Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
 

 la crise et l'Europe

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31  Suivant
AuteurMessage
Jean-Luc



Nombre de messages : 17976
Date d'inscription : 15/06/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeLun 29 Avr 2013 - 10:52

juju41 a écrit:
le beurre, l'argent du beurre, le sourire du crémier et le c.l de la crémière, l'Allemagne voulait le Tout, elle finra par tout perdre, et L'europe aussi.
On appelle ça « scier la branche que laquelle on est assis ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 10:33

Europe/PMI-La contraction de l'industrie s'accentue

Le ralentissement de l'activité du secteur manufacturier dans l'ensemble de la zone euro s'est encore accentué en avril et aucun élément ne présage d'une amélioration à court terme, montrent les résultats définitifs de l'enquête d'avril.

ALLEMAGNE - LA CONTRACTION S'ACCENTUE

Le secteur manufacturier allemand s'est contracté en raison d'une baisse de la production des usines faute de nouvelles commandes, des données qui suscitent des interrogations concernant la vigueur de la reprise de la première économie de la zone euro.

L'indice PMI définitif pour le secteur manufacturier, qui représente environ un cinquième du produit intérieur brut (PIB) du pays, est ainsi tombé à 48,1, au plus bas depuis décembre, contre 49,0 en mars.

L'indice est ainsi sous la barre des 50 séparant croissance et contraction pour le deuxième mois de suite.

"Une baisse de la demande à l'exportation et une confiance ébranlée des entreprises au sein de la zone euro ont à nouveau fait basculer le secteur manufacturier allemand dans la contraction", a déclaré Tim Moore, économiste chez Markit.

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0DI0LE20130502?sp=true


ben voilà..elle est contente Merkel?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

Jean-Luc

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 68
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 10:55

Maintenant que ses voisins qu'elle pompait sans vergogne sont presque asséchés, la suite est inéluctable…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 11:28

et le pire est devant nous.. enfin pas le pire pour nous les gueux, ( on est déjà servis)mais pour les "obèses" qui croyaient que ça durerait toujours;. vivement que ça pète..

même que certains commencent à avoir les chocottes..et reconnaissent que rien ne va plus..


La situation est inédite et explosive, il faut protéger nos patrimoines

Il faut bien l’avouer, les économistes les plus avertis sont aujourd’hui totalement déstabilisés, tant leurs repères fondamentaux, hier indispensables pour comprendre l’économie, ne fonctionnent plus dans le contexte actuel. La situation est explosive et devrait conduire à une nouvelle crise financière majeure. Il faut donc prendre des mesures pour protéger nos patrimoines.

C’est ainsi que le système néolibéral des économies occidentales est clairement en panne de croissance, alors que la masse monétaire ne cesse de progresser rapidement, comme si nous continuions à générer un fort enrichissement.

Or, en Europe la récession est avérée, aux USA la reprise relève plus de "la méthode Coué" que d’une réalité, et on constate un léger ralentissement de la croissance chinoise. Mais personne n’est dupe. Cette augmentation anachronique de la masse monétaire (de la richesse apparente) n’est due qu’aux plans de quantitative easing des banques centrales du monde entier, qui déversent des milliers de milliards de dollars, d’euros et de yens sur les marchés, comme si lorsqu’on n'arrive plus à générer d’enrichissement, il suffisait de fabriquer son corolaire (de la monnaie).

L’explosion de la bulle monétaire, qui se traduirait bien sûr par un crack obligataire, mais aussi comme toujours, serait accompagnée d’un nouveau crack des marchés d’actions, dont l’ampleur affecterait par ricochet les actifs immobiliers ; en somme, une dépréciation de quasiment tous les actifs. C’est le scénario le plus noir, mais malheureusement il est fortement probabilisé.

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/conjoncture/221171714/situation-est-inedite-et-explosive-
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 13:06

la crise et l'Europe - Page 29 BERTRAMS-austerity
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 14:11

La BCE porte son taux directeur à un plus bas historique:

La Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'abaisser son principal taux directeur, baromètre du coût du crédit en zone euro, à 0,5, un nouveau plus bas historique,

http://www.boursorama.com/actualites/la-bce-porte-son-taux-directeur-a-un-plus-bas-historique-9cc6a88c1a5054b53c76ea8c5a8c1a63


olé! la bourse va grimper, les banques vont encore se goinfrer, et après?..ben rien.. comme d'hab.. sauf que la marge de manoeuvre se rétrécit totalement..
Revenir en haut Aller en bas
LaChouette



Nombre de messages : 4366
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 01/11/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 2 Mai 2013 - 17:08

La BCE baisse son taux, mais ça ne sert à (presque) rien

Citation :
Un nouveau relâchement des taux n'aura cependant que peu ou pas d'effet sur la situation économique, tant que la BCE n'aura pas résolu son problème de transmission de sa politique monétaire.

Les banques ne répercutent pas la baisse sur les entreprises

Car l'institution a beau inonder les banques de liquidités bon marché, ces dernières peinent à prêter aux ménages et aux entreprises, en particulier les petites et moyennes, dans les pays les plus en difficulté, ou alors à des taux rédhibitoires. Traduction: malgré l'accès au crédit facilité, les banques des pays du sud de la zone euro se refusent toujours à transférer cette souplesse dans l'économie réelle. "Une baisse de taux non accompagnée de mesures exceptionnelles pour réparer le mécanisme de transmission ne fait pas sens", estime ainsi la banque ING.

...

L'euro fort laisse craindre le pire pour les exportations

Le taux d'inflation annuel mesuré par l'évolution des prix a fortement décéléré en avril à 1,2%, contre 1,7% en mars. C'est son plus faible niveau depuis février 2010 et sa plus forte baisse mensuelle depuis plus de quatre ans, selon les données d'Eurostat. Cela a pour conséquence de faire grimper la valeur de l'euro face dollar, actuellement situé à 1 euro pour 1,3027 dollar.

...

"La longue période de faiblesse économique s'étend désormais aux pays les plus solides de l'Union monétaire, avec pour risque que le moteur de sa croissance ne s'essouffle", note Annalisa Piazza, de Newedge. La reprise attendue à partir du printemps perd en crédibilité à mesure de publications décevantes. En particulier, l'activité privée s'est encore contractée en avril, n'épargnant plus l'Allemagne. La première économie de la région dépend pour une part très significative de la compétitivité des prix -et donc du taux de change de l'euro- pour ses exportations hors zone euro.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeSam 4 Mai 2013 - 9:37

Allo, l'Europe? Des enfants grecs et espagnols crèvent de faim...


Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeSam 4 Mai 2013 - 9:38

Peut-on se fier à ces 20 signes qui montreraient que la prochaine Grande Dépression est déjà là en Europe ?

Citation :
Qu'il s'agisse des taux de chômage désastreux ou des mauvais
chiffres des ventes de voitures, les signes avant-coureurs d'une Grande
Dépression en Europe se multiplient et laissent présager le pire.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeLun 6 Mai 2013 - 12:27

La récession menace de s'aggraver dans la zone euro

L'activité du secteur privé dans la zone euro n'a connu qu'une légère amélioration en avril, ce qui laisse craindre une aggravation de la récession au deuxième trimestre, montrent les résultats publiés lundi de plusieurs enquêtes mensuelles Markit.

Les enquêtes effectuées auprès des directeurs d'achat montrent par ailleurs que le secteur privé allemand est à son tour en contraction et qu'il n'échappe plus désormais au marasme qui affecte les entreprises en France, en Italie et en Espagne.

"Le PMI laisse penser que la récession dans la zone euro va probablement s'aggraver de nouveau au deuxième trimestre, après s'être ralentie lors du premier", estime Chris Williamson, économiste en chef de Markit. "Le PMI est globalement cohérent avec une baisse du PIB au rythme de 0,4% à 0,5% par trimestre."

L'Allemagne, première économie de la zone euro, a enregistré en avril la première contraction de l'activité de son secteur privé en cinq mois, en particulier à cause d'un fort déclin dans les services dont le sous-indice a baissé à 49,6 contre 50,9 en mars.

"Une nouvelle baisse de l'activité des services en avril, ainsi qu'une chute de la production manufacturière, font craindre que l'économie allemande ne parvienne pas à croître au second trimestre", prévient Tim Moore, économiste chez Markit.

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE94500Z20130506?sp=true


et ce qui devait arriver arriva..n'en déplaise aux obtus de l'austérité..
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeLun 6 Mai 2013 - 13:53

« Dis papa, dessine-moi une austérité ! »

je m’insurge contre cette idée qui consiste à faire croire aux Français que cette fois-ci, pour eux, ce sera différent, car non, cela sera pareil. Avec le délai négocié auprès de Bruxelles pour atteindre, grâce à une « trajectoire » savamment calculée par des mamamouchis totalement dépassés, le retour à l’équilibre budgétaire, la seule chose qui change, c’est le temps de la dégradation.

La seule politique actuelle, et elle est menée partout à travers l’Europe quelle que soit la couleur politique des dirigeants en place, c’est faire de l’austérité progressive, une lente déliquescence où chaque mois qui passe vous voyez des avantages disparaître, des acquis sociaux « réformés », des médicaments déremboursés… Mais comme tout cela est progressif, finalement cela en devient moins visible mais au bout du chemin, nous serons devenus grecs, chypriotes ou portugais.

Au Portugal, dépenser moins pour vivre moins

C’est un article parfaitement sérieux de Courrier International, qui nous explique que finalement dépenser 50 000 euros dans une chimiothérapie pour faire gagner quelques mois de vie supplémentaires, ce n’est pas une bonne dépense. Alors braves malades, si vous pouviez avoir la décence de mourir vite et bien, comme l’a demandé à sa population il y a quelques mois le ministre japonais des Finances, vous feriez du bien justement aux finances de vos États respectifs. Soyez citoyens ! Mourez vite et sans soins.

http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/05/06/dis-papa-dessine-moi-une-austerite-charles-sannat/#more-19133
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMar 7 Mai 2013 - 8:07

EURO: un changement significatif 5 mai 2013 Par Jacques Sapir

On y parle d'un futur système de change fixe mais ajustable et contrôle des capitaux.

Citation :
« Si des réajustements réels à la hausse ou à la baisse ne sont pas possibles de cette façon, il devient nécessaire d’abandonner la monnaie unique et de revenir à un système qui rende possible les dévaluations et les réévaluations, comme c’était le cas avec le prédécesseur de la monnaie unique, le Système Monétaire Européen (SME). Il s’agit fondamentalement de rendre de nouveau possibles des dévaluations et des réévaluations à travers un système de change contrôlé par l’Union Européenne. Dans ce but, de stricts contrôles des capitaux seraient l’inévitable première mesure, afin de contrôler les mouvements de capitaux. Après tout, l’Europe a déjà mis en place cette première mesure à Chypre. »

Dissoudre la zone Euro ? Mais pourquoi faire ?
Citation :
La population française pourrait être préparée à l’idée d’une dissolution de la zone Euro par la mise en valeur de l’alternative entre soit une période prolongée de récession, voire de dépression, soit un ajustement beaucoup plus rapide dans le cas d’une dévaluation avec des perspectives importantes de croissance à moyen terme.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 18:00

L’Euro et la croissance 12 mai 2013 Par Jacques Sapir



Citation :
Ce constat a été déjà fait. Il est confirmé par la déclaration de Lars Seier Christensen, le vice-Président et co-fondateur de la Saxo-Banque lors d’une conférence à Londres:

“… let us turn to the situation in the Eurozone

Frankly, it is a complete mess. And it is a mess that gets worse and worse every day. Only not in Brussels. There we hear an endless litany of promises of recovery in six months time, always in six months time, we hear the Euro is safe, and that if just we all hand over more responsibility to our Masters in Brussels, everything will be just fine.

Nothing could be further from the truth. We have just been through the bailout of the fifth Euro zone country, and both Slovenia and Malta are queuing up to be next. When, not IF, the Troika arrive in these two countries, it will create to an absurd situation where nearly half of the Eurozone countries have been broken by their adoption of the common currency, the same EURO they joined with such high hopes for the future.” (source)

Si j'essaie de traduire,
"franchement, c'est un complet bordel. Et c'est un bordel qui devient de pire en pire. Pas seulement à Bruxelles. La-bas on entend une litanie sans fin de promesses de rétablissement dans six mois, toujours pour six mois, nous entendons que l'Euro est sauf, et que si nous transférerons plus de responsabilités à nos maîtres de Bruxelles, tout ira bien. Personne ne peut être si loin de la vérité. Nous venons juste de passer à travers notre cinquième plan de sauvetage d'un pays de l'Eurozone, et la slovénie et malte sont tous les deux en train de faire la queue pour le prochain. Quand, ?, la troika arrivera dans ces deux pays, cela créera une situation absurde où presque la moitié des pays de l'Eurozone auront été brisés par leur adoption de la monnaie unique, le même Euro qu'ils avaient rejoint avec tant d'espoirs pour l'avenir."
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 18:27

c'est peut être pour ça que les lettons ne veulent pas de l'Euro..

Sondage : 62% des Lettons opposés à l'adhésion à l'euro

A moins de sept mois de l'adhésion attendue de la Lettonie à la zone euro au 1er janvier 2014, un sondage indique que 62% des habitants de ce pays balte restent opposés à la monnaie commune.

L'équipe de centre droit au pouvoir rejette également l'idée d'un référendum sur l'adhésion, réclamé par l'opposition de gauche.

http://www.challenges.fr/economie/20130513.CHA9334/sondage-62-des-lettons-opposes-a-l-adhesion-a-l-euro.html

Braves Lettons,bienvenue en Euroland, " anti-démocratie" ...on ne demande pas leur avis aux peuples, ou si on leur demande, on s'assoit sur leurs choix..
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 18:49

pour ceux qui avaient encore un espoir

ÉCHEC SUR L'ÉVASION FISCALE

Les ministres des finances ont aussi échoué à s'accorder sur le sujet de la lutte contre la fraude fiscale.

Le but était d'obtenir l'unanimité des ministres sur la révision d'une directive européenne, dite sur la fiscalité de l'épargne. En souffrance depuis 2008, elle prévoit l'échange automatique d'informations sur les intérêts versés à des personnes physiques non résidentes. La Commission souhaite la renforcer et en étendre le champ d'application, notamment à l'assurance-vie.

La levée du secret bancaire n'est pas encore acceptée par tous, et deux pays ont bloqué jusqu'ici l'adoption de la directive révisée. La ministre des finances autrichienne, Maria Fekter, a affirmé qu'elle acceptait le texte mais "pas maintenant". Quant à son homologue luxembourgeois, Luc Frieden, il a dit qu'il ne pouvait "pas donner le feu vert" à la directive pour le moment.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/14/crise-bancaire-l-europe-desunie-sur-le-role-des-deposants_3205517_3234.html

voilà l'Europe ,désunie, et pas solidaire comme d'hab.. c'est bien mieux de ponctionner les peuples, de baisser les salaires , de réduire des millions de gens à la misère.. pas touche au grizzbi des évadés fiscaux..

Hollande va pouvoir jouer son rôle de pantin , il a l'habitude.demain il passe son grand oral devant la Commission Européenne.. ça va saigner..

Citation :
Ces exigences seront connues dans le détail le 29 mai. Le très orthodoxe commissaire aux affaires économiques, Olli Rehn, a toutefois révélé la semaine dernière la teneur des « réformes structurelles » qu'il souhaite voir mises en place : réforme des retraites, réforme du marché du travail, « plus grande ouverture à la concurrence des marchés, notamment ceux de l'électricité ou du transport ferroviaire, et de certaines professions comme celles d'avocat ou de vétérinaire ». La France doit profiter du délai imparti pour « mener des réformes structurelles de grande ampleur, a-t-il insisté, mardi 7 mai, à Bruxelles. C'est important pour les Français, pour que la France puisse débloquer son potentiel de croissance pour créer des emplois ».

De quoi déclencher un tollé à gauche, ou la politique d'austérité est de plus en plus contestée. Y compris au sein du parti socialiste. « On atteint un stade très inquiétant, dit Emmanuel Maurel, animateur de l'aile gauche du PS. La commission européenne propose ni plus ni moins de démanteler notre modèle social, et de préférence à grande vitesse. On s'attaque aux trois piliers du modèle français : la retraite par répartition, le code du travail, les services publics. C'est du vandalisme. Tout ça risque d'être explosif. »
http://www.mediapart.fr/journal/france/140513/hollande-bruxelles-la-gauche-inquiete
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 19:43

juju41 a écrit:
pour ceux qui avaient encore un espoir

ÉCHEC SUR L'ÉVASION FISCALE

C'est le bal des hypocrites. Un Etat n'a pas besoin d'un accord international pour avoir accès à ces renseignements. S'il en a la volonté, il peut corrompre les employés, infiltrer les établissements financiers et pirater leurs réseaux informatiques. Pourquoi attendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMer 15 Mai 2013 - 18:03

Hollande à Bruxelles,
ou comment faire siennes les idées qu'on nous impose.....
Citation :
"En France, nous avons engagé des réformes de compétitivité et nous allons continuer, non parce que l'Europe nous le demanderait mais parce que c'est l'intérêt de la France"
Dire que c'est un socialiste qui parle !
Citation :
"Le problème de l'Europe, ce sont les écarts de compétitivité. Ce sont les déficits de compétitivité qu'il faut rattraper. (...) Ma responsabilité (...) est de prendre les décisions pour la croissance et la compétitivité", a-t-il insisté.

Notre vrai maître à son idée sur notre feuille de route
Citation :
A ses côtés, M. Barroso a rappelé que pour justifier l'obtention d'un délai de deux ans pour ramener son déficit public dans les clous européens, soit en 2015, la France "doit enrayer sa perte de compétitivité".

"Ces deux années devront être mises a profit pour accélérer les réformes structurelles", a-t-il souligné, insistant sur le fait que Paris n'avait pas bénéficié de "traitement exceptionnel" ni d'aucune "faveur".

Compétitivité: Hollande s'engage à poursuivre les réformes
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 16 Mai 2013 - 9:56

tout baigne..
et comme d'hab c'est le social qui en prend un coup.. surtout pas toucher au grizbi des financiers..

Le budget de l'UE à court d'argent en novembre

Le Parlement européen a jugé mercredi "inacceptables" les conditions posées par les Etats de l'UE pour une augmentation du budget 2013 et a averti qu'il n'y aura plus d'argent disponible en novembre pour financer des actions en faveur de l'emploi des jeunes.

"Dès novembre, il manquera 2,5 milliards d'euros pour financer les actions du Fonds Social Européen", a affirmé à l'AFP l'eurodéputé conservateur français Alain Lamassoure, président de la Commission des Budgets du Parlement européen.

"Le budget 2013 est trop bas. Dès le 1er janvier, il a fallu régler 16 milliards d'arriérés impayés en 2012. Il n'y a pas de marge de manoeuvre", a averti Alain Lamassoure.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1633540/2013/05/15/Le-budget-de-l-UE-a-court-d-argent-en-novembre.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
juju41

juju41

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 65
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 16 Mai 2013 - 12:08

tout celà est calculé..il faut maintenir les peuples dans une situation de dépendance de survie, quand les gens sont acculés par la misère, ils n'ont plus qu'une obsession, survivre, manger, trouver un travail( enfin un quasi esclavage), ça leur prend tout leur temps, et la temps de la réflexion, et de la solidarité , qui pourrait mener à la Révolte est trop faible.

je m'aperçois en lisant le blog de Greekcrisis depuis 2 ans, que depuis le Memorendum I, suivi des multiples Memorandum qui ont laminé le peuple jusqu'à l'inacceptable, eh bien, le peuple, qui au départ était dans une posture de refus, voire de révolte, au travers de Syriza entre autre, est actuellement dans une léthargie mortifère, comme si ils n'avaient plus de forces pour la Révolte( sinon quelques grèves sporadiques, de moins en moins de réactions populaires)..même les partis de gauche, sont dans une sorte de spirale de destruction, chacun est dans la recherche de sa pitance, essaie de sauver le peu qu'il a.. bien sur il reste encore un lien familial qui permet de tenir, mais combien de temps? les jeunes quittent en masse le pays, de même que les cadres, et toute l'élite intellectuelle.

ce ne sont pas les pauvres hères qui restent qui pourront soulever le pays contre cette barbarie..

voilà le Dessein de nos Maîtres, nous contraindre , nous dissoudre, pour ne garder que des herzatzs d'humains en quête de n'importe quoi, à n'importe quel prix, pour un bol de riz.. parce qu'on ne peut pas regarder son enfant crever de faim .. la dernière part d'humanité nous pousse à accepter l'inacceptable, et les salopards le savent bien..hélas.



blog Greekcrisis.
L'heure du fantôme
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeJeu 16 Mai 2013 - 12:53

juju41 a écrit:
tout baigne..
et comme d'hab c'est le social qui en prend un coup.. surtout pas toucher au grizbi des financiers..

Le budget de l'UE à court d'argent en novembre

Le Parlement européen a jugé mercredi "inacceptables" les conditions posées par les Etats de l'UE pour une augmentation du budget 2013 et a averti qu'il n'y aura plus d'argent disponible en novembre pour financer des actions en faveur de l'emploi des jeunes.


L'emploi des jeunes ! C'est le genre d'artifice de communication que je ne supporte plus. Quand un tiers de la population grecque vit aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, ils nous parlent de l'emploi des jeunes pour nous attendrir. Je trouve cela ignoble.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeDim 19 Mai 2013 - 9:05

Europe: un livre et un sondage (I) 16 mai 2013 Par Jacques Sapir

Citation :
L’analyse de l’ouvrage permet de comprendre les résultats du sondage. Il les éclaire et montre que la construction européenne, sous la forme que nous lui connaissons, a atteint un point de blocage qui ne pourra être dépassé dans un proche avenir. La question qui est aujourd’hui posée est de savoir si nous aurons le bon sens de la démonter, au moins en partie, de manière coordonnée ou si elle éclatera sous le coup de la colère des peuples.
Citation :
Au déterminisme économique qui pousse Mandel à voir dans le marché commun une nécessité inévitable répond le souci de l’autonomie du niveau politique de Poulantzas. Ce dernier comprend que la distinction « centre-périphérie » fonctionne aussi en Europe, pour peu que l’on accepte d’élargir le cadre initial des 6 pays fondateurs du traité de Rome. Surtout, par une référence inattendue mais parfaitement justifiée à Lénine, il montre le caractère nécessairement réactionnaire que prend le projet intégrateur européen, dans la mesure où il organise en réalité une « mise à distance » des institutions et des politiques par rapport aux peuples. Cette intuition a été entièrement justifiée par la trajectoire de la construction européenne
Citation :
Il faut alors savoir ce que l’on appelle « européisme ». Tout projet est, bien entendu, lié à des représentations du monde et le projet de construction européenne n’échappe pas à cette règle. Il n’y a là rien d’anormal. Mais, ces dernières peuvent s’avérer un obstacle pour voir la réalité, créant un monde imaginaire qui vient se substituer au monde réel jusqu’à ce qu’un événement particulièrement violent contraigne à devoir les reconsidérer. Cette substitution d’un monde imaginaire au monde réel à commencé à se développer à partir du vote de l’Acte Unique européen, en 1986 et a fonctionné comme une idéologie, autrement dit un voile entre la réalité et les acteurs, à partir du traité de Maastricht en 1992.
Citation :
une mise à distance de toute forme de contrôle démocratique et de responsabilité devant les peuples est un principe constitutif du réseau complexe d’agences technocratiques et autres collèges d’experts qui forme la colonne vertébrale des institutions de l’UE. Ce qu’on a appelé par euphémisme le « déficit de démocratie » est en fait un déni de démocratie »
Citation :
En fait, et Kouvelakis le montre fort bien, il n’y a pas de volonté ni de réalité dans la « puissance » européenne. Celle-ci est fondamentalement faible du côté de l’État et ne cesse d’affaiblir les États membres au profit de la concurrence et du marché.
Citation :
Il aurait aussi fallu que l’Europe, ou du moins la zone Euro, se protège de la finance internationale. Il est patent qu’il n’en fut rien et de l’UE a très souvent devancé le mouvement de déréglementation international dans le domaine financier. L’idée d’un Euro constitué comme un « anti-Dollar » s’effondre devant les faits. Ceci conduit Kouvelakis à évoquer le « côté obscur de l’européisme » (p. 57), c’est-à-dire la remontée des vieux stéréotypes racistes vis-à-vis des populations de l’Europe du Sud, revivifiés par la bonne conscience des pays d’Europe du Nord. C’est là aussi un fait incontestable, qui aurait cependant mérité d’être plus développé. La monnaie unique, créée dans l’espoir, assurément chimérique, de promouvoir la paix sur le continent européen propage en réalité le conflit et la violence. C’est l’Euro qui est directement responsable de la montée d’un sentiment anti-allemand en Europe, et c’est d’ailleurs l’un des arguments avancés par le parti « anti-Euro » en Allemagne, Alternativ für Deutschland, pour demander la dissolution de la zone Euro. Il ne pouvait en être autrement dans la mesure ou, organisant une concurrence entre pays avec des dotations tant en capital qu’en travail qui étaient très inégales, l’Euro devait produire un phénomène massif de divergence et non de convergence[16].
Citation :
Mais, on doit aussi de demander jusqu’à quel point la Grèce n’est pas aujourd’hui un terrain d’essais pour la mise en œuvre de formes particulièrement brutale de répression. Et ceci, en un sens, rappelle certains ouvrages de politique-fiction datant du début de la construction européenne, qui décrivaient la dérive fascisante d’une Europe intégrée
Citation :
Signalons un premier point de désaccord, mineur en réalité : ce n’est pas depuis 2010 que l’Union européenne a basculé vers le versant obscur (p. 132), celui d’une dérive de plus en plus anti-sociale et anti-démocratique : c’est depuis 2005. Le refus de prendre en compte le « non » exprimé dans les référendums en France et aux Pays-Bas constitue bien LE tournant dans la construction européenne. Durand analyse ensuite les effets, tant immédiats que dynamiques des dévaluations internes que l’on cherche à mettre en œuvre en Europe du Sud, et l’on partage très largement le constat d’un désastre total.
Citation :
Plus généralement, la souveraineté est la pre-condition de la démocratie. Si nous pouvons avoir des États souverains qui ne sont pas démocratiques nul n’a jamais vu de démocratie dans des États non souverains.
Citation :
La sortie de la zone Euro et la dévaluation devraient être accompagnées de mesures, pour certaines immédiates (on pense au contrôle des capitaux) et pour d’autres plus inscrites dans la durée. Ces mesures ne peuvent être prises simultanément ; il faut un levier pour mettre en place un nouveau processus, et c’est très exactement le rôle d’une sortie l’Euro. Mais, surtout, parce que l’Euro est aujourd’hui la clef de voûte du processus de libéralisation financière et de financiarisation des économies européennes, rompre avec la monnaie unique impliquerait mécaniquement des ruptures en chaîne avec ces processus.
Citation :
il écrit : « Quant à l’ambition de la reconquête de l’indépendance nationale, c’est une chimère ». Tout d’abord, on voudrait comprendre pourquoi ce qui est possible en Argentine et en Corée du sud ne le serait pas pour la France, l’Italie ou l’Espagne, ou même la Grèce. Ensuite, il y a une contradiction entre cette affirmation et celle de la page 148 ou il dit, fort justement, qu’il faut lever l’hypothèque du Libre-Échange. Lever l’hypothèque ne peut avoir qu’un sens, celui de mesures protectionnistes, qui bien entendu vont dans le sens d’une reconquête de l’indépendance nationale. Assurément, indépendance ne veut pas dire splendide isolement. Mais la sous-estimation des marges de manœuvre des États-Nations est ici flagrante et nullement argumentée ni justifiée.
Citation :
On ne trouvera donc aucune indication sur la possibilité d’une nouveau bloc historique qui pourrait justement porter et une sortie de l’Euro, au niveau national, et une reconfiguration majeure des institutions européennes au niveau international.
Citation :
Le « bloc historique » qui pourrait porter une telle politique est en réalité en voie de constitution. Ce qui n’est pas tranché est de savoir s’il sera hégémonisé par des forces représentant une gauche véritable ou s’il sera hégémonisé par une droite populiste aux tendances bonapartistes. La question n’est, pour l’heure, pas tranchée.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

Gribouille

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeDim 19 Mai 2013 - 20:02

Hollande passe à l’offensive !

Olivier Demeulenaere revient sur la déclaration d'Hollande en faveur de la constitution d'un gouvernement économique de la zone Euro. Sarkozy en son temps avait également fait une déclaration en ce sens en 2011.
Qu'en penser ?
1) il y a continuité dans la politique européenne malgré l'alternance politique
2) Le projet européen avance contre la volonté des peuples
3) Ils profitent de la crise pour justifier leurs actions (au chômage, ils nous répondent "plus d'Europe")
4) Encore un pan de notre souveraineté qui est menacé.
Revenir en haut Aller en bas
gillou

gillou

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 15:15

Croissance : pourquoi les États-Unis décollent, et pas l'Europe

La confiance revient aux États-Unis, mais pas en zone euro. D'après l'OCDE, le PIB de la zone euro chutera de 0,6% en 2013, alors que la croissance américaine sera de 1,9% cette année et de 2,8% en 2014.

La progression de l'emploi en Amérique «conforte la confiance», insiste l'OCDE. Aux États-Unis, «le désendettement des ménages est avancé, le prix des logements repart à la hausse et l'accumulation de richesses soutient la consommation», se félicite le chef économiste de l'OCDE, Pier Carlo Padoan.

En Europe, au contraire, la hausse du chômage, et la politique de rigueur dépriment l'activité. Le cocktail est si amer qu'il risque d'avoir des «conséquences négatives pour l'économie mondiale» prévient l'OCDE. Plusieurs facteurs minent la confiance et empêchent la reprise: la «médiocre» capitalisation des banques, les «impératifs» de financement de la dette d'État, et «les risques de sortie de la zone euro».

Et l'OCDE donne sa prescription: la BCE doit avoir recours à de «nouvelles mesures non conventionnelles»; il faut assainir le système financier; mettre en place rapidement l'union bancaire; et côté budgétaire, il conviendrait de «laisser faire les stabilisateurs automatiques», c'est-à-dire de ne pas ajouter de l'austérité à la rigueur…» Le rythme de la réduction des déficits doit être ralenti si la morosité persiste», estime l'OCDE.

Mais la marge de manœuvre budgétaire étant limitée, «c'est la politique monétaire qui devra essentiellement soutenir l'activité» estime l'OCDE. Dans ce domaine, la zone euro a pris du retard sur les États-Unis et le Japon, même si une politique monétaire très expansionniste n'est pas sans risques….

Revenir en haut Aller en bas
AG59

AG59

Masculin Nombre de messages : 4608
Age : 44
Localisation : Orchies(59)
Date d'inscription : 23/03/2010

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 16:08

Et oui, l'UE est devenu une zone de non confiance car chacun pense à sa pomme et en finalité fond chuter les autres.

_________________
« Touche pas à mon pote-iron ! »
Jean-Luc
Revenir en haut Aller en bas
cgrotex

cgrotex

Masculin Nombre de messages : 209
Age : 42
Localisation : courlay
Date d'inscription : 16/02/2013

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeDim 9 Juin 2013 - 12:50

http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/06/le-tweet-kahn-taille-information_n_3395817.html?utm_hp_ref=economie



oui maintenant on fait quoi ? on reconnais les erreurs et on continue comme avant !? l les élections européennes auront lieu l année prochaine , mais q elle est le poids du parlement européen ? c est bien "gentil" de reconnaître des erreurs , mais je ne voit toujours pas de changement de politique venir , et merkel seras sûrement réélu en Allemagne ...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa

SaPa

Masculin Nombre de messages : 7452
Age : 63
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: temp sapa islande   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitimeMar 10 Déc 2013 - 14:20

l'Alternative à la Crise ... Le Modèle Islandais ... ??

http://www.numilog.com/158374/Comment-l-Islande-a-vaincu-la-crise--reportage-dans-le-labo-de-l-Europe.ebook?gclid=CP3D2_repbsCFVMPtAoddxkAFA

Comment l'Islande a vaincu la crise: reportage dans le labo de l'Europe

Selon la légende, l'Islande aurait vaincu la terrible crise financière de 2008 en tournant le dos au capitalisme, en nationalisant ses banques, en chassant le FMI et en se débarrassant de sa classe politique. Sur ce petit peuple et leur île perdue au nord du 66e parallèle, de nombreux fantasmes circulent sur le Web.
Journaliste pour le site d'information Rue89, Pascal Riché est allé vérifier sur place, à la rencontre des acteurs du redressement islandais. Loin des représentations exaltées et souvent erronées, le récit qu'il rapporte est passionnant : c'est celui d'une aventure politico-économique bien peu orthodoxe, riche en leçons pour les autres nations d'Europe, à commencer par la France


http://isearch.avg.com/search?q=Crise+financiere+en+Islande++&sap=hp&lang=fr&mid=9d5db0ba461a44b585d81a88fa11adaf-802e043c07f7b5d2fe5f5ff468759747b2097a4b&cid={73B5AEF2-F256-43CA-8886-1E149283B077}&v=15.1.0.2&ds=hk015&d=04%2F05%2F2013+01%3A36%3A08&pr=sa&snd=hdr&pid=avg&sg=0&sap_acp=1

.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




la crise et l'Europe - Page 29 Empty
MessageSujet: Re: la crise et l'Europe   la crise et l'Europe - Page 29 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
la crise et l'Europe
Revenir en haut 
Page 29 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Europe 1 à Rouen
» recherche sur le statut des régions en Europe
» COUPE D'EUROPE RUGBY 2009
» En cas de crise d'épilepsie généralisée
» ça peut durer combien de temps une crise de coliques?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: