Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Politique selon Platon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yann-Ber TILLENON



Masculin Nombre de messages : 32
Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/09/2008

MessageSujet: Le Politique selon Platon   Mer 12 Nov 2008 - 21:19

Comme "Jean-Luc", je suis un "disciple de "Platon", mais aussi d'Aristote. Je pense qu'ils sont complémentaire. Je suis artiste et j'aime ces philosophes qui ont conçu le politique, la cité, comme une oeuvre d'art. Rappelons-le. Platon est le fondateur de la science politique, parce qu’il fut le premier à définir, par écrit, un État et une organisation sociale idéales et à créer les concepts fondateurs pour penser le politique, autour de l’individu, de la société et de l’appareil étatique. La « rectitude politique » ou réalisation d’une politique juste et harmonieuse, qui inclue tous les citoyens, telle est la nouveauté introduite par Platon, notamment dans La République (Politéia).

Platon (427–347 av. J–C) était jugé ainsi par le philosophe britannique A.N. Withehead : « toute la philosophie occidentale n’est que des notes au bas des pages de Platon ». Son École, fondée en 385 av. J–C, l’Académie, subsista près de 1.000 ans. Il influença profondément son élève Aristote et son disciple Plotin (IIIe siècle de notre ère), puis toute la Renaissance italienne et l’ensemble de la philosophie politique jusqu’à nos jours, puisqu’il est l’auteur des concepts fondamentaux auxquels nous nous référons sans même savoir qu’ils viennent de lui.

Avec Platon, naît véritablement l’idée de politique, c’est-à-dire l’organisation de la Cité (polis) (1) au bénéfice de tous ses citoyens, comme une “chose commune ”. Jusqu’alors, le politique n’existait pas philosophiquement, puisqu’on pensait en terme de “société dirigée par un chef ou un groupe de chefs” sans ordonnancement organique, le chef régnant le plus souvent à son profit, un peu comme un seigneur à la tête d’un domaine humain, territorial et économique. Platon fut révolutionnaire parce qu’il a pensé la Cité comme un ensemble (hiérarchisé) de citoyens, sur un territoire, qui possèdent un sort et un destin communs, et non plus comme un simple agrégat humain dirigé par une chefferie, qu’elle fût autoproclamée ou élue. (2)


Le triptyque platonicien est individu/citoyen – société – État. L’individu/citoyen est un homme qui a pris conscience de sa citoyenneté, c’est-à-dire de sa responsabilité active au sein de la Cité, de sa Cité, de ses droits et de ses devoirs. Ce n’est plus un simple “habitant” qui profite ou subit en se désintéressant du sort collectif, mais un participant. La société est l’agrégat des individus mais, en tant que principe féminin (Platon n’emploie pas ce mot, mais le sous-entend), elle doit être fécondée et mise en forme, mise en perspective par l’État, principe masculin.


Cependant les hommes, pour Platon, ne peuvent devenir individus/citoyens qu’au terme d’un processus difficile qui demande de l’effort, car cela ne leur est pas naturel. Ce processus évolutif passe la «captation» d’Idées supérieures ; il exige que les philosophes s’engagent au service du bien commun, du bien public et éduquent les hommes.

C’est pourquoi, Platon pose que les véritables fondements de l’État (qui doit modifier l’esprit des hommes et organiser la société) sont la justice et l’éducation. Il affirme d’expérience que, lorsque la justice et l’éducation s’étiolent, les différentes formes de gouvernement dégénèrent et s’abandonnent à des fins purement matérielles et à la défense d’intérêts privés, le bien public disparaissant alors ; l’ignorance et l’injustice, le désordre et l’inimitié s’installent.


L’INDIVIDU–CITOYEN.


Pour Platon, l’homme est comparable à un attelage bidrige conduit par un cocher. Le cocher est l’âme raisonnable (noûs). Le premier cheval est obéissant (âme courageuse), le second, rétif (âme désirante). L’âme raisonnable est « ce qui est divin, immortel, intelligible,[url]http://www.kervreizh.eu/index.php?id=druidisme0[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
liberspirita

avatar

Masculin Nombre de messages : 952
Age : 49
Localisation : Jura
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Sam 29 Nov 2008 - 23:38

S'il existait encore, je voterais pour le mettre en tête de liste MoDem pour les européennes
Revenir en haut Aller en bas
http://ojura.net
Elfyn

avatar

Masculin Nombre de messages : 457
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Dim 30 Nov 2008 - 17:49

Il avait un petit côté communiste Platon...
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Dim 30 Nov 2008 - 17:59

ah ? raconte moi cela...
Revenir en haut Aller en bas
bobmo

avatar

Masculin Nombre de messages : 2223
Age : 28
Localisation : Strasbourg-Bitcherland
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Dim 30 Nov 2008 - 20:28

ouai surtout avec son idée de propriété, il était assez communiste c'est vrai !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/bobmoorane
Elfyn

avatar

Masculin Nombre de messages : 457
Age : 26
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Dim 30 Nov 2008 - 21:07

Dans son œuvre La République, il supprime quasiment la notion de famille (éducation collective) ainsi que celle de propriété privée dans le but d'arriver à la Cité idéale. Je ne connais pas suffisamment le reste pour développer, cependant je crois que ces idées ont plus une dimension philosophique que politique.
Revenir en haut Aller en bas
bobmo

avatar

Masculin Nombre de messages : 2223
Age : 28
Localisation : Strasbourg-Bitcherland
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Dim 30 Nov 2008 - 21:21

j'avais fait mon premier commentaire de philo sur un texte de lui qui parlait de propriété!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/bobmoorane
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Lun 1 Déc 2008 - 7:30

Revenir en haut Aller en bas
asterix

avatar

Masculin Nombre de messages : 1058
Age : 54
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   Sam 17 Mai 2014 - 21:18

Elfyn a écrit:
Il avait un petit côté communiste Platon...

Il ya communisme politique, et communisme philosophique.

C'est ainsi que le plus amidoné des conservateurs contient au moins 1 gramme de communisme. Parce que le communisme, comme le libéralisme, peuvent être des composantes d'un seul l'esprit humain.

Le secret de l'équilibre est dans le dosage.

Mais il reste difficile de donner sans posseder, ainsi le communisme rejoint la notion de propriété. Car donner ce que l'on a pas est un vol. Et un communiste qui ne donne pas n'en est pas un. Na!

Hi hi! Je viens de déterrer un vieux no'n'os de 2008 à ronger!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Politique selon Platon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Politique selon Platon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Etat-
Sauter vers: