Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité

Aller en bas 
AuteurMessage
johanono

johanono

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 37
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 23:17

http://www.liberation.fr/vous/0101618366-la-femme-reduite-au-chimpanze

La description faite par Elisabeth Badinter est très intéressante, et très pertinente.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que la révolution féministe de l'après-guerre, avec l'arrivée massive des femmes sur le marché du travail, n'a pas forcément été un progrès pour tout le monde. Car la plupart des femmes se sont trouvées cantonnées à des boulot peu valorisants, stressants et mal payés, avec en plus, la nécessité de devoir désormais faire deux journées en une seule... Bref, les femmes y ont peut-être gagné une certaine liberté financière (et encore), mais y ont probablement perdu en qualité de vie.

Et aujourd'hui, si des femmes arrêtent de travailler, ou passent en temps partiel, pour se consacrer à leurs enfants, il s'agit en général d'un choix pris à deux, autorisé par des facilités financières, et qui permet une meilleure qualité de vie. Difficile d'y voir une régression sociale.

De même, j'ai du mal à adhérer quand elle voit dans le "retour à la nature" une marque d'aliénation de la femme. Les familles qui font ce choix sont en général des familles socialement favorisées, financièrement plutôt aisées, qui réfléchissent à tout cela, et où il existe un partage des tâches entre l'homme et la femme.

Par ailleurs, Madame Badinter semble faire une fixation sur l'allaitement, et sur la Leche League. Elle sous-entend que les militants de cette association sont des intégristes. Je ne connais pas cette association, mais à supposer que ce soit vrai, la pratique de l'allaitement ne se résume pas à cette association.

Et puis l'allaitement est aussi une forme de liberté : pas de biberons à préparer, pas de vaisselle à faire, moins d'achats onéreux, etc. C'est peut-être cela, le féminisme moderne...Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Bom
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 23:29

J'ai un peu sommeil ...
Donc je ne lis par le lien.
Mais j'ai bien lu ton post.
Une chose t'échappe, un mot : liberté.
Le travail pour le femmes johanono c'est la liberté...
Tu n'as pas tort en parlant de la double journée, mais ceci s'est bien amélioré, non ?
Les jeunes hommes à présent participent aux taches ménagères.
Le temps partiel choisi ? oui, c'est une bonne solution pour profiter de ses enfants.
Mais à la condition de pouvoir repasser au temps complet si un jour cela devient nécessaire.
Pour ma part, je préfère un temps allégé, telle la semaine de 35 heures, qui permet à chacun de participer à l'éducation des enfants, de se répartir les taches quotidiennes.
Dans une vision idéal du couple, choisir à 2,que l'épouse se consacre aux enfants peut être bien vécu.
Mais si ce couple se sépare la femme est dépendante.

Non, je le redis,le grand bénéfice du travail c'est la liberté !

Elizabeth Badinter à souvent des analyses pertinentes ... Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_queen je l'aime beaucoup.
Le titre à l'ai un tantinet provocateur ...
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

Miaou

Féminin Nombre de messages : 4363
Age : 61
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeJeu 11 Fév 2010 - 23:47

Itou ... dodo aussi

J'avoue que j'ai apprécié le passage au 35h (RTT). Et enragé avec ma dernière boîte, une TPE, avec ses 39h.
A deux, pour partager les tâches, sans trop de trajet, les 35h, c'était un bon plan pour la famille. Avant que le "toujours plus" du boulot ne sape tout cela (mais j'y ai adhéré à ce mode, super motivée, "vive les challenges" et autres ... ).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 8:45

signora a écrit:
Le travail pour le femmes johanono c'est la liberté...
Tu n'as pas tort en parlant de la double journée, mais ceci s'est bien amélioré, non ?
Pas si sûr...
Vrai pour celles qui n'ont pas de jeunes enfants à élever, pas pour les autres.

Ne pas oublier qu'hommes et femmes sont différents, et que dans 90% des cas la mère est bien plus compétente pour s'occuper des enfants que l'homme.

Pendant très longtemps mon épouse a été "femme au foyer", prenant les allocations familiales comme le salaire (assez faible, il est vrai) de son travail d'éducatrice. Et pour rien au monde elle n'aurait voulu faire autrement. D'ailleurs, sur tous les formulaires qu'elle remplissait, elle mettait sur la ligne "profession" : « mère de famille » en gros et souligné.

J'ai bien plus de respect pour les femmes qui s'occupent de leurs enfants que pour celles qui les refilent toute la journée à des nourrices ou à la crèche. Parce que le travail de bureau, c'est bien plus facile que de s'occuper correctement d'enfants.

On m'objectera que certains foyers modestes n'ont pas trop le choix, un seul salaire ne suffisant pas.
Exact.
C'est pourquoi il faudrait que les allocations familiales correspondent à un véritable salaire accordé au parent (il y a des cas où ça pourrait être le père, il existe des "papas-poules") qui s'occupe des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 9:15

je ne comprends pas qu'on ostracise telle ou telle catégorie de femmes.. certaines font un choix de rester au foyer, d'autres de travailler, enfin beaucoup n'ont aucun choix, le travail étant une nécessité absolue.je doute que la caissière de super marché travaille pour son équilibre mental, compte tenu de ses horaires décalés, et du faible salaire, je suppose qu'elle n'a pas le choix..
il ya en a qui souhaitent travailler parce qu'elles ont envie de s'épanouir dans un travail valorisant, et tant mieux pour elles.

enfin il ya celles qui font le choix d'élever leurs enfants, ce choix se fait en général à 2, et implique d'accepter parfois que le train de vie soit inférieur .J'ai fait ce choix, parce que j'avais un métier très difficile à gérer( urgences Hopital, gardes week-end, 3x8 en alternance, dont la nuit), et un mari absent toute la semaine.. dans ce cas soit on bosse à 2, mais on ne fait pas d'enfants, car ce serait les condamner à ne voir leurs parents que quelques heures par semaines..
nous avons choisi les enfants, je n'ai jamais regretté ce choix, même si on a galéré financièrement.ce qui ne m'a pas empêché de participer activement dans l'entreprise de mon mari, et de m'investir dans d'autres domaines associatifs.

il n'y a pas de "meilleures mères", la seule chose qui compte c'est l'engagement auprès des enfants, une heure ensemble bien remplie peut être plus valable que des heures de présence sans relation affective .

Signora, dit que le travail c'est la liberté, d'un côté c'est vrai, mais encore faut il que ce travail soit pérenne, respectueux de la vie familiale, et financièrement rentable.. parce que si travailler avec des horaires décalés, avec la fatigue nerveuse, l'usure mentale et physique, et en plus avec un revenu minable , finit par faire éclater la cellule familiale, et entrainer une séparation( dont on sait que la femme seule avec enfants et revenu minable, tombe dans la précarité absolue) je ne vois pas où est le bénéfice!
La liberté dans le travail n'est valable que pour une petite catégorie de femmes, il s'agirait justement que ça soit la majorité qui puisse en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 11:39

Je ne réponds pas en détail à l'ensemble de vos posts ça serait trop long et pour tout vous dire : j'ai une tendinite de l'épaule droite ...

Citation :
La liberté dans le travail n'est valable que pour une petite catégorie de femmes, il s'agirait justement que ça soit la majorité qui puisse en profiter.

La liberté se décline de plusieurs façons.
Je parlais surtout de la liberté des femmes lorsqu'elles peuvent s'assumer ... être autonome financièrement.

Il y aura toujours des cas particuliers ... et toujours des gens qui seront blessés par telle ou telle prise de position.

Je suis bien d'accord que nous n'avons pas à juger le choix de chacun, chacune, de nous.

Jean Luc dit que la décision se prend en couple. Le souci c'est que parfois le couple vol en éclat. Que deviennent alors ces femmes ?

Quant à la tyrannie de l'allaitement EB a raison !
Pour le bébé c'est la meilleure puisqu'il est protégé par les anti corps de sa mère. Et c'est le seul lait qui ne pose pas de problèmes allergiques. Sans parler du lien mère/enfants ...

Mais c'est affaire de mode (ce qui est étonnant?). Si une femme ne souhaite pas allaiter pour des raisons qui lui sont personnelles personne n'a le droit de la culpabiliser. C'est son choix.

Comme c'est le choix des femmes qui restent à la maison pour élever leurs enfants ... Aux parents de filles, de leur donner un métier, une éducation, un mental assez solides pour qu'elles puissent un jour faire face à l'adversité ... si elle leur tombe dessus...

Je sais que les féministes n'aiment pas cette idée mais peut être que le salaire de la mère au foyer pourrait aider les femmes dans ce problème de dépendance. Salaire qui leur permettrait d'avoir leur propre retraite ...
Revenir en haut Aller en bas
johanono

johanono

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 37
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 13:12

La véritable liberté consisterait en effet à offrir le choix aux parents. Le revenu parental de libre choix irait dans ce sens, et offrirait une certaine autonomie financière aux femmes qui feraient le choix d'arrêter de travailler pour élever leurs enfants. Sauf que les associations féministes ont toujours récusé cette idée...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 14:00

johanono a écrit:
Sauf que les associations féministes ont toujours récusé cette idée...
Elles sont présidées par des blondes ?
Arrow
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 14:06

Citation :
Sauf que les associations féministes ont toujours récusé cette idée...

Exact elles défendent cette idée, avec la peur du retour à la maison pour nombre de femmes.
Et de la dépendance qui en découlerait !
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

Miaou

Féminin Nombre de messages : 4363
Age : 61
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 14:12

Avoir des enfants revient cher de toute façon.
Il faut savoir que travailler revient parfois presque plus cher à court terme que de faire garder les enfants (nourrice * nbre enfants + baby-sitter car horaires nounou plafonnés).
Mais, à plus long terme, quelqu'un qui s'arrête est jugé irrécupérable sur le marché du travail (pertes de compétences). Il faut pouvoir accepter de "travailler à perte" pendant quelques années (je connais quelqu'un qui l'a pratiqué).

Et le choix devrait être proposé à égalité aux deux parents. A la naissance du troisième, mon mari a été "promu" à un poste qui " ne pouvait pas être à temps partiel", et on lui a fait parvenir le message selon lequel "un homme qui prenait un congé parental, ce n'était pas la peine qu'il revienne dans l'entreprise".
Alors, toutes les mesures doivent s'adresser aux deux parents. Les horaires de travail mieux cadrés, en cassant la manie française du "social networking" ou "promotion personnelle" à des heures tardives ("chéri(e), j'avais un dossier urgent" == "j'ai pris un pot avec chef et collègues"). Dans certains endroits, quelqu'un qui part à 18h-19h s'entend demander s'il prend son après-midi.

Les Allemandes préfèrent de plus en plus renoncer à la maternité plutôt qu'à leur vie professionnelle. Et le phénomène arrive en France, les pressions sur les salariés rendant de plus en plus difficile la vie familiale.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

Miaou

Féminin Nombre de messages : 4363
Age : 61
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeVen 12 Fév 2010 - 19:25

des ambiguïtés d'Elisabeth Badinter face aux pubs sexistes
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeLun 15 Fév 2010 - 19:22

EB en direct sur canal + ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 17:44

Elle est dans "c à dire" sur france 5

Et elle est tout à fait raisonnable, tout ce qu'elle dit, c'est qu'il faut laisser chaque personne décider, et non culpabiliser les femmes qui n'allaitent pas. Elle considère que forcer une femme à allaiter c'est la forcer à arrêter de travailler.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeJeu 18 Fév 2010 - 18:44

vincent15 a écrit:
Elle est dans "c à dire" sur france 5

Et elle est tout à fait raisonnable, tout ce qu'elle dit, c'est qu'il faut laisser chaque personne décider, et non culpabiliser les femmes qui n'allaitent pas. Elle considère que forcer une femme à allaiter c'est la forcer à arrêter de travailler.

Au delà du congès maternité ... ce qui est déjà pas mal ... et m^me après il est possible de passer à l'allaitement mixte ... (t'sais pas ça toi ...). Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_wink

Mais elle a raison en ce sens qui si une femme ne veut pas allaiter elle n'a pas à être culpabilisée.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 11:22

Sauf votre respect, Mme Badinter, vous écrivez n'importe quoi

http://www.marianne2.fr/Sauf-votre-respect,-Mme-Badinter,-vous-ecrivez-n-importe-quoi_a185172.html

Périco Légasse n'est pas, mais alors pas du tout d'accord avec les thèses que développe Elisabeth Badinter dans son dernier ouvrage. Il explique pourquoi ...
Revenir en haut Aller en bas
johanono

johanono

Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 37
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeDim 21 Fév 2010 - 11:45

Perico Lagasse rejoint un peu ce que j'indiquais dans le premier post : ce qui compte, c'est surtout la répartition des tâches ménagères entre l'homme et la femme. En revanche, le rapport établi par Elisabeth Badinter entre le "retour à la nature" et l'aliénation de la femme est loin d'être évident.

En revanche, la référence faite par Lagasse à l'Occupation est pour le moins déplacée...

Attention aussi à ne pas caricaturer le propos d'Elisabeth Badinter, qui n'a jamais dit que les femmes ne devaient pas allaiter, mais qui a simplement dénoncé un contexte qui culpabilise les femmes qui n'allaitent pas ou qui ne se consacreraient pas assez à leurs enfants, et qui priverait donc ces femmes du libre choix qu'elles avaient gagné ces dernières décennies.
Revenir en haut Aller en bas
signora

signora

Féminin Nombre de messages : 17197
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeSam 27 Fév 2010 - 12:03

La femme est elle l'avenir du cigare ???

Voir la vidéo

Amateurs et professionnels du cigare se sont retrouvés cette semaine à l'occasion du Festival du Havane dans la capitale cubaine. Parmi les marchés prometteurs, les femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitimeSam 27 Fév 2010 - 12:16

Question posée à une femme :
— Est-ce que vous fumez après l'amour ?
Réponse :
— Je ne sais pas, je n'ai jamais regardé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Empty
MessageSujet: Re: Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité   Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Badinter dénonce la tyrannie de la maternité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça m'éneeeeeeeeeeeeeeeerve
» Les congés de maternité, csst versus la rétro ?
» Maternité de Givors (69) ?
» Pôle physiologique maternité Croix-Rousse Lyon
» Couche lavable et maternité !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: