Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
rêve orange

avatar

Féminin Nombre de messages : 1329
Age : 49
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 18:47

"Le premier des buts à fixer, c’est de demeurer le pays du monde où la santé est la meilleure."


Lien video à placer dans votre site :
Dès novembre 2005, François Bayrou a présenté sa vision de la politique de santé, tirant les enseignements d'une consultation par questionnaire à laquelle 11 200 médecins ont répondu. Une autre enquête a été conduite ensuite auprès des pharmaciens.

"Médecins et pharmaciens ne veulent plus être des boucs émissaires. Ils ont clairement dit leur défiance envers la réforme de 2004, et leur sentiment de n'avoir pas été écoutés. Ils représentent un gisement de compétences et d’expérience à nul autre pareil. Ils ne demandent qu’à participer à l’élaboration des évolutions nécessaires.
La réforme de 2004 n'a affronté aucun des problèmes majeurs. Elle a laissé l'hôpital de côté et mis en œuvre une médecine à plusieurs vitesses, elle en a transféré le coût sur les générations à venir, ce qui est inacceptable. Chaque génération doit financer ses dépenses. Une loi-cadre devrait bannir tout report des dépenses de santé.

Que faut-il faire ?
Institutionnaliser la participation des professionnels de santé à la réflexion et à la décision.
Il faut donner à la gestion de nos politiques de santé une dimension régionale pour assurer l’égal accès de tous à des soins de qualité, pour obtenir, en responsabilisant les acteurs une maîtrise médicalisée des dépenses. Un Conseil régional de santé, où se retrouveront tous les acteurs de la santé, dont les patients, aura cette mission de veiller à l’adéquation entre offre et besoins.
Les établissements hospitaliers n'ont plus aucune autonomie aujourd'hui : je souhaite que l’on redonne un réel pouvoir à leurs Conseils d’administration; que le Directeur soit embauché par le Conseil d’administration pour appliquer le projet d’établissement, et qu’il soit responsable devant ce Conseil d’administration. Le principe d’un budget prenant en compte l’activité de l'hôpital, y compris les missions de service public, pour remplacer le budget global, est souhaitable, mais la mise en œuvre actuelle de la "T2A" est d'une complexité absurde et manque de transparence.
Le transfert des dépenses vers les "mutuelles" n'est pas une solution pour les maladies graves et l'hospitalisation. De toute façon, c'est toujours le citoyen qui paye. Pour rendre maîtrisable le coût de la santé, les réformes doivent changer l'organisation du système, et non, comme aujourd'hui, facturer purement et simplement les surcoûts aux personnes malades - instaurer un "franchise" ne ferait qu’aggraver cette tendance.
Le financement du système de santé pèse, aujourd'hui, trop sur le travail, pénalisant l’emploi ; nous devrons réfléchir à d'autres bases, comme la taxe environnementale ou la TVA sociale.

I l faut renforcer le rôle du médecin de famille comme acteur et responsable de la prévention, avec par exemple une consultation longue annuelle ; je pense en particulier à la prévention des cancers, de la maladie d'Alzheimer et de la dépendance. En revanche, je crois peu au médecin traitant comme distributeur de ticket d’accès gratuit au spécialiste : il serait souhaitable d'assouplir l'accès aux spécialistes, aux dermatologues par exemple.
Dans de nombreuses régions, on est au bord de la désertification médicale dans certaines spécialités, dont la psychiatrie de ville. Il faut une politique active de restauration du tissu médical. Je propose une revalorisation des bourses pour financer les études, en contrepartie de l’engagement de s'installer, pendant dix ans par exemple, dans un endroit qui en a besoin. On devrait également réfléchir à un numerus clausus régional, par spécialités.
Il faut créer des maisons médicales, en particulier dans les lieux où elles n'existent pas, les cantons ruraux ou les zones urbaines difficiles, pour mutualiser les moyens et lutter contre l'isolement des médecins.
Il y a en France un grand problème de la médecine psychiatrique. Le secteur de la santé mentale se sent abandonné. Parfois, les malades aussi ne trouvent plus de place dans cette société. Certains projets font même un amalgame entre délinquance et maladie mentale. Les plans innombrables signés en faveur de la psychiatrie n’ont pas été suivis d’effets. Il faut que les femmes et les hommes qui nous secourent dans les accidents, les drames de la vie, soient soutenus et aidés. Dans la psychiatrie comme dans d'autres spécialités, les réseaux ville-hôpital devraient permettre la continuité de soins adaptés aux besoins.

Il faut regarder la santé non pas comme une charge, mais comme un atout et un secteur de pointe."

FB


Lien(s):
Conférence de presse sur les retraites et les personnes âgées, 20 mars 2007
Rencontre à l'hôpital psychiatrique Charles Perrens, 7 février 2007
Interview pour le Sidaction dans Transversal, 29 janvier 2007
Discours lors du colloque "Santé", le 5 novembre 2005.
Interview de François Bayrou dans le Quotidien du médecin du 4 novembre 2005


Dernière édition par le Mar 1 Jan 2008 - 12:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
doud49

avatar

Masculin Nombre de messages : 128
Localisation : Angers
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 21:53

En ce qui concerne les personnes handicapées je pense qu'il faut entre autre:

-augmenter le nombre de centres d'accueil journaliers pour permettre aux handicapés lourds une prise en charge adaptée
-aider les parents dans leur démarche pour leur éviter un parcours du combattant très pénible
-multiplier les actions de communication
-developper nos infrastructure pour les handicapés moteurs

...la list est longue mais indispensable. Aujourd'hui je pense qu'il faut accompagner les familles, au moins au début, les orienter. Il ne s'agit pas d'assisstanat mais d'un soutien.
Revenir en haut Aller en bas
nonoLeRobot

avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 22:08

- Oui il faut surtout leur permettre d'être indépendant, même financièrement (je veux dire la plupart peuvent et devraient travailler comme les autres), ce qui leur permet moins d'assistanat, une bien meilleure intégration dans la société, le sentiment d'être utile et la communication se fait d'elle même car s'il sont partout dans la société, les gens s'habituent.

- Ca pourrait même être économique, mais par contre ça demande encore beaucoup d'efforts et de travaux pour permettre l'indépendence et une aide fiancière est tout de même indispensable (ils ne peuvent pas forcément travailler autant, une maison, une voiture, un fauteuil raulant, etc, tout leur coute beaucoup plus cher)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kyot-home.com
Thierry

avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 45
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 22:47

je suis moi meme handicapé (surdité) et les propositions faites sont nécessaires.

Je travaille et je regrette énormément qu'il n'y de projet d'adaptation de poste. Je m'explique, je suis à la base journaliste, j'ai travaillé comme rédacteur on line pour le portail du quotidien de Nice. Ce portail a fermé ses portes et je me suis retrouvé au sein du service d'appels d'offres où je ne fais que retaper des fax toute la journée. Au moment du reclassement, on m'a dit que je ne pouvait pas occuper un poste de journaliste ou de secretaire de rédaction sous prétexte qu'il faut aller au téléphone. Il y a pourtant des moyens pour adapter le poste : mail et MSN. Ce que je veux dire c'est que faire travailler les personnes handicapées c'est bien mais je crois qu'il faut aussi un peu "éduquer" les entreprises sur le handicap et les inciter à adapter les postes quitte à ce que l'AGEFIPH prenne en charge les frais...
Revenir en haut Aller en bas
nonoLeRobot

avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 23:06

Citation :
Ce que je veux dire c'est que faire travailler
les personnes handicapées c'est bien mais je crois qu'il faut aussi un
peu "éduquer" les entreprises sur le handicap et les inciter à adapter
les postes quitte à ce que l'AGEFIPH prenne en charge les frais...

Oui tout à fait, c'est ce que j'appelle leur permettre d'être indépendant, il y a une tonne d'adaptations, à faire ou faire faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kyot-home.com
Thierry

avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 45
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 15 Mai 2007 - 23:15

nonoLeRobot a écrit:
Citation :
Ce que je veux dire c'est que faire travailler
les personnes handicapées c'est bien mais je crois qu'il faut aussi un
peu "éduquer" les entreprises sur le handicap et les inciter à adapter
les postes quitte à ce que l'AGEFIPH prenne en charge les frais...

Oui tout à fait, c'est ce que j'appelle leur permettre d'être indépendant, il y a une tonne d'adaptations, à faire ou faire faire.

Oui exactement et je trouve regrettable que sous pretexte que l'on soit handicapé que l'on soit cantonné à un rôle/poste bien précis et tres souvent en deça de nos réelles compétences.. je crois qu'il y a changement des mentalités à opérer à ce niveau surtout quand on sait que le handicap peut toucher, n'importe qui à n'importe quel moment..
Revenir en haut Aller en bas
rêve orange

avatar

Féminin Nombre de messages : 1329
Age : 49
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mer 16 Mai 2007 - 10:11

Handicap

"D’une certaine manière, le handicap n’est pas limité aux handicapés. Je refuse de découper le monde en deux : les valides d’un côté, les handicapés de l’autre. Il faut en quelque sorte désincarcérer le handicap et proposer à la société un modèle qui soit simplement ouvert et universel. Je suis en forte rébellion contre le glissement vers une société pour les forts, où la loi de la jungle règne.

Quand j’étais ministre de l’Education nationale, quand j’étais président de conseil général, j’ai ouvert beaucoup de classes d’intégration, à l’école primaire, au collège. On a fait des expériences, je crois qu’elles ont été appréciées.

Permettons l’intégration, permettons que le valide comprenne le handicap potentiel qu’il y a en lui et que le handicapé montre le valide qu’il y a en lui. Faisons exploser cette frontière, mais soyons intraitables sur ce sur quoi il faut être intraitable !

Ce n’est pas affaire de théorie, c’est affaire de moyens, c’est peut-être affaire d’obligation.

C’est très important que les initiatives individuelles existent, que les associations se mobilisent, mais c’est aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités. C’est un sujet où la loi est justifiée, où il doit y avoir obligation, parce que ceux qui ont du mal à sortir de chez eux, à se faire entendre, ont le sentiment que leur place n’est pas acquise et qu’il faut se battre constamment : se battre pour aller à l’école, se battre pour avoir une allocation décente.

Les associations, les établissements doivent pouvoir faire entendre leur voix, en particulier pour éviter la prise de décisions qui ignorent les différences entre les catégories de handicaps. Dans une gestion de proximité de la santé, au niveau régional, ils doivent disposer d’une représentation directe.

Dans le cadre de l’activité universelle, ouverte aux titulaires de minima sociaux, et du service civique rendu par tous les jeunes Français, de nouvelles formes de prise en charge et d’accompagnement des handicapés seront rendues possibles."

FB


Intervention au colloque "Handicap, droits et réalités", 28 mars 2001.
Revenir en haut Aller en bas
SangJun

avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 35
Localisation : 62 - Boulogne sur mer ; 59 - Valenciennes
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mer 16 Mai 2007 - 23:56

Nous avons eu la confiance du Dr Pelloux lors du 1ier tour. Il pourrait être intéressant de travailler avec lui dans le futur
Revenir en haut Aller en bas
Fab

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Localisation : Nice
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Jeu 17 Mai 2007 - 8:59

Maman d'un grand enfant ayant un handicap, nous sommes dans ce parcours de folie depuis 15 ans, j'ai été scandalisée d'entendre NS nous proposé de faire appel a la justice pour un droit opposable, notre vie nous est volée non pas par le handicap mais par les procédures longues et exténuantes pour dans un premier temps faire reconnaitre ce handicap! pour ensuite faire valoir le droit de nos enfants, scolarisation ou établissements adaptés, pour bénéficier d'aides techniques et financières, nous passons notre vie a rédiger des dossiers,
par curiosités imprimez le document qui nous est demandé dans le cadre d'un dossier de demande d'éducation spécialisée, les aides accordées pour une année, et pour lesquelles a peine octroyée, il faut refaire la demande, comme si Lourdes était une annexe de chaque famille.
Mais le pire est, ce a quoi on oblige les enfants et leurs familles, combien de bilans, de commissions qui vous accordent des miettes pour ne pas être mise en pratique par l'autre commission .... la réforme du handicap, dans les textes est peut-être une bonne chose mais il est difficile de pouvoir l'évaluer, vu qu'a l'heure actuelle, ca reste un grand "bazar", les moyens ont été concentrés sur la Maison Départementale des Personnes Handicapées, mais déjà là, ca dysfonctionne entre le rez de chaussée et le premier étage, un mois de transit pour un document.
Pour ma part j'ai fait plusieurs régions, je ne peux pas dire que cela fonctionne mieux en Provence, qu'en Côte d'Azur.
Responsable associative, les témoignages qui m'arrivent de la france entière sont tous de la même teneur.
La première réforme a faire est dans l'esprit des gens y compris dans l'esprit des personnes qui travaillent dans les MDPH, oui les personnes handicapées sont des êtres a part entières, oui ses personnes sont aussi une richesse pour la France, ils ne sont pas de citoyens de secondes zones.
La seconde est d'alléger tout ce système, d'être réactif, dans l'évaluation des besoins et leur mises en place.

Les réformes que nous avons obtenues grace au combat des familles, nous savons qu'elle ne profiterons pas a nos enfants peut-être dans le meilleur des cas a la génération suivante.
Le témoignage de Thierry au dessus est riche d'enseignement, oui l'aghefip a pour rôle normalement l'adaptation des postes de travail, mais quel est le parcours pour permettre cette adaptation ??? combien de temps, de dossier, d'expertises ???
Revenir en haut Aller en bas
nonoLeRobot

avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Jeu 17 Mai 2007 - 11:48

Fab je vous suis complètement moi aussi j'ai vraimment été scandalisé par le discours de NS et puis cinq ans après, ça nous fait une belle jambe. Et puis ça va vouloir dire encore des expertises, des exams et tout le bazard, et celà même coute cher par rapport à l'action direct.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.kyot-home.com
ptitou29

avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: a   Jeu 17 Mai 2007 - 22:56

Bonjour !


Fab a écrit:
j'ai été scandalisée d'entendre NS nous proposé de faire appel a la justice pour un droit opposable, notre vie nous est volée non pas par le handicap mais par les procédures longues et exténuantes pour dans un premier temps faire reconnaitre ce handicap! pour ensuite faire valoir le droit de nos enfants, scolarisation ou établissements adaptés, pour bénéficier d'aides techniques et financières, nous passons notre vie a rédiger des dossiers,
par curiosités imprimez le document qui nous est demandé dans le cadre d'un dossier de demande d'éducation spécialisée, les aides accordées pour une année, et pour lesquelles a peine octroyée, il faut refaire la demande, comme si Lourdes était une annexe de chaque famille.
Mais le pire est, ce a quoi on oblige les enfants et leurs familles, combien de bilans, de commissions qui vous accordent des miettes pour ne pas être mise en pratique par l'autre commission .... la réforme du handicap, dans les textes est peut-être une bonne chose mais il est difficile de pouvoir l'évaluer, vu qu'a l'heure actuelle, ca reste un grand "bazar", les moyens ont été concentrés sur la Maison Départementale des Personnes Handicapées, mais déjà là, ca dysfonctionne entre le rez de chaussée et le premier étage, un mois de transit pour un document.
Pour ma part j'ai fait plusieurs régions, je ne peux pas dire que cela fonctionne mieux en Provence, qu'en Côte d'Azur.
Responsable associative, les témoignages qui m'arrivent de la france entière sont tous de la même teneur.
La première réforme a faire est dans l'esprit des gens y compris dans l'esprit des personnes qui travaillent dans les MDPH, oui les personnes handicapées sont des êtres a part entières, oui ses personnes sont aussi une richesse pour la France, ils ne sont pas de citoyens de secondes zones.
La seconde est d'alléger tout ce système, d'être réactif, dans l'évaluation des besoins et leur mises en place.

Les réformes que nous avons obtenues grace au combat des familles, nous savons qu'elle ne profiterons pas a nos enfants peut-être dans le meilleur des cas a la génération suivante.
Le témoignage de Thierry au dessus est riche d'enseignement, oui l'aghefip a pour rôle normalement l'adaptation des postes de travail, mais quel est le parcours pour permettre cette adaptation ??? combien de temps, de dossier, d'expertises ???


Vous êtes scandalisée et vous avez bien raison car NS dispose d'un staff d'avocats que les citoyens non pas. Alors faire d'un droit opposable le logement , la place de l'enfant handicapé à l'école, j'en passe, voire demain la place de l'adulte handicapé en structure et celle de la personne âgée en maison de retraite afin de redonner aux familles le souffle si nécessaire, est bien de faire de nous des citoyens de parquet.
Non point de confondre avec le Parquet, le Ministère public mais bien le parquet que l'on va cirer d'un tribunal à l'autre pour faire valoir nos droits.

Mieux vaut ne pas avoir un enfant handicapé et un problème de logement dans ce context car comme pour l'inscription à l'école il faut un lieu de résidence alors il nous faudra assigner pour le logement puis une fois géographiquement installé saisir la juridiction de compétence pour le droit opposable à l'école de l'enfant. Si en plus vous êtes conjoint d'un militaire mieux vaut tant qu'a devoir faire de la procédure divorcer tout de suite car ces derniers déménagent tous les trois ans. Mais là il s'agit naturellement d'un pur cauchemard lol! bien que !!!!!!!!! En plus le droit opposable ne veut pas dire place mais possible recours pardevant les juridictions donc si impossible scolarité alors quid de la responsabilité Etat Collectivité publique et responsabilité administrative et pour que faire !!!!!! Il y a de quoi être désolé affraid

Mais il faut résister !!!!cheers Ce fameux débat avait l'avantage de renvoyer gauche droite dans ses buts car comme vous le soulignez fort bien même si la droite a fait du handicap une grande loi celle du 11 Février 2005 si ma mémoire ne me trahit pas n° 2005-102 une priorité de commmmmm il n'en demeure pas moins que les choses n'avancent pas. La MDH c'est quoi ?c'est une proposition face aux réclam des asso. Trop de services alors la réponse à la mode c'est le guichet unique. Mais guichet unique de quoi ???? devait rester la question initiale et les asso de ce côté devenues non plus citoyenne mais trop politiquement correcttttttt, voire pour permettre à l'image des logiques des parties politiques un tremplein de pouvoir aux dirigeants ont vite laché prise de ce coté.
Résultat la MDH est un toit commun à des administrations différentes. Je salue ici le courage des fonctionnaires car bosser dans un merdier idem çà ne doit pas être simple tout les jours !!!!!!!!geek Mais qu'est ce que l'administration française ??????? Oui oui Napoléon c'est ta faute ta trés grande faute lol! on lui doit l'organistion pyramidale c'est à dire une hiérarchisation de haut en bas avec palier étanche. Les petits personnages d'une même administration ne se causent donc pas de services différents alors comment pouvait on croire qu'ils arriveraient à communiquer d'une administration avec une autre fut elle au premier étage voire même pour faire du lien devaient ils partager le papier WC !!!!! 🐘 çà trompe énormément !!!!!!

Par ailleurs et concernant les commissions dans le projet, les associations gestionnaires ne devaient pas être présentes. Devant les lobbies elles furent acceptées. Alors là ma "pauvre dame" c'est vraiment on prend les mêmes et on recommence...
Ceci dit il faut garder espoirrrrrr, les conseils généraux sont de couleur po différentes alors peut être que même si on transfert aux collectivités publiques des missions sociales de plus en plus grandes sans les moyens financiers qui vont avec........
ET NOUS QUE FAISONS NOUS ???????

Le sort de la place de l'handicapé majeur n'est pas forcément plus aisé !!!!! Une grande loi également celle du 2 janvier 2002 - n °2002-2 le fameux droit des Usagers. En 2005 son application des les établissements n'était en général pas faite alors le 11 février on en remet une couche des fois que ....... Par ailleurs la loi fait toujours l'objet d'une grande commm de nos politiques par contre les décrets d'application restent dans une longue attente et les choses ne bougent alors que trés lentement si encore elles bougent !!!!!!!!
Je pourrai délirer encore davantage car sur l'handicap en général les choses ne manquent pas !!! mais j'ai peur que le petit Benoit m'adresse la facture pour les cachets destinés au mal de crâne des lecteurs Sleep et j''en reviens à ma question initiale nous CITOYENS que faisons nous ??????

Il y a plus d'une dizaine d'années un Président d'une Haute Cour portait l'attention de nos élus sur le fait que nous légiférions en France beaucoup trop il était poli et n'ajouta pas trop mal !!!!!!! pour autant on peut aller jusque là car force est de constater que plus le législateur dans un vouloir faire plaisirrrrrrr voire pour surfer sur la concurrence des victimes ( ce qui peut notamment faire gagner des éléctions) légifère pour lutter contre les exclusions par une loi, plus il la fabrique !!!!!!!!!

Je l'avoue honteusement il reste des têtes à couper mais pas de place au petit révolutionnaire, je suis démocrate .... Alors je m'interroge et notamment quand je regarde sur la question l'avis de FB "Il faut désincarcérer et proposer à la société un modèle qui soit simplement ouvert et universel" ce qui est trés louable vous en conviendrez mais quand par la suite .... " Les asso et les établissements doivent faire entendre leur voix en particulier pour éviter la prise de décision qui ignore les différences entre les catégories de handicaps alors ou j'ai mal dormi, mal compris, mal lu, mal etendu, ou le paradoxe est si fort qu'il en devient nécessaire. La loi des cases ........ du normatif ....... des castes ..........et on revient à la case départ !!!!! impaire, "perd" !!! et passe !!!!!!!!! Alors nous CITOYENS DEMOCRATES n'avons nous pas le devoir d'agir auprés de nos Députés Oranges demain je l'espère nombreux afin de remettre un peu d'ordre et avec ironie je dirai de l'orde Juste lol!

Désolé pour la longueur et le coté peut être un peu fouilliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiimais je devais lâcher la pression ......

Kenavo

rien ne vaut une tête d'artichaut bien pleine.
Revenir en haut Aller en bas
Fab

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Localisation : Nice
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Jeu 17 Mai 2007 - 23:58

je prends l'aspirine et je relis tout demain lol!

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
hope

avatar

Féminin Nombre de messages : 31
Age : 68
Localisation : morbihan 56
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 22 Mai 2007 - 22:09

Bonsoir,
ptitou, malgré tous les piétinements et les délais d'attente endurés, vous soulagez ma peine : enfin quelqu'un qui pense comme moi et d'autres comme moi... je m'explique (et vais redonner la migraine à plusieurs) :

mon mari est triplégique, atteint de sclérose en plaques depuis 1976 et en fauteuil roulant électrique bien entendu...
pendant de nombreuses années, j'ai fait face à tout toute seule : j'ai adapté notre vie et notre environnement à mon mari, j'ai arrêté mon boulot pour l'aider et le soutenir physiquement et moralement.
Aujourd'hui, la fatigue physique et morale me rattrape...
Je fais appel aux médecins et aux organismes : au niveau financier, la MDH demande 5 mois de délai pour l'étude d'une aide éventuelle en prestation compensatrice pour un aidant familial à plein temps ; au niveau médical, neuros et généralistes se renvoient la balle ; au niveau hébergement temporaire : pas de place disponible pour les moins de 60 ans dans les maisons de retraite (le dossier à faire pour une place exceptionnelle est incroyable) ; niveau Associations : pas de réponse concrète, que des soupirs d'impuissance....

J'en déduis que j'ai bien arrangé tout le monde pendant des années sauf ma caisse de retraite et que, vu la proportion de personnes âgées et/ou dépendantes à venir, tout le monde va dans le mur... heureusement que mon mari a pu travailler 21 ans avant d'être reconnu inapte...
Je pense à celles et ceux qui ne sont pas dans notre cas et qui, en plus de la maladie ou des séquelles d'accident, n'arrivent pas à vivre correctement : c'est une honte !
Revenir en haut Aller en bas
Fab

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Localisation : Nice
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 22 Mai 2007 - 22:26

Hope, j'ai répondu a ptitou en forme de boutade !
Pour ma part 15 ans que je me bats pour que simplement mon fils ait le droit a une place dans cette société, c'est usant, après avoir franchi tout les murs de la reconnaissance du handicap, de la scolarisation jamais adaptée, des multiples dossiers et commissions, nous changeons de statut, nous voilà au pied du mur de l'intégration professionnelle je dois dire que l'énergie commence a manquer, surtout que le peu que j'ai pu entrevoir me laisse a penser que cela ne sera pas mieux, ni plus facile.
Je ne travaille plus depuis 10 ans pour ne pas laisser mon fils seul a la maison et pour pouvoir le conduire a ses rééducations et nous avons eu droit a l'Aes de base. Je n'ai jamais eu droit a une compensation et effectivement je me demande qq fois comment cela se passera si un jour j'arrive a la retraite. Mais usés comme nous le sommes nous les parents d'enfants différents, il y a de fortes chances pour qu'on ne vive pas très vieux.
Revenir en haut Aller en bas
PhL



Masculin Nombre de messages : 59
Age : 71
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Mar 22 Mai 2007 - 22:29

Le problème de la santé, dans son ensemble c'est le problème du financement. Ce qui m'énerve par dessus tout, c'est cette volonté de vouloir toujours équilibrer les comptes.
Dans un état, il ne m'apparait pas choquant que certains services soient déficitaires. La santé, les services publics dans les communes, la SNCF pour désservir le monde rural...En contrepartie on pourrait conserver ce qui est rentable...les autoroutes par exemple...privilégier le ferroutage...je sais je m'éloigne mais la politique c'est souvent un tout.
Il y a certainement d'autres économies à faire que sur la santé. J'en guggère une. Diminuer le nombre impressionnant d'hommes politiques.

FB a dit:
je me suis opposé à la privatisation des autoroutes
Je veux privilégier au nom de l'écologie le ferroutage
je veux réformer et regrouper les instances régionales et départementales pour être plus efficace et faire des économies
Revenir en haut Aller en bas
ptitou29

avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Compensation et compassion !!!!   Mar 22 Mai 2007 - 22:50

A hope et Fab

Je salue votre courage. Mon exercie dans le secteur social m'a permis de comprendre combien il faut être un homme, un femme de grande exception pour faire avancer les combats tout en faisant face au quotidien et le plus normalement du monde à une situation que ne l'est pas !

Je reste à penser que la compensation du handicap se veut citoyenne et politique. Mais quand les politiques font de la compensation du handicap du compassionnel on ne parvient pas à grand chose. La République compassionnelle est un mode de gestion révolu et je souhate vivement que toutes les forces vives du secteur redonnent au monde du handicap l'espérance tant attendue.

Bien Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Martine



Nombre de messages : 2
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Franchise pour les remboursements   Ven 25 Mai 2007 - 20:05

Bonjour à toutes et tous,

1er post sur ce forum que je trouve très intéressant et bien dans l'esprit du Modem. Merci à ses concepteurs.

Mes réflexions sur la franhise pour les remboursements médicaux :
je pense qu'une telle franchise est nécessaire car il est urgent de responsabiliser tout le monde sur nos dépenses de santé. Le système actuel fonctionne comme un droit de tirage illimité, qui nous déresponsabilise tous. En revanche, je ne suis pas du tout d'accord sur la méthode : la franchise ne doit pas remettre en question la solidarité de la société avec les plus démunis et les plus malades car le droit à l'accès aux soins est l'un de s fondements de la construction de notre société.

En réalité, la franchise actuelle d'1€ est construite à l'envers : les "petits" consommateurs sont pénalisés entièrement pour les quelques visites qu'ils font alors que les "gros" consommateurs sont très vite déresponsabilisés : une fois le seuil de la franchise atteint, ils peuvent continuer sans pénalité. Ce qui pose problème, c'est la surconsommation et non pas les premières visites, et elle sont souvent plus le fait des plus nantis.

Quelques propositions :
- Mettre en place la franchise à partir d'un certain niveau de ressources (à maintenir assez élevé pour ne pas pénaliser les classes moyennes ou les familles monoparentales pour lesquelles les fins de mois sont difficiles). La franchise n'enlèvera pas grand chos dans le budget des revenus les plus importants.
- Ne faire jouer la franchise qu'au delà d'un certain nombre de visites médicales, pour pénaliser essentiellement les visites "de confort".
Bien évidemment, il ne faudrait pas que ce système pénalise des malades ayant des maladies graves ou chroniques, nécessitant des visites régulières. Dans ce cas, on pourrait imaginer que ces personnes pourraient être exonérées de la franchise, ainsi que celles au dessus d'un certain âge (la vieillesse entraînant malheureusement des soucis de santé plus importants!).
Votre avis ?

Martine
Revenir en haut Aller en bas
Juan59

avatar

Masculin Nombre de messages : 129
Age : 42
Localisation : Valenciennes
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Ven 25 Mai 2007 - 20:52

Martinr.....de très bonne idées pour cette histoire de franchise, cela me parait déjà un peu moins injuste selon les situations ^^ puisse le gouvernement avoir vent de tes idées ;o)
Revenir en haut Aller en bas
http://resistancecitoyenne.spaces.live.com/
cubitus



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Ven 25 Mai 2007 - 21:31

PhL a écrit:
Le problème de la santé, dans son ensemble c'est le problème du financement. Ce qui m'énerve par dessus tout, c'est cette volonté de vouloir toujours équilibrer les comptes.
Dans un état, il ne m'apparait pas choquant que certains services soient déficitaires. La santé, les services publics dans les communes, la SNCF pour désservir le monde rural...En contrepartie on pourrait conserver ce qui est rentable...les autoroutes par exemple...privilégier le ferroutage...je sais je m'éloigne mais la politique c'est souvent un tout.
Il y a certainement d'autres économies à faire que sur la santé. J'en guggère une. Diminuer le nombre impressionnant d'hommes politiques.

FB a dit:
je me suis opposé à la privatisation des autoroutes
Je veux privilégier au nom de l'écologie le ferroutage
je veux réformer et regrouper les instances régionales et départementales pour être plus efficace et faire des économies

Oui, euh... des déficits raisonnables, tout de même ! Il faut être lucide, notre système de santé (et plus précisémment de financement de la santé : la sécurité sociale !), à l'allure où augmentent les dépenses, va exploser dans les années à venir. Dans quelques années, nos amis babyboomers vont commencer à prendre de l'âge et il faudra financer des soins de qualité pour chacun. Les comptes de la sécurité sociale n'étant pas les comptes de l'Etat (même si le parlement vote désormais le budget de la sécurité sociale), il ne sera pas possible de faire de compensations avec des économies étatiques...
Il est certain que chacun devra faire des efforts... cela commence par un comportement individuel raisonnable vis-à-vis du système de santé : non au nomadisme médical, non aux consultations à répétition pour des bobos insignifiants. Cela passe aussi par un comportement plus raisonnable des médecins libéraux qui en demandent toujours plus et se voient régulièrement accorder des augmentations d'honoraires aux frais de la collectivité... Ceci est d'autant plus choquant lorsqu'ils refusent parallèlement d'exercer les gardes, type de responsabilité ou de contrainte qui justifie leur rémunération conséquente... Il ne s'agit pas ici de stigmatiser une profession qui exerce parfois de lourdes responsabilités dans des conditions difficiles, mais certains comportement sont toutefois peu civiques...
En revanche, il faut sauver l'hôpital qui souffre d'une pénurie monumentale de moyens matériels et humains (merci les 35 h !)...
Revenir en haut Aller en bas
Antonin

avatar

Masculin Nombre de messages : 1091
Age : 30
Localisation : Longjumeau
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Ven 25 Mai 2007 - 22:08

Citation :
Diminuer le nombre impressionnant d'hommes politiques.
Supprimer le Sénat par exemple. :face:

La santé ne doit pas être délaissée au marché sous peine de laisser crever les plus défavorisés. Que notre système de santé repose sur la solidarité national ne me choque pas du tout, bien au contraire. Il me semble que ce soit une nécéssité afin que chacun puisse profiter des mêmes conditions de soin. Nous avons un des meilleurs système de santé d'Europe, changer de modèle serait une grave erreur. Il faut sans doute réorganiser les hopitaux et continuer à éduquer le citoyen en matière de consommation de soin.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-rose-orange.fr.nf
ptitou29

avatar

Masculin Nombre de messages : 322
Localisation : BRETAGNE
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: On tue les vieux !   Sam 26 Mai 2007 - 0:20

Bonjour !

Antonin a écrit:
Citation :
Diminuer le nombre impressionnant d'hommes politiques.
Supprimer le Sénat par exemple. What a Face

Souhaiterais tu nous faire comprendre que le Sénat n'est qu'une grande maison de retraite !!!!!! lol!

La santé ne doit pas être délaissée au marché sous peine de laisser crever les plus défavorisés.

A ce sujet voir un livre fort révélateur :


CHRISTOPHE FERNANDEZ

Président de L’AFPAP association française de protection et d’assistance aux personnes âgées.

THIERRY PONS

En est le coordonnateur

DOMINIQUE PREDALI

Auteur, journaliste, traductrice et interprète de conférence en Grande-Bretagne

PROFESSEUR JACQUES SOUBEYRANT

Chef de Service de médecine interne et gériatrie à l’hôpital Sainte Marguerite de Marseille.



ON TUE LES VIEUX


Edition : FAYARD – Octobre 2006




Que notre système de santé repose sur la solidarité national ne me choque pas du tout, bien au contraire. Il me semble que ce soit une nécéssité afin que chacun puisse profiter des mêmes conditions de soin. Nous avons un des meilleurs système de santé d'Europe, changer de modèle serait une grave erreur. Il faut sans doute réorganiser les hopitaux et continuer à éduquer le citoyen en matière de consommation de soin.

Certain sur la qualité encore mais il faut savoir que la cartographie sanitaire qui si je ne m'abuse fut lancée sous la gauche est venue porter des atteintes importantes sur ce point !!!!!!!!

L'éducation de chacun des acteurs n'est point à nier. Pour autant il est vrai que faire du sanitaire comme du social ne doit pas l'être comme dans les années glorieuses en dépenses sup par rapport aux recettes. Mais tomber dans le schéma qui consiste à faire des économies sur le dos de l'Usager n'est pas non plus favorable !


Je salue ta vision pragmatique de la question et ouvre avec toi le débat plus large de savoir jusqu'ou l'économie libérale en la matière peut être choisie et non subie ?

Orangement vôtre !
Revenir en haut Aller en bas
ROUBAY



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Dim 27 Mai 2007 - 9:34

SangJun a écrit:
Nous avons eu la confiance du Dr Pelloux lors du 1ier tour. Il pourrait être intéressant de travailler avec lui dans le futur

Il était hier soir, dans l'emission de Ruquier, pour la sortie de son bouquin
où il a dénoncé les problèmes qu'il a rencontré depuis l'été 2003 aux urgences.
La canicule de 2003 et les personnes agées, elle a été prise pour une
opposition politique.
Les jours de match , les urgences st surchargées car la 3° mi temps se fait à coup de couteau en tout impunité.
Les week end pareil, les médecins st souvent fermés en ville maintenant.

Une personnalité américaine présente aux festival de Cannes a déclaré que nous avions une grande chance d'avoir une SS comme la notre et qu'il ne fallait surtout pas l'américaniser ,elle doit rester aux services de tous les français, riches ou pauvres.
Quand à la journée de la pentecote, les fonds recupérés n'ont été reversés qu'à hauteur de 45% aux personnes agées et handicapées.

Je crois en effet qu'il serait interessant de faire une réunion avec Le Dr PELLOUX .
Revenir en haut Aller en bas
Olivier69



Masculin Nombre de messages : 68
Age : 53
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: a   Dim 27 Mai 2007 - 19:19

cubitus a écrit:

Oui, euh... des déficits raisonnables, tout de même !
...
Les comptes de la sécurité sociale n'étant pas les comptes de l'Etat....
Il va falloir expliquer ça à Sego Very Happy (Cf le débat vs Sarko)

cubitus a écrit:

Il est certain que chacun devra faire des efforts... cela commence par un comportement individuel raisonnable vis-à-vis du système de santé : non au nomadisme médical, non aux consultations à répétition pour des bobos insignifiants. Cela passe aussi par un comportement plus raisonnable des médecins libéraux qui en demandent toujours plus et se voient régulièrement accorder des augmentations d'honoraires aux frais de la collectivité... Ceci est d'autant plus choquant lorsqu'ils refusent parallèlement d'exercer les gardes, type de responsabilité ou de contrainte qui justifie leur rémunération conséquente... Il ne s'agit pas ici de stigmatiser une profession qui exerce parfois de lourdes responsabilités dans des conditions difficiles, mais certains comportement sont toutefois peu civiques...
En revanche, il faut sauver l'hôpital qui souffre d'une pénurie monumentale de moyens matériels et humains (merci les 35 h !)...
100 % d'accord avec cette réflexion. Les gaspillages, les abus existent incontestablement. Pour lutter contre il faut une volonté polique forte d'évaluation, de suivi, de contrôle au plus près de l'acte, au lieu de mesures "à la louche". Patients et médecins sont maintenant prêts à l'entendre. Il faut cependant se donner les moyens de le faire sans transformer les acteurs de santé en scribes qui passent plus de temps à remplir des formulaires, inexploités ensuite, qu'à soigner.
D'accord aussi avec le second point. Les médecins ont des revenus très corrects, mérités au vue de l'investissement personnel consenti et de la responsabilité. Ils bénéficient surtout d'un numerus clausus serré (trop sans doute) qu'ils ont sollicité et qui les met à l'abri de la concurrence ou du chômage.
En échange de ce privilège, leur premier devoir est d'assurer la permanence des soins et les besois sanitaires essentiels de la population, fusse au détriment de leur confort de vie ou de leur intérêt pour des pratiques particulières. Un des grands problèmes de la démographie médicale est qu'il n'a pas été tenu compte de la féminisation. Le numérus clausus a été évalué sans prévoir que la population allait vieillir autant, et surtout sans imaginer que plus d'un médecin sur deux serait une femme, naturellement peu attirée par l'urgence, la chirurgie lourde, les nuits à l'hôpital, les visites en rase campagne ou en banlieue tous le week-end. Par ailleurs, les études sont longues et ces dames s'empressent, à juste titre, de faire des enfants pendant la période professionelle où l'on assume habituellement le plus de gardes. La charge repose donc désormais sur très peu de gens, qui cherche à leur tour à s'en dispenser.

Enfin, les hôpitaux ont été effectivement mis à genoux par les 35h, il est urgent d'agir, tant pour les patient que pour les agents, qui n'y ont rien gagné.

signé : un médecin, ancien libéral, de garde dans un grand service d'urgence, qui fait une petite pause démocrate devant son PC pendant la soixante-dixième heure de travail de la semaine ....
Revenir en haut Aller en bas
Nadette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2160
Age : 45
Localisation : Courbevoie
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   Lun 28 Mai 2007 - 11:33

Cubitus, un médecin généraliste a fait 7 ans d'études. Au tarif de la sécu, la visite est de 20 euros, 22 ? ça fait longtemps que je n'y suis pas allée, je ne sais pas lol. Chez nous, les médecins font de très longues heures (sans parler du trajet pour les médecins campagnards), des visites à domicile...je ne trouve pas exagéré de leur part de demander des augmentations.

Je rejoins Martine à propos de la franchise. Voici des nouvelles d'ailleurs :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-915606@51-915608,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Olivier69



Masculin Nombre de messages : 68
Age : 53
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Franchise   Lun 28 Mai 2007 - 22:26

Je voudrais revenir sur la question des franchises médicale, à la suite de l'annonce de Mme Bachelot sur Europe 1.

Il est indéniable qu'il faille maitriser les comptes de la sécurité sociale, et que le déficit toujours repoussé est inacceptable. Cela passera obligatoirement pas une responsabilisation des professionnels de santé, mais aussi des patients. Il va de soi que certains recours à la solidarité relèvent de l'abus, tant en matière de soins de confort, de nomadisme médical ou d'arrêts maladie de complaisance.

Pour y parvenir, le principe de la franchise me semble la pire des solutions. Elle ramène certes un peu d'argent de la poche de l'usager vers les caisses de la sécu, mais où est la responsabilisation ? La charge aveugle est la même que l'on soit pauvre ou fortuné (même si l'on annonce des mesures pour les cas extrêmes afin d'amadouer M. Hirsch) et que le soin soit futile ou indispensable, désiré ou subit, lourd ou de complaisance.
Je trouve particulièrement choquante cette mesure concernant l'hospitalisation, rarement désirée ou futile.
Il faudrait une politique volontariste, tenant compte de la nature de la maladie et du soin, ainsi que des revenus de l'assuré. Une franchise voire un déremboursement quand on sollicite dix fois le pédiatre parce que le petit a éternué, ou le dermatologue pour un coup de soleil, je suis d'accord à 100 %. Qu'une personne en difficulté financière hésite à faire un bilan à l'hôpital parce qu'elle sait qu'elle va subir d'un coup la franchise de la consultation, celle de la biologie, celle de l'hospitalisation et celle du traitement, c'est inacceptable.

Hors du risque évident de non recours aux soins de ceux qui ne sont pas classés dans "les plus indigents" (je pense en particulier aux jeunes, aux étudiants), on risque également de voir des effets pervers. certains, conscient d'avoir payé, tirerons plus sur la corde pour en "avoir pour leur argent". L'effet sera le contraire de la responsabilisation escomptée, on l'observe souvent. Les plus fortunés ne sentiront pas la différence et garderons le même comportement, avec la conscience tranquille d'avoir versé leur écot.

On retrouve l'esprit des ordonnances Juppé où, plutôt que de rechercher les pratiques déviantes de certains, on fait reposer sur tous leurs conséquences.

Ce projet fera partie de la loi de finance 2008, texte que les "ralliés" se sont engagé à voter quelque soit le contenu (tiens, déjà !). Pour en savoir plus sur leur attitude, j'ai adressé le mail suivant à tous les députés UDF :
Citation :
Monsieur le Député,

Je suis un électeur centriste qui a, comme vous devrez l’imaginer, des difficultés à comprendre les prises de position des uns et des autres parmi les députés UDF depuis les élections présidentielles.

En temps que médecin, les questions liées à la santé et son financement me concernent particulièrement.

Madame Roseline BACHELOT, ministre de la santé, vient d’annoncer sur Europe 1 que le principe de la « Franchise Médicale » serait intégré à la prochaine loi de finance de la Sécurité Sociale.

Afin d’éclairer mes choix, pourriez vous m’indiquer votre position devant la question suivante :

Si vous êtes élu à l’assemblée pour la prochaine législature et que le projet de « Franchise Médicale » est soumis au vote tel que décrit par Mme Bachelot,

1. Vous voterez POUR car vous estimez que c’est une bonne mesure de responsabilisation des patients.

2. Vous avez des doutes quant à la justesse de cette mesure, mais vous voterez POUR car vous vous êtes engagé à soutenir le gouvernement lors des votes de projets de loi de finance de la Sécurité Sociale.


3. Vous voterez CONTRE car vous avez des doutes quant à la justesse de cette mesure.

4. Autre position (merci de préciser)


Je souhaiterais partager l’éclairage que m’apportera votre réponse avec d’autres personnes, intéressées comme moi par les questions de santé et sympathisants centristes. M’en donnez vous l’autorisation ?

Vous remerciant d’avance de consacrer un peu de temps à cet acte d’information des électeurs, je vous prie de recevoir, Monsieur le Député, l’expression de mes cordiales salutations.
Je vous promets de vous faire part ici des réponse que je recevrai (s'il y en a )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand Thème] La protection sociale, la santé, le handicap
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Famille et Santé-
Sauter vers: