Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Intervention d'Abdoulatifou Aly

Aller en bas 
AuteurMessage
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 21 Oct 2008 - 13:51

Intervention d'Abdoulatifou Aly à l'Assemblée Nationale à propos du projet de loi de finances 2009



Abdoulatifou ALY, député de Mayotte, est intervenu dans la discussion générale sur le projet de loi de finances 2009 (première partie) au nom des députés du Mouvement Démocrate... (Lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 21 Oct 2008 - 16:53

cette homme là à l'air bien, je me souvient d'une vidéo de lui à seignosse...

https://www.dailymotion.com/video/x378lf_podcast-avec-abdoulatifou-aly-deput_politics
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 21 Oct 2008 - 16:54

il doit y en avoir de Cap-Esterel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 21 Oct 2008 - 17:18

oui bien sur mais je trouve que celle là illustre bien l'aspect passionné de M. Aly
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Lun 24 Nov 2008 - 14:50

Intervention du député Abdoulatifou ALY sur le redécoupage des circonscriptions législatives


Retrouvez l'intervention d'Abdoulatifou ALY, député MoDem de Mayotte, mercredi 19 novembre dans l'hémicycle au sujet du projet de loi relatif à l'article 25 de la constitution : élection des députés, redécoupage des circonscriptions législatives....
Monsieur le Président,
Madame la Ministre,
Monsieur le Secrétaire d'Etat,
Mes chers collègues,
Nous voici réunis pour un débat certes technique mais important pour l’équilibre de notre démocratie, je veux parler de la délimitation des circonscriptions électorales des députés.
Je tiens d’emblée à vous donner acte d’un fait : oui, le principe d’un redécoupage des circonscriptions législatives est légitime, compte tenu des évolutions démographiques observées depuis 1986. Les chiffres sont là, le Conseil Constitutionnel les a relevés à plusieurs reprises et vous les avez vous-mêmes rappelés. Nous vous savons gré de cette heureuse initiative.
Vous nous proposez également de mettre en place une commission indépendante pour assurer le nouveau découpage. Les esprits chagrins se souviendront qu’il y en avait déjà une en 1986 sans que cela écarte les soupçons quant au manque d’impartialité de la démarche mais nous notons certains progrès, parmi lesquels le contreseing donné à la nomination des membres de la commission par les commissions des lois des deux assemblées.
Enfin, nous sommes favorables au remplacement temporaire des ministres par leurs suppléants. Cette innovation nous paraît tout simplement relever du bon sens, et accessoirement de la bonne gestion des deniers publics.
Voilà pour les points d’accord.
Mais des sujets d'interrogations, de vigilance, voire de désaccord existent et votre absence de réponses convaincantes sur ces points, durant les travaux en commission, nous plongent – je vous l’avoue – dans des abîmes de perplexité… Ces sujets sont au nombre de cinq :

  • D’abord, sur la méthode, la procédure d'ordonnance ne signifie pour nous nullement vous signer un chèque en blanc... En clair, et parce que, comme chacun sait, le diable est dans les détails, nous serons, autant que faire se peut, très vigilants sur le travail de délimitation des circonscriptions. Monsieur le Secrétaire d'Etat, vous avez affirmé à plusieurs reprises votre volonté de transparence. Vous avez notamment déclaré que vous étiez prêt à recevoir tous les députés concernés par le redécoupage. Me comptant parmi ceux-ci, j’ai saisi la balle au bond en vous écrivant il y a plusieurs semaines. J’attends toujours votre réponse…


  • Ensuite, nous sommes, comme vous, clairement favorables à deux sièges de députés minimum par département. J’espère d’ailleurs, à titre personnel, que cela s ‘appliquera à Mayotte, après l’accession, prévue l’année prochaine, de notre île au statut départemental. Mais nous sommes tout aussi clairement favorables à un siège de député pour chaque collectivité d’outre-mer. Nous jugeons donc malvenue votre hésitation, réelle ou feinte, concernant les cas de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. Oui, ces deux collectivités méritent d’avoir chacune leur député, de la même manière qu’elles viennent chacune d’élire leur sénateur. Madame la Ministre, vous avez pu mesurer, lors du débat sur les crédits de la loi de finances, le désarroi des élus ultra-marins, tous territoires et toutes sensibilités confondus. Ne nous donnez pas une nouvelle occasion de douter de votre volonté d’entendre la voix de nos outre-mers.


  • D'autre part, les modalités d'élection qui seront retenues pour les futurs députés représentant les Français de l'étranger. Là-dessus, c’est – passez moi l’expression – le flou artistique le plus complet. Quel nombre de députés ? Quel mode de scrutin ? Quel découpage géographique ? Bref, quelles garanties démocratiques pour éviter que ces sièges ne deviennent les nouveaux « bourgs pourris » de l’UMP, une assurance-vie électorale pour votre majorité ? Nous n’avons aujourd’hui aucun motif d’être rassurés à ce sujet. Or, tout ceci – et vous le savez bien – est loin d’être anodin. Les assemblées élues en 1967, 1986 et 1988 nous ont montré que les majorités pouvaient se jouer parfois à peu, à très peu de sièges.


  • Par ailleurs, notre débat d’aujourd’hui passe totalement à côté du vrai enjeu, qui est celui d’avoir enfin une Assemblée Nationale aux couleurs de notre pays. Vous avez, dans le cadre de la réforme constitutionnelle, refusé d'avancer sur la voie d’une loi électorale juste, qui intègre une part de proportionnelle et qui garantisse ainsi le pluralisme politique et sociologique de la représentation nationale. Permettez à un des trois seuls députés du Mouvement Démocrate représentant les 7 millions de voix qui se sont portées sur François BAYROU lors des dernières élections présidentielles, permettez aussi à l’unique député issu de la deuxième religion de notre pays en nombre de pratiquants, de vous le dire avec toute sa conviction : votre projet de loi est marqué par ce défaut intrinsèque. Comme un cautère sur une jambe de bois, il ne propose que des aménagements subalternes sur un système qui demeure profondément injuste.


  • J’aborderai enfin, et dans le même esprit, un cinquième et dernier sujet : nous serons très vigilants sur la question des modes de scrutins territoriaux dans le cadre de la réforme des collectivités locales annoncée par le Président de la République. S’il s’agit de clarifier, de rationaliser, de démocratiser, nous serons à vos côtés. S’il s’agit de contourner, de confisquer, voire de tripatouiller, nous le dénoncerons avec force.

Pour nous résumer, nous serons inflexibles sur les principes et, en même temps, attentifs aux débats et ouverts à toutes les garanties qui pourront être apportées à ce processus. C’est à l’aune de ces critères que nous nous déterminerons.
Je vous remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 46
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mer 10 Déc 2008 - 0:39

Pour voir la question de Mr Aly mardi 9 décembre :

http://www.assemblee-nationale.fr/13/seance/questions-differe.asp

(intervention à environ 59mns25)
Revenir en haut Aller en bas
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 46
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Jeu 12 Fév 2009 - 20:56

Intervention d'Abdoulatifou ALY, député de Mayotte dans le débat sur la consultation des électeurs de Mayotte sur le changement de statut de cette collectivité :

Monsieur le Président,
Madame le Ministre,
Mes chers collègues,
Si un territoire d'outre-mer ne peut accéder au cadre départemental qu'à la suite d'une consultation des électeurs concernés, l'organisation du présent débat préalable au référendum sur la départementalisation de Mayotte est purement facultative. Je sais donc gré au Président de la République et au Gouvernement d'avoir tenu, sur ma demande insistante, à l'organiser.Mes remerciements vont également à Monsieur le Président de l'Assemblée nationale et à la conférence des présidents de groupes politiques qui ont bien voulu accorder au député non-inscrit que je suis, un temps de parole pour faire entendre la voix des électeurs de Mayotte.

Mes remerciements vont également à Monsieur le Président de l'Assemblée nationale et à la conférence des présidents de groupes politiques qui ont bien voulu accorder au député non-inscrit que je suis, un temps de parole pour faire entendre la voix des électeurs de Mayotte.
Mon propos sera donc centré d'abord sur l'opportunité du nouveau choix institutionnel offert aux Mahorais et ensuite sur les raisons de notre attachement au statut départemental.

Le changement de statut institutionnel d'un territoire est certes possible dans notre pays mais il est laissé à la libre appréciation du Gouvernement qui met en oeuvre à sa guise l'exercice de ce droit d'option statutaire.
Mayotte compose la France depuis le traité du 25 avril 1841, soit bien avant le comté de Nice et la Savoie. Mais les Mahorais n'ont pu exprimer leur volonté inébranlable de faire accéder leur île au statut de département français d'outre-mer qu'à leur congrès des notables du 2 novembre 1958 à l'avènement de la Constitution de la Vème République.
Face à cette demande mahoraise, les gouvernements successifs ont cependant longuement tergiversé. Certains ont estimé qu'il n'était pas dans la vocation de notre pays de balkaniser les Comores. D'autres ont soutenu que la question de Mayotte était si « dérisoire » qu'elle ne justifiait pas une remise en cause de la diplomatie française dans le monde.

Pourtant, la Constitution prévoit expressément le droit à la libre disposition des populations d'outre-mer. De plus, le pragmatisme dans les relations internationales a fini par faire reconnaître toute la force juridique du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes qui a acquis valeur de jus cogens, alors que l'intangibilité des frontières coloniales reste un principe applicable seulement en Afrique et surtout de manière aléatoire ou en tout cas erratique.
Pour l'avoir bien compris, mon ami François BAYROU, le président du Modem, par fidélité à la vision du regretté Alain POHER, ancien président centriste du Sénat, s'est placé depuis longtemps aux côtés des Mahorais. Désormais, nous pouvons compter en plus sur le soutien déterminant de l'actuel Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY, initiateur du pacte pour la départementalisation de Mayotte.

Ainsi, un demi-siècle après la formulation de son inlassable aspiration au statut départemental, Mayotte voit enfin sa volonté prise en considération. Au nom de l'ensemble des Mahorais, je vous adresse solennellement, Monsieur le Président et Madame le Ministre, les assurances de notre profonde reconnaissance et de notre réelle fierté d'appartenir à un grand pays démocratique comme le nôtre.
Après la justification de l'organisation du référendum, il importe maintenant de motiver notre approbation sans réserve du processus de départementalisation engagé.

Hier à contre-courant des indépendances, aujourd'hui à l'opposé de Saint-Pierre et Miquelon, de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy qui ont quitté le cadre départemental, Mayotte mise encore et toujours sur la départementalisation, à l'heure où les départements de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane sont tentés par une certaine forme de dépassement du régime départemental actuel.

Nul doute que ces départements n'ont pas la même expérience douloureuse de l'autonomie que Mayotte a vécu de 1946 à 1975 dans le cadre du territoire d'outre-mer des Comores. Plus que jamais, les Mahorais savent que le statut départemental est le meilleur rempart contre toute velléité d'invasion de leur territoire toujours revendiqué par un pays tiers. La solidarité européenne constatée lors des évènements des Malouines ou de Ceuta et Melilla ne peut que renforcer cette conviction.
Outre cette garantie en matière de sécurité, la probable transformation de Mayotte en département français et région ultra-périphérique de l'Union européenne constitue un formidable élan pour un développement économique, social et culturel. En effet, l'expérience des quatre DOM actuels témoigne que ce cadre institutionnel n'est pas une fin en soi, mais plutôt l'outil indispensable pour réaliser rapidement des progrès tangibles dans tous les domaines.
C'est pourquoi, à ceux qui appréhendent les évolutions inhérentes au régime départemental, je ne peux m'empêcher de dire « n'ayez pas peur, l'égalité républicaine arrive »...

Pour une collectivité ultramarine si spécifique et si marquée par les inégalités en tous genres comme Mayotte, construire ensemble le 5ème département français d'outre-mer et durant le présent quinquennat présidentiel, constitue une vraie gageure pour l'Etat et les élus Mahorais. Mais chacun sait pertinemment qu'impossible n'est pas français.
Les multiples défis à relever le seront, dans le temps imparti. Encore faut-il noter que les considérables efforts prévus par l'État sont conditionnés par une contribution, aussi symbolique soit-elle, de l'ensemble de la population de Mayotte.

Je ne doute pas que nous serons à la hauteur des exigences de cet ambitieux projet. L'État doit tout faire pour instaurer sans délai un état civil fiable des terres et des personnes. Parallèlement, les élus de Mayotte ont à réaliser rapidement l'extension du droit commun fiscal et douanier dans l'île pour faciliter la départementalisation.
Pour terminer force est de rappeler que le pacte pour la départementalisation de Mayotte n'aura de sens et de valeur que si les électeurs de Mayotte votent le 29 mars prochain en majorité en faveur du OUI.
Dans le cas contraire, rien ne nous garantit qu'un jour un président de la République se risquerait de nous offrir à nouveau la faculté d'opter pour le statut départemental.
C'est pourquoi il ne faut pas rater ce rendez-vous historique avec les urnes prévu pour le 29 mars prochain. Mayotte compte sur nous et surtout sur chacun des électeurs mahorais.
Je vous remercie de votre attention.

http://www.mouvementdemocrate.fr/actualites/abdoulatifou-aly-depute-mayotte-intervention-assemblee-nationale-departementalisation-mayotte-110209.html
Revenir en haut Aller en bas
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 46
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 10 Mar 2009 - 19:36

Mayotte bientôt le 101e département français ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Lun 4 Mai 2009 - 14:05

Interventions d'Abdoulatifou Aly sur trois propositions de loi à l'Assemblée nationale, jeudi 30 avril



Abdoulatifou Aly, député du Mouvement Démocrate de Mayotte, était ce jeudi 30 avril l'orateur représentant les députés non inscrits dans la discussion générale des trois propositions de lois présentées par le groupe socialiste, radical et citoyen (SRC) de l'Assemblée nationale :

* proposition de loi relative aux hauts revenus et à la solidarité

* proposition de loi pour l'augmentation des salaires et la protection des salariés et des chômeurs

* proposition de loi visant à supprimer le délit de solidarité (Lire la suite)
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 21 Juil 2009 - 18:43

Intervention d'Abdoulatifou Aly sur le projet de loi organique relatif à l'évolution institutionnelle de la Nouvelle-Calédonie et de Mayotte
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Dim 25 Oct 2009 - 10:15

Bonjour et bienvenue sur mon site internet.

Grâce à cet outil, je communiquerai avec vous. Vous pourrez retrouver toutes mes activités dans le cadre de mon mandat de Député et comme élu de terrain.

Bon surf. Fidèlement,

http://www.aly-mayotte.fr/
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Lun 3 Mai 2010 - 18:31

Voile : "des garanties acceptables", selon Abdoulatifou Aly
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 5 Oct 2010 - 18:36

Abdoulatifou Aly : "La politique du gouvernement français à l'égard de l'Outre Mer défie toute rationalité économique"
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mer 29 Déc 2010 - 11:41

Comores : "Un scrutin émaillé par de graves incidents", regrettent Abdoulatifou Aly et Saïd Ahamada
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mer 30 Mar 2011 - 19:05

"Côte d'Ivoire: silence, on tue", dénonce Abdoulatifou Aly
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   Mar 23 Aoû 2011 - 19:03

Abdoulatifou Aly, député Mouvement Démocrate de Mayotte responsable de l'Outre Mer et de la Francophonie au sein du Shadow cabinet, a tenu à rappeler mardi 23 août, dans le cadre du débat sur la dette et le déficit publics, que "les territoires d'Outre Mer sont une richesse pour notre pays", et ce "surtout dans le contexte actuel".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intervention d'Abdoulatifou Aly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intervention d'Abdoulatifou Aly
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TRICASTIN : "Sortir du nucléaire" réclame une date d'intervention à EDF pour la barre "suspendue"
» M. Abdoulatifou Aly
» Intervention de Corinne Lepage
» 6ème CIR (Compagnie d'Intervention de Réserve)
» GIGN: Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Pôle Modem :: Actu Média-
Sauter vers: