Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Faut-il remettre en cause les licenciements

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
sandy



Nombre de messages : 1467
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:10

Tamaris a écrit:
Il y en a du protectionnisme.
Les besoins toujours plus sophistiqués des consommateurs et les normes qualité draconiennnes sont du protectionnisme déguisé.

C'est vrai c'est déjà une forme de protectionnisme. Mais les néolibéraux leur ont tellement diabolisé le protectionnisme dans leur tête. C'est marrant des fois de voir ce genre de rejet idéologique, de voir à quel point le mal est ancré.
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:13

le piège était facile à déjouer, nous savons tous manier google !

toutefois, c'était juste un clin d'oeil destiné à faire comprendre que le paysage politique n'est pas une ligne de droite à gauche, ni un triangle, mais un cercle ....
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:15

liberspirita a écrit:

c'était juste un clin d'oeil destiné à faire comprendre que le paysage politique n'est pas une ligne de droite à gauche, ni un triangle, mais un cercle ....

c'est vrai , les politiciens sont tous dans leurs bulles .
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 39
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:15

liberspirita a écrit:
le piège était facile à déjouer, nous savons tous manier google !

toutefois, c'était juste un clin d'oeil destiné à faire comprendre que le paysage politique n'est pas une ligne de droite à gauche, ni un triangle, mais un cercle ....

le front national a largement repris des discours de la gauche ces dernières années, et j'ai été aussi surprise que toi d'entendre des arguments ressemblant aux nôtres dans la bouche de marine lepen en 2007

mais regarde même Sarkozy s'y met à nous copier

et même vous mdr depuis que vous ètes subitement devenus des humanistes

on va devenir la pensée unique à force
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:18

l'humanisme ne se situe guère sur le spectre politique ... Et s'il l'était je le mettrais plus dans le champ libéral que socialiste, la défense de l'individu plutôt que du collectif
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 39
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:37

tu ne m'as pas répondu à propos des subprimes
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 21:46

les subprimes ?
version Jacques Généreux : c'est le neo-liberalisme exarcerbé qui dans sa folie de recherche du profit à créé une bulle financière capitaliste qui a éclatée à la face des banquiers,

Version pensée unique gauloise : idem

Ma version : après septembre 2001, Alan Greenspan a eu une idée géniale ... tous les américains doivent être propriétaires et par la même entretenir une hausse continue des marchés immobiliers ... Le problème : tous les américains n'ont pas les revenus adéquat pour acheter... Pas de problème rétorque l'Etat US : prêtez de l'argent pas cher (Alan Greespan dirige la Fed), nous garantissons aux banques leurs prêts hypothécaires grâce à nos deux compagnies de refinancement Fannie May et Freddy Mac que nous contrôlons. De toutes façons, si ça dérape, tous le monde accusera l'odieux libéralisme !
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 22:57

sandy a écrit:
Mais on ne peut pas arriver au même résultat sans protectionnisme.

C'est une nécessité sociale écologique et vitale en ce qui concerne la crise alimentaire.
Oui pour la nécessité sociale, écologique, et vitale.

Les solutions : développement durable, localisme cher à Yann (jusqu'à un certain point), co-développement qui permet aux pays pauvres de faire local aussi. Rien de protectionniste là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:04

sandy a écrit:
liberspirita a écrit:
le piège était facile à déjouer, nous savons tous manier google !

toutefois, c'était juste un clin d'oeil destiné à faire comprendre que le paysage politique n'est pas une ligne de droite à gauche, ni un triangle, mais un cercle ....

le front national a largement repris des discours de la gauche ces dernières années, et j'ai été aussi surprise que toi d'entendre des arguments ressemblant aux nôtres dans la bouche de marine lepen en 2007

mais regarde même Sarkozy s'y met à nous copier

et même vous mdr depuis que vous ètes subitement devenus des humanistes

on va devenir la pensée unique à force
Nous ne sommes pas devenus subitement humanistes : nous l'avons toujours été.
Quant à la pensée unique, c'est pas le genre de la maison. Comme l'a dit Bayrou, si on pense tous la même chose, on ne pense plus rien.

Le FN, à la présidentielle de 2002, j'ai eu la curiosité - mais c'était juste de la curiosité - de jeter un oeil au programme de Le Pen pour voir ce qu'il racontait sur les autres sujets que l'immigration, sujet sur lequel on l'entendait beaucoup. Et j'ai été très surpris de découvrir que son programme économique était à tendance ultra-libérale. Pas vraiment la bonne tendance quand on prétend défendre les couches populaires.

Et même sans remonter si loin, sa grande idée était de supprimer l'impôt sur le revenu. Et si on faisait ça, à qui cela profiterait le plus ? A ceux qui en paient le plus, donc aux plus aisés.
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 39
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:09

excusez moi mais c'est profondément ridicule, vous diabolisez le protectionnisme sans aucune raison juste sur des convictions que vous ètes bien incapables de prouver mais qui ne sont en faites que des idées reçues, vous refusez d'oser même prononcer le nom et vous voulez noyer le poisson en préférant parler de localisme Wink

bon ben c'est yann qui sera content.


Dernière édition par sandy le Ven 26 Déc 2008 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:10

le libéralisme, c'est moins d'Etat.
Pas le truc à Le Pen ça ...
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:12

sandy a écrit:
excusez moi mais c'est profondément ridicule, vous diabolisez le protectionnisme sans aucune raison juste sur des convictions que vous ètes bien incapables de prouver mais qui ne sont en faites que des idées reçues, vous refusez d'oser même prononcer le nom et vous voulez noyer le poisson en préférant parler de localisme Wink

bon ben c'est yann qui sera content.
On ne diabolise pas le protectionnisme. On dit que ce n'est pas la solution et qu'on peut s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Tamaris



Masculin Nombre de messages : 1525
Age : 63
Localisation : (Nord)
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:12

sandy a écrit:
excusez moi mais c'est profondément ridicule, vous diabolisez le protectionnisme sans aucune raison juste sur des convictions que vous ètes bien incapables de prouver mais qui ne sont en faites que des idées reçues, vous refusez d'oser même prononcer le nom et vous voulez noyer le poisson en préférant parler de localisme Wink

bon ben c'est yann qui sera content.

Tout le monde s'excite sur ce mot de protectionnisme, mais je suis sûr que M Bayrou au pouvoir en ferait un peu (à peu près autant qu'aujourd'hui)
Revenir en haut Aller en bas
sandy



Féminin Nombre de messages : 1467
Age : 39
Localisation : bourges
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Ven 26 Déc 2008 - 23:13

libre a écrit:
sandy a écrit:
excusez moi mais c'est profondément ridicule, vous diabolisez le protectionnisme sans aucune raison juste sur des convictions que vous ètes bien incapables de prouver mais qui ne sont en faites que des idées reçues, vous refusez d'oser même prononcer le nom et vous voulez noyer le poisson en préférant parler de localisme Wink

bon ben c'est yann qui sera content.
On ne diabolise pas le protectionnisme. On dit que ce n'est pas la solution et qu'on peut s'en passer.

si vous ne le diabolisez pas alors pourquoi refusez vous d'admettre qu'il peut avoir différentes formes et différents degrés ? et surtout pourquoi vous affirmez qu'il est source de conflit entre pays ?
Revenir en haut Aller en bas
bigjolant59



Féminin Nombre de messages : 71
Age : 68
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Sam 27 Déc 2008 - 1:33

Gribouille a écrit:
A bigjolant,
Le taux de croissance d'une économie n'est pas un indice suffisant pour juger de la compétitivité internationale d'un pays. Le Japon et l'Allemagne sont des exemples flagrants dans tes statistiques. Les excédents commerciaux records Allemands n'ont jamais alimenté la croissance Allemande ces dernières années.
Je dis que l'économie française est trés bien insérée dans l'économie mondiale. En corollaire, on fait fausse route en se lançant sur cette piste pour y trouver des politiques économiques.
Mais attention, ça ne veut pas dire que tout va bien. Seulement la différence avec beaucoup de gens sur ce forum est que je pense que la fameuse globalisation est un bouc émissaire bein pratique qui organise une forme d'irresponsabilité de nos représentants politiques et de certains acteurs économiques.
La thèse que je défends se déduit de ma proposition précédente. Les facteurs internes, l'organisation de nos institutions sont les facteurs déterminants qui expliquent la faiblesse de notre croissance, notre chômage de masse, avant des facteurs externes, comme la politique monétaire en Europe, mais pas la globalisation dont nous sommes, sans conteste, partie prenante.

La croissance économique d'un pays c'est l'évolution de la richesse du pays et donc de ses habitants sur une année. Là j'ai donné des chiffres sur 10 ans, donc représentatif de la qualité du travail effectué par notre pays sur 10 ans.

Constat : Les Français ont vu une dixaine de pays les doubler puis prendre de l'avance du point de vue du pouvoir d'achat.

Je te donne un chiffre concret sur l'évolution du porte-monnaie des Français, et toi tu continues de blablater avec de simples mots. Je crois que le dialogue est impossible avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
marco11

avatar

Masculin Nombre de messages : 5812
Age : 52
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Sam 27 Déc 2008 - 8:51

bigjolant59 a écrit:

Constat : Les Français ont vu une dixaine de pays les doubler puis prendre de l'avance du point de vue du pouvoir d'achat.

Constaté sur le "terrain" , nous nous faisons littéralement "voler" du matin au soir ...

mais de ce côté de la barrière , c'est permis ...
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Sam 27 Déc 2008 - 9:01

Si tu n'aimes les débats contradictoires, faut aller à l'UMP. On te dira que les français travaillent pas assez (en dépit des chiffres qui disent le contraire), qu'il faut être raisonnable, tu sais avec la globalisation etc........ Et ils ajouteront qu'ils sont pour une approche sociale mais après tout le reste. Là bas pas de blablas, tout le monde derrière le chef.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Sam 27 Déc 2008 - 16:30

J'ai déplacé les messages sur le libéralisme dans le fil "De la liberté au socialisme".

J'en profite pour vous dire que je trouve que ça devient lassant de répéter toujours les mêmes choses et d'avoir l'impression de parler dans le vide. Pour le libéralisme il y a ce fil ouvert par Sandy pour en discuter. Alors disciplinez-vous et contentez-vous de ce fil ouvert par Sandy et arrêtez de poursuivre la discussion sur ce sujet un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Mar 13 Jan 2009 - 17:47

Voici un extrait de la Chronique Agora, publié aujourd'hui. Ca ne fait que confirmer mes craintes sur la nature irrationnelle et surtout dangereuse pour la croissance de la généralisation des licenciements dans les entreprises. La Chronique Agora s'adresse plus au monde de la finance. Donc n'allez pas chercher une manipulation politique....La spirale infernale est en route !

"VERS UNE RESURGENCE DE LA RAGE DE VENDRE ?
** Le pitbull dénommé récession ne lâche pas prise ; sa morsure au niveau du taux de chômage américain (7,2% en décembre) a déchiqueté le fragile matelas de confiance que Wall Street était parvenu à regonfler depuis Noël.
Le marché de l'emploi semble victime de perforations multiples et l'air s'en échappe de toutes parts : aucun secteur d'activité n'est épargné.
Une myriade d'entreprises américaines se déleste d'effectifs réputés superflus avec la même désinvolture que des vacanciers sans scrupule abandonnent leur animal domestique sur les aires d'autoroute un week-end de grand départ du 14 juillet. Si l'image vous semble exagérément cruelle ou dramatique, penchez-vous sur les centaines de milliers de licenciements non point économiques mais d'anticipation orchestrés au quatrième trimestre : le cynisme à l'état pur montre les crocs !
Nous voulons bien croire que la crise frappe durement l'échine du secteur financier, du secteur automobile et des loisirs mais une accélération de 1,53 million de chômeurs en trois mois contre un million au cours des mois précédents, de tels chiffres frappent l'imagination et le ratio de progression -- quasiment géométrique -- dépasse celui des épidémies de grippe les plus virulentes.
Dans de nombreux cas -- que nous découvrons au fil des témoignages de correspondants et amis américains ou britanniques --, les plans de réduction d'effectifs ne trouvent aucune justification dans "la situation présente" constatée par l'entreprise : ils visent simplement à préserver ses marges. La crise a bon dos lorsqu'elle permet d'améliorer une rentabilité qui n'est que marginalement compromise.
En revanche, il apparaît à peu près certain que si ce genre de pratique se généralise -- et nous recueillons un faisceau d'indices allant dans ce sens --, alors, oui, la conjoncture sur le marché du travail, qui impacte directement la consommation, sera tellement épouvantable d'ici le second semestre que tous les plans sociaux actuels seront jugés timides en regard des futures difficultés qui nous attendent.
Barack Obama redoute l'emballement de cette spirale de destruction d'emplois qui rend la récession auto-réalisatrice, et il s'en est entretenu avec G.W. Bush. L'une des dernières décisions de ce dernier en tant que président du chef de l'administration républicaine sera d'exhorter le Congrès à débloquer les 350 milliards de dollars figurant encore au crédit du TARP afin qu'ils soient réaffectés et mis à la disposition des PME et PMI qui en feront la demande -- et il n'est pas exclu que les particuliers menacés de saisie/expropriation puissent également en bénéficier."
Revenir en haut Aller en bas
duc126



Masculin Nombre de messages : 4
Age : 81
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 10:10

Une petite idée qui me trotte dans la tête depuis trop longtemps.

C'est une utopie je le sais bien, mais sans rêves on fait du sur place..

alors voilà le bébé...


Depuis qu'un homme a demandé à un autre de l'aider à récolter son champ, il y a conflit entre le capital et le travail.

Pour pousser le statut du travailleur un peu plus loin, peut-être pourrait-on séparer les antagonistes.

L'entrepreneur a besoin de matières premières, de services et de main d'œuvre. S'il achète les deux premiers il paye la dernière. Pourquoi ne l'achèterait-il pas à un organisme central chargé de gérer la force de travail du pays.
Il ne s'agit pas de revenir à la dictature du prolétariat, mais de faire gérer celui-ci par la société et non par le capital.
La protection du travailleur, sa formation, ses emplois sa flexibilité (obligatoire) et sa rétribution sont gérés par cet organisme.

L'entrepreneur achète des heures... point !!

C'est l'intérim géré par le syndicalisme.
Cela n'empêche pas la liberté d'entreprendre et des contrats de partenariat
peuvent s'établir.
Le delta entre les heures achetées et les heures payées sert aux
fonctionnements généraux.

Enfin... ce n'est qu'une idée !! et vos avis sont les bienvenus.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 10:14

duc126 a écrit:
L'entrepreneur a besoin de matières premières, de services et de main d'œuvre. S'il achète les deux premiers il paye la dernière. Pourquoi ne l'achèterait-il pas à un organisme central chargé de gérer la force de travail du pays.
C'est le principe des agences d'intérim.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
duc126



Masculin Nombre de messages : 4
Age : 81
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 10:25

Bien sur, mais cela devient un organisme d'état, une force capable de contrebalancer le capital..
Le Pb c'est qu'il ne faut pas que cela devienne un " mammouth"

Actuellement même si les organismes sociaux amortissent le coup du licenciement, le travailleur reste seul face aux remises à niveaux nécessaires, à la flexibilité et au réemploi..
Je pense que c'est à la sociéte de le soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 10:50

Je me mets à côté de ton propos ...
Ce matin j'ai entendu aux infos que l'état ferait un traitement particulier pour les employés d'une des usines qui licencie.
Un an de salaire intégral ...
Prise de dispositions pour des reclassements (et formations) immédiats.
Je comprends mal que l'on puisse comme cela faire du cas par cas ...
Qu'en pensez vous ?
Quelqu'un a entendu cette info ?
J'ai mal au crâne j'ai peut être mal capté le message ...
Il y a bien le ministre du travail qui jacte sur europe mais il m'insupporte je n'ai pas le courage d'écouter...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 10:59

elle est où l'égalité de traitement? pourquoi certains seraient favorisés et les autres , ceux qui sont licenciés dans les TPE , n'auraient que les yeux pour pleurer? je serais chomeuse, je porterais plainte pour "atteinte à l'Egalité de traitement " anticonstitutionnelle.
il y aurait donc 2 catégories de chomeurs ceux qui risquent de tout casser et se verraient "récompensés" par des aides spécifiques et les autres, ceux qui subissent en silence et qui n'ont droit à rien.. c'est beau la sarkozie!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 11:01

Même avis que juju.
Revenir en haut Aller en bas
Remus

avatar

Masculin Nombre de messages : 373
Age : 27
Localisation : 26
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   Dim 26 Avr 2009 - 11:53

J'applaudis juju!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faut-il remettre en cause les licenciements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faut-il remettre en cause les licenciements
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» comment leur expliquez-vous qu'il ne faut pas taper?
» les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...
» Faut-il obliger les détenus à travailler en prison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: