Forum des sympathisants du Modem
Bonjour à tous !

Bienvenue sur le forum des sympathisants du MoDem et de François Bayrou. Venez-vous exprimer sur l'avenir de notre pays!

ps: connectez-vous simplement grâce à facebook connect.


Espace de discussion pour tous les sympathisants du Mouvement Démocrate
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Ven 25 Avr 2008 - 15:16

Bonjour,

J'ai été surpris et très heureux de voir l'accueil fait à la discussion sur la monnaie franche.

Le problème monétaire est le plus important que l'Europe ait à traiter actuellement.
De nombreuses personnes pensent que la politique monétaire actuelle de la BCE va faire exploser l'Europe.

Pour amorcer le dialogue je vais être extrêmement schématique car la plupart des points méritent discussion.

La pensée unique refuse la discussion sur le sujet car cela va à l'encontre des dogmes imposés par le capitalisme financier qui ne représente qu'une infime proportion de la population.

1. La « monnaie franche »
Telle qu'elle a été définie dans le précédent fil de discussion est une
monnaie créée à partir de rien pour répondre aux besoins économiques et sociaux de la société.

C'est le cas des grandes monnaies actuelles depuis que Nixon a aboli la convertibilité du dollar en or. (Depuis l’Or est passé de 35 $ à 900 ou 1000 $ l'once et ce n'est pas fini)
Les monnaies ne reposent plus que sur la caution de la communauté (Etat, Union Européenne) qui les émet
Depuis lors, les États-Unis n'ont cessé de créer des dollars pour répondre à leurs besoins.
Le Dollar a pour particularité d'être extrêmement surévalué par rapport à la quantité de dollars émis, et très sous-évalué par rapport à sa valeur d'échanges internationaux.
La monnaie chinoise, le Yuan, serait extrêmement surévaluée si le monceau de dettes irrécouvrables, comptabilisées dans les banques d'État, ne pouvaient pas être effacées d'un coup de gomme car elles correspondent à de l'argent créé ex nihilo. Comme la Chine bénéficie d’une inflation intérieure considérable, elles disparaîtront dans le temps.
Par contre, et c'est très important, le Yuan est extrêmement sous-évalué par rapport aux échanges internationaux.
L'Euro, est très nettement surévalué par rapport aux échanges extérieurs, et est très sous-employé par rapport aux besoins économiques et sociaux de l'Euroland.

2. Mode de création monétaire :
Les responsables monétaires internationaux (Gouvernements et Banques centrales des grands pays), sous l'influence du lobby de la finance, se sont donné des règles de gestion monétaire, à savoir : Indépendance des banques centrales, interdiction de création monétaire pour les états eux-mêmes, et création monétaire par l'emprunt.
Bien évidemment, ni les États-Unis ni la Chine ne les respectent vraiment.
Seule la banque centrale européenne les respecte « religieusement »

La création monétaire par l'emprunt :

C'est la validation, quasi-automatique, par les Banques centrales, de la création par les banques de la monnaie nécessaire aux crédits qu'elles octroient, avec leur caution personnelle, à leurs clients qu'elles jugent solvables. Pour cela les banques doivent simplement déposer (sans rémunération), auprès de leur Banque centrale, une caution de l'ordre de 10 % des montants prêtés.
Comment, face à des banques multinationales, et à la liberté d'échanges, les Banques centrales peuvent-elles maîtriser la monnaie ?
François Morin, Professeur de sciences économiques à l'université de Toulouse, qui a été membre du Conseil général de la Banque de France et du Conseil d'analyse économique, dit dans son dernier livre « Le nouveau mur de l'argent » : … « Les banquiers centraux sont apparus… … le plus souvent à la traîne des marchés (en consentant les liquidités qui étaient demandées) qu'aux postes de commande. … (Les banques centrales) ont perdu l'essentiel de leur indépendance par rapport au marché… »
Ainsi, la création monétaire est quasi sans limite tant qu'il existe des puissances financières privées disposées à emprunter.
En cas de Bulle (informatique, Internet, immobilière), alors qu'il faudrait réduire les crédits pour éviter les excès, les capacités d'emprunt augmentent, et en cas de récession elles diminuent parallèlement à la perte de valeur des capitaux (cas actuel avec de la chute de l'immobilier).
Ce système pro-cyclique est pour le moins inadapté.
En démocratie, c'est aux représentants du peuple (qui doivent s'organiser pour) de décider le montant des liquidités à mettre en place et aussi d’orienter leur affectation.
La gestion monétaire doit, de préférence, être confiée à des économistes et aux politiques qui ont la charge d'équilibrer les moyens et les revenus entre les différentes strates de la population.
Les personnalités issues des directions de banque ne connaissent du peuple que la fraction qui vit de la finance. Jean-Claude Trichet en est un bon exemple, il agit pour le seul peuple qu'il côtoie, les financiers.

3. Les deux conceptions opposées de la monnaie

Celle qui a permis les 30 glorieuses :
et qui a été assez largement développé dans les interventions sur « la monnaie franche ». Elle privilégie le développement et le partage social.
E
lle est considérée comme une semence de progrès et de solidarité.
Son premier rôle est le plein emploi : tant qu'il y a du travail à faire, et des personnes inoccupées, il faut créer de la monnaie pour les mettre en relation.
C'était le point de vue de Jean Marcel Jeanneney (Ministre de De Gaulle) et c'est celui des keynésiens qui disent, avec raison, que cette création monétaire s'amortira sur les plus-values de l'activité générée.
Si, pour suivre Keynes et Beveridge (qui veut que l'on finance les inactifs), une surabondance de monnaie provoque sa dépréciation, cela constitue un impôt sur la richesse dormante. Il est très efficace, peu douloureux et extrêmement incitatif à l'investissement

Celle des ultra-libéraux :
Dont les principaux rôles sont la thésaurisation et la prédation (taux réels positifs, et très usuraires vis-à-vis des moins favorisés, et surtout spéculation).
C'est la politique de la BCE

Conclusion :
La politique monétaire européenne a transféré, de la collectivité aux puissances financières, le privilège de création monétaire.
La politique européenne veut que, pour permettre à EDF d'emprunter pour investir, il faille la privatiser. Il n'est pas question que la collectivité puisse faire des investissements rentables sur emprunt !
La politique monétaire européenne (conforme aux préconisations du FMI) est une machine à endetter les Etats. Elle veut que, pour mettre les formateurs potentiels sans emploi, à former la jeunesse désœuvrée, il faille payer un tribut aux puissances financières privées.
Il est urgent de rendre le privilège de création de la monnaie et de sa gestion à la collectivité.

4. Quelques chiffres qu'il faut connaître
L'inflation moyenne sur le XXe siècle a été de 8 % Cela a divisé la valeur du franc par 2000 (deux mille)
L'inflation sous V. G. E. a été un peu supérieure à 10 % Cela a fait perdre au Franc 52 % de sa valeur. C'est ainsi qu'il a désendetté la France.
Une inflation de 7 % divise par deux la valeur de la monnaie en 10 ans.
Une inflation de 10 % divise par deux la valeur de la monnaie en 7 ans
Il ne faut pas désespérer la jeunesse en agitant un endettement croissant inéluctablement

5. Avantages et inconvénients de la stabilité monétaire.
Comme l'inflation est l'augmentation simultanée de l'ensemble des prix ce qui déprécie la monnaie, les seuls à souffrir de l'inflation sont les riches qui thésaurisent en monnaie ou en supports indexés sur la monnaie comme les prêts, obligations non indexées etc…

Avantages
Les néolibéraux pensent que la stabilité monétaire est indispensable au développement économique car ils considèrent que les investissements doivent être faits à partir de l'épargne. La dépréciation monétaire en détruisant l'épargne empêche l'investissement ce qui bloque le développement.
Pour mieux défendre leur point de vue, ils prétendent que l'inflation est l'ennemi des moins favorisés, car elle fait baisser leur pouvoir d'achat.
C'est un raisonnement de Tartuffe car, une société qui admet une inflation raisonnable indexe l'ensemble des petits revenus sur l'inflation. Ce fut le cas en France jusqu'en 1983 et les Belges et les Luxembourgeois les ont indexés et en sont fort heureux. (La BCE et la Commission européenne veulent leur faire abandonner).

Ces arguments ne tiennent absolument pas la route car, comme le disent les keynésiens, l'investissement peut se faire par l'emprunt et, comme l'a constaté la CFDT dans ses statistiques, le pouvoir d'achat des salariés a mieux suivi l'augmentation des prix et de la productivité en période d'inflation avec indexation que depuis 1983.

Inconvénients
Il est clair que la stabilité monétaire favorise les riches ayant une action prédatrice, mais que tous les autres ont intérêt à avoir une monnaie vivante, comme une semence, c'est-à-dire fondante.
Au lieu de parler des inconvénients de la stabilité monétaire il vaut mieux décrire les avantages d'une inflation maîtrisée, qui sont extrêmement nombreux et profitent aussi bien aux entrepreneurs qu’aux consommateurs.
Une politique d'inflation maîtrisée implique l'indexation des bas et moyens revenus, et un livret de caisse d'épargne limitée en montant dont le taux est supérieur à elle.
Pour ne pas trop allonger cette contribution, ces avantages ne seront qu'énumérés et feront l'objet de débats séparés.

Ø Désendettement systématique des Etats :
à 7 % d'inflation les dettes d'État (y compris sociales) diminuent de moitié en 10 ans

Ø Retour du capitalisme financier (prédateur) au Capitalisme entrepreneurial (créateur d'emplois et de richesses)

Les bénéfices doivent être immédiatement réinvestis pour ne pas se déprécier.
C'est la stabilité monétaire qui a provoqué une la mutation du capitalisme entrepreneurial au capitalisme financier.

Ø Mobilisation de la richesse dormante pour la croissance et l'emploi :
Comme une semence, la monnaie doit être investie pour se conserver et produire.
Ø Possibilité de crédits à taux réel négatif :
C'est un outil majeur de régulation économique et d'investissement à long terme, en particulier en matière écologique.
Il est indispensable de faire varier le coût du crédit en fonction de l'utilité pour la collectivité des investissements qu'il finance, plutôt qu'en fonction de la richesse de l'emprunteur comme maintenant.
On devrait pouvoir faire varier le taux réel de - 4 ou - 5 % à + 2 à 4 %

Ø Diminution des besoins en prélèvements obligatoires
En remplaçant les incitations à l'investissement, par subventions ou exonérations fiscales, par des crédits à taux préférentiel, cela diminuerait les besoins de prélèvements obligatoires de plus de 40 milliards d'euros.

Ø Accès à la propriété des logements par des crédits à taux réel plus ou moins négatif en fonction des revenus. Les remboursements en pouvoir d'achat diminueraient régulièrement tous les ans. Ce qui constituerait un apport extrêmement important au pouvoir d'achat de nombreux ménages.

Ø Amélioration notable des conditions de l'enseignement supérieur.
Celui-ci pourrait être largement financé par d'importants droits d'inscription payés par les étudiants, sur des crédits à remboursement différé et à taux réel nettement négatif.
De tels crédits responsabiliseraient les étudiants et seraient facilement remboursables compte tenu de la dépréciation monétaire au moment de leur entrée dans la vie active.

Ø Amélioration du moral de la population.
Grâce à l'indexation des petits et moyens revenus, à l'amortissement rapide des investissements et à la diminution régulière des dettes, la société reprendrait rapidement confiance. C'est le plus beau cadeau que l'on peut lui faire.

Conclusion

Lorsque Nixon a enlevé toute référence physique à la monnaie, les puissances financières ont pris peur que les états diminuent leur pouvoir en gérant la monnaie en fonction des besoins de la collectivité.
Il y a un quart de siècle, elles ont réussi à convaincre les responsables politiques qu'ils étaient incapables de gérer la monnaie car ils en créaient trop ce qui endettait les Etats.
C'est exactement le contraire qui s'est produit. Depuis qu'ils ont le pouvoir monétaire ils ont réussi à endetter régulièrement, et de plus en plus, les états, de nombreuses entreprises, et les moins favorisés, à leur profit.

P. S. : Les mensonges du lobby de « l'argent roi »

Tous les mensonges, imposés par médias interposés, n'ont qu'un but : maintenir leurs énormes privilèges.

Ø Alors que l'inflation est un puissant facteur de croissance économique, ils prétendent qu'1 % d'inflation induit 1 % de chômage.
Ce sont les banquiers centraux qui, pour lutter contre une inflation réelle ou imaginaire, freinent l'économie en resserrant le crédit ce qui se répercute mécaniquement sur l'emploi.

Ø Ils veulent nous faire peur avec la « staflation » des années 80, alors que la croissance à cette période était supérieure à ce que nous n'osons pas envisager pour 2008.

Ø Ils prétendent que l'inflation des 30 glorieuses était catastrophique.
Elle n'a été catastrophique que pour les détenteurs de monnaie qui n'ont pas voulu participer à l'effort de reconstruction et de développement…. Et qui ont gardé leurs avoirs en monétaire.
Elle a très largement participé à l'amortissement des investissements de l'État, des particuliers et des entreprises.

Ø Ils prétendent, comme le journaliste Philippe Riès, que c'est la libération des changes monétaires qui a permis le désendettement des Etats après la guerre, alors que tous les économistes reconnaissent que les immenses dettes ont été effacées par l'inflation. Heureusement il a été vertement remis en place par Jean-Paul Fitoussi.[quote]


Dernière édition par mconstant le Jeu 11 Déc 2008 - 11:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Ven 25 Avr 2008 - 15:23

(devenu sans objet)


Dernière édition par Jean-Luc le Sam 26 Avr 2008 - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Ven 25 Avr 2008 - 15:44

Ce serait sympa de respecter les usages de ce forum; la couleur rouge est réservée aux modérateurs.

A part ça, je suis d'accord sur l'effet catastrophique de la phobie de l'inflation depuis 1982. Mais pour une idée juste, combien ne le sont pas ... En particulier, depuis la création des banques entrales, le réescompte a toujours été le moyen de créer de la monnaie au fur et à mesure que l'économie se développait. A cela s'ajoutait éventuellement (et quasiment régulièrement pour la France depuis la 1ère Guerre) la création monétaire pour financer le trésor et donc créer l'inflation. Donc les banque n'ont pas découvert récemment la création monétaire par le crédit.
Revenir en haut Aller en bas
Alain BERTIER



Masculin Nombre de messages : 2692
Age : 78
Localisation : DREUX
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Ven 25 Avr 2008 - 20:14

En haut à droite du message, il y a un bouton edit. Cliquer dessus pour retourner à l'espace d'écriture et de correction de ce message.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Mer 10 Déc 2008 - 22:24

La monnie Franche existe ! (9 févr. 2007)
http://www.iht.com/articles/2007/02/07/business/currency.php

MONNAIE
Les petits rivaux alternatifs de l'euro
Trois cent seize millions et demi de personnes en Europe utilisent la devise européenne dans leur vie de tous les jours. Mais, cinq ans après son instauration, l'euro triomphant dans les 13 nations de l'eurozone rencontre toujours certaines résistances : "Un petit nombre de personnes, mais de plus en plus croissant, concentré dans le monde germanophone, utilise des espèces de monnaies en prolifération dénommées chiemgauer, urstromtaler, landmark, kirschblüte et kann was", note l'International Herald Tribune.

Des organisations privées émettent ces monnaies de papier pour effectuer toutes sortes de paiements à une échelle régionale bien délimitée, comme c'est le cas avec le chiemgauer dans la région de Munich. Ces monnaies sont vendues en euros avec un petit bénéfice par des organisations caritatives afin d'inciter les gens à les utiliser. Mais elles ont une autre caractéristique bien spécifique qui poussent les gens à les employer rapidement. "Dans le cas du chiemgauer, les billets perdent 2 % de leur valeur à chaque trimestre si les personnes ne s'en servent pas dans les délais." Il est possible de les convertir en euros moyennant 5 % de commission.

"Regiogeld, une association allemande favorable à des devises alternatives, suit régulièrement 21 sortes de monnaies en circulation en Allemagne, Autriche et Suisse avec 31 autres en préparation. Gerhard Rösl, un économiste de l'université des Sciences appliquées de
Regensburg, a également repéré des expériences similaires au Danemark, en Italie, en Ecosse et en Espagne", note l'International Herald Tribune. D'après Rösl, le montant de ces monnaies alternatives en circulation en Allemagne s'élève à 200 000 euros, une goutte d'eau par rapport aux milliers de milliards d'euros en circulation.

Des monnaies alternatives par excellence, puisqu'elles sont inspirées d'un théoricien allemand décédé en 1930, Silvio Gesell, initiateur de la monnaie franche ou fondante, c'est-à-dire qui se déprécie à intervalles fixes. Gesell s'inscrit dans le débat économique consistant à savoir "si la monnaie de papier est un moyen d'échange neutre dont le pouvoir d'achat doit être scrupuleusement garanti, ou si elle est un instrument qui peut être manipulé pour réaliser le potentiel inexploité du capitalisme", explique l'IHT. Pour le quotidien américain publié à Paris, ces monnaies alternatives sont aux antipodes des pratiques concernant l'euro.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 14:27

Et presque deux ans plus tard, maintenant que l'euro est en place pour tous depuis sept ans (dix ans en monnaie scripturale), qu'en est-il de ces "monnaies" privées ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 14:43

manque de chance, les infors que j'aurais pu trouvé sont en allemand... et mon allemand est pauvre

ceci dit, le système de monnaie franche, de SEL, existe

il faudrait creuser les expériences

bah, on en viendra peut être une fois que tout notre système financier sera écroulé
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc

avatar

Masculin Nombre de messages : 17976
Age : 67
Localisation : Pays de Flandre
Date d'inscription : 15/06/2007

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 14:47

hloben a écrit:
manque de chance, les infors que j'aurais pu trouvé sont en allemand... et mon allemand est pauvre
Donne le lien, je traduirai.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eons.fr
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 14:50

bon je vais le rechercher... je me suis pas mal balladée depuis
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 14:55

Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:00

8. Entre 1932 et 1933, la petite ville autrichienne de Wörgl a lancé une des toutes premières expériences d’après le modèle inspiré par le livre L’ordre économique naturel de Silvio Gesell (1916). Soutenue par un montant équivalent de schillings officiels déposés à la Banque, la ville a mis 5.490 ‘certificats de travail’ en circulation. Cet argent perdait 1% de sa valeur par mois. Pour garder sa valeur, il fallait y coller des timbres d’une valeur de 1%. Les certificats de travail ont circulé ainsi 463 fois pendant les 13,5 mois suivants, générant des marchandises et des services pour d’une valeur de 5.490 x 463, soit plus de 2.283.840 millions de schillings. À un moment où la plupart des pays en Europe étaient en pleine récession avec pénurie de travail, Wörgl a réduit son taux de chômage de 25% en un an. Le Revenu des
impôts locaux a augmenté de 35%, et l’investissement dans les travaux publics de 220%. La taxe dite de monnaie fondante (1% par mois) récoltée par la mairie qui vise la circulation de l’argent en l’incitant à changer de mains pour en posséder le moins possible à échéance et éviter les taxes à payer chaque mois, s'est élevé à
12% de 5.490 schillings soit un total de 658 schillings.
Cet argent a été employé dans de l’action publique, non pas au profit d’un individu quelconque mais au profit de la communauté entière. Quand 130 autres collectivités en Autriche ont commencé à s’intéresser au ce modèle, la banque nationale autrichienne a vu son propre monopole en danger, et a interdit l'impression de toute monnaie locale.

9. une autre solution possible est apportée par le système suédois de la JAK banque (Jord Arbede Kapital = terre, travail, capitaux) qui est une banque mutualiste qui appartient à ses membres. C'est probablement le système le meilleur marché pour fournir des prêts libres d'intérêts - une fois qu'on l'établit et qu’on a un montant suffisant d'argent à faire circuler. En Suède environ 26 000 personnes emploient ce système et le chiffre d'affaires annuel de 2004 était de 60 millions d’euros. Le principe de base est simple : Les personnes commencent en économisant pendant quelques mois pour obtenir suffisamment de points de bonification pour obtenir un prêt. Une fois qu'ils ont obtenu leur prêt, ils se remettent immédiatement à épargner, et à la fin, quand ils ont remboursé le prêt, il leur reste 90% du montant du prêt en épargne. Il est possible de retirer cet argent de la banque 6 mois plus tard. Le système dans son ensemble et la différence entre épargnes et prêts est ainsi toujours équilibrée dans le temps. L'emprunteur devient le prêteur et transmet l'avantage d'avoir un prêt libre d'intérêt vers la personne suivante, et ainsi de suite.
L'avantage d'avoir un tel prêt quand l'argent vaut habituellement plus cher (en raison de l'inflation) est équilibré par le fait que, quand l'épargne est retiré à la fin, cet argent vaut moins. Ainsi nous n'avons pas besoin d'inclure un ajustement inflationniste qui fait pourtant partie des coûts habituels d’un prêt.
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:09

un autre lien intéressant, donnant des exemples d'expérience de monnaies alternatives
http://www.sol-reseau.org/IMG/pdf/Fiches_MC.pub.pdf
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:12

Le recours à des monnaies locales a pu permettre de relancer l'économie, ce fut le cas lors de la naissance du dollar !


En 1750, Benjamin Franklin raconte comment la Nouvelle Angleterre a résolu ses problèmes de chômage. Alors qu'à l'époque, la monnaie en cours était celle de l'Angleterre, le gouvernement local crée une monnaie sans intérêt appelée
"colonial scrip". Cette monnaie non convertible, ne pouvant être dépensée que dans l'Etat provoqua une telle reprise des échanges commerciaux que rapidement la crise économique fut surmontée. Douze autres colonies anglaises, dès l'année suivante, lancent alors leur propre monnaie pour reproduire cet exemple.

Le Parlement britannique vote alors une loi pour interdire l'usage de ces monnaies.

En 1862, Abraham Lincoln, président des Etats du Nord, avait d'énormes problèmes pour financer la guerre contre les Etats du Sud. Devant la proposition des banquiers de lui prêter de l'argent avec 30 % d'intéret, il décide alors de frapper monnaie et lance la fabrication de ce qui deviendra l'actuel dollar. L'émission de cette monnaie qui ne reposait alors sur aucune équivalence en richesse lui permet non seulement de gagner la guerre de sécession, mais de refaire prospérer agriculture et industrie.

En 1865, Lord Goshen, porte-parole des banquiers londoniens, publie dans le "London Times" un article où l'on peut lire: "Si cette malveillante politique financière devait perdurer, alors ce gouvernement fournira, sa propre monnaie sans frais, sans aucune dette. Il aura tout l'argent nécessaire pour mener son commerce. Il deviendra prospère à un niveau sans précédent dans toute l'histoire
de la civilisation. Ce gouvernement doit être détruit ou il détruira toute monarchie sur le globe" (1).

Quelques semaines plus tard, le 14 avril 1865, Lincoln fut assassiné et les banquiers récupérèrent leur privilège et le conservèrent à l'exception de quelques brefs intermèdes, -jusqu'en 1913.

Cette année-là, le congrès américain vota la "federal reserv act" qui transférait son pouvoir constitutionnel de créer la monnaie des USA à une banque privée hypocritement appelée "Fédéral reserv corporation". C'est le début de

l'histoire du dollar actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 33
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:44

Je ne comprends toujours pas le principe de monnaie fondante :/
Je trouve ça assez absurde pour tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:49

Bonjour,
Il y a quelques années, j'avais entendu parler d'une importante monnaie privée en Suisse. Elle aurait été mise en place par une importante coopérative polyvalente pour les transactions avec et entre ses membres. Cela pose question, car les circuits d'achats et de ventes, à l'intérieur de cette coopérative, peuvent permettre de faire disparaitre, par compensation, un bon nombre d'opérations qui normalement auraient été fiscalisées.
Bien qu'en France la monnaie privée soit interdite, les "sel" sont tolérés. Ils constituent un ultime recours pour les exclus de la société à qui ils permettent de partager leurs capacités à se rendre service. En entrant dans un "sel", il suffit d'offrir ses capacités de travail ou de dons à la collectivité, même si personne n'en a besoin sur le moment, pour pouvoir bénéficier des services que les autres membres de la collectivité offrent.
Le « sel » est une monnaie solidaire. Il faudrait que l'euro s'en rapproche rapidement, en permettant de mobiliser toutes les capacités de travail disponibles pour servir la collectivité, et en donnant les moyens à chacun de subvenir à ses besoins de base.
C'est pourquoi il faut remettre en cause le plus rapidement possible les politiques budgétaires et monétaires de l'Euroland qui ne tiennent aucun compte des capacités de travail ( participation à la vie commune) et des besoins des citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:50

@Prouesse

dommage, car elle a été à l'origine de vrais miracles économiques...
mais as tu lu ce que j'ai mis en lien ?
qu'est ce que tu ne comprends pas ?
que trouves tu absurde ?
Revenir en haut Aller en bas
filincel

avatar

Masculin Nombre de messages : 303
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 07/09/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 15:56

Moi je trouve que c'est une excellente idée qui remettrait l'argent à sa vrai place dans nos sociétés : Dépense ton argent ou perd le !
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 16:41

Bonjour Prouesse,
Si tu ne comprends pas le principe de la monnaie fondante, tu ne dois pas comprendre non plus le principe de la vie, du temps qui passe....
La monnaie est la capacité que donne une société à ses membres pour agir, si ceux-ci n'agissent pas cette capacité n'a plus de raison d'être, il est donc judicieux de la faire fondre.
Le meilleur moyen d'inciter les détenteurs de monnaie à l'action est de la faire fondre. La monnaie qui ne sert pas n'a pas d'utilité. Comme il est difficile de la reprendre, le mieux est de la faire fondre et d'en créer d'autre pour permettre aux forces actives de produire ce qui est nécessaire à la vie de la société, aux inactifs, enfants retraités..., (formation, fin de vie digne).
Sans la monnaie fondante nous n'aurions pas eu les 30 glorieuses. C'est elle qui a permis de résorber les immenses dettes des Etats après la guerre, puis la croissance rapide, grâce à l'amortissement accéléré des investissements des entreprises, des particuliers et des Etats.
La crise actuelle n'est pas due, comme le dit Berthier, aux crédits trop bon marché faits part la Fed ( Greenspan), mais au manque de dépréciation du dollar. C'est de la faute de très nombreux acteurs : bien sûr des financiers américains, mais aussi de tous les créditeurs en dollars des États-Unis qui défendent sa valeur car leurs réserves en sont constituées.
Greenspan a eu le mérite de donner du travail aux Américains ce qui est un progrès réel, alors que Trichet s'acharne à freiner l'économie, autrement dit l'emploi, pour stabiliser l'euro. En affaiblissant l'économie européenne, les mesures qu'il prend ont, une fois sur deux, l'effet opposé à ce qu'il recherche !


Dernière édition par mconstant le Dim 14 Déc 2008 - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 16:48

Et les subprimes, dont on doit l'existence aux taux très bas pratiqués par Greenspan, tu en fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 17:03

la monnaie fond : on prélève dessus un pourcentage donné chaque mois par exemple
et ce pourcentage est utilisé par la collectivité
cela devient en fait une rentrée fiscale

Ton "surplus", ce que tu n'as pas utilisé, l'Etat prélève dessus pour la collectivité. C'est une redistribution.

si tu veux économiser pour faire un gros achat, regarde sur la première page ce qu'ils font en Suède.

@libre
s'il n'y avait que les subprimes, je ne crois pas que cela aurait été suffisant pour tout écrouler
cela a servi de déclencheur, mais la crise est plus profonde
Revenir en haut Aller en bas
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 17:14

hloben
Lors de mes précédentes réponses, je n'avais pas vu ton lien sur les diverses monnaies indépendantes.
Je pense que ce sont des forts indicateurs d'incapacité des monnaies existantes (Euro) à jouer leur rôle de partage et de solidarité pour l'emploi et les moyens de vie.
la monnaie fondante est une monnaie solidaire.
la monnaie stable est une monnaie prédatrice.
Pour être solidaire il faut qu'elle soit gérée par les représentants du peuple, pour assurer la cohésion sociale, le partage des tâches et la préparation de l'avenir des générations futures.


Dernière édition par mconstant le Jeu 11 Déc 2008 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
mconstant



Masculin Nombre de messages : 120
Age : 80
Localisation : 31
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 17:24

Libre
L'inflation immobilière, qui a été vendue aux personnes endettées, aurait dû se traduire par la dépréciation monétaire correspondante.
Ce ne sont pas les faibles taux de Greenspan qui sont la cause des "subprime", mais le manque d'inflation.
On aurait pu éviter toute cette crise, en interdisant l'augmentation des mensualités, et en laissant filer l'inflation pour rendre les débiteurs solvables ( voir les 30 glorieuses).
Nous avons eu un phénomène aussi scandaleux que les"subprime", lorsque, dans les années 80, nous avons stabilisé la monnaie sans tenir compte des crédits à remboursement croissant. Ils avaient été prévus avec des mensualités augmentant de 3 à 5 % par an dans l'optique d'une inflation à venir de l'ordre de 7 à 10 %, ce qui était à l'époque une norme prudentielle raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
http://martin.constant@wanadoo.fr
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 33
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 19:39

L'impôt sur la fortune n'est-il pas équivalent au pourcentage prélevé dans le cas d'une monnaie fondante ?
Je trouve aussi que cela pousse au consumérisme, ce qui me déplait assez. Et j'y vois un gros ennui pour épargner. Je n'ai pas su comprendre les explications du système mis en place en Suède comme l'indique holben.
Et enfin, n'est-ce pas se tirer une balle dans le pied de faire fondre son argent dans une économie globalisée où celle des autres ne font pas ?
Revenir en haut Aller en bas
hloben

avatar

Féminin Nombre de messages : 6861
Age : 44
Localisation : LILLE, Zouzou II l'Espérantroll
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 20:38

en fait actuellement, la capacité d'offre existe, la demande existe, mais les gens n'ont pas assez d'argent pour payer

l'argent en lui même ne devrait pas avoir de la valeur, c'est juste un élément pour faciliter les échanges (par rapport au troc)

maintenant, l'argent a une valeur, il se loue
et c'est aussi pour cela qu'il est stocké

comme l'argent est stocké au lieu d'être utilisé, les échanges sont bloqués

l'argent doit perdre de la valeur, car les biens perdent de la valeur avec le temps (cela coûte cher de stocker de la marchandise, et elle se détériore avec le temps). c'est la seule façon d'avoir un rapport de force équilibré entre l'offre et la demande.

ce n'est pas du consumérisme à tout prix personne n'a intérêt à travailler comme un fou pour perdre son argent à la fin bref, on travaille tous pour subsister à ses propres besoins.

et c'est l'arrêt de la croissance à tout prix, qui nous est imposée par le remboursement de notre dette exponentielle (par le jeux des intérêts d'emprunt)


Dernière édition par hloben le Jeu 11 Déc 2008 - 20:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Prouesse

avatar

Masculin Nombre de messages : 2869
Age : 33
Localisation : La Madeleine
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   Jeu 11 Déc 2008 - 20:47

Un beau bordel en application si on ne travaille que pour ses besoins actuels.
Et tout ce que représente l'argent ne perd pas de la valeur au fil du temps, donc si ce n'est basé que sur cette pensée (pessimiste), je trouve ça absurde en effet.

En revanche, je suis d'accord pour combattre la course folle à la croissance, mais là désolé, je vois pas le rapport (y en a sans doute un). En fait, je dirais même que c'est l'inverse, puisque ça fond, il faut produire encore plus !

Et concernant l'ISF = % ? Et vis à vis de la globalisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La monnaie franche existe mais elle est mal utilisée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Normandie existe-t-elle ?
» mon bébé se réveille la nuit alors qu'elle faisait ses nuits
» Chromagraphic NW20
» Sorcellerie
» ele n est pas gendarme,juste maitre chien mais elle a morfle!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des sympathisants du Modem :: Débats et projets :: Exprimez-Vous sur les grands thèmes :: Socio-Economie-
Sauter vers: