Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Côte d'Ivoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Côte d'Ivoire   Mer 29 Déc 2010 - 11:17

Nordnet info :


Les émissaires africains tentent d'obtenir le départ de Gbagbo, un convoi de l'ONU attaqué
ABIDJAN (AFP) - 27/12/2010 10:45



Laurent Gbagbo (g) avec Ernest Koroma (c) et Boni Yayi après leur rencontre au palais présidentiel, le 28 décembre 2010 à Abidjan. (AFP - Sia Kambou)



L'Afrique de l'Ouest a tenté mardi, apparemment sans résultat immédiat, de convaincre Laurent Gbagbo de céder la présidence ivoirienne à son rival Alassane Ouattara, sous peine d'une possible intervention militaire.
Preuve que la tension reste forte, un convoi de l' Onuci a été attaqué à Abidjan par une "foule nombreuse", blessant un Casque bleu avec une machette et incendiant un véhicule, a indiqué la mission. Laurent Gbagbo a exigé le départ de l'Onuci, qu'il accuse de soutenir militairement Ouattara.
"Tout s'est bien passé", s'est borné à dire devant la presse le président béninois Boni Yayi à l'issue d'une rencontre de deux heures et demie au palais présidentiel d'Abidjan avec Laurent Gbagbo, qui se montrait souriant et décontracté. M. Yayi était arrivé dans la matinée comme ses pairs sierra-léonais et capverdien, Ernest Koroma et Pedro Pires.
Tous trois étaient mandatés par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour porter le message de cette organisation, qui envisage d'aller jusqu'à renverser militairement Gbagbo s'il ne cède pas sa place à Ouattara, reconnu président sur le plan international.
Les émissaires ont revu en fin de journée Laurent Gbagbo, qui les a quittés en leur lançant: "je vous remercie, on vous attend de nouveau".
Partis dans la soirée pour Abuja (Nigeria), ils devaient rendre compte mercredi de leur mission au chef de l'Etat nigérian Goodluck Jonathan, président en exercice de la Cédéao, selon une source proche de l'organisation à Abidjan.
Pour le camp Ouattara, l'affaire est entendue. Le porte-parole de son gouvernement, Patrick Achi, a affirmé que "le statut de président" de Ouattara n'étant "pas négociable", "il s'agit maintenant de négocier les conditions de départ de l'ancien président Laurent Gbagbo", et rien d'autre.
Laurent Gbagbo et Pedro Pires, après leur rencontre, le 28 décembre 2010 à Abidjan. (AFP - Sia Kambou)



Entre leurs deux rendez-vous avec Gbagbo, les trois émissaires ont échangé avec Ouattara dans le grand hôtel qui lui sert de quartier général, soumis à un blocus des forces loyales à son rival et gardé par des chars et des éléments de la mission de l'ONU dans le pays, l'Onuci.
Le camp Gbagbo a toutefois fait un geste d'apaisement, en annonçant le report sine die d'un grand rassemblement de "jeunes patriotes", ses fervents partisans, initialement prévu mercredi dans la capitale économique.
"Il y a report pour donner une chance à la diplomatie en marche", a déclaré à l'AFP leur leader Charles Blé Goudé, ajoutant qu'il ne voulait pas donner à ses adversaires "l'occasion de réussir leur guerre civile".
Pendant plus d'une semaine, Blé Goudé avait pourtant mobilisé ses troupes dans Abidjan en vue de cette manifestation pour "la dignité et la souveraineté" de la Côte d'Ivoire.
Gbagbo, qui prend "au sérieux" les menaces de la Cédéao, se présente comme le seul président ivoirien et dénonce un "complot" de l'ex-puissance coloniale française et des Etats-Unis.
Mardi soir, son gouvernement a menacé de renvoyer des ambassadeurs de pays qui, à la demande de Ouattara, "entendent mettre fin à la mission" de ses propres représentants, visant principalement et sans la nommer la France, où un ambassadeur nommé par Ouattara est en cours d'agrément.
Le camp Gbagbo a averti d'un risque de "guerre civile" en cas d'opération armée de la Cédéao, soulignant la présence de millions de ressortissants ouest-africains en Côte d'Ivoire.
La période post-électorale a été particulièrement violente, faisant au moins 173 morts du 16 au 21 décembre, essentiellement des partisans de Ouattara, selon l'ONU, 53 morts depuis fin novembre, selon le camp Gbagbo, dont 14 membres des Forces de défense et de sécurité (FDS, loyales au sortant).
Un appel à la grève du camp Ouattara a été mieux suivi mardi qu'à son premier jour lundi, et s'est traduit notamment à Abidjan par une forte réduction des transports collectifs.
Son gouvernement, qui reste dépourvu de l'essentiel des leviers du pouvoir comme l'administration, a haussé le ton envers les fonctionnaires qui continuent de collaborer avec "le régime illégal et illégitime" de Gbagbo, les menaçant de sanctions.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Jeu 30 Déc 2010 - 9:23

nordnet info :
Côte d'Ivoire: le camp Gbagbo appelle à l'assaut, les émissaires africains de retour le 3 janvier
ABIDJAN (AFP) - 29/12/2010 19:09



Les partisans de Gbagbo le 29 décembre 2010 à Abidjan. (AFP - Sia Kambou)



Les partisans de Laurent Gbagbo ont appelé mercredi à prendre d'assaut le quartier général de son rival Alassane Ouattara à Abidjan, protégé par les Casques bleus de la mission onusienne en Côte d'Ivoire, qui a dénoncé les "appels à la haine" à son encontre.
Pour autant, la piste diplomatique reste privilégiée pour tenter de résoudre la crise: la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a annoncé mercredi que ses émissaires retourneraient le 3 janvier à Abidjan après une première journée de discussions mardi.
Charles Blé Goudé, le 29 décembre 2010 à Abidjan. (AFP - Sia Kambou)



Après avoir reporté - en signe d'apaisement durant les négociations diplomatiques en cours - un grand rassemblement prévu mercredi à Abidjan, le leader des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo a signifié que l'heure de l'affrontement était proche, à l'issue d'un mois de crise née de la présidentielle du 28 novembre.
"Au-delà du 1er janvier, moi Charles Blé Goudé et les jeunes de Côte d'Ivoire, allons libérer le Golf Hôtel les mains nues", a-t-il lancé devant quelques milliers de partisans.
Reconnu président sur le plan international, Alassane Ouattara est retranché avec son gouvernement dans cet hôtel de luxe soumis à un blocus des forces pro-Gbagbo. Le "Golf" est protégé par des éléments de l'ex-rébellion alliée à Ouattara et par les 800 Casques bleus de la mission onusienne, l'Onuci.
Une vue générale du Golf hôtel d'Abidjan, le 24 décembre 2010. (AFP/Archives - Issouf Sanogo)



Au lendemain d'une attaque contre un convoi de l'Onuci, au cours de laquelle un Casque bleu a été blessé, l'ONU a accusé la télévision d'Etat RTI, contrôlée par le régime Gbagbo.
Selon Alain Le Roy, chef des opérations de maintien de la paix aux Nations unies, la chaîne relaie des "appels à la haine" contre cette force de quelque 9.000 hommes, dont le président sortant a exigé le départ.
Alors que la crise post-électorale a été marquée par des violences meurtrières, l'ambassadeur nommé par Ouattara aux Nations unies, Youssouf Bamba, a sonné l'alarme. "Nous sommes à deux doigts d'un génocide. Il faut faire quelque chose", a-t-il exhorté, demandant à l'Onuci de protéger les civils.
Des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo brandissent un panneau hostile à Nicolas Sarkozy lors d'un rassemblement à Abidjan, le 29 décembre 2010. (AFP - Sia Kambou)



Au moins 173 personnes ont été tuées selon l'ONU autour de la mi-décembre. Le gouvernement Gbagbo a évoqué un bilan de 53 morts depuis fin novembre, dont 14 membres des Forces de défense et de sécurité (FDS, loyales au sortant).
Dans ce contexte intérieur très tendu, l'Afrique de l'Ouest a cependant privilégié la négociation, même si elle se préparait à une éventuelle opération militaire pour chasser Gbagbo. "Nous discutons toujours", a déclaré le chef de l'Etat nigérian Goodluck Jonathan, président en exercice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays).
Mandatés par l'organisation régionale, les présidents béninois Boni Yayi, sierra-léonais Ernest Koroma et capverdien Pedro Pires étaient venus voir mardi Gbagbo à Abidjan pour lui adresser un ultimatum: céder le pouvoir ou prendre le risque d'une intervention armée ouest-africaine. Les émissaires "y retournent le 3 janvier", a annoncé Jonathan devant la presse, après un entretien avec Koroma et Pires dans la capitale fédérale nigériane Abuja.
Goodluck Jonathan et Pedro Pires le 29 décembre 2010 à Lagos. (AFP - Emmanuel Wole)



"Quand il y a une dispute, c'est le dialogue qui résout tous les différends, ce dialogue est en cours", a expliqué le président Jonathan. Une intervention militaire "semble, heureusement, écartée pour le moment", a déclaré Jorge Borges, secrétaire d'Etat capverdien aux Affaires étrangères.
L'usage de la force restait toutefois possible puisque les chefs d'état-major des pays de la région se sont réunis mardi et mercredi à Abuja pour évoquer le dossier ivoirien.
Selon un haut responsable militaire, la réunion était notamment consacrée à "la question de la logistique". "La Cédéao souhaite envoyer une force de 2.000 à 3.000 hommes", a indiqué une source diplomatique, tout en s'interrogeant sur sa capacité à y arriver.
"L'option militaire reste sur la table", en a conclu le porte-parole du gouvernement Ouattara, Patrick Achi.
La pression internationale restait forte sur le pouvoir en place. L'Union européenne va porter à 61 le nombre de proches de Gbagbo qui seront interdits de visas, selon une source diplomatique.
Sur le terrain, après l'appel à la grève générale du camp Ouattara, l'activité était assez peu affectée dans certains quartiers d'Abidjan, mais dans d'autres la métropole avait des airs de ville morte, entre commerces fermés et circulation quasi-inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 22 Mar 2011 - 16:39

peu de posts ici, tout le monde est braqué sur la Libye.; mais ce qui se passe en Cote d'Ivoire est nettement plus inquiétant..mais là, la communauté internationale s'en fout.. y aurait il des "morts "plus importants que d'autres?

Côte d'Ivoire : à Abidjan, la crainte de massacres pousse les habitants à fuir
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Ven 25 Mar 2011 - 15:05

Plus d'un million de déplacés en Côte d'Ivoire, selon l'ONU


youhou? y' a quelqu'un?

"bah, non, j'peux pas , j'ai guerre en Libye"...
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Lun 4 Avr 2011 - 20:45

Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 8:14

Réservé aux abonnés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 9:48

Désolée... autre lien:
Les combats se poursuivent autour du palais présidentiel à Abidjan

Nous "intervenons" militairement dans trois pays: Afghanistan, Libye, Côte d'Ivoire. Pourquoi est-ce que je doute de la noblesse des raisons qui motivent ces interventions?
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 12:28

Au Fait ...on est en Guerre contre qui ...??

Je n'arrive plus à suivre

tiens je croyais que l'Etat Français n'avait plus des sous ...!!

Et le Yemen ...??
Qu'est ce qu'on attend pour envoyer des troupes ...??

http://www.metrofrance.com/info/un-ou-deux-morts-dans-les-manifestations-au-yemen/mkdc!LNR3jjH7hZqh6/
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 12:37

http://www.metrofrance.com/info/un-ou-deux-morts-dans-les-manifestations-au-yemen/mkdc!LNR3jjH7hZqh6/

Les combattants pro-Ouattara accusés de massacres

Sur le terrain diplomatique, l'ONU, Washington, Paris
et la quasi totalité des grandes capitales ont reconnu l'élection d'Alassane Ouattara et souhaitent qu'il entre pleinement en fonction, cependant sa position s'est sensiblement affaiblie ces dernières heures avec la multiplication des accusations de massacres à l'encontre de ses troupes.

D'abord le Comité international de la Croix-Rouge a fait état d'au moins 800 morts à Duékoué dans l'ouest du pays pour la seule journée du 29 mars, puis l'ONG catholique Caritas a évoqué "un millier de morts ou disparus" en trois jours. Tout aussi alarmant, Médecins sans frontières s'est inquiété ce dimanche de l'afflux continu de blessés dans ses structures médicales de l’Ouest ivoirien.

Maintenant si notre Allié commence à commettre des crimes contre l'Humanité ...??
Alors ...on s'en sort plus ...!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 12:45

SaPa a écrit:
tiens je croyais que l'Etat Français n'avait plus des sous ...!!
Sarko n'a plus de sous pour les Français, mais la caisse est inépuisable quand il s'agit de se faire mousser.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Mar 5 Avr 2011 - 12:50

c'est compliqué ...la Guerre ...??

Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7295
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Jeu 7 Avr 2011 - 13:15

Ils sont vraiment cons ...!!!

Ils sont tombés dans le piège de Gbagbo ...

qui passe pour une victime

et les Français une force d'occupation

On peut dire que l'Afrique pour la France ...

C'est définitivement Terminé

Bravo Sarko ...!!

Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Jeu 7 Avr 2011 - 14:27

Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 59
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Dim 1 Mai 2011 - 23:17

Off (radio-marché, "source UMP" )
Il parait que Juppé a mis son veto contre toute intervention officielle française en Côte d'Ivoire, malgré les pressions du Château. Il refuserait de défendre les intérêts de Bolloré, qui possèderait TOUT le port d'Abidjan.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   Lun 2 Mai 2011 - 9:25

Bravo Juppé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Côte d'Ivoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Côte d'Ivoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieppe la Cité de l'Ivoire.
» 2 REP cote d'ivoire
» Ivoire végétal
» L'ivoire de mammouth
» Reconstituer de l'ivoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: