Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bilan Hollandais partie II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
signora



Nombre de messages : 17195
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Sam 7 Jan 2017 - 18:46

Méfie toi nous sommes de plus en plus nombreux a être atteint par le syndrome du bulletin blanc ... :
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Dim 8 Jan 2017 - 17:13

ah, me laisserais je encore décevoir une fois?

Oui, cette arlésienne du bulletin blanc sans cesse promis dans son véritable sens, mais jamais validé par peur de crise politique profonde, mais surtout par peur du discrédit des partis. Voilà un pays qui a peur de son ombre, qui voit des hypothétiques guerres civiles partout.

Car c'est bien pour ces raisons que le vote blanc n'est pas reconnu. Ben la crise politique profonde, elle s'appelle Marine, parce que faute de vote blanc, certains tentent le vote blond.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Dim 8 Jan 2017 - 22:32

Le vote blond ?
Je ne peux m"y résoudre ...
Mais vraiment je ne sais que faire !
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Lun 9 Jan 2017 - 20:35

Non, moi non plus, même avec un niveau de colère maximal.

Mais je me demande si il n'y a pas nécessité que le pays souffre un peu plus encore, pour enfin arrêter de croire au père noël, croire que l'Europe nous protège encore dans son état actuel, croire que la croissance va revenir, croire que le réchauffement climatique est en voie d'inflexion, que les valeurs humanistes occidentales sont en cour de percée, que la technologie nous enrichit et nous rend heureux, que l'Allemagne est un exemple sur tout, que l'intimité ou la vie privée sera préservée, que la violence va décroître par la répression, que nos mômes s'en sortirons sans apprendre les tables de multiplication, que la formation rendra les gens moins cons ( un con formé est toujours con, et certainement pas conformé), que par l'école, tous peuvent atteindre la classe élite, que la solution contre l'élitisme aigu c'est la médiocrité assumée.

Je m'associe une fois de plus à Michel Onfray: nous amorçons un déclin. C'est une annonce dépourvue de tout affect, de toute idéologie. Ce n'est pas une annonce partisane. C'est une annonce tout aussi sérieuse que celle qui annonçait l'embellie des années 50, tout aussi fondée sur du concret, sur de la probabilité affûtée, de la statistique corrigée. Pourquoi nous qualifier de "déclinistes"? Sommes nous assez couillons pour être partisans du déclin? Ainsi, un médecin qui vous annonce une maladie serait un pessimiste, un décliniste?

Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles certes. Mais les mauvaises nouvelles le sont tellement, et sur des sujets tellement fondamentaux. Les solutions efficaces sont tellement peu acceptées, et sujettes à des débats autant épuisants que stériles, et laissent place régulièrement à une fuite en avant. Fuite en avant absolument démocratique, puisque faute de la cautionner, tout le monde l'accepte par défaut, parce que la diversité de la pensée est devenue telle qu'il est impossible de manœuvrer démocratiquement, en construisant des majorité franches.

C'est en cela que j'affirme avec de plus en plus d'assurance, au fil de mes constatations, que la démocratie est morte, puisqu'elle n'accouche de rien. et cela depuis longtemps. Le système des primaire en a accentué le problème, au moment même ou il devient impossible d'être consensuel, pour cause de cette ultra diversité des pensées inconciliables. Comme si le Français était mu par un désir absolu de singularité, d'être roi chez lui, et de ne reconnaître la loi républicaine, mais aussi ses us et coutumes que quand ça l'arrange. Pire, il revendique de changer d'avis quand enfin quelqu'un est d'accord avec lui, sa singularité ne saurait en souffrir. On voit très bien cela dans les partis et les syndicats, ou tout simplement dans la société civile. D'une qualité parfois nécessaire dans l'exercice du bon sens, la désobéissance et la transgression sont devenues la règle, l'irrespect une langue vivante, l'insulte une exultation du moi, la canaillerie communicante une compétence. La vrai compétence, un conformisme insupportable. Alors que la république n'attend que le conformisme à ses lois pour fonctionner correctement.

Psychanalyse d'un pays, dont Hollande est l'élu.

La pluie est triste, mais lorsqu'elle tombe, on ne peut nier qu'elle est mouillée. Donc sa tristesse devient accessoire, il faut juste s'habituer à vivre mouillé. Donc le déclin n'est triste que lorsqu'il n'est pas en cours. Quand il a cours, on vit avec.
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Mar 10 Jan 2017 - 21:04

Citation :
Le système des primaire en a accentué le problème, au moment même ou il devient impossible d'être consensuel, pour cause de cette ultra diversité des pensées inconciliables.

Je suis de plus en plus persuadée qu'on a mis en place avec ces primaires un système idiot ou pervers ... ou... et c'est là le comble de la sottise "les français" choisissent le plus beau le plus sympa des candidats ... les médias jouent un rôle de camelots ...

Les candidats d'aujourd'hui se rassembleront le temps de faire gagner 'un camp' pour ensuite se retourner contre ce vainqueur qui sera peut être président avec un mini majorité.

Piège à cons !

Ceux qui n'ont pas voulu participer à cette mascarade ont sacrément bien fait.
Qui pourra porter au mieux le projet de la nation ? et non le projet d'un clan ?

Pour l'instant cela semble être Macron ...

Dommage que Bayrou ait raté son tour !

Un déclin ? je ne suis pas trop pessimiste ... et si c'était revigorant ?

Ce qui m'inquiète le plus en ce moment est la montée de l'islamisme radical. En cela, je cherche quel est le candidat le plus réaliste face à cette menace ...

Fillon ?
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Mar 10 Jan 2017 - 22:19

Oui, pour moi un déclin est un défit, une entreprise de restauration. Le déclin n'est pessimiste que pour les obsédés du progressisme absolu. Pour les autres, c'est revigorant, parce que c'est l'occasion de faire poindre d'autres valeurs, que l'on attend depuis longtemps.

Mais comme dit Fillon, est ce que l'on accompagne le déclin avec une politique de soins palliatifs, ou est ce que l'on affronte de déclin par la réforme. Soit dit en passant, maintenant je crois qu'on peut oser le dire sans complexe, que notre modèle social, que nous voulons préserver absolument (parait il), est précisément le principal de notre déclin, directement, mais encore beaucoup plus indirectement. Notre système social nous fait mourir: on se rend malade à gagner l'argent qui va nous soigner, et même doublement, pour payer les comptables du système qui en prélèvent 25% au minimum. Ce qui nous a amené  a penser, au sein de la société, que le "droit" n'a pas de prix, et que l'on peut endetter nos enfants pour l'obtenir. Hein? voilà le prix Nobel de l'économie: puisqu'on ne peut plus s'enrichir par l'argent, enrichissons nous par l'inflation du droit, quitte à inventer des métiers qui n'en sont pas, pour des nécessités qui n'en sont pas plus.

Non, désolé, Macron est déjà un clan: les antisystèmes sont déjà un système. Je peux le prouver facilement, mais c'est long, et je crois que je l'ai déjà partiellement fait. Effectivement, je lui reconnais cette intelligence de se situer hors primaires, tout de même. Mais crois moi, cette homme est un mielleux, il est en train de monter le plus grand bobard du siècle, la plus grande arnaque politique, même Mitterrand n'avait pas osé. Le modèle économique qu'il défend sera un désastre de la déontologie, l'anti thèse du bon sens, l'économie fictive qui enterre le reste de l'économie réelle, l'économie collaborative au service de big data, le nouvel esclave mettra des années à prendre conscience qu'il en est un, mais aussi de qui il est esclave. Ce sera aussi la fin de l'épargne qui rend les gens souverains et indépendants, car big data conjugué au nouveau modèle économique, veillera à ce que nos comptes en banque se vident chaque mois, au bénéfice de ceux qui sont au bout du câble: Google et les autres. C'est la fin des idéologies, les styles, les esthétismes, les apparences flatteuses, celles qui te promettent de "faire partie de" et d'être "liké", vont gouverner. Macron ne sera pas élu, il sera "liké". Il n'a pas d'idée, pas de programme, il a juste analysé ce qui est un train de s'autoconstruire: le rapport humain numérique avec les "tendances" qu'il véhicule, et l'économie peu glorieuse qui en découle. C'est le début d'une société qui va cesser de "créer", mais qui ne va jamais cesser d'inventer des manières d'être rentier, brader pour atomiser la concurrence, et pratiquer le système du "coût marginal zéro" au mieux de ce qu'il peut fonctionner, une fois le monopole atteins.

Sans primaire, Juppé avait toute ses chances. Comment l'homme préféré de France peut il ne pas arriver au sommet par le scrutin? hein, bizarre non? bizarre notre démocratie, dans laquelle celui qui fait consensus ne gouverne jamais.

Islamisme radical? c'est le principe des vases communicants, quand on rajoute de l'eau d'un côté, elle se répartie dans l'autre. Donc l'anti islamisme, tout aussi radical, est de même niveau. Cela ne rassure personne.

Fillon n'est pas la panacée, mais je suis prêt à le suivre, quitte à ranger un peu de côté des aspects qui m'irritent. Parce que je pense qu'il est le premier à tenter de gagner une élection avec une boite à chagrin. C'est un gage de courage et de sincérité. Quand un homme se prétend "à prendre ou à laisser", la réponse est dans la question. Il y en a tant d'autre que l'on a laissé, peut être serait il temps de prendre. Cet homme dit qu'il va pleuvoir et que ça va mouiller. L'eau c'est la vie, Noé en sait quelque chose! Il faut que le français se remette à comprendre ce que veut dire "avoir le sens de l'état", et que l'intérêt de l'état est de combattre sans merci, avec férocité, ce qui lui nuit. Il est un degré d'humanisme qui s'appelle chochoterie, encore une composante de notre déclin. Car lorsque qu'un certain aspect de l'humanisme décuple notre faiblesse face à un certain Islam qui le nie, ça va même au delà de la chochoterie... c'est sado mazo.

Le véritable humanisme, c'est celui qui veille à ce que qu'un être puisse vivre dignement sur le sol qui l'a vu naître. L'autre humanisme est une névrose, un trouble obsessionnel compulsif, une nouvelle forme de colonialisme rétroversé. Un colonialisme chez nous, fier et guilleret, qui nous fait gonfler d'orgueil: "qu'est qu'on est humain! La vache! t'as vu, ils veulent tous venir chez nous!... on a bien fait de créer la misère chez eux, comme ça, maintenant on a quelqu'un à cajoler, et à mettre sous la dépendance de nos dons! Qu'est ce que c'est cool!". D’où l'idée du "colonialisme rétroversé", comme un gant à l'envers est toujours un gant!
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Mar 10 Jan 2017 - 22:44

Citation :
Oui, pour moi un déclin est un défit, une entreprise de restauration. Le déclin n'est pessimiste que pour les obsédés du progressisme absolu. Pour les autres, c'est revigorant, parce que c'est l'occasion de faire poindre d'autres valeurs, que l'on attend depuis longtemps.

RAppelle toi, je n'aime pas ce qu'on devient !    Wink  nous y voilà ...

Citation :
Sans primaire, Juppé avait toute ses chances. Comment l'homme préféré de France peut il ne pas arriver au sommet par le scrutin? hein, bizarre non? bizarre notre démocratie, dans laquelle celui qui fait consensus ne gouverne jamais.

Oui, primaire de merde ...

Citation :
Le véritable humanisme, c'est celui qui veille à ce que qu'un être puisse vivre dignement sur le sol qui l'a vu naître.



Je n'ai pas confiance en Fillon, trop bon chic bon genre.
J'ai peur qu'il soit là uniquement par orgueil, pour se venger des années sarkozystes.

Et puis sur ce forum, je sais plus où, je me suis engagée à ne jamais voter pour celui qui remettrait en cause les 35 heures.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   Mer 11 Jan 2017 - 20:02

Oui, confiance, c'est un peu difficile. Le seul thème sur lequel je lui fait vraiment confiance, c'est sur la gestion de la dette. Sur ce point, je crois qu'il le vit comme un traumatisme, c'est son premier ennemi. Ça, ça me va. Faire une purge dans le personnel des collectivités territoriales, faire cesser des construction de "palais" régionaux et autre siège de communauté souvent "doublons", ça me va aussi.

35 heures? Les supprimer maintenant est une raison aussi inutile que leur création à l'époque. Maintenant que l'on est à peu près remis du cataclysme que cela fut, ON AIMERAIT QUE PLUS RIEN NE BOUGE!!!  de toute façon, je connais peu de monde qui fasse vraiment 35 heures. Par contre j'en connais beaucoup qui aimeraient le retour des heures sup défiscalisées...

Hollande est un cancre en économie, et il a démolit tout ce que Sarko avait fait d'intelligent: suppression de la défiscalisation des heures sup, annulation de la TVA sociale.  La TVA sociale étaient mieux qu'un plan de relance, d'une certaine manière. Car un plan de relance, en France, ne sert qu'à servir la croissance asiatique, pas la notre. Tant dit que la TVA sociale aurait été soutirée majoritairement sur des produits d'importations, puisque ce que l'on consomme vient majoritairement de l'étranger. C'était tout simplement excellent, car de surcroît, cela faisait payer du "social" à la robotisation, autant qu'à la main d'oeuvre humaine. Hein? ces boites qui ne font pratiquement travailler personne, qui font des chiffres hallucinants, et qui cotisent une misère relativement.

Dommage que plus personne, sauf Macron avec les heures sup, ne revient sur ces lois. Car ce serait "faire du Sarko". Et alors? ou est le problème?

En fait, question confiance, c'est surtout en mes compatriotes que je n'ai pas confiance. La France, je ne la sens pas, je doute qu'elle soit éclairée sur son propre avenir, tant les jeunes sont intoxiqués par des concepts absolument délirants, tant il sont dépourvus de logique, de cartésianisme, de notions, de philosophie. Sur internet, dans les médias, ce qu'il croient être des désintoxes, sont précisément souvent des intoxes. Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'une bonne idée ou une bonne mesure n'est rien, tant qu'elle est utilisée à outrance. Une bonne idée appliquée avec trop de radicalisation devient vite un cauchemars, un contre progrès.

Mais les moins jeunes sont tout aussi déprimants, avec leur "acquis sociaux".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan Hollandais partie II   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan Hollandais partie II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Bilan Hollandais partie II
» Sarkozy, premier bilan
» Le Hollandais Volant
» Inondation à tunis: bilan actuel 13 morts
» L'achat du "Billet" (1ère partie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Politique :: [Hollandeland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes-
Sauter vers: