Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Italie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Gribouille



Nombre de messages : 1508
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Dim 16 Déc 2012 - 20:54

L’Europe vote Monti et humilie Berlusconi

La suite du coup d'Etat en Italie. On admet que l'Europe fait de l'ingérence dans la politique intérieure Italienne en adoubant Monti. Mais, c'est pour son bien et pour l'Europe......
à quand le Label "dirigeant politique choisi pour vous par l'Europe" ?
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Lun 17 Déc 2012 - 20:14

Mario Monti's exit is only way to save Italy

Citation :
La nation est plus riche que l’Allemagne en terme de revenu par habitant, avec une richesse privée de plus de 9 000 milliards d’Euros. Elle a le plus fort excédent budgétaire primaire des membres du G7. Sa dette combinée, publique et privée est de 265% du PNB, plus basse qu’en France, en Hollande, au Royaume Uni, aux Etats-Unis ou au Japon.

Elle se situe en haut de l’index du Fond Monétaire International pour la capacité de remboursement à long terme, parmi les nations industrielles clés, précisément du fait de la réforme des retraites entreprise longtemps auparavant sous Silvio Berlusconi.

« Ils ont un secteur d’export très dynamique et un excédent primaire. S’il y a un pays dans l’Union Monétaire Européenne (UME) qui bénéficierait d’une sortie de l’Euro, c’est évidemment l’Italie » affirme Andrew Robert de RBS.

« Les chiffres leur sautent à la figure. Nous pensons que l’histoire de 2013 n’est pas celle de pays contraints de quitter l’UME mais plutôt qu’ils choisissent d’en sortir. »

Une simulation de la Bank of America a conclu que l’Italie gagnerait plus que les autres membres de l’UME à se libérer et à restaurer son contrôle souverain sur ses politiques.

Son bilan des investissements internationaux est presque à l’équilibre, au contraire de l’Espagne et du Portugal (tout les deux en déficit de plus de 90% du PNB). Son excédent primaire implique qu’elle peut quitter l’UME au moment ou elle le souhaite sans affronter une crise de financement.

Un fort taux d’épargne signifie que tout choc sur les taux d’intérêts après le retour à la lire reviendrait à irriguer l’économie à travers de meilleurs paiements aux détenteurs italiens de titres ; et l’on oublie souvent que les taux réels italiens sont plus bas que ceux de la Banque d’Italie.

Rome possède une poignée d’atouts. Mais le grand obstacle est son premier ministre, Mario Monti, installé à la tête d’une équipe de technocrates, lors du putsch de Novembre 2011, par le Chancelier Allemand Angela Merkel et la Banque Centrale Européenne, sous les applaudissements de la classe médiatique et politique.

M. Monti est peut être un grand gentilhomme d’Europe mais il est aussi un grand prêtre du projet d’Union Européenne et un acteur clé de l’appartenance de l’Italie à l’Euro. Plus vite il partira et plus vite l’Italie cessera de glisser vers la dépression chronique.

Les marchés sont bien sûr horrifiés qu’il puisse démissionner après l’adoption du budget 2013, ouvrant tôt l’année prochaine, la porte au grabuge politique. Le rendement de la dette italienne a gagné 30 points à 4.85% ce lundi. « L’armistice a duré 13 mois. Maintenant la guerre a repris. Le monde nous regarde avec incrédulité, » écrit le Corriere della Sera.

Le risque immédiat pour les investisseurs est un parlement fracturé, avec 25% de chance de victoire pour les forces eurosceptiques de M. Berlusconi, la Ligue du Nord et le comédien Beppe Grillo, maintenant à près de 18% dans les sondages. “Nous sommes foutus si il n’y a pas de majorité claire au parlement,” dit le Prof. Giuseppe Ragusa de l’université Luis Guido Carli de Rome.

Une telle issue laisserait les marchés financiers aussi nus et exposés qu’ils l’étaient en juillet lors d’un dernier spasme de la crise de la dette européenne. Rome serait moins encline à demander une aide et à signer un Memorandum d’abandon de la souveraineté fiscale – les conditions pour que la BCE limite les taux d’intérêt de la dette italienne.

Tous ces investisseurs qui se sont rués sur la dette italienne, ou la dette espagnole, après que Mario Draghi de la BCE eut promis de faire tout ce qu’il pourrait pour faire soutenir la cohésion de l’UME, pourraient estimer que M. Draghi manque à sa promesse. Ses mains sont liées par la politique. Les détenteurs de titres devraient se faire du souci. Car les intérêts dela démocratie Italienne et ceux des créditeurs étrangers ne sont désormais plus alignés. La politique déflationniste, digne des années 30, imposée par Berlin et Bruxelle, à poussé le pays à une spirale à la Grecque. Le lobby économique Cofindustria dit que la nation est réduite aux « décombres sociaux ».

Les dernières données confirme que la production industrielle italienne est en chute libre, de 6.2% en Octobre dernier par rapport à l’année précédente. « Nous avons vu une capitulation totale du secteur privé ces 12 derniers mois. » dit Dario Perkins de Lombard Street Research. La confiance des entreprises retrouve son niveau des tréfonds de la crise financière. La confiance des consommateurs n’a jamais été aussi basse. Berlusconi a raison sur le fait que

l’austérité a été un désastre complet.

La consommation a chuté de 4.8% l’année dernière avec plus d’imposition. « Il n’y a pas de précédent à cela. Le risque pour 2013 est que cette chute soit encore pire » dit l’association de consommateur Confcommercio.

Cette crise trouve son origine au milieu des années 90 quand le deutsche Mark et la lire ont été figés à perpétuité. L’Italie avait l’échelle mobile des salaires et des habitudes inflationnistes. Les vieux usages ont la vie dure.

Elle a perdu 30 ou 40% de compétitivité du travail face à l’Allemagne, par un lent effet de cliquet. Son excédent commercial historique avec l’Allemagne est devenu un grand déficit structurel.

Le dommage est maintenant fait et l’on ne peut revenir en arrière. Pourtant c’est exactement ce que l’élite politique de l’EU tente de faire par l’austérité drastique et la « dévaluation interne ».

Une telle politique pourrait fonctionner dans une petite économie ouverte avec une forte composante commerciale comme l’Irlande. En Italie, cela reproduit l’histoire britannique après que Winston Churchill eut adossé, à un taux surestimé, la livre sterling à l’or, en 1925. Comme le disait Keynes, acide, les salaires sont collés à la baisse. La paie britannique bougea à peine les cinq années suivantes. L’effet principal d’une telle politique est de pousser le chômage à une hausse vertigineuse. Le taux de chômage de la jeunesse d’Italie est de 35% et en hausse.

M. Monti a administré un tour de vis fiscal de 3.2% du PNB cette année, trois fois la dose thérapeutique. Il n’y a pas de raison économique à cela. L’Italie a eu un budget proche del’équilibre primaire, ces 6 dernières années. Elle a été et était sous Berlusconi, un rare modèle de rectitude.

L’excèdent primaire atteindra 3.6% du PNB cette année et 4.9% l’année prochaine. On ne peut être plus virtuose. Et pourtant la douleur fut pire qu’inutile.

La resserrement fiscal lui-même a poussé la dette publique Italienne d’un équilibre stable à une zone de danger. Le FMI affirme que le ratio de dette augmente plus vite qu’auparavant, passant de 120% l’année dernière à 126% cette année et 128% en 2013.

L’économie s’est contractée durant cinq trimestres. Citygroup affirme qu’elle sera broyée, avec une chute de 1.2% en 2013 et 1.5% en 2014, avec une croissance quasi-nulle aussi loin qu’en 2017, et la restructuration de la dette tout au long du chemin.

Il serait étonnant que les électeurs italiens tolèrent cette débâcle longtemps, même si Pier Luigi Bersani gagne les élections sur un programme de soutien aux réformes et à l’Europe. Les sondages du groupe PEW montrent que seuls 30% d’entre eux pensent que l’euro a été une « bonne chose ».

Le chœur en faveur d’une sortie de l’UME s’est tu après que M. Draghi eut plaidé pour son sauvetage. Cinq mois plus tard, il est clair que la crise la plus profonde est toujours vive. Les voix s’élèvent à nouveau. M. Berlusconi s’empare avec malice du thème, évoquant un jour son « idée folle » de faire imprimer en défi, des euros par la Banque d’Italie, disant le lendemain « Ce n’est pas un blasphème que de parler de quitter l’Euro ».

Son langage est plus acéré cette semaine “L’Italie est au bord du gouffre. Je ne peux laisser mon pays plonger dans une spirale récessioniste sans fin”

“La situation d’aujourd’hui est bien pire qu’il y a un an lorsque j’ai quitté le gouvernement. Nous avons un million de chômeurs en plus, la dette augmente, les entreprises ferment, la propriété s’effondre et le marché automobile est détruit. Nous ne pouvons pas continuer comme ça “

Non en effet
.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 12 Fév 2013 - 9:49

PIB trimestriel de l’Italie

Citation :
On note que tout est dans le rouge – seul le commerce extérieur a un
effet positif, mais uniquement car les importations chutent en raison de
la récession… L’Italie est très malade – bravo Monti !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Jeu 14 Fév 2013 - 11:09

Italie: recul de 2,2% du PIB en 2012

Citation :
Le Produit intérieur brut (PIB) de l'Italie s'est contracté de 0,9% au quatrième trimestre 2012 par rapport au précédent et de 2,7% sur un an, selon des chiffres provisoires publiés jeudi par l'Institut national des statistiques (Istat).

Sur l'ensemble de l'année 2012, le PIB s'est contracté de 2,2% par rapport à 2011, selon cette estimation provisoire.
youpi, Bravo Monti!
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Lun 25 Fév 2013 - 18:28

Il se passe des choses du coté de l'Italie. Après des sondages qui donnaient une majorité à la gauche, la bourse s'est envolée de 2% dans la séance. Puis patatras, de nouveaux sondages ont jeté un froid, +0.41% à paris.
Je rappelle que Berlusconi pourrait poser des problèmes à l'UE. Il a pas apprécié son éviction (voir le rôle joué par la BCE dans cette histoire). Une chance pour l'explosion de l'Euro si aucune majorité ne se dessine ?
Le CAC 40 repasse dans le rouge, incertitudes sur les élections italiennes
à suivre.......
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Lun 25 Fév 2013 - 18:36

ça a encore changé au sénat gauche en tête

18 30 Al 50% dello spoglio nazionale del Senato il
centrosinistra è al 32,9%, mentre il centrodestra è al 29,25%. Grillo è
al 24% e Monti al 9%, con gli altri partiti molto distaccati. Alla
Camera, dove lo spoglio è fermo al 17% circa, il centrosinistra è al
34%, Grillo al 25,62% ed il centrodestra al 24,8%. Monti sopra il 10%,
quindi l’Udc potrebbe entrare in Parlamento.

http://www.gadlerner.it/2013/02/25/si-profila-una-vittoria-elettorale-del-centrodestra-e-di-grillo
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Lun 25 Fév 2013 - 19:36

On attend les résultats pour 20H. Sur iTV, Berlusconi arriverait en tête au Sénat. Dans un tel scénario le pays serait ingouvernable car il faut la majorité aux deux chambres pour faire passer une loi.

En attendant, ce chant des esclaves est un message du peuple Italien aux politiciens. Un bel avertissement qui va prendre tout son sens ce soir.....


La traduction des paroles de Muti
Citation :
Muti : Je n'ai plus 30 ans et j'ai vécu ma vie, mais en tant qu'Italien qui a beaucoup parcouru le monde, j'ai honte de ce qui se passe dans mon pays. Donc j'acquiesce à votre demande de bis pour le "Va Pensiero" à nouveau. Ce n'est pas seulement pour la joie patriotique que je ressens, mais parce que ce soir, alors que je dirigeais le Choeur qui chantait "O mon pays, beau et perdu", j'ai pensé que si nous continuons ainsi, nous allons tuer la culture sur laquelle l'histoire de l'Italie est bâtie. Auquel cas, nous, notre patrie, serait vraiment "belle et perdue".

[Applaudissements à tout rompre, y compris des artistes sur scène]

Muti : Depuis que règne par ici un "climat italien", moi, Muti, je me suis tu depuis de trop longues années. Je voudrais maintenant... nous devrions donner du sens à ce chant ; comme nous sommes dans notre Maison, le théatre de la capitale, et avec un Choeur qui a chanté magnifiquement, et qui est accompagné magnifiquement, si vous le voulez bien, je vous propose de vous joindre à nous pour chanter tous ensemble.
C’est alors qu’il invita le public à chanter avec le Chœur des esclaves. « J’ai vu des groupes de gens se lever. Tout l’opéra de Rome s’est levé. Et le Chœur s’est lui aussi levé. Ce fut un moment magique dans l’opéra. »

« Ce soir-là fut non seulement une représentation du Nabucco, mais également une déclaration du théâtre de la capitale à l’attention des politiciens. »
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Lun 25 Fév 2013 - 20:48

20 10 Secondo le proiezioni del prof. D’Alimonte la futura maggioranza del Senato sarebbe la seguente, al 75% dello scrutinio. 127 seggi al centrodestra, 112 al centrosinistra, MoVimento 5 Stella con 53, Monti 21, altri 2. Le proiezioni alla Camera rilevano un lievissimo vantaggio della coalizione di Bersani, anche se il margine d’errore statistico non consente di definire certo questo dato.

si j'ai bien compris
Sénat alliance possible Bersani avec Monti( les 2 font plus que berlu)
Chambre; pour l'instant encore une majorité de gauche, mais apparemment très mince et la marge d'erreur ne peut l'affirmer...

http://www.gadlerner.it/2013/02/25/parlamento-ingovernabile-grillo-primo-partito
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Italie   Lun 25 Fév 2013 - 20:55

Même si ce n'est qu'au sénat que berlusconi est majoritaire ... c'est à se demander si les italiens sont sains d'esprit ...
Je reprends mon nom de jeune fille demain matin !
A cette heure pas de résultat définitifs j'arrête.
Je vais regarder Kevin Costner sur arte ça m'énervera moins ... enfin j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 7:49

tant mieux, il faut foutre un coup de pied dans la fourmillière technocrate européenne. les gens votent un refus de cette Europe, plus que autre chose,d'ailleurs le Grillo ne veut pas gouverner, c'est peut être populiste, puisque si on ne vote pas "bien" comme les eurocrates le veulent on est forcément populiste..alors je me revendique populiste dans ce cas, et dans populiste, il y a peuple.. dans les trucs en iste, c'est encore celui qui est le plus parlant..

tout ce qui n'est pas "pensée unique" c'est populiste..c'est le nouveau point godwin..quand ils ne savent plus quoi dire, ils invoquent le populisme..

c'est ça ou ne pas voter.. les italiens ont choisi de voter mais voter le chaos.. ce qu'auraient du faire les Grecs.


Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 10:31

Sans majorité claire au Sénat, l'Italie ingouvernable
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 10:37

Italie : une réplique au "Non" français de 2005
Hubert Huertas
Citation :
Mais comment va réagir Bruxelles à ce message monté de Rome ? C’est une immense question, de portée continentale.

De deux choses l’une…

L’Europe pourra se dire qu’elle était folle, aussi folle au fond que Beppe Grillo, d’avoir pensé que la potion de Mario Monti serait supportée après avoir plongé son pays dans la récession, baissé les pensions, fermé 104 000 entreprises, mis huit millions de personnes sous le seuil de la pauvreté, et fait monter le taux de chômage des jeunes à 37%.

L’Europe pourra aussi s’en tenir au diagnostic du ministre allemand des affaires étrangères, Guido Westerwelle : « l’important est que la ligne proeuropéenne et les réformes continuent ».

Dans ce cas tout continuera effectivement, comme si de rien n’était, le vote d’hier sera présenté comme une curiosité locale, on tentera de l’escamoter comme le Non de 2005, mais des Grillo et des Berlusconi resurgiront partout, et à force de rassurer les marchés l'Europe finira par les épouvanter
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 10:43

Les incertitudes de l'élection italienne secouent les marchés
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 11:04

comment croire à cette parodie de Démocratie? les rares qui osent encore se rebiffer, on leur dit que leur vote n'est pas le bon, et soit on raie d'un simple coup de plume, le vote comme le referendum de 2005, soit on leur soumet un nouveau vote, comme les Irlandais, les Grecs, les Italiens..jusqu'à ce qu'ils votent "bien"..
il n'y a plus de démocratie, puisque le "prêt à penser " est le seul vote admis, sinon, plus simple encore, on met un technocrate non élu, comme Monti, pour faire le sale boulot.. heureusement les Italiens ont eu le bon gout de lui coller un coup de pied au c.l, bien mérité..
mais le pseudo Parti démocrate dit de gauche, n'est rien d'autre qu'une des multiples versions des partis pantins de l'Europe, qu'ils soient affublé du nom de droite oud e gauche, c'est juste du maquillage, mais mal dégrossi, la vérité revient au galop, une fois les pantins au pouvoir..

alors que reste t'il comme choix, les Pétomanes, les érotomanes? c'est le choix des Italiens, c'est comme une sorte de suicide politique..puisque la démocratie ne donne le choix qu'entre ceux là ou les pantins, autant faire péter l'ensemble..
le risque c'est le chaos, et au delà la perte totale de toute démocratie fut elle totalement dévoyée...

j'avoue que que je suis plutôt desespérée...je ne vois aucune issue ...chez nous comme ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 12:03

Et le gagnant est... Beppe Grillo

26 février 2013
La Stampa
Turin

Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 14:48

« Beppe Grillo, dis-moi ce qu’il faut faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 15:25

Beppe Grillo, celui qu’on n’attendait pas Peuple et élites : divorce à l’italienne

Citation :
Non seulement les sondeurs transalpins ont merdé grave en surestimant tout au long de la campagne l’impact de leurs chouchous de centre gauche, mais ils ont continué de le faire allègrement après le scrutin en publiant des résultats qui, comme on dit à la télé, se sont « avérés faux », voire complètement faux.

Au passage, les mêmes instituts ont copieusement sous-estimé, comme ils l’avaient fait durant toute la campagne, le score du Mouvement Cinq Etoiles de Beppe Grillo en le situant –après le scrutin, hein !- à 19% des voix alors qu’il en obtiendra finalement 25, 5% c’est-à-dire plus que le propre parti de Bersani, qui n’obtient sa majorité relative au Parlement qu’en alliance avec d’autres formations de gauche … Comme Berlu se présentait lui aussi en coalition, le M5S de Beppe est aujourd’hui, signalons-le au passage, le premier parti d’Italie. Amici sondeurs, pourquoi ne voyez-vous rien venir ? À force d’honnir le populisme, auriez-vous perdu de vue le popolo, son ras-le-bol généralisé et ses intentions de vote malséantes ?

Enfin, je ne vous cacherai pas mon plaisir à la lecture du plus délirant des commentaires post-électoraux . Il n’a pas été fait par un sondeur, mais par un politique. Et pas tôt dans l’aprèm, mais bien plus tard dans la soirée, une fois la tendance effective connue de tous. Figurez-vous que le Premier Ministre sortant qui a littéralement explosé en vol avec seulement 10% des voix, s’est estimé « très satisfait » de son résultat. Avec un sens pareil des réalités, Mario Monti ferait un excellent candidat pour présider la Commission de Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Mar 26 Fév 2013 - 18:24

Sur les élections italiennes 26 février 2013 Par Jacques Sapir

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mer 20 Mar 2013 - 15:26

Les italiens ont mal voté ! Y'a qu'à les faire revoter

Sauf que voilà

D'après un dernier sondage, Grillo a pris 4,5% d'intentions de vote de plus, à 30%. Et Berlu 1,8%...

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mer 20 Mar 2013 - 15:41

Beppe Grillo se prépare à envahir l’Europe



Citation :
Le Mouvement 5 Etoiles du comique blogueur a été la révélation
des élections de fin février. Son programme anti-establisment et ses
méthodes de “démocratie numérique” sont partagées par de nombreuses
formations en Europe, qui pourraient faire front commun lors des
élections européennes de 2014.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 23 Avr 2013 - 8:47

c'est normal que Merkel influence le choix du Président Italien( le vieux cacochyme de 87 ans)? il devrait prendre d'après les médias, le vieux Giuliano Amato, député du PD âgé de 75 ans et qui a déjà mené un gouvernement d’urgence en 1992-93.. une paire de vieillards . c'est tout ce que l'italie mérite..inutile de dire, que ce sont des pantins encore plus qu'ailleurs, et que la politique la vraie se fera à Berlin.

"Lundi, la chancelière allemande, tout en se félicitant de la réélection de Giorgio Napolitano à la présidence italienne, a pressé l’Italie de reprendre rapidement une discipline budgétaire et relancer ses programmes d’économie et les réformes" geek


c'est quoi cette ingérence? à quoi servent les élections puisque de toutes façons, c'est Berlin qui choisit les dirigeants? ah mais c'est vrai, " elle a demandé aux pays européens d’abandonner une partie de leur souveraineté, considérant que l’Union européenne devait « avoir le dernier mot sur certaines questions ».

tout est dit.. plus la peine de voter, Berlin et Bruxelles pensent pour nous, pauvres gogols incapables de juger de ce qui est "bon pour nous", on est vraiment trop cons, c'est sur!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Italie   Mar 23 Avr 2013 - 12:17

juju41 a écrit:
c'est normal que Merkel influence le choix du Président Italien( le vieux cacochyme de 87 ans)? il devrait prendre d'après les médias, le vieux Giuliano Amato, député du PD âgé de 75 ans et qui a déjà mené un gouvernement d’urgence en 1992-93.. une paire de vieillards . c'est tout ce que l'italie mérite..inutile de dire, que ce sont des pantins encore plus qu'ailleurs, et que la politique la vraie se fera à Berlin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Mar 23 Avr 2013 - 13:06

juju41 a écrit:
c'est normal que Merkel influence le choix du Président Italien( le vieux cacochyme de 87 ans)? il devrait prendre d'après les médias, le vieux Giuliano Amato, député du PD âgé de 75 ans et qui a déjà mené un gouvernement d’urgence en 1992-93.. une paire de vieillards . c'est tout ce que l'italie mérite..inutile de dire, que ce sont des pantins encore plus qu'ailleurs, et que la politique la vraie se fera à Berlin.

"Lundi, la chancelière allemande, tout en se félicitant de la réélection de Giorgio Napolitano à la présidence italienne, a pressé l’Italie de reprendre rapidement une discipline budgétaire et relancer ses programmes d’économie et les réformes" geek


c'est quoi cette ingérence? à quoi servent les élections puisque de toutes façons, c'est Berlin qui choisit les dirigeants? ah mais c'est vrai, " elle a demandé aux pays européens d’abandonner une partie de leur souveraineté, considérant que l’Union européenne devait « avoir le dernier mot sur certaines questions ».

tout est dit.. plus la peine de voter, Berlin et Bruxelles pensent pour nous, pauvres gogols incapables de juger de ce qui est "bon pour nous", on est vraiment trop cons, c'est sur!

Je serais plus nuancé. Le favori de la gauche était Romano Prodi, ancien président de la Commission Européenne de 1999 à 2004. Le coup d'Etat a échoué, pour le moment.......
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Italie   Lun 29 Avr 2013 - 11:07

Fusillade à Rome : le tireur est un chômeur "qui voulait se suicider"

Citation :
Un homme bien habillé a tiré à l'improviste sur des carabiniers en faction devant le Palais Chigi, le siège du gouvernement, au moment où le nouveau gouvernement du chrétien démocrate Enrico Letta prêtait serment lors d'une cérémonie au palais du Quirinal, à un km de distance.

Citation :
Les coups de feu tirés dimanche 28 avril contre des carabiniers devant le siège du gouvernement peuvent être considérés "comme un acte isolé", "le geste criminel tragique d'un chômeur qui voulait se suicider", a affirmé le nouveau ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano.

Ce dernier a souligné devant la presse que "la situation générale de l'ordre public même après cet incident ne suscite pas de préoccupations", tout en indiquant que "la surveillance des objectifs à risque a été renforcée".

Citation :
Le maire de Rome Gianni Alemanno a parlé du "geste d'un déséquilibré" mais la famille et les voisins de Luigi Preiti ont nié toute pathologie psychique.

En clair, circulez, y a rien à voir. C'était un fou qui voulait se suicider devant le palais présidentiel au moment de l'intronisation du nouveau gouvernement. Un symbole, un geste politique ?, non un pur hasard !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Italie   Lun 29 Avr 2013 - 14:01

à ce sujet

Rome : le funeste présage

Des tirs ont éclaté devant le siège du gouvernement alors que celui-ci prêtait serment. Une scène emblématique de la détresse qui se répand dans le corps civique.

Un gouvernement où certes des têtes changent et rajeunissent mais qui est dans ses intentions l’exacte réplique génétique du gouvernement de Mario Monti pourtant violemment sanctionné dans les urnes.

Les Italiens en ont été à ce point meurtris qu’ils n’en parlent d’ailleurs que très peu entre eux dans les soirées, au téléphone ou au café. Ils préfèrent esquiver. Ne pas épiloguer. Trop c’est trop. Ils gardent pour eux leurs sentiments. Comme si tout avait été vu et qu’il n’était plus vraiment besoin d’en rajouter.

Mais le ressentiment, lui, fait son chemin.

Car les Italiens savent bien que ce gouvernement Letta qui est d’abord une bouée de sauvetage pour la classe politique et l’opinion internationale ne s’est toujours mis d’accord sur rien concernant la réforme électorale ou institutionnelle.

Ils savent bien que la ligne économique sera la même qu’hier et qu’elle continuera d’asphyxier la consommation et les investissements avec les mêmes bonnes intentions rigoristes. Ils savent bien le nœud coulant de la dette. Ils savent bien que le Parti Démocratique, la principale force de la réforme depuis l’après guerre, continuera de se déchirer et est d’avantage absorbé aujourd’hui par sa propre survie, très improbable, que par une redéfinition de l’intérêt général.

Les faits d’abord : des trahisons en cascade au Parlement dans le camp social-démocrate, des jeux de rôle et des postures alors même que le pays se délite.

suite ici
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130428.OBS7490/italie-rome-le-funeste-presage.html
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Italie   Lun 29 Avr 2013 - 14:29

« Rome, unique objet de mon ressentiment ! »

Corneille, Horace, acte IV, scène 5
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Italie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Italie
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: