Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ukraine

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Ukraine   Ven 21 Fév 2014 - 15:03

Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 21 Fév 2014 - 15:09

Belle idée ! J'allume la mienne.
Je fais suivre le message.

Cette affaire Ukrainienne me tient à coeur. BHL demandait que les athlètes français quittent les JO. Je pense que pour eux ce n'est pas une idée à suivre. Par contre, ne serait-il pas envisageable de boycotter la cérémonie de fermeture ?
J'étais absente ce matin je n'ai pas su si les pourparlers avec les ministres européens (3!) avaient apporté un début de résolution ?


La réponse de JFK à BHL :


http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/02/19/31002-20140219ARTFIG00315-bhl-appelle-a-quitter-sotchi-jean-francois-kahn-lui-repond.php


De Sarajevo à la guerre en Syrie, BHL a toujours milité pour le droit d'ingérence. A-t-on assez mesuré les conséquences tragiques de cette idéologie?
Citation :
On ne peut nier les conséquences catastrophiques des ingérences en Irak et en Libye, où le djihadisme n'a jamais autant prospéré et où les massacres continuent tous les jours. BHL n'a jamais reconnu qu'il s'était trompé, et le dossier a été enterré par les médias. Pour autant, dire que l'interventionnisme est par essence condamnable est aussi manichéen que l'inverse. En matière de géopolitique, tout dépend des circonstances et du contexte, même s'il faut tirer les conséquences de l'histoire. Il est difficile de citer une intervention qui a réussi, surtout lorsque c'est l'Occident qui intervient en O le dossier a été enterré par les médias. Pour autant, dire que l'interventionnisme est par essence condamnable est aussi manichéen que l'inverse. En matière de géopolitique, tout dépend des circonstances et du contexte, même s'il faut tirer les conséquences de l'histoire. Il est difficile de citer une intervention qui a réussi, surtout lorsque c'est l'Occident qui intervient en Orient.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 21 Fév 2014 - 15:21

http://www.atlantico.fr/decryptage/ukraine-est-elle-au-bord-guerre-civile-generalisee-que-ni-europe-ni-russie-ne-seraient-capables-contenir-987456.html

Hollande et Merkel parlent de sanctions.
Nous sommes bien démunis face à cette violence. J'allume ma bougie !
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 21 Fév 2014 - 15:43

J'ai l'impression que les choses sont nettement plus compliquées que ce qui nous est présenté...

pour avoir un autre son de cloche
http://french.ruvr.ru/2013_11_25/Ukraine-combien-coutent-les-actions-de-protestation-8223/

http://www.michelcollon.info/Les-enjeux-de-la-bataille-pour-l.html
Les Etats-Unis ont montré un intérêt tout particulier pour l'Ukraine à l'occasion des récentes élections qui y ont eu lieu. Est-ce parce qu'il s'agit d'un pays où la démocratie reste à bâtir, comme ils le prétendent eux-mêmes ? Etaient-ils inquiets à l'idée qu'il y ait des fraudes ou que la liberté de la presse soit bafouée ? Ou existe-t-il au contraire pour eux d'autres raisons de se soucier de ce pays situé à la croisée de l'Europe et de la Russie ? Pour le savoir, nous avons consulté les archives divulguées ces dernières années par Wikileaks. La réponse est sans appel : si l'Ukraine attire tant l'attention des USA, c'est avant tout pour des raisons économiques et géostratégiques. Quant à la « démocratie », il ne s'agit que d'un prétexte pour orner leurs objectifs de bonnes intentions.

Je ne peux m'empêcher de penser aux grandes démocraties genre Arabie Saoudite par exemple... hum

bref, la défense de la liberté, ça me paraît toujours être un prétexte pour défendre autre chose...

Enfin, je voudrais terminer en citant deux extraits de documents d'archive qui montrent clairement que le but des USA en Ukraine n'est ni de rendre le pays plus prospère, ni plus démocratique.


Le premier extrait concerne Viktor Iouchtchenko. Président de l'Ukraine entre 2005 et 2010, Iouchtchenko a été porté au pouvoir avec le soutien ouvert des USA au cours de la « Révolution orange ». Après la révolution, un rapport faisant le bilan des événements a été présenté au Congrès américain. D'une manière générale, ce rapport était enthousiaste quant à Iouchtchenko, en qui les Etats-Unis voyaient l'homme qui allait enfin mettre l'Ukraine sur le chemin de l'intégration euro-atlantique. Néanmoins, un point posait problème. On lisait en effet dans le rapport : « Des observateurs occidentaux sont inquiets du fait que le gouvernement semble focalisé sur l'idée d'augmenter les taxes afin d'accroître les dépenses sociales comme promis pendant la campagne, plutôt que de mettre en place des réformes destinées à attirer plus d'investissement étranger. En effet, de telles mesures, entreprises sans avoir consulté les investisseurs et dans les mains de bureaucrates corrompus, pourraient selon eux décourager l'investissement dans la période actuelle (6). » En d'autres termes, si les USA ont soutenu Iouchtchenko, c'est pour qu'il serve les intérêts des investisseurs étrangers et non celui du peuple ukrainien. Peu importe ce qu'il a promis durant sa campagne, augmenter les dépenses sociales n'est pas ce qu'on attend de lui..

(...)

Le deuxième extrait concerne Ioula Timochenko. Egérie de la Révolution orange puis Première ministre, elle est comme Iouchtchenko un personnage clé du mouvement pro-occidental en Ukraine. Un câble diplomatique de 2010 relate à son propos une conversation entre l'ambassadeur étasunien et un certain Viktor Pynzenyk, ancien Ministre des finances. Ce dernier, présenté par l'ambassadeur comme un « économiste respecté », avait quitté le gouvernement en 2009 suite au refus de Timochenko de saisir l'« opportunité de réformes qu'offrait la crise économique ». Au cours de son entretien avec l'ambassadeur US, Pynzenyk a proposé une série de réformes selon lui indispensables. Parmi celles-ci, citons :

   L'augmentation de l'âge de la retraite de deux ans à trois ans.

   La suppression des prépensions.

   La limitation des pensions pour les retraités qui travaillent.

   Le triplement du prix du gaz pour les ménages.

   L'augmentation des prix de l'électricité de 40%.

   L'annulation de la Résolution gouvernementale exigeant le consentement des syndicats pour augmenter les prix du gaz.

   L'annulation de la Disposition législative interdisant aux fournisseurs communaux de couper les approvisionnements ou de donner des amendes aux consommateurs en cas de non-paiement des services communaux.

   La privatisation de toutes les mines de charbon.

   L'augmentation des prix des transports, l'annulation de tous les avantages.

   L'abolition des aides gouvernementales pour les naissances, les repas gratuits et les livres scolaires (il est écrit : « les familles doivent payer »).

   L'annulation des exonérations de TVA sur les produits pharmaceutiques.

   L'augmentation des taxes sur l'essence et l'augmentation de 50% des impôts sur les véhicules.

   Le payement des allocations de chômage après un minimum de six mois de travail seulement.

   Le payement des allocations de congé de maladie à partir du troisième jour de congé seulement.

   La non-augmentation du minimum vital (en introduisant cependant des possibilités de paiement supplémentaires pour les nécessiteux.)



L'ambassadeur US note au sujet de ces propositions : « Pynzenyk n'est pas un oligarque, mais un professeur d'économie, l'un des rares que nous ayons trouvé dans les hautes sphères de gouvernement en Ukraine. Il est regrettable que la réticence de Mme Timochenko à prendre ces décisions difficiles ait coûté cher au pays, non seulement en termes de déficits, d'augmentation de la dette publique et de baisse du PIB, mais aussi en ce sens qu'elle a écarté d'intelligents réformateurs tels que Pynzenyk (7). »



Encore une fois, nous voyons que le sort du peuple ukrainien compte bien peu aux yeux des responsables US.


pour le reste... pauvres ukrainiens.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 21 Fév 2014 - 16:32

Ceux qui voient l’Ukraine avec les lunettes de la guerre froide

Bon, la situation semble se calmer
Ukraine : l'opposition et la présidence signent l'accord de sortie de crise

Mais des questions à poser:
Face à l’Ukraine, Barroso joue le nul
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 24 Fév 2014 - 9:16

http://www.mouvementdemocrate.fr/article/le-president-ianoukovitch-je-ne-lui-fais-pas-confiance

Citation :
BFM TV - Bonsoir Marielle de Sarnez, députée européenne et vice-présidente du MoDem.

Marielle de Sarnez – Bonsoir.

Vous rentrez d’Ukraine il y a quelques instants à peine. Ce soir un accord de sortie de crise a été trouvé entre pouvoir et opposition, il a été signé : élections anticipées, formation d’un gouvernement d’unité nationale et retour à la Constitution de 2004, ce qui veut dire un peu moins de pouvoir pour le Président. Avant de parler de cet accord, vos impressions, vous étiez là-bas quelques heures, vous avez pu rencontrer des élus, quelle était l’atmosphère ?

J’étais sur Maïdan hier soir, évidemment c’était une atmosphère très différente de celle que l’on aperçoit aujourd’hui. C’était une atmosphère à la fois d’immense tristesse, et d’immense colère. Il y avait eu dans la journée près de 100 morts, c’était tout un recueillement, nous y sommes allés tard dans la nuit avec Guy Verhofstadt, nous avons pris la parole l’un comme l’autre sur la place de Maïdan, et il y avait en même temps une détermination farouche à ne rien céder. C’est extraordinaire de voir ces hommes et ces femmes qui sont là, prêts à risquer leur vie, simplement pour que leur pays soit demain une démocratie.

....

Citation :
Ce compromis de sortie de crise dont on a parlé, est-ce que c’est un bon accord ?

Oui, je crois que oui. Alors après, on peut dire que l’on a trop attendu. Moi j’étais là-bas le 8 décembre dans la manifestation monstre, une semaine après les premiers événements tragiques qui avaient eu lieu le 25 novembre quand des gens qui manifestaient tout à fait pacifiquement s’étaient fait agresser et qu’il y avait déjà des blessés et de très nombreuses personnes en prison. J’ai trouvé que la médiation européenne était une bonne chose, je l’ai vraiment vu et dit dès hier quand on a vu qu’elle passait cinq heures déjà avec le Président Ianoukovitch, on s’est dit qu’il y avait quelque chose qui partait. J’ai trouvé qu’était une bonne chose aussi le fait que pour une fois le Conseil européen, c’est-à-dire les responsables européens, disent tous ensemble « nous prenons une position », « nous allons prendre des sanctions tous ensemble, contre l’Ukraine ».

....

Je suis assez en accord avec l'ensemble de ses déclarations.
Mais, hier soir j'entendais l'interview d'ukrainiens qui semblaient, eux, bien inquiets quant à la stabilité de ce pacte.
Revenir en haut Aller en bas
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 12:52

Il y a quelque chose d'etrange a soutenir ce qui n'est rien d'autre qu'un coup d'etat.
Ianoukovitch a sans doute bien des defauts mais il a été élu démocratiquement à la suite d'un scrutin en 2010 que les observateurs ont qualifié de "transparent et honnête" à l'epoque.
Je veux bien qu'on destitue un president corrompu, mais il y a sans doute des voies legales à respecter. Nixon a perdu la presidence apres plusieurs mois d'enquete et de procedure...
On voudrait attiser le separatisme de l'est et de la Crimée qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Dans ces conditions comment parler de combat pour la democratie?
Simplement parce que une bonne partie des manifestants veut se rapprocher de l'UE, et donc du "bien"?

C'est d'ailleurs la meme chose dans les descriptions des manifestations au Venezuela par la presse francaise... A ce compte là, on va bientot etre fondé à demander la destitution de Hollande!

Comme quoi, la democratie ca ne vaut que quand elle va dans le sens de l'UE, des Etats Unis et du neoliberalisme (voir aussi les commentaires de la presse sur le referendum en Suisse, ou sur celui de 2005 en France).

Quant à la repression des manifestations, on doit bien sur le regretter, mais l'Ukraine est un pays troublé... Je vous rappelle qu'en 1961, la repression d'une manifestation a fait 57 morts à Paris. Il faudrait peut etre garder ce genre de faits en tete avant de juger (dans le meme style, je pense aussi à la repression des emeutes de Los Angeles en 1992 - quand est ce qu'on accuse Bush senior de crimes contre l'humanité?).
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 13:46

J'ai personnellement été choqué quand on a qualifié Ianoukovitch de dictateur sur une radio nationale. Je ne pense pas que la définition de dictateur puisque s'appliquer à un président démocratiquement élu pendant son mandat. J'ajouterai que les gouvernements occidentaux n'ont peut être pas pris conscience qu'en ces temps troublés, en appuyant la destitution par la rue d'un homme politique légitimement élu par une majorité de la population, ils désacralisent leur propre légitimité face à leurs propres citoyens. Cela signifie désormais que, ce que les urnes ont décidé, la rue est fondée à le défaire. Le retour de bâton va être cinglant.
Revenir en haut Aller en bas
Mairon

avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 29
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 14:25

J'ai l'impression que vous oubliez un peu ce que l'on sait de Ianoukovitch, de ses exactions, de celles d'une partie de la classe politique ukrainienne, de la corruption très présente dans ce pays et qui constitue la première cause de la révolte (selon les statistiques l'Ukraine figure à un emplacement tout sauf glorieux en matière de corruption, certains l'ont même placé quasiment au fond du gouffre).

Citation :
Je veux bien qu'on destitue un president corrompu, mais il y a sans doute des voies legales à respecter. Nixon a perdu la presidence apres plusieurs mois d'enquete et de procedure...

Situations pas vraiment comparables (un État de droit, et une situation de révolution dans un État corrompu).

De toute façon, dans ce genre de situation, tant qu'il n'y aura pas eu de nouvelles élections de bonne tenue, il n'y a pas vraiment de légitimité absolument assurée d'un côté ou de l'autre. En ce qui concerne le choix des interlocuteurs dans ce genre de période, ça ne me dérange pas qu'on se tourne vers ceux qui veulent le retour de la démocratie et son instauration effective, dans le cadre d'un éloignement des pratiques occultes et critiquables antérieures. Pourvu que ça aille dans cette direction, mais c'est évidemment compliqué. La communauté internationale semble vigilante, et les gens chez nous commencent peut-être à saisir la complexité objective de la situation.

Citation :
J'ajouterai que les gouvernements occidentaux n'ont peut être pas pris conscience qu'en ces temps troublés, en appuyant la destitution par la rue d'un homme politique légitimement élu par une majorité de la population, ils désacralisent leur propre légitimité face à leurs propres citoyens.

Idée facile. Nous sommes jusqu'à preuve du contraire dans un État de droit qui fonctionne, même si on entend parfois à l'Assemblée des propos étranges de députés concernant la non-légitimité de notre président  Rolling Eyes  Laughing .
Revenir en haut Aller en bas
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 15:00

Mairon a écrit:
De toute façon, dans ce genre de situation, tant qu'il n'y aura pas eu de nouvelles élections de bonne tenue, il n'y a pas vraiment de légitimité
Quelle blague!
Les observateurs de l'OSCE ont validé l'election de 2010! Il te faut quoi?
Disons plutot que tant qu'il n'y aura pas eu de nouvelles elections mettant au pouvoir des pro-UE, il n'y a pas vraiment de legitimité aux yeux des elites occidentales...
Timochenko semble a peu pres aussi corrompu que ianoukovitch, seulement voila, elle, elle est du bon coté donc c'est une heroine.

Ca me fait penser au traitement des dernieres legislatives en Georgie, un autre "champs de bataille" entre occidentaux et russes : les adversaires de Saakachvili - le president pro UE, pro americain et néo-liberal fervent - étaient decrits dans "le monde" comme des arrierés et des passéistes (Et en plus ils été suffisamment nombreux pour remporter les elections, ces abrutis).
Tout comme les nonistes francais en 2005, d'ailleurs, cela dit en passant...

Les evenements meritent débat. C'est justement là le problème, c'est qu'on a droit à un rouleau de propagande avec le bien contre le mal, sans mesure ni debat.
Et certains gobent, visiblement...
Revenir en haut Aller en bas
Mairon

avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 29
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 15:11

Citation :
Les observateurs de l'OSCE ont validé l'election de 2010! Il te faut quoi?

Et il y a eu une révolte révolutionnaire ces dernières semaines, donc je vois mal comment nier le fait qu'il est urgent de refaire des élections.

Citation :
Disons plutot que tant qu'il n'y aura pas eu de nouvelles elections mettant au pouvoir des pro-UE, il n'y a pas vraiment de legitimité aux yeux des elites occidentales...

Il y a quand même des dirigeants qui considèrent la notion de démocratie avant de penser à nos intérêts ; peut-être aussi parce qu'il n'est pas dans notre intérêt que la démocratie ne revienne pas en Ukraine.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 15:14

@democ-soc

Citation :
Tout comme les nonistes francais en 2005, d'ailleurs, cela dit en passant...  "]

les nonistes français seraient descendus dans la rue ? en 2007 nous aurions peut être dû !

Je suis bien d'accord avec toi que l'on ne peut juger la démocratie toujours avec notre modèle occidental.

Mais tout de même ne crois-tu pas que ta colère (j'ai ôtée 'haine') de l'Europe te fait tenir des propos excessifs ?
Revenir en haut Aller en bas
cgrotex

avatar

Masculin Nombre de messages : 209
Age : 41
Localisation : courlay
Date d'inscription : 16/02/2013

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 16:25

L'Union soviétique[modifier | modifier le code]
L'Union soviétique est officiellement fondée en 1922. La Crimée subit comme l'Ukraine voisine la collectivisation et la disette, échappe à la famine, mais pas aux purges des années 1930, qui envoient beaucoup d'intellectuels et de cadres au goulag. Pendant la Seconde Guerre mondiale la Crimée fut la scène de sanglantes batailles où la Wehrmacht subit de nombreuses pertes pendant sa progression vers l'est, notamment durant l'été 1941 dans l'isthme de Perekop qui relie la péninsule à l'Ukraine. Une fois passés, les Allemands occupèrent la Crimée, à l'exception de la ville de Sébastopol, qui résista au siège d'octobre 1941 jusqu'au 4 juillet 1942 (et à qui fut décerné, pour cela, le titre de Ville Héros après la guerre ; en mai 1944, les troupes soviétiques libérèrent la ville).
Ce ne fut pas une libération pour les Tatars de Crimée qui, le 18 mai 1944, furent tous déportés sans exception en trois jours sous l'accusation d'avoir été favorables aux Allemands : 46 % des 193 865 déportés moururent de faim ou de maladie7. La République socialiste soviétique autonome de Crimée fut abolie en 1945 et rétrogradée en oblast de Crimée, toujours au sein de la République socialiste fédérative soviétique de Russie. En 1954, Nikita Khrouchtchev « offrit » l'oblast à la République socialiste soviétique d'Ukraine à l'occasion du 300e anniversaire de la réunification de la Russie et de l'Ukraine. En 1967, les Tatars de Crimée furent réhabilités, sans pour autant être autorisés à revenir, et c'est seulement à partir des années 1990 que les retours devinrent politiquement possibles (mais pas si faciles économiquement, logements, villages et terres ayant entre-temps été occupés). Ainsi, le peuple tatar est toujours en diaspora, en Asie centrale ou en Turquie (le nombre des descendants de Tatars de Crimée en Turquie est estimé à 4 millions de personnes).
L'ère post-soviétique[modifier | modifier le code]
Avec l'effondrement de l'Union soviétique, il devient difficile à accepter pour la population, majoritairement d'origine russe ou russophone, que la Crimée, donnée en 1954 à l'Ukraine soviétique, soit dorénavant une partie intégrante de l'Ukraine indépendante. Cette situation provoqua de nombreuses tensions entre la Russie et l'Ukraine, exacerbées par la présence de l'ex-flotte soviétique (devenue russe) de la mer Noire sur la péninsule, laissant planer le risque d'un conflit armé.
Avec les défaites des partis ukrainiens les plus nationalistes ou pro-européens, les tensions se sont momentanément apaisées. La Crimée proclama ses propres lois le 5 mai 1992, mais décida plus tard de rester au sein de l'Ukraine en tant que république autonome. La ville de Sébastopol possède aussi un statut spécial en Ukraine, et son arsenal maritime est loué à la Russie qui continue à y entretenir sa flotte du Sud. Les langues officielles de la Crimée sont le russe et l'ukrainien.
Les Tatars de Crimée ne représentent aujourd'hui que 10 % de la population criméenne. Ils n’ont toujours pas obtenu le rétablissement de leurs droits et leur langue n’est toujours pas reconnue. En Crimée, on parle aussi, marginalement, l'arménien et le roumain. On estime à plus de 600 000 les locuteurs du tatar de Crimée, dont près des 450 000 se trouvent en Russie et près de 100 000 en Roumanie (Dobrogée). Les descendants de Tatars de Crimée qui résident en Turquie ne parlent plus leur langue d’origine, mais le turc.
Le débarquement de matériel militaire américain dans le port de Théodosie le 27 mai 2006 en prévision de l'exercice Sea Breeze 2006 a ravivé les passions. Le rattachement de la Crimée à l'Ukraine n'avait été reconnu qu'en 1997 par la Russie, pour dix ans seulement et uniquement compte tenu du statut autonome de la république de Crimée. Il en est résulté un clivage à l'intérieur même de l'Ukraine entre les pro-russes et les pro-occidentaux.
La Russie exerce une influence certaine dans les affaires intérieures de l'Ukraine, en particulier, à travers la distribution de passeports russes à la population russophone de Crimée. Cette situation perdure depuis 1996-1997 et évolue selon le même modèle qu'en Géorgie (la « passeportisation » des Ossètes du Sud et des Abkhazes). Les tensions autour du statut de la ville de Sébastopol, majoritairement pro-russe, et les questions relatives au retrait de la flotte russe de la mer Noire y stationnant ravivent de nombreuses inquiétudes quant aux relations entre la Russie et l'Ukraine.
En 2012, alors que la carte ethnique de la péninsule fait état de 60 % de Russes, 25 % d'Ukrainiens et 12 % de Tatars, près de 98 % des habitants parlent le russe.




que les ukrainiens regarde vers l ouest peut se comprendre , mais le partages de l Europe lors de la conférence de yalta ( l ouest de l ukraine étais polonais) et le cadeau de la Russie soviétique a l ukraine de 1954 pose maintenant  problème ...
je suis pas un expert en géopolitique ukrainienne , mais je pense que ç est pas prêt de se calmer la bas ...
Revenir en haut Aller en bas
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Ven 28 Fév 2014 - 17:08

@signora
Mon propos ici (et je crois que pour Gribouille c'est pareil), c'est le traitement mediatique.
Je n'ai aucune sympathie pour Ianoukovitch mais j'ai appris à me defier des medias.
La pensée unique, ca n'est pas qu'en economie! C'est aussi en geopolitique visiblement.

Et ce qui m'enerve c'est aussi les ideaux à geometrie variable des classes politiques occidentales.
- On crache sur la Russie, mais on fait ami-ami avec ces modeles de democratie que sont le Qatar et l'Arabie Saoudite.
- On prone la souveraineté populaire en Irak et en Afghanistan, mais on aide à renverser des gouvernements élus considérés comme gauchisants en Amerique du Sud.
- On demande le respect de l'integrité territoriale de l'Ukraine, mais on demembre la Serbie.
- On se demande si la "russitude" de la Crimée n'est pas un accident de l'Histoire (la deportation des tatars apres 1944) et donc quelque chose d'illegitime, mais on ne se posera pas de question sur par exemple Israel.

Si quelqu'un comprend la logique et la morale dans tout ca, qu'il m'explique!
Citation :
que les ukrainiens regarde vers l ouest peut se comprendre
C'est une bonne illustration de ce que je dis:
les elections de 2010 montrent que le minimum c'est de s'interroger sur cette affirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Gribouille

avatar

Masculin Nombre de messages : 1508
Age : 48
Localisation : Basse-Normandie
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Sam 1 Mar 2014 - 8:37

Les résultats électoraux de Ianoukovitch. les Ukrainiens d'origine Russe ont voté massivement pour Ianoukovitch. Je pense que cette carte sera utile pour comprendre la partition de l'Ukraine qui est en train de s'opérer. Vous constaterez au passage que la rue à Kiev n'est pas la rue à Donetsk. Donc que la légitimité de la rue est une question de point de vue selon que l'on se place du coté occidental ou du coté de la Russie.

" />


Pour compléter
" />
Pourcentage de la population dont la langue maternelle est le russe (2001)
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Sam 1 Mar 2014 - 10:34

http://www.lemonde.fr/europe/video/2014/02/27/pourquoi-l-ukraine-est-elle-tiraillee-entre-europe-et-russie_4375125_3214.html

Un présentation de l'histoire en vidéo.

Où l'on voit que les russophones sont ceux qui ont voté majoritairement Ianoukovitch.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ukraine   Dim 2 Mar 2014 - 18:47


Un article dont je partage l'analyse :


Sécurité européenne. Le danger n’est pas la Russie, c’est l’Otan

Dans l'espèce de frénésie qui s'empare ces jours-ci des médias français, face aux évènements d'Ukraine, pour condamner les réactions de défense de la Russie, pourtant menacée d'encerclement, personne le souligne que le plus grand danger pour la sécurité de l'Europe ne sont pas « les chars russes », mais l'offensive menée depuis des années par l'Otan pour faire reculer l'influence de la Russie, voire la dissuader militairement.

La suite :
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/securite-europeenne-le-danger-n-148734
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Dim 2 Mar 2014 - 19:46

pas facile d'avoir une vision éclairée avec le rouleau compresseur médiatique
... le gaz européen en provenance de Russie transite en très grande partie par l'Ukraine.
est ce cela qui rend l'UE aussi nerveux ?

ceci dit, je serai ukrainienne, je crois que j'aurais encore plus peur du fmi que de l'otan ou des russes.

http://cadtm.org/Ukraine-la-nouvelle-proie-du-FMI
Le 26 fevrier, les autorités provisoires ukrainiennes ont sollicité un prêt du FMI pour pouvoir rembourser la dette du pays dans les délais, soit 13 milliards de dollars rien que pour cette année. Le FMI a répondu positivement et a décidé d’envoyer une mission d’« experts » en Ukraine pour discuter des conditions attachées à ce prêt.


(...)
La liste des mesures contenues dans ces memoranda est toujours la même : privatisations des secteurs stratégiques de l’économie, baisse des salaires, des pensions, augmentation d’impôts injustes comme la TVA, licenciements massifs dans la fonction publique, coupes drastiques dans les budgets sociaux, etc.

L’Ukraine se trouve aujourd’hui dans une situation similaire puisqu’elle est au bord de la cessation de paiement et ne peut raisonnablement plus emprunter sur les marchés financiers suite à la dégradation de sa note par les agences de notation. Pour pouvoir emprunter sur le court terme, l’Ukraine doit aujourd’hui payer un taux d’intérêt exorbitant de 34,5 %, contre 5 % il y a seulement cinq mois. Par ailleurs, elle ne peut plus compter sur la Russie qui vient d’annuler le versement de la deuxième tranche d’un prêt de 15 milliards de dollars, suite à la destitution de l’ancien président Viktor Ianoukovitch.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 10:26

Et BHL nous invite toujours au droit d'ingérence ...
Revenir en haut Aller en bas
AG59

avatar

Masculin Nombre de messages : 4608
Age : 43
Localisation : Orchies(59)
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 12:25

La liberté se paie cher... Et si cela continue, il y aura une division du pays en deux... d'un coté, cela serait souhaitable car continué comme çà, ce n'est pas possible.

_________________
« Touche pas à mon pote-iron ! »
Jean-Luc
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 15:03

Chronique de Brice Couturier:
Poutine, un coup trop loin ?
A écouter ou à lire

Citation :
Les partisans de la Russie sont bruyants sur les réseaux sociaux ; ils se recrutent paradoxalement chez les souverainistes, surtout de droite. On peut trouver paradoxal que des gens qui ne cessent de dénoncer les abandons de souveraineté des Etats européens au profit de Bruxelles, se réjouissent de voir violer l’intégrité territoriale d’une nation souveraine, mais passons. Ils vont répétant : la Russie considère l’Ukraine comme le berceau de sa propre histoire, elle ne saurait donc abandonner cette « petite sœur ». On se souvient que le même argumentaire a déjà servi dans un passé récent. Le Kosovo aussi était « le berceau du peuple serbe » ; quant à la Bosnie-Herzégovine, la guerre effroyable qu’y a menée Milosevic, dans la première moitié des années 90, a été présentée comme une défense des minorités serbes menacées.

Un peu plus tard, une intervenante, en contact avec des Ukrainiens, soulignait que pour eux, il s'agit de lutte pour la démocratie, et trouvent un peu présomptueux ceux qui évoquent l'attractivité de l'Union Européenne comme déclencheur de la révolte.


Et surtout, elle démontre que la crainte de Poutine est celle de la "contagion démocratique"
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 17:08

peut être que les souverainistes pensent que c'est aux ukrainiens de décider, et non pas aux russes ou aux américains (ou à BHL) ? ... et qu'il faut donc respecter un président élu...
qui sait ?...
on a des manifestations pro russes également...
Revenir en haut Aller en bas
AG59

avatar

Masculin Nombre de messages : 4608
Age : 43
Localisation : Orchies(59)
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 18:16

donc tu es pour que Morsi, en Egypte, revienne au pouvoir pour finir son mandat ???

_________________
« Touche pas à mon pote-iron ! »
Jean-Luc
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 18:48

Ils semblent que les Ukrainiens, même les russophones de Crimée, sont révoltés de voir les troupes russes envahir la Crimée (d'après les spécialistes interviewés plus haut).
Poutine, avec son pouvoir autoritaire, ne serait pas aussi "fort" dans son pays que ce que nous pensons souvent. Il y a des manifestations en Russie contre l'intervention russe en Ukraine.

Et le "premier ministre" de Crimée, sent le petit chef de bande qui a gagné au casino:
Sergueï Axionov, l'homme de Moscou en Crimée
Premier ministre nommé par un parlement assiégé, et sans doute très clairsemé.


Et les dernières nouvelles de l'AFP ne sentent pas bon:
Citation :
La Russie lance un ultimatum aux forces ukrainiennes en CriméeSelon un responsable du ministère de la défense ukrainien, contacté par l'AFP, "l'ultimatum est le suivant : reconnaître les nouvelles autorités (prorusses) en Crimée, déposer les armes et s'en aller, ou être prêt à subir un assaut".

Des élections étaient prévues en Ukraine, suite au départ de Ianoulovitch, contre qui la population ukrainienne, même russophone, s'était révoltée (homme que Moscou n'osait même plus soutenir officiellement).
Dans une région russophone de l'Est de l'Ukraine:
Citation :
Viktor Ianoukovitch, pourtant enfant du pays, était démonétisé. « Le Zek dehors » pouvait-on lire sur les murs (Zek, « détenu », faisait référence au passé de délinquant de l'ancien président).

Les Ukrainiens de l'Est sont eux-aussi inquiets de voir la Russie occuper leur territoire:
A Donetsk, l’oligarque le plus riche d’Ukraine calme les ardeurs prorusses
Citation :
Il a appelé dans un communiqué à une « Ukraine unie, forte et indépendante ». « Le recours à la force de l'extérieur est inacceptable. La crise ne peut avoir qu'une seule solution : pacifique », a-t-il ajouté. A Donetsk, de telles paroles valent des ordres et pourraient signifier la fin de la fronde. D'ailleurs, ce lundi, la plupart des habitants, plutôt que de répondre à l'appel à manifester, se sont à nouveau entassés dans les bus et les tramways pour retourner au travail, comme un lundi ordinaire.

Citation :
Si les manifestants brandissent ce lundi des drapeaux russes, ils n'évoquent pas leur rattachement avec le puissant voisin, ne souhaitent même pas son intervention armée, mais le soutiennent dans son bras de fer avec les nouvelles autorités de leur pays.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Ukraine   Lun 3 Mar 2014 - 20:37

AG59 a écrit:
donc tu es pour que Morsi, en Egypte, revienne au pouvoir pour finir son mandat ???

J'aurais préféré que Morsi finisse son mandat, et soit viré par les urnes plutôt que par un coup d'Etat militaire.
c'est ce qui se passe normalement dans les pays démocratiques.

morsi dans un box insonorisé lors de son procès... ça me laisse bien rêveuse...
http://www.afrik.com/egypte-le-proces-de-morsi-reporte-au-23-fevrier

Ses avocats se sont retirés du procès car ils ne parvenaient pas à entendre leur client.
"Ma conscience professionnelle ne me permet pas de continuer", a déclaré l'avocat Mohamed Salim al Aoua.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ukraine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ukraine
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Libéralisation du régime des visas européens pour l'Ukraine
» Mariage en Ukraine
» Accord d'association entre l'UE et l'Ukraine
» L'invasion Russe en Ukraine
» Régime sans visa avec l'Ukraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Europe-
Sauter vers: