Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grèce

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
juju41



Nombre de messages : 42846
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Grèce   Ven 3 Mai 2013 - 7:46

En Grèce, espoir comptable et désespoir social
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Grèce   Lun 6 Mai 2013 - 8:08

Endirect d’Athènes : l’Etat aux abonnés absents
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Grèce   Ven 7 Mar 2014 - 14:49

Gaël Giraud: Le jésuite qui tient tête aux banques 

Citation :
Autre exemple : en janvier 2012, quand il fut enfin question de restructurer la dette publique grecque, il y avait quatre négociateurs au chevet d'Athènes : Merkel, Sarkozy et deux patrons, Pébereau pour BNP Paribas et Ackermann pour Deutsche Bank. La raison immédiate de la présence de ces banquiers, discutant d'égal à égal avec des chefs d'Etat et de gouvernement du sort de la Grèce, est claire : les principaux détenteurs de dette publique grecque n'étaient autres que des banques françaises et allemandes. Et c'est essentiellement pour sauver nos banques que nous avons détruit la société grecque. Confier un tel pouvoir de négociation à des banquiers en dit long sur l'état de la démocratie en Europe : vous imaginez JP Morgan réglant les détails du traité de Versailles ?
 
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Grèce   Ven 7 Mar 2014 - 21:57

ca me fait plaisir que tu postes cela
on n est peut etre pas aussi loin apres tout....

maintenant, le probleme est "quels sont les politiques qui se sont vraiment insurges contre ce traitement?"
j ai entendu le fn, j ai entendu le front de gauche

pas les autres!
qui s oppose REELLEMENT a la haute finance??

nous sommes maintenant sous surveillance rapprochee
quel est celui qui va reellement s opposer au systeme qui joue contre la population?
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Grèce   Mer 4 Nov 2015 - 11:05

http://blog.vaches-a-la-une.fr/post/2015/07/07/Il-avait-raison-Aristote-la-suite

Citation :
Entre NAI et OXI, les grec ont choisi OXI ce qui, contrairement à ce qu’un béotien naïf qui n’aurait pas eu le privilège d’étudier le grec aurait pu croire, ne signifie pas Oui mais Non !
Comme quoi il est bien utile de faire du Grec au Lycée !
Pour autant, il ne suffit pas de maîtriser les rudiments de la langue d’Homer pour comprendre ce qui se passe en Grèce.
Les Grecs ont donc dit Non et l’Europe entière s’en étonne !
D’une manière générale, l’expérience montre qu’il est plus facile de répondre non que oui à un référendum. Dans le cas présent, comment aurait-il pu y avoir un réel doute sur le résultat alors que tout était fait pour aboutir au Non ? Une question incompréhensible, un OXI positionné en tête de bulletin au dessus du NAI, un discours rabâché depuis des mois contre l’austérité imposé par des terroristes doublés de maitres chanteurs que ce sont le FMI, l’Europe néo-libérale et les Allemands !
Eh bien figurez-vous qu’avec tout cela, le Peuple s’est prononcé contre !...Ahurissant !
De manière tout aussi étonnante, le Peuple a dit qu’il préférait que les créanciers de la Grèce (vous et moi) fassent une croix sur une partie conséquente de leur dette et qu’ils leur prêtent, sans trop d’espoir de se voir rembourser, l’argent nécessaire pour que la Grèce puisse faire face à ses engagements… et qu’en échange il refusait toute contrepartie !...stupéfiant !
Plus surprenant encore, le Peuple veut bien qu’on lui donne de l’argent mais ne veut surtout pas sortir de l’Euro dans lequel il est pourtant rentré par effraction !
Et comme on a laissé croire au Peuple qu’il n’y avait aucune contradiction dans tout cela, eh bien le Peuple il n’avait aucune raisons de se priver, il aurait été bien stupide de voter Oui aux diktats infâmes de ses préteurs. Et le Peuple, il est tout sauf stupide puisqu’il est souverain !
Décidément, Il avait bien raison Aristote, la démagogie est bien la perversion de la démocratie.
Mais le Peuple ne va pas tarder à déchanter.
Ce n’est pas en faisant un doigt d’honneur à ses créanciers, en les traitants comme des salopards responsables de toutes les misères du pays, qu’il va les mettre dans de meilleures dispositions.
D’autant que ses créanciers ont déjà été bien exaspérés par le comportement de ses dirigeants.
Depuis le début, l’attitude de Tsipras et Varoufakis a été extrêmement claire. Pousser le bouchon le plus loin possible.
Persuadés que les européens ne prendraient pas le risque d’un Grexit, ils ont refusé tout compromis. Et ils l’ont fait avec beaucoup d’habilité en faisant de fausses concessions inacceptables pour les européens et en laissant croire que ceux-ci ne cherchaient qu’à les étrangler et à humilier le Peuple Grec !
Cette stratégie a d’autant mieux fonctionné qu’elle a été relayée par les habituels anti-européens de droite extrême comme d’extrême gauche. Il faut avouer également qu’elle a bien bénéficié de l’attitude ouvertement psychorigide de l’Allemagne.
Le référendum était l’aboutissement logique de cette stratégie. Voyant que les européens ne cédaient pas à leur chantage, ils ont optés pour l’arme atomique de nos démocraties, l’appel au Peuple. Un Peuple auquel on ne cesse de répéter qu’il est la victime non pas d’un endettement excessif, d’une société à bien des égards archaïque et d’une économie inadaptée, mais de tous ceux qui ont accepté de lui prêter de l’argent pour vivre voire pour survivre.
Tout le monde sait que la Grèce ne remboursera jamais sa dette dans son intégralité. Le bon sens voudrait qu’on en finisse une bonne fois pour toute et que l’on efface avec panache et générosité l’essentiel des créances que les européens détiennent vis-à-vis de ce pays.
Mais outre que beaucoup d’efforts ont déjà été fait en la matière*, comment imaginer que les européens acceptent d’aider, à un tel niveau, un pays qui crache sur ses créanciers et qui ne donne pas le sentiment de vouloir faire les réformes nécessaires pour se redresser. Or, non seulement ses dirigeants ne donnent pas cette impression mais ils se sont fait élire sur un programme complètement opposé.
Ainsi, au lieu de tout faire pour inspirer une confiance largement écornée par leurs discours de campagne et d’aborder les discussions dans un état d’esprit de coopération, par leur attitude hypocrite et radicale, Tsipras et Varoufakis ont forcé les pays européens à s’enfermer dans un piège dont personne ne sortira indemne et certainement pas le Peuple Grec !





Une partie de la dette a été effacée en 2012 (Abandon par les créanciers privés de 50% de leurs créances), elle a été restructurée pour reporter son remboursement aux calendes grecques (2045), ses taux ont été allégés et leur règlement bénéficie d’un moratoire de 10 ans qui signifie que les intérêts ne seront réglés qu’à partir de 2023.



Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Grèce   Jeu 5 Nov 2015 - 19:46

C'est bien torché.

Je veux juste rajouter qu'il n'y a pas de démocratie possible pour les endettés. Il n'y a que le dicta des créanciers. C'est assez juste et logique.

La France devrait y penser, et je suppose que F. Bayrou, un des premiers à avoir dénoncé l'excès de la dette, avait cela en tête.

La démagogie ne marche que sur les idiots, même s'ils sont souverains. En France on en connait un rayon: "rien à foutre que le pays aille mal, il faut de nouveau emprunter pour qu'il aille mieux!", selon les économistes de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Grèce   Ven 15 Jan 2016 - 22:35

C'est curieux, depuis les vagues de réfugiés, l'expension de daesh, et les attentats de Paris, la Grèce va bien.

Enfin je suppose... silence radio dans les médias... jusqu'au prochain épisode de cessation de paiement...

Et l'Ukraine?... elle est pourtant toujours sur la carte du monde.

Et l'Irlande?... qui allait si mal. Mais là, c'est vrai qu'elle va tellement mieux que c'en est insolent, surtout quand on sait pourquoi: elle fait le contraire de la France.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grèce   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèce
Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
 Sujets similaires
-
» que j'aime la Grèce!
» Grèce : Tonneau des Danaïdes ?
» Bricks de chèvres (Grèce)
» Les chats en Grèce
» Croisière en méditerrannée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: