Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les aberrations de la libéralisation des services publics

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
johanono



Masculin Nombre de messages : 3612
Age : 34
Localisation : Mayenne
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Les aberrations de la libéralisation des services publics   Dim 15 Mai 2011 - 16:58

Citation :
Les aberrations de la libéralisation des services publics

Depuis quinze ans, la droite et les socialistes suivent l’Europe pour mettre en place la libéralisation des services publics. Mais alors qu’ils nous promettaient un meilleur service et des prix moins élevés, nous avons exactement l’inverse. Il n’y a que les profits qui progressent.

Les conséquences ubuesques de la libéralisation

Nous avons déjà fait l’expérience plus limitée de la libéralisation des renseignements téléphoniques. Et le résultat est très simple : une explosion spectaculaire des prix, une plus grande complexité pour le client et au final, les seuls gagnants sont les médias qui empochent les recettes de publicité et les actionnaires qui n’ont pas bu la tasse. Bref, la libéralisation des renseignements téléphoniques n’a clairement pas profité à l’intérêt général, largement dégradé depuis la fin du 12.

Mais l’avancée de la libéralisation a aujourd’hui des conséquences encore plus incroyables. On apprend ainsi que la SNCF poursuit RFF (Réseau Ferré de France) pour obtenir davantage de créneaux pour ses trains de marchandise auprès du régulateur du rail. Avant, la SNCF gérait seule le réseau et les trains. Aujourd’hui, pour satisfaire Bruxelles, l’entreprise a été coupée en deux (pour permettre de la concurrence), ce qui impose l’arbitrage d’un régulateur !

Le cas des tarifs d’EDF est tout aussi abracadabrantesque. Le Point ose ainsi écrire sans la moindre ironie que la loi Nome, destinée à « doper la concurrence », « pose les bases d’une forte hausse des tarifs de l’électricité ». Bref, la gestion législative semble encore plus complexe, l’Etat est contraint d’intervenir et les tarifs progressent fortement (alors qu’étant donné que 80% de notre électricité est d’origine nucléaire, nos tarifs devraient être relativement stables)…

Pour la dé-libéralisation des services publics

N’est-il pas temps aujourd’hui de faire un bilan de ces libéralisations qui n’ont apporté aucun des bénéfices escomptés ? Le service ne s’améliore pas, les prix ont tendance à monter, tout devient plus difficile pour le client qui doit essayer d’échapper aux chausse-trappes des différents fournisseurs et même l’Etat se voit contraint d’agir pour trancher les conflits entre les autorités de régulation et les différents acteurs de marchés complexifiés et bureaucratisés du fait de la libéralisation.

Fondamentalement, il faut comprendre que certains marchés sont des monopoles naturels. Quand les investissements sont si lourds que seuls deux ou trois acteurs peuvent être présents ou qu’il faut collectiviser la production et ne libéraliser que la commercialisation (qui ne représente qu’une fraction du coût), la libéralisation n’a aucun sens. De facto, elle produit un oligopole où les quelques acteurs présents n’ont aucun intérêt à mener une guerre des prix préjudiciable à tous.

Du coup, même sans le moindre comportement délictueux, les différents acteurs ne se battent pas sur le prix et profitent de facto d’une rente financière. La production d’énergie, le transport ferroviaire, la distribution du courrier, les autoroutes, ne sont clairement pas des activités où la libéralisation apporte quoique ce soit. Ces secteurs doivent rester dans le service public. Et on pourrait se poser la question pour la distribution de l’eau, voir même la téléphonie.

Les tenants de la libéralisation à tout crin se heurtent aujourd’hui à une réalité qui démontre que la privatisation des services publics est lourdement préjudiciable à l’intérêt général et ne profite qu’aux actionnaires qui profitent d’une situation d’oligopole. Il faut donc revenir en arrière.

http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/archive/2011/04/21/les-aberrations-de-la-liberalisation-des-services-publics.html

Une fois de plus, une analyse détaillée de la libéralisation des services publics nous conduit à penser que la concurrence coûte beaucoup plus cher que les services publics...
Revenir en haut Aller en bas
Miaou



Féminin Nombre de messages : 4358
Age : 58
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Les aberrations de la libéralisation des services publics   Sam 21 Mai 2011 - 23:24

"Vis ma vie" sans service public

En espérant que la lecture n'est pas réservée aux abonnés.

Des Anglais habitant une même rue ont testé, six semaines sans services municipaux... Ils en sont revenus. Avec des blessures relationnelles, par exemple cette mère célibataire, "assistée", qui se fait rejeter par la "communauté".

C'est un dogme dans la lignée du "TINA" (There Is No Alternative" de Thatcher) qui veut que chacun ne paie que pour lui. Par exemple, si pas d'enfant, pas de participation à l'Education Nationale (j'ai entendu des choses à ce niveau)

L'Europe avec son élargissement, a vu son centre de gravité basculer vers les pays "libéraux", avec la Grande Bretagne et les ex pays de l'Est.

A partir de ce moment, il y a quelque chose de pourri dans le domaine de l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les aberrations de la libéralisation des services publics
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libéralisation du régime des visas européens pour l'Ukraine
» 9ème Congrès de la Fédération CGT services publics
» Libéraliser le recours aux tests ADN de paternité?
» Maroc/Canada : Déclaration sur l'accord de libéralisation du transport aérien
» Travail - Santé - Education - Services publics... NON à la casse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Actualités :: France-
Sauter vers: