Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réforme des retraites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:11

ma mère est morte à 54 ans, alors tu vois sa retraite elle ne l'a même pas vue... le pire c'est de considérer les humains comme de vulgaires chiffres, dans une théorie uniquement comptable... en ça nous sommes solidaires je crois!
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:28

juju41 a écrit:
mais non! tu continues comme l'UMP à ignorer le faible taux d'emploi des seniors à partir de 55 ans, et même moins... donc il faut d'abord commencer par avoir un plein emploi des seniors, avant de proposer un augmentation de l'age de la retraite, sinon, à quoi ça sert , sinon à précariser encore plus de monde qui se retrouvera au RMI,entre 50 et 65 ans voir plus...sans compter que finalement les retraites ne toucheraient à 65 ans qu'une retraite minable, n'ayant pas cotié entant que rmistes... ce serait une catastrophe, des millions de gens sous le seuil de pauvreté.....
que le gouvernement trouve d'abord une soution pour que les seniors gardent ou retrouvent leurs postes, avant de balancer son idée de retraite à un age plus avancé!!!!

On peut retourner le problème dans tous les sens, il n'y a pourtant pas 36 solutions pour résoudre le problème de financement des retraites. Si l'on part du principe que l'on veut sauvegarder la retraite par répartition, il n'y en a que trois :
- augmenter la durée de cotisation pour diminuer le nombre de retraités en proportion du nombre d'actifs,
- augmenter les cotisations,
- baisser les retraites.

Alors forcément, augmenter la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein aboutira peut-être à diminuer les pensions de ceux qui n'ont pas cotisé assez. Mais il n'y a pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 37
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:29

oui c'est triste d'essayer de faire croire aux gens que tout le monde vit 1 an de plus alors que c'est totalement faux et que dans la réalité effectivement il y a même des gens qui meurent bien avant de connaître l'age de la retraite, et surtout qu'il y a des tas de personnes qui n'ont pas la santé pour travailler à cet age
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:31

johanono a écrit:
juju41 a écrit:
mais non! tu continues comme l'UMP à ignorer le faible taux d'emploi des seniors à partir de 55 ans, et même moins... donc il faut d'abord commencer par avoir un plein emploi des seniors, avant de proposer un augmentation de l'age de la retraite, sinon, à quoi ça sert , sinon à précariser encore plus de monde qui se retrouvera au RMI,entre 50 et 65 ans voir plus...sans compter que finalement les retraites ne toucheraient à 65 ans qu'une retraite minable, n'ayant pas cotié entant que rmistes... ce serait une catastrophe, des millions de gens sous le seuil de pauvreté.....
que le gouvernement trouve d'abord une soution pour que les seniors gardent ou retrouvent leurs postes, avant de balancer son idée de retraite à un age plus avancé!!!!

On peut retourner le problème dans tous les sens, il n'y a pourtant pas 36 solutions pour résoudre le problème de financement des retraites. Si l'on part du principe que l'on veut sauvegarder la retraite par répartition, il n'y en a que trois :
- augmenter la durée de cotisation pour diminuer le nombre de retraités en proportion du nombre d'actifs,
- augmenter les cotisations,
- baisser les retraites.

Alors forcément, augmenter la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein aboutira peut-être à diminuer les pensions de ceux qui n'ont pas cotisé assez. Mais il n'y a pas le choix.
Mais plutôt que faire mesures par mesures, il faudrait tout remettre à plat (ce que dit François Bayrou).
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 37
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:32

johanono a écrit:
juju41 a écrit:
mais non! tu continues comme l'UMP à ignorer le faible taux d'emploi des seniors à partir de 55 ans, et même moins... donc il faut d'abord commencer par avoir un plein emploi des seniors, avant de proposer un augmentation de l'age de la retraite, sinon, à quoi ça sert , sinon à précariser encore plus de monde qui se retrouvera au RMI,entre 50 et 65 ans voir plus...sans compter que finalement les retraites ne toucheraient à 65 ans qu'une retraite minable, n'ayant pas cotié entant que rmistes... ce serait une catastrophe, des millions de gens sous le seuil de pauvreté.....
que le gouvernement trouve d'abord une soution pour que les seniors gardent ou retrouvent leurs postes, avant de balancer son idée de retraite à un age plus avancé!!!!

On peut retourner le problème dans tous les sens, il n'y a pourtant pas 36 solutions pour résoudre le problème de financement des retraites. Si l'on part du principe que l'on veut sauvegarder la retraite par répartition, il n'y en a que trois :
- augmenter la durée de cotisation pour diminuer le nombre de retraités en proportion du nombre d'actifs,
- augmenter les cotisations,
- baisser les retraites.

Alors forcément, augmenter la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein aboutira peut-être à diminuer les pensions de ceux qui n'ont pas cotisé assez. Mais il n'y a pas le choix.

tu oublies élargir l'assiette des cotisations
tu oublies réduire les exonérations de cotisations
tu oublies y associer de nouvelles sources de financement

ce sont des oublis assez terribles quand même
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:32

FB a eu raison de vouloir remettre tout à plat et de faire une réforme d'ensemble. Mais la question reste entière : augmenter la durée de cotisation, baisser les retraites ou augmenter les cotisations.
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 37
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:33

libre a écrit:
johanono a écrit:
juju41 a écrit:
mais non! tu continues comme l'UMP à ignorer le faible taux d'emploi des seniors à partir de 55 ans, et même moins... donc il faut d'abord commencer par avoir un plein emploi des seniors, avant de proposer un augmentation de l'age de la retraite, sinon, à quoi ça sert , sinon à précariser encore plus de monde qui se retrouvera au RMI,entre 50 et 65 ans voir plus...sans compter que finalement les retraites ne toucheraient à 65 ans qu'une retraite minable, n'ayant pas cotié entant que rmistes... ce serait une catastrophe, des millions de gens sous le seuil de pauvreté.....
que le gouvernement trouve d'abord une soution pour que les seniors gardent ou retrouvent leurs postes, avant de balancer son idée de retraite à un age plus avancé!!!!

On peut retourner le problème dans tous les sens, il n'y a pourtant pas 36 solutions pour résoudre le problème de financement des retraites. Si l'on part du principe que l'on veut sauvegarder la retraite par répartition, il n'y en a que trois :
- augmenter la durée de cotisation pour diminuer le nombre de retraités en proportion du nombre d'actifs,
- augmenter les cotisations,
- baisser les retraites.

Alors forcément, augmenter la durée de cotisation nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein aboutira peut-être à diminuer les pensions de ceux qui n'ont pas cotisé assez. Mais il n'y a pas le choix.
Mais plutôt que faire mesures par mesures, il faudrait tout remettre à plat (ce que dit François Bayrou).

Quand on voit la complexité du système de retraite effectivement une remise à plat s'impose rien que pour retrouver un système beaucoup plus simple et compréhensible par le commun des mortels
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:35

sandy a écrit:
tu oublies élargir l'assiette des cotisations
tu oublies réduire les exonérations de cotisations
tu oublies y associer de nouvelles sources de financement

ce sont des oublis assez terribles quand même

Elargir l'assiette des cotisations, réduire les cas d'exonérations, c'est bien gentil, mais cela n'aboutit jamais qu'à une augmentation du montant global des cotisations. Trouver de nouvelles sources de financements n'est qu'une variente, et aboutit également à augmenter les prélèvements obligatoires.

On en reste donc au triple choix que j'ai proposé.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:42

Je reposte ici le projet que j'avais soumis il y a quelque temps.

LA RETRAITE PAR POINTS

Principe de base
Tout temps de travail rémunéré donne lieu à un crédit de points proportionnel à ladite rémunération.
Ces points, dont la valeur est revue annuellement, donnent droit à une allocation retraite calculée comme suit :
R = N × V / E
où :
R = montant mensuel de l’allocation retraite
N = nombre de points acquis
V = valeur du point
E = espérance de vie résiduelle de la population du même âge que le nouveau retraité.

Âge de départ
Chacun est libre de prendre sa retraite quand il le désire. Simplement, plus on part tard, plus le montant de l’allocation est élevé.

Revalorisation et espérance de vie
La revalorisation du point de retraite doit se faire annuellement selon la formule suivante :
V(a) = V(a-1) × (1 + I) × E(a-1) / E(a)
où :
V(a) = nouvelle valeur du point
V(a-1) = valeur du point de l’année précédente
I = inflation de l’année écoulée (ex : 2% = 0,02)
E = espérance de vie résiduelle de la population à l’âge moyen du départ en retraite – E(a-1) = valeur précédente ; E(a) = nouvelle valeur.

La prise en compte de l’allongement progressif de la durée de vie aboutit ainsi à une très légère dépréciation du point par rapport à la simple indexation sur le coût de la vie. Ce qui est une incitation, au fil du temps, à travailler un peu plus longtemps, ce qui a pour corollaire de réduire l’espérance de vie résiduelle prise en compte et de revaloriser le point. L’âge moyen de départ en retraite suivra ainsi tout naturellement l’allongement de la vie.

Le point ne sert que pour le calcul au moment du départ en retraite. Par la suite, celle-ci est revalorisée comme suit :
– avec le SMIC pour la partie ne dépassant pas la valeur de celui-ci
– avec l’indice de l’inflation pour la partie qui excède.
Exemple pour une retraite de 1 600 € :
– SMIC : 1200 €, revalorisé de 3%
– inflation : 2,5 %
R = 1 200×1,03 + 400×1,025 = 1 236 + 410 = 1646 €

Pénibilité
La prise en compte de la pénibilité d’un emploi se fait par l’application d’un coefficient de majoration, déterminé en fonction du type d’emploi. Ce coefficient s’applique pleinement pour un salaire au SMIC, tout salaire supplémentaire, considéré comme valant déjà compensation, étant décompté pour moitié.
Exemple pour un travail de pénibilité à coefficient 2, soit un supplément de 1 200 €.:
Salaire = SMIC = 1 200 € : points de retraite pour 1 200 + 1 200 = 2 400 €.
Salaire = 1 800 €, soit 600 € au-dessus du SMIC. La décote est donc de 300 €, soit un équivalent points-retraite de 1 800 + 1 200 – 300 = 2 700 €.
Salaire = 2 400 €, soit 1 200 € au-dessus du SMIC. La décote est donc de 600 €, soit un équivalent points-retraite de 2 400 + 1 200 – 600 = 3 000 €.
Salaire = 3 000 €, soit 1 800 € au-dessus du SMIC. La décote est donc de 900 €, soit un équivalent points-retraite de 3 000 + 1 200 – 900 = 3 300 €.
Dans cet exemple, à partir de 3 600 €, plus aucune majoration n’est appliquée.
Si la pénibilité n’était que de 1,5, c’est à partir de 2 400 € que la majoration disparaîtrait.

Le calcul du coefficient de majoration devrait se faire en comparant le salaire moyen du poste par rapport à un poste à salaire égal sans pénibilité.
Exemple pour un poste pénible payé en moyenne 2 400 €. Si on estime que les contraintes et autres mériteraient de réduire la durée de la carrière de 20% (i.e. 32 ans au lieu de 40), les points de retraite devraient alors être majorés en conséquence – ici, équivalant à 3 000 €. Ramené au SMIC, le coefficient de pénibilité correspond à l’exemple précédent, soit 2.

Naturellement, ce supplément de points est pris en compte dans les charges patronales.

Ceci devrait permettre l’intégration progressive des régimes spéciaux dans un cadre plus général.

Reprise d’un emploi
Toute personne s’apercevant qu’elle a pris sa retraite un peu tôt, ou simplement désireuse de se rendre utile autrement que par bénévolat, a la possibilité de reprendre un emploi. Elle a aussi la faculté de décider si celui-ci doit se cumuler avec sa retraite (cas d’un emploi de quelques heures par semaines, par exemple, bien insuffisant pour vivre), ou de suspendre celle-ci.
1. avec suspension de la retraite :
Dans ce cas, quand la personne cesse à nouveau de travailler, on évalue à nouveau sa retraite en tenant compte des points qui s’y sont ajoutés, mais sur la base, non pas de son âge actuel, mais en y ôtant les années de retraite déjà passées.
Exemple : travail de 20 à 55 ans, suivi de 5 ans de retraite, puis de 5 ans de travail. Pour simplifier, basons-nous sur un point fictif valant 1 euro, à raison de 1000 points annuels.
Première période : 35 ans, soit 35 000 points. Espérance de vie résiduelle à 55 ans : 25 ans.
Valeur de la retraite : 35 000 / 25 = 1 400 €.
Deuxième période : 40 ans de travail, soit 40 000 points. La personne a 65 ans, mais elle a déjà été retraitée 5 ans, on se base donc sur 60 ans – espérance de vie résiduelle : 21 ans.
Valeur de la nouvelle retraite : 40 000 / 21 = 1 904 €.
Si cette personne avait travaillé directement 40 ans, au lieu de toucher 1 400 € entre 55 et 60 ans, elle aurait touché directement 1 904 € à partir de 60 ans. Malgré les apparences, elle a donc bien été pénalisée.
2. cumulé avec la retraite :
Dans ce cas, on fait comme ci-dessus, mais l’âge pris en compte pour le départ à la retraite ne change pas, et celle-ci n’est recalculée qu’au moment de l’arrêt de l’emploi. Si on reprend l’exemple précédent, la nouvelle retraite serait alors de 40 000 / 25 = 1 600 €, soit 304 € de moins qu’en cas de suspension.
Il est naturellement souhaitable qu’en cas de salaire « confortable » un abattement soit pratiqué sur la retraite continuant à être versée, de sorte que le montant total versé sur le restant de la vie soit à peu près identique dans les deux cas.

Réversion
Doit être pris en compte, non seulement le conjoint survivant, mais également le ou les précédents dans certaines limites, tout en favorisant les unions longues et en décourageant les opportunismes. Le calcul d’une pension de réversion se fait donc en trois temps, tous les calculs de durée se faisant de date à date (pas de seuil). Le terme « ayant droit » utilisé ci-après ne s’applique qu’au conjoint survivant et/ou au/aux ex-conjoint(s).
1. Déterminer les droits proportionnels de chacun des ayants droits
a) On prend en compte chaque personne ayant eu le statut de conjoint, et on prend la durée de l’union jusqu’à la date de la séparation officielle :
– soit sur les onze années précédentes, en défalquant un an, si le couple n’a pas eu d’enfants  ;
– soit sur les dix années précédentes si le couple a eu des enfants légitimes (par naissance ou adoption).
b) On retranche de cette durée le temps écoulé depuis la séparation. La différence entre le résultat et 10 ans donne le coefficient d’abattement (100% s’il est nul ou négatif).
Exemple : un homme a été marié 8 ans, puis a divorcé pour se remarier un an plus tard et décéder après quatre ans de mariage.
Pour l’ex-épouse, on compte donc 8 – 1 = 7 ans, dont on retranche les 5 ans écoulés depuis le divorce, reste donc 2 ans. Abattement : 80%.
Pour la veuve, on compte 4 – 1 = 3 ans. Rien à retrancher. Abattement : 70%.
Pour un couple de plus de 10 ans de mariage (11 s’il n’y a pas d’enfants), les droits de la veuve ne subissent aucun abattement.
2. Déterminer le montant de la pension
Si le défunt était encore en activité, on calcule ce qu’il aurait touché s’il avait pris sa retraite au lieu de décéder.
Dans tous les cas, si l’espérance de vie résiduelle d’un ayant droit au moment de la liquidation de la retraite (même si celle-ci remonte à plusieurs années) est supérieure à celle du défunt, le montant est recalculé en utilisant celle de l’ayant droit en lieu et place de celle du décédé. But : décourager les opportunismes basés sur une grande différence d’âge.
Le montant ainsi obtenu subit ensuite un abattement de 50% sur la partie supérieure à la valeur du SMIC.
Enfin, on applique s’il y a lieu pour chaque ayant droit l’abattement basé sur la durée de vie commune précédemment calculé.
3. Prise en compte des ressources propres de l’ayant droit
Si le conjoint ou ex-conjoint survivant dispose de revenus personnels, on déduit de la pension de réversion effectivement versée :
– 50% de la partie des revenus dans la limite du SMIC ;
– la totalité au-delà.
Si l’ex-conjoint est remarié, pacsé ou en concubinage, ce sont les ressources de son foyer qui sont prises en compte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Prouesse



Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 32
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 12:44

Tu oublies quand même la diminution du chômage.
Avant d'augmenter l'âge de la retraite, il faut combattre le chômage (mais pas le chômeur).
Faire travailler les personnes ayant entre 65 à 70 (ou plutôt, les passé de retraités à chômeurs) réduira simplement le nombre de bénéficiaires des cotisations, sans pour autant les augmenter.
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 37
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 13:23

johanono a écrit:
sandy a écrit:
tu oublies élargir l'assiette des cotisations
tu oublies réduire les exonérations de cotisations
tu oublies y associer de nouvelles sources de financement

ce sont des oublis assez terribles quand même

Elargir l'assiette des cotisations, réduire les cas d'exonérations, c'est bien gentil, mais cela n'aboutit jamais qu'à une augmentation du montant global des cotisations. Trouver de nouvelles sources de financements n'est qu'une variente, et aboutit également à augmenter les prélèvements obligatoires.

On en reste donc au triple choix que j'ai proposé.

si elles reviennent a augmenter le montant total des recettes issues des cotisations, c'est totalement différent d'une augmentation du montant des cotisations, cela ne veut pas dire la même chose

cela a totalement du sens pour les gens de faire la distinction
parceque cela ne concerne pas les mêmes personnes
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 13:28

je suis d'accord avec l'élargissement de l'assiette, surtout sur les revenus du capital, et aussi une cotisation sur les robots industriels, qui remplace nos salariés, ainsi que les trucs type caisse automatiques..( dans les péages et maintenat dans certains hyper)
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 13:58

@Jean-Luc : l'idée est intéressante, et c'est en effet à peu près ce que FB avait proposé. Reste à savoir si, dans son système, le montant des pensions étant ce qu'il est, l'équilibre financier sera assuré ou non. Reste également à s'entendre sur la notion de pénibilité, qui me semble assez subjective. Je crains surtout qu'avec cette notion de pénibilité, tous les syndicats de toutes les professions se mettent à faire de revendications de reconnaissance de la pénibilité de leur profession, et qu'au final, les différentes inégalités que l'on avait supprimées en instaurant un système global par points ressurgissent sur le fondement de la pénibilité.

@sandy : parlons plutôt d'augmentation des prélèvements obligatoires. L'alternative est donc la suivante :
- augmentation des prélèvements obligatoires,
- augmentation de l'âge de départ en retraite,
- diminution des pensions.

@prouesse : la diminution du chômage constitue bien sûr un objectif. Mais il est illusoire de croire que la baisse du chômage (qui de toute manière ne se décrète pas) suffira à régler le problème du financement des retraites. Tous les rapports effectués ces dernières années le montrent.
Revenir en haut Aller en bas
juju41



Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 62
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 14:14

en parlant de l'emploi des seniors...

Emploi des seniors : l'Etat garde le cap malgré la remontée du chômage
[ 05/11/08 ]

-



Le gouvernement veut que les employeurs s'inspirent des bonnes pratiques de dix entreprises en faveur de l'emploi des salariés âgés. Les syndicats ne croient pas à l'efficacité des mesures en faveur des seniors en période de crise.



extrait
Mais les syndicats sont sceptiques sur l'impact de cette initiative, comme sur celui des mesures législatives. « C'est la méthode Coué, réagit Bernard Devy, secrétaire confédéral Force ouvrière. Etant donné la situation de l'emploi aujourd'hui, certaines entreprises n'ont malheureusement pas d'autre solution que de faire partir les seniors par des mesures d'âge. C'est le cas notamment chez Sanofi-Aventis, et les exemples vont se multiplier. La situation dramatique que connaît l'industrie automobile obligera le gouvernement à accepter des compromis. » Pour l'heure, l'Etat se montre ferme vis-à-vis des entreprises qui recourent aux plans sociaux (il a notamment refusé les mesures d'âge chez Renault), mais la pression risque de s'accentuer. Et il sera très difficile de taxer les mauvais élèves en 2010.
« Les entreprises ne le diront pas, parce que ce n'est plus politiquement correct, mais elles feront partir les salariés les plus âgés lorsqu'elle voudront réduire leur effectif, renchérit Jean-Christophe Le Duigou (CGT). Le gouvernement prend le problème à l'envers. Tant qu'on n'aura pas fait remonter le taux d'emploi global, toute mesure pour maintenir les seniors dans les entreprises se traduira par un accès plus difficile à l'emploi pour les salariés des autres tranches d'âge. »
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 37
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 15:13

johanono a écrit:
@Jean-Luc : l'idée est intéressante, et c'est en effet à peu près ce que FB avait proposé. Reste à savoir si, dans son système, le montant des pensions étant ce qu'il est, l'équilibre financier sera assuré ou non. Reste également à s'entendre sur la notion de pénibilité, qui me semble assez subjective. Je crains surtout qu'avec cette notion de pénibilité, tous les syndicats de toutes les professions se mettent à faire de revendications de reconnaissance de la pénibilité de leur profession, et qu'au final, les différentes inégalités que l'on avait supprimées en instaurant un système global par points ressurgissent sur le fondement de la pénibilité.

@sandy : parlons plutôt d'augmentation des prélèvements obligatoires. L'alternative est donc la suivante :
- augmentation des prélèvements obligatoires,
- augmentation de l'âge de départ en retraite,
- diminution des pensions.

@prouesse : la diminution du chômage constitue bien sûr un objectif. Mais il est illusoire de croire que la baisse du chômage (qui de toute manière ne se décrète pas) suffira à régler le problème du financement des retraites. Tous les rapports effectués ces dernières années le montrent.

je suis militante je sais à quel point le combat sémantique est important Wink
parler uniquement d'augmentation des prélèvements obligatoires n'a rien d'équivalent
et ce n'est pas la peine d'insister je comprends tout à fait ta manoeuvre
Revenir en haut Aller en bas
toutoune



Masculin Nombre de messages : 3335
Age : 40
Localisation : breizh-morbihan-bro gwened
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:35

Dans ton exemple Jean -Luc, faut il encore une valeur du point interessante.
Les exploitants ont une partie de leur pension calculée par des points, cela n'empêche que leurs retraites sont faibles.
Et comment attribue t'on le nombre de points: par les salaires acquis?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:42

Pourquoi poses-tu une question dont la réponse est dans le texte que j'ai posté ? Au début, en plus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:47

@sandy : libre à toi d'y voir je ne sais quel complot ou je ne sais quelle manoeuvre. Libre à moi de voir dans tes propos la négation de toute réalité. Je maintiens donc ce que je dis : la choix se divise uniquement en trois branches.

@toutoune : dans le projet de FB de retraite par points, les points sont attribués en fonction du nombre d'années de cotisation. A chaque année de cotisation correspond un certain nombre de points. Celui qui a cotisé plus longtemps a donc plus de points.

Tu as revanche raison d'insister sur ce point : une réforme globale visant à instaurer un système de retraite par points sera perçue comme plus claire et plus juste, donc mieux acceptée. Il n'en demeure pas moins que la véritable question, pour résoudre le problème financier, sera de choisir entre les différentes options que j'ai définies.
Revenir en haut Aller en bas
toutoune



Masculin Nombre de messages : 3335
Age : 40
Localisation : breizh-morbihan-bro gwened
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:48

Jean-Luc a écrit:
Pourquoi poses-tu une question dont la réponse est dans le texte que j'ai posté ? Au début, en plus. Wink

Désolé, Jean-luc, j'ai lu trop vite Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
hloben



Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:51

johanono, sandy parlait d'augmentation de l'assiette.
par exemple, les retraites seraient financées autrement que par les revenus du travail...
ça veut dire plus de prélèvements pour certains, moins pour d'autres... (et au global, plus, tu as raison sur ce point)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 16:53

Mon projet n'a évidemment pas abordé la question de l'assiette, juste le mode de calcul.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Prouesse



Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 32
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 17:01

johanono a écrit:
@prouesse : la diminution du chômage constitue bien sûr un objectif. Mais il est illusoire de croire que la baisse du chômage (qui de toute manière ne se décrète pas) suffira à régler le problème du financement des retraites. Tous les rapports effectués ces dernières années le montrent.
Je ne vois pas en quoi mon 4ème choix est plus illusoire que les 3 autres.

Serait-il possible de simplifier le problème en une formule mathématique ?
Revenir en haut Aller en bas
d'avalie noire



Masculin Nombre de messages : 2414
Age : 49
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 17:36

Comme je suis un affreux catho de gauche, je vais refaire une proposition qui remonte au début de ce forum, un proposition bien irréaliste : si on considérait que le travail mérite un salaire en proportion du travail (et donc les salaires seraient limités, par exemple à 10 fois le smic, et avec des pourcentage d'augmentation identique à tous les postes...)
Si on considérait qu'une fois à la retraite, ce qui compte n'est pas le travail accompli durant sa vie professionnelle, mais ses besoins vitaux. Pourquoi un PDG aurait une retraite supérieure à celle d'un ouvrier? Surtout que le PDG aura pu sans doute mettre un peu d'argent de côté durant sa vie, et non pas l'ouvrier...
Bon je suis en train de réinventer la retraite par répartition, mais je crois qu'elle a un peu dérivé, au fil du temps...
Revenir en haut Aller en bas
Floran



Nombre de messages : 1955
Localisation : France
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 17:44

sandy a écrit:
oui c'est triste d'essayer de faire croire aux gens que tout le monde vit 1 an de plus alors que c'est totalement faux et que dans la réalité effectivement il y a même des gens qui meurent bien avant de connaître l'age de la retraite, et surtout qu'il y a des tas de personnes qui n'ont pas la santé pour travailler à cet age
Oui, enfin il y a aussi des bébés qui meurent au bout de 15jours. Aussi triste que cela soit, cela reste des exceptions et on ne peut établir une quelconque régle ou faire une généralité avec de tels exemples ou exceptions. La durée de vie est plus longue c'est un fait, meme si on peut mourrir à 15ans sur un scooter.
Revenir en haut Aller en bas
hloben



Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 43
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 18:08

selon que tu es ouvrier, paysan, ou cadre sup, tu n'as pas la même espérance de vie
c'est un fait connu.
Revenir en haut Aller en bas
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Mer 5 Nov 2008 - 18:10

hloben a écrit:
johanono, sandy parlait d'augmentation de l'assiette.
par exemple, les retraites seraient financées autrement que par les revenus du travail...
ça veut dire plus de prélèvements pour certains, moins pour d'autres... (et au global, plus, tu as raison sur ce point)

J'ai bien compris, et c'est pour cela que j'ai rectifié ma formulation, en parlant d'augmentation des prélèvements obligatoires, et non des seules cotisations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme des retraites   Aujourd'hui à 21:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme des retraites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 27Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le souvenir de Mai 68 plane sur la mobilisation contre la réforme des retraites, marquée par un nombre croissant de manifestations et.. de débordements.
» Réforme des retraites
» Elles manifestent seins nus contre la réforme des retraites
» Pétition : Pour un référendum d'initiative populaire sur la réforme des retraites!
» Réforme des retraites. Quid de la pénibilité dans la Gendarmerie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: