Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Primaires PS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Primaires PS   Jeu 19 Jan 2017 - 13:07

Quand je disais que le système des primaires est une boite à gifle...

https://www.youtube.com/watch?v=3VqA8u8X0-I

Je pourrai ajouter que les vainqueurs des 2 primaires ne font pas à eux 2 une majorité dans un scrutin hypothétique à 1 tour.

J'attends toujours que l'on me démontre en quoi le système des primaires est une amélioration de la démocratie.

Ce qui serait à mes yeux beaucoup plus efficace démocratiquement parlant, ce serait d'abord de consulter par voie de sondage sur l'ensemble de la population sur une liste de présidentiable de tous bords confondus, tout en maintenant ensuite, une approbation seulement consultative des 500 signatures sur les désignés. Il faut fixer un nombre limitatif des candidats de 1er tour, entre 10 et 15, disons douze. Là, on augmente nettement nos chances de voter "pour" au lieu de voter "contre". Au diable les partis, dont même les plus gros sont finalement minuscules!.. à l'image du syndicalisme salarié insignifiant.
Revenir en haut Aller en bas
Mairon

avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 27
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Primaires PS   Jeu 19 Jan 2017 - 20:30

Ces primaires ouvertes ne correspondent pas à nos habitudes et n'ont pas pour le moment apporté de résultat que l'on puisse qualifier de bon : Hollande a récolté ses premiers frondeurs à l'Assemblée quelques jours après son investiture et n'a même pas pu se représenter en fin de mandat ; Fillon n'est que le candidat de la droite bien à droite et se retrouve empêtré entre les nécessités de la vraie élection et sa volonté de ne retoucher qu'à la marge un programme évidemment rejeté par beaucoup.

Il ne s'agit en rien d'une "amélioration de la démocratie", mais d'une forme de dévoiement de celle-ci, surtout dans le cadre de l'absence de proportionnelle. Je pense d'ailleurs que nous allons sortir de tout cela avec une énorme céphalée, lorsque les législatives vont de nouveau révéler l’iniquité de leur type de scrutin.

Il n'y a jamais eu autant de disproportion de traitement médiatique entre les candidats putatifs, et la couverture médiatique de la présidentielle, avec la nouvelle loi, ne risque pas d'être plus engageante. Il est en effet très utile de pouvoir candidater (par exemple en tant qu'issu d'un parti allié) à la primaire ouverte d'une des deux grandes formations traditionnelles, afin de profiter de l'intérêt médiatique et de pouvoir discuter avec des ex-ministres ou premiers ministres, ce que ne peuvent pas vraiment faire les autres candidats de petits partis en période de pré-campagne.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Primaires PS   Sam 21 Jan 2017 - 15:07


Je partage tout. Compris l'isolement de Fillon.
Cela me déprime un peu, parce que je vois en cet homme le présidentiable par excellence. J'aime sa détermination et son analyse, mais je déplore, peut être à tort après tout, sa raideur. Je dis "à tort", car je pense que les échecs des mandats précédents, sont essentiellement dus à des manques de continuité et de cohérence (compris Sarko), autrement dit de cap. C'est en cela que j'aime l'idée de la gouvernance par décret dans les 4 premiers mois, sur une poignées de sujets directeurs, pour que la démocratie parlementaire n'exerce pas son mauvais aspect (elle en a de bon parfois, rassures toi j'en convient): démonter les projets, et les remonter à l'envers. Les boulons, dans la mécanique, ont un sens qui ne se débat pas. Le débat ne sert qu'à foirer le pas de vis, pour accoucher d'une mécanique qui perd ses rondelles. Pourquoi débattre en assemblée de ce que les gens veulent par l'élection d'un président? C'est presque, ou même complètement, un détournement de démocratie. L'élection présidentielle doit renforcer son aspect "référendaire", et le faire valloir. Le parlement à des lois bien plus "techniques", moins régaliennes, à alambiquer.

Valls est en train de s'isoler aussi, au sein de son camp. Ce qui ne lui interdit pas une victoire pour autant, à la manière de Fillon.
Macron intéresse parce que justement, il prend une voie plaisante à nos concepts de la présidentielle. Mais pour ceux qui savent dépasser le stade de la séduction, décanter l'instant de grace, un aspect absolument inquiétant est bien présent. Maintenant qu'il a appris qu'on fait du beurre avec du lait (il a enfin mit les pieds dans le monde agricole avec ses souliers vernis), il va peut être lui venir des idées...
Notre ami Jean Lassalle est moins sexy, et pour traduire et conforter ce que dit la fin de ton post, il n'est pas géné par le micro et les caméra... peut être parce qu'il n'est pas inquiétant d'ailleurs.

Donc effectivement, on peut en conclure que les primaires, n'améliorent pas la démocratie, mais par contre attribuent encore un pouvoir de plus aux médias, qui sont les "producteurs" et "scénaristes" d'un nouveau "talk-show", qui va travailler l’électeur dans son "affect", au détriment de son "rationnel". Les médias sont les vrais électeurs: ils ont toujours satisfaction à terme de l'élection. Seuls Marine et Mélanchon leur posent un problème. Les petits candidats sont taxés de condescendance, aucun intérêt pour l'audimat, même, et surtout, sur des médias publics. Parce qu'il faut que le public existe, à côté du privé.
Dans les 2 débats, droite puis gauche, des candidats se sont rebiffés contre le dictât des questions sélectionnées par les journalistes. J'ai remarqué que chez LR, c'est précisément celui qui a été le plus cinglant, le plus indiscipliné face au journalistes, qui a gagné. On verra chez les PS...

"Primaires"= piège à primates. Very Happy      de quoi mettre les gorilles dans la brume...
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17189
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Primaires PS   Dim 22 Jan 2017 - 12:41

Citation :
Donc effectivement, on peut en conclure que les primaires, n'améliorent pas la démocratie, mais par contre attribuent encore un pouvoir de plus aux médias, qui sont les "producteurs" et "scénaristes" d'un nouveau "talk-show", qui va travailler l’électeur dans son "affect", au détriment de son "rationnel". Les médias sont les vrais électeurs: ils ont toujours satisfaction à terme de l'élection. Seuls Marine et Mélanchon leur posent un problème. Les petits candidats sont taxés de condescendance, aucun intérêt pour l'audimat, même, et surtout, sur des médias publics. Parce qu'il faut que le public existe, à côté du privé.

Complètement d'accord !
J'ai d'ailleurs abandonner la 15 tellement j'en avais marre de les voir se délecter avec leurs "analyses" et leurs pronostics ... c'est insupportable !

OK aussi avec Mairon, les perdants de la primaire seront -après le pseudo rassemblement pour gagner contre le camp d'en face-  les frondeurs de demain.

Je suis triste ...

Je vois pas d'issue, sauf à ce que Bayrou se décide, si Fillon ne se déglace pas rapidement.

Je comprends bien sa difficulté s'il n'atteint pas les 5%. Et j'entends aussi les journaleux genre C.Nay monter au créneau ! (cela a débuté).

P****n quand comprendront ils que nous ne sommes pas des camps, mais une nation !!!

Nous verrons ce soir qui sortira des urnes même si cela ne changera pas grand chose à mon sens.

Je vous mets en ligne l'analyse de l'hérétique ... aussi consterné et  indécis que moi.

http://heresie.hautetfort.com/archive/2017/01/13/macron-fillon-consternants-seul-bayrou-voit-juste-5898211.html

Revenir en haut Aller en bas
Mairon

avatar

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 27
Localisation : Somewhere
Date d'inscription : 14/01/2012

MessageSujet: Re: Primaires PS   Lun 23 Jan 2017 - 2:20

@Signora : Il faut garder à l'esprit que cette idée d'un Bayrou en dessous de 5% a d'abord été présentée par les adversaires - LR et EM - alors même que les sondages lui donnaient entre 7% et 9% des intentions. Tout est fait pour le présenter au plus bas et certains commentateurs politiques semblent avides de le jeter dans le cagibi, tandis que les médias ne cessent de montrer un Bayrou qui passerait son temps à se rapprocher de Fillon ou de Macron, alors même que le maire de Pau se prépare à faire la campagne de promotion d'un ouvrage de 300 pages qui s'annonce sans doute plus dense que celui de Macron.
Le traitement médiatique est parfois fort retors. Par exemple, si vous consacrez un paragraphe sur le rôle de Bayrou dans la présidentielle en le remplissant par l'interview d'un responsable LR déclarant que Bayrou peut être utile comme "arme de Fillon contre Macron", un lecteur pressé retiendra l'idée, mais pas qu'elle est issue... d'un adversaire de Bayrou ! Vous voyez bien quel genre de climat cela suscite.

Signora, le prochain livre de Bayrou va paraître dans quelques jours. Il l'a sans nul doute écrit avec un très grand soin, et d'ailleurs quelque peu repris à l'issue du mois de novembre. J'espère que cette publication sera l'occasion, au moins, de retenir près du Modem (en tant qu'adhérents ou que sympathisants) ceux qui ont tendance à céder trop aisément à l'appel des sirènes (notamment d'une sirène qui devient aphone à la sortie de ses meetings !), au mieux de constituer l'impulsion d'une candidature qui permette de remettre les choses à l'endroit, l'entre-deux étant la possibilité de conserver une influence.

Concernant l'élection à la BAP, elle révèle de façon très claire la fracture du PS, entre frondeurs et partisans d'un parti de gouvernement à la Valls. La coexistence des deux tendances peut difficilement continuer s'il n'y a pas de victoire au bout. Or la situation de 2012, qui permettait l'union jusqu'au soir du second tour au moins, est très lointaine.
L'arrivée tardive de Peillon et à la marge les "petits candidats" ont sans doute eu quelque influence sur la taille de l'écart entre les finalistes.
Montebourg s'est retrouvé piégé alors que tout l'indiquait, à l'époque de son départ du gouvernement, comme le potentiel leader de cette partie-là du PS. Il a commis l'impair de s'écarter du champ politique un temps, tandis qu'Hamon est resté plus actif. Mais Hamon a aussi pu profiter d'une meilleure image au sein des sympathisants.

@asterix :
Citation :
C'est en cela que j'aime l'idée de la gouvernance par décret dans les 4 premiers mois, sur une poignées de sujets directeurs, pour que la démocratie parlementaire n'exerce pas son mauvais aspect
J'ai de gros doutes sur ce point. En tout cas, je pense que la rencontre d'une présidentielle dont le vainqueur ne serait pas assez soutenu et aurait une base de premier tour faible + une assemblée nationale sans proportionnelle + certains syndicats prêts à manifester comme jamais, ou au moins autant que lors de la dernière fois + le ressentiment envers les dernières utilisations du 49.3 + la nature même des ordonnances (il s'agit plutôt de cela) prises, produit un cocktail explosif.

Concernant Lassalle, je préfère ne même pas regarder en entier son passage dans l'émission de l'autre soir. Je veux bien accorder un peu de créance à son communiqué, selon lequel le montage a été fait pour le détruire, mais au fond Lassalle a toujours été une personne contrastée, avec des aspects plus contestables. Je trouve triste que son aventure présidentielle puisse entacher rétrospectivement ses précédents combats. Il est allé trop loin de son centre de gravité, je suppose, et des personnes auprès desquelles il conservait un certain équilibre.

J'ai regardé relativement distraitement les débats de la primaire. Bennahmias, dans un autre genre et bien sûr de façon beaucoup moins intense que Lassalle, ne m'a pas semblé à la hauteur du rôle qu'il aurait pu se donner et m'a semblé être par moments une caricature par rapport au Bennahmias qui était encore au Modem.

Signora a écrit:
Et j'entends aussi les journaleux genre C.Nay monter au créneau ! (cela a débuté).
Monter au créneau dans quel sens ? Tiens, cela fait quelque temps que je n'ai pas entendu Nay (puisqu'elle écrit dans Valeurs actuelles, j'avoue que je n'ai jamais l'occasion de la lire, hahaha).

Concernant les 5% : cela veut dire environ 1,5 million d'électeurs (j'indique cette fourchette comme cela, cela dépend du nombre de votants bien sûr). Dans le pire scénario imaginable pour moi à l'instant T, en cas d'absence de dynamique, Bayrou pourrait se retrouver sous le seuil, mais de peu (or avoir 4,8 ou 5,2 % change tout au tout le remboursement des frais de campagne).
La difficulté vient de la volatilité et de l'infidélité des électorats centriste et central. En 2012, certains ont fait le choix de Sarkozy ou de Hollande dès le premier tour. Aujourd'hui, une partie peut se ranger derrière Macron dans une perspective similaire (c'est plus dur du côté de Fillon). Les législatives de 2012 ont prouvé qu'il s'agit de groupes électoraux capables de contre-productivité. Sans oublier que l'attrait pour une "nouveauté" d'apparence et les sondages peuvent pousser à soutenir quelqu'un comme Macron quand bien même l'électeur serait plus proche de Bayrou en réalité.
Inversement, en contrepartie, rien n'empêche une baisse plus ou moins intense, longue ou rapide, redressable ou non, de Macron.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Primaires PS   Lun 23 Jan 2017 - 21:31

Mairon a écrit:

@asterix :
Citation :
C'est en cela que j'aime l'idée de la gouvernance par décret dans les 4 premiers mois, sur une poignées de sujets directeurs, pour que la démocratie parlementaire n'exerce pas son mauvais aspect
J'ai de gros doutes sur ce point.

C'est le seul moyen d'imprimer un cap. Déterminer un cap dans les intentions ne marche pas. Le cap se détermine avec un boutefeu allumés par des décrets, ça donne une inflexion à la suite. Note bien que si j'approuve ce procédé démocratiquement peu avancé, c'est justement parce qu'une certaine forme de la démocratie est devenue insupportable, par sa lenteur et son immobilisme. Drôle de comparaison diras tu, mais ça me fait penser à cette "drole de guerre" de 1939 que me racontait mon père: on déclare une guerre, et on sort un jeu de belote en attendant que l'ennemi arrive.

La démocratie d'aujourd'hui, c'est exactement cela. Décrets et 49.3 deviennent les seuls moyen de mouvoir l'accompagnement de l'évolution par la république. La république s'est faite larguée par l'évolution, parce que la démocratie telle que nous la pratiquons est un vieux taco qui n'a plus de compression.

Luc FERRY (La révolution Transhumaniste) a écrit:
C'est au plus haut niveau qu'il faut reprendre la main sur ce cours du monde qui nous échappe chaque jour d'avantage. Il ne dépend que de nous qu'il en aille ainsi, que nous retrouvions des marges de manœuvre indispensables à la régulation (régulation d'un progrès qui s'impose sans nos choix), que nous soyons capables de créer les instances légitimes. Ce qui nous menace, c'est un renversement dialectique de la démocratie en son contraire, la dépossession démocratique dans une évolution qui s'impose plus vite que notre capacité de "choisir"
En sommes nous nous étions extrait du darwinisme grâce à la démocratie,à la possibilité du choix, par la politique de la demande, mais dès lors que nous ne choisissons plus par ce que les choses s'imposent à nous, alors Darwin revient, car il faut survivre à ces bouleversements déferlant, par la politique de l'offre. La démocratie n'est utile que si notre vie peut se construire. Si elle ne se construit pas, si nous devons la prendre comme elle vient sans discuter dans ses versions 2.0 2.1 2.2..... 3.0, la démocratie est inutile. Par ce qu'on prend la version proposée ou l'on crève!

Autant dire que la démocratie participative, aussi souhaitable soit elle sur le papier, n'est pas un atout d'actualité. Elle aurait été utile il y a 30 ans. Au contraire maintenant, il faut une démocratie représentative resserrée, car les régulations dont parle Ferry, n'ont plus de sens au niveau national, mais en ont d'avantage au niveau planétaire. Exemple: saura t on tenir un interdit sur la GPA en France s'il suffit d'aller à Rome pour obtenir un ventre en location, et revenir en France avec son contenu.

Mon cher Mairon, la politique intérieure est désuète. La politique est désuète, l'intérieur est désuet. C'est un tripotage de nombril comptable de nos acquis sociaux. Si le politique veut reprendre la main, il lui faudra œuvrer dans la strate supérieure, dans un G20 ou G40 exécutif. La mondialisation lamine les "politiques" et leurs politiques intérieures avec ses grassouillets parlements. Prend acte. Nos parlements sont des machines à ne rien faire, à déplacer des virgules sur le menu de la semaine dernière, alors que la carte a changé 3 fois depuis.
Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Primaires PS   Mar 24 Jan 2017 - 20:57

Cette fois c'est clair, le PS ne sera pas au second tour.

Hamon a mathématiquement gagné. Il représente le quart du quart de la Gauche, mais il va gagner ces primaires. Pathétique.

Je ne retient que son idée de salaire citoyen: elle fera son chemin, car c'est loin d'être une idée de gauche, mais son sens va croître avec la montée du chômage et le non retour de la croissance.

Je vais peut être aller voter dimanche... même si je suis contre les primaires. Je suis de ceux qui partagent certaines valeurs des LR, et certaines valeur du PS. Je vais donc me permettre d'aller choisir une opposition de qualité. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Primaires PS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Primaires PS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mixité dans les classes primaires
» Animation dans écoles primaires
» Au secours des forêts primaires
» A 3 Jours des primaires du PS quel pronostic?
» Plus de notes en primaire (petition)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Discussion du moment : Elections Présidentielles 2017-
Sauter vers: