Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réforme du code du travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Réforme du code du travail   Sam 20 Fév 2016 - 21:41

Réforme du droit du travail : François Hollande désavoue Myriam El Khomri

Stupéfiant! La droite, même la plus libérale, n'osait même pas le rêver!

Comment est ce possible, avec tant de brutalité, de faire des annonces aussi transgressives à la culture du travail Français.

Je suis employeur, et bien sur, j'espérai vivement une réforme du code du travail. Mais là, je ne peux même pas dire que cela dépasse mes souhaits, ça dépasse plutôt l'entendement. En tant que patron je n'en demande pas autant. Sur le principe oui, mais pas si vite et pas si fort. et pas sans reconstitution de véritables syndicats ouvriers, autres que les brontosaures encanaillés d’internationalisme, qui ne sont plus que la caricature d'eux mêmes, sans plus rien représenter.

D'accord pour que le salarié Français, infantilisé depuis trop longtemps, reprenne son destin en main, il n'a que trop délégué à l'état ce qui ne regarde que lui,mais là...   il faut d'abord y aller doucement. Bien sur qu'il faut que l'on change notre culture et notre approche du travail, mais il faut aussi préparer les générations entrantes à cela. Chacun se rappelle de la brutalité de la réunification des 2 Allemagnes. Les gens de l'Est, infantilisés par l'administration étatique, on fait une lourde crise d'adaptation, au point ou la liberté et la responsabilité étaient tellement pesantes et anxiogène, que certain ne rêvaient que du retour du régime soviétique.

Je vais peut être choquer en qualifiant le salariat Français d'infantilisé. Mais c'est un fait, difficile à avouer,mais c'est un fait. Et la meilleure preuve est que le salariat est incapable de s'organiser, de recréer des syndicats forts, dépolitisés, capables de créativité, de cogestion. Des syndicats dont finalement les patrons rêvent, puisqu'ils sont condamnés depuis des décennies, sans autre choix possible, à composer avec des nostalgiques de Lénine.

On ne réformera pas le code du travail sans l'avis ds travailleur. Faut pas rêver.

Une fois de plus, Hollande a fait ce qu'il a promis... j'ai une pensée émue pour les électeurs de gauche

Moi président...

Il désavoue doucement, juste pour la forme.
Revenir en haut Aller en bas
SaPa



Masculin Nombre de messages : 7161
Age : 60
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mar 23 Fév 2016 - 23:34

Le Gouvernement du 21 em Siècle Américain ...

On parlait de simplifier le Code du Travail ... pas de le réformer
et dans quel but ...??
je ne comprends pas très bien ... dans le même temps le gouvernement laisse crever
l'Agriculture Française , son industrie ...
il brade notre haute technologie , notre savoir faire aux plus offrants
et tu veux que les travailleurs Français leur fassent confiance
Valls l'a bien précisé ... ce gouvernement travaille pour le " 21 em Siècle Américain " ...
pour leurs multi nationales ... pour Wall Street
et non pas pour les intérêts des entreprises Françaises et encore moins des travailleurs Français
cette réforme est purement idéologique ... pour nous imposer leur libéralisme sauvage
leur tacherisme à la Schröder

il n'y aura jamais de réformes sans confiance ...
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 14:10

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/02/19/droit-du-travail-des-journees-de-dix-heures-pour-les-mineurs-en-apprentissage_4868614_1698637.html



Citation :

Qui est concerné ?

L’apprentissage est ouvert à tous les 16-25 ans. Il s’agit d’une formation alternant les cours théoriques et périodes en entreprise. Le gouvernement s’est fixé pour objectif de former 500 000 apprentis d’ici à 2017. Ils seraient près de 430 000 aujourd’hui.
Selon des données du ministère du travail, près de 114 000 apprentis étaient mineurs fin 2014.

Le temps de travail des apprentis mineurs va-t-il être affecté ?

L’article 6 du projet de loi, qui vient d’être transmis au Conseil d’Etat et que Le Monde s’est procuré, prévoit que :
Citation :
« A titre exceptionnel ou lorsque des raisons objectives le justifient, dans des secteurs déterminés par décret en Conseil d’Etat, l’apprenti de moins de 18 ans peut effectuer une durée de travail quotidienne supérieure à huit heures, sans que cette durée puisse excéder dix heures. Dans ces mêmes secteurs, il peut également effectuer une durée hebdomadaire de travail supérieure à trente-cinq heures, sans que cette durée puisse excéder quarante heures. » (…) « L’employeur informe l’inspecteur du travail et le médecin du travail. »
A ce jour, le code du travail prévoit des durées maximales de travail pour les apprentis mineurs : pas plus de huit heures par jour et de trente-cinq heures par semaine. Seulement, si l’employeur veut faire dépasser ces seuils à son apprenti, il doit obtenir une dérogation, accordée « à titre exceptionnel »« dans la limite de cinq heures par semaine, par l’inspecteur du travail, après avis conforme du médecin du travail ».
S’il était adopté en l’état, le projet de loi de la ministre du travail supprimerait donc cette étape d’autorisation de l’inspection du travail pour certains secteurs, qui seront spécifiés par décret. L’employeur serait seulement tenu d’informer l’inspecteur du travail et le médecin du travail. L’allongement de la durée de travail des apprentis mineurs en serait de facto facilité.

Les autres droits des apprentis de moins de 18 ans vont-ils changer ?

Outre la durée totale de travail, le code du travail prévoit que l’apprenti mineur ne peut pas travailler plus de quatre heures trente d’affilée. Il doit bénéficier de deux jours de repos consécutifs.
Le travail de nuit est interdit pour les mineurs, sauf dérogations dans des établissements commerciaux ou ceux du spectacle.
D’autres droits sont garantis par le code du travail aux apprentis de moins de 18 ans. Ainsi leur rémunération dépend de leur ancienneté. Le salaire minimum correspond à 25 % du Smic la première année d’apprentissage, 37 % la deuxième et 53 % la troisième.
Les apprentis, mineurs ou non, bénéficient également de garanties relatives à leur santé et à leur sécurité.
Ces dispositions ne sont pas modifiées par le projet de loi de Myriam El Khomri. Le projet comporte néanmoins un chapitre intitulé « Renforcer la formation professionnelle et l’apprentissage », relatif notamment à diverses obligations des centres de formation, à la taxe d’apprentissage et à l’évaluation du taux d’insertion des formations dispensées dans les centres d’apprentissage.

Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 19:02

Citation :
Ils s’y sont mis à trois. Myriam El-Khomri (Travail) et Emmanuel Macron (Economie), emmenés par Manuel Valls, le Premier ministre, se sont rendus, ce 22 février, en Alsace où ils ont rencontré des salariés et apprentis de Solvay, à Mulhouse. Objectif: faire de la pédagogie et tenter de déminer la polémique qui ne cesse de monter sur la réforme du code du travail.

Le rejet est violent. Notamment à gauche, comme l’atteste cette pétition, lancée par la militante féministe Caroline De Haas, qui a recueilli 225.000 signatures en quelques jours. Proche des socialistes, l’essayiste Jacques Attali s’est lâché dans Libération, en tirant sur un "projet ultra-libéra" où "les seuls vainqueurs sont les détenteurs du capital et les consommateurs". Du côté des syndicalistes, Philippe Martinez (CGT) a dénoncé, sans surprise, un "recul historique" des droits des salariés mais Laurent Berger (CFDT), d’ordinaire conciliant, a aussi critiqué les "mauvaises réponses à des revendications patronales".

Au PS, on n’y croit pas, Jean-Christophe Cambadélis affirmant même qu’il ne voterait pas le projet. Même les ministres doutent : trois d’entre eux (Touraine, Royal, Ayrault) ont demandé à "rééquilibrer le texte". Seule la droite -pour le député LR Eric Woerth, cela va "dans le bon sens" – et le patronat ont soutenu ce projet, ce qui a mis l’exécutif encore plus mal à l’aise…

(...)




Citation :
De fait, dans ce projet de loi, beaucoup d’observateurs ont été surpris par le côté libéral des propositions, portées par Myriam El Khomri, ministre consensuelle qui s’est transformée en Emmanuel Macron. Tout en jurant qu’il ne touchait pas à la durée légale du temps de travail, l’exécutif a fait sauter plusieurs verrous des 35 heures. Le forfait jour va être généralisé aux PME, y compris pour les non-cadres, la modulation des horaires facilitée pour les entreprises ayant des pics d’activité (jusqu’à 60 heures pour une période limitée) et la gestion des temps de repos assouplie. Et les syndicats pourront plus facilement réduire le taux de majoration des heures sup’ (+25 % actuellement), qui pourra être ramené à 10%.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 20:44

SaPa a écrit:

On parlait de simplifier le Code du Travail ... pas de le réformer
et dans quel but ...??
je ne comprends pas très bien ...

Si tu ne comprends pas, regarde l'épaisseur du code, et dis moi s'il n'a pas besoin d'un sérieu régime minceur.

Pour les détails, compte sur moi pour tout t'expliquer. Mais je crois que si je m'y mets, il en en a pour plus épais que le code... le forum n'est pas assez grand

Alors je me contente d'évoquer ce qui me parait dangereux dans la réforme, bien que sur le fond je sois absolument pour:

  - Dans la petite entreprise, le danger pour le salarié est moindre, car les rapports sont équilibrés, la promiscuité entre le patron et sa petite équipe est telle que le dialogue est permanent. Les revendications sont évoquée le matin à l'embauche, et on en reparle à la débauche. En tout cas, chez moi ça fait 20 ans que c'est comme ça, et tout va bien.

  - Dans la moyenne entreprise, le dialogue est toujours assez facile, mais, le syndicalisme Français est une catastrophe. Il faut absolument que le salarié du privé se remue le popotin, pour créer des syndicats digne de ce nom. J'ai parlé de ce problème plus haut.

  - Dans la grande entreprise même problème puissance 10. Comment veux tu que, selon ce que devrait nous inspirer la modernité, les grosses entreprises fassent de la cogestion avec les syndicats actuels, qui sont foncièrement anti patrons?! Pour faire de la cogestion salariale, il faut déjà reconnaitre l'économie de marché, au minimum.


Le patronat est en attente depuis des décennies, de véritables syndicats ouvriers dignes de ce nom, constructifs et engagés, qui pourraient même, et je ne parle pas dans le vide, aider les patrons a résister aux exigeances goulues des actionnaires. Le véritable contrepoids de la pression des dividendes, c'est un syndicalisme fort, solidaire de l'entreprise, solidaire de son développement.

Avec ce type de syndicat, le patronat, peut trouver des interlocuteurs digne de ce nom, et l'état, peut compter sur un paritarisme clair et représentatif. Ce qui n'est absolument pas le cas aujourd'hui.

La réforme Valls/El Khomri n'est pas foncièrement mauvaise. Mais elle demande un "autre" syndicalisme, fort et actif. C'est le seul contrepoids, il est souhaitable pour tous, même pour les patrons, mais surtout pour mener les négociations dans l'entreprise. Une libéralisation des lois du travail n'est pas dangereuse seulement si les syndicats ouvriers sont représentatifs.

L'Allemagne, la Suède, le Danemark, la Hollande,en savent quelque chose. Et leur patronat respectifs s'en réjouissent.


J'espère avoir clarifié.

Je parle en connaissance de cause. J'ai été salarié 17 ans, puis patron 19ans. J'ai connu les deux côté du comptoir. Je connais les fragilités du salariat, celle du patronat aussi. Seulement, j'ai toujours enragé de ne pas avoir à ma disposition, de syndicat ouvrier digne de ce nom. Car l'ouvrier Français, en moyenne, n'est pas spécialement "communiste" ou anti capitaliste. Il aime être fier de sa boite, de son patron, de son job, de la valeur de son savoir faire. Voilà tout.


Dernière édition par asterix le Mer 24 Fév 2016 - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 22:12

uote="signora"]
Citation :

Qui est concerné ?



L’apprentissage est ouvert à tous les 16-25 ans. Il s’agit d’une formation alternant les cours théoriques et périodes en entreprise. Le gouvernement s’est fixé pour objectif de former 500 000 apprentis d’ici à 2017. Ils seraient près de 430 000 aujourd’hui.
Selon des données du ministère du travail, près de 114 000 apprentis étaient mineurs fin 2014.
[/quote]

Au vu de la législation du travail actuelle, il est extrêment difficile de former un apprentis dans les métiers techniques. En fait, il n'ont même pas le droit de brancher une ampoule, surtout s'il faut monter sur la troisième marche de l'escabeau. Je n'ironise pas, c'est vraiment de cet ordre là. On doit leur apprendre un métier sans leur faire pratiquer. et si on y arrive, c'est parce qu'on transgresse, parce que l'on prend des risques.

Alors, si le gouvernement veut monter les chiffres, il pourra donner toutes les primes qu'il veut... non seulement les jeunes qui se présentent en apprentissage ont d'énormes lacunes dans bien des domaines généraux, tels que l'expression orale ou la tenue vestimentaire adaptée, souvent incapables de calculer des surfaces et des volumes, ni même de viser le trou des chiottes ou de s'essuyer les pieds en rentrant dans les bureaux.

Si l'éducation nationale et les parents font monter le niveau général de la jeunesse, en terme de maturité, de conscience et de culture générale, les patrons se réintéresseront aux apprentis. Et cela sans prime d’embauche, juste pour l’amour de transmettre à des jeunes qui le méritent. Car bien souvent, actuellement, on demande, sans vraiment le dire, aux entreprises, de réussir avec un jeune, là ou parents et professeurs ont échoués. Alors qu'à la base, l'entreprise n'a pas de vocation ni compétence pédagogique particulière. Que les apprentis nous motivent, alors on formera. Qu’ils nous donnent envie de leur apprendre, on le fera, avec joie !

Et cela, je l'affirme avec force. Si vous voulez des témoignages, je suis à votre disposition. Le gouvernement, la pays tout entier, sont dans le déni des aspects que j’évoque.

Dans les lycées professionnels, les profs n'osent plus leur laisser toucher les machines, tant le calme et la discipline requise est impossible à obtenir. En moyenne, sur une heure de cours, un prof arrive à avoir l'attention de ses élèves pendant 20 minutes, en encore. Ainsi, des Bac Pros, déboulent sur le marché du travail, diplômés, mais avec des capacités réelles à travailler inférieures à un apprenti par alternance en fin de première année de CAP. Ces jeunes, quand ils ont la chance d'être embauchés, bien souvent en contrat d'avenir, alors que c'est réservé aux non diplômés (mais l'état a vite fait de mettre en place des dérogations), il font, une fois sur deux, une dépression, face au constat de leur incompétence et de leur non rentabilité. 2 sur 3 quittent définitivement le métier dans ma branche, tant l'échec est rude.

Alors, il parait que c'est un problème de formation... Bien sur que non! Les moyens de formation sont en place! Le seul problème est l'aptitude du jeune à apprendre, mais aussi sa comportementalité face aux dangers de la mécanisation des métiers, qui justifie malheureusement une législation qui l'empêche de toucher son futur outil de travail.
Nous sommes un pays qui mets 34 milliards sur la table pour la formation des adultes, au frais des entreprises sans que l’on voit de résultats sur le chômage. Faut il en mettre 34 de plus ? Mais ou va t on ?

Mes apprentis m'ont quelque fois montré des vidéos tournées dans les ateliers ou salles de cours de leur CFA. C'est édifiant comme l'ambiance est studieuse! Ce n'est que chahut et interjections, au milieu de machines dangereuses, ou dans un cours de technologie crucial.

C'est un drame! Un drame dont le gouvernement ne saisit pas l'ampleur, parce que les chiffres ne parlent pas de cela. La France est championne pour interdire ou enterrer les statistiques gênantes.

De nombreux patrons peuvent prendre le relais de ce que j'affirme. Ce serait bien d'ailleurs, qu'ils le fassent d'avantage! La moitié des diplômes obtenus sont une complaisance, pour ne pas pénaliser le jeune, pour qu'il ait tout de même une chance, malgré sa médiocrité globale, de prétendre à un emploi.

Alors dans l'alternance, l'entreprise compense, car à terme, l'apprenti doit devenir un collaborateur efficace.

Je n'accuse pas le gouvernement de ces maux. Seule la société civile en est responsable, parce qu'elle est la genèse du problème, dans sa dérive de perte des valeurs et des principes. C'est elle qui encadre les jeunes, dans le cadre familial et privé. Il faudra dire un jour aux parents, qu'il sont en devoir de livrer à l'éducation nationale, puis aux entreprises, des gens aptes à apprendre. Sinon il finira, tôt ou tard, que pour avoir un enfant, il faudra un diplôme d'éducateur. Effectivement, parent, c'est le seul métier ou il ne faut pas prouver ses compétences par un diplôme pour exercer!

Alors voilà. Réforme ou pas... on ne parle toujours pas des vrais problèmes!... on ne se les avoue pas.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 23:05

Tu ne crois pas que c'est aussi un cloisonnement entre chaque groupe social, intervenant, éducateur ...
ll me semble que chacun ne sait pas ce que vit l'autre, tout est trop cloisonné !
J'ai connu un boulanger qui s'est fait taper sur les doigts car son apprenti travaillait la nuit ... Comme seul argument il a répondu : le jour je dors c'est difficile pour moi de former un apprenti... oui mais les apprentis ne peuvent travailler la nuit .. c'est le règlement ... en plus l'apprenti qui voulait, lui, bien apprendre le travail qu'il aimait : c'était son fils ... dialogue de sourds ! ou d'abrutis ! c'est au choix ...
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mer 24 Fév 2016 - 23:22

Oui, pour sur il a un cloisonnement. Je pense justement qu'il est du à la surmutiplication des intervenants, les uns n'ayant aucun moyen de palier, à la défection des autres.

Et aussi la professionnalisation de domaines maintenant spécifiques et autrefois généraux, reposant sur le bon sens de l'individu. En somme la technocratisation de tout, des gens sont payés pour faire une toute petite partie de ce qu'un seul faisait gratuitement autrefois. (faut bien résoudre le chômage et persuader les gens qu'ils font un travail utile)

Une fois de plus, peut être la millième, je fais le procès de l'hyperspécialisation professionnelle. C'est elle qui fabrique des cloisons, qui dilue notre efficacité. Au point que lorsque quelque chose ne marche plus, il faut faire une enquête ou des audits, puis des rapports de mille pages qui finissent au fond de la pile.

Et bien sur, d'après ces érudits, le pain se fait de jour, et le p'tit dèj à minuit.

Un jour tu as dis, (je ne sais plus pourquoi ni à quel sujet) "je n'aime pas ce que nous devenons". Depuis cette phrase ne quitte plus ma tête, tant sa justesse est parfaite, et conforme aux sentiments que pas mal de gens ont.

Nous perdons pieds. Nous perdons la maîtrise et l'intégrale compréhention du système. Même Jacques Attali, il lui faut des mois pour comprendre ce qu'il va nous expliquer au moment même ou ses paroles ne sont plus valables! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Jeu 25 Fév 2016 - 16:49

Voilà, c'est ça, quant ils ont enfin compris c'est déjà trop tard ...
Je tends l'oreille du côté de Bruno Lemaire Lui aussi a pas l'air "d'aimer ce que nous devenons ..."  Wink

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/02/25/97002-20160225FILWWW00086-bruno-le-maire-voterait-la-loi-travail-en-l-etat.php

..../...
"il a néanmoins estimé que ce projet de loi, salué par le Medef mais critiqué par les syndicats, une part du patronat et une partie de la gauche, "vient trop tard", est incomplet et sera "injuste" s'il n'est pas accompagné d'autres changements. Il a notamment cité la formation professionnelle parmi les réformes à effectuer en complément de celle du code du travail. Un autre député LR, Frédéric Lefebvre, lance avec le président du groupe centriste UDI à l'Assemblée nationale, Philippe Vigier, un appel à voter le projet de loi porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri."

.../...
J'ai souligné dans le texte le passage sur la formation continue sur laquelle il a ce matin à RMC beaucoup insisté. Soulignant même que les fonds étaient mal employés ... privilégiant les travailleurs bien formés et n'allant pas ou pas assez vers les non qualifiés.

Attalli a de bons côtés mais crois-tu que nous puissions en attendre quelque chose ? je doute ...
Il sait qui est le peuple cet homme là ? Je le vois pas en bottes dans le fumier des vaches !
Bayrou, oui - Le Maire, oui.
C'est un critère de sélection, non ?
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Ven 26 Fév 2016 - 22:33

Attali? c'est à peine s'il foule le macadam.

Mais il est d'une intelligence remarquable. Dommage qu'il manque de notions de base.

Pour ce qui est des fonds de la formation professionnelle continue (34 000 000 K€), avec la moitié, il y en a assez.

Je viens d'embaucher un jeune en contrat d'avenir. Ma contrainte, moyennant le très léger avantage de ce type de contrat, est de proposer au moins 2 formations à mon nouvel employé (qui est du reste déjà formé (théoriquement), puisqu'il a un bac pro tout frais). Alors si c'est pour des formations complémentaires, extérieure au métier proprement dit, du type permis poids lourd, conduite d'engin de manutention... Ok. Mais une des 2 formations doit absolument être "propre" au métier.

Donc il faudra qu'il aille se former en extérieur, alors que je suis moi même un organisme formateur, puisque je forme des apprenti! Ubuesque! Parce que celle qu'il reçoit chez moi tout les jours ne coûte rien à personne sauf à moi.

Alors voilà, son Bac Pro est tellement une peau de chagrin, personne ne veut tellement pas de lui et de son bac au rabais, que l'état fait une dérogation: un emploi d'avenir pour quelqu'un déjà diplômé, mais aux mêmes conditions que s'il ne l'était pas!

Voilà à quoi la France dépense son argent: à reformer moultes fois des gens déjà formés!! ... c'est à finir ... déformé. Et la machine à café coule en continu.

J'en aurais long à dire sur ces formations continues... mais le forum est trop petit. C'est à se taper le cul par terre! J'en ai parlé à mes amis Libanais: ils sont morts de rire, et quand ils ont fini de rire vient la compassion. Ce matin là, effectivement j'écoutais Bourdin... avec attention.

Je suis d'accord avec tes critères. Le fumier de vache n'est pas sans notions vitales.

Notre époque est dirigée par les scribes, élite auto décrétée, alors que la véritable élite humaine est celle dotée de psychomotricité: "faire de ses mains ce que conçoit l'esprit". voilà l'élite véritable, celle ou celui dont l'intellect fait part égale avec la dextérité. Ce n'est que merveille, et cela donne, à celui ou celle ainsi doté, une bienveillance, une confiance de soi et des autres, sans peurs, sans paranoïa, peut être pas une quiétude, mais beaucoup d'assurance, et le plaisir de servir concrètement.

Les scribes se décrètent l'élite pour une simple raison: masquer leur incapacité à "faire", qui, si elle se dévoile au grand jour, les réduirait à néant, eux les maladroits, eux dont les ordres cérébraux n'atteignent pas les mains, à peine les pieds, quelque fois l'entrejambe le samedi soir ( ) .

Ce qui aide les scribes a rester sur le haut du pavé démocratique culturel et politique, c'est que les "faiseux" n'ont ni le temps de dire ni d'écrire, tant leur génie leur apparaît comme le simple "bon sens", qu'aucun commentaire n'améliore. Les faiseux n'ont pas besoin de se parler, du premier coup d’œil ils se comprennent, et font ensemble le même geste sans mot dire, avec la même précision, parce qu'ils détiennent la "logique universelle", celle puisée dans toute chose du cosmos, y compris le fumier de vache.

Quand il y a le feu, le scribe dit qu'il faut appeller les pompiers, pendant que le faiseux branche le tuyau d'arrosage ou attrape l'extincteur. Voilà la différence.

Les Arabo-musulmans ne me dérangent absolument pas, par contre, je me fait violence pour supporter les scribes. Car il est important de rester humain et bienveillant, si l'on veut rester un vrai faiseux.

Quand je pense que quotidiennement, je dois prendre des décisions vitales ou périlleuses plusieurs fois dans la journée en quelques secondes, intuitivement,avec succès, comme beaucoup d'autres... et que la démocratie scribouillarde,de son côté, continue d'enfiler des perles... alors qu'il n'y a pas de nœud au bout du fil...
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Sam 12 Mar 2016 - 18:29

http://bayrou-modem.exprimetoi.net/t5758-reforme-du-code-du-travail?highlight=code+du+travail#263343


Citation :
Et si William Martinet leader actuel de l'Unef était manipulé par ces prédécesseurs ? C'est en tout cas la thèse lancée par certains politiques pour dénoncer une jeunesse téléguidée par d'anciens leaders du syndicat étudiant. Le principal intéressé nie en bloc : "Personne n'a une stratégie politicienne ici, juste des jeunes qui ont envie de se faire entendre."

Ils combattaient la droite et combattent une réforme de droite


Pouria Amirshahi, leader de l'Unef pendant les mouvements étudiants anti-Juppé en 1995. dénonce une manipulation des politiques. "C'est le petit bruit que fait courir le gouvernement pour faire croire que les jeunes sont manipulés. Tout ça est couru d'avance, c'est ridicule", a déclaré le député socialiste. Caroline De Haas, elle, très active durant les manifestations anti-CPE a lancé une pétition contre la loi El Khomri. Bruno Julliard également très actif contre le Contrat Première Embauche avait soutenu Martine Aubry et sa tribune contre la réforme du Code du travail dans Le Monde. Mais la première affirme combattre une "réforme de droite" et donc être harmonie avec sa famille politique. 



Personnellement, je suis assez sévère dans mon approche. Les étudiants sont parmi les jeunes des privilégiés. Ils ont la chance de pouvoir se former aller vers des métiers choisis et lucratifs. Leurs études coûtent cher à la communauté alors qu'ils rentrent à la FAC et étudient ...
Les 25% de chomeurs jeunes peuvent, semble-t-il, avoir un suivi de formations tout au long de leur carrière qui leur permettra une meilleur adaptabilité et peut être aussi, enfin, de trouver un premier emploi. C'est à eux qu'il faut penser.

Quel est votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Ven 18 Mar 2016 - 16:50

Je remarque effectivement que ceux qui s'opposent sont toujours les mêmes, et cela quelques soient les gouvernements.
Je ne suis pas un adepte des théories fumeuses, mais la consanguinité entre l'Unef et le PS (tout le monde connait le carriérisme  politique de Julliard) est établie, le PS a ses bastions de toujours, ces pépinières à « brasse bouillon ». Alors pas tout le PS, car tout le monde a constaté, que du parti de la rose, certains ont les épines, d'autres les pétales.
C'est intéressant de voir le conservatisme changer de camp. Les jeunes, en tout cas ceux qui font du bruit, m'apparaissent comme des vieux, sautillants tout de même, mais quel est le vieux qui ne sautille pas aujourd’hui. Des retraités, ou tout comme. 25 ans avec une maturité d'ados encore en crise, rêvant de carrières récréatives dans des métiers qui n'en n'ont jamais été, à fortiori en temps de crise. Activités que beaucoup d’entre nous feraient gratuitement juste pour le plaisir, histoire de se changer les idées. Hein ? quand je vois cette forêt d’infographistes léthargiques truffés de percings qui veulent tous dessiner leur mouton de petit prince… dans une partie de tag rémunérée.
Ce n'est que vers 30 ou 35 ans, constatant que l'argent n'arrive pas tout seul de la collectivité bienveillante, de l'état providence, qu'on en voit bon nombre finalement s'attaquer au vif du sujet: une vrai carrière, complètement au antipodes de leurs études ou formations, dans un coup de culot d'adulte enfin achevé, comprenant soudain le plaisir de l’effort et de l’abnégation.

Pour ceux qui ont vu jeudi soir "Complément d'enquête", je n'ai rien à rajouter. Tout a été exploré. Et je suis très heureux de m'être fait confirmer que les miens, c'est à dire les petits patrons, n'attendent rien de la loi El Khomry, pas plus de la loi Macron. Nous attendons juste que la jeunesse ait fini de tomber ses dents de lait, et qu'elle daigne accepter les carrières que nous leur proposons, telles qu'elles sont. Parce que nous vivons, nous œuvrons, comme le monde nous le permet, comme cela a toujours été. Nous faisons sans doute comme il faut faire, du mieux que nous pouvons. Et nous invitons les jeunes à se soumettre à ce que le monde propose: ce qu'il est au jour le jour, sans sécurité aucune, sans promesse d’avenir. L’avenir n’est pas une promesse, il se construit dans l’incertitude la plus totale, avec pour seule assurance notre savoir faire et notre créativité. C’est la vie, Baby. Il faut juste remercier d’être là, à toi de faire le reste.

Qu'est ce que c'est que cette anxiété? Qu'est ce que c'est que cette manie de trainer en terrasse de café en attendant que le métier de rêve, dont on rêve, daigne exister?

Quand est ce que les adultes confirmés, expérimentés, leur diront: "foutaise que toutes vos formations, vos stages décrochés au forceps, vos savoirs académiques qui vous mènent à tous penser la même chose". « Regardez la France, regardez le monde: les réussites ne viennent pas de ces processus, mais bien plus de qualités personnelles, de curiosité, d'insertion dans des réseaux humains, de la perte rapide de ses manies d'ados autistes effarouché par le monde et têtant son biberon de Coca cola, au bénéfice d'un plan de séduction du monde adulte. Quittez promptement cette culture qui est propre à votre âge, dans laquelle vous vous complaisez, vous croyant à l'abri du vrai monde et de sa rudesse, juste avec un langage et des codes vestimentaires que vous êtes seuls à comprendre, tant ils manquent de sens. » A décharge, les adultes d'aujourd'hui ne sont pas d'une reluisance particulière...

Chaque jeune doit se trouver un mentor, un maître, un père ou une mère spirituelle. Séduire un adulte accompli, lui donner envie de transmettre, de prendre un poulain sous son aile, jusqu’à la consécration initiatique, jusqu’à l’intronisation, l’autonomie, le dépassement du maître. C’est vieux comme le monde, et le monde moderne n’y coupera pas.

Lorsque j'avais 20 ans, je travaillais depuis 3 ans, diplômé à 17 ans. J'étais sergent "appelé" dans une compagnie commando marsouins du Régiment de Marche du Tchad, responsable d'un groupe de 10 hommes de combat, avec un Macc50 à la ceinture, et un fusil à lunette calibre 7.65, dans un méchant petit blindé de 1500 K€. Voilà la confiance que l'on pouvais donner à cette époque à un jeune de 20 ans, parce que d'une part, on présentait un profil le permettant, et que l'éducation structurée que nous recevions nous y conduisait.

A 20 ans, je maîtrisais mon art, parce que j'avais trouvé des mentors successif. Cela passait de mon prof de Français en 4ème qui me donna goût au théâtre et à la littérature, jusqu'à mon premier employeur qui fit de moi un homme. De vrais mentors, parce que j'avais su les séduire, laissant de côté mes troubles d'ado, et mimant au plus juste, le « maintient » et le « sérieux » de l'adulte, ultime message de mon désir d'en être, d'en maîtriser les codes, pour ensuite maîtriser l'art du travail.

Donc ces lois sont du vent, tout autant que ceux qui les dénigrent. Circulez, il n'y a rein à voir.

Parlons plutôt des jeunes qui se démerdent, qui créent, en phase avec les plus anciens, se servant de leur expérience comme d'un tremplin, avec des activités profondément utiles à la société. Autrement utiles que ces foutues applications de smart phone débiles, abrutissantes et destructrices d'emploi, a des années lumière de créer de la richesse et de la croissance. Pire encore, ce partage, cette divulgation sur internet et les réseaux sociaux, de savoir faire et de découvertes, qui du fait d'être divulguées, vulgarisées à peine générées, ne font pas gagner d'argent à leur détenteur d'origine. La ou autrefois on déposait un brevet en espérant faire fructifier une activité, on a maintenant à faire à de grands benêts qui révèlent tout et se font damer le pion par les requins et les mastodontes industriels.

Il faut un retour à la simplicité, à la vérité. La planète est malade, l'humanité est malade. Aucune loi ne peut changer ce qu'il y a dans nos têtes, seules nos têtes peuvent changer.

Encore une fois: un pays qui pond des lois tous les 4 matins est un pays de gredins. On ne tordra pas le poignet des gens tordus, par des lois: ils le sont déjà. Pour les gens biens, peu de lois sont utiles. Qu'on se le dise. L'abondance de loi n'est que le symptôme d'un déclin et d'une dérive, de la perte du bon sens et de l’estime de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Ven 18 Mar 2016 - 21:10

Citation :
Chaque jeune doit se trouver un mentor, un maître, un père ou une mère spirituelle. Séduire un adulte accompli, lui donner envie de transmettre, de prendre un poulain sous son aile, jusqu’à la consécration initiatique, jusqu’à l’intronisation, l’autonomie, le dépassement du maître. C’est vieux comme le monde, et le monde moderne n’y coupera pas.

Ce n'est plus d'époque ... 
Les hommes et femmes pensent à eux prioritairement, s'occuper des autres, les voir, leur tendre la main,
c'est terminé ... c'est dommage mais c'est ainsi. 

Cette semaine, j'ai eu la surprise en écoutant Eric Brunet RMC à 13 h, qui m'énerve autant qu'il me séduit... Donc, le Brunet en question a consacré une émission sur les français qui s'expatrient au Québec
C'est dérangeant car justement des jeunes 30/40 ans qui osent qui veulent réussir ... et se barrent  Neutral

Ils veulent créer leur job, être intégrés, élever leurs enfants autrement ... 

Une anecdote racontée par une fille de 30 ans qui était installée là bas depuis quelques années ... quand les gens perdent leur emploi ils font du bénévolat le temps de retrouver un job. Quand on pense au tollé déclenché par ceux qui voulaient demander une journée de travail par semaine à ceux et celles qui perçoivent le RSA ... Un autre monde. Moi j'étais pour. Dans mon village nous avons un projet d'aménagement d'un sentier à thème et ben on fera seulement la moitié. Alors que si nous avions eu une telle participation on avait un truc superbe !

Cela fait 6 ans que je suis présidente d'un club. J'arrête cette année ... Les gens sont égoïstes j'en ai assez.

Je vais me chouchouter et m'occuper de ceux que j'aime et qui m'aiment !

J'espère seulement que la leçon ne devra pas être trop sévère avant que de voir qu'en France on est pas malheureux ...

 Quant à "nos' manifestants les slogans étaient rassis ... 

Le seul nouveau : pour 1200€/mois, moi je reste chez moi ...     j'ai travaillé pour moins que cela.


Citation :
ll faut un retour à la simplicité, à la vérité. La planète est malade, l'humanité est malade. Aucune loi ne peut changer ce qu'il y a dans nos têtes, seules nos têtes peuvent changer.


Faudra-t-il couper des têtes ? L'horreur est pas si loin derrière nous ...

Sobriété Heureuse nous dit Pierre Rhabi ...
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Sam 19 Mar 2016 - 11:23

signora a écrit:


Ce n'est plus d'époque ...
Les hommes et femmes pensent à eux prioritairement, s'occuper des autres, les voir, leur tendre la main,
c'est terminé ... c'est dommage mais c'est ainsi.


Pour moi tu as tout résumé. Ce qui a traversé les millénaire n'est soudain plus d'époque. Nous avons cassé le moule, ce moule que nous avons en commun avec les autres espèces animales: l'Homme n'apprend plus à ses enfants à voler, à chasser, à construire sa tanière, à constituer son garde manger. Pour ce qui me concerne, je fus le premier mentor de mes filles, puis vient un jour ou il faut passé la main, céder sa place à d'autres, et retrouver ses enfants enrichis et confortés. C'est ce que mes filles ont fait, que ce soit d'actualité ou pas, elles ont toujours trouvé leur mentor, leur modèle, masculin ou féminin, pour construire leur personne et leur compétence. Je me félicite d'avoir modéré mon paternalisme tout en l'affirmant, d'avoir tantôt délégué ma place à d'autres hommes et femmes, savamment choisis par mes enfants, en fonction des valeurs inculquées dans la petite enfance.

Les jeunes doivent s'inventer eux même, avec un cruel déficit de notion, un monde de leur conception, relativement à leurs émois de jeunes, sans penser qu'ils auront à se reproduire, et à subvenir dans la vieillesse.

Brunet m'énerve aussi, mais en même temps me réjouit. C'est pareil. C'est frustrant de toujours voir des gens peu sympathiques s'emparer des vrais sujets, en tout cas d'une manière beaucoup plus accessible que sur France Culture. J'aime bien France Culture, mais en même temps, je vois bien que cette radio ne fais rien pour être accessible à toute une frange de population, et qu'elle se réserve à l'élite, comme la radio d'une secte des érudits. On ne s'y sent pas toujours chez soi.

Ben oui, mes filles sont à Québec... conformément à ce que décrit Brunet. Elles y sont heureuses parce que c'est un pays de fraternité, ou les règles sont simples et claires, hautement culturel, avec une identitée marquée motivée par le challenge d'exister en terre anglo saxonne. L'ainée me dit: "on dirait que toute la France s'est transvasée la bas", comme si elle se sentait plus "Française" la bas, alors qu'elle vit avec mon Libanais préféré. C'est incroyable! Une deuxième France est née la bas, avec des traits de ressemblance ostensible, comme une petite sœur qui réussit autrement.

signora a écrit:
Je vais me chouchouter et m'occuper de ceux que j'aime et qui m'aiment !

Je comprends et je partage. Mais c'est exactement la traduction de ce que les médias transcrivent de la société: un repli. Un repli parce qu'à un moment, malgré toute la détermination que l'on peut avoir, on constate que l'on brasse de l'air, et que seuls ceux de notre clan, valent encore l'énergie que l'on mobilise. Comme je comprends!...

Mais je vois des Français qui restent! effectivement des 30/40, qui quittent des postes tertiaires et technocratiques cossus, pour réinvestir le monde rural, réapprendre certains métiers, tant que le savoir faire est encore dans la conscience collective. Comme je les aime! Ils sont parfois un peu maladroits, pas très au top de leur art, mais ils me font chaud au cœur. Ils ont mis longtemps à trouver le sens de la vie, mais ils ont finit par le trouver! Et finalement c'est notre génération qui prend une claque: celle de ne pas avoir su les y conduire, tant le pouvoir d'achat, le grand délire féministe et la science des résultats de ligue1, furent les premières préoccupations de chacun. Bien que perso, je n'ai jamais cesser de montrer le chemin, et de faire la promo du courage.

Les vieilles recettes marchent toujours, qu'elles soient d'époque ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Sam 26 Mar 2016 - 18:55

La France est telle que des commissariats de police, en plein état d'urgence, en pleine période d'attentats, sont pris à parti par des détracteurs en culotte courte de BAC-1, refusant une loi qui vise à déverrouiller leurs futurs emplois.

Ok. J'ai vu la vidéo. Le flic a pété un câble. Carton rouge!

Mais quand Zidane a mis son coup de boule, on se rappellera, même si ce carton rouge reste nécessaire dans l'absolu, qu'on venait de requalifier sa mère!

Pour qu'un professionnel de la police en arrive là, la seule question qui se pose est "pourquoi"?

Très bien la vidéo. Mais avec le son, c'est mieux. http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/03/25/le-lyceen-frappe-par-un-policier-veut-porter-plainte. Pour ce qui est de l'expression orale, est ce vraiment celle d'un futur bachelier?

Quand au flic surmené: 3 semaines de congés et un stage de yoga + mise à pied, ce ne serait pas mal. Parce que pour le petit, pour quatre heure ce sera de la compote. "On m'a frappé pour rien du tout" dit il. On s'en serait douté. C'est dur la cour de récré!

Et au fait, sommes nous en état d'urgence ou pas?   Parce que franchement, on ne dirait pas.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Lun 28 Mar 2016 - 10:13

J'ai bien fait de passer faire un tour sunny  alors que le temps sur Lyon est tout gris et même pluvieux et froid ce matin.
Comme je comprends et comme j'adhère à ton raisonnement.
Je me demandais si enfin j'allais rencontrer un homme d'aplomb pour partager mon  désarroi et mon énervement.
La police, en sous effectif, sur les nerfs, à autre chose à faire que d'encadrer ces petits  crétins dont la place est au lycée... les pauvres ... je n'ai pas vu sortir un seul slogan nouveau ils ont repris tous les mots de leurs grands parents !
Je vais visionner ton lien.
De retour,
J'avoue qu'au milieu du brouhaha je n'ai pas bien compris l'insulte qu' il a balancé. par contre le soir même la vidéo des copains/témoins est passée au journal télévisé. Le jeune qui s'exprimait avait le visage caché, mais les 'amis' autour (censés vivre un drame) ricanaient carrément. Aucun journaliste ni commentateur n'a souhaité le souligner ...
CES MANIFESTATIONS AURAIENT DUS ETRE INTERDITES. Nous sommes en état de guerre précise notre premier ministre.
Si cela est exact alors on demande aux gamins de manifester dans la cours de l'école, grève sur le tas !
Ils s'assoient parterre, chantent ce qu'ils veulent, en essayant de trouver de nouveaux textes et en invitant la presse si le proviseur le leur permet.
Continuons ainsi, les terroristes, gagnent du terrain, ils nous manipulent, nous montent les uns contre les autres ...
Et nous sautons dans les pièges qu'ils nous tendent !
Il a raison Sapin de parler de naïveté mais la naïveté est générale elle n'est pas l'apanage des belges. Pour le moment je trouve bien des commentaires et des prises de position d'une sottise béate.

Samedi à Villeurbanne 3 militaires faisaient le pied de grue devant une mosquée ... armes à la main.

Jusqu'à présent, j'appréciais le calme et les propos de B Cazeneuve, mais là il m'énerve. J'aurais aimé entendre  que certes les images étaient choquantes mais qu'il était également grave d'insulter des policiers que cela aussi serait sanctionné.

Citation :
Mais quand Zidane a mis son coup de boule, on se rappellera, même si ce carton rouge reste nécessaire dans l'absolu, qu'on venait de requalifier sa mère!

Ah mais t es fou ... Sur RMC lors du dernier problème avec un footballeur (insulte à l'entraineur) le spécialiste FOOT RMC ... est venu expliquer à Brunet que on ne pouvait pas les considérer comme n'importe qui ...ce sont des 'demi-dieu' !
Allez on prend les mêmes et on continue ...
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Mar 10 Mai 2016 - 21:27

Bon! Ben pour ce qui reste de la loi El Kohmri, c'était pas la peine de faire tout ce ratafia, et finalement brandir un carton rouge (le 49.3) pour faire passer en force un truc qui ne sert à rien. Le code du travail ne va pas maigrir: il va reprendre quelques pages de plus, exactement comme le président à repris du ventre.

Eh bien, un tel fiasco va donner du grain à moudre pour la prochaine mandature. Après tout, le bilan de F. Hollande est une autoroute pour son successeur: tout reste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Jeu 12 Mai 2016 - 14:13

Fiasco ou pas au point ou ils en sont ils ont bien fait de sortir le 49.3 ... C'est leur seule chance de redresser un peu la tête ... si peu ...
Je rigole en entendant les verts, les rouges, les sans couleurs ... ironiser en parlant de divisions !
Elle est ou l'union ? Peut être chez les bleus marines ...
Mais pour qui allons nous voter ?
Quant on voit se dessiner le paysage politique international pale
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Ven 13 Mai 2016 - 23:00

Oui, il va y avoir du spectacle, des suspenses et des rebondissements...

Une fois de plus, nous avons la preuve que le consensus est une machine à fabriquer du grognon. Parce qu'à vouloir essayer de satisfaire tout le monde, on dénature ce qui était à l'origine d'une idée respectable et fondée, et finalement tout le monde est fâché. Et le gouvernement n'est plus un gouvernement, juste une bande de potes qui tweete.

La démocratie représentative de la 5ème république ne supporte pas un tel manque de détermination et de pédagogie, de force de conviction. Mais comment un prof peut il enseigner ce qu'il ignore.

En même temps, il était totalement niais et hasardeux de la part d'Hollande, de faire une campagne aussi "à gauche" en 2012, pour finalement se métamorphoser en social démocrate libéral, et laisser s'insérer dans cette loi, des articles insupportables, même pour les patrons. Exemple: la réduction du taux de majoration des heures sup. La grande majorité des patrons pensent que travailler plus doit être payé plus!.. mais est ce là une ruse pour que les salariés refusent de travailler plus, et cette fois pour de bonnes raisons?!

C'est une loi technocratique, qui dévoile une absence totale de notion d'économie réelle, de la part de ses géniteurs.

Je vois par ailleurs, l'inefficacité de la démocratie participative: tout le monde s'oppose, personne ne propose. Les "journées couchées" se tapent déjà dessus entre elles. C'est bien, il refont le monde, il s'ébrouent, secrètent des hormones, comme l'ont fait tous les jeunes de tout les temps. Et comme tous les jeunes de tous les temps, ils voteront à droite dans 30 ans, pour protéger l'avenir de leur petits enfants... hein? on connait la musique... même Cohn Bendit est devenu un petit bourgeois

De toute façon, même s'il et vrai que nous avons pu caresser l'idée d'un début de démocratie participative il y a 25 ans, parce que le niveau culturel du français semblait en promettre, il n'est même plus question de l'espérer: le niveau culturel est en chute libre. Mais pas seulement le niveau culturel, bien pire encore, les notions générales de la vie en société, la négation des protocoles et des politesses, des douces hypocrisies ou tacts, des bienveillances et des ménagements, pourtant fondés, décrits par les grands philosophes, et révélés indispensable à l'ordre social. On en est plutôt à satisfaire nos orifices. Déglutition / déjection. On / Off. Le droit est humain, le devoir est un truc de chien.

La démocratie participative d'aujourd'hui: celui qui casse le plus de vitrines à raison. Vidéos sur face book à l'appui.

Je pense de plus en plus, et à regret, que nous allons refaire connaissance avec des régimes forts, à moyen terme. Pas tout de suite. Nous ne sommes pas encore au fond du trou creusé par notre ignorance et notre inculture. C'est fou ce que peu ignorer même un post-doctorant, et c'est grave. Certains non diplômés en savent plus sur ce qui est fondamental au bon déroulement de la vie de tout les jours. Je fréquente les uns et les autres, et je reste circonspect sur l'abyssale ignorance des diplômés!... qui voterons avec ce qu'ils savent... contre ce monde de merde... ces merdeux qui n'ont pas su l'intégrer, parce que la précarité, parce que l'horizon bouché... s'ils savaient seulement comment l'horizon de leur arrière grand père était bouché... pauvres choux survitaminés par les allocations familiales, oppressé par la liberté d'expression, incapables de garder la même idée plus de 5 mn, bipolaires oscillant entre la dépression destructrice et la sur-joie créatrice inutile ubérisée...

En fait, bien souvent, ce qu'il ignorent, c'est que leurs idées nouvelles n'ont rien de nouveau. Tellement imbus et ivres de leur science académique qu'ils ne concrétisent pas que l'humanité ne les a pas attendus pour essayer par le passé, ce qu'ils croient nouveau. Le système endocrinien, les réseaux sociaux et la dope font le reste... qu'ils aillent se faire liker, ça au moins, il savent le faire.

C'est déjà ça, c'est déjà ça...

Le bilan d'Hollande est aussi creux que celui de la jeunesse. Hein? déjà 30 piges? quel est ton bilan? qu'as tu fais pour le monde? qu'as tu produis? qu'as tu généré? qu'as tu amélioré? qu'as tu créé? qu'as tu osé? quelqu'un peut il compter sur toi dans la durée?... à part rêver de son premier million jaillit d'une faille de la masse humaine médiocre, pour certains.

A 30 ans, j'avais 2 gosses, j'étais sur le point de créer une entreprise et d'embaucher, après 13 années de salariat quasi au smic, sans un sous et une maison à payer. J'ai démarré avec les acomptes de mes clients, sans ma banque, sans aide de mes parents démunis, sans pub. Il suffit d'être démonstratif de compétence, de bienveillance, d'honnêteté et surtout, surtout, de constance d'abnégation et de diligence. Si seulement vous savez ce que signifient ces vieux mots. Ma seule aide fut l'amour indéfectible de ma femme!

Ce qui est normal c'est ça. Je suis un Français normal. Et je me suis escrimé, épuisé, à vous mettre dans mon sillage, en vain. Vous n'êtes jamais sorti de votre cour de récré ni de vos tics débiles. Vous refusez le sacre initiatique de l'adulte, croyant vous faire par vous même, pour votre propre monde 3.0. Mais vous ne vous faites pas: vous vous défaites. Vous détricotez le vieux pull de grand mère, même pas fichu d'en faire une pelote, et vous prétendez domestiquer les bactéries pour en refaire un? Vous bricolez avec nos vestiges, et vous écoutez mimez ou singez nos musiques tellement les vôtres n'en sont pas. Incapables d'être romanesques, de savoir ce qui amène durablement la satisfaction dans la vie, ce qui est beaucoup plus rassasiant que le "bonheur" derrière lequel vous courez, assis devant votre écran, ou le pouce sautillant sur l'écran crasseux et fêlé de votre Iphone.

Démerdez vous avec votre 3.0. Mais faites pas chier!


Dernière chose. En France, comme partout ailleurs, il y a plein de travail à faire. Plein! Il est curieux que personne ne fasse ce parallèle: pourquoi les entreprises hésitent tellement à embaucher?

Eh bien pour comprendre une partie du problème c'est très simple: qui a envie d'acheter ce qui est compliqué, inefficace, peu fiable et ultra cher? Personne. Le salarié n'intéresse plus personne. Il faut soit qu'il refasse envie, soit qu'il se mette en "free lance". C'est simple. Plus simple que les débats du débat du débat. Et surtout vrai.

Il faut réapprendre à se vendre, à faire envie!... pas seulement sur la base de la valeur argent, peut être surtout sur la base de la valeur morale et humaine qui amène elle aussi ses bénéfices. Ce qui fait envie est toujours acheté! allez, faites moi envie! Votre gouvernement ne sait pas comment vous vendre tellement vous êtes peu engageants avec l'obésité de votre code du travail, frit à l'huile de palme! La France entière en a des rototos. Et les boulangers n'en serait pas à acheter de la patte à pain industrielle congelée, ni les restaurateurs de la sauce au poivre en seau de chez Metro.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Ven 13 Mai 2016 - 23:57

Tu as avalé la marmite de potion ? lol! ptit bisou
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Sam 14 Mai 2016 - 9:35

Wink  faut bien que quelqu'un s'y colle, et sorte des discours clientélistes à l'eau tiède.

C'est clair que c'est pas l'heure de boire la tisane! l'herboristerie, c'est quand ça va bien.

Il faut localiser la douleur, sinon on passe la pommade à côté du mal. En gros le gouvernement utilise pour crème de visage, une pommade pour les pieds: du coup on marche sur la tête!

Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Sam 14 Mai 2016 - 11:18

On se prépare une année assez étonnante ...
ça passe ou ça casse !
et au niveau mondial c'est assez invraisemblable : poutine, trump, dutertre aux philippines ... les populistes sont bien placés. j'ai renoncé aux majuscules ça m'arrangeait pour la 2ème ligne et puis au point de déliquescence ou nous en sommes ... on va pas s'embêter avec des majuscules ...
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Dim 15 Mai 2016 - 11:13

Very Happy la majuscule est réservée à la majesté...

Mi à par l'inquiétude et l'anxiété que peut générer la situation, intérieure et extérieure, il est assez logique que les peuples se replient sur ce qui est à distance humaine. Sans aller dans le racisme, il est légitime de ne pas souhaiter voir son quotidien culturel et économique perturbé par une déferlante mondiale.

La mondialisation fait peur. Il y a de quoi. Mais ce qui fait peur n'est pas tant ce qu'elle peu représenter. C'est plutôt sa brutalité et sa rapidité, qui ne nous laisse pas le temps de nous organiser confortablement à l'adaptation.

La loi El Kohmry est une loi tout droit sortie d'un désir d'adaptation à la mondialisation. Du moins l'intention, on ne peut pas le nier. Sa maladresse vient de l'empressement et de l'urgence du problème.

Les peuples du mondes se crispent. Le TAFTA est sans doute aussi une manière maladroite dans son contenu, d'absorber cette crispation des peuples. Bien des monarques autrefois avaient compris que le commerce est une garantie de paix, même si c'est au mépris d'une garantie de qualité de marchandise.

Ce qu'il faut dire aux peuples, c'est qu'il faut choisir entre l'autarcie privatrice des biens de consommation importés (une France sans écrans plats ni computer), et le confort de vie que nous amène le savoir faire des autres.

Nous pouvons nous replier sur nous même. C'est possible. Le Bhoutan est un pays fermé à la mondialisation, et les gens y vivent une modestie heureuse. Mais ce n'est pas le souhait des occidentaux: nous n'avons pas de désir de modestie.

Le replis sur soi nous privera de ce que l'on aime le plus: la technologie bon marché et la bouffe à prix cassés. C'est valable pour l'Europe et les USA. La concurrence la plus féroce va s'exercer maintenant entre Pays Asiatiques, et par extension l'Amérique du Sud.

La mondialisation agit comme les vases communicants: les plus hauts bien remplis se vident dans les plus bas jusqu'à égalisation des niveaux. C'est ainsi que nos acquis sociaux coulent vers l'Asie, jusqu'à ce que leur niveau montant rencontre le notre descendant.

Il faut l'accepter. Sans se crisper. Trump Le Pen et tous les autres ne sont pas les meilleurs pédagogues en la matière. Il faut donc que les modérés refassent connaissance avec le génie.

Certains se réjouissent des mouvements citoyens. Moi j'ai un peu du mal, parce que leur nombre et leur incohérences sont justement l'expression de notre unité nationale délitée. Ce serait plus réconfortant de voir le citoyen parler d'une seule voix, inspiré par le bon sens, manager par un grand coordonnateur.
Revenir en haut Aller en bas
signora



Féminin Nombre de messages : 17028
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Lun 16 Mai 2016 - 14:25

Citation :
 manager par un grand coordonnateur.

Homme qui se cherche désespérément ...
Les grands hommes sont discrets et les petits qui se prennent pour des grands on a déjà donné ...
Reste la dictature ...
ou l'anarchie ...

Je te dis année devant nous bien  intéressante à observer !
Revenir en haut Aller en bas
asterix



Masculin Nombre de messages : 908
Age : 53
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Lun 16 Mai 2016 - 19:30

...peut être pas qu'à observer...

Mon pote rentre d'Irlande: il m'a raconté comment ce pays gaze bien en ce moment, plein emploi et service à toute heure et gentillesse. Il ont une autre version de la nuit debout: beaucoup de commerces et pubs sont ouverts jusqu'à 2 heure du mat...

La dictature est impossible en l'état: il faudrait pour cela que nous allions bien plus mal, et que le peuple accablé et résigné se soumette par dernier espoir à une poigne de fer. Tant qu'il y a de l'espoir, la démocratie vivra.

Je pense que nous détestons cordialement JF Koppé. Mais je dois reconnaître que son idée de faire 15 résolutions dans sa campagne, être élu, et les mettre en fonction par décret dans les 6 premiers mois du mandat, permettrait de réformer sans grogne. C'est à creuser, mais je trouve cela loin de l'idiotie. Le reste du mandat sert à gérer les affaires courantes, en phase avec les assemblées.

Oui, c'est pas mal, et ça devrait être constitutionnel, avec éjection automatique de l'élu si ces résolutions ne sont pas mise en application. Démocratique et efficace! Engagement écrit de l'élu, serment indéfectible.

Le fait de court-circuiter les assemblées peut faire bondir certains. Mais à quoi bon attendre de longues sessions parlementaires, des décrets d'application paresseux et laborieux, pour appliquer ce que le peuple sollicite par l'élection d'un homme ou d'une femme avec ses engagements fermes?

Utilisons la présidentielle comme un référendum.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réforme du code du travail   Aujourd'hui à 9:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Réforme du code du travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suppresion de l'article 87 bis du code du travail-
» le droit du travail expliqué
» Congé parental : 80%
» un employeur peut il vous faire souffler dans le ballon
» Dans quelles conditions un salarié peut-il contester le reçu pour solde de tout compte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: