Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Crise Financière et économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35  Suivant
AuteurMessage
signora



Nombre de messages : 17189
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Mer 23 Jan 2013 - 13:53

"à moins de les laisser se dépêcher de mourir" pour l'instant on les laisse libre de se dépêcher encore un peu de patience et on les aidera !
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Mer 13 Fév 2013 - 10:22

Mais où va l’argent des banques centrales ?

Citation :
Voyons voir, qu’est-ce qui se passe vraiment ? Quelle sorte de jeu les banquiers centraux jouent-ils ?

Les banques centrales donnent à leurs amis et favoris un accès à des quantités quasi-illimitées d’argent, à un taux d’intérêt proche de zéro. Que font-ils avec cet argent ? Ils achètent des actifs précieux — des maisons, des bureaux, des entreprises, de l’or et des métaux précieux.

Les ménages ordinaires ne voient pas la couleur de cet argent ; il reste entre les mains des 1%… voire des 1/10ème des 1%. Et il n’y a pas assez de ces riches initiés pour faire bouger les marchés de consommation. Le papier toilette et le carburant grimpent lentement. Mais les prix des actions, des obligations, de l’immobilier de Manhattan et des oeuvres d’art grimpent rapidement.

Pendant ce temps, la propriété immobilière des particuliers baisse.

La détention d’actions par la classe moyenne est elle aussi sur le déclin.

Des groupes puissants et bien financés achètent. L’Amérique moyenne — à court de fonds –, non.

Cette escroquerie est d’une élégance à couper le souffle. Les banques centrales impriment de l’argent pour “stimuler l’économie”. Cela ne stimule pas l’économie réelle. Cela la simule, donnant l’impression qu’il y a une vraie croissance. Les prix des actifs grimpent… comme ils le feraient dans un vrai boom.

Mais dans un vrai boom, la plupart des gens deviendraient plus riches et plus aisés. Dans un boom bidon, seuls quelques-uns deviennent plus riches. Un boom bidon ne crée pas de richesse, il ne fait que transférer l’existante. Les banques centrales donnent du nouvel argent à leurs amis. Et ces amis l’utilisent pour capturer une large part de la richesse réelle du pays.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 15:06

"Guerre des monnaies" : la zone euro va t-elle faire replonger l'économie mondiale dans la crise ?

Citation :
Lorsqu’une banque centrale assouplit ses conditions monétaires elle oriente à la hausse la demande agrégée de sa zone de compétence, ou son synonyme, le PIB nominal. En permettant de la sorte l’amélioration des perspectives de croissance et de leur corollaire qu’est l’inflation, une telle politique a pour effet secondaire de faire baisser le cours de la monnaie concernée. Le redressement de la demande intérieure est ainsi l’objectif et apporte sa contribution à la croissance mondiale, profitable à tous. C’est ce qu’entreprend le Japon aujourd’hui.
ce que nous appelons l’euro fort n’est rien d’autre que la traduction du dogme du mandat de stabilité des prix face au bouleversement des politiques mises en place aux Etats Unis, au Japon, et bientôt au Royaume Uni.

Seule la zone euro reste sourde à cette révolution. En maintenant leur objectif de stabilité des prix, se contentant d’une économie en récession et d’un taux de chômage proche de 12%, les gouvernements européens sont aujourd’hui face à leurs responsabilités. La rigidité du cadre légal entourant la BCE ne permet pas de suivre la tendance actuelle et condamne l’Europe au déclin économique.

Les dirigeants européens se rendent au G20 aujourd’hui afin de manifester leur mécontentement relatif à la "guerre des monnaies". La réponse sera cinglante. Alors que chacun admet sa faute et tire les enseignements des erreurs commises afin de sortir le monde de la "grande récession", la zone euro s’enferme dans un diagnostic économique erroné.La persévérance à vouloir lutter contre un phénomène monétaire par la voie budgétaire est vaine. Bien au contraire, les plans d’austérité viennent renforcer l’impact de l’étau mis en place par la BCE. Cette réalité viendra bouleverser l’ordre du jour du G20 moscovite. La "guerre des monnaies" devrait céder rapidement la place à une irresponsabilité européenne qui laisse planer un risque majeur sur l’économie mondiale.

Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 17:21

Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 18:16

Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 47
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 20:21

GEAB N°72 est arrivé ! Crise systémique globale - Second semestre 2013 : La réalité ou l’anticipation de l’effondrement du Dollar oblige le monde à se réorganiser sur de nouvelles bases

Ma lecture favorite. Tout va bien en Europe à part une restructuration de la dette Irlandaise en catimini (c'est bizarre, quand c'est la Grèce on fait toute une histoire pour ces feignasses, quand c'est les Irlandais, aucun souci, on éponge).
A noter que le EU, c'est la fin, ils ont eu une croissance négative au quatrième 2012, et personne n'en parle dit le GEAB ! (à propos, c'est quoi déjà le taux de croissance en zone euro déjà ?).
Plus inquiétant est la situation des banques. Si les Etats ne peuvent plus renflouer les banques, que deviennent les dépôts des particuliers ?
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 20:37

ben le plus inquiétant pour les particuliers c'est ce cadeau là lui aussi très discret et pour cause..

[Fonds de Garantie des Dépôts] Un casse à 2 milliards d’euros (?)

Citation :
Conformément à un projet de directive européenne, le gouvernement prévoit de créer un fonds de résolution, à savoir une fonds disposant de ressources pour aider un établissement financier en difficultés. C’est une deuxième cagnotte, destinée à éviter le risque systémique et l’intervention du contribuable (enfin, en théorie…).

C’est à la base une bonne idée.

Mais le problème est que le gouvernement a choisi de le fusionner avec le fonds de garantie des dépôts : il n’y aura plus qu’un seul fonds :

I. – Le fonds de garantie des dépôts prend le nom de « fonds de garantie des dépôts et de résolution ». [Article 6 du projet de loi]

Et cerise sur le gâteau, le périmètre est élargi. Ce ne sont plus seulement les établissements de crédit (les banques) qui peuvent en bénéficier mais aussi désormais :

les compagnies financières, les compagnies financières holding mixtes et les entreprises d’investissement, à l’exception des sociétés de gestion de portefeuille » ;

le gouvernement annonce que le fonds passera ainsi de 2 Md€ à 10 Md€ en 2020, soit un peu plus d’un milliard de plus par an. Mais le problème est qu’AUCUN garde fou n’est prévu pour protéger les 2 Md€ actuels, destinés aux déposants.

Et comme avant la liquidation, l’établissement aura eu par nature des problèmes et donc aura sollicité le fonds de garantie des dépôts et de résolution, il se peut qu’une bonne partie de l’argent garantissant les dépôts ait été dépensé, jeté dans le gouffre sans fond(s…) de la finance en faillite.

RIEN n’est prévu pour que les 2 Md€ actuels ne soient pas engouffrés en vain dans, par exemple, un Crédit Agricole en difficultés en fin d’année… Et une fois dépensé, dans un contexte de début d’affolement bancaire, il sera impossible de lever des fonds auprès des autres établissements bancaires dans un tel contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 47
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 15 Fév 2013 - 20:47

juju41 a écrit:
ben le plus inquiétant pour les particuliers c'est ce cadeau là lui aussi très discret et pour cause..

[Fonds de Garantie des Dépôts] Un casse à 2 milliards d’euros (?)



Citation :

Conformément à un projet de directive européenne, le gouvernement
prévoit de créer un fonds de résolution, à savoir une fonds disposant de
ressources pour aider un établissement financier en difficultés. C’est
une deuxième cagnotte, destinée à éviter le risque systémique et
l’intervention du contribuable (enfin, en théorie…).

C’est à la base une bonne idée.

Mais le problème est que le gouvernement a choisi de le fusionner
avec le fonds de garantie des dépôts : il n’y aura plus qu’un seul fonds
:

I. – Le fonds de garantie des dépôts prend le nom de « fonds de garantie des dépôts et de résolution ». [Article 6 du projet de loi]


Et cerise sur le gâteau, le périmètre est élargi. Ce ne sont plus
seulement les établissements de crédit (les banques) qui peuvent en
bénéficier mais aussi désormais :

les compagnies financières, les compagnies financières
holding mixtes et les entreprises d’investissement, à l’exception des
sociétés de gestion de portefeuille » ;


le gouvernement annonce que le fonds passera ainsi de 2 Md€ à 10 Md€
en 2020, soit un peu plus d’un milliard de plus par an. Mais le
problème est qu’AUCUN garde fou n’est prévu pour protéger les 2 Md€
actuels, destinés aux déposants.

Et comme avant la liquidation, l’établissement aura eu par nature des
problèmes et donc aura sollicité le fonds de garantie des dépôts et de
résolution, il se peut qu’une bonne partie de l’argent garantissant les
dépôts ait été dépensé, jeté dans le gouffre sans fond(s…) de la finance
en faillite.

RIEN n’est prévu pour que les 2 Md€ actuels ne
soient pas engouffrés en vain dans, par exemple, un Crédit Agricole en
difficultés en fin d’année… Et une fois dépensé, dans un contexte de
début d’affolement bancaire, il sera impossible de lever des fonds
auprès des autres établissements bancaires dans un tel contexte.

En résumé, le fonds de garanti a été annexé pour le renflouement des banques.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Mar 23 Avr 2013 - 10:53

De la Chine aux Etats-Unis, les signes de dépression économique s’accumulent

Citation :
L’or semble se stabiliser ces jours-ci. Les matières premières restent faibles. L’acier a chuté de 31% cette année. Le brent a perdu près de 17% depuis début février et le cuivre a reculé de 15%. Le cuivre, c’est le métal dont on a besoin pour fabriquer tout ou presque — des maisons, des voitures, de l’électronique. Quand il recule, ça signifie généralement que l’économie mondiale ralentit.
“En Allemagne, baptisée le bras armé de l’Europe, le sentiment économique vient de chuter. Et en Chine — toujours considérée comme un moteur du développement mondial –, la croissance a commencé à ralentir alors que le pays continue de sévir contre la corruption, les prix de l’immobilier et le système bancaire parallèle. Le plan de la Chine consistant à faire passer son modèle économique basé sur les exportations vers un modèle nourri par la demande interne a également contribué à un taux de croissance plus bas”.

Aux Etats-Unis, les permis de construire sont en baisse… les saisies sont en hausse. La “renaissance” du secteur manufacturier n’a pas lieu.
Seule la moitié des emplois attendus est apparue en mars. Les ventes au détail sont en baisse et la confiance des consommateurs va mal.

En Grande-Bretagne, le taux de chômage grimpe. Les ventes au détail chutent. Et les chiffres à paraître cette semaine nous diront probablement que le pays est dans une dépression en triple creux.
“Il devient toujours plus clair que le boom spectaculaire des marchés actions mondiaux depuis l’été dernier prenait en compte une reprise économique qui n’existe en fait pas. Le Fonds monétaire international a dû à nouveau revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale.
Nous sommes toujours pris au piège dans une dépression commerciale à l’ancienne, avec une surcapacité généralisée des unités de production et un taux d’épargne mondial record à 25% du PIB”.
L’économie américaine se développe à un rythme inférieur à l’indicateur de “vitesse de décrochage” de la Fed elle-même. Un demi-million de personnes sont sorties de la main-d’oeuvre en mars. Les ventes de détail ont chuté le même mois. Idem pour l’activité manufacturière.

Partout ou presque, la déflation menace. “Beaucoup de banques centrales vont devoir suivre la Banque du Japon, quoi qu’elles disent aujourd’hui”,
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 25 Avr 2013 - 12:55

Pourquoi les bourses mondiales montent-elles alors que l’économie réelle est à terre ?

Alors que l’économie mondiale s’enfonce dans une crise de la demande de plus en plus forte, les bourses s’envolent.

Bien que les journaux en parlent peu, la croissance dans les grands pays émergents est de plus en plus faible :

. Croissance d’à peine 1% au Brésil

. Croissance de 3% mais en fort ralentissement en Russie

. Croissance de 4,5% en Inde contre 8% dans les années 2000

. Croissance de 2% en Corée du Sud, de 1% à Taïwan et nulle à Hong Kong

. Croissance réelle autour de 5% en Chine si l’on extrapole la croissance de la consommation de matières premières par la Chine (les chiffres ne sont plus cohérents et même Goldman Sachs et UBS s’en étonnent


Malgré cette faiblesse de l’économie mondiale, les marchés d’actions s’envolent aux USA et grimpent en Europe ou la récession fait rage.

Le découplage est de plus en plus important entre l’économie réelle et « l’économie virtuelle ». La cause en est simple :

. l’austérité règne dans l’économie réelle ; les hausses d’impôts, les coupes dans les budgets et la faiblesse de la hausse des salaires la saigne.

. l’enthousiasme règne dans l’économie virtuelle grâce à la hausse des résultats (faibles coûts salariaux !) mais surtout grâce aux immenses quantités d’argent déversées par les Banques Centrales dans les Marchés Financiers : 1000 Milliards prêtées aux banques européennes à un taux dérisoire sur 3 ans, plus de 1000 Milliards de Dollars d’actifs achetés chaque année dans les marchés financiers par la Banque Centrale américaine et plus de 500 Milliards de Dollars d’actifs achetés chaque année par la Banque Centrale japonaise. Il est même fort possible qu’une nouvelle bulle des bourses soit en train de gonfler.

http://www.marianne.net/Pourquoi-les-bourses-mondiales-montent-elles-alors-que-l-economie-reelle-est-a-terre_a228394.html
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 63
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Dim 5 Mai 2013 - 11:17

Vers un triple-dip : Europe ou États-Unis, pourquoi la crise est encore loin d’être finie pour tout le monde

Citation :
Malgré quelques très timides signes de reprise, les pays développés n'en ont pas fini avec la spirale de la crise qui a balayé d'un revers de main les scénarios trop optimistes qui prédisaient une année 2013 sous le signe du redémarrage.

Depuis l’été 2012, le consensus des financiers internationaux s’était auto-persuadé que la croissance mondiale allait à nouveau s’accentuer à compter du printemps 2013.

Au cours des dernières semaines, ce scénario trop optimiste a été largement démenti.

Aux États-Unis, les statistiques de ventes au détail et de production manufacturière, celles de l’emploi et du chômage, celles des salaires et des revenus réels ont toutes déçu. Au Royaume-Uni et en zone euro, la récession loin de s’écourter se prolonge et s’approfondit. Après la France, l’Allemagne elle-même s’approche de la récession franche.

Quant à la Chine, elle a dérobé de la croissance aux autres pays grâce à la subvention de 10% qu’elle a instaurée début 2012 sur ses exportations mais cela n’a pas suffi à ramener la croissance au dessus de 8%. Dans cet environnement nouveau, l’activité s’est ralentie soudainement et fortement en Turquie, en Inde et plus encore au Brésil et en Russie.

Avec des taux d’intérêt positionnés aussi bas, elles pensaient convaincre les ménages et les PME de s’endetter à nouveau afin de redynamiser la dépense, la production et l’emploi.
La mauvaise surprise en réalité pour les autorités, vient de ce que depuis 2008, les ménages et les PME sont devenus beaucoup moins réactifs aux baisses de taux.

Dans ce contexte, l’austérité engagée a donc vocation à se renouveler indéfiniment. Le tunnel s’avère donc très long et sans aucune lumière au bout.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Dim 5 Mai 2013 - 16:40

Nous allons bien vers un nouveau type de société ... Quel virage faut-il prendre ? Aurons-nous le choix ?
Cela me rappelle les discussions que nous avions il y a quelques mois sur la "décroissance" le mot en rebutait plus d'un. Mais était il annonciateur des jours que nous allons, sans doute, vivre à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Mar 20 Aoû 2013 - 15:02

http://www.ina.fr/video/CAF89037048

Déclaration d'Antoine PINAY ...


Antoine PINAY, ministre des Finances et des Affaires économiques du gourvernement De Gaulle sous la présidence de René Coty, quelques jours après les élections présidentielles qui ont désigné Charles de Gaulle comme premier président de la cinquième République et avant l'entrée en fonction de celui-ci ,présente le budget 1959 et annonce l'instauration du nouveau franc.



" Je sais qu'en cette fin d'année , vous attendez du Gouvernement , du Régime nouveau auquel vous venez de faire massivement confiance qu'il définisse sa politique économique et financière .

Je sais que dans votre attente , l'espérance est teintée d'inquiétude et je le comprends ; Car le bon sens de chacun qui est en matière financière le commencement de la sagesse pour tous , mesurait les périls pesant encore sur notre économie , sur nos finances , sur notre monnaie , sur l'existence même de la Nation en tant que puissance souveraine .

Depuis 1952 , pendant plusieures années , La France avait connu les bienfaits de l'expansion économique , et du progrès social dans la stabilité reconquise des prix et de la monnaie .
Puis la situation s'était si profondement dégradée ,  que malgré des efforts souvent courageux , au printemps 1958 , La France était menacée .

Les réserves d'or et de devises reconstituées grâce à des concours étrangers étaient dévorées par la détérioration de la balance des comptes .

Fin mai , elles s'épuisaient , elles auraient disparu au cours de l'été . Il faut que vous compreniez ce que celà veut dire ,

l'épuisement des devises , c'est l'arrêt brutal des importations , la fermeture des usines qui utilisent des matières premières étrangères , le chômage de leurs ouvriers , et rapidement une réduction tragique du niveau de vie de tous les Français .

C'est aussi le triste état de mendiant international , la recherche humiliante des concours extérieurs , l'alienation de la Liberté du Pays , car un pays n'est pas libre de sa politique quand il s'oblige à en faire payer les frais par d'autres

de tels risques ne doivent jamais se reproduire ...

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 18 Sep 2014 - 0:38

" Il ne pouvait être question en Juin dernier d'infliger sur le champ , à notre économie , si profondement atteinte un traitement de choc .
Il fallait d'abord que le malade entre en convalescence
, tel a été l'objet et la politique que nous avons suivi pendant six mois .

Nous avons calmé la pression sur les prix
, de mai 1958 à novembre 1958 . la hausse n'a été que de
1,5 % pour les prix de détail et les prix de gros ont baissé de 3,4%

nous avons recréé un climat de confiance qui a ranimé l'esprit de l'épargne

Le grand emprunt de Juin a permis de recueillir 293 milliards de francs en argent frais

Les ventes d'or effectuées par les souscripteurs ont permis aux fonds de stabilisation d'échanges d'acquérir des quantités d'or pour un montant de 175 millions de Dollars
toute crise de trésorerie interne et externe a été écartée  

Depuis lors les dépots  dans les caisses d'épargne , les souscriptions des particuliers aux bons du trésor , le succès des divers emprunts émis dans les derniers mois de l'année manifeste cette renaissance d'une épargne active .

La balance commerciale s'est nettement redressée
Elle a été pratiquement équilibrée en octobre et en Novembre , equilibre que nous avons obtenu , par une action patiente sans aucune mesure spectaculaire

La France aborde l'année 1959 dans une situation que nul n'aurait osé espérer il y a quelques mois ... "

.


Dernière édition par SaPa le Jeu 18 Sep 2014 - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 18 Sep 2014 - 0:51




«Il est l'enfant du miracle», a dit de lui Edouard Herriot.
Depuis ce jour du printemps de 1952 où, avec son légendaire chapeau rond,
sa simplicité, son air tranquille de gérant de la tannerie familiale,
il sauva la France de la catastrophe financière où l'avaient acculée sept ans d'inflation,
il a offert aux Français une image rassurante.
Il est né à Saint-Symphorien-sur-Coise le 30 décembre 1891.
Il dirige la tannerie de Saint-Chamond, héritée de son père,
et, depuis 1929, occupe le fauteuil de maire de la cité.
Notable respectueux des traditions provinciales du siècle dernier ...

.


Dernière édition par SaPa le Jeu 18 Sep 2014 - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 18 Sep 2014 - 1:09

" Il pourrait donc paraître logique de poursuivre purement et simplement une telle politique , mais nous sommes devant des problemes intérieurs et extérieurs qui exigent désormais des solutions à la mesure de leur ampleur

je vous le dis par respect de la vérité et dans une stricte fidélité aux principes qui ont toujours animé mon action

sur le plan intérieur , l'an prochain , si l'on ne change rien , si l'on se borne à reconduire le budget de 1958 , par le seul jeu des augmentations de dépenses automatiques et inévitables , l'excédent de nos dépense , sur notre recette fiscale serait de 1200 milliards de francs

c'est ce chiffre que l'on appelle l'impasse

compter sur l'emprunt pour nous financer , c'est faire un pari sur le volume des épargnes réelles disponibles et offertes avec une impasse de 1200 milliards
le pari est perdu d'avance

il faudrait finalement demander à la Banque de France les moyens d'éviter un arrêt des paiements de l'etat ... "
.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 18 Sep 2014 - 16:01

" Sur le plan international , le 1er Janvier1959 s'ouvre une ére nouvelle avec le début du Marché Commun au sein duquel nos Cinq partenaires se trouvent etre à la fois nos principaux clients , nos principaux fournisseurs , et nos principaux concurrents , nos principaux concurrents sur les marchés étrangers

dans cette association La France ne doit pas se trouver en position de faiblesse

La France doit également tenir les engagements qui la lient au Dix Sept Pays de l'Organisation Européenne  , de l'organisation économique de coopération Européenne

Elle est la seule Grande Puissance qui après avoir suivi le mouvement de libération des échanges a du y renoncer jusqu'à aujourd'hui , elle ne saurait sans risques se maintenir dans cette isolement


Enfin la Grande Bretagne vient de décider la convertibilité de sa monnaie , l'Allemagne , l'Italie et le Benelux ont suivi , La France pourrait elle une fois encore attendre dans la solitude que ces impératifs intérieurs et extérieurs s'imposent au gouvernement

Ils commandent une politique économique et financière d'ensemble réaliste et audacieuse pour que la France ne demeure pas dans une Europe en mouvement , comme un îlot du passé


Nous répudions la politique de l'inflation , je l'ai trop souvent condamné par mes propos et mes actes et vous me connaissez suffisamment pour que j'ai ce soir à refaire son procés

Une relance de l'inflation , serait peut etre suivi de quelques mois d'une prospérité trompeuse , mais elle aboutirait inexorablement à la catastrophe " ...

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Jeu 18 Sep 2014 - 16:14

.
" Nous ne voulons ni vous ni moi d'une politique de rationnement , de cotingentement , de controles autoritaires , les tickets d'essence et les jours sans viande

car cette politique ne se conçoit pas dans le climat de liberté qui est celui des démocraties de l'Occident

nous refusons enfin toutes les politiques de repliement sur soi même , comme contraire aux traditions , aux intérêts , à la vocation de la France

La politique que nous entendons suivre comporte sur la plan intérieur un assainissement budgetaire décisif et un assainissement économique profond

sur le plan extérieur , elle a pour objectif de nous maintenir à égalité , dans le cercle des Nations libres , comme une Nation majeure et à part entière  ,

elle n'est pas le fruit de l'improvisation ... "

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 19 Sep 2014 - 23:18

Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 19 Sep 2014 - 23:28

http://www.ipag.fr/wp-content/uploads/recherche/WP/IPAG_WP_2014_515.pdf

Jacques Rueff et la réforme du système
monétaire international
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Ven 19 Sep 2014 - 23:33

http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=RHMC_484_0102

Le plan de stabilisation Pinay-Rueff, 1958
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 20 Sep 2014 - 9:03

Bon, SaPa, arrête de nous asséner 1958, les conditions ne sont malheureusement pas comparables : à l'époque, la France était souveraine dans ses décisions, à présent on a le boulet de Bruxelles qui interdit les remèdes efficaces.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 20 Sep 2014 - 12:08

Aux Mêmes Maux ...Les Mêmes remèdes ... ??

Je te remercie de ton intervention
je n'osais pas le dire moi même ...
Mais ca a le mérite de nous montrer
pourquoi nous ne pouvons nous pas nous en sortir

et bien reconnaître les Pièges dans lesquels
certains nous ont volontairement entrainé
très intéressant cette Crise DE 1958
et comment elle a été résolue en douceur
étrangement identique à celle que nous connaissons  

et une Excellente Idée cette création d'un Comité D'Experts Indépendants
qui élabore des propositions en toute transparence  ...
Ca serait bon pour le retour à la Confiance ...
car les Français jugent les Politiques Incompétents pour résoudre les problèmes
qu'ils ont eux même contribué à créer ...  

Je te rappelle quand même , que si aucune solution sérieuse ,  cohérente , acceptable
n'est apportée à la Crise
Les Français ne voteront pas Sarkozy
Faut pas rêver ...
 

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 20 Sep 2014 - 13:19

LA NATIONALISATION DES AUTOROUTES POUR FINANCER LE DEFICIT ...

( à part si nous considérons que nous avons été escroqués par Bruxelles
ce qui nous laisse une certaine marge de manoeuvre ... )

Le Problème Principal ...
c'est le Financement de la Dette sur les Marchés étrangers ...
même à des taux bas
nous perdons notre Souveraineté
il a bien été dit par Monsieur PINAY ...
Que nous devions financer nous même notre dette
Alors je propose un remède Miracle
mieux que les Portiques Ecotaxes impopulaires

LA NATIONALISATION DES AUTOROUTES
Ces Autoroutes sont Françaises
et ils s'en sont assez mis dans la poche comme ça
Cette mesure pour financer le Déficit
serait extremement bien vue par les Français
qui detestent les Sociétés d'Autoroute
et qui ne leur couteraient pas un centime de plus au contraire
on pourrait même faire baisser un peu les tarifs

C'est ça ou le FN au pouvoir ...
et La Fin de l'Europe Politique
.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 20 Sep 2014 - 13:35

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-rente-exceptionnelle-des-societes-d-autoroutes-en-5-chiffres_1577089.html

La rente "exceptionnelle" des sociétés d'autoroutes en cinq chiffres


Par Jean-Luc Mounier, publié le 18/09/2014

L'Autorité épingle dans un avis publié jeudi la "rente autoroutière" des sept principales sociétés concessionnaires du secteur.



Les sociétés d'autoroutes se portent bien, merci pour elles. C'est ce que semble démontrer l'avis rendu jeudi 18 septembre par l'Autorité de la concurrence où sept sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA) sont épinglées pour leur gestion du réseau autoroutier français. L'Autorité déplore la situation de "rente autoroutière" dans laquelle se trouvent actuellement les SCA (Asf/Escota et Cofiroute pour Vinci, APRR/AREA pour Eiffage et Sanef/SAPN pour Abertis).

   Un bond de 26% du chiffre d'affaires depuis la privatisation


Les sept SCA ciblées par l'Autorité de la concurrence ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 26% entre 2006, année de la privatisation, et 2013, soit plus de 1,7 milliard d'euros d'augmentation sur cette période pour atteindre un total de 8,2 milliards d'euros. Fait notable, "la crise financière de 2008 et 2009 s'est traduite par un simple ralentissement du rythme de cette augmentation et non par une baisse du chiffre d'affaires", note l'Autorité.

Comment expliquer une telle progression des revenus? La réponse ne vient ni du trafic, dont la hausse s'est limitée à +4% entre 2007 et 2013, ni de l'ouverture de nouvelles sections autoroutières, fait remarquer le gendarme de la concurrence. L'essentiel vient donc de la hausse des tarifs.

   Des tarifs en hausse de 21,7% depuis 2007

Les tarifs des péages ont en effet augmenté en moyenne de 1,97% par an entre 2006 et 2013, soit plus vite que l'inflation (+1,66% sur la même période).

   Une marge nette de 20 à 24%


L'ensemble des sociétés autoroutières sont "très rentables", constate l'Autorité, quel que soit le critère examiné. La comparaison du ratio de l'excédent brut d'exploitation sur le chiffre d'affaires dépasse ainsi les 70% pour cinq d'entre elles. Un niveau qualifié "d'exceptionnel". De fait, ce ratio ne s'élève qu'à 33% dans les télécoms, qui sont le secteur d'activité le plus rentable. A des années lumières de la distribution qui se contente de 8%.

Cette rentabilité se lit jusque dans leur marge nette, qui atteint entre 20% et 24%, suivant les sociétés, une fois qu'on a déduit les investissements, les frais financiers et les impôts. De quoi mériter le qualificatif de vache à lait. Grâce aux autoroutes, les maisons mères Vinci et Eiffage présentent ainsi des rentabilités nette de 5,1 et de 2,3%.

   Une rente globale de 1,8 milliard en 2013


Être concessionnaire d'autoroutes rapporte gros: les 7 principales sociétés ont ainsi engrangé un bénéfice net cumulé de 1,8 milliard d'euros en 2013. Et pourtant, les risques sont faibles. La gestion d'autoroutes relève en effet du monopole car les SCA "bénéficient d'une demande captive", note l'autorité de la concurrence. De plus, leurs recettes ne sont pas menacées, même en cas de baisse du trafic, car les contrats de concession garantissent des hausses annuelles des tarifs réglementés. Enfin, les charges sont maîtrisées, notamment parce que certains investissements bénéficient de compensations de la part de l'Etat.  

Même la dette des sociétés d'autoroutes, qui atteint pourtant en cumulé près de 24 milliards d'euros, n'est pas un problème. Non seulement les profits permettent largement de couvrir les traites, mais les SCA bénéficient de la déductibilité des intérêts d'emprunts, un avantage fiscal qui leur a permis d'économiser 3,4 milliards d'euros depuis 2006.

On comprend donc mieux le jugement définitif de l'autorité de la concurrence, selon qui, "les concessions autoroutières ne présentent pas un profil de risque si élevé qu'il justifie les taux de rentabilité exceptionnels qui sont ceux des SCA aujourd'hui".

   14,6 milliards de dividendes distribués


Les sept concessionnaires historiques ont distribué 14,6 milliards d'euros de dividendes depuis 2006 à leurs actionnaires, soit plus que le montant de leurs bénéfices nets sur la période (136% de ce résultat net, exactement, contre seulement 56% entre 2003 et 2005). Depuis la privatisation, les SCA privilégient l'endettement à l'autofinancement pour leurs nouveaux investissements. Et les actionnaires d'ASF et d'APPR se sont votés des dividendes exceptionnels pour rembourser l'argent emprunté pour racheter les réseaux lors de leur privatisation.  

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-rente-exceptionnelle-des-societes-d-autoroutes-en-5-chiffres_1577089.html#kM7uvlBjqCKxmLqt.99
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

avatar

Masculin Nombre de messages : 7331
Age : 61
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   Sam 20 Sep 2014 - 13:36

SaPa a écrit:
Aux Mêmes Maux ...Les Mêmes remèdes ... ??

Je te remercie de ton intervention
je n'osais pas le dire moi même ...
Mais ca a le mérite de nous montrer
pourquoi nous ne pouvons nous pas nous en sortir

et bien reconnaître les Pièges dans lesquels
certains nous ont volontairement entrainé
très intéressant cette Crise DE 1958
et comment elle a été résolue en douceur
étrangement identique à celle que nous connaissons  

et une Excellente Idée cette création d'un Comité D'Experts Indépendants
qui élabore des propositions en toute transparence  ...
Ca serait bon pour le retour à la Confiance ...
car les Français jugent les Politiques Incompétents pour résoudre les problèmes
qu'ils ont eux même contribué à créer ...  

Je te rappelle quand même , que si aucune solution sérieuse ,  cohérente , acceptable
n'est apportée à la Crise
Les Français ne voteront pas Sarkozy
Faut pas rêver ...
 

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Crise Financière et économique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Crise Financière et économique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 34 sur 35Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35  Suivant
 Sujets similaires
-
» Crise économique au ... Vatican
» BŒUF ÉCONOMIQUE
» L'année économique et sociale 2009.
» Pensées rationnelles pour surmonter nos peurs lors d'une crise de panique
» Politique économique du Modem ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Monde-
Sauter vers: