Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
signora



Nombre de messages : 17189
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Jeu 15 Jan 2009 - 16:19

J'ai fait suivre .... à une maman concernée.
Réponse immédiate de l'enseignante.

"Cette info est parfaitement exacte.
Par contre, sur lyon et d'autres villes, nous avons décidé de faire passer cette évaluation seulement en juin.
Ceci, afin de ne pas mettre les enfants en situation d'échec."

Espérons que les enseignants seront nombreux à prendre cette sage décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Jeu 15 Jan 2009 - 16:48

On vient de recevoir un mail de l'inspection à ce sujet : le contrôle qualité par l'IEN ne se fera que dans une école de chaque circonscription.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Jeu 15 Jan 2009 - 16:50

L'essentiel est que cette évaluation ne se fasse pas avant juin date à laquelle les enfants auront (en principe) acquis ces connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Sam 17 Jan 2009 - 13:54

C'est la fronde !
info europe 1 de midi :
Le mans : 67 parents d'élèves ont fait les tests CM2 à la place de leurs enfants.
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Sam 17 Jan 2009 - 17:01

il vaudrait mieux qu'ils l'aient réussi
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Lun 19 Jan 2009 - 15:09

Ecole primaire : l'évaluation de la discorde

Au fait, il n'y a pas une petite épidémie (rhume, gastro, grippe, forte fatigue,...) pour dispenser ses enfants d'école ce jour-là?

Et si on soumettait nos ministres et parlementaires UMP au test ? Pas sûr qu'ils le passent avec succès (surtout s'il y a des règles de trois ou des questions de vocabulaire, genre sens du mot "démocratie")

En tout cas, pas terrible le système d'évaluation. Voir des exemples ici
Je leur mettrai bien un zéro pointé à ceux qui ont conçu ce système.


On sait que leur gourou NS n'est pas très cartésien, mais il fait école...


Dernière édition par Miaou le Lun 19 Jan 2009 - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Lun 19 Jan 2009 - 15:12

En plus, les infos sur le devenir de ces évaluations sont différentes d'un inspecteur à l'autre.
Personne ne comprend rien :
Les notes seraient publiées globalement par établissements ;
Les notes seraient envoyées qux parents ;
Les notes seraient anonymes ...
Bref, personne ne comprend rien.

Encore une fois on amuse la galerie !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Lun 19 Jan 2009 - 15:13

le pire.. c'est que les tests ont été mis en ligne avec les corrigés et que certains parents ont fait bosser leur gosses dessus pour qu'ils aient de meilleurs résultats.. là encore, c'est l'inégalité dans les moyens, et de toutes façons, c'est absolument ridicule de faire passer des tests sur des acquis qui ne le seront qu'en fin d'année....
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Lun 19 Jan 2009 - 15:16

OUI,
mais l'inquiétude des instits est surtout dans le fait que les notes soient publiées par établissement !
ce qui n'est pas certain mais possible.
certains établissements avec de nombreux élèves en difficulté risqueraient alors de voir les parents demander des écoles mieux classées.

Espérons que l'école ou les parents ont passé les tests à la place de leur mouflet sera bien notée !
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Lun 19 Jan 2009 - 15:40

Toujours le modèle anglo-saxon.


Ecole primaire: premiers tests contestés sur le niveau des élèves


"Les élèves de CM2 et de CE1 seront évalués à partir de cette semaine
pour avoir une image de l'évolution du niveau scolaire. Inédits par
leur démarche, ces tests avaient provoqué la polémique chez les
enseignants craignant la publication d'un palmarès des écoles. Il n'en
sera rien, mais ils marquent bien l'entrée de l'école dans une culture
de l'évaluation souhaitée par Nicolas Sarkozy... et remise en cause en
Grande-Bretagne où elle est très développée
."

J'étais en Grande Bretagne en juin, et l'évaluation des élèves (également pour la sélection lors de l'entrée à l'université) était déjà remise en question.

"Très développé au Royaume-Uni, le système d’évaluation vient d’y être
remis en cause en juin 2008 par un rapport parlementaire
qui dénonce un enseignement focalisé sur les tests et le bachotage.
Tous les ans, les petits Britanniques de onze et de quatorze ans
passent un test d’aptitude standardisé (dit "Stats"). Pour améliorer
les résultats de leur école, les enseignants sont poussés à «
enseigner pour
les tests» au détriment d’autres matières du programme, faussant ainsi les résultats.


«Ce genre de rendez-vous un peu ritualisé finit toujours par peser très
lourdement sur le contenu de l’enseignement lui-même, estime Thierry
Cadart.
Et là il s’agit d’un style d’exercices très mécaniques.». Il y voit une façon de faire appliquer à la lettre les nouveaux
programmes 2008 en vigueur depuis septembre, qui marquent un retour aux
fondamentaux et jugés à l’époque «
mécaniques et passéistes» par certains enseignants."

Dizipline!
Ne pensez plus (C.Lagarde, "les Français pensent trop")
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mar 20 Jan 2009 - 9:16

Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mar 20 Jan 2009 - 10:57

Pour l'affirmer, il faudrait connaitre le nombre d'enseignants retraités qui ont (ou vont répondre) présents. J'espère bien que la solidarité avec leurs jeunes collègues va jouer !
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mer 21 Jan 2009 - 17:59

C'est un peu long, mais pas moyen de faire un lien Rolling Eyes (chroniques abonnés du Monde)

Tristes évaluations
par Isa+du+20è, professeur des écoles
18.01.09
Lundi 19 janvier commencent les évaluations nationales des élèves de CM2, et c’est un jour bien triste. Enseignante de CM2, je m’apprête à jouer ma part d’une comédie burlesque qui pourrait très vite se transformer en tragédie : celle de la mort, tant annoncée et finalement tant recherchée, de notre école publique laïque et gratuite. Ces évaluations et l’analyse partiale qui en sera faite vont porter le discrédit sur l’école et conforter ceux qui affirment qu’on ne peut plus lui faire confiance pour former les enfants.

On me demande d’évaluer mes élèves, en janvier, sur l’ensemble des programmes de maths et de français de cycle 3, réformés et augmentés. Une partie non négligeable des savoirs évalués n’ont pas encore été travaillés par nombre d’élèves de CM2. Comment les nouveaux programmes de 2008 qui décalent notamment au CM1 des apprentissages jusque là réalisés en CM2 de septembre à juin, peuvent-ils concerner des élèves qui n’ont pas "bénéficié" de ces nouveaux programmes en CE2 et CM1 ?

On nous demande, avec une légèreté déconcertante d’oublier ce que tout précis de pédagogie élémentaire enseigne, à savoir que l’on évalue toujours l’acquisition,par les élèves, des compétences et savoirs travaillés de manière progressive, si nécessaire différenciée, lors de séquences complètes en classe.

J’enseigne dans un quartier peu favorisé, dans une école située en ZEP, avec les mêmes ambitions pour mes élèves que celles de mes collègues d’écoles plus favorisées ; mais certains ont parfois juste besoin d’un peu plus de temps : ils ont souvent un déficit devocabulaire ou connaissent des situations familiales qui ne favorisent pas le travail personnel à la maison. Je viens donc d’apprendre que je vais leur demander de savoir réaliser des divisions avec dividende et quotient décimaux – nouveaux programmes - alors qu’à leur arrivée en CM2 ils ne connaissaient pas encore les décimaux ni la division euclidienne. Que cherche-t-on à faire si ce n’est les mettre en échec ?

A mes objections sur la précocité de ces évaluations, il m’a été répondu à l’Inspection que le "temps politique et le temps pédagogique ne sont en effet pas toujours les mêmes mais que nous sommes des fonctionnaires et devons appliquer les décisions de notre hiérarchie". Comment accepter que l’on sacrifie ainsi les temps d’apprentissage et que l’on génère chez les élèves des frustrations qui peuvent laisser des traces pérennes ? Comment ne pas craindre en outre un accroissement des inégalités entre les élèves ?

Ces évaluations "sommatives", c’est-à-dire dressant un bilan sommaire des savoirs ("acquis/non acquis") en fin de cycle, n’ont donc pas pour objet d’être des outils de remédiation* pour l’enseignant : elles ne peuvent éclairer sur la nature de l’erreur, d’autant plus quand on évalue des savoirs non travaillés. Alors, en admettant que l’on soit d’accord avec de telles évaluations "sommatives", on peut légitimement se demander pourquoi les faire en janvier ?

Premiers concernés par ces évaluations, les enseignants de CM2 les ont eu entre les mains il y seulement trois jours, au cas où il leur serait venu l’idée
saugrenue de donner leur avis. Alors, comment ne pas voir dans ces évaluations la volonté malintentionnée de ceux qui crient depuis deux ans, à qui veut l’entendre, que l’école française a échoué, que "cette fabrique à crétins" n’est qu’un gouffre à argent public dont on doit rationaliser les moyens, en d’autres termes les réduire, notamment en supprimant les postes de maîtres spécialisés dans la grande difficulté scolaire. "Regardez, ils ne servent à rien au vu des résultats !
Quant à leurs collègues non spécialisés, ils ne sont même pas capables
de faire travailler les programmes à leurs élèves !".


Que va-t-on faire de ces résultats ? Le ministère de l’éducation nationale a fini par décider de diffuser les résultats bruts de ces évaluations par école, sans la moindre pondération pour tenir compte de données qui permettent de mieux comprendre ces résultats (ZEP, etc.). On cherche par là à comparer et donc au final à mettre en concurrence directe des écoles qui n’ont pas à l’être. Cette décision va saper tout le travail réalisé par de nombreuses équipes pédagogiques pour changer l’image de leur école et rassurer les parents et finalement pour donner aux élèves une meilleure idée d’eux-mêmes et de leurs capacités.

J’ai alerté autour de moi et j’aurais souhaité pouvoir ajourner ces évaluations en me ralliant à un mouvement assez large, mais je n’ai trouvé que quelques manifestes isolés, n’allant d’ailleurs pas tous dans le même sens.

Quel gâchis ! L’évaluation est pour la communauté éducative un outil de connaissance et de travail pertinent mais une fois encore, elle doit être préparée dans la sérénité et en concertation et ne devrait pas être utilisée à des fins politiques.

Dans l’attente de lendemains meilleurs

Isabelle B, enseignante de CM2 à Paris.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mer 21 Jan 2009 - 18:07

quelle bêtise...toujours cette envie de dévaloriser, c'est vraiment lamentable.
Revenir en haut Aller en bas
_Christophe_

avatar

Masculin Nombre de messages : 567
Age : 45
Localisation : Saint Denis de Pile (33)
Date d'inscription : 11/11/2008

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mer 21 Jan 2009 - 18:29

Citation :
(chroniques abonnés du Monde)
Tristes évaluations
par Isa+du+20è, professeur des écoles
18.01.09
Lundi 19 janvier commencent les évaluations nationales des élèves de CM2(...)
A mes objections sur la précocité de ces évaluations, il m’a été répondu à l’Inspection que le "temps politique et le temps pédagogique ne sont en effet pas toujours les mêmes mais que nous sommes des fonctionnaires et devons appliquer les décisions de notre hiérarchie".(...)
En effet les fonctionnaires, comme tout un chacun, doivent appliquer les décisions de leur hiérarchie...
Sauf que dans le cas de l'école, les élèves ne devraient pas être soumis à cette discipline puisqu'ils ne font pas partie de l'administration.
En tant que Service Public, cette administration devrait se poser la question du service qu'elle rend à ses "usagers" et surtout, du préjudice qu'elle fait subir à nier tout évidence pédagogique...

Quand une décision politique démagogique, rencontre une administration abêtie, il n'en sort rien de bon et souvent du très mauvais et très préjudiciable...
Dans ces conditions, il est facile pour les plus fainéants de penser que le privé peut être meilleur...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Mer 21 Jan 2009 - 18:34

je doute que les résultats soient meilleurs dans le privé puisque les bases de programme antérieures sont les mêmes , ils doivent avoir les mêmes niveaux d'acquis.. à moins que comme je l'ai déjà dit, les questions et corrigés étaient diffusés sur le net avant l'épreuve, certaines écoles aient fait "bachoter" leurs élèves , histoire d'avoir de meilleurs résultats...d'où la nullité de l'épreuve en question...
Revenir en haut Aller en bas
khany

avatar

Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   Jeu 22 Jan 2009 - 9:37

signora a écrit:
Pour l'affirmer, il faudrait connaitre le nombre d'enseignants retraités qui ont (ou vont répondre) présents. J'espère bien que la solidarité avec leurs jeunes collègues va jouer !

Hélas, je n'en suis pas sure.
Pour connaitre au moins un cas ... 300€ mensuel de plus sur la retraite y a de quoi faire réfléchir... la personne a d'ailleurs accepté Evil or Very Mad .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résistance pédagogique pour l'avenir de l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PIAPEDE Protocole d’Identification d’Aménagement Pédagogique ou d’examen pour un Elève en Difficulté à l’Ecrit
» L'humanité plus pessimiste envers l'avenir
» Mouvement Agir pour l'Avenir [MAPA]
» Idée pour le repas de l'école ?
» Le patron d’Esso très inquiet pour l’avenir du raffinage et de la chimie en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: