Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Affaire Toscan du Plantier ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 11:55



Dernière édition par SaPa le Mar 6 Oct 2015 - 14:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 12:22

Tu vas nous déterrer toutes les affaires louches, sordides, complotistes, ou autres ?
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 13:49

Enigme Policière ...

Non en fait ... j'en avais vaguement entendu parlé à l'époque ... mais cette enquête repassait avec Karl Zero ce matin sur Tmc ...
et n'avait toujours pas trouvé de solution ...  et j'ai été intrigué par la beauté de cette femme et son destin tragique ...
j'ai remarqué les nombreuses incohérences de l'enquète ... et je me suis dit ... ca c'est encore un complot ... le complot du Silence ...

tu ne veux pas qu'on essaye de trouver le vrai coupable ...??
Ca nous change un peu des conspirations  politiques ...  scratch

.


Dernière édition par SaPa le Jeu 1 Oct 2015 - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 13:56

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sophie_Toscan_du_Plantier

Sophie Toscan du Plantier, épouse du célèbre producteur de cinéma français Daniel Toscan du Plantier, fut retrouvée assassinée le 23 décembre 1996 à quelques pas de sa résidence de vacances près de Schull, en Irlande.

La victime
Sophie Toscan du Plantier, née Sophie Bouniol le 28 juillet 1957 (XVe arrondissement de Paris en France) et morte assassinée le 23 décembre 1996 à Toormore à une dizaine de kilomètres de Crookhaven (en) dans le comté de Cork en (Irlande), était une productrice d’émissions de télévision française.

L'affaire
Sophie Toscan du Plantier arrive en Irlande dans sa résidence de vacances le 20 décembre 1996. Lors de ce séjour, Sophie prépare deux projets de soirée thématique pour la chaîne de télévision Arte1.

Le soir du 22 décembre 1996, alors qu'elle est en vêtements de nuit, Sophie est frappée au visage par son meurtrier (les policiers retrouveront plus tard du sang de Sophie sur la porte d'entrée). Elle se débat, griffe son agresseur au visage et aux bras (des cheveux seront retrouvés sous ses ongles). Elle se met à courir dans le jardin. Son meurtrier la suit en la frappant plusieurs fois. Arrivé à la barrière métallique du jardin, le meurtrier se saisit d’un bloc de ciment et le jette sur le visage de Sophie. Des voisins découvrent son corps le matin du 23 décembre 19962.

L’assassin s’est acharné sur sa victime : le corps de Sophie, défigurée, est couvert d’une quarantaine de blessures. Pour la police, le meurtrier connaissait très bien les alentours de la maison de vacances de Sophie, située dans un endroit isolé et difficile d’accès en raison de très mauvaises routes. L’enquête est difficile car l’heure de la mort de Sophie n’a pas pu être déterminée, le médecin légiste (le seul agréé pour toute l'île veut terminer ses achats de Noël avant de s'occuper de cette affaire) étant arrivé 36 heures plus tard. De plus les échantillons de sang ne donnent rien au niveau de l'examen ADN ou de l'identification du groupe sanguin, les prélèvements ayant été mal réalisés ou la pluie tombée dans la nuit suivant le meurtre ayant tout nettoyé. L’arme qui a servi à tuer Sophie Toscan du Plantier n’a jamais été retrouvée. Il s’agirait d’une hachette très tranchante car la victime présentait de nombreuses blessures à la tête. Le meurtrier s’est ensuite servi d’un bloc de ciment pour achever sa victime. Elle arrache des cheveux et des fragments de peau de son agresseur, matières retrouvées sous ses ongles3.

Un suspect aurait été vu par un témoin le soir du meurtre à quelques mètres de la maison. Ce même homme se serait confié à un ami et à un auto-stoppeur en disant notamment « Je suis allé la voir, elle s’est énervée et je lui ai fracassé le crâne »2.

Ian Bailey, pigiste local anglais qui habite une ferme à quelques kilomètres de la résidence de Sophie Toscan du Plantier, est suspecté du meurtre. Il a fait naître les soupçons en étant parmi les premiers sur les lieux du crime, puis en faisant état dans des articles d'éléments que seuls les enquêteurs et le meurtrier étaient censés connaître. Enfin il avait des griffures sur le visage, les mains et les avant-bras et aurait confessé, ivre, le crime à plusieurs personnes4. Il est interrogé à deux reprises en 1997 et 2001 puis relâché faute de preuve. Le 22 août 2001, il est arrêté en Angleterre, sa compagne Jules Thomas l'accusant de coups et blessures. En 2003, Ian Bailey intente un procès en diffamation contre huit journaux irlandais et anglais qu'il accuse d'avoir fait de lui le coupable idéal. À la barre, plusieurs témoins l'accablent si bien que Bailey interrompt la procédure judiciaire5. Bailey est notamment visé par le témoignage d'une femme, Marie Farrel, qui affirme avoir vu le journaliste indépendant la nuit du meurtre à proximité du domicile de la victime. Mais Mme Farrel se rétracte en 2005 en accusant la police irlandaise de lui avoir soufflé ses déclarations. En outre, la compagne de Ian Bailey, l'artiste peintre Catherine Jules Thomas, lui fournit un alibi la nuit du meurtre4.

Une enquête séparée est ouverte en France en 2008. Le 24 avril 2010, il est à nouveau arrêté, suite à un mandat d'arrêt européen émis le 19 février 2010 par le juge parisien Patrick Gachon, puis remis en liberté sous contrôle judiciaire6. Après le refus le 1er mars 2012 de la Cour suprême d'Irlande d’exécuter le mandat d’arrêt européen concernant l'extradition de Ian Bailey pour qu'il soit entendu par le juge d'instruction français Patrick Gachon, les deux avocats de la famille (les parents de Sophie, Georges et Marguerite Bouniol, aidés du collectif Assoph, Association pour la vérité sur l'assassinat de Sophie Toscan du Plantier7) attaquent l'Irlande en déposant un recours devant la Commission des Communautés européennes pour non-respect du droit communautaire sur le principe de réciprocité (en) de compétences judiciaires8.

En novembre 2014, Bailey intente un procès contre l’État et la police irlandais, pour « arrestation illégale » et « mise en cause abusive ». Le 30 mars 2015, le jury refuse, à l’unanimité, de lui accorder les dommages et intérêts qu’il réclame9.
.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 14:02

Notes et références
1 Affaires criminelles, Dossier de Pascal Michel http://www.affaires-criminelles.com/dossier_17-2.php [archive]
2 Pascal Michel, 40 ans d'affaires criminelles, Pascal Michel,‎ 2009 (lire en ligne [archive]), p. 132
3 Jacques Pradel, émission L'Heure du crime, 9 mars 2012
4 Bernard Pascuito, Morts Etranges, Archipel,‎ 2012, p. 47
5 Michel Pascal, 40 ans d'affaires criminelles, Pascal Michel,‎ 2009, p. 134-135
6 « Le meurtrier présumé de Sophie Toscan du Plantier arrêté » [archive] Le Monde, AFP le 24 avril 2010
7 Site officiel de l'Assoph [archive]
8 Angélique Négroni, « Affaire Toscan du Plantier : la famille attaque l'Irlande » [archive], sur Le Figaro,‎ 11 septembre 2012
9 Sébastien Duval, « Sophie Toscan du Plantier, un drame sans fin » [archive], sur rfi.fr,‎ 3 avril 2015

Annexes

Bibliographie
Jean-Antoine Bloc, Julien Cros, L'Affaire Sophie Toscan du Plantier. Un déni de justice, Max Milo, 2014
Documentaires télévisés
« Meurtre de Sophie Toscan du Plantier » le 8 octobre 2008 dans Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers sur W9.
« Assassinat de Sophie Toscan du Plantier » le 16 février 2011 dans 90' faits divers sur TMC.
« Le mystère de la mort de Sophie Toscan du Plantier » le 30 mai 2004 dans Secrets d'actualité sur M6.

Documentaire radiophonique
« L'affaire Sophie Toscan du Plantier », le 1er juin 2015 dans Affaires sensibles sur France Inter par Fabrice Drouelle - Durée : 54 min

Articles connexes
Liste d'affaires criminelles ayant eu lieu à l'étranger concernant des Français

Liens externes
(fr) Association pour la vérité sur l'assassinat de Sophie Toscan du Plantier : présentation de l'association et de l'affaire, revue de presse, etc.
(fr) Article de Marie Vaton paru dans le Nouvel Obs du 29/04/10.

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 14:09

http://actu.orange.fr/video/faits-divers/l-affaire-toscan-du-plantier-sur-le-point-d-etre-relancee-magic_CNT000000efgqz.html

iTélé,Vidéo 29/09/2015 -

L'affaire Toscan du Plantier sur le point d'être relancée ...

L'affaire Toscan du Plantier pourrait bientôt être relancée, près de 20 ans après le meurtre non résolu
de Sophie Toscan du Plantier. Des enquêteurs français vont être envoyés dès ce lundi en Irlande pour
conduire une quinzaine d'auditions de témoins qui seront versées au dossier. Pierre-Louis Baudey-Vignaud,
le fils de la victime, a accordé ses premiers mots à iTELE sur cette reprise :

"A un moment donné il faut que le coupable soit jugé", a-t-il notamment déclaré au sujet du meurtre de sa mère.



https://www.google.fr/search?q=l%27affaire+Toscan+du+Plantier&rlz=1C1AVNG_enFR630FR631&oq=l%27affaire+Toscan+du+Plantier+&aqs=chrome..69i57.21456j0j7&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 14:16

La 1ére des Enigmes ...

c'est que faisait une aussi brillante et jolie femme ... seule ,  dans un coin aussi perdu ... ??  






Le Lieu du Crime ... ??


Dernière édition par SaPa le Jeu 1 Oct 2015 - 14:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 14:27

http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-fils-de-sophie-toscan-du-plantier-un-assassin-est-en-liberte-29-01-2014-3538547.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

VIDEO. Le fils de Sophie Toscan du Plantier : «Un assassin est en liberté»

EXCLUSIF. Pierre-LouisBaudey-Vignaud, fils de Sophie Toscan du Plantier, tuée en Irlande fin 1996, se confie pour la première fois. «L'Heure du crime», notre partenariat avec RTL.

Le Parisien | 29 Janv. 2014, 07h05

« Un jour, j'ai fait un rêve. Je suis seul à la campagne avec ma fille, c'est l'hiver. […]
Soudain, elle se tourne, me fixe. Puis monte sur mes genoux, se penche vers moi,
tout proche de mon visage, comme pour me dire un secret et me demande :
Papa, pourquoi tu ne me parles jamais de ta maman? »


Ce rêve, c'est en fait un cauchemar, celui qu'a fait Pierre-Louis Baudey-Vignaud il y a quelques mois et qu'il raconte dans la préface de « l'Affaire Sophie Toscan du Plantier.

Le fils de Sophie Toscan du Plantier s'exprime pour la première fois
Un déni de justice ». L'ouvrage, rédigé par des proches de la productrice massacrée à coups de pierre,
deux jours avant Noël 1996, devant sa maison en Irlande, se veut un « livre noir » recensant les errements de la police
et de la justice dans cette incroyable affaire qui, dix-sept ans plus tard, n'a toujours pas connu son épilogue .

.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 14:35

http://www.accuweather.com/fr/ie/crookhaven/207696/weather-forecast/207696

Il est important de situer la Maison de Sophie ... par rapport aux autres habitations , et le reste du Village ...

https://www.google.fr/search?q=Crookhaven+(en)+dans+le+comt%C3%A9+de+Cork+en+(Irlande)&rlz=1C1AVNG_enFR630FR631&oq=Crookhaven+(en)+dans+le+comt%C3%A9+de+Cork+en+(Irlande)&aqs=chrome..69i57.1224j0j7&sourceid=chrome&es_sm=122&ie=UTF-8


http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Sophie-Toscan-du-Plantier-Ian-Bailey-Irlande-152693

Où fuir ? Un talus de 2 mètres la sépare de la maison de ses seuls voisins proches, Alfie Lyons et sa compagne, Shirley. Impossible de passer par le chemin menant à la route : il est fermé par une barrière qu’elle n’aurait le temps ni d’ouvrir ni d’escalader. Elle court donc dans la direction opposée, poursuivie par son agresseur, et dévale un pré en pente devant la maison. Des ronces, des arbustes et un fourré de fuchsias freinent sa course et l’égratignent, pendant que l’homme qui la talonne ne cesse de la frapper à la tête avec un objet arrondi. En bas du pré, une autre barrière, en fil de fer barbelé, barre la sortie de la propriété. La jeune femme y accroche son pantalon de nuit, qui se déchire. Elle tombe probablement, et son poursuivant en profite pour lui porter un ultime et féroce coup, avec un parpaing cette fois.



Dernière édition par SaPa le Mer 7 Oct 2015 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 15:17

SaPa a écrit:
Enigme Policière ...

Non en fait ... j'en avais vaguement entendu parlé à l'époque ... mais cette enquête repassait avec Karl Zero ce matin sur Tmc ...
et n'avait toujours pas trouvé de solution ...  et j'ai été intrigué par la beauté de cette femme et son destin tragique ...
j'ai remarqué les nombreuses incohérences de l'enquète ... et je me suis dit ... ca c'est encore un complot ... le complot du Silence ...

tu ne veux pas qu'on essaye de trouver le vrai coupable ...??
Ca nous change un peu des conspirations  politiques ...  scratch

.

Ah ben si Karl Zéro s'empare de l'affaire ... bom
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 22:30

oui ... on va lui donner un coup de main ...
on va étudier la psychologie de la jeune femme
pourquoi toi Signora , tu irais te réfugier dans une région pareille
loin de tout et de tous ... ??
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 22:41

" Sophie Toscan du Plantier arrive en Irlande dans sa résidence de vacances le 20 décembre 1996. Lors de ce séjour, Sophie prépare deux projets de soirée thématique pour la chaîne de télévision Arte1... "

Tu imagines ... elle allait passer les Vacances de Noël ... toute seule , dans sa résidence du bout du Monde ... C'est mortel , en effet
visiblement ca ne marchait pas fort dans son couple ... il n'y a plus que le travail
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:02



Dernière édition par SaPa le Jeu 1 Oct 2015 - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:21



Two Arrests following Murder of Sophie Toscan du Plantier in West Cork
https://www.youtube.com/watch?v=X0ilhy8VnOw
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:33

Le Contexte de l'époque en Irlande ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_nord-irlandais

1991-1998 : processus de paix


Dès le 7 février 1991, l'IRA provisoire avertit le nouveau Premier ministre de la persistance du problème nord-irlandais en s'attaquant au mortier à sa propre résidence, le 10 Downing StreetF 68. Pour autant, de nombreux acteurs entament des discussions pouvant mener à la paix : services secrets, partis politiques, membres du clergé, etc.F 69 En 1992, le Social Democratic and Labour Party tentent de trouver un accord avec les unionistes95, puis en 1993 (par l'intermédiaire de John Hume, Martin McGuinness et Gerry Adams) avec le Sinn FéinF 70. Le plus important soutien aux républicains vient pourtant d'outre-atlantique, lorsque le candidat démocrate Bill Clinton, en pleine campagne pour les élections présidentielles de 1992, critique la politique britannique en Irlande du NordF 71.


Dans la première partie des années 1990, l'IRA provisoire fait grand usage des snipers
Malgré ces avancées, la violence continue de la part des deux camps. Les loyalistes reprennent leurs campagnes d'assassinats sectairesF 72, mais aussi de membres du Sinn Féin et de leurs familles96. L'IRA provisoire lance une campagne d'attentats à la bombe en Angleterre (attentats de Warrington, attentats de la City, etc.)F 73. Elle endosse par ailleurs un rôle de police en s'attaquant au trafic de drogue, menant de véritables raidsF 74 ou encore abattant des trafiquants, tel Martin CahillF 73. Le 15 décembre 1993, les Premiers ministres britannique et irlandais, John Major et Albert Reynolds, dans la Downing Street Declaration, affirment le droit à l'autodétermination pour les Nord-irlandais97. Consciente de l'avancée du processus de paix, l'IRA provisoire décide d'un cessez-le-feu le 31 août 1994F 75, suivi par l'Ulster Volunteer Force et l'Ulster Freedom Fighters le 9 septembreF 76.

En janvier 1994, Bill Clinton accorde un visa limité pour les États-Unis à Gerry Adams98. La censure interdisant l'accès aux ondes britanniques aux républicains, nationalistes et loyalistes, est levéeF 76. Tandis que différents groupes paramilitaires étudient leurs possibles évolutions dans la sphère politique après la paix, les pourparlers bloquent sur la question du désarmement, gérée par une commission internationale, l'Independent International Commission on DecommissioningF 77, reconnue en 1997 par les gouvernements britannique et irlandais. Au bout d'un an et demi de trêve, le 9 février 1996, l'IRA provisoire, déçue par le manque d'avancée du processus de paix, rompt le cessez-le-feu en reprenant sa campagne d'attentats en Angleterre, alors que des dissidences commencent à se faire jour dans le camp des paramilitaires républicains. Aux activités de l'Irish National Liberation Army s'ajoutent celles de la Continuity Irish Republican Army, branche armée du Republican Sinn FéinF 78.


Mémorial de l'attentat d'Omagh, l'un des plus meurtriers du conflit.
Le 1er mai 1997, le travailliste Tony Blair remplace John Major au poste de Premier ministre, engageant rapidement des pourparlers avec le Sinn FéinF 79. Le 20 juillet, l'IRA provisoire déclare une nouvelle trêve et, le 9 septembre, le Sinn Féin annonce prôner la non-violenceF 80. Irish National Liberation Army, Continuity Irish Republican Army, Loyalist Volunteer Force (une dissidence de l'Ulster Volunteer Force) et Real Irish Republican Army (une nouvelle scission de l'IRA provisoire) continuent pour autant leurs attentats, tandis qu'apparaissent de nouveaux groupes à l'existence éphémère comme la Catholic Reaction Force ou la Direct Action Against DrugsF 80,F 81. Le 10 avril 1998 est signé l'accord du Vendredi saint par Tony Blair et Bertie Ahern, soutenu par David Trimble pour l'Ulster Unionist Party, John Hume pour le Social Democratic and Labour Party et Gerry Adams pour le Sinn Féin99. Il met fin à toutes revendications de l'Irlande sur l'Irlande du Nord (inscrites dans la Constitution irlandaise), établit les bases du futur gouvernement consociatif100 et lance un programme de désarmement et de libération des prisonniersF 82. Le 22 mai, deux référendums (un au Nord et un au Sud) sanctifient cet accord : 77,1 % de oui au Nord, 94,5 % au SudF 83. La moitié de la population protestante et 10 % des catholiques votent contre101. Le 25 juin 1998 se déroulent les premières élections pour la nouvelle Assemblée nord-irlandaise102. Le 15 août, la Real Irish Republican Army fait exploser une voiture piégée à Omagh, faisant 28 morts, attentat condamné par l'ensemble des signataires de l'accord et la population. Deux jours plus tard, l'Irish National Liberation Army approuve le plan de paix et déclare un cessez-le-feuF 84. David Trimble et John Hume reçoivent le Prix Nobel de la paix
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:48

http://www.affaires-criminelles.com/dossier_17-1.php

AFFAIRE TOSCAN DU PLANTIER
Dossier de Pascal Michel - Page 1/3


Séjour en Irlande

En ce 20 décembre 1996, Sophie Toscan du Plantier, 38 ans, épouse du producteur de cinéma Daniel Toscan du Plantier, arrive seule à l’aéroport de Cork en Irlande. Elle a décidé de passer quelques jours dans sa résidence secondaire située à Toormore, un hameau perdu à 12 kilomètres de Crookhaven.

Elle prépare deux projets de soirée thématique pour la chaîne de télévision Arte. C’est pour cette raison qu’elle vient s’isoler dans cette vieille ferme qu’elle considère comme son havre de paix, bien que son mari n’aime pas beaucoup cet endroit.

Au même moment Daniel Toscan du Plantier se trouve dans sa résidence du Gers. Les époux ont prévu de passer le réveillon de noël ensemble dans le sud-ouest.

Le jour suivant son arrivée en Irlande, Sophie effectue des achats dans le village de Schull situé à cinq kilomètres de son domicile et réserve un exemplaire du Monde chez le marchand de journaux. Le dimanche 22 décembre après-midi, elle se promène du côté de Three Castle Head, aux abords d'un château en ruine. Elle est vue pour la dernière fois à 17 heures. Le soir vers 23 heures, elle a une conversation téléphonique avec son mari. Ce sera son dernier signe de vie.

Macabre découverte

Le lendemain, le lundi 23 décembre 1996 à dix heures, Shirley Foster et Alfie Lyons, les voisins anglais de Sophie Toscan du Plantier découvrent son cadavre 50 mètres en contrebas de sa maison près de la barrière métallique de la propriété. Ils alertent la police qui procède aux premières constatations.

Début de l’enquête

La victime est vêtue d'une sorte de pyjama et chaussée de souliers de marche. Son crâne maculé de sang présente de nombreuses blessures dues à un objet contondant. La jeune femme n’a pas subi de sévices sexuels mais elle est défigurée par le nombre et la violence des coups reçus.

Des cheveux et des fragments de peau sont prélevés sous ses ongles. Ils appartiennent sans doute à son agresseur. Les policiers constatent que toutes les lumières de l'ancienne ferme sont éteintes et les deux portes closes, les clefs à l'intérieur. Dans la maison, il n'y a pas la moindre trace de vol, ni de lutte.

Les policiers notent la présence de deux fauteuils, installés face à face, près d'un radiateur, comme si la jeune femme avait reçu quelqu'un. En outre deux verres lavés se trouvent sur l'égouttoir de l'évier. Il est cependant impossible de conclure à la présence d’un visiteur le soir du crime.

Policiers inexpérimentés

Dans cette région paisible de l’Irlande, les crimes sont extrêmement rares. A tel point qu’aucun membre de la police locale n’a jamais été amené à enquêter sur un homicide. Ce manque d’expérience va avoir de fâcheuses conséquences sur l’enquête.

En effet, le médecin légiste arrive trop tard le mardi matin pour pouvoir évaluer l’heure du décès et surtout ce retard rend les prélèvements effectués sous les ongles de la victime inexploitables.


Dernière édition par SaPa le Jeu 1 Oct 2015 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:50

http://www.affaires-criminelles.com/dossier_17-2.php

AFFAIRE TOSCAN DU PLANTIER
Dossier de Pascal Michel - Page 2/3


Déferlement médiatique

Lorsque la population locale apprend que celle qui jusque là était connue dans la région sous son nom de jeune fille Sophie Bouniol, est elle-même productrice d’émissions de télévision et que son époux est le célèbre président d’Unifrance, les médias irlandais vont s’intéresser de très près à l’affaire.

Les journaux tabloïds échafaudent des hypothèses fantaisistes dans le seul but est de vendre du sensationnel. Selon eux le couple Toscan du Plantier battait de l’aile et la victime aurait reçu la visite d’un amant, un « French Lover ».

Bien entendu toutes ces révélations sont fausses mais afin de stopper la surenchère calomnieuse, la police organise le 7 janvier 1997 une conférence de presse au cours de laquelle elle clarifie la situation : « la victime n'avait pas des tas de relations masculines » ; « personne n'a été placé en garde à vue ».

Un journaliste soupçonné

Parmi les journalistes suivants l’affaire, l’attention des policiers se porte sur un correspondant local de deux journaux irlandais : Ian Bailey, 40 ans.

L’homme, dont le domicile se trouve à seulement deux kilomètres de la maison des Toscan du Plantier, est à l’origine d’articles ayant contribué à la dérive graveleuse de la presse au sujet de cette affaire.

De plus, il est l’une des premières personnes à s'être trouvées sur le lieu du crime. Bien avant le médecin légiste.

Mais surtout il révèle au fur et à mesure de ses articles des détails relatifs à l’enquête que seul un membre de la police ou le meurtrier lui-même peut connaître. Par exemple comment est-il au courant que la jeune femme écrivait ses scénarios sur un portable ou que des débris de tissu retrouvés sous ses ongles proviennent d'un manteau ?

Par ailleurs deux témoignages accablent le journaliste. Celui de Malachi Reed, un adolescent de 14 ans, pris en stop par Bailey qui répète ce qu’il lui aurait affirmé alors qu’il était un peu éméché :« Je suis allé la voir, elle s’est énervée et je lui ai fracassé le crâne ».

Et surtout celui de Marie Farrell, une habitante de Toormore, qui raconte avoir vu Bailey, la nuit du drame, vers 3 heures du matin, sur un pont proche du domicile de la victime : Keafalda Bridge.

Enfin, au lendemain du crime, Bailey avait des écorchures sur la figure et les bras. Pour se justifier, il disait s'être blessé en tuant une dinde pour Noël.

Devant ses éléments troublants, la police procède à l’interpellation du reporter le 10 février 1997 et le place en garde à vue pour l’interroger.

Le suspect a un alibi

Sa compagne Catherine Jules Thomas, artiste peintre, raconte aux policiers que la nuit du crime ils sont allés boire un verre au pub The Galley. Ensuite ils se sont arrêtés un moment sur la lande, vers minuit. Puis ils sont rentrés se coucher. Elle déclare ensuite que Ian s'est levé une fois dans la nuit pour écrire un article et une autre fois au matin pour aller le taper dans son bureau, situé dans une maison à une centaine de mètres de là.

Les policiers pensent que Bailey a pu, à ce moment-là, prendre son véhicule et se rendre au domicile de la victime.

Mais en Irlande le respect de la présomption d’innocence n’est pas un vain mot et sans preuves matérielles un suspect ne peut pas être poursuivi.

Jugeant les preuves insuffisantes, le procureur ordonne sa remise en liberté sans contrôle judiciaire au terme de ces 12 heures de garde à vue.

En Janvier 1998, Bailey est une nouvelle fois interrogé mais toujours faute de preuve et grâce à l’alibi que lui fournit sa compagne, il est à nouveau remis en liberté.


http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Sophie-Toscan-du-Plantier-Ian-Bailey-Irlande-152693

Drôle de type, ce Bailey. Fils de boucher, il se passionne pour les traditions celtiques, le mysticisme, la poésie. On le voit souvent courir la lande avec un bâton de druide et un grand manteau noir. Gros buveur, il vit plus ou moins aux crochets de Jules, une artiste peintre, fille de psychiatre, qu’il subjugue totalement. Il exerce aussi des petits boulots : Alfie lui confie des travaux de jardinage, et il lui arrive de faire des piges pour un journal de la région. C’est à ce titre qu’il va être chargé par le « Irish Examiner » de suivre l’enquête sur le meurtre.

.


Dernière édition par SaPa le Mer 7 Oct 2015 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Jeu 1 Oct 2015 - 23:55

http://www.affaires-criminelles.com/dossier_17-3.php

AFFAIRE TOSCAN DU PLANTIER
Dossier de Pascal Michel - Page 3/3


Nouvelle arrestation

Ce n’est que le mercredi 22 août 2001, vers 19 heures 15, que l’affaire rebondit. Alors qu’il s’apprête à prendre un avion pour l’Angleterre à l’aéroport de Cork, Ian Bailey est arrêté par la police dans le cadre d'une autre affaire.

Catherine Jules Thomas, sa compagne, le poursuit pour coups et blessures. Dans sa plainte, elle raconte que Bailey l’aurait agressé le samedi précédent dans leur maison de Lissacaha dans le comté de Cork.

Le juge Terence Finn ordonne son maintien en détention sans possibilité de libération sous caution après la mise en garde émanant du commissaire Frank O'Brien qui le soupçonne d’avoir l’intention de fuir le pays au vu des bagages imposants qu’ils portaient au moment de son interpellation à l’aéroport.

Cet évènement redonne espoir à la famille de la victime et notamment à son époux qui espère que Catherine Jules Thomas va enfin cesser de couvrir son compagnon et dire ce qu’elle sait aux enquêteurs.

Mais une fois de plus Bailey bénéficie du système judiciaire irlandais et aucune poursuite n’est engagée contre lui.

Finalement, en Janvier 2002, la police irlandaise repart de zéro et ordonne une nouvelle enquête sur le meurtre de Sophie. Deux nouveaux commissaires sont chargés de reprendre l’ancien dossier et notamment le millier d’auditions déjà réalisées.

Décès de Daniel Toscan du Plantier


Malheureusement, Daniel Toscan du Plantier ne connaîtra jamais le nom de l’assassin de son épouse. Le 11 février 2003, alors qu’il se trouve au festival du film de Berlin, il succombe à une crise cardiaque. Il avait 61 ans et s’était remarié en 1998 avec Melita Nikolic avec qui il a eu deux enfants.

Il est enterré au cimetière du père Lachaise à Paris à côté de la tombe de Marie Trintignant, disparue tragiquement en août 2003.

Ultime rebondissement

Alors qu’aucun élément nouveau n’avait été apporté à l’enquête depuis plusieurs années, le 14 octobre 2005, plusieurs avocats font une déclaration fracassante à la presse.

Marie Farrell est revenue sur sa déclaration aux policiers selon laquelle elle avait vu Bailey la nuit du meurtre sur le Keafalda Bridge situé à proximité du domicile des Toscan du Plantier. Elle affirme avoir été pressée par la police de désigner Ian Bailey à l’époque et qu’elle fait ses rétractations de sa propre initiative.

Marie Farrell avait témoigné en 2003 lors du procès en diffamation intenté par Ian Bailey envers six journaux qui l’avaient accusé d’être le meurtrier de Sophie Toscan du Plantier.

Elle avait notamment déclaré : «Cet homme a fait de ma vie un cauchemar. Depuis mon témoignage, il ne cesse de me harceler. A plusieurs reprises, il a fait en me regardant le geste de se trancher la gorge...Il m'a donné l'adresse de son avocat. Il voulait que j'aille lui dire que j'avais produit un faux témoignage.»

Aujourd’hui les avis sont partagés mais certains, dont la famille de la victime, pensent que ses rétractations, sont la conséquence des pressions exercées par Ian Bailey sur Marie Farrel.

Affaire à suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Ven 2 Oct 2015 - 8:35

signora a écrit:
Tu vas nous déterrer toutes les affaires louches, sordides, complotistes, ou autres ?
SaPa, sais-tu qu'on n'a toujours pas identifié le masque de fer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Ven 2 Oct 2015 - 10:20

Jean luc , apporte nous tes dons d'analyse et de critique ... si tu veux que l'on retrouve le coupable ... à mon avis , il n'est pas très loin ...


- C'est l'attitude de la police et des enqueteurs , qui est la plus interessante ... ils font tout pour faire échouer l'enquête ...

" le médecin légiste arrive trop tard le mardi matin pour pouvoir évaluer l’heure du décès et surtout ce retard rend les prélèvements effectués sous les ongles de la victime inexploitables... "

Le corps de la victime est restée ainsi , couvert par une bâche , je crois avoir entendu 35 heures ...?? !!


" Parmi les journalistes suivants l’affaire, l’attention des policiers se porte sur un correspondant local de deux journaux irlandais : Ian Bailey, 40 ans.

L’homme, dont le domicile se trouve à seulement deux kilomètres de la maison des Toscan du Plantier, est à l’origine d’articles ayant contribué à la dérive graveleuse de la presse au sujet de cette affaire.

De plus, il est l’une des premières personnes à s'être trouvées sur le lieu du crime. Bien avant le médecin légiste... "



- On oublie de dire que ce journaliste était Anglais ... et donc le coupable idéal ... de plus il dévoile trop d'informations dans la presse ... On va le faire taire en l'accusant du meurtre ...


" deux témoignages accablent le journaliste. Celui de Malachi Reed, un adolescent de 14 ans, pris en stop par Bailey qui répète ce qu’il lui aurait affirmé alors qu’il était un peu éméché :« Je suis allé la voir, elle s’est énervée et je lui ai fracassé le crâne ».

Et surtout celui de Marie Farrell, une habitante de Toormore, qui raconte avoir vu Bailey, la nuit du drame, vers 3 heures du matin, sur un pont proche du domicile de la victime : Keafalda Bridge... "

- Ces 2 témoignages ne tiennent pas la route ... vous avouez un meurtre à un adolescent rencontré par hazard , surtout si vous etes journaliste ...?? C'est pas sérieux

- et cette Marie Farrel qui est victime d'insomnie ... et qui voit le suspect se promener à 3h du matin dans la nuit noire en pleine cambrousse ...


- Ce qui est interessant c'est justement cette pluie de faux témoignages , pour accuser ce reporter anglais ... un étranger , lui aussi ... on a l'impression d'une conspiration du silence ... d'une population qui se serre les coudes , et que la police est complice ...

- Dans ce pays , il n'y a pas de meurtres , ni de meurtriers ... il n'y a que des gens biens ... des catholiques pratiquant qui n'auraient jamais été capable d'une abomination pareille ... Donc ce ne peut etre que le fait d'un étranger ... d'un détraqué de passage

De plus la victime , elle même étrangère ... est quelque peu moquée .... " on dit d'elle ... :

" afin de stopper la surenchère calomnieuse, la police organise le 7 janvier 1997 une conférence de presse au cours de laquelle elle clarifie la situation : « la victime n'avait pas des tas de relations masculines » ; « personne n'a été placé en garde à vue »...  "

En fait ... elle n'avait eu que ce qu'elle a mérité ...
dans un pays catholique pure souche ...

Cette  Conspiration du Silence , ces faux témoignages , cette volonté de taire la Vérité nous indique clairement ... que le , ou les Coupables ... sont Irlandais ...
et sont bien connus dans la région ...  

Et on rappelle ... que l'on est en plein Processus de Paix ... et que celà n'est le moment de faire des vagues entre les communautés ... surtout avec une affaire sur médiatisée

.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Ven 2 Oct 2015 - 11:26

Tu devrais écrire des romans !
Enfin là j'ai rien compris à ton analyse, et, j'ai pris la peine de lire ton post en entier. juste le dernier. Si les coupables sont irlandais ils sont donc blancs et catholiques Suspect
Je reprends,
Il faisait quoi ce gamin de 14 ans à faire du stop dans la nuit ?
Ton coupable est anglais ou irlandais ?
Je t'assure c'est décousu tu n'apportes aucune clarté à l'enquête.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Sam 3 Oct 2015 - 23:31

Ce n'est que mon analyse personnelle ... tu sais que j'aime rechercher ce qui se cache derriere la vérité officielle ... si tu remarques dans cette affaire ... on cherche absolument à nous éloigner de la scène de crime ... donc il faut revoir tous les elements de l'enquete ... et on trouvera peut etre le ou les coupables ... pour moi , ils étaient plusieurs ... blancs , catholiques et irlandais ...
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Sam 3 Oct 2015 - 23:45

Là , tu as remarqué ... il y a un élément très interessant ...



http://www.rfi.fr/hebdo/20150403-sophie-toscan-plantier-drame-fin-irlande-ian-bailey

Principal suspect de l’assassinat de Sophie Toscan du Plantier, en 1996, dans le sud de l’Irlande,
Ian Bailey souhaitait obtenir réparation. Arrêté à deux reprises sans être inculpé,
cet ancien journaliste à la personnalité nébuleuse a perdu cette semaine son procès contre l’État et la police irlandais,
qu’il accusait de complot contre lui.

De notre correspondant en Irlande,

Une croix celtique en granit marque sobrement l’emplacement où le corps de Sophie Toscan du Plantier a été retrouvée,
le 23 décembre 1996, à quelques pas de sa résidence secondaire de Toormore,
dans le sud-ouest de l’Irlande. Tombée amoureuse de la région, la Française,
alors âgée de 39 ans, aimait s’y ressourcer, à l’écart de tout, entre le murmure
de l’océan et les collines rocailleuses aux couleurs automnales.
.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc



Masculin Nombre de messages : 17939
Age : 65
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Dim 4 Oct 2015 - 9:23

SaPa a écrit:
tu sais que j'aime rechercher ce qui se cache derriere la vérité officielle
C'est même ton principal plaisir. N'importe quoi SAUF la vérité officielle, même si c'est carrément farfelu !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Dim 4 Oct 2015 - 9:39

Element troublant ...

" Une croix celtique en granit marque sobrement l’emplacement où le corps de Sophie Toscan du Plantier a été retrouvée,
le 23 décembre 1996, à quelques pas de sa résidence secondaire de Toormore, ... "


- Quelqu'un peut il me confirmer ... que la victime a bien été retrouvée au bord du chemin ... 

après une course folle , poursuivie par son agresseur , depuis sa demeure  ...
à travers champs , à travers les buissons ... dans la nuit noire

elle s'enfuyait visiblement vers le village ... ??  


Ma Conclusion :

Bien que terrifiante , cette course désespérée , pour chercher de l'aide ...
n'a pas pu avoir lieu ...
C'est IMPOSSIBLE ...
Ma conclusion est que la victime n'a pas été agressée à cet endroit ...
mais que le corps a été déplacé ...

Cette scène de crime a été entièrement maquillée ...


.


Dernière édition par SaPa le Mar 6 Oct 2015 - 15:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Affaire Toscan du Plantier ...    Aujourd'hui à 6:43

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Affaire Toscan du Plantier ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le meurtrier présumé de Sophie Toscan du Plantier placé sous contrôle judiciaire
» super affaire: suis trop contente !!!!
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: