Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mai 68

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mai 68   Jeu 19 Juin 2014 - 12:48

J 'ouvre un fil sur mai 68

La raison ?

Ce matin ( jeudi 19 juin ) sur antenne 2 ( télématin ) on dit :

1 ) on a du mal à recruter des professeurs
2 ) les professeurs en place veulent changer de métier
3 ) les professeurs se font insulter par leurs élèves.


Tout cela entraîne chez moi les réflexions suivantes :

1 ) les professeurs sont victime de la propagande mai 68 : " il est interdit d'interdire " . Il est donc interdit de punir un élève qui insulte son professeur ( je dis professeur et non prof )
2 ) les professeurs qui ont participé à mai 68 et à la diffusion des idées de " mai 68 " sont à la retraite , et donc ne subissent pas les conséquences de l' idéologie mise en route alors , ils ne subissent pas les conséquences de la " libération " .
3 ) ceux qui ont fait mai 68 ce sont les fils de notaires ( ou équivalent ) , ils ont succédé à leur père, donc pas de problème pour eux . Pour les autres , pas de problème aussi : ils ont augmentés les postes de fonctionnaires dans des proportions jamais vu jusqu' à lors.
4 ) par ailleurs on peut toujours faire remarquer que cette génération 68 s 'est soignée à crédit ( voir le déficit de la sécurité sociale ) , et donc sur le dos des générations futures.
5 ) de même cette génération laisse un état et des collectivités publiques surendettée.

Conclusion : mai 68 , point de départ de la libération ? Non , point de départ des privilèges de cette génération.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Mai 68   Jeu 19 Juin 2014 - 18:07

Désolé, Paulau, tu as tout faux. J'ai passé mon bac cette année-là, je connais donc bien la période et ce qui s'en est suivi tout au long.

Non, les soixante-huitards ne sont pas des privilégiés, ils se sont même pris en pleine gueule la fin des « trente glorieuses ».

Donc informe-toi un peu mieux et revois tes conclusions, elles sont totalement à côté de la plaque : tes réflexions ne sont vraies que pour une minorité, qui était la même avant ’68 et qui l'est toujours présentement avec les enfants des soixante-huitards. Bref, il n'y a aucune corrélation entre les privilégiés et 1968.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mai 68   Jeu 19 Juin 2014 - 18:36

Jean-Luc a écrit:
Désolé, Paulau, tu as tout faux. J'ai passé mon bac cette année-là, je connais donc bien la période et ce qui s'en est suivi tout au long.

Non, les soixante-huitards ne sont pas des privilégiés, ils se sont même pris en pleine gueule la fin des « trente glorieuses ».

Donc informe-toi un peu mieux et revois tes conclusions, elles sont totalement à côté de la plaque : tes réflexions ne sont vraies que pour une minorité, qui était la même avant ’68 et qui l'est toujours présentement avec les enfants des soixante-huitards. Bref, il n'y a aucune corrélation entre les privilégiés et 1968.


Je parle de ceux qui on fait 68, qui on attisé le feu . Ils avaient à l'époque entre 18 et 25 ans , et ils ont tous réussis ( ou presque ) à entrer sur le marché du travail dans le privé, ou en se créant des postes de fonctionnaires. C 'est depuis 1972- 1976 que le marché du travail est vraiment bouché. Eux ils sont entré dans le monde du travail au sorti de leurs études , avant cette période fatidique.
Quant au reste , " il est interdit d'interdire " et autres bêtises, tout cela a fait son chemin au sein de la société et donne , entre autre , la difficulté à recruter et à conserver les professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 20 Juin 2014 - 6:55

paulau a écrit:
Je parle de ceux qui on fait 68, qui on attisé le feu . Ils avaient à l'époque entre 18 et 25 ans , et ils ont tous réussis ( ou presque ) à entrer sur le marché du travail dans le privé, ou en se créant des postes de fonctionnaires.
« ceux qui ont attisé le feu ».
On parle bien d'une infime minorité, d'une toute petite partie de ceux qui « ont fait ’68 »… D'individus aux dents rayant le parquet qui ont profité de mai ’68 comme ils auraient profité de toute autre opportunité pour se mettre en valeur.

Paulau, ton problème est que tu généralises à outrance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 20 Juin 2014 - 8:53

Jean-Luc a écrit:
paulau a écrit:
Je parle de ceux qui on fait 68, qui on attisé le feu . Ils avaient à l'époque entre 18 et 25 ans , et ils ont tous réussis ( ou presque ) à entrer sur le marché du travail dans le privé, ou en se créant des postes de fonctionnaires.
« ceux qui ont attisé le feu ».
On parle bien d'une infime minorité, d'une toute petite partie de ceux qui « ont fait ’68 »… D'individus aux dents rayant le parquet qui ont profité de mai ’68 comme ils auraient profité de toute autre opportunité pour se mettre en valeur.

Paulau, ton problème est que tu généralises à outrance.

C 'est peut être exact.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 20 Juin 2014 - 23:09

J'ai tendance à penser comme Paulau, mais d'une manière un peu différente.

C'est tout de même une génération chouchoutée, celle qui a eu droit au boogie boogie après la prière du soir, celle qui a remplacé le marteau et la faucille par la Finder et le costard paillette, celle qui a pris sa douche dans une salle de bain pendant que la bière est au Frigidaire, celle qui a fustigé le capitalisme à 20 ans et qui avait un porte feuille d'actions à 40 ans, celle qui a refusé l'éducation autoritaire et gérontocrate du vieux con et qui l'a remplacé par du vide, celle qui a fait des gosses à crédit, comme le reste, pour finalement les mettre à la charge de l'état, celle qui a peu cotisé en années et en pourcentage du salaire mais qui touche sa retraite  à fond sur l'allongement de durée de vie, celle qui a bouffé tout le pétrole, celle qui a porté le coup de grace à l'environnement, celle qui a rêvé d'atteindre le bouton de l'ascenseur par la pensée, celle qui veut profiter de la vie exactement comme les capitalos profitent du pognon (profiter profit, c'est le mot fétiche du soixantehuitard)...   Bon, faut bien s'arrêter.

Perso j'aime bien Dany et ses idées libérales, qui prône la liberté et la responsabilité de l'individu. Seulement c'était un peu naif de penser joindre le milieu ouvrier prolétarien de l'époque à la fête des pavés qui volent. Parce que le prolo, la liberté, il n'en a rien a paître, ça ne se mange pas, et en plus ça responsabilise. Manquait plus qu'ça! Etre pauvre et en plus responsable, hic. Le zinc du bistrot s'en souvient encore.

Et moi je me souviens encore d'une prof de français, en 74, qui avait l'äge de ma grande soeur, et qui venait faire cours à des 5ème avec un décolleté jusqu'au nombril, les yeux encrassés de Ricil, et le bout de la Gauloise taché de rouge à lèvre. Etait ce bien utile? En tout cas, pour un cour de français, elle sucitait un certain vocabulaire de notre part. Tant pis pour Balzac.

Je suis d'accord pour dire que c'est la génération du minimalisme dans l'abondance, qui voudrait que le verre de Ricard ait des jambes, une revenche des médiocres à un point que même les élites le sont devenu, pour éviter le sort de Louis16 peut être. Revanche justifiée et méritée, après des décennies à subir la condescendance inutile des bourgeois, mais revanche ravageuse et destructrice des repères humains.

Il y avait en dehors, des petites gens qui n'avaient rien demandé, paysans, ruraux, artisans, garants du bon sens de toujours, sans même le savoir, qu'on a soudain surnomé "Pecno". Ils regardaient tout cela, incrédules, avec des yeux ronds, en se frottant le crâne chauve avec un mouchoir à carreaux, tandis que les femmes demandaient au curé si c'était la fin du monde.

C'est la génération qui chantait : "parachutiste, c'est pas d'ma faute si t'es faciste" ou "Monsieur le Président, je vous fait une lettre, que vous lirez peut être... avant mercredi soir". Et c'est la génération qui maintenant amène ses petits enfants turbulants et suractifs voir sauter ces mêmes parachutistes de la 101ème aéroportée simulant le D Day à Sainte Mère l'Eglise (pour des athées antimilitaristes, ça frise le gâtisme!!).

Alors, mai 68, qu'on l'ai fait ou pas, on en a croqué... tellement qu'on a des rototos

@Jean Luc
Tu veux dire une outrance généralisée  Laughing 
La fin des trentes glorieuses est au tableau de chasse de cette génération, et je m'y inclus pour ne pas paraître inquisiteur, car je suis, avec tout mon millésime, l'avant dernier du baby boum, celui qui a tout fait comme son grand frère: fumer à quinze ans entre autres bétises. Ce sont des gens de l'äge de ma grande soeur qui ont sabordé une industrie déjà mourrante de non compétitivité. Des milliers de jours de grève psychorigide qui n'ont fait que pousser les capitaines d'industrie à se fédérer en trust multinationaux pour devenir les vrais maîtres du monde en utilisant la docilité Asiatique et la souplesse Américaine, avec Bernard Tapis en pépinière pour les années fric.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 66
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Mai 68   Sam 21 Juin 2014 - 8:53

asterix a écrit:
C'est tout de même une génération chouchoutée, celle qui a eu droit au boogie boogie après la prière du soir, celle qui a remplacé le marteau et la faucille par la Finder et le costard paillette, celle qui a pris sa douche dans une salle de bain pendant que la bière est au Frigidaire, celle qui a fustigé le capitalisme à 20 ans et qui avait un porte feuille d'actions à 40 ans, celle qui a refusé l'éducation autoritaire et gérontocrate du vieux con et qui l'a remplacé par du vide, celle qui a fait des gosses à crédit, comme le reste, pour finalement les mettre à la charge de l'état, celle qui a peu cotisé en années et en pourcentage du salaire mais qui touche sa retraite  à fond sur l'allongement de durée de vie, celle qui a bouffé tout le pétrole, celle qui a porté le coup de grace à l'environnement, celle qui a rêvé d'atteindre le bouton de l'ascenseur par la pensée, celle qui veut profiter de la vie exactement comme les capitalos profitent du pognon (profiter profit, c'est le mot fétiche du soixantehuitard)...   Bon, faut bien s'arrêter.
Tu tends à généraliser comme paulau, sans doute parce que tu as connu pas mal d'individus correspondant à cette description.

Eh bien désolé, sans doute vivais-tu dans un cadre qui était favorable à ce profil, mais ce n'est pas représentatif de la majorité. La plupart de mes contemporains n'ont pas grand-chose à voir avec le tableau que tu dresses. On est même nombreux à devoir cotiser pour 40 ans d'activité sous peine de retraite réduite à perpète, et pour le pétrole c'est justement la génération que tu fustiges qui a lancé tous les programmes de réduction de la consommation d'énergie et de préservation de l'environnement, et qui a fait entrer l'idée dans les mœurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Mai 68   Sam 21 Juin 2014 - 11:53

Objectivement tu as raison de tempérer. Je voulais même finir mon post par un paragraphe positif, mais il était déjà long.

Non, en fait, c'est un ressenti général qui me pousse à faire le procès de notre génération. En gros, elle a pensé le meilleur pour faire le pire. Le mouvement hippie, passablement pétroleur malgré ce qu'il prétend, véhiculait un retour à la nature, en donnant des leçons à ceux qui ne l'avaient jamais quitté. Le soleil brille, mais la terre est basse! Et les cals aux mains c'est pas sexy... par contre les durillons au bout des doigts du guitariste c'est cool.

La solidarité par exemple, c'est comme les frites surgelées, c'est ceux qui en parlent qui en mange le moins. Notre génération en a beaucoup parlé, mais la vraie solidarité fonctionnait mieux du temps de nos grands pères un peu plus silencieux, et pour de meilleures raisons. Non pas que nos grands pères fussent irréprochables...

Ce qui m'est insupportable, c'est ce minimalisme général, dans le travail, dans l'art, dans la culture. Cette flemme d'articuler quand on parle, cette phobie de la goutte de sueur, cette vulgarisation du précieux... cette nonchalance lymphatique, ce don de toujours s'arranger avec soi même, ce sens aigu du petit bazar organisé, cette manie d'interrompre et de parler sans écouter, cette confiscation du pouvoir des sages pour édifier le règne du jeunisme.

Je connais également beaucoup d'individus qui ne correspondent pas à cette description, et qui sont comme tu le dis: gardiens de l'écoresponsabilité, et des valeurs traditionnelles et de la maîtrise de soi. Des gens debouts, des homos erectus. Mais ce ne sont malheureusement pas ceux là qui on donné l'emprunte digitale de l'époque, parce que trop modérés pour ouvrir leur clapet, parce que trop tolérants et démocrates, parce que que eux même dans le doute devant cette déferlante sociétale tonitruante, parce que trop occupés à faire bouillir la marmite pour que les petits yéyés mettent les pieds sous la table à l'heure de leur choix.

Beaucoup de ces modérés sont en burn out et on adopté une thérapie radicale: le FN. Parce que trop c'est trop, maintenant cela suffit. La politique de la terre brulée quoi.

Ce qui a donné l'emprunte de cette époque, ce n'est pas la grande masse du peuple silencieux et laborieux, mais juste ceux qui avaient le loisir de gamberger dans le tube cathodique sans soucis de subsistance. Quel tour de force d'avoir réussit à pénétrer chez les gens par une petite fenêtre pour les amadouer de l'intérieur, pour les désoeuvrer de leur saines occupations, destabiliser un équilibre bâti à la force des bras, promouvoir la futilité et l'argent facile.

Comme tu le vois, j'ai une lourde facture pour certains de mes congénaires. Ils ne la payeront pas je le sais, mais je voulais tout de même la présenter, parce qu'il y a préjudice. Mais sans méchanceté et sans trop d'amertume.


Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17185
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Mai 68   Sam 21 Juin 2014 - 12:19

Citation :
Beaucoup de ces modérés sont en burn out et on adopté une thérapie radicale: le FN. Parce que trop c'est trop, maintenant cela suffit. La politique de la terre brulée quoi.

Je crois que les vrais modérés sont ici ...mais observe le nombre que nous sommes   

Ta réflexion mérite mieux que mon post bref, j'essaie de faire mieux dès que je peux. A Lyon aujurd'hui c'est la fournaise, j'essaie de ne pas sortir l'après midi !  

En tout cas merci à toi, tu redonnes de l'enthousiasme à ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 27 Juin 2014 - 19:47

signora a écrit:


En tout cas merci à toi, tu redonnes de l'enthousiasme à ce forum.

Si tu dis vrai, c'est un immense honneur, et j'en suis particulièrement heureux.

J'ai eu l'occasion de gouter aux canicules rhodaniennes, c'est absolument mémorable. C'est probablement vous qui avez inventé la sieste Smile    ... et c'est un acte de "modémration".
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17185
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 27 Juin 2014 - 20:08

 comment ça "si je dis vrai" ???
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Mai 68   Ven 27 Juin 2014 - 21:24

Ah non... pas le rouleau à patissseeerrrriiiiie!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mai 68   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mai 68
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: