lorsque Ben Laden a revendiqué après 1 mois de dénégations stupides les attentats du 11 septembre, c'est lui qui a donné pour 1er motif le fait de venger les palestiniens.

Le 11 septembre 2001, j'étais en déplacement professionnel et à l'hotel. Avant d'aller voir les reportages à la télévision, je vais chercher à manger à coté de l'hotel et tombe sur une épicerie arabe ouverte. J'achète sandwiches et boissons à l'épicier très sympathique et entend 2 jeunes magrébines qui discutent entre elles.
L'une racontant ce qu'elle a vu et exprimant son horreur et son incompréhesion, l'autre ayant déjà subi un lavage de cerveau et lui répondant "oui, mais les américains, ils aident les israëliens à tuer des palestiniens".
Rappelons qu'à l'époque l'administation Bush apportait déjà une aide de 350 millions de dollards par an à l'autonomie palestinienne.
C'est un exemple parmi tant d'autres (réactions plutôt festives en palestine et dans d'autres villes à l'annonce des attentats) qui illustre que pour une partie non négligeable des musulmans, le lien entre la palestine et le Jihad terroriste méné par Ben Laden ou d'autres est intimement lié. Le nier serait se comporter comme des autruches.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Jeu 11 Sep 2008 - 22:36

Ben Laden derrière le 11/9 ??

s'il en a plus tard loué les auteurs, Ben Laden n'a eu de cesse de nier être à l'origine des attentats dans les semaines qui ont suivies le 11 septembre 2001.

http://onegus.blogspot.com/2008/07/ben-laden-t-il-revendiqu-les-attentats.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 10:15

il ne faut pas croire sottement toutes les déclarations officielles de Ben Laden...
Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 10:33

hloben a écrit:
Ben Laden derrière le 11/9 ??

s'il en a plus tard loué les auteurs, Ben Laden n'a eu de cesse de nier être à l'origine des attentats dans les semaines qui ont suivies le 11 septembre 2001.

[url=http://onegus.blogspot.com/2008/07/ben-laden-t-il-revendiqu-les-attentats.html
http://onegus.blogspot.com/2008/07/ben-laden-t-il-revendiqu-les-attentats.html[/quote[/url]]

Oui enfin, l'honneteté de cet homme... Si Tapie est le diable et ne peut dire que mensonges et filouteries pour vous, faites preuve de cohérence voyons !
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 49
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 11:33

d0m1 a écrit:
il ne faut pas croire sottement toutes les déclarations officielles de Ben Laden...

alors que les autres déclarations...

hloben n'a invité personne à prendre ces propos pour argent comptant, sur ce que je lis. Et il n'est pas interdit jusqu'à plus ample informé de rappeler qu'une personne soupçonnée d'avoir commis un attentat a le droit de le nier alors que dans le même temps toutes les enquêtes judiciaires ont été interdites par les accusateurs.

Je vais essayer de retrouver les déclarations de ce général US en poste en Afghanistan qui déclarait que retrouver BEN LADEN était le dernier de ses soucis et qu'il était là pour tout autre chose. Il a été prié assez prestement de rectifier le tir le lendemain. Mais toujours pas de BEN LADEN sous la main. C'est dommage. Enfin McCAIN a déclaré à la télé qu'il savait comment le retrouver. Mais il ne le dira apparemment qu'après son élection...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 12:10

je ne dis pas que Ben Laden est à croire sur parole (d'ailleurs, je ne suis même pas sûre que le type barbu sur le film est bien lui... )
mais dire qu'il a revendiqué les attentats est faux... tout du moins, la vidéo que l'on nous a servi dit "oui"... mais lui a dit "non"
et je ne vois pas l'intérêt de faire une action terroriste si on ne la revendique pas.
il a dit apparemment "c'est génial !!!, mais c'est pas moi..."

je sais, notre ami jojo a dit aux talibans que ce n'était pas la peine de discuter ou de soumettre des preuves pour savoir si c'est lui, il savait que c'était lui... alors, fallait le livrer
entre temps, oussama les avait semé en mob'.

oui, je ne serais pas étonnée qu'on nous sorte une vidéo avec un type barbu avant les élections... en guise de film promotionnel pour ce cher mac-cain
alors c'est vrai ? ils ont retrouvé sa mob ?
nooon.... ils ont retrouvé dans une taverne afghane un casque... et il y avait encore des poils de barbe dedans
et avec une analyse adn, ils ont démontré que c'était bien son casque...

ils sont forts quand même...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7337
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 12:35

Ce n'est pas possible ,vous en êtes encore là ??

qui profite le crime ?
Les liens financiers occultes des Bush et des Ben Laden Les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 et les personnes informées de leurs intentions pouvaient anticiper certaines retombées économiques de cette attaque. Dès lors, ils pouvaient engager des manœuvres spéculatives sur les compagnies aériennes propriétaires des avions détournés, sur les sociétés ayant leur siège social dans les tours jumelles du World Trade Center, et sur les assurances concernées. Ils pouvaient aussi anticiper une probable baisse générale de l’ensemble des valeurs cotées en Bourse. Pour ce faire, ils devaient spéculer à la baisse en achetant non pas des actions, mais des "puts", c’est-à-dire des "options de vente".

L’identification des initiés ne représente pas seulement un enjeu en matière de fraude boursière, mais surtout un moyen d’établir, directement ou indirectement, l’identité des auteurs des attentats et de leurs complices


Délits d’initiés

Au lendemain des attentats, des manœuvres caractéristiques du " délit d’initié " ont été constatées dans les six jours précédents l’attaque [1]. L’action United Airlines (compagnie propriétaire des avions qui se sont écrasés sur la tour sud du WTC et à Pittsburg) a artificiellement chuté de 42 %. Celle d’American Airlines (compagnie propriétaire de l’appareil qui s’est écrasé sur la tour nord du WTC, et de celui qui se serait écrasé sur le Pentagone) a chuté de 39 %. Aucune autre compagnie aérienne dans le monde n’avait fait l’objet de manœuvres comparables, à l’exception de KLM Royal Dutch Airlines. De sorte que l’on peut déduire qu’un avion de la compagnie hollandaise avait probablement été choisi pour faire l’objet d’un cinquième détournement.
Des agissements identiques ont été constatés sur les options de vente des titres de Morgan Stanley Dean Witter & Co qui ont été multipliées par douze dans la semaine précédant les attentats. Or, cette société occupait vingt-deux étages du WTC. De même pour les options de vente sur les actions du premier courtier en Bourse du monde, Merrill Lynch & Co, dont le siège social se trouve dans un immeuble voisin menacé d’écroulement, qui ont été multipliées par vingt-cinq. Et surtout pour les options de vente sur les actions des assureurs impliqués : Munich Re, Swiss Re et Axa.
La Commission de contrôle des opérations boursières de Chicago a été la première à donner l’alerte. Elle a constaté qu’à la Bourse de Chicago, les initiés avaient réalisé 5 millions de dollars de plus-values sur United Airlines, 4 millions de dollars sur American Airlines, 1,2 millions de dollars sur Morgan Stanley Dean Witter & Co et 5,5 millions de dollars sur Merrill Lynch & Co.
Les autorités de contrôle de chaque grande place boursière recensent les plus-values réalisées par les initiés. Les investigations sont coordonnées par l’Organisation internationale des commissions de valeurs (IOSCO) [2]. Le 15 octobre, elle a tenu une vidéo-conférence où les autorités nationales ont présenté leurs rapports d’étape. Il apparaît que les plus-values illicites porteraient sur des centaines de millions de dollars, constituant le " plus important délit d’initié jamais commis ".
Il a été possible d’établir que la majeure partie des transactions avait été " portée " par la Deutsche Bank et sa filiale américaine d’investissements, Alex. Brown [3]. Cette société était dirigée, jusqu’en 1998, par un personnage haut en couleurs, A. B. Krongard. Capitaine des Marines, féru de tir et d’arts martiaux, ce banquier est devenu conseiller du directeur de la CIA et, depuis le 26 mars, numéro trois de l’Agence de renseignement américaine. Compte tenu de l’importance de l’investigation et de l’influence d’A. B. Krongard, on aurait pu penser qu’Alex. Brown aurait coopéré sans difficulté avec les autorités pour faciliter l’identification des initiés. Il n’en a rien été.
De même, on aurait pu penser que la révélation par Ernest Backes [4], il y a quelques mois, de l’existence d’enregistrements des principales transactions interbancaires par deux organismes de clearing aurait facilité la traque des enquêteurs. Là encore, il n’en a rien été.
Tout se passe donc comme si, malgré les déclarations bellicistes des dirigeants occidentaux, on avait renoncé à mener les investigations jusqu’à leur terme et que l’on avait rapidement déclaré forfait : même lorsque la paix du monde est en jeu, l’opacité des paradis fiscaux ne permettrait pas de " tracer " les transactions et de remonter aux criminels.
Au demeurant, les initiés ont prudemment renoncé à percevoir 2,5 millions de dollars de plus-values sur American Airlines qu’ils n’avaient pas eu le temps d’encaisser avant que l’alerte ne soit donnée.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7337
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 12:40

(Suite)

La fortune d’Oussama Ben Laden

Parallèlement, des investigations poussées ont été conduites pour déterminer l’étendue de la fortune d’Oussama Ben Laden, commanditaire présumé des attentats, et pour repérer les sociétés qu’il contrôle. Diplômé en management et en économie de la King Abdul Aziz University, Oussama Ben Laden est un homme d’affaires avisé. Dès 1979, il fut sollicité par son tuteur, le prince Turki al-Fayçal al-Saud (directeur des services secrets saoudiens de 1977 à août 2001), pour gérer financièrement les opérations secrètes de la CIA en Afghanistan. En quelques années, la CIA investit 2 milliards de dollars en Afghanistan pour faire échec à l’URSS, faisant de ces opérations les plus coûteuses jamais engagées par l’Agence.
En 1994, alors qu’il était devenu l’ennemi public des États-Unis et qu’il avait été déchu de sa nationalité saoudienne, Oussama Ben Laden hérita d’environ 300 millions de dollars, correspondant à sa part au sein du Saudi Binladen Group (SBG) [5].
Cette holding, la plus importante d’Arabie saoudite, réalise la moitié de son chiffre d’affaires dans le bâtiment et les travaux publics, et l’autre moitié dans l’ingénierie, l’immobilier, la distribution, les télécommunications et l’édition. Elle a formé une société suisse d’investissements, la SICO (Saudi Investment Company), qui a créé plusieurs sociétés avec des filiales de la National Commercial Bank saoudienne. Le SBG détient d’importantes participations dans General Electric, Nortel Networks et Cadbury Schweppes. Le SBG est représenté aux États-Unis pour ses activités industrielles par Adnan Khashoggi (ex-beau-frère de Mohammed al-Fayed), tandis que ses avoirs financiers sont gérés par le Carlyle Group. Jusqu’en 1996, les montages des filiales du SBG étaient préparés à Lausanne par son conseiller, le banquier nazi François Genoud [6]. Le SBG est indissociable du régime wahhabite, au point d’avoir longtemps été le contractant officiel et unique pour la construction et la gestion des lieux saints du royaume, Médine et La Mecque. De même, il a remporté la majorité des marchés BTP de construction des bases militaires US en Arabie Saoudite et de reconstruction du Koweït après la guerre du Golfe. Le groupe a été fondé en 1931 par le patriarche, cheikh Mohammed Ben Laden. Après son décès accidentel, en 1968, son fils aîné, Salem, lui a succédé. Celui-ci est décédé à son tour dans un " accident " d’avion survenu au Texas, en 1988. Désormais, le SBG est dirigé par Bakr, le deuxième fils du fondateur.
Bien que le SBG déclare avoir rompu tout lien avec Oussama Ben Laden depuis 1994, de nombreux auteurs, distinguant le droit positif du droit coutumier, prétendent que le leader intégriste continue à exercer une autorité morale sur lui et à percevoir des dividendes.
Oussama Ben Laden [7] a investi son héritage dans la création de plusieurs banques, sociétés agroalimentaires et de distribution au Soudan. Parmi celles-ci, il a placé 50 millions de dollars dans l’Al-Shamal Islamic Bank, dont la Tadamon Islamic Bank (logo ci-dessous à droite) est l’autre actionnaire de référence. Par ce biais, Oussama Ben Laden est le partenaire financier du ministère des Affaires sociales des Émirats Arabes Unis et de la Dar al-Maal al-Islami (DMI, cf. logo ci-contre à gauche) que le prince Mohammad Al-Faisal Al-Saud utilise pour financer au nom de l’Arabie Saoudite l’ensemble des mouvements wahhabites dans le monde. Oussama Ben Laden est également réputé détenir des parts dans la Dubaï Islamic Bank de Mohammed Khalfan Ben Kharbash, ministre des Finances des Émirats Arabes Unis. D’abord avec l’appui du colonel Omar Hassan el-Béchir, puis d’Hassan el-Tourabi, il développa diverses compagnies au Soudan, construisant un aéroport, des routes, installant un pipe-line et contrôlant la majeure partie de la production de gomme arabique. Malgré ces réalisations, il fut expulsé du Soudan en 1996. Par ailleurs, Oussama Ben Laden aurait été actionnaire du laboratoire pharmaceutique d’Al-Shifa, suspecté par les États-Unis de préparer des armes chimiques et bombardé à ce titre, en 1998. Enfin, il est suspecté de jouer un rôle central dans le commerce international de l’opium dont l’Afghanistan est le premier producteur mondial.
Oussama Ben Laden exerce une autorité spirituelle sur de puissantes associations caritatives musulmanes, dont principalement l’International Islamic Relief Organisation (IIRO) et la Fondation du beau-frère du roi Fahd, Abdul Aziz al-Ibrahim.
Si l’on ajoute à ces avoirs des stocks d’armes de la première guerre d’Afghanistan qu’Oussama Ben Laden aurait pu conserver, sa fortune peut être évaluée dans une fourchette de 300 à 500 millions de dollars. On est donc bien loin des 6 milliards de dollars évoqués par certaines personnalités politiques.
Quoi qu’il en soit, aucun élément n’a été relevé qui permette de relier les sociétés contrôlées par le leader intégriste aux délits d’initiés du 11 septembre.

Les partenaires financiers d’Oussama Ben Laden

Deux personnalités de premier rang paraissent omniprésentes dans les sociétés d’Oussama Ben Laden : Cheikh Khaled Salim Ben Mahfouz et Saleh Idris.
Selon la revue Forbes
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7337
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 12:41

(Suite)

Les partenaires financiers d’Oussama Ben Laden

Deux personnalités de premier rang paraissent omniprésentes dans les sociétés d’Oussama Ben Laden : Cheikh Khaled Salim Ben Mahfouz et Saleh Idris.
Selon la revue Forbes, Khaled Ben Mahfouz détient la 251ème fortune mondiale, évaluée à 1,9 milliards de dollars. Son père avait fondé la principale banque saoudienne, la National Commercial Bank (photographie ci-contre : le siège de la NCB à Djeddah), qui a créé diverses sociétés avec la SICO du Binladen Group. Sa sœur a épousé Oussama Ben Laden [8]. Jusqu’en 1996, les Ben Mahfouz, comme les Ben Laden, recouraient aux conseils du banquier nazi François Genoud pour les montages de leurs filiales. Khaled Ben Mahfouz dispose d’une résidence à Houston (Texas) et, avec le soutien de la famille Bush, a acheté une partie de l’aéroport de la ville pour sa convenance personnelle. Il possède des sociétés dans le monde entier.
Bien que partenaires réguliers d’Oussama Ben Laden, Khaled Ben Mahfouz est un homme d’affaires respecté sur les places financières internationales. La chose est d’autant plus troublante, qu’il fut au cœur du principal scandale bancaire du début des années 90, le crack de la BCCI [9].
La Bank of Credit and Commerce International (BCCI) était un établissement anglo-pakistanais présent dans soixante-treize pays. Elle était conjointement détenue par trois grandes familles : les Gokal (Pakistan), les Ben Mahfouz (Arabie saoudite) et les Geith Pharaon (Abu Dhabi).
Elle fut utilisée par Ronald Reagan pour corrompre le gouvernement iranien pour qu’il retarde la libération des otages américains de l’ambassade de Téhéran et saboter ainsi la fin de la présidence de Jimmy Carter (opération dite " October Surprise "). Puis, sous l’impulsion de l’ex-directeur de la CIA et vice-président George Bush (père), l’administration Reagan utilisa encore la BCCI pour faire transiter les dons saoudiens aux Contras du Nicaragua, et pour faire transiter l’argent de la CIA vers les Mujahidines en Afghanistan. La BCCI est également impliquée dans les trafics d’armes du trader syrien Sarkis Sarkenalian, dans le scandale Keatinga aux USA, dans les affaires du trader Marc Rich, dans le financement du groupe Abu Nidal, etc. En définitive, la banque sombra lorsqu’il fut établi qu’elle blanchissait aussi l’argent du Cartel de Medellin. Elle grugea un million de petits déposants lorsqu’elle ferma ses portes.
Le fait que la BCCI a pu être manipulée, sinon créée, par la CIA ne doit pas surprendre. Il existe une longue tradition bancaire dans les services secrets américains depuis la fondation de l’OSS par des juristes d’affaires et des courtiers de Wall Street. Deux anciens directeurs de la CIA, Richard Helms et William Casey, ont travaillé à la BCCI, ainsi que deux prestigieux agents d’influence de la CIA, Adnan Khashoggi et Manucher Ghobanifar (les principaux traders de l’Irangate). Sans parler de Kamal Adham (beau-frère du roi Fayçal et chef des services secrets saoudiens jusqu’en 1977), du prince Turki al-Fayçal al-Saud (chef des services secrets saoudiens de 1977 à août 2001) et d’Abdul Raouf Khalil (directeur adjoint des services secrets saoudiens).
Pour mémoire, on notera que la BCCI semble avoir aussi joué un rôle occulte en France. Elle aurait notamment servi à masquer le transfert de technologie nucléaire américano-français vers le Pakistan et à payer la libération d’otages. Un homme d’affaires des Hauts-de-Seine, proche de Charles Pasqua, a été inculpé à l’étranger pour son rôle à la BCCI, indépendamment de ses mises en examen en France dans l’affaire Elf-Thinet. Trois ans après la déconfiture de la banque, ce sont ses anciens dirigeants qui jouèrent les intermédiaires lors de la passation du contrat Sawari-II et organisèrent un système de rétrocommissions censé financer la campagne présidentielle d’Edouard Balladur. Les interrogations soulevées par cette vente de vedettes à l’Arabie Saoudite conduisirent Jacques Chirac, dès son arrivée à l’Élysée, à faire placer sur écoute l’ancien ministre de la Défense d’Edouard Balladur, François Léotard.
La BCCI travaillait en étroite collaboration avec la SICO [10], filiale suisse d’investissement du Saudi Ben Laden Group, et l’on remarquait parmi ses administrateurs, l’un des frères d’Oussama Ben Laden, Salem.
Un an avant sa banqueroute, la BCCI servit à monter une vaste opération d’enrichissement illicite de George Bush Jr, alors directeur d’une petite société pétrolière, Harken Energy Corporation. Harken emporta les concessions pétrolières du Bahrein, comme rétrocommission des contrats américano-koweïtiens négociés par le président George Bush père [11]. Khaled Ben Mahfouz était actionnaire d’Harken à hauteur de 11,5 %. Ses actions étaient " portées " par l’un de ses fondés de pouvoir, Abdullah Taha Bakhsh. Tandis que l’un des frères d’Oussama Ben Laden, Salem, était représenté au conseil d’administration d’Harken par son fondé de pouvoir américain, James R. Bath.
Tenu pour solidairement responsable de la faillite de la BCCI, Khaled Ben Mahfouz fut inculpé aux États-Unis, en 1992. Il parvint à faire lever les charges à son encontre, en 1995, à l’issue d’une transaction avec les créanciers de la banque d’un montant de 245 millions de dollars.
Saleh Idris, quant à lui, est le directeur de la Saudi Sudanese Bank, filiale soudanaise de la National Commercial Bank de Khaled Ben Mahfouz. Il était l’associé d’Oussama Ben Laden dans l’usine pharmaceutique d’Al-Shifa. Au Royaume-Uni, Salah Idris est actionnaire majoritaire d’IES Digital Systems, une importante société produisant des matériels de surveillance high-tech.
La baronne Cox s’est étonnée la semaine dernière à la Chambre des Lords qu’IES Digital Systems, assure actuellement la sécurité des sites gouvernementaux et militaires britanniques les plus sensibles [12].

De la BCCI au Carlyle Group

Les principaux responsables et clients de la BCCI se retrouvent aujourd’hui dans le Carlyle Group, un fonds de placement créé en 1987, soit quatre ans avant la déconfiture de la banque. Carlyle gère aujourd’hui un portefeuille de 12 milliards de dollars. Il détient des participations majoritaires dans Seven Up (qui assure la mise en bouteille pour Cadbury Schweppes), Federal Data Corporation (qui a par exemple équipé la Federal Aviation Administration de son système de surveillance du trafic aérien civil) et United Defence Industries Inc. (le principal équipementier des armées américaines, turques et saoudiennes). À travers les sociétés qu’il contrôle, le Carlyle Group arrive au 11ème rang des compagnies d’armement américaines.
En 1990, le Carlyle Group a été mis en cause dans une affaire d’extorsion de fonds. Un lobbyiste du Parti républicain, Wayne Berman, avait racketté des fonds de retraite américains pour financer les campagnes électorales des Bush, l’un de ces fonds avait accepté de verser 1 million de dollars au Carlyle Group pour obtenir un contrat public dans le Connecticut.
The Carlyle Group gère l’essentiel des placements financiers du Saudi Binladen Group.
Parmi ses dirigeants, on trouve Sami Mubarak Baarma, le fondé de pouvoir au Royaume-Uni de Khaled Ben Mahfouz, et Talat Othmann, un ancien administrateur de Harken Energy Corporation, la société qui permit à George Bush Jr de s’enrichir illégalement.
Le Carlyle Group est présidé par Frank C. Carlucci (ancien directeur adjoint de la CIA, puis secrétaire à la Défense). Il est conseillé par James A. Baker III (ancien chef de cabinet du président Reagan, puis secrétaire au Trésor, enfin secrétaire d’État sous Georges Bush père) et Richard Darman (ancien directeur du Budget).
Pour le représenter à l’étranger, le Carlyle Group a recours à John Major [13] (ancien Premier ministre britannique) et Georges Bush père [14] (ancien directeur de la CIA, puis président des États-Unis).
En France, le Carlyle Group est devenu l’actionnaire de référence du Figaro (cf. RV 99/0422) [15].
***
Contrairement à une idée reçue, Oussama Ben Laden n’est pas seulement un sous-traitant de la CIA, employé pour combattre le nationalisme arabe, puis l’URSS, au nom de l’islam radical. Il a été - et sa famille reste - l’un des principaux partenaires financiers de la famille Bush.
S’il est exact, comme le prétendent de nombreux officiels américains, que la famille Ben Laden continue à entretenir des relations avec Oussama et à financer ses activités politiques, alors le Carlyle Group, qui gère les placements financiers du Saudi Binladen Group, serait nécessairement impliqué dans les délits d’initiés. Georges Bush père serait alors l’un des heureux bénéficiaires des manœuvres boursières du 11 septembre 2001.


Revenir en haut Aller en bas
Floran

avatar

Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 13:15

Après ce déluge de documents... On fait quoi?

On se retire de dame Afghan? On reste? On met encore plus de moyens?
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 49
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 14:49

hloben a écrit:


oui, je ne serais pas étonnée qu'on nous sorte une vidéo avec un type barbu avant les élections... en guise de film promotionnel pour ce cher mac-cain
alors c'est vrai ? ils ont retrouvé sa mob ?
nooon.... ils ont retrouvé dans une taverne afghane un casque... et il y avait encore des poils de barbe dedans
et avec une analyse adn, ils ont démontré que c'était bien son casque...

ils sont forts quand même...

C'était la mobylette du mollah Omar...(enfin je dis ça, je ne sais pas qui avait procédé à l'immatriculation).

Pour sa part, Ben Laden avait quitté Kaboul avant l'intervention US avec une colonne de plus de cinquante véhicules. Mais ils n'ont pas réussi à le localiser. Alors que l'autre avec sa mobylette ils ont fini par mettre la main dessus. Sans doute un effet d'optique.


@Sapa : je trouve tes liens parfois très intéressants mais ce serait sympa de citer les références. Parce que là, il y a apparemment des numéros renvoyant à des notes en bas de page que tu as oublié de reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 14:52

Ah! bon? ils ont choppé le Mollah Omar et sa mob? je ne savais pas! scratch
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 49
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 14:54

juju41 a écrit:
Ah! bon? ils ont choppé le Mollah Omar et sa mob? je ne savais pas! scratch

il m'avait bien semblé avoir vu passer ça mais je vais vérifier ; c'est peut-être une erreur, je ne suis pas certain.

EDIT ah non autant pour moi, en fait il avait été encerclé par un millier d'hommes mais il a réussi à s'échapper en moto incognito avec 4 ou 5 copains à lui...c'est pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 15:02

c'est à cause du sable... ça fout en l'air la mécanique...
les véhicules us n'y sont pas habitués, pas autant en tout cas que les motobécanes des talibans ultra puissantes...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 15:20

ils sont doués pour la mécanique, avec 3 bouts de ficelles, ils te font une bécane de compète...
je savais bien que le Mollah Omar avait niqué les US...n'a qu'un oeil mais ça vaut tous les big brother et toutes les Graandes oreilles!
Revenir en haut Aller en bas
capitole



Masculin Nombre de messages : 1104
Age : 49
Localisation : paris
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 15:33

D'après mes sources, la mobylette aurait ensuite été empruntée par un certain Jean S. qui l'aurait utilisée pour s'enfuir après un accident de circulation en région parisienne.

L'affaire serait en voie d'être étouffée par les milieux judiciaires.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Afghanistan   Ven 12 Sep 2008 - 15:49

Mollah Omar, il a été formé par un certain Mc Gyver, pendant la guerre entre l'urss et l'afghanistan...
comme quoi, c'est la faute des usa encore une fois ...

D'ailleurs ce sont des élève doués les talibans, avec qq cutters et qq cours d'aviation sur des coucous, ils te font exploser 3 tours (les 2 jumelles, et celle d'à côté), le pentagone...

bon, certains pilotes étaient des anciens vétérans qui n'avaient pas froid aux yeux... mais c'est drôlement costaud un taliban (c'est à cause du régime : que de la viande maigre et jamais de charcuterie !!!)... et quand ça te regarde avec ces petits yeux vicieux et son cutter 18mm, ben ça fait trembler rambo !
je vous le dis : c'est le goût pour le saucisson sec qui causera la chute de la civilisation occidentale
trop gras, trop salé comme viande...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Lun 22 Sep 2008 - 14:36

Illusions guerrières, par Robert Fisk

22 septembre 2008


Au début de cet autre voyage vers la nuit qu’est « Au cœur des ténèbres », Conrad décrit une canonnière qui s’obstine dérisoirement à bombarder la jungle impénétrable d’une côte africaine. Impuissance des puissantes nations, constate Robert Fisk. Deux siècles après l’aventure coloniale, l’occident est à nouveau victime de la même illusion et du même mensonge : ceux d’une mission civilisatrice dont les hauts faits s’écriraient à la pointe du fusil. Mais la victoire annoncée comme acquise en 2001 en Afghanistan se dérobe toujours plus, tout aussi insaisissable qu’elle l’était hier pour l’armée Soviétique ou aujourd’hui en Irak pour les USA. Il faut le répéter, encore et toujours. La guerre n’est pas la solution. La guerre c’est le problème.

Par Robert Fisk, The Independent, 20 septembre 2008



la suite ici

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2186
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Mar 23 Sep 2008 - 9:09

AFGHANISTAN:
La faim risque de pousser les Afghans dans les rangs des talibans
Anand Gopal

KABOUL, 22 septembre (IPS) - A l’approche de l’hiver des millions d’Afghans, déjà confrontés à des problèmes d’approvisionnement en nourriture, risquent de souffrir de la faim, préviennent plusieurs organisations d’aide internationales. Elles appellent les donateurs à agir au plus vite, afin que la population – poussée par la faim – ne rejoigne pas les rangs des talibans.


Zayainullah, âgé de 11 ans, passe toutes ses journées à mendier dans les rues de Kaboul. Son ventre arrondi témoigne déjà des premiers signes évidents de malnutrition. "Nous n’avons pas assez de nourriture et ma tante m’a prévenu qu’il fallait que je ramène assez d’argent pour acheter du pain", explique-t-il. "On a toujours eu des problèmes pour acheter de la nourriture, mais c’est aujourd'hui c'est pire", dit-il.

La sécheresse, la rudesse de l’hiver passé, la hausse des prix des denrées alimentaires sur le marché mondial et les problèmes d’approvisionnement font que l’Afghanistan s’apprête à affronter une véritable disette cet hiver, qui risque de se transformer en catastrophe humanitaire, prévient l’organisation Oxfam.

"Près de cinq millions d’Afghans sont déjà confrontés à des problèmes d’approvisionnement en nourriture", rappelle l’organisation, qui souligne que cette crise alimentaire risque d’être l’une des plus graves de ces vingt dernières années. En outre, une grande partie des Afghans ne peuvent se nourrir à leur faim, car 42% de la population du pays vit sous le seuil de pauvreté, avec moins de 10 dollars par mois, selon le Bureau central afghan de statistiques.

La faim pousse aussi à l’exil

Dans la province de Badghis, au nord-ouest du pays, près de 80% de la population est menacée par la faim, selon des responsables locaux. "Des milliers de familles ont quitté la région au cours des derniers mois", constate Muhammad Yaqoob, un élu local. "Les plus jeunes partent chercher du travail et de la nourriture en Iran, mais beaucoup meurent en cours de route", ajoute-t-il. Dans la province de Faryab, au nord, à la frontière avec le Turkménistan, la sécheresse a tué une grande partie du bétail et les paysans les plus pauvres préfèrent vendre leurs bêtes pour une bouchée de pain plutôt que de les perdre. A Ghazni, dans l’est du pays, les conditions de vie de la population se sont tellement détériorées que, le printemps dernier, les habitants ont dû manger de l’herbe pour survivre.

Pour venir en aide à la population afghane, les agences d’aides lancent donc un appel urgent à la communauté internationale. "Il s’agit d’une course contre la montre. La communauté internationale doit réagir au plus vite avant que l’hiver ne vienne accentuer la situation", soulignent les responsables d’Oxfam et du Programme alimentaire mondial (PAM).

En juillet dernier, le Pam et le gouvernement afghan avaient lancé un appel de fonds conjoint de 404 millions de dollars (277 millions d’euros) à la communauté internationale. Jusqu’à présent, seul un quart de cette somme a pu être réuni, souligne le programme des Nations Unies.

L’aide aux populations qui souffrent de la faim est également un rempart contre la montée de l’intégrisme dans le pays. Le district d’Ajristan, par exemple, qui est situé dans la province de Ghazni, où la population a été durement confrontée au manque de nourriture, est à présent un bastion contrôlé par les talibans, souligne Fazel Wali, un habitant de la région.

Une grande partie de l’aide destinée à l’Afghanistan transite par le Pakistan et est parfois retenue à la frontière. D’après Ali Mahrammi de la Chambre de Commerce afghane, 70% des importations de céréales transitent par le Pakistan. "Les autorités pakistanaises prétendent qu’elles doivent fermer de temps en temps leur frontière pour éviter une hausse des prix dans leur propre pays, mais je pense qu’il s’agit davantage d’une manœuvre destinée à affaiblir le régime en place à Kaboul", estime ce dernier. (FIN/IPS/2008) MDG1

http://www.ipsnouvelles.be/news.php?idnews=9940
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Mar 23 Sep 2008 - 9:11

Comment sortir d’Afghanistan, par Alain Gresh
22 septembre 2008Pour Alain Gresh

, à l’image de ce que la commission Gates avait suggéré pour l’Irak, la seule solution pour sortir du conflit Afghan consiste à réunir les bélligérants autour d’une table de négociation sous l’égide de l’ONU en impliquant les puissances régionales. Mais en aucun cas « ajouter la guerre à la guerre » n’apportera la solution.


Alain Gresh, 20 septembre 2008

La critique la plus commune à toute proposition de sortie d’Afghanistan, comme celle formulée sur ce blog, est : on ne peut laisser le pays sombrer dans la guerre civile. Comme pour l’Irak, on pourrait répondre que le pays est déjà en guerre civile. Mais on ne peut en rester là. Il est clair qu’un retrait précipité des troupes étrangères d’Afghanistan, sans négociations, risquerait d’accroître le chaos.

Alors, que peut faire la France ? Elle pourrait faire des propositions, y compris aux Etats-Unis. Si celles-ci étaient refusées, elle serait alors libre de se désengager militairement.

L’idée que l’on devrait se consacrer d’abord à la reconstruction, à l’aide économique, n’est malheureusement plus d’actualité. Le niveau des combats et l’insécurité qui règnent dans le pays rendent toute entreprise de reconstruction sans solution politique illusoire.

La mission internationale en Afghanistan est légitimée par une résolution du Conseil des Nations unies. Il faudrait d’abord redonner à cette institution le dernier mot sur ce qui se passe dans ce pays.

Le Conseil de sécurité pourrait annoncer que, d’ici à un an, les troupes étrangères devraient avoir quitté l’Afghanistan.

Durant cette période intérimaire :

suite ici
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2190
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Afghanistan   Mer 1 Oct 2008 - 9:34

pendant ce temps là, le Mollah omar va bientôt se pavaner au gouvernement...bien la peine de direr qu'on est venu se battre pour débarasser l'Afghanistan du régime Honni des talibans...j'attend sle jour, où morin serrera la main de Mollah Omar... ce jour là, on pourra dire que nos soldats sont vraiment morts pour rien...

Karzaï tend la main aux talibans


Afghanistan. Le Président a demandé à l’Arabie Saoudite de jouer les médiateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Afghanistan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Afghanistan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plus de 1.000 soldats étrangers morts en Afghanistan depuis 2001
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» En Afghanistan on utilise des enfants pour poser des bombes.
» Afghanistan, « Web documentaire »
» vendredi, 16 juillet 2010 - Scontri in Afghanistan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: