Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Crise Financière et économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 23 Oct 2008 - 14:30

Une rafale de mauvaises nouvelles touche les marchés de plein fouet


"On est passé d'une crise de liquidité à un effet de contagion à l'économie à partir de la semaine dernière", selon Yves Marçais, vendeur d'actions chez Global Equities.
Alors que les risques de récession se précisent en Europe, les marchés émergents, de l'Argentine à la Thaïlande, suscitent aussi l'inquiétude. "Tous les moteurs de la croissance s'éteignent les uns après les autres", s'est-il alarmé.
L'Allemagne, première économie européenne, a reconnu jeudi que le ralentissement mondial affecte durement ses exportations, le pilier de sa croissance.
Constat similaire au Japon, qui a annoncé un plongeon de 94% de son excédent commercial en septembre, avec une baisse marquée de la demande venue d'Amérique du Nord et d'Europe.
Signe supplémentaire d'un ralentissement du commerce, toujours étroitement lié à la santé de l'économie: le trafic maritime mondial ralentit nettement, et le coût moyen du transport en vrac de matières sèches a plongé de 85% depuis son pic de mai.
Les commandes industrielles de la zone euro ont d'ailleurs baissé de 6,6% sur un an en août. Mesure la plus large des échanges avec l'extérieur, le déficit des comptes courants de la zone s'est fortement creusé à -8,4 milliards d'euros en août, après -1,8 milliard en juillet.

En France, le moral des industriels a chuté à son plus bas depuis décembre 1993.
Sans surprise, les résultats des entreprises ont reflété ces mauvaises nouvelles, démontrant que la crise n'était pas cantonnée à la sphère financière.
Coup sur coup, les marchés ont encaissé une baisse du bénéfice trimestriel de Sony (-72% sur un an), une chute des perspectives de croissance d'Air-France-KLM et des inquiétudes du groupe automobile italien Fiat qui attend cette année des résultats dans le bas de sa fourchette de prévisions.
Dans ce contexte morose, les quelque groupes qui arrivent à maintenir ou renforcer leur activité voient leur titre rebondir, à l'image du fabricant de verres ophtalmiques Essilor et du groupe de gaz industriels Air Liquide à la Bourse de Paris, ou bien de Nestlé à Zürich.
Au moment où la crise financière se propage à toute l'économie, les banques ne voient toujours pas le bout du tunnel.
L'américaine Goldman Sachs s'apprête à supprimer 10% de ses effectifs, soit plus de 3.000 emplois, selon le Wall Street Journal.
La deuxième banque helvétique, Credit Suisse, a annoncé une perte nette de 1,26 milliard de francs suisses au troisième trimestre. Les résultats de la banque d'affaires du groupe ont été plombés par une nouvelle dépréciation d'actifs de 2,4 milliards de francs suisses.
D'une façon générale, les activités bancaires internationales ont enregistré au deuxième trimestre leur plus forte chute depuis dix ans, a souligné jeudi la Banque des règlements internationaux, donnant la mesure de la crise.

Dans ce contexte, la belle unité dont a fait preuve l'Europe dans l'urgence face à la crise financière semble se fissurer face à l'idée d'un plan de relance économique qui divise Paris et Berlin.
Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi la création d'un "fonds public d'intervention", un fonds souverain à la française qui pourra "intervenir massivement" en faveur des "entreprises stratégiques" en difficulté.
Mais l'Allemagne a déjà catégoriquement rejeté un tel dispositif au niveau européen, proposé mardi par le président français. Elle a également accueilli avec scepticisme l'idée française d'un "gouvernement économique" de la zone euro.
La monnaie européenne, pénalisée par les craintes de récession en Europe, évoluait jeudi autour de 1,28 dollar, très loin de son record de 1,60 dollar atteint en juillet.
Les pays émergents sur lesquels certains analystes comptaient pour soutenir la croissance mondiale, sont ébranlés eux-aussi. Plusieurs pays en manque de liquidités commencent à appeler le FMI à l'aide, comme le Pakistan, le Bélarus, l'Ukraine et la Hongrie.
Les marchés de Sao Paulo et Buenos Aires se sont effondrés de plus de 10% mercredi réagissant négativement à l'annonce du plan argentin de nationalisation du système privé de retraites.
La réunion des principaux pays exportateurs de pétrole (Opep) vendredi à Vienne, qui doivent décider d'une baisse de leur production pour stabiliser les cours du brut, ne fait qu'ajouter à la nervosité des opérateurs boursiers.
L'or noir a chuté de moitié depuis ses sommets à 147 dollars en juillet.
L'annonce mercredi d'un sommet international sur la crise le 15 novembre à Washington n'a apparemment pas pesé lourd face aux inquiétudes des investisseurs.

Cette réunion est "une condition nécessaire mais pas suffisante" pour permettre le retour de la confiance sur les marchés financiers, a relativisé Michel Camdessus, ancien directeur général du FMI.
Symbole de la mobilisation mondiale, la Chine a souligné jeudi "l'importance" de cette proposition de sommet, sans cependant confirmer sa participation.
Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a de son côté appelé jeudi au soutien de la Chine et du reste de l'Asie, pour répondre à la situation "sans précédent" créée par la crise financière.
"Nous avons besoin de l'Asie et plus particulièrement de pays comme la Chine, l'Inde et le Japon", a déclaré M. Barroso à Pékin, à la veille de l'ouverture du sommet Asie-Europe (Asem).

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 23 Oct 2008 - 14:53

La chine ne peut se permettre d'ignorer la crise aus Etats-Unis


les USA sont carrément coincés par la Chine, qui elle même ne peut pas se débarasser des Bons du Trésor, sous peine de perdre beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 23 Oct 2008 - 19:59

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 23 Oct 2008 - 20:07

Mis à Jour le : 23 octobre 2008 19:44
Crise : l’onde choc de la Hongrie et ses conséquences, par Michel Santini

23 octobre 2008


Le Suisses scrutent l’horizon et y voient, avec appréhension, l’annonce de très fortes turbulences dont les ondes de choc sont susceptibles de traverser de part en part l’ensemble de l’Union Européenne. La masse globale de prêts consentis en Franc Suisse hors de Suisse étant estimée à 500 milliards d’Euros, une secousse provoquée par le défaut de paiement de ces débiteurs subprimes "nouvelle vague " d’Europe Centrale ébranlerait l’Autriche, la Suisse, l’Italie et la Grèce en même temps que l’ensemble de la région d’Europe Centrale et Balkanique...

Par Michel Santi, Gestion Suisse, 22 octobre 2008
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 23 Oct 2008 - 23:16

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 8:25

Le Pakistan risque de sombrer dans l’anarchie (VO)

23 octobre 2008


« Le Pakistan traverse la plus grave crise de son histoire » écrit Nawaz Sharif, le leader de l’opposition, tandis que Imran Khan redoute que ne s’installe l’« anarchie » et décrit ainsi la situation : « comment s’effondre un pays ? L’incertitude s’accroît, l’économie collapse, plus de gens sont mis à la rue, l’inflation est de 25 ou 30%. Puis le cours de la roupie chute. » Au Pakistan, l’électricité est coupée plusieurs heures par jour, le prix des aliments de base a doublé, et la devise a perdu un tiers de sa valeur depuis le début de l’année.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 12:38

AIG aurait englouti les trois quarts du prêt de 123 milliards de dollars


(AOF) - American International Group aurait utilisé les trois quarts du prêt d'Etat de 123 milliards de dollars destiné à sauver la compagnie de la faillite, selon les informations du Washington Post. Hier, le montant total des emprunts de l'ex numéro un mondial de l'assurance aurait atteint 90,3 milliards de dollars. La semaine dernière, AIG avait emprunté au total 83 milliards de la ligne de crédit fédérale, contre 68 milliards la semaine précédente.

Mercredi, le nouveau patron d'AIG a même lancé un avertissement, estimant que les fonds mis à disposition par le gouvernement pourraient ne pas se révéler suffisants pour maintenir AIG en dehors de la faillite.


http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_societes.phtml?&symbole=1rPAAIG&news=6013439
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 13:02

Crise financière : la panique pourrait forcer les Bourses à fermer (Nouriel Roubini)


(Boursier.com) -- Devenu célèbre pour avoir prédit la crise des "subprimes", l'économiste américain Nouriel Roubini reste toujours aussi pessimiste à court terme. Lors d'une conférence à Londres, hier, l'économiste américain a estimé que les autorités boursières pourraient être amenées à fermer les Bourses jusqu'à deux semaines, face aux ventes paniques des hedge funds.
Ce dernier estime en effet que des centaines de fonds spéculatifs sont au bord de la défaillance, sous la pression des demandes de retrait de leurs clients, ce qui pourrait les forcer à procéder à des ventes massives sur les marchés : "Nous avons atteint une situation de panique pure. Ne soyez pas surpris si les autorités décident dans les prochains jours de fermer les marchés pour une semaine ou deux (...) Nous payons le prix pour la plus grande bulle d'actifs et de crédit de l'histoire !", a ajouté ce professeur de l'université de New York, pour qui cette crise marquera "le début du déclin de l'Empire financier américain".
Lors de cette même conférence, d'autres experts ont prédit une hecatombe pour les hedge funds... Ainsi, Emmanuel Roman, le patron de GLG Partners, l'un des plus grands fonds d'Europe, a estimé que 25% à 30% des 8.000 fonds spéculatifs dans le monde allaient disparaître, selon un "processus darwinien", soit par faillite, soit en clôturant des fonds aux bénéfices insuffisants. Ce phénomène sera "une bonne chose à long terme", mais restera dans l'histoire comme "l'un des plus grands fiascos bancaires du siècle" , a-t-il ajouté.
Selon l'institut Hedge Fund Research, les investisseurs ont retiré environ 31 Mds$ des fonds pendant le trimestre juillet-septembre. Malgré cela, à fin septembre, les actifs des seuls fonds spéculatifs américains s'élevaient encore à 1.700 Mds$...

http://www.boursier.com/vals/ALL/crise-financiere-la-panique-pourrait-forcer-les-bourses-a-fermer-nouriel-roubini-news-305057.htm
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 13:10

24 Octobre 1929 ... début du krack... Joyeux Anniversaire! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 17:24

Alan Greenspan en plein "désarroi": il y a une grosse "faille" dans le capitalisme...


La dernière crise de foi quant aux "bienfaits" du marché fait la une des médias américains. Et pour cause. Elle provient d'Alan Greenspan , l'ex-président de la Federal Reserve, qui a professé pendant 18 ans à la tête de la banque centrale américaine la supériorité du marché sur la régulation.
Interrogé jeudi par le président de la Chambre des représentants, Henry Waxman, qui était particulièrement mordant, Greenspan a, comme l'écrit le New York Times, "admis qu'il avait eu tort de faire confiance au marché pour réguler le système financier sans un contrôle supplémentaire du gouvernement".Lisez les déclarations de Greenspan. Elles révèlent un homme totalement désemparé par la crise financière.

"J'ai fait une erreur en comptant sur l'intérêt privé des organisations, principalement des banquiers, pour protéger leurs actionnaires."
"Ceux d'entre nous qui comptaient sur l'intérêt des établissements de crédit pour protéger les actionnaires (en particulier moi-même) sont dans un état de choc et d'incrédulité". "La crise a pris une dimension beaucoup plus grande que ce que j'avais imaginé".

"J'ai trouvé une faille dans l'idéologie capitaliste. Je ne sais pas à quel point elle est significative ou durable, mais cela m'a plongé dans un grand désarroi."

"La raison pour laquelle j'ai été choqué, c'est que l'idéologie du libre marché a fonctionné pendant 40 ans, et même exceptionnellement bien".

"J'ai eu en partie tort en n'essayant pas de réguler le marché des Credit Default Swaps"


"Le modèle de gestion des risques tenait depuis des décennies. Mais l'ensemble de cet édifice intellectuel s'est effondré l'été dernier."

http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/cori/2008/10/alan-greenspan.html?xtor=RSS-450
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 17:54

Radar 24 octobre 2008 : l’implosion de la mondialisation


et aussiMichel Aglietta : les salaires se sont déconnectés de la productivité

24 octobre 2008


La crise actuelle révèle des changements structurels du capitalisme, marqués par la prédominance de la finance et de l’actionnaire au détriment du compromis social de croissance des trente glorieuse. Michel Aglietta décrit les tendances lourdes à l’oeuvre ces dernières années dans la machine économique mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 18:15

Revenir en haut Aller en bas
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 18:53

juju41 a écrit:
Le DOLLAR ...se meurt
un peu complexe , mais les courbes font peur....
Ca m'a l'air de mériter d'etre lu la tete reposée, sur du papier.
Il m'a l'air tres bien ce site: je me suis inscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 19:16

J'ai trouvé les articles de Radar (en dehors du fond), d'une écriture disons...romantique.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 19:28

possible, en tout cas, c'est plus compréhensible par une béotienne comme moi, que les articles d'autres sites!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 19:33

c'était un compliment...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 19:35

ben oui, c'est ce que j'avais cru comprendre! flower
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 19:37

juju41 a écrit:
24 Octobre 1929 ... début du krack... Joyeux Anniversaire! What a Face

à une année près 80 ans , mais là 79 ans , année dramatique !
Revenir en haut Aller en bas
raimo

avatar

Masculin Nombre de messages : 610
Age : 62
Localisation : 90-Territoire de Belfort
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 20:57

democ-soc a écrit:
juju41 a écrit:
Le DOLLAR ...se meurt
un peu complexe , mais les courbes font peur....
Ca m'a l'air de mériter d'etre lu la tete reposée, sur du papier.
Il m'a l'air tres bien ce site: je me suis inscrit.

C'est en lisant ce site que j'ai décidé au mois de mars d'arbitrer mon assurance en 100% support en euros.
Revenir en haut Aller en bas
frantibus

avatar

Masculin Nombre de messages : 381
Age : 70
Localisation : émigré en Valais, Suisse
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 24 Oct 2008 - 23:50

d0m1 a écrit:
J'ai trouvé les articles de Radar (en dehors du fond), d'une écriture disons...romantique.
Oui, j'ai trouvé ce paragraphe magnifiquement écrit. C'est digne d'un roman :

"Aujourd’hui, dans la panique du sauve qui peut, chaque acteur agit pour son propre compte, et les décisions prises localement se transmettent d’un bout à l’autre du système à la vitesse des échanges numériques, en ondes de choc mettant sous stress les nœuds interconnectés, et qui provoquent des boucles de rétroaction dont les oscillations désordonnées et de grande amplitude font « tomber » l’un après l’autre les éléments du réseau incapables de supporter la charge.

Ce qui hier était une force se révèle une faiblesse. Plus nombreuses étaient les interconnections, plus intenses les flux circulants, et plus les nœuds subissent aujourd’hui de plein fouet le déchaînement de forces globales, démesurées à l’aune du local, qui les submergent et les détruisent. Le mot est usé. Mais l’analogie du Tsunami reprise hier par Greenspan s’impose effectivement."

Se relâcher, prendre une distance contemplatrice et admirer, éberlué et
sans pouvoirs, cette exceptionnelle tempête électro-magnétique des
marchés. En mer sous un cyclone !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 9:25

Michel Rocard : les idées de Friedman ont laissé toute l’avidité, la voracité humaine s’exprimer librement.

25 octobre 2008


« Il faudra ... condamner l’espoir d’une rentabilité à 15 %, alors que le PIB croît de 2 % par an. Cet objectif de 15 % est un objectif de guerre civile. Or, il a été formulé par les professionnels de l’épargne et personne n’a rien dit. Aujourd’hui, si on ne trouve pas d’inflexion, on est dans le mur. Le déclin du Bas-Empire romain a commencé comme ça... »

Michel Rocard s’entretient avec Sylvain Besson pour le Temps, 23 octobre 2008
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 10:46

BOURSE - Bourse: les "hedge funds" fuient et mettent à mal les marchés

WASHINGTON, 25 oct 2008 (AFP)
Liquidant leurs actifs en vitesse, tant qu'ils le peuvent, pour rembourser l'argent emprunté, les "hedge funds", ou fonds spéculatifs, tentent de sauver leur peau en fuyant les marchés, ce qui alimente une chute aveugle des bourses mondiales.
"Le mouvement boursier que l'on observe actuellement résulte très probablement d'un mouvement profond de +deleveraging+", c'est-à-dire de ventes de titres par des acteurs contraints de se désendetter, a estimé vendredi la ministre de l'Economie française Christine Lagarde devant la presse.
Les fonds spéculatifs, appréciés pour leur talent à faire gonfler les placements de leurs clients en recourant à l'endettement à grand volume, sont désormais clairement désignés comme les responsables de la chute continue des marchés boursiers en dépit de la succession de plans gouvernementaux.
Vendredi a été un jour noir sur les Bourses mondiales, Tokyo lâchant 9,6%, Londres 5%, Paris se limitant à 3,54%, après être tombé jusqu'à 10%. Wall Street a aussi signer une nouvelle séance de repli, avec une baisse de 3,59%.
Certes, les craintes sur l'économie mondiale pèsent, "mais la principale raison est que les fonds spéculatifs sont forcés de liquider leurs positions parce qu'ils avaient trop pratiqué l'effet de levier sur des dérivés de crédit", de type CDS (credit default swaps), affirme Al Goldman, stratégiste chez Wachovia Securities.
Ces dérivés de crédits sont devenus des produits encombrants, qui font systématiquement perdre de l'argent à leurs détenteurs, obligeant les fonds à vendre leurs actions pour assurer leur survie.
"La notion de vente forcée ne fait qu'exacerber le sentiment d'incertitude déjà présent sur le marché boursier, qui alimente les ventes paniques", relève Patrick O'Hare de la société d'informations financières Briefing.com.
Dans cette politique de la terre brûlée, le secteur des hedge funds, symbole de la finance dérégulée, vient de connaître le pire trimestre de son histoire. Les investisseurs en ont retiré plus de 31 milliards de dollars, d'après les chiffres de la société spécialisée Hedge Fund Research (HFR).
Au total, le secteur a fondu de plus de 10%, perdant 210 milliards de dollars au troisième trimestre, sous l'effet combiné des mauvaises performances de leurs investissements et de la fuite de leurs clients. Désormais leurs actifs au niveau mondial s'élèvent à 1.720 milliards de dollars.
La crise financière, qui a découlée par ricochet de l'effondrement du marché des crédits immobiliers à risque ("subprime") devrait pousser de nombreux fonds, souvent de petite taille, à mettre la clef sous la porte.
Après 350 liquidations au premier semestre, l'année 2008 pourrait voir la disparition d'environ 7% de la dizaine de milliers de fonds qui existe, selon HFR, mais certains s'attendent à un raz-de-marée bien plus conséquent.
"Une partie de cette industrie est en train de mourir, peut-être la moitié. Donc ils liquident leurs actifs en catastrophe, dans une peur animale, et sans considération pour les nouvelles économiques", expliquait récemment à l'AFP Eric Galiègue, directeur du cabinet d'analyse Valquant (groupe Day by Day).
"Nous n'avons aucune idée du temps que cela va prendre au marché pour réduire son effet de levier, du temps que cela va prendre aux +hedge funds+ pour liquider leurs positions", s'inquiétait vendredi le site Seeking Alpha.© 2008 AFP
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 11:54

Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 13:09

Dingue :

Les chiffres donnent le vertige. Depuis le début de l'année, les grandes places boursières internationales ont perdu presque la moitié de leur capitalisation. Cela signifie qu'environ 25 000 milliards de dollars sont partis en fumée, soit près de deux fois le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis. Certaines places ont presque disparu du paysage. La Bourse de Reykjavik a perdu 94 % de sa valeur, Moscou 72 %, tout comme Bucarest.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 13:25

Ils donnent peut-être le vertige, mais ce n'était que de l'argent virtuel, juste une valeur donnée à des choses. Cette évaporation correspond simplement à un retour aux réalités.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 51
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 25 Oct 2008 - 13:42

Mais dans la réalité nous allon tous trinquer , Jean-luc , de bas en haut , le phénomène de la boule de neige qui termine en avalanche ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Crise Financière et économique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crise économique au ... Vatican
» BŒUF ÉCONOMIQUE
» L'année économique et sociale 2009.
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Politique économique du Modem ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: