Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PRG : Parti Radical de Gauche

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Mar 10 Juil 2007 - 21:12

de plus je ne vois pas comment un rassemblement des radicaux est possible maintenant

le parti radical valoisien est dans l'UMP donc soit on détruit l'UMP pour créer un parti radical (ce qui n'arrangera pas Mr Sarkozy)

soit on intègre le PRG dans l'UMP (alors ça c'est complètement farfelu)

autres solutions pour le PRG :
- ils restent alliés avec le PS, en continuant à ne servir à pas grand chose
- ils restent tout seuls, là pas beaucoup de chances pour eux de participer activement à la vie politique (mais il en existe quand même)
- soit ils s'allient avec nous (dans ou en dehors du MoDem) car nous sommes les seuls à avoir les mêmes idées humanistes et laïques

alors pour ma part le choix est fait (tellement que j'adhère au MoDem)
Revenir en haut Aller en bas
wasa1988

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Mar 10 Juil 2007 - 21:17

C'est clair qur meme si ils ont le meme fondement ideologique, le PRG et PRV ont deux facon diametralement opposé de le mettre en oeuvre. Comment imaginer reuni au sein d'un meme parti Borloo, pour qui j'ai beaucoup d'estime, qui est dans un gouvernement de droite et Taubira ne veut absolument pas entendre parler du mot droite.
Revenir en haut Aller en bas
bibliante



Masculin Nombre de messages : 82
Age : 62
Localisation : tarn et garonne
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Mer 18 Juil 2007 - 18:11

Voilà ce qu’écris Louis Pelaez adjoint au maire de Lyon membre du PRG le 11 juillet 2007 sur son blog.

« Ce que je craignais, se réalise, JM Baylet (Président du Parti Radical de Gauche) persiste dans sa volonté de créer un parti Radical réunifié avec le Parti Radical Valoisien adhérent de l’UMP et membre du gouvernement de Fillon.
Ceci ne m’étonne pas, car depuis sa visite à Nicolas Sarkozy, on sait bien, que c’est Bernard Tapie, rallié à Sarkozy qui est derrière tout ça. Depuis plusieurs semaines, Bernard Tapie rapporte les états d'âme du PRG à son ami Borloo, dont les fidèles décrochent à leur tour leur téléphone pour inviter à déjeuner les élus PRG...
Si la ligne politique « indépendance à gauche et initiatives de dialogue », a été approuvée à plus de 84 % des votants du Comité directeur du PRG, il n'était pas précisé avec qui les radicaux de gauche devraient dialoguer... Pour autant à défaut d’être très naïf, il était évident que c’était encore un coup foireux de Baylet. Si je suis d’accord avec JM Baylet pour dire que «Je constate qu'après cette élection (les présidentielles), les choses ne seront plus les mêmes, les frontières sont en train de bouger», pour autant dialoguer avec les valoisiens qui sont officiellement membres de l'UMP et dont l'un des principaux dirigeants n'est autre que le ministre d'État Jean-Louis Borloo, ce n'est pas comme discuter avec le Modem, qui n'est ni dans la majorité ni dans l'opposition. Je confirme ce que j’ai déjà écrit, il est nécessaire de travailler à une nouvelle alliance (rassemblant la gauche moderne et le centre, le vrai) qui doit proposer un projet politique commun, fondé sur la perspective d'une société pacifiée.
Je crois dans le dialogue avec le Modem car je pense au fond qu’on n’a pas d’autres voies. Ca ne veut pas dire qu’on renonce à notre positionnement à gauche ; ça nous fait juste être une force politique ouverte et en capacité de construire un nouveau pacte majoritaire en France. Comment Baylet peut-il imaginer, qu’il sera en capacité de maîtriser la partie centre-droit du Parti radical valoisien et le médiatique Borloo complice de Sarkozy ? Je ne peux pas croire qu’il ne voit pas la stratégie du Président de la république dans tout cela au moment ou il tente de bâtir une majorité élargie au centre et à gauche et d'inventer un centre bien à lui, pour contrer François Bayrou.
Nous avons besoin, d’une mutation politique profonde, pas de tomber dans les pièges politiciens du Président de la République UMP. Nous avons besoin de construire un vrai modèle de changement à proposer aux français car quel est le premier bilan de Nicolas Sarkozy ? A part un style énergique et rafraichissant, un talent certain pour mettre en scène l'écoute et la consultation.
Mais en politique, le style et la forme ne sont pas tout. Il y a eu aussi les pressions sur les médias qui se sont poursuivies, les cadeaux fiscaux dont on sait aujourd’hui qu'ils creuseront incontestablement aussi bien les inégalités que les déficits, les franchises médicales annoncées sur un ton moralisateur, une hausse quasi certaine de la TVA dont on essaie avec une mauvaise foi incroyable de faire croire qu'elle ne touchera en rien au pouvoir d'achat (sans nous expliquer comment) ... Vers où court cette droite en jogging ? Vers l'inventivité économique et le modernisme social ? Que nenni. Elle court en sens contraire, vers le passé, vers le clacissisme économique et libéral déjà dépassé. Une savante mixtion de modèle anglo-saxon parsemé de souverainisme, où l'on délègue le social au religieux... Bref, elle court vers une politique qui creuse autant les déficits que les inégalités. Mais elle court si vite que certains croient réellement à un progrès. "La gauche ne propose rien !" C'est la réplique des supporters du jogging politique. Et malheureusement, quelque part cela est vrai. La gauche moderne a des choses à proposer au-delà de maintenir les acquis et de ne pas casser le modèle français (en terme social, économique et culturel). Malheureusement, elle a donné l’impression au final de seulement proposer de conserver. Or le conservatisme, surtout à gauche, est un programme bien difficile à vendre. En particulier à une époque où la médiatisation de la politique demande une image en mouvement. Mouvement qu’il va falloir recréer, en inventant mais aussi en renouvelant le personnel politique. Il faut arrêter cette image pitoyable que donnent les instances dirigeantes du PS et du PRG. Travaillons sur le fond.

mis en gras par moi adresse du blog Louis Peliez http://www.louis-pelaez.net/blog/index.php
Revenir en haut Aller en bas
http://bibliante-infos.blog.fr/
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 46
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Mer 18 Juil 2007 - 18:12

Louis Pelaez manifeste son mécontentement sur son blog à propos du rapprochement entre Baylet et le PRV. Il prône au contraire un rapprochement avec le MoDem.

http://www.louis-pelaez.net/blog/index.php
Revenir en haut Aller en bas
ericp27

avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 57
Localisation : le vaudreuil
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Jeu 19 Juil 2007 - 9:31

je veux bien être aussi optimiste que vous, mais il va falloir m'expliquer comment faire travailler ensemble (sous l'étiquette MoDem)
-le PRG
-l'UDF (centre droit)
quand on lit les déclarations récentes de T.Benoit, qui prône une fusion udf-modem-lnc-psle, la démarche de F.Bayrou me parait de plus en plus critique.
le congrès de Sept va tout clarifier, mais dans quel sens????
j'attend de voir.......
Revenir en haut Aller en bas
http://modemericp27.blog.20minutes.fr/
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 46
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Jeu 19 Juil 2007 - 13:16

Attention à ne pas confondre : en septembre, ce n'est pas un congrès, ce sont les Assises de la démocratie, qui doivent dégager la charte éthique, la charte des valeurs, la réflexion sur les statuts. Le congrès aura lieu fin oct, début novembre. Il est vrai que bcp dépend de septembre, mais le vote congrès udf sera après.
Revenir en haut Aller en bas
ericp27

avatar

Masculin Nombre de messages : 35
Age : 57
Localisation : le vaudreuil
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Jeu 19 Juil 2007 - 14:13

et il y a eu un bureau politique udf le 12 juillet, dont personne n'arrive à avoir le compte rendu !!!!
ça serait intéressant de le lire.......
Revenir en haut Aller en bas
http://modemericp27.blog.20minutes.fr/
ArnaudH

avatar

Masculin Nombre de messages : 3660
Age : 45
Localisation : Rome, Italie
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Mer 7 Nov 2007 - 9:33

Bon ça date de quelques jours... mais bon, intéressant ce qui se passe autour de nous! C'est tout de même bizarre que le MoDem n'existe pas dans leurs calculs...

---------------------

Le PRG, maillon faible du rassemblement à gauche ?

Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, semble tenté par l'ouverture. A l'approche des municipales : le PRG s'apprête-t-il à basculer ou veut-il faire pression sur le PS ?


L'union de la gauche prendrait-elle l'eau de tous côtés ? Tandis qu'à la gauche du PS, le PCF peine à conclure un accord avec les socialistes sur les municipales, à l'autre bout du prisme, le Parti radical de gauche (PRG) semble plus que jamais tenté par l'ouverture. Déjà, au lendemain de l'élection de Nicolas Sarkozy, Jean-Michel Baylet, président du PRG, avait pris langue avec le nouveau Président. Mais, plus que Baylet, Nicolas Sarkozy souhaitait surtout voir Christiane Taubira figurer dans le gouvernement Fillon parmi les personnalités d'ouverture. « J'ai refusé tout net », explique la députée de Guyanne, qui laisse entendre que cette proposition semblait pourtant avoir les faveurs de Jean-Michel Baylet.

Depuis, les échanges ne cessent de se multiplier entre le PRG et son alter ego de droite, le Parti radical valoisien, rallié à l'UMP et co-présidé par Jean-Louis Borloo et André Rossinot. Après des échanges courtois de délégations aux universités d'été de chaque parti, trois groupes de travail communs ont été mis en place sur des thèmes peu sujets à dissensions : Europe, laïcité et développement durable. La semaine dernière encore, Jean-Michel Baylet déjeunait en toute amitié avec Jean-Louis Borloo… tandis que le bruit commençait à courir qu'il pourrait écoper d'un maroquin dans l'hypothèse d'un prochain remaniement ministériel.

« Je ne suis pas contre l'ouverture »

« On n'en est pas là : il n'y a pas de remaniement prévu, que je sache », explique, prudent, le président du PRG. Mais le sénateur du Tarn-et-Garonne, également directeur de La Dépêche du Midi, détaille sa position : « Je ne suis pas contre l'ouverture, au contraire, je suis pour ouvrir le dialogue au-delà des frontières partisanes. Mais l'ouverture n'est pas une affaire de débauchages individuels. C'est un processus qui rapproche, après un débat de fond, des formations politiques. » Comprendre : si Jean-Michel Baylet acceptait une proposition, il devrait en rendre compte aux adhérents de son Parti. Et « la base » commence déjà à gronder, notamment dans les Fédérations au nord de la Loire, où ne s'étend pas l'aura du directeur de La Dépêche du Midi. Même dans son fief du Sud-Ouest, certains élus s'inquiètent de cette stratégie à l'approche des municipales.

« Le PRG est dans une logique d'alliance avec le PS, alors que le Parti radical valoisien est rallié à l'UMP. A l'approche des élections, une réunion des deux partis est compliquée pour ces raisons-là. »
, décrypte Dominique Paillé, vice-président des radicaux valoisiens. Mais il reconnaît que les deux partis n'ont jamais été aussi proches depuis leur scission et s'en réjouit. A l'inverse, Daniel Vaillant, responsable du comité de liaison au PS, refuse de prendre au sérieux les ambitions, réelles ou supposées, de Jean-Michel Baylet : « C'est classique : on est en pleines négociations sur la répartition des listes aux municipales, chaque Parti montre les dents pour faire monter les enchères. Le Parti socialiste est en position de force, cela pose problème à certains de nos alliés. Le PCF râle en Seine-Saint-Denis et le PRG dans le Sud-Ouest. Mais, à mon avis, ces rumeurs sur l'ouverture, c'est un peu comme quelqu'un qui crierait : « retenez-moi ou je fais un malheur ! ». » Et si on ne le retient pas… ?

Jeudi 01 Novembre 2007 - 00:47
Anna Borrel
Marianne2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.quindiblog.eu
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Ven 16 Mai 2008 - 7:17

Radicaux de gauche : Baylet exclut une fusion avec le PS


Samuel Potier (lefigaro.fr)
.


(Photo : Martine Archambault / Le Figaro)

A la veille de son congrès national, le président du PRG plaide pour une «fédération» des partis de gauche. Il se confie au Figaro.fr.


Contre vents et marées, Jean-Michel Baylet y croit. Le président du Parti radical de gauche (PRG), dont le congrès se déroule de vendredi à dimanche à Paris, réplique avec vigueur à toutes les critiques qui répètent que son petit parti est inaudible politiquement, voire «has been». «Nous sommes plus que jamais d'actualité, avec les valeurs d'aujourd'hui : laïcité, république, fraternité, solidarité. Les problèmes sont bien là», assure Jean-Michel Baylet lors d'un entretien téléphonique au Figaro.fr.
Face à l'écrasante supériorité du PS, celui qui est candidat à sa succession refuse toute fusion avec les socialistes. Tout juste plaide-t-il pour «une fédération de la gauche» dans la perspective, un peu utopique, d'un candidat unique de la gauche à la prochaine présidentielle. Comme François Mitterrand en 1974. «Si la gauche veut être en capacité de remporter la présidentielle de 2012, il faut qu'elle soit en capacité de rassembler. Mais je n'ai pas l'impression que le Parti socialiste soit sur cette longueur d'onde».
Favorable au cumul des mandats



Lors de leur congrès, les radicaux de gauche mèneront une «réflexion doctrinale», les sujets de fond prenant le pas sur les alliances et autres stratégies politiques. «Nous devons concevoir un projet adapté au monde d'aujourd'hui», tranche Jean-Michel Baylet, selon qui la gauche a raté le coche sur les réformes, thème sur lequel «Nicolas Sarkozy a su convaincre les Français». Exemple avec la réforme des institutions, menacée faute de consensus entre l'UMP et le PS. «Nous n'avons pas les mêmes blocages que le Parti socialiste (le PS a fixé des conditions au gouvernement, ndlr). Nous sommes en pleine réflexion, mais il n'est pas impossible que nous la votions», indique-t-il, alors que ses troupes siègent dans l'opposition sur les mêmes bancs que les socialistes à l'Assemblée nationale.
Pas question en revanche de toucher au cumul des mandats. Sénateur et président du conseil général de Tarn-et-Garonne, sans compter ses casquettes de président du PRG et de patron de La dépêche du midi, Jean-Michel Baylet ne veut pas en entendre parler. «J'ai voté contre la loi limitant le cumul des mandats, lorsque j'étais dans la majorité (sous Lionel Jospin, ndlr). Elle n'est pas adaptée à nos institutions d'aujourd'hui. Un mandat national vous appuie dans votre activité locale.»
Hors de question, également, de participer au gouvernement d'ouverture du chef de l'Etat, qui l'avait approché sans succès après son élection. Pas de mission non plus. Nicolas Sarkozy a pourtant confié à Christiane Taubira une mission pour réfléchir aux moyens de faire des Accords de partenariats économiques (APE) «un atout du partenariat» entre l'UE et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). «Je crois qu'elle n'a pas été choisie parce que c'est une radicale de gauche», glisse Jean-Michel Baylet, qui tient à bien rester à sa place : «dans l'opposition».
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Sam 17 Mai 2008 - 13:55

L'ancien ministre Bernard Tapie, devenu acteur, n'exclut pas un retour sur la scène politique. Il se dit même prêt à devenir député à l'occasion des élections européennes de l'an prochain. Le PRG réunit son congrès ce week-end à Paris.
ALORS QUE les radicaux de gauche se réunissent ce weekend en congrès à Paris, l'ancien ministre regrette l'orientation Astratégique du PRG. Après avoir juré qu'il ne reviendrait jamais en politique, l'ex-patron de l'OM assure pour la première fois qu'il pourrait être à nouveau candidat aux européennes, l'année prochaine.

Etes-vous toujours proche de votre famille d'origine, les radicaux de gauche ?

Bernard Tapie.
Plus que jamais ! Les valeurs défendues par les radicaux sont toujours d'actualité : la reconnaissance des talents individuels compatibles avec le sens de l'intérêt général.


C'est comme au foot : les joueurs peuvent être complémentaires, si individuellement ce sont des tringles, ça ne fait pas une équipe. Mais il faut jouer ensemble. Devant le savoir, la justice, la santé, les Français doivent être égaux.

Pourtant, les radicaux restent marginaux...

C'est dommage. Christiane Taubira incarne toujours ces valeurs. Le PRG ne doit pas rester une chapelle à la remorque du PS.Cette stratégie est nullissime. Ce que je souhaite, c'est que le parti s'interroge sur son alliance éternelle avec les socialistes et qu'il laisse de côté les combines.

Vous êtes d'accord quand le président du PRG, Jean-Michel Baylet, prône « l'indépendance vis-à-vis du PS » ?

S'il le fait, je bois le champagne...Que les radicaux restent de gauche, d'accord. Mais qu'ils défendent d'abord leurs idées, leur philosophie, au lieu de se jeter dans les bras du PS quoi qu'il fasse et qu'il dise.

En 1992, vous avez atteint 12 % des voix aux européennes. Pourriez-vous être candidat l'an prochain ?

Candidat ? Pourquoi pas ? Je vais voir avec Jean-Michel Baylet s'il y a une opportunité de rejoindre le Parlement européen aux élections de 2009. J'ai la passion de l'Europe. Tout se joue désormais à cet échelon. La France, c'est 2 % du monde. Qu'est-ce que l'on peut faire seul ? Rien. Ministre, maire... ce n'est plus pour moi. Mais s'investir à l'échelle européenne, là oui, je suis partant, et ce n'est pas incompatible avec le théâtre.

« Aujourd'hui, je revoterais Sarkozy »

De quoi la gauche a-t-elle besoin pour regagner une élection présidentielle ?
Les dirigeants socialistes doivent s'interdire de critiquer sans apporter des propositions aux problèmes posés. Leur campagne interne les amène à prendre des postures sans rapport avec les préoccupations des Français. Qui va remplacer François Hollande ? Mais tout le monde s'en fout !

Ségolène Royal peut-elle devenir le leader de la gauche ?

Jusqu'à présent, elle a assumé ses responsabilités. Mais entre être présidente de Poitou et présidente de la République, il y a une grande marche...

Après un an de pouvoir, le bilan de Nicolas Sarkozy est-il bon ?

Des deux candidats en finale, j'avais choisi Sarkozy. Aujourd'hui, je referais le même choix. A l'opposé des humeurs du moment, je suis certain que les Français aussi. Quant au bilan, c'est comme un match de foot, ça dure quatrevingt- dixminutes...On connaît le score à la fin de la partie. D'ici là, tous les commentaires relèvent du café du commerce. Le programme de Sarkozy sera jugé dans quatre ans. Je serai le premier à le critiquer s'il a tout fait à l'envers. Mais d'ici là, de grâce, attendons.

lol!

sacré nanar...
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Sam 17 Mai 2008 - 18:16

Congrès PRG: partisans et adversaires d'alliance avec les centristes s'affrontent


PARIS (AFP) - 17/05/2008 15h52

Les élections européennes de 2009 étaient samedi au coeur du Congrès du Parti Radical de gauche (PRG) à Paris où des passes d'armes ont opposé les partisans d'une alliance avec les centristes de Bayrou ou de Borloo, aux fidèles du camp de la gauche.


Le Congrès, qui réunit quelque 400 délégués, est sans gros suspense: Jean-Michel Baylet, président du parti depuis 1996, doit être réélu dimanche sans problème, étant seul candidat en lice.

Les intervenants ont tous regretté l'échec de la gauche à la présidentielle de 2007 alors que les radicaux de gauche avaient défendu dès le premier tour Ségolène Royal.

Pour la prochaine échéance, les européennes, Jean-Michel Baylet voit dans son parti "une forte volonté d'être présent" à ce scrutin car "nous sommes un parti engagé et militant de l'Europe". "De quelle manière, avec quelle alliance c'est une question que nous allons poser", dit-il.

M. Baylet -qui a initié depuis un an un dialogue avec le Parti radical valoisien de Jean-Louis Borloo- estime "possible" une alliance avec des centristes. "J'attends de voir comment vont se passer les discussions avec les uns et les autres".

Hervé Mesnager, conseiller municipal de Blois, met déjà des noms sur les listes d'alliance, "les trois B: Baylet-Bayrou-Borloo".

Le secrétaire national, Pascal-Eric Lalmy, plaide aussi pour de nouvelles alliances: "Sur l'Europe, les radicaux de gauche n'ont aucune affinité avec le PCF" et "les socialistes n'ont aucun projet européen". Il faut "bâtir dès la rentrée des listes pro-européennes et laïques", dit-il.

Mais de fortes oppositions se font entendre, notamment de la puissante Fédération de Paris, dirigée par Jean-Bernard Bros, adjoint au maire de Paris, qui réclame "des listes autonomes ou de rassemblement à gauche", "excluant totalement toute compromission ou alliances avec Nicolas Sarkozy ou un parti soutenant son gouvernement", dans une claire allusion au parti de Borloo.

Thierry Braillard, maire-adjoint de Lyon, abonde dans le même sens: "l'avenir du PRG est à gauche, la discussion avec les Valoisiens était troublante et troublée" et "il faut clôturer un débat polluant qui n'aurait jamais du naître". "Bayrou est dans l'impasse centriste" et le Parti radical "vote tous les textes" de Nicolas Sarkozy, souligne-t-il.

Yacine, militant de Seine-Saint-Denis, résume: "la porte des radicaux est ouverte, mais à condition de quitter la tutelle de la droite".

Odile Leperre-Verrier, ancienne députée européenne, renchérit: "ce rêve des trois B a peu de chance de prospérer et nous mènerait droit dans le mur".

Une autre variante est proposée par Bernard Castagnede, un dirigeant du parti, "une alliance des radicaux de gauche avec des courants écologistes". Il verrait bien aux européennes des listes "Borloo, Tapie, Christiane Taubira, Dominique Voynet".

Mais l'offre de service pour 2009 de Bernard Tapie -exclu du PRG suite à son soutien à Nicolas Sarkozy- est balayée par M. Baylet: "Bernard Tapie n'est plus membre du PRG, ses déclarations n'engagent que lui".

De son côté, Christiane Taubira, une figure phare du PRG, ne se prononce pas et se dit "archi-nulle" en stratégie électorale. Mais souligne-t-elle à l'AFP, "les radicaux de gauche portent une audace sur la construction de l'Europe qui est singulière" et "avec l'ancienne UDF, c'est le seul parti à gauche qui est cohérent sur ses engagements européens".
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Sam 17 Mai 2008 - 23:47

juste une précision..
la première le prg a a appelé à voter non au référedum sur la constitution...est ce que Bayrou ira sur cette voie ?

enfin Borloo est poids lourd bien qu extrement discret depuis un certain temps du gouvernement Tzarko....alors une liste avec lui et son parti ...scratch les élécteurs ne comprendraient pas ...affraid
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 6:51

Le PRG cherche à s’émanciper
Réunis en congrès, les radicaux ont débattu de leurs alliances
LAURE EQUY
QUOTIDIEN LIBERATION: lundi 19 mai 2008



Le PRG, missionnaire de la gauche sur le «terrain central» ? Réélu à la tête du parti, Jean-Michel Baylet, qui était seul candidat en lice, a réaffirmé hier à Paris, à l’issue de son congrès, l’ancrage à gauche du PRG, sans écarter la possibilité de discussions avec d’autres formations. Le sénateur du Tarn-et-Garonne a invité les radicaux à «occuper le terrain central pour le compte d’une gauche rassemblée». Députée du Tarn-et-Garonne, Sylvia Pinel voit le PRG comme «un levier pour faire basculer le centre à gauche.» Selon Roger-Gérard Schwartzenberg, «l’échec de François Bayrou a levé une hypothèque pour le PRG» sur cet «espace d’expansion où sont tant d’électeurs». Baylet va plus loin en prévenant : «Je n’autoriserai personne à m’interdire de dialoguer avec qui que ce soit.»


Or, si les radicaux ont martelé leur indépendance, lassés d’être vus comme satellites d’un PS souvent taxé d’«hégémonique», l’ouverture aux partis centristes fait débat. Rassuré que «les valeurs du PRG aient été rappelées», Olivier Maillebuau, président des Jeunes radicaux de gauche reste, sur le choix d’alliances, «vigilant à ce que la porte s’ouvre du bon côté», refusant l’option, souhaitée par certains, d’un rapprochement avec les valoisiens de Jean-Louis-Borloo. Ouvert il y a un an, le dialogue entre les deux familles radicales se limite à la tenue de groupes de travail. Mais la perspective des européennes oppose les partisans de listes communes avec le Parti radical valoisien ou le Modem aux fidèles du camp de gauche. «Selon l’enjeu du scrutin, les alliances peuvent varier. Pour les européennes, un scrutin supranational, on peut dépasser les clivages», prône Elisabeth Boyer, secrétaire nationale, soulignant qu’«avec Borloo et Bayrou, on est les seuls fédéralistes».«S’allier à un parti de l’UMP nous rendrait inaudibles», réplique un délégué de Seine-Maritime.
Baylet a également proposé «de privilégier la construction intégrée de toutes les familles de gauche», à condition qu’il s’agisse d’«un partenariat équilibré» sans «féodaux qui profitent de la vassalité» de leurs alliés.
Revenir en haut Aller en bas
gillou

avatar

Masculin Nombre de messages : 9070
Age : 51
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 9:34

La question des alliances trouble aussi le PRG


F.-X. B.
19/05/2008 | Mise à jour : 09:10 |

Le Figaro :


Jean-Michel Baylet a été réélu, dimanche, à la tête du parti à l'issue du congrès.


Le débat sur l'ouverture au centre ne traverse pas que le Parti socialiste. Ce week-end, à l'occasion de son congrès, le Parti radical de gauche a certes reconduit à sa tête à la quasi-unanimité Jean-Michel Baylet, qui dirige le PRG depuis douze ans, mais en coulisses les quelque 400 délégués se sont divisés sur les stratégies d'alliance.
Au point de provoquer une vive mise au point de la part de Jean-Michel Baylet. «Je n'autoriserai personne à m'interdire de dialoguer avec qui que ce soit», a-t-il lancé à l'encontre des «procureurs de l'immobilisme» qui lui avaient reproché la veille ses appels du pied à l'égard de François Bayrou pour le MoDem et Jean-Louis Borloo pour le Parti radical valoisien. Des manœuvres de rapprochement engagées dans la perspective des élections européennes de 2009.
Pour Jean-Michel Baylet, une alliance avec les valoisiens et le MoDem est «possible». Certains militants préconisent l'«alliance des 3 B - Baylet-Bayrou-Borloo», mais la question n'est pas encore tranchée. Elle le sera lors d'une prochaine convention du parti qui s'annonce, à en juger par certaines interventions, pour le moins tendue. «La discussion avec les valoisiens était troublante et troublée. Il faut clôturer un débat polluant qui n'aurait jamais dû naître […] l'avenir du PRG est à gauche», avait ainsi lancé samedi Thierry Braillard, maire adjoint de Lyon. Une opinion partagée par de nombreux militants et cadres du PRG. À l'instar de Claudette Brunet-Lechenault, conseillère générale de Saône-et-Loire, pour qui le PRG ne doit pas faire alliance avec un parti «qui a des membres au gouvernement de Nicolas Sarkozy». Ce rejet de la politique du chef de l'État a déjà valu à Bernard Tapie de voir son offre de service au PRG refusée pour cause de ralliement à Nicolas Sarkozy.
«Combat pour l'union»



Pour tenter de calmer les esprits, Jean-Michel Baylet a réaffirmé l'ancrage à gauche du PRG. «Nous voulons être et nous sommes à gauche», il faut «rechercher encore et toujours l'union de la gauche, à laquelle il faut une doctrine adaptée au siècle. Je mènerai combat pour l'union», s'est-il engagé. Depuis sa création en 1972, le PRG est l'allié du PS, au point d'apparaître comme un satellite du Parti socialiste. L'année dernière, il avait soutenu la candidature de Ségolène Royal dès le premier tour.
Revenir en haut Aller en bas
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 8789
Age : 41
Localisation : France
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:08

Pour avoir beaucoup apprécié le discours du représentant du PRG lors du 1er conseil municipal de Rennes en avril dernier, je suis très favorable à ce rapprochement. Si vous l'êtes également vous pouvez leur exprimer par e-mail : prg@prg.com.fr

Pour le parti radical valoisien je n'ai pas trouvé d'adresse e-mail. Je trouverais ça plutôt cocasse une alliance avec Borloo mais pourquoi pas !

Sondage sur DD : http://democratie-directe-modem.net/organisation-du-modem-f1/l-alliance-des-3-b-t194.htm
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:19

favorable avec le prg opposé avec Borloo...
il est nul comme ministre de l environnement.. vendu au lobbys et numéro deux de ce gouvernent réactionnaire...et imcompétant...
a moins que les 3b soit boite de recyclage....

ps .est til possible de lancer sondage sur ce forum messieurs les administrateurs ?


Dernière édition par Korigan le Lun 19 Mai 2008 - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yann 35

avatar

Masculin Nombre de messages : 8789
Age : 41
Localisation : France
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:23

Le problème c'est que s'allier au PRG donnera au MoDem une image de gauche, pour moi c'est tout ou rien.
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 34
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:32

J'aime pas le tout ou rien, ça me rappelle les municipales de Pau avec une alliance UMP partout ou rien.
Le "tout ou rien" c'est ce qu'on a combattu. On a dit s'intéresser aux discours et projets sans regarder les étiquettes.
Rejeter le PRG car ça ferait trop gauche me déplait.

Pourrait-on avoir un nouveau topic, avec information sur les 2 partis et un sondage ?
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:42

pour info le prg tu la ici

je met le projet européen qu il ont publié sur leur site

http://www.planeteradicale.org/contenu/docs/62/Manifeste_Jeantet.pdf

en revanche le Parti valoisien ormis son sécrétaire ont il quelconque activité..
comme on disait ils doivent faire leur congrès dans cabine téléphonik...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 13:57

Korigan a écrit:
comme on disait ils doivent faire leur congrès dans cabine telephonique...
Si c'est celle de Docteur Who, elle peut accueillir du monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 34
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:10

J'avais apprécié la candidature de Christiane Taubira en 2002 et je pense qu'elle pourrait être un atout pour le Modem si un rapprochement avec le PRG était fait.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:21

j'aime beaucoup ChristianeTaubira, voilà une député comme ils devraient tous être, ses questions à l'AN sont toujours parfaites, étayées, elle connait son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:23

En tout cas, c'est elle qui défendait Bayrou face à Pécresse lors du débat Bayrou-Royal de l'entre-deux tours. Et la Pécresse était violente, agressive, même méchante (affirmations sans fondement, elle accusait comme si elle savait d'avance ce qui allait se dire - elle avait évidemment tout faux).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:26

Pécresse, Morano, Dati ... Les tigresses de sarko !!! affraid
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:31

les "Harpies" , ça leur convient bien.
qulqu'na dit que la femme serait l'égale de l'homme en politique quand nous aurons des femmes politiques aussi cons et incapables que les hommes, eh! bien , c'est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 34
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   Lun 19 Mai 2008 - 14:35

Evitons de dévier du sujet voulez-vous ?
Et je n'aimerai pas que l'on confonde ces dites harpies avec Mme Taubira.

J'ai appris qu'elle avait été l'invité de Besancenot lors de son passage télé chez M. Drucker dans Vivement Dimanche.
Quelqu'un a-t-il suivi cette émission et pourrait nous dire ce qui a été dit à son sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRG : Parti Radical de Gauche   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRG : Parti Radical de Gauche
Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRG : Parti Radical de Gauche
» Parti Radical du Centre !!!
» PRV : Parti Radical Valoisien
» Gauche ? Droite ? Kezako ?
» Le Havre : 8 500 desserts jetés pour cause de gélatine animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: Politique :: Les partis politiques-
Sauter vers: