Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Modem survivra t-il aux municipales ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 11:42

Agoravox 3/03

Le Modem survivra t-il aux municipales ?
Pris dans la tourmente des défections de ses principaux lieutenants, le parti de François Bayrou, créé sur mesure à l’occasion des dernières élections, joue sa dernière carte lors des élections municipales à venir. Mais a-t-il encore un avenir politique, pris en tenaille entre l’ouverture sarkoziste et la recomposition de la gauche? Seule une analyse approfondie des mille premières villes de France permet d’envisager une réponse à cette question.


Un scrutin défavorable


C’est sans doute le scrutin le moins favorable pour l’émergence d’un parti nouveau, tant les situations sur le terrain dépendent de barons locaux, de luttes anciennes, d’accords électoraux contre nature et surtout, d’une organisation nationale et fédérale parfaitement huilée. L’ancienne UDF bénéficiait de nombreux atouts dans ce domaine, ainsi que d’accords sur le plan national aussi bien que local avec son frère ennemi, le RPR.


A présent que l’UMP a avalé tous ses rivaux à droite, le MoDem se retrouve bien seul sur le terrain et ne doit sa survie qu’à ses militants et à ses deux leaders nationaux : François Bayrou et Marielle de Sarnez.




Rappelons quelques chiffres pour resituer les enjeux.


Lors des élections municipales de 2001, les résultats du premier tour dans les mille premières villes de France (équivalant à plus de la moitié de la population totale) donnaient le palmarès suivant :


- RPR : 17,3 %


- UDF : 10,6 %


- RPF (de Villiers) : 1,6 %


- DL : 4,0 %


- Divers droite : 12,9 %


- FN : 2,8 %


- MNR (Mégret) : 2,2 %


- TOTAL DROITE 51,4 % (46,4 % sans l’extrême droite)




- PS : 27,9 %


- PC : 6,9 %


- PRG : 1,0 %


- MDC (Chevènement) : 0,7 %


- Verts : 3,1 %


- Divers gauche : 4,3 %


- Extrême gauche : 2,8 %


- TOTAL GAUCHE 46,7 % (43,9 % sans l’extrême gauche)




On sait que sous les étiquettes "divers" se placent fréquemment les dissidents de tout poil issus des partis traditionnels majoritaires (voir Neuilly !). Mais ceci donne un instantané intéressant du paysage politique national, à comparer avec les élections législatives les plus proches, soit celles de 1997 et 2002. Entre ces deux élections, un événement majeur est venu modifier profondément la donne politique : la création de l’UMP !




Ainsi, en 1997, l’UDF obtenait encore 15% des voix, alors qu’elle ne recueillait plus que 5% en 2002 ! La tornade blanche est passée par là et a réduit le parti du centre à sa plus simple expression. Mais sur le terrain, 272 candidats UDF se sont présentés aux élections municipales précédentes, souvent en tant que représentants uniques de la droite locale. 67 d’entre eux ont d’ailleurs été élus au premier tour et 48 au second. Voilà bien la seule raison authentique du départ des anciens lieutenants de Bayrou. Elus le plus souvent au niveau local, ils ne devaient leur siège qu’à la présentation d’une liste d’union avec la droite gaulliste. Seuls quelques indépendants farouches ont osé braver l’omnipotence du RPR. Dans 72 villes de plus de 10.000 habitants, des "triangulaires" ont opposé des candidats de la gauche plurielle, du centre et de la droite gaulliste.




340 investitures centristes en France


En investissant plus de 340 listes autonomes dans la majeure partie des départements français, le MoDem augmente sensiblement le nombre de prétendants dans les villes de plus de 10.000 habitants. D’autre part, une centaine de chefs de file participeront à des listes d’union, soit à droite, soit à gauche. Dans la plupart des cas, il s’agit de la reconduite de listes de maires sortants, dans lesquelles des conseillers municipaux UDF étaient élus.




On peut noter qu’un tiers des maires élus sous l’étiquette UDF se représenteront sous la couleur orange (28 maires sur 95), alors qu’à peine six d’entre eux se présenteront sous la bannière Nouveau Centre, ce qui prouve encore le peu de poids électoral du concurrent centriste. La plupart des autres maires élus en 2001 en tant qu’UDF ont rejoint l’UMP ou se présenteront comme "divers droite".




Le plus intéressant est d’observer dans quelles villes les nouveaux candidats MoDem se présentent massivement, sans grande chance de succès.




Paris en premier lieu. Vingt candidats, contre seulement quatre en 2001, dont Didier Bariani, qui avait été battu dans une triangulaire contre un RPF et Michel Charzat. L’implantation de l’UDF était faible en 2001. Le score cumulé de Lepage et Bayrou dépassait à peine les 10% lors du premier tour des Présidentielles en 2002. En 2007, Bayrou a réuni près de 21% des suffrages parisiens aux Présidentielles en 2007. Si cette tendance se confirmait, dans une fourchette entre 15 et 20% aux municipales, le MoDem pourrait certainement devenir le premier allié de Delanoë.


Plus intéressant encore est le nombre de candidats du MoDem dans les banlieues "rouges" de la capitale. Plus de 130 centristes se présenteront en Ile-de-France, dont plus de la moitié face à des maires sortants de gauche, notamment communistes en Seine-Saint-Denis. Rappelons ici également les très bons scores de Bayrou au premier tour de la Présidentielle (19% dans le 77, 22% dans le 78, 20% dans le 91, 21% dans le 92, 17% dans le 93, 20% dans le 94, 19% dans le 95). Dans de nombreuses villes de droite comme de gauche, il faudra compter sur des triangulaires difficiles au deuxième tour, sauf accords locaux de désistement. Une ville comme Poissy, par exemple, qui compte plus de 35.000 habitants, avait vu un jeune candidat MoDem bien résister face à Jacques Masdeu-Arus, maire depuis 1983, malgré la vague bleue des élections législatives de juin dernier. Il avait alors conservé près de 14% de voix au premier tour, contre 21% pour Bayrou dans la même ville aux Présidentielles.


Des villes seront particulièrement intéressantes à observer, où la droite traditionnelle a toujours bénéficié de l’appui des centristes et devra compter, désormais avec une liste concurrente.




Marseille est également significative. Alors que l’UDF n’y présentait aucun candidat en 2001, la liste menée par l’ex-vert, Jean-Luc Benhamias, risque de récolter les fruits de l’usure du pouvoir et de la discorde traditionnelle entre Gauche et Droite phocéennes. Malgré tout, les résultats de la Présidentielle, moins favorables au MoDem, ne laissent entrevoir qu’un résultat ne dépassant pas 15% sur l’ensemble de la ville, sauf miracle. Quelle sera l’attitude des électeurs des quartiers populaires face à une liste "multiculturelle" ? Aux dernières législatives, le résultat s’était situé dans une fourchette de 3 à 8% des suffrages. Les sondages du début février créditaient 5% d’intentions de vote à Benhamias. Trop peu pour peser sur un deuxième tour.




A Lyon, la situation est beaucoup plus complexe, après le ralliement du candidat investi par Bayrou à la liste de Dominique Perben. La nouvelle liste, menée tambour battant par le jeune Eric Lafond, aura beaucoup de difficultés à surnager dans ce panier de crabe. La défaite de Perben ne faisant aujourd’hui plus aucun doute, le MoDem se rapproche ostensiblement de Gérard Collomb. Les derniers sondages parus accordaient une large avance au socialiste, soutenu même par Anne-Marie Comparini, candidate malheureuse du MoDem aux législatives de 2007. Pourtant, dans une ville historiquement centriste, Bayrou avait obtenu 20% des votes aux Présidentielles. Le MoDem, selon toute logique, ne devrait pas faire moins de 10 à 15% des voix en se présentant dans l’ensemble des arrondissements. Il deviendrait ainsi un allié utile pour la gestion de la ville.




Des triangulaires en vue dans de nombreuses villes


D’autres villes seront particulièrement intéressantes à observer, comme Toulouse, ville traditionnellement UDF. Ici aussi, le rapport de force droite-gauche dépendra fondamentalement de l’apport des voix du MoDem. Le maire sortant, Jean-Luc Moudenc, UDF rallié à l’UMP, ne peut gagner la mairie sans l’appoint du centre. Les derniers sondages parus, donnent 41% d’intentions de vote pour sa liste, contre 37% pour les socialistes. Il existe cependant un réservoir de voix à gauche de 12%, répartis entre les alternatifs et l’extrême-gauche, ce qui inverse le rapport de force. Restent 8% d’intentions de vote pour le MoDem. Comment réagiront-ils et pour qui balanceront-ils au second tour ? La ville tombera certainement à gauche, avec ou sans eux.




A Nice, la création d’une liste "Arc-en-ciel" réunissant des candidats PRG et le MEI (Mouvement Ecologiste Indépendant d’Antoine Waechter) jouera certainement un rôle important dans la constitution d’une majorité au second tour. En effet, la droite est déchirée entre Christian Estrosi, représentant officiel de l’UMP, et Jacques Peyrat, maire sortant, ex-FN. La gauche l’est tout autant, entre deux candidats socialistes. De même que le Centre, puisque Rudy Salles, ancien soutien de Bayrou, viendra défendre les couleurs du Nouveau Centre ! Situation extrême où tous les camps se retrouvent divisés. Apparemment, Peyrat était donné battu par les premiers sondages, mais ceux-ci étaient parus avant la chute de Sarkozy dans l’opinion et les différentes controverses concernant le "droit du sol" et l’immigration. L’électorat niçois, traditionnellement de droite conservatrice n’élira certainement pas un MoDem à la mairie, mais toutes les voix compteront pour le second tour.




Reste la question de Pau et de la candidature de François Bayrou à la mairie de cette ville. Ici, ce sont les socialistes qui mènent la danse. Héritiers de la ville de Labarrère, ils se déchirent de manière très peu orthodoxe. L’un, Yves Urieta, le maire sortant, est allé chercher le soutien de Nicolas Sarkozy, l’autre, Martine Lignières-Cassou, joue la ligne dure de la gauche. Tout le monde a cherché à débaucher les membres des autres listes, provoquant même un déplacement exceptionnel du chef de l’état pour soutenir son candidat "d’ouverture". Selon un sondage paru le 15 février, Bayrou serait battu au deuxième tour en cas de triangulaire, d’une courte tête. Certains supposent même que son soutien à Juppé à Bordeaux ne servirait que de monnaie d’échange pour garantir un succès au second tour, grâce au retrait de la liste PS-UMP. Tout cela est très complexe et, vraisemblablement, peu probable. Quoi qu’il en soit, la victoire ne tiendrait qu’à un fil dans tous les cas de figure.




Victoire ou défaite ?


Bien d’autres villes feront l’objet de luttes acharnées, et seront l’enjeu de partages des voix de second tour. En ces temps de pseudo ouverture, de recomposition de la gauche, de revanches électorales, d’effondrement de la cote de confiance du Président, de trahisons neuilléennes, de revirements de bord divers et variés, le seul indicateur objectif pouvant signifier que le MoDem a réussi ou échoué est le nombre de voix reçues dans les mille premières villes de France. En 2001, l’UDF avait obtenu un million de voix dans ces villes de plus de 10.000 habitants, soit 10,6% des suffrages exprimés.




Ce résultat, rapporté au nombre de candidats présentés par le MoDem, nécessiterait que chaque liste réalise en moyenne 21% des suffrages exprimés pour atteindre un chiffre comparable. Un objectif qui paraît bien inatteignable, lorsqu’on le compare aux résultats des législatives (7,5% en moyenne par candidat). Un pronostic raisonnable situerait donc le nombre de suffrages entre 7 et 15 % en moyenne, soit entre 300 et 600.000 voix à l’échelle nationale. Nous sommes bien loin des résultats de la Présidentielle, et c’est la loi de ce type de scrutin.




Reste la capacité à gagner quelques municipalités, ici ou là. Les maires sortants restés fidèles pourront-ils conserver leur poste ? Rien n’est moins sûr pour Hervé Chevreau à Epinay-sur-Seine, Bruno Joncour à Saint-Brieuc, Vincent Delahaye à Massy, Nicole Rivoire à Noisy-le-Sec, Alain Cazabonne à Talence, Geneviève Darrieusecq à Mont-de-Marsan... qui ont tous cherché ou obtenu le soutien de l’UMP pour conserver des chances d’être élus. La situation est plus facile (peut-être ?) pour Jean-Marie Vanlerenberghe à Arras ou Didier Borotra à Biarritz... qui peuvent s’appuyer sur une image consensuelle et un bilan positif.




Les législatives avaient vu plus de 500 candidats MoDem affronter courageusement ce scrutin sans réel espoir de réussite. Parmi eux, un quart seulement avaient dépassé le seuil des 10%. Combien de ces valeureux soldats osent se représenter aux municipales pour une bataille perdue d’avance ? Quelques-uns ont choisi de tenter l’aventure des cantonales. Plusieurs, dont le plus célèbre est Jean-Marie Cavada, ont changé de camp. Enfin, une douzaine se présentent, comme Gilles Artigues à Saint-Etienne, avec l’espoir de rééditer ou de dépasser un score supérieur à 15%, ce qui leur permettrait de se maintenir au second tour.




Quel que soit le résultat final du MoDem en nombre de maires élus ou non, l’important pour Bayrou est d’obtenir autant de conseillers municipaux que possible afin de peser sur les prochaines sénatoriales, entre autres, et de prouver ainsi qu’il peut résister encore. Il faut tenir jusqu’aux prochaines élections, bien plus favorables : les Européennes en juin 2009.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=36824
Revenir en haut Aller en bas
evelyne44

avatar

Féminin Nombre de messages : 287
Age : 56
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 16:09

Il ne faudrait peut être pas que certains prennent leurs désirs pour des réalités. En septembre 2007, il n'y avait pratiquement rien, une UDF sans identité idéologique,un candidat crédité de 6%, considéré comme centriste mou.
Même si on se prend une pâtée aux municipales, on est un mouvement dynamique, qui construit son identité et son programme avec un leader reconnu et populaire. Je ne vois pas pourquoi on devrait disparaître !
Revenir en haut Aller en bas
Dakota



Masculin Nombre de messages : 1135
Age : 64
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 16:33

Une UDF sans identité "idéologique".....

là je ne suis pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
evelyne44

avatar

Féminin Nombre de messages : 287
Age : 56
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 16:47

Je sais bien que de l'intérieur ce n'était pas vrai (démocratie libérale, Tocqueville, les orléanistes, etc..) Mais de l'extérieur, dans l'opinion publique, l'UDF c'était une annexe de l'UMP. Combien encore aujourd'hui disent que Bayrou est de droite ?
Revenir en haut Aller en bas
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 18:29

la liste Modem à paris va rejoindre certaianemtn DelanoE à Lille Martine Aubry alors qu elle est crédité d un victoir eau premier tour appelle le Modem a venri discuter avec elle...

on n évoquera pas les cas de Lyon Marrseille et Strasbourg ou l amaterisme a primé....

je vois chez moi du coté de Gironde où finalement le Modem local s affiche avec l ump local alors que Juppé - pourtant dondateur de ce mouvement n 'ose même pas afficher le logo sur ses tracs....je me dit que pour les électrices et élécteurs cest a ne rien y comprendre....

je me demande finalement après ce scrutin sibeaucoup de militants vont vouloir continuer.... ayant été écarté de toutes décisions les concernant ....
Revenir en haut Aller en bas
yoda

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 56
Localisation : PLANETE TERRE BOBIGNY
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 19:38

Korigan a écrit :
"je me demande finalement après ce scrutin sibeaucoup de militants vont vouloir continuer.... ayant été écarté de toutes décisions les concernant."

Cela dépend, pas essentiellement des resultats obtenus qui joueront un rôle certes, mais sans plus. C'est surtout le fait de considérer le MoDem pour ce qui l'est aujourd'hui ou pas. En réalité la représentation du MoDem ne reflète pas l'aspiration des nouveaux adhérents qui sont plus des trois quart, le mouvement continu à obéîr aux règles des fédérations locales qui sont toutes issues de l'UDF. Alors, soit le MoDem représente réellement les adhérents dans leur ensemble ou bien, il redeviendra l'UDF avec un autre nom peut-être, mais où les plus de 45 000 nouveaux adhérents n'ont jamais voulu s'inscrirent.

A bientôt et que la force de regarder la réalité en face soit avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://force-orange-93.over-blog.com
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 19:41

La réalité c'est qu'il faut attendre les européennes pour savoir vraiment le poids électoral du MoDem. Les municipales ne le permettent évidemment pas, il serait donc stupide d'en tirer des conclusions.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 45
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 20:12

le lendemain du second tour des municipales, il fera jour...
Revenir en haut Aller en bas
yoda

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 56
Localisation : PLANETE TERRE BOBIGNY
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 21:01

Je suis surpris par ce genre de réponse :" il faut attendre".
Je ne suis pas un impatient par nature, mais j'entend ça de le début, il faut attendre le congrès, il faut attendre les municipales, il faut attendre les fédérales et maintenant les européennes. Moi je veut bien essayer de comprendre, mais comme tout adhérent de base j'ai le droit à une information complète avant de faire mon choix, mais au fond qu'est-ce que j'attend ? Qu'est-ce que les 45 000 nouveaux adhérents attendent ? C'est tout simple, que l'on nous donne une vraie raison pour cette attente et que l'on nous explique pourquoi l'application des règles démocratiques au MoDem sont si difficiles à mettre en oeuvre et surtout si la volonté de les appliquées est présente dans les hautes sphères du mouvement, car pour le moment il n'y a rien à l'horizon.
A bientôt et que la force de dire les choses simplement soit avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
http://force-orange-93.over-blog.com
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 22:01

@Yoda
"La colère, la haine, la peur forment le côté obscur de la force... Si tu t'engages sur le coté obscur, à jamais il dominera ton destin."
Ces quelques rappels étant fait, je vais essayer de te répondre sur le fond du problème, le manque de démocratie dans certains départements (pas tous, loin de la...). Evidemment, c'est inacceptable.
Maintenant, il faut savoir ce que l'on entend par démocratie dans un parti politique. Autrement dit, il ne faudrait pas que le MoDem gaspille ses énergies dans des querelles d'investitures byzantines... Et vu de Paris Est, c'est un peu l'impression que donne la fédération de Seine St Denis.

Quant aux "notables" que tu dénonces, on se rend quand meme compte en participant à une campagne que la politique, c'est un "métier". Ca n'est pas toujours sain de propulser directement des néophytes dans le broyeur... Je te renvoie à quelques candidatures très "rock and roll" aux législatives de 2007.
Et puis, rien à faire, je suis gré aux "vieux" UDF d'etre resté au Modem, dans un parti qui ne peut pas leur garantir la conservation leur siege, loin de la... Que certains tentent de trouver des arrangements pour sauver leurs mandats, contre l'avis des militants, evidemment, c'est navrant, mais, bon, c'est humain.
Je préfère cela à une traitrise en bonne et due forme comme cela semble etre devenu la norme en politique aujourd'hui:
au royaume des aveugles, les borgnes sont rois...

Derniere chose enfin, pourquoi ne cherches tu pas une section ou tu te sentes bien, sans cette dichotomie UDF/ MoDem? Nous avons la chance de vivre à Paris ou dans sa petite couronne; tout se touche. Perso, je ne milite pas dans mon arrondissement (et heureusement, sinon je serai sans doute dans le meme état que toi!)

Voila, j'essaie de relativiser... Mais je comprends les deceptions: on a tous rêvé d'un parti politique d'un genre nouveau, d'une pureté de cristal. La réalité est plus basique, plus humaine aussi...
Revenir en haut Aller en bas
evelyne44

avatar

Féminin Nombre de messages : 287
Age : 56
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 3 Mar 2008 - 22:18

A propos du manque de démocratie au MoDem, juste un mot. je suis de Grenoble. Comme vous le savez, nous sommes allés sur la liste du maire PS dès le prmeier tour. La décision a été entérinée après discussion et vote des militants présents. J'ai mangé samedi soir avec un ami qui est militant PS : ils ont appris l'alliance avec le MoDem le jour de la conférence de presse et personne ne leur a demandé leur avis. Ce ne fonctionne donc peut-être pas si mal que ça chez nous. En tous cas, c'est plutôt mieux que chez les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou

avatar

Féminin Nombre de messages : 4362
Age : 60
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Mar 4 Mar 2008 - 11:02

Sur le sujet "Le Modem peut-il survivre aux municipales", il y a un chat sur Le Monde aujourd'hui, à 14h30 (www.lemonde.fr)

Les comparaisons avec les autres partis sur la démocratie interne sont plutôt en faveur du Modem, dans notre département aussi, malgré quelques manoeuvres et couacs.
Revenir en haut Aller en bas
yoda

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 56
Localisation : PLANETE TERRE BOBIGNY
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: PLEIN D'HUMOUR DEMOC-SOC TU AS !   Mar 4 Mar 2008 - 21:52

Je te remercie pour tes petits rappels, mais c'est justement ce côté obscur, que toi tu appelles "humain" pour l'excuser, que je combats sans cesse. Ne crois pas que je suis un idéaliste rêveur ; la démocratie interne devrait commencer par le respect des chartes et des statuts, ni plus ni moins. La réalité sur les investitures en Seine-Saint-Denis ne se résume pas simplement à des querelles de personnes, c'est bien pire. Et pour ma part, je ne considère pas comme un gaspillage d'énergie de dénoncer des pratiques infiniment contraires à nos règles, c'est juste un devoir. Un point sur lequel je suis d'accord avec toi, c'est que la politique est un metier, mais tu m'accorderas que l'on peut pratiquer son métier de manières différentes. Je ne comprends pas bien ton allusion aux législatives de 2007, mais pour ma part, personne ne m'a propulsé car j'y suis allé seul, sans le soutien d'un parti, sans investiture mais avec mes propres moyens et j'en suis fier. Une précision concernant les vieux de l'UDF, je ne mets pas dans le même panier ceux qui sont sincères dans leur démarche et les autres. Contairement à toi, je ne choisis pas entre les traîtres et les anguilles, ce sont deux catégories que je préfère écarter de mes fréquentations.
Rassure-toi, je cherche aussi dans les communes limitrophes, mais la prudence est de mise dans mon département gangrainé. Sans vouloir être désagréable avec toi, je ne partage pas ta résignation sur la réalité du MoDem. Rien n'est écrit même si pour le moment c'est mal barré.

A bientôt et que la force orange soit avec toi afin de réaliser tes rêves !
Revenir en haut Aller en bas
http://force-orange-93.over-blog.com
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Mer 5 Mar 2008 - 1:25

Dont acte.
Je ne te répondrai plus sur ce sujet: ton vécu vaut bien le mien, et il n'est pas dans mon intention de le contester.

"Qu'y a t-il dans cette grotte?"
"Ce que tu y apporteras... Tes armes, tu n'en auras pas besoin..."
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 79
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Mer 5 Mar 2008 - 5:38

Le problème de la sincérité comme critère pour juger les hommes politique, mais qui se vérifie aussi pour toutes ses autres utilisations, c'est qu'elle est invérifiable. De même que l'on attend du comédien qu'il "ait l'air" d'être sincère, et c'est même considéré comme la démonstration de son talent, de même on devrait dire des "civils" qu'ils on l'air sincère, caractéristique que l'on voit et que l'on peut prouver, et non qu'ils sont sincères dans l'instant alors que cette sincérité ne sera éventuellement prouvé que par son action ultérieure ou les circonstances.


Dernière édition par Alain BERTIER le Mer 5 Mar 2008 - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
yoda

avatar

Masculin Nombre de messages : 165
Age : 56
Localisation : PLANETE TERRE BOBIGNY
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: SINCERITE : VERIFIONS DANS LES ACTES.   Mer 5 Mar 2008 - 10:39

Le 3 décembre 2007 des chartes et des statuts ont été adoptés par 10% des adhérents du MoDem.
Les investitures dans de nombreux cas non pas respectées ni les chartes ni les statuts.
Les éléctions aux Conseil National se sont passées dans des conditions indigne d'un parti démocrate.
Les leaders du MoDem sont responsables soit par leur complaisance, soit par leur passivité ou alors c'est pire par leur incompétence.
Je ne vous parlerais pas de certaines anecdotes départementales croustillantes.

Voici quelques faits incontestables, que l'on peut prouver et ainsi démontrer la sincérité de ceux qui organisent le MoDem actuellement.
Donc la sincérité est vérifiable, certes pas instentanément, mais à très court terme c'est possible.

On peut choisir de ne pas répondre aux questions légitimes des adhérents
comme dans beaucoup de fédérations ou alors donner de vagues excuses bidons pour justifier des décisions arbitraires.

Dans la grotte orange j'y vais avec l'immense espoir de pouvoir faire de la politique autrement, avec aussi la force de ne jamais se résigner aux choses établies, avec la volonté de ne jamais basculer du coté obcur. Mais j'y vais aussi avec la lucidité et le courage nécessaire pour affronter les adversaires de la réelle démocratie, celle qui vient de la base.
Il faut changer les règles du jeux politique et nous devons commencer par les changer chez nous, les représentants, les dirigeants du MoDem doivent représenter la volonté des adhérents et non décider à leur place.
Le monde de demain ne ressemblera plus à celui que l'on a connu et il nous faut avoir une vision globale de l'organisation de la planète.
Les règles du jeu doivent changer dans tout les domaines, politique, économique, agricole, environement, rapports entre les peuples etc... et surtout pour construire une nouvelle civilisation.
A bientôt et que la force soit avec vous pour relever les défis de demain !
Revenir en haut Aller en bas
http://force-orange-93.over-blog.com
Korigan

avatar

Masculin Nombre de messages : 738
Age : 51
Localisation : gironde
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 7:09

Le MoDem face à son épreuve de vérité




Issu d'une tradition centriste ancrée dans la vie locale, le MoDem s'est défendu honorablement au premier tour.


Après une élection présidentielle qui avait vu François Bayrou jouer les premiers rôles avec près de 18 % des voix au premier tour, on pouvait se demander légitimement si le Mouvement Démocrate (MoDem) réussirait à émerger dans la vie politique française, avec son « ni gauche ni droite » parfois difficile à comprendre. Forcément, tous les regards étaient braqués sur Pau, la ville où François Bayrou avait décidé de se porter candidat. On savait que le scrutin serait serré. François Bayrou n'est arrivé qu'en seconde position (32,61 %) avec environ 400 voix de moins que la socialiste Martine Lignères-Cassou (33,87 %). Le maire sortant, Yves Urieta, soutenu par l'UMP, arrive troisième avec 27,8 %. Pour Bayrou, malgré sa notoriété, la tâche n'est pas facile. Il s'agit maintenant de savoir si les électeurs « veulent une mairie verrouillée par les deux appareils PS et UMP ou le pluralisme et la tolérance ».
Dans l'Ouest, à Quimper, le MoDem va se maintenir au second tour. Il va également provoquer une triangulaire à Rennes (10,4 %). À Saint-Brieuc, le maire MoDem sortant, Bruno Joncour arrive en tête (44,71%) mais il est en ballottage difficile. À Saint-Nazaire, avec 18, 69 %, le MoDem arrive après la liste socialiste (43,23 %) et devance même la liste UMP (18,06 %). À Saint-Malo, il réalise 13,09 %.
« Le MoDem existe il est dans le jeu »
À Saint-Etienne, le candidat MoDem, Gilles Artigues, avec 20,3 % des voix est en mesure de provoquer une triangulaire. À Biarritz, Didier Borotra, maire sortant, candidat du MoDem, fait la course en tête avec 41,8 % et devrait l'emporter au second tour. À Blois, le sortant Nicolas Perruchot, centriste rallié à Sarkozy n'arrive qu'en troisième position. Avec 16 %, la liste Modem arbitrera les débats. À Paris, hier soir, devancée dans le XIVe par la liste de Pierre Castagnou, le socialiste sortant, Marielle de Sarnez (12,9%) envisage « un partenariat » avec la gauche dans cet arrondissement. Dans le Ve, Philippe Meyer, avec 14 % est en mesure d'arbitrer le duel serré entre Jean Tiberi et Lyne Cohen-Solal. Néanmoins sur la ville de Paris, le MoDem n'est qu'à 8,9 %, loin des 20 % de la présidentielle. Comme l'expliquait, hier, soir, Corinne Lepage, « le MoDem existe, il est dans le jeu », même si les « résultats sont mitigés ».
Le parti exsangue de l'après présidentielle risque donc d'être très courtisé dans les jours qui viennent. Ségolène Royal a d'ailleurs plaidé, hier soir, pour des alliances « partout avec le MoDem ». Cependant, ses dirigeants devront agir avec subtilité. Selon un sondage Opinion Way réalisé auprès de 5 211 personnes, 61 % des électeurs du MoDem sont contre une fusion de leur liste lorsque celle-ci peut se maintenir au second tour.
Jacques ROUIL
le télégramme
Revenir en haut Aller en bas
raison_pure

avatar

Masculin Nombre de messages : 1068
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 11:21

Moi je suis optimiste ! Les résultats qui s'annonçaient (avec raison) difficiles montrent que le MoDem s'implante progressivement dans la vie politique locale avec des néophytes qui ont fait un sacré boulot (merci) et ont obtenu des résultats parfois étonnants.

Le MoDem peut être fier de son indépendance et (n'en déplaise aux journalistes qui ne veulent toujours pas comprendre) de sa façon nouvelle de faire de la politique : aider au second tour -si notre maintien est impossible- les maires les plus valables ou les projets les meilleurs, qu'ils soient de droite ou de gauche.

Merci et bravo les démocrates !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 11:24

Au vu des chiffres connus, j'ai bien l'impression qu'on a fait mieux qu'aux législatives.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 11:39

Jean Luc
Complètement d'accord.
J'ai trouvé que C. Lepage avait très bien expliqué la position MoDem.
L'as-tu suivi ?
Par contre, suivant d'un oeil les élections municipales des villes et les commentaires.
Et de l'autre celle de ma commune... plus les résultats à faire suivre.
J'ai zappé le 12ème avec JMCavada. Il a fait quoi exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
rêve orange

avatar

Féminin Nombre de messages : 1329
Age : 50
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 11:43

NomTête de liste%
obtenu
Nb de voixRésultat
PSLISTE BLUMENTHALMichèle Blumenthal46.0724486Ballottage
UMPLISTE CAVADAJean-Marie Cavada24.3112922Ballottage
MODEMLISTE LEPAGECorinne Lepage9.955287Battue
Revenir en haut Aller en bas
signora

avatar

Féminin Nombre de messages : 17195
Localisation : lyon
Date d'inscription : 15/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 11:48

Merci Rêve !
Elle est toute mignonne Corinne. flower
Probablement accord avec Blumenthal ? Je suis arrivée quant elle commentait face à R. Bachelot la stratégie MoDem. Mais après sans doute qu'elle se soit exprimée sur son positionnement dans le 12ème.
Il faudrait que j'aille sur cap 21.
As-tu l'info ?
Très bien également le MoDem sur St Etienne ! Avec 20% !!!
Je suis très euphorique. ptit bisou pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
juju41

avatar

Féminin Nombre de messages : 42846
Age : 64
Localisation : Blois
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 17:14

chat avec Corinne Lepage sur lexpress, suite premier tour

http://www.lexpress.fr/info/france/municipales2008/actu.asp?id=467918&xtor=RSS-96
Revenir en haut Aller en bas
mélanie

avatar

Féminin Nombre de messages : 695
Age : 63
Localisation : France
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 17:20

Je suis un peu dégoûtée de la façon dont les journalistes traitent le pourcentage du Modem aux municipales, ils disent direct que l'on n'a pas réussi à s'imposer car on a eu que 5 % !

C'est un peu rapide quand on voit que dans certaines villes on a de très bons scores ! Je déteste les pourcentages bom , cela fausse toujours la vision des choses
Revenir en haut Aller en bas
democ-soc

avatar

Masculin Nombre de messages : 2419
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   Lun 10 Mar 2008 - 17:38

Brain-storming intense (aujourd'hui par mail, ce soir dans un café...) dans mon arrondissement apres des résultats des plus modestes (8.9%). Je vous livre les reflexions d'un militant dont j'apprécie la hauteur de vue: il a mis clairement en mots ce que personnellement je ressens... Je vous le livre:
***************************************************************

« Je n'avais pas trop envie de me lancer dans un débat qu'on développera sans doute ce soir… Mais comme je n'arrive pas à penser à autre chose; vite fait, j'y vais de mon petit commentaire. Je ne pense pas qu'on ait trop à se reprocher sur le Xième. J'ai peur qu'on paie:

1/ une stratégie globale pas clairement perçue par les électeurs. Je crois (et espère) que notre différenciation existe mais nous n'insistons pas assez sur ce point auprès des électeurs. Au final, on passe pour une simili alternative sans âme et les appareils en place font tout pour que notre mouvement étouffe dans l'œuf: ce qui marche bien!

2/ Une non élection Municipale : dans le XIe, comme ailleurs,personne ne s'est intéressé à cette élection.Les votants (en tous cas beaucoup d'amis «tendance gauche») ont voté PS contre Sarkozy, contre les expulsions de sans-papiers, contre l'amendement ADN, contre le traité simplifié, contre les Rollex… Bref, contre TOUT et N'IMPORTE QUOI mais assurément pas POUR leur Maire et leurs problématiques locales). Ce qui a bien marché puisque dans le XIème, Bloch le temps partiel, les soucis Sarre, le bilan bof etc..; sont passé à la trappe.

Nous sommes devenus trop fort pour être une simple aile de l'un ou l'autre des 2 monstres; pas assez forts pour rouler tout seul (en tous cas pour avoir des élus).
Par contre, je suis persuadé que si nous continuons à essayer de ménager la chèvre et le choux, nous allons vite être enterré: même 2012, commence à me faire peur car nous ne bénéficierons plus de la spirale «nouveauté» ; il faut que Bayrou monte une équipe à toute épreuve mais qui ne pourra justement pas faire ses preuves car pas dans l'action (car pas d'élus).

En très bref, je pense qu'il faut pousser vers la ligne «indépendante»: en l'étant, on s'expose à de belles vestes (comme hier, mais bon, ce n'est que la redite des législatives) mais en ne l'étant pas… c'est pareil!! Donc, au moins, nous aurons le bénéfice d'avoir essayé (et puis en entendant le Hollande: rien avec le Modem, la Sego: forcément avec le Modem, le JF Lamour: nous avons pleins de convergences avec le Modem... => Merde, ce serait vraiment dommage de tomber là dedans!?)

Par ailleurs, cette différenciation est ce qui réunit beaucoup de nouveaux adhérents, elle a donné du souffle aux «anciens», les convaincus par cette ligne (les autres se sont barrés et tant mieux: il y aura encore des départs).
En revanche, il faut qu'on devienne des contestataires «à tout va» sans tomber dans la LCR: on ne devra pas taper sur l'un ou l'autre mais sur les faits et uniquement sur les faits et thèmes qui font l'état du pays [cf. la dette de Bayrou lors des présidentielles : ce n'était ni contre l'un, ni contre l'autre mais un peu contre tous quand même]. Et absolument avoir un programme en béton armé sur le «qu'est-ce qu'on ferait/aurions fait/ferons». »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Modem survivra t-il aux municipales ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Modem survivra t-il aux municipales ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» résultats municipales et cantonales l'aigle , MODEM ++++
» Quand l'UMP fait bon ménage avec le MoDem
» Créer un MODEM virtuel
» tee shirt du modem et programme de bayrou presidentielle
» APPEL A LA RENOVATION DU MODEM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Organisation sur le terrain et sur internet :: Fédération Nationale :: Municipales 2008-
Sauter vers: