Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 la crise et l'Europe

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
AuteurMessage
Gribouille



Nombre de messages : 1508
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeLun 1 Avr 2013 - 13:31

Si c'est pour finir par un bouche à bouche de Lagarde, je préfère qu'on me laisse me noyer.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 8:26

Leçons de la crise chypriote 31 mars 2013 Par Jacques Sapir

Pour compléter l'analyse de Sapir, l'un des piliers fondamentaux de la construction Européenne fut la libéralisation des mouvements de capitaux. Ce pilier déclencha des attaques spéculatives sur les monnaies européennes, d'où la nécessité de mettre en place un autre pilier de la construction Européenne avec la création de l'Euro. Et aujourd'hui pour sauver l'Euro, on remet en question la libéralisation des mouvements de capitaux. C'est comme si les incohérences du système se rappelaient au bon souvenir de ses créateurs.
Un autre point important, c'est aussi de comprendre que la création de la BCE a enlevé des pans entiers de souveraineté aux Etats. Chypre n'a pas pu stopper les mouvements de capitaux entre ses banques et le reste du monde parce que c'est la BCE et non sa banque centrale qui avait le levier. Au final des milliards qui s'envolent, et un pays qui paiera la facture soit sur sa dette publique, soit par une spoliation supplémentaire de ses déposants.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 9:08

Chypre veut relancer son économie avec des casinos et des avantages fiscaux



autrement dit, ça, c'est pas du blanchiment d'argent..LOL!
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 10:39

La contraction de l'activité manufacturière s'accentue en Europe
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 13:51

Zone euro : l'industrie s'enfonce dans la crise

Citation :
Forte baisse des carnets de commandes

Et alors que la situation économique en Europe reste très déprimée, les économistes redoutent désormais de voir d'autres pays s'ajouter à la liste des Etats nécessitant une aide extérieure, la Slovénie et l'Espagne étant considérés comme les candidats potentiels les plus probables. Markit précise que les industriels ont fait état, pour mars, d'une hausse de la demande en provenance d'Amérique du Nord et d'Asie du Sud, mais ajoute que le marasme économique de la zone euro se fait durement ressentir dans leurs carnets de commandes.
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 23:00

Délits d'initiés à Chypre ? (presse chypriote)
Citation :
La presse chypriote a publié une liste de personnalités et de sociétés qui auraient retiré des capitaux juste avant que l'Europe accorde un prêt moyennant une forte ponction sur les comptes bancaires au delà de 100 000 euros. Une autre liste est aussi sortie. Elle concerne des personnes dont les dettes auprès des deux grandes banques du pays auraient été effacées. Une commission d'enquête vient d'être créée.
Revenir en haut Aller en bas
gillou

gillou

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMer 3 Avr 2013 - 18:16

Règlements de comptes politiques et climat délétère à Chypre

Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 5 Avr 2013 - 10:24

Comment les plans d’austérité dégradent la santé des Européens

Citation :
Hausse généralisée des suicides et des troubles psychologiques, retour de maladies bannies comme la malaria, menace sur la santé des enfants des familles populaires… Tel est l’alarmant constat sur la santé des Européens que dresse une étude choc publiée par la revue médicale britannique The Lancet. En cause : l’orthodoxie économique et les plans d’austérité prônés dans toute l’Europe. L’étude dénonce également le silence des ministres de la Santé.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeJeu 11 Avr 2013 - 9:11

12,5%: la chute prévue du PIB chypriote au cours des deux prochaines années

la crise et l'Europe - Page 28 13665
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 12 Avr 2013 - 8:32

Chypre obligée de vendre près de 75% de son or ?

10 tonnes sur 14 d’après un rapport de la Commission européenne. Les fuites de capitaux avant la fermeture des banques auraient-elles été bien pires qu’annoncé ? C’est ce que dit ZeroHedge. Chypre aurait besoin non plus de 17 mais de 23 milliards d’euros. En tout cas, ça pourrait expliquer pourquoi les banksters, Goldman Sachs en tête, font tout pour que le prix de l’or baisse. Pour que les banques centrales et les initiés puissent racheter celui des Chypriotes très bon marché ?

http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/04/11/chypre-obligee-de-vendre-pres-de-75-de-son-or/
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 12 Avr 2013 - 10:43

Pourquoi le rapport de la Troïka sur Chypre est peu crédible.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeSam 13 Avr 2013 - 8:29

L’actualité de demain : LA MACHINE EST DEVENUE FOLLE, par François Leclerc
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMer 17 Avr 2013 - 16:37

La crise de la zone euro pourrait durer 15 à 20 ans, affirme Xavier Timbeau


vindiou..! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 16:57

Les grandes entreprises à l'assaut des terres d'Europe

Citation :
"De vastes étendues de terre en Europe sont 'saisies' par de
grandes entreprises, des spéculateurs, de riches investisseurs étrangers
et des fonds de pension, dans un processus similaire à celui observé
dans les pays en voie de développement"
, explique The Guardian qui expose les résultats d’un nouveau rapport sur la propriété des terres agricoles.

La moitié des terres agricoles de l’UE est désormais concentrée dans les 3% des grandes exploitations de plus de 100 hectares. Dans certains pays membres, la propriété agricole est aussi inégalement répartie qu’au Brésil, en Colombie ou aux Philippines. [...] Les entreprises chinoises se sont implantées à grande échelle en Bulgarie et les sociétés moyen-orientales sont des producteurs majeurs en Roumanie. [...] La concentration de la propriété agricole s’accélère. En Allemagne, on est passé de 1,2 millions d’exploitations en 1966-67 à 299 100 en 2010. […] En Andalousie, ce chiffre a chuté des deux tiers à moins de 1 million en 2007. En 2010, 2% des propriétaires possédaient la moitié de leur terre.



Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 19 Avr 2013 - 8:27

Europe: il faut tirer le signal d'alarme!
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeDim 21 Avr 2013 - 8:50

Un pas de plus vers le précipice 20 avril 2013 Par Jacques Sapir

Citation :
Cette détérioration générale de la situation économique pose ouvertement le problème de l’austérité adoptée par l’ensemble des pays depuis 2011, à la suite de la Grèce qui y avait été contrainte par l’Union Européenne, puis du Portugal et de l’Espagne. Mais, la volonté allemande de poursuivre dans la voie de cette politique est indéniable, et elle a été récemment réaffirmée[2]. Pourquoi, alors, un tel entêtement ? Il y a d’abord des intérêts évidents qui poussent l’Allemagne à défendre cette politique « austéritaire ».

La zone euro rapporte à l’Allemagne environ 3 points de PIB par an, que ce soit par le biais de l’excédent commercial, qui est réalisé à 60% au détriment de ses partenaires de la zone Euro ou par le biais des effets induits par les exportations. On peut parfaitement comprendre que, dans ses conditions, l’Allemagne tienne à l’existence de la zone Euro
.

Citation :
Mais, les partisans de l’austérité à outrance pouvaient toujours affirmer que, quelles que puissent être les conséquences de l’austérité, l’impératif du désendettement était une véritable priorité pour retrouver la croissance. C’est d’ailleurs très précisément le discours tenu par François Hollande et Jean-Marc Ayrault.

Sauf que ce papier contenait d’importantes erreurs qui ont été révélées dans une contre-étude rédigée par trois économistes[11], cette affaire ayant provoqué une certaine commotion dans le petit monde des économistes[12]. Tout d’abord, Reinhart et Rogoff ont arbitrairement exclu certaines années dans l’échantillon qu’ils ont constitué et qui est censé couvrir la période 1946-2009. Trois pays importants sont ainsi exclus pour les années de l’immédiat après-guerre, l’Australie, le Canada et la Nouvelle Zélande. Or, dans ces trois pays, on trouve à la fois un ratio de dette élevé et un taux de croissance élevé. Ensuite, les deux auteurs de l’étude faisant référence pondèrent leurs données de manière très curieuse, qui aboutit, là aussi, à diminuer l’influence sur les calculs de pays où l’on retrouve une dette publique importante et une croissance forte. Enfin, la réplication des données de l’étude originelle qui a été faite par les trois économistes montre qu’une erreur non négligeable s’est glissée dans l’une des feuilles Excel utilisée par Reinhart et Rogoff[13]. Le résultat est que Herndon, Ash et Pollin trouvent que les pays avec un ratio de dette rapporté au PIB de 90% et plus ont eu historiquement une croissance de 2,2% et non de -0,1% comme l’affirmaient Reinhart et Rogoff[14].

L’erreur concernant le fichier Excel est certainement ce qui a provoqué le plus de commentaires, mais il s’agit en réalité d’une erreur mineure. Par contre, l’omission de certains pays à certaines périodes ainsi que les pondérations utilisées sont des indices bien plus sérieux que Reinhart et Rogoff ont « arrangé » leurs données pour obtenir des résultats conformes à leur idéologie. Ceci jette un doute bien plus profond et sur la méthode de certains économistes et sur le sérieux des gens qui les suivent.

Citation :
Dans le cas de la France, les conséquences de l’austérité sont claires. Si l’on veut absolument réduire le coût du travail pour tenter de restaurer la compétitivité de l’industrie sans dévaluer, il est clair qu’il faudra baisser les salaires et les prestations sociales. Mais alors c’est la consommation, qui se réduit déjà comme nous le voyons actuellement, qui s’effondrera. Inévitablement nous verrons les conséquences sur la croissance ; aujourd’hui les estimations les plus crédibles indiquent que pour l’économie française l’année 2013 se traduira au mieux par une stagnation et plus vraisemblablement par une contraction de -0,4% du PIB. Les dernières projections du FMI montrent d’ailleurs que les perspectives de croissance se réduisent fortement pour 2013. Un écart de -0,4% du PIB entre les prévisions faites en janvier et celles faites en avril est en réalité très significatif de la trajectoire sur laquelle nous sommes engagés.
Le résultat en sera bien entendu une hausse importante du chômage. Si nous voulons faire baisser nos coûts de 20%, il nous faudra probablement augmenter le chômage de moitié, soit arriver à plus de 15% de la population active, ou 4,5 millions de chômeurs au sens de la catégorie « A » de la DARES et 7,5 millions pour les catégories A, B et C incluant toutes les catégories de chômeurs. De plus, dans la zone euro, l’Espagne et l’Italie concurrencent déjà la France par la déflation salariale. Il faudrait donc faire mieux que Madrid et Rome, quitte à atteindre non pas 15% mais alors 20% de chômage. Quel homme politique en assumera la responsabilité ? Quelles en seront les conséquences politiques ?

Citation :
Plus que jamais, la question de la survie de la zone Euro est posée. Les tendances à son éclatement s’amplifient désormais. On voit que les problèmes de pays aussi divers que la Grèce, l’Espagne le Portugal et l’Italie vont converger à court terme, probablement au cours de l’été 2013. Dans ces pays la crise fiscale (Grèce, Italie), la crise économique, la crise bancaire (Espagne, Italie) se développent désormais en parallèle. Il est donc hautement probable que nous connaîtrons une crise violente durant l’été 2013, voire au tout début de l’automne. Il est temps de solder les comptes. L’Euro n’a pas induit la croissance espérée lors de sa création. Il est aujourd’hui un cancer qui ronge une partie de l’Europe. Si l’on veut sauver l’idée européenne tant qu’il en est encore temps, il faut rapidement prononcer la dissolution de la zone euro. Cette solution s’imposera comme une évidence et devrait réunir des responsables venant de diverses formations politiques. Il convient cependant d’agir vite. Encore une fois, le temps n’attend pas.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 23 Avr 2013 - 8:49


Europe: Barroso prêt à des aménagements sur l'austérité

« Bien que je pense que cette politique est fondamentalement la bonne, je pense qu’elle a atteint ses limites. Pour réussir, une politique ne doit pas seulement être bien conçue, elle doit avoir un minimum de soutien politique et social », a-t-il expliqué.

et merkel a répondu

Plus généralement, elle a demandé aux pays européens d’abandonner une partie de leur souveraineté, considérant que l’Union européenne devait « avoir le dernier mot sur certaines questions ».

http://www.mediapart.fr/journal/international/220413/europe-barroso-pret-des-amenagements-sur-lausterite

j'aime bien la phrase"bien que je pense que cette politique est la bonne".. LOL!
ben c'est pourtant celle là qui fout tout le monde dans la merde!

quant à merkel, quand elle dit que c'est l'union européenne qui doit avoir le dernier mot, c'est surtout elle qui l'a, et qui dirige.elle ne cèdera pas cette vieille peau!
alors qu'elle se barre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMar 23 Avr 2013 - 18:35

Les socialistes ont supprimé l'obligation de transmission des Programmes de stabilité au Parlement
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeMer 24 Avr 2013 - 12:28

Europe: le choc des démocraties

Citation :
Depuis le début de la crise, la confiance en l'Union européenne (UE) a dégringolé de 32 points en France, 49 en Allemagne, 52 en Italie, 98 en Espagne, 44 en Pologne et 36 au Royaume-Uni.
Citation :
Depuis le début de la crise, toutefois, les citoyens des pays créanciers rechignent de plus en plus à assumer les dettes des autres sans que soit mis en place un mécanisme pour contrôler leurs dépenses. Avec le pacte budgétaire et les réformes nationales de grande ampleur exigées par la Banque centrale européenne, les eurocrates ont franchi de nombreuses lignes jaunes en matière de souveraineté nationale et étendu leur influence bien au-delà des normes de sécurité alimentaire pour contrôler pensions, impôts, salaires, marché du travail et postes de fonctionnaires. Or ces domaines touchent au coeur des Etats providence et des identités nationales.

Aux yeux d'un nombre croissant de citoyens des pays d'Europe du Sud, l'UE ressemble un peu plus chaque jour à ce qu'a été le Fonds monétaire international en Amérique latine : une camisole de force qui rogne peu à peu l'espace laissé jusqu'ici aux politiques nationales et vide les démocraties nationales de tout contenu. Dans ce nouveau scénario, les gouvernements se succèdent, mais les politiques restent fondamentalement les mêmes et ne sauraient être remises en cause.
...
Si l'on entend par souveraineté la capacité des peuples à décider ce qu'ils souhaitent pour leur pays, rares sont les Européens du Nord comme ceux du Sud à se sentir souverains. Une part substantielle de démocratie a disparu au niveau national, sans être restituée au niveau européen.

Dans un système politique national fonctionnant correctement, les partis politiques seraient capables d'exprimer ces points de vue divergents – et pourraient même agir comme arbitres afin de leur trouver des terrains d'entente.
...
Chacun espère qu'avec le retour de la croissance l'euroscepticisme finira par refluer. Mais l'effondrement de la confiance dans l'Union est un phénomène plus profond. L'enthousiasme à son égard ne renaîtra pas sans qu'elle modifie radicalement la façon dont elle se comporte avec ses Etats membres et ses citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeJeu 25 Avr 2013 - 15:49

La BCE envisage de baisser les taux, Angela Merkel préfèrerait qu'elle les remonte

La chancelière a surpris tout le monde en affirmant que l'intérêt de son pays résidait dans une hausse des taux de la BCE
. Une déclaration qui peut remettre en cause la baisse attendue la semaine prochaine du taux de refinancement européen. Mais qui pose aussi le problème de l'indépendance de la BCE.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130425trib000761723/la-bce-envisage-de-baisser-les-taux-angela-merkel-prefererait-qu-elle-les-remonte.html

à noter "dans l'intêret de son pays".. les autres rien à battre..
secondo si la BCE cède aux diktats de Merkel, son indépendance sera remise en cause..et ce sera bien clair, que le vrai chef de l'UE c'est Merkel, pour l'intêret de SON pays..
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 26 Avr 2013 - 9:23

A l’Est, rien de nouveau : récession ou pas, Angela Merkel gardienne obsessionnelle du temple de l’austérité

, le discours du gouvernement Allemand est la source d’une incompréhension croissante aussi bien au sein de la zone Euro qu’au dehors

Afin de lutter contre un taux de croissance qui induirait un taux d’inflation supérieur à 2.00%, la demande se doit d’être maitrisée. La conséquence est un taux de chômage de 12%. Il est parfaitement correct de soutenir que la protection de l’épargnant allemand est garantie par le chômeur espagnol, italien ou français. La perte de revenus agissant comme un frein sur les prix.

L’économie Allemande ne propose pas de salaire minimum. Des cas de salaire à 55 centimes de l’heure sont signalés et 8 millions de "travailleurs" perçoivent des salaires inférieurs au SMIC Français. Le "modèle" Allemand est simplement non exportable sous peine de tensions sociales irréversibles et n’a été possible localement que par l’effet de la réunification.

Il est bien évident que des reformes de compétitive sont utiles afin de faire baisser le chômage structurel français. Mais il convient de noter que ces mêmes reformes ont été menées en Allemagne alors que la croissance nominale européenne progressait à un rythme de 4.00% par an. Aujourd’hui cette croissance est atone et ne laisse aucun espoir de réussite à toute en entreprise de la sorte. Les expériences espagnoles et italiennes en sont les exemples les plus significatifs.

http://www.atlantico.fr/decryptage/est-rien-nouveau-recession-ou-pas-angela-merkel-gardienne-obsessionnelle-temple-austerite-nicolas-goetzmann-706154.html

2 chiffres
55 centimes de l'heure pour un job..qui dit mieux,même l'indonésie ne le fait pas!
et 4% la croissance européenne dont disposait l'Allemagne quand elle a fait ses réformes ( facile dans ces conditions)
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeVen 26 Avr 2013 - 17:53

Des chiffres sous-estimés

Selon les statistiques publiées par Eurostat, 26,3 millions d’Européens étaient au chômage fin février, dont 19 millions au sein de la zone euro, soit des taux de chômage de 10,9 % et 12 %.

Mais pour Le Soir, ce chiffre “sous-estime largement l’ampleur du sous-emploi”, une donnée mesurée par l’Enquête sur les forces de travail, dont Eurostat vient de publier les résultats 2012. Si l’on ajoute aux chômeurs, les “travailleurs découragés”, “la force de travail potentielle supplémentaire” (les personnes qui aimeraient travailler mais qui ne sont pas immédiatement disponibles) et les “temps partiels subis”, note le quotidien belge :

45,4 millions d’Européens souffrent en réalité du manque de travail, soit 19% de la population active ! Presque le double du taux de chômage officiel. On devine pourquoi ce “taux de sous-emploi” n’est pas publié.


http://www.presseurop.eu/fr/content/article/3725921-six-millions-de-raisons-pour-une-autre-politique
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeSam 27 Avr 2013 - 20:41

Quel futur pour la zone Euro? 26 avril 2013 Par Jacques Sapir
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 8:55

Le marché européen plombe les comptes des entreprises

De Volkswagen à Nestlé en passant par Electrolux ou Schneider, les grandes entreprises sont de plus en plus pénalisées par le recul de la demande en Europe. La plupart des groupes n'anticipent pas de rebond en 2013

l’Europe est devenue un véritable casse-tête. En l’espace d’un an, le patron d’Electrolux a vu ses bénéfices dans la région fondre comme neige au soleil dans cette région, ceux-ci passant de 31 millions d’euros au premier trimestre 2012 à 1,3 million d’euros en 2013. Partie des pays du sud, la baisse de la consommation s’est peu à peu propagée à des économies fortes comme l’Allemagne ou la Suède,

Au vu de la rafale de résultats publiés ces derniers jours, le Vieux continent a clairement pris des allures de boulet pour les entreprises. La tendance est nette dans les secteurs de la distribution et des biens de consommation

Attentisme et atonie

Dans l’automobile, la crise ne semble jamais vouloir finir alors même que le marché européen est tombé à son plus bas niveau depuis vingt ans. En raison d’un environnement « plus difficile qu’attendu » en Europe, Renault a encore vu son chiffre d’affaires chuter de 11,8% au premier trimestre tandis que la division automobile de PSA enregistrait un recul de 10% . Ford s’attend à perdre environ 2 milliards de dollars dans la région en 2013. A ce rythme, même les géants allemands du secteur commencent à être touchés. Après avoir longtemps échappé à la crise, Volkswagen et Daimler ont vu leurs résultats d’exploitation chuter respectivement de 26% et 56% au premier trimestre.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0202735671101-le-marche-europeen-plombe-les-comptes-des-entreprises-562581.php

conclusion austérité, baisse du pouvoir d'achat entraine baisse de conso, donc baisse
de vente, baisse de production , donc licenciements, donc baisse du pouvoir d'achat, donc austérité.. etc..

et même les entreprises allemandes vont souffrir, d'autant plus que la conso interne allemande n'est toujours pas dynamique..On ne peut pas prétendre vendre à des clients qu'on a ruiné, et tout cela dans l'"intêret de l'Allemagne"

à un moment la réalité s'impose d'elle même.. le beurre, l'argent du beurre, le sourire du crémier et le c.l de la crémière, l'Allemagne voulait le Tout, elle finra par tout perdre, et L'europe aussi.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 9:53

L'austérité a un effet catastrophique sur la santé

Selon une étude choc, les politiques d'austérité ont des conséquences désastreuses en matière de santé publique en Europe et en Amérique du Nord, où elles provoquent suicides, dépressions et maladies infectieuses tout en limitant l'accès aux soins et à la prévention.

Dans un livre à paraître cette semaine, les deux chercheurs écrivent que plus de 10.000 suicides et jusqu'à un million de cas de dépression peuvent être directement associés à la crise économique et aux mesures de rigueur qu'elle a générées en Europe et en Amérique du Nord.

Aux Etats-Unis, plus de cinq millions de personnes ont perdu l'accès à la couverture maladie depuis le début de la crise, disent les chercheurs, tandis qu'en Grande-Bretagne, 10.000 familles sont devenues sans abri en raison de la politique d'austérité.

D'où cet appel lancé pour plus de souplesse dans l'application de la rigueur, imposée aux pays sous prétexte d'équilibre financier : "Nos dirigeants politiques doivent prendre en compte les conséquences graves sur la santé de leurs choix économiques",

"Ce que nous montrons, au final, c'est que la dégradation de la santé n'est pas une conséquence inévitable des récessions économiques", dit Sanjay Basu. "C'est un choix politique."

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/l-austerite-a-un-effet-catastrophique-sur-la-sante-7943173.html

"choix politique" donc responsabilité politique, de ces millions de morts, et de malades abandonnés.
à quand le TPI pour ces gens là?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 10:52

juju41 a écrit:
le beurre, l'argent du beurre, le sourire du crémier et le c.l de la crémière, l'Allemagne voulait le Tout, elle finra par tout perdre, et L'europe aussi.
On appelle ça « scier la branche que laquelle on est assis ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Contenu sponsorisé




la crise et l'Europe - Page 28 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 28 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
la crise et l'Europe
Revenir en haut 
Page 28 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30, 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Europe 1 à Rouen
» recherche sur le statut des régions en Europe
» COUPE D'EUROPE RUGBY 2009
» En cas de crise d'épilepsie généralisée
» ça peut durer combien de temps une crise de coliques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: